Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Le coin taverne pour bavarder des univers de Tolkien dans une ambiance légère et conviviale, réunion des fans, délires... Section consacrée aussi aux quizz et autres jeux, ainsi qu'à la "SDAmania" et aux divers phénomènes déclenchés autour des films : cosplays, jeux de rôle etc.
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » lun. déc. 11, 2017 12:04 pm

autre scène coupée au montage (Elrond et Celeborn)

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » lun. déc. 11, 2017 12:06 pm

encore et toujours une scène coupée au montage (Gandalf et Legolas, il s'agit d'un des nombreux plans lors du voyage Fondcombe --> Moria qui n'ont pas été retenus)

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » lun. déc. 11, 2017 12:06 pm

Beaucoup d'autres sont répertoriés dans cet ancien topic du forum ! ---> http://www.les-ailes-immortelles.net/fo ... 19&t=17591

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » ven. déc. 15, 2017 1:54 pm

C'est parti pour le visionnage du retour du roi !!!!!

de retour dans 4 heures 30 environ :mdr:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » ven. déc. 15, 2017 6:28 pm

Fin du visionnage du retour du roi, je viens de finir de me revoir toute la saga !! :mrgreen-noel:

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » mar. déc. 19, 2017 8:31 pm

Je poste quelques belles images de certains des personnages

On commence par un petit échange sympathique entre Gandalf Maisongrise et Radagast le Brun

Image

Thorin

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » mar. déc. 19, 2017 8:31 pm

Merry et Pippin (La communauté de l'anneau)

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » mar. déc. 19, 2017 8:31 pm

Gandalf et Théoden (Les deux tours)

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » mar. déc. 19, 2017 8:31 pm

Encore Théoden du Rohan

Image

et on termine par Samsagace Gamegie (incarné par l'acteur Sean Astin)

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » jeu. déc. 21, 2017 11:14 pm

on poursuit avec quelques images sympa de l'époque du Hobbit

ici : petit souvenir de la comic con San Diego 2014 avec Smaug le dragon au stand WETA !!
(plus de photos ici : viewtopic.php?f=121&t=13833 )

Image

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » jeu. déc. 21, 2017 11:15 pm

Toujours le dragon Smaug, petit souvenir nostalgique d'une sculpture réalisée par un de nos membres Bulll vers 2012 :super:
ici le topic où il explique les détails de la réalisation : viewtopic.php?f=96&t=9455#p314100

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » dim. déc. 23, 2018 9:55 pm

Image

Je me suis revu Un voyage inattendu aujourd'hui ! Début de mon petit revisionnage traditionnel annuel consacré à la saga de Jackson je ferai les prochains films dans les jours qui viennent (j'aime bien les revoir pendant les fêtes, ça rappelle l'époque de leur sortie)

Plus je revois le film, moins je comprend les critiques de certains spectateurs qui ont reproché à ce film de s'étendre beaucoup trop en longueur au début du film (les scènes à Cul de Sac)
Je vois de nombreux défauts au Hobbit, et pas mal de scènes m'énervent, mais toute cette partie, à part une ou deux fautes de goût à mon sens (comme la roterie des nains, ou certains clin d'oeil trop pompés sur le seigneur des anneaux comme la scène où Gandalf s'énerve pour inciter les nains à accepter Bilbo comme cambrioleur) c'est une partie du film que j'adore, et peut-être même ma préférée au final.

J'adore carrément le prologue (un peu comme celui de La communauté de l'anneau) le moment où Ian Holm commence à raconter l'histoire de la chute d'Erebor, c'est un moment presque sacré pour moi, en tant que début du visionnage d'une saga épique que je sais durer très longtemps, le début d'un grand voyage cinématographique :mrgreen: C'est bien narré en plus, et je trouve que le film perdrait beaucoup sans ces scènes.

La partie chez Bilbon me procure toujours un gros plaisir, mélange de scènes légères et humoristique (Dwalin qui s'incruste à la table de Bilbo et qui lui lance des vannes de son air très sérieux c'est un moment irrésistible je trouve, avec Bilbo éberlué de ce qui lui arrive :mrgreen: ) L'arrivée de Balin est cool aussi, puis plus tard celle de Thorin, le charisme de l'acteur Armitage, la chanson des nains (gros moment d'émotion), l'évocation de Taureau mugissant, ou encore les scènes de Gandalf commençant à parler de la quête avec la carte de Thror qu'il déploie devant les nains (et nous spectateur) Toute cette partie regorge de petits moments sympa de ce genre. C'est plein de boustifaille, parfois excessif (je n'aime pas la rôterie mais bon ça dure 5 secondes) Dori est cool avec ses petites répliques sur les vins, Bilbon attachant et drôle lorsqu'il tente de conserver un semblant de propreté chez lui alors que les nains font le bordel, j'adore ces scènes en fait :mrgreen:

Image

Et un peu plus tôt dans le film tout le passage avec Ian Holm (bilbo âgé) et Frodon est un moment que j'affectionne aussi.

Bon le reste du film est beaucoup moins à mon goût, inégal, il a tendance à alterner des scènes que j'aime (parfois profondément) et d'autres que je déteste presque, souvent ce qui me gêne ce sont les ruptures de ton (un coup épique et sérieux, un coup enfantin et comique comme la scène des trolls)
Et la grosse ironie c'est que les scènes comiques et enfantine (qui sont souvent celles que j'aime le moins) sont celles qui se rapprochent plus du livre, mais avec un humour plus .. jacksonien que tolkienien, donc c'est pas non plus vraiment pareil. La scène des trolls typiquement je la préfère dans le livre.
je n'aime pas non plus certaines transitions abruptes dans ce film (les géants de pierre, typiquement, alors que la scène en soi est énorme)
+ Radagast et ses conneries, + le traineau de lapin, à chaque fois, ça me fait le même effet de blocage, ça a tendance à me sortir du film, puis heureusement, une scène arrive qui m'immerge à nouveau complètement. Il y a des petits passages que j'adore à Fondcombe (typiquement, le dialogue entre Bilbon et Elrond. Et d'ailleurs certains de ceux qui critiquent le Hobbit disent souvent que la version longue de ce film n'apporte rien, contrairement à celles du seigneur des anneaux. Je suis globalement d'accord, je trouve que la VL de Un voyage inattendu est la moins bonne (en tant que VL donc par rapport aux scènes ajoutées j'entends, et à ce qu'elles apportent au film), avec celle de la bataille des 5 armées, parmi l'ensemble des 6 films. Mais tout n'est pas inutile, la scène entre Bilbon et Elrond à Fondcombe est typiquement l'une de ces scènes charmantes dont j'aurais du mal à me passer aujourd'hui. En plus, elle fait le lien avec la communauté de l'anneau et on comprend mieux pourquoi Bilbon s'en va vivre chez les elfes, léguant tout à Frodon.

Image

Image

La scène du conseil (légèrement allongé) est de même, encore meilleure. Je pourrais citer comme autre ajout la petite scène du marché d'hobbitebourg (au début du film) qui n'existait pas dans la version cinéma. Même si elle n'apporte pas grand chose scénaristiquement car on peut parfaitement s'en passer, elle est charmante en nous faisant découvrir le marché des hobbits pendant quelques secondes, et donc quelques plans supplémentaires de la Comté.
Toutes ces scènes ajoutées font que pour ma part, je ne repasse plus à la version cinéma. Comme pour chacun des 5 autres films, et même si les autres c'est souvent pour des raisons plus profondes, c'est la version longue que j'ai intégré comme étant désormais MA version de revisionnage de prédilection.

Bon à part tout ceci, j'aime beaucoup ce film aussi pour sa chanson de fin, et plus généralement le thème des nains (qu'il soit chanté à Cul de sac, je l'ai dis, grand moment d'émotion, ou joué instrumentalement - la scène du départ de Fondcombe avec les paysages magnifiques de Nouvelle Zélande reste aussi l'un de mes passages privilégiés du film, bien que court, et ce même s'il y a un échos évident au seigneur des anneaux, et au départ de La communauté.
Comme je regrette que ce thème musical n'ait pas été repris au moins une fois ou deux et par exemple de façon plus épique dans les deux films suivants, ils semblent l'avoir complètement abandonné alors qu'il est tellement emblématique des nains. J'aurais beaucoup aimé le réentendre lors de la bataille des 5 armées par exemple.

Bon dans quelques jours, revisionnage de La désolation de Smaug ..
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » lun. déc. 24, 2018 7:30 pm

Image

Je viens de revoir La désolation de Smaug :mrgreen:

Plus je revois ce film, plus c'est résolument et décidément mon préféré des trois films du Hobbit. Pourtant des choses me gênent dedans.

Je crois que c'est le seul des trois Hobbits qui me ramène à peu près aux mêmes sensations émotionnelles que devant un épisode du Seigneur des anneaux, je me demande même si je ne le préfère pas à certains volets du SDA (mais à force d'avoir revu ces derniers, l'effet lassitude se fait - fort logiquement - un peu sentir, et j'adore toujours les films, je tiens à rassurer tout le monde :mrgreen:

Dès le départ on est replongé dans l'ambiance de la fin du premier film avec la poursuite des nains par les orcs d'Azog (et de Bolg, qu'on découvre dans ce film)
j'aime particulièrement certains plans visuels de ce début de film, notamment ces plans visuels très beaux où l'on peut voir la silhouette de Beorn dans la nuit et à l'aube .. Ces passages sont plein de tension, très vite le film commence par une course poursuite (comme le premier s'était terminé) et ceci va continuer non stop jusqu'aux passages à Esgaroth. Je crois que c'est un aspect que j'adore, j'ai toujours eu un faible pour certains "survival movie" où les héros doivent progresser en se dépêchant au sein de beaux paysages naturels avec des hordes déchainées qui veulent leur peau (cf la dernière partie du film Apocalypto de Mel Gibson que j'adore, cf Centurion, et plein d'autres) Cet aspect poursuite effrenée dans le film est fort bien menée je trouve, tout en permettant en parallèle bien d'autres intrigues parallèles :

On découvre non seulement de nouveaux lieux emblématiques (la maison de Beorn, la forêt noire de Mirkwood, le palais du roi sylvestre, ensuite la rivière dont le nom m'échappe, le Long Lac, Lacville .. sans oublier (dans les scènes parallèles avec Gandalf) les monts du Rhudaur, le tout à chaque fois dans une réalisation épique, bien menée, de superbes plans visuels léchés, et une ambiance musicale que je trouve globalement plus à la hauteur que dans le premier film (à l'exception du thème des nains que j'adorais)

Mais surtout, le film est plus sombre, il adopte davantage le ton sérieux (alors que dans le premier film, il bégayait un peu et sur ce point je suis d'accord avec la critique du Fossoyeur de film et de Patrick Baud de l'époque, même si je ne suis pas d'accord avec tout)

ci-dessous : une vision d'Erebor très belle que l'on peut voir après le départ des nains de Lacville

Image

D'ailleurs, c'est amusant comment notre vision d'un film peut évoluer mais aussi la vision des critiques. A l'époque où ces films sont parus, je me rangeais pas mal derrière les critiques du Fossoyeur mais plus je les réécoute plus je rejoins finalement les bémols avancés par itikar à l'époque (à l'encontre de ce dernier) car je trouve qu'il se concentre surtout sur le négatif des films, les fois où il parle de bonnes choses sont plutôt rares (je viens de réécouter leur petit dialogue avec Patrick Baud, et il n'y a pas beaucoup de positif qui ressort de sa critique, même de ce second film)
Je respecte évidement son avis, mais c'est un peu dommage;

pour ma part je pourrais lister énormément de choses que j'adore, dans la désolation de Smaug. Point par point, du début du film jusqu'à son final, je pourrais citer :

- Ces plans au début du film avec Beorn en Ours
- le petit dialogue entre Gandalf et thorin (en flashback, à Bree)
- Azog discutant avec Sauron (en mode fumée) en langue noire à priori
- la scène (de la version longue) de l'arrivée des nains un à un devant Beorn (scène marrante hommage au livre qui pour le coup, manquait beaucoup dans la version cinéma)
- le charisme de Richard Armitage (Thorin) durant tout le film et même sur le premier, et le troisième.
- ce plan (qui dure peut-etre que quelques secondes mais c'est une merveille visuelle) de Bilbo sur la cime des arbres de la forêt noire, observant le paysage au loin, et la montagne solitaire

Image

- les scènes ajoutées (de la VL) dans la forêt noire. Tout ce passage me plaisant moyennement au début (première vision) mais depuis la VL je prend globalement du plaisir à le voir, même s'il y a des choses qui me déplaisent un peu (contrairement à énormément de monde je n'ai jamais été ultra fan de Martin Freeman, de certaines mimiques un peu exagérées, mais à force, je l'ai plutôt intégré)
- Legolas et Tauriel (durant tout le film) : ce sont des éléments rajoutés qui n'existent pas dans le livre mais pour le coup (et là je rejoins le fossoyeur) : c'est peut-être ce que je préfère dans les films : les scènes avec les elfes en général.
- evangeline Lily est vraiment cool (à l'exception de cette scène ultra lourdingue où elle soigne Kili en fin de film, l'une des pires fautes de goûts et qui est là pour rappeler Arwen soignant Frodon dans La communauté de l'anneau, ça se sent à des kilomètres ..
Mais autrement j'aime beaucoup l'actrice, ce qu'elle dégage, l'elfitude de tous ses dialogues, même ce dialogue (émouvant en fait, et que j'aime beaucoup) avec Kili dans sa prison, l'allusion à la fête des étoiles, les dialogues entre elle et Thranduil, elle et Legolas (peu avant leur départ pour aller poursuivre le groupe de Bolg) etc etc..

Image

- Legolas est globalement bien, bon après, pour la scène de la rivière on pourrait en parler des heures. Pour moi c'est too much les légolasseries, mais ce côté grand guignolesque est ici tellement maîtrisé (visuellement) avec la musique, avec la rivière, les paysages, le côté tumultueux, le côté assumé je crois que j'ai beaucoup moins de mal avec ceci que la première fois. En comparaison j'ai beaucoup plus de mal avec toutes les scènes d'action dans La bataille des 5 armées, Alfrid mais pas seulement.
et Orlando Bloom passe plutôt bien dans les scènes calmes et de dialogue.

Image

- Thranduil (Lee Pace) est superbe à l'écran. Gros charisme, ses répliques, sa voix, ses visuels, la scène où il décapite l'orc.
Soit dit en passant toutes ces scènes sont reliées à l'intrigue autour du nécromancien / sauron (donc à celle développée avec Gandalf aussi, et qui dans le livre constituent des éllipses) or quand je réécoute les critiques vidéos de certains youtubeurs qui regrettent que le hobbit ait été étiré (et que donc, les ellipses narratives du livre aient été rendues à l'écran) ça me gêne décidément car moi ce sont souvent presque les passages que je préfère (mais je ne critique pas ici le fossoyeur car il le reconnait aussi parfois). Pour moi le vrai problème du Hobbit il n'est pas là. Il n'est pas dans la durée des films, dans le nombre de films, dans le fait d'avoir voulu développer l'intrigue autour de sauron EN SOI. tout ceci est un faux débat. Il y a certes des problèmes dans ces films, dont le 2. Il y en a plein, mais pas ça. Et aussi plein de qualités.
Evidemment, si on compare au seigneur des anneaux, ça pose problème, mais est-ce pour autant un problème ?

Je continue avec ce que j'adore, dans ce film

- le dialogue Thorin / Thranduil (gros moment de film pour moi, dont l'insulte de Thorin en langage nain :mrgreen: )
- l'aspect comique de Bilbon cherchant à ouvrir la trappe (autant j'ai pu dire que Martin Freeman n'est PAS, contrairement à d'autres spectateurs, ce que j'aime forcément beaucoup dans le hobbit, autant je dois dire que dans certaines petites scènes comiques (et parfois aussi des scènes émouvantes notamment dans le dernier film) l'effet est vraiment cool

- la rencontre avec Bard, la traverser du lac sur la barge de Bard, toute cette partie (avec pour la première fois la musique liée à Esgaroth) c'est encore une partie du film que j'aime. Visuellement chargée de scènes fortes : la reconstitution des paysages enneigés, puis ensuite de Lacville, les dialogues, le côté aventureux, l'ambiance sonore, tout concourre là encore durant 10 bonnes minutes à faire passer un très bon moment de film.

Ensuite, il y a du bon et du moins bon (parmi les scènes rajoutées dans la VL je ne suis pas du tout fan de celle où l'on voit Bard faisant une allusion douteuse à la femme du chef des gardes de Lacville, l'une des pires fautes de goût de la trilogie, heureusement, c'est juste une réplique et à la limite ça fonctionne narrativement puisque ça l'éloigne , ce qui est l'effet recherché ..)

- à l'inverse, moment bien marrant, les nains qui sortent des toilettes devant les fillettes de Bard éberluées :mrgreen:
- la scène de la tapisserie, l'évocation du roi sous la montagne, les vers, la musique. Superbe moment de film, là encore, et qui renforce le côté prestigieux de Thorin, je trouve que ce genre de scènes amènent beaucoup à la trilogie et au personnage de Thorin car le reste du temps même si l'acteur est charismatique, il fait quand même partie de cette troupe de nains bien loufoques (dont je ne suis pas toujours fan des acteurs en fait, c'est un peu trop tourné humour pour enfant à mon goût, mais un peu comme chez Tolkien) Là au moins, ça change de dimension.

- toujours au menu des points positifs, moi j'aime bien le choix de casting des trois enfants de Bard (sans exception) même si ce ne sont pas les meilleurs acteurs enfants qu'on ait pu voir au cinéma, ils passent bien je trouve (mieux que certains adultes de la trilogie)

Image

- à partir de ces scènes et ça continue non stop dans le troisième film, j'aime beaucoup la confrontation (souvent verbale) entre Bard et Thorin.
D'ailleurs les meilleurs moments de cette trilogie, je trouve que c'est lorsque les rois (ou futurs rois, ou rois légitimes) s'affrontent verbalement : Thorin / Thranduil, Bard / Thorin, Bard / thranduil, ça donne toujours de bonnes scènes, des dialogues percutants ... Et les trois acteurs choisis pour les rôles de Bard, Thranduil, et Thorin sont vraiment excellents. A part les acteurs déjà connus sur le SDA (et qui rempilent) pour moi ce sont les meilleurs choix de casting avec Tauriel ...

Image

- Sur la dernière heure du film, je n'aime pas tout. c'est même globalement, ce que j'aime le moins dans La désolation de Smaug. Mais c'est tout de même chargé de belles scènes.
* Gandalf rompant le sort à Dol Guldur, en parlant dans .. dans quelle langue d'ailleurs ? quenya ou sindarin j'imagine
* la petite rencontre avec Thraïn (version longue) même si les dialogues du nain sont convenus

Image

* la confrontation avec Sauron (la silhouette nimbée de flamme du maia rappelant son oeil , super bien vu)
* l'entrée des nains dans la montagne solitaire, l'émotion qui se lit notamment sur le visage de Balin.
* Smaug, son design, le côté impressionnant (visuellement) du dragon, et bordel, sa VOIX !! que ce soit benedict Cumberbatch en VO ou Jérémy Covillaut en VF, quel doublage :shock:
- bon même si ça a un côté rajouté un peu énervant (car on sent bien que c'est des scènes mises là pour faire de l'action en plus) moi je suis plutôt fan de toute la partie à Lacville avec les orcs qui attaquent, Legolas affrontant Bolg (combat bien nerveux) les orcs cherchant à s'introduire dans la maison de Bard, les cris aigüs de ses fillettes (ça fait très "film d'horreur" éventuellement un peu cliché mais j'y vois aussi comme un hommage de la part de Jackson à ce type de cinéma d'où il vient, avant le sda.

Ca fait quand même plein de choses positives pour ce film donc en ce qui me concerne , même si sur les 3h10 de film, je n'aime pas tout pareillement même si des scènes m'agacent, ou me laissent perplexe, certaines fautes de goût, le simple fait d'avoir au moins 2 bonnes heures de spectacle total, de l'humour, de l'action (et de la belle action), de l'épique, un vrai souffle épique, de bons acteurs, des dialogues qui nous emportent, des décors, et une création artistique comme souvent majestueuse, et un vrai film transitionnel entre le premier volet et le 3, tout ça fait au final que je prend un réel plaisir à revoir ce film, et que je trouve certaines critiques injustes.

Image

En revanche je ne suis vraiment pas fan de toute la partie dans les salles d'Erebor avec les nains qui tentent d'échapper à Smaug (et au final, à le piéger)
c'est vraiment too much. Alors ok, il y a du savoir faire, ça part dans tous les sens, ça remue, il y a des mécanismes complexes, les forges, visuellement parfois ça claque avec de beaux plans tantôt des salles, tantôt du dragon, tantôt des intérieurs d'Erebor, et j'imagine assez bien l'énorme boulot qu'il y a derrière, mais je trouve que ça fonctionne mal, car ça part vraiment dans le n'importe quoi. Et d'ailleurs même au niveau des répliques je trouve que c'est plus pauvre vers la fin (avec smaug) qu'au début quand il vient de rencontrer Bilbo.
En toute fin de film, ça devient vraiment grand guignolesque avec Thorin qui se moque de lui (et je ne reviendrai pas sur la statue géante qui a l'air d'un nain en chocolat recouvert de papier doré) bon :mdr: Je suis pas fan de toute cette partie, ni du générique de fin d'ailleurs (celui des 6 que j'aime le moins)

Image

C'est d'autant plus dommage que j'adore presque tout dans le film, précédemment.
Et je ne suis décidément pas fan DU TOUT de ce découpage, surtout quand on sait que Smaug va finalement périr tout au début de La Bataille des Cinq Armées. Je trouve qu'ils auraient du rejeter cette scène d'intro à la fin de La désolation de Smaug, et faire des scènes à Esgaroth le climax, quitte à même rallonger ces dernières et raccourcir (légèrement, de 3 ou 4 minutes) celles dans Erebor. Quitte même à allonger le deuxième film d'environ 20 minutes (comme pour Les deux tours, en VL)

Le film se serait ainsi terminé après la mort de Smaug, et après un petit épilogue plutôt que sur ce cliffhanger ...

Bon à part ça, et même si j'aime beaucoup ce film, j'ai aussi pas mal de regrets.
- j'aurais aimé voir encore plus la maison de Beorn, que ces passages durent plus longtemps (surtout que le travail artistique de l'équipe est impressionnant quand on voit les bonus)
- Radagast encore en mode un peu naïf et guignolesque, mais bon, beaucoup moins que dans le 1 (il y a une progression , c'est appréciable)
- gros regret de n'avoir pas vu les ruines de Dale surtout qu'ils ont tourné des scènes je crois
- Alfrid commence à être bien lourdingue :siffle:
Image

- certains nains après deux films, sont trop peu exposés, et même après les trois films. c'est abbérant. Ils auraient du profiter de ce film (plutôt qu'ajouter certaines scènes-conneries) pour faire parler au moins une fois ou deux Bombur, Bifur ..

Bon mais à part ça, j'ai finalement peu de choses à reprocher vraiment au film (à part ses 20 dernières minutes) ; je trouve que c'est équilibré, c'est cohérent, ça développe bien le matériau du livre (qui était maigre, et en soi, c'est un exploit, surtout quand on se souvient des écueils qui se sont posés pour faire la trilogie)

Certains bordels expliquent d'ailleurs sans doute ce qu'on voit à l'écran;
Par exemple, en réécoutant la vidéo de Monsieur Bobine (youtubeur qui a fait une longue analyse du hobbit) je remarque que toute la scène dans les forges des nains a été improvisée. En gros, et devant le manque de temps pour boucler le film, ils ont fait des trucs un peu dans tous les sens, improvisé les scènes d'action (passages de Thorin avec la brouette et tout ça) et après ils ont essayé de faire tenir tout ça debout au montage et avec les effets spéciaux. C'est une partie typique du hobbit qui a été mal préparée. Et moi je trouve que ça se sent, c'est typiquement la partie du film où je me sens "sorti" un peu de l'ambiance à cause du côté too much et qui part dans tous les sens. Avant ces scènes je trouve le côté immersif total.

Bon mais sinon, superbe expérience, encore une fois. Je regarderai la bataille des cinq armées d'ici la fin de semaine.

Image

ci-dessus : Je voulais finir par cette capture d'une scène sympa du film avec Bard entouré des nains (se cachant dans sa maison de Lacville) et réclamant les armes que ce dernier leur a promis .. J'aime beaucoup toute cette partie du film, l'allusion à Girion, les dialogues, et plus tardivement les discours devant la foule fascinée par le retour du roi sous la montagne ..
Au passage il y a un truc que j'ai toujours aimé dans le Hobbit, à propos de cette histoire d'écaille du dragon qui aurait giclé suite à la flèche reçue par l'ancêtre de Bard : Ceci fait de ce point du poitrail de Smaug son seul point faible (et on sait que ça aura de l'importance par la suite) or dans beaucoup d'histoires de dragons j'ai l'impression que cette faiblesse existe (et d'ailleurs je ne suis pas sûr que ce soit uniquement pour les dragons occidentaux car rappelez-vous dans saint seiya le point faible de Shiryu et de Siegfried, tous deux associés aussi à cet animal :mrgreen: )

Au passage, et c'est encore un effet miroir avec le seigneur des anneaux, on voit que Bard contrairement à son ancêtre qui échoua à tuer le dragon, réussira à le tuer , rompant ainsi l'image qui lui collait un peu à la peau précédemment ; tout ceci (à un niveau de prestige moindre certes) me rappelle un peu le duo Isildur / Aragorn, le premier s'était laissé séduire par l'anneau, le second réussissant en quelque sorte à rattraper la faute de son ancêtre. Le Hobbit est truffé d'effets miroir de ce style, déjà dans l'histoire de base mais c'est encore plus flagrant dans les films, et dans le traitement que leur a donné Peter Jackson (tout ceci est évidemment volontaire pour que le public se sente un peu "revivre" l'expérience SDA, or c'est un peu aussi ce que parfois je reproche aux films aussi ..
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

La saga jacksonienne

Messagepar phoenlx » mar. déc. 25, 2018 7:53 pm

Image

Je viens de revoir la bataille des 5 armées aujourd'hui
et c'est décidément le film qui m'agace le plus parmi les 6
Pourtant, toujours plein de bonnes scènes le parsèment, ce qui me laisse d'autant plus un sentiment amer, mais pour ma part j'ai du mal à avalder l'heure de film consacrée entièrement à la bataille, c'est d'un loooong, avec des répétitions du seigneur des anneaux dans les répliques en veux tu en voilà, avec Alfrid en mode guignol, avec de l'épique certes mais c'est les recettes déjà vues mille fois, sans la profondeur dramatique qu'on pouvait avoir parfois dans le seigneur des anneaux (au niveau du jeu des acteurs, au niveau du traitement global, des répliques, de la mise en scène, de la musique)
En fait quand je suis plongé dans cette bataille, presque rien ne concoure à rattraper mon impression d'ennui.

certains disent s'ennuyer devant le premier film du Hobbit, et je suis loin de tout aimer dedans, mais moi c'est devant La bataille des 5 armées que je m'ennuie, du moins, devant cette partie du film consacrée à la bataille.

Image

Autrement, j'aime plutôt bien le reste du film, avec pas mal de bémols aussi.

Je ne vais pas revenir sur l'introduction avec Smaug, très courte (juste avant le titre) pourquoi ne pas avoir placé ces scènes en climax du film précédent, à la fin ?
En plus le film commence avec Alfrid et le maître du lac en mode guignols qui cherchent à protéger l'or et s'en foutent des habitants. C'est tellement surjoué qu'on se croirait dans un film pour enfants tout ce qu'il y a de plus cliché alors qu'en même temps, la ville d'esgaroth brûle et qu'on a l'un des passages les plus forts (censément être l'un des plus forts et sombres) du Hobbit. D'entrée de jeu, ces répliques donnent le ton. Et c'est dommage.

A chaque fois, je sous-estime l'énervement que me procure Alfrid. pour avoir revu le film à l'instant je me rend compte qu'il m'exaspère à un point incroyable. Sans lui, je crois que le film pourrait gagner + 1 facile dans sa note (pour moi)

Image

BREF, au secours !!!!!

Bon autrement, j'aime beaucoup toute la partie qui va de la mort de Smaug, jusqu'à l'arrivée de Daïn et le début de la bataille.
A un ou deux détails près :

La scène à Dol Guldur avec Galadriel en mode reine maléfique, bon sang ce qu'elle m'énerve à chaque fois. Encore un exemple de repompe lourdingue et forcée sur le seigneur des anneaux. Ce film en regorge ;
- il y a cette scène (avec des répliques similaires ; le "vous n'avez aucun pouvoir ici, servant de Morgoth" fait évidemment échos à la réplique de Théoden envouté par Saroumane dans les deux tours, lorsqu'il fait face à Gandalf ..

- Bard prononce à un moment un "mon épée est à votre service" (clin d'oeil aux scènes du conseil d'elrond avec Aragorn dans la communauté de l'anneau. sauf qu'ici par la bouche d'Alfrid c'est d'un ridicule sans nom, et ça tend à me gâcher l'autre scène maintenant .. Imaginez quelqu'un (comme moi tous les ans en fait :lol: mais qui ne connait pas les films et les découvre, qui va regarder dans l'ordre : le hobbit, puis le seigneur des anneaux. IL voit cette scène avec Alfrid et ensuite, il tombe sur la réplique d'Aragorn dans La communauté de l'anneau. L'autre réplique (pourtant si forte quand on la voit la première fois) aura beaucoup moins d'impact, et inconsciemment, la personne va l'associer aux guignoleries d'Alfrid, voilà comment casser une belle scène avec des conneries en voulant mettre de la redondance inutile ou des clin d'oeil mal placé (n'importe quoi celui qui a eu cette idée :roll: )

- Gandalf nous fait encore un coup le coup déjà fait au moins à deux ou trois reprises de parler avec sa voix menacante (comme dans la maison de Bilbo) : lorsqu'il veut empêcher Thorin de punir Bilbo ("rendez-moi mon cambrioleur !! ne l'abimez pas !!" )

Je ne les ai plus en tête mais il y a plein d'autres citations qui font échos au seigneur des anneaux encore dans ce film. A chaque fois, c'est peu habilement amené.

Bon heureusement,toute la première heure du film, c'est aussi beaucoup de positif.
C'est cette tension dans les dialogues entre Bard et Thorin, la confrontation verbale avec Thranduil, les scènes de courage de Bilbo menant l'arkenstone à Dale (avec là encore de beaux dialogues, et heureusement qu'on a Richard Armitage et Lee Pace dans ce film qui remontent le niveau, niveau charisme et répliques)

Image

Luc Evans s'en tire bien aussi, mais là encore ça pose un gros problème selon moi qui est le symbole du problème de la trilogie en général, quand lui est en mode sérieux, très bon jeu d'acteur, dramatique, et que d'un coup paf, on se tape Alfrid avec ses clowneries (le pire étant quand ils se parlent l'un à l'autre, on a l'impression de voir deux films entremêlés, une comédie pour enfant, et un film épique sombre) ça ne va pas du tout, malheureusement. Et tout ça à cause d'Alfrid.

Mais je ne suis pas très fan non plus de tout l'humour autour des nains (notamment pendant la bataille)
tout est too much, excessif, lourdement amené.

Image
ci-dessus : une scène à la fois marrante (je l'avoue :lol: Bombur est irrésistible dans cette scène :mdr: ) mais qui résume un peu l'image que j'ai de ce troisième film ...

Au menu des scènes que j'aime par contre (plutôt dans la première moitié du film) :
celles avec Legolas et Tauriel, notamment leur petit voyage vers Gundabad (bon même si Orlando Bloom a un jeu d'acteur qui finit par être un peu stéréotypé quand on le connait, niveau intonation des répliques et autre, moi j'aime bien le passage où il évoque la mort de sa mère, tout comme à la fin du film le dialogue à ce propos avec son père .. )

J'aime bien aussi l'arrivée des elfes à Dale apportant de la nourriture.
J'aime beaucoup les dialogues Thorin / Bilbo et de manière générale la relation qui évolue au fil du film entre ces deux là, jusqu'à cette très émouvante scène à la fin de la bataille ..
La scène de la cotte de maille en mithril offerte par Thorin à Bilbon (qui est un lien pour le coup très sympathique avec la version longue de la communauté de l'anneau, et la scène de la Moria)
les passages où Dwalin fait face à un Thorin devenu fou par l'or d'erebor sont intéressants aussi niveau jeu d'acteur, tension dramatique, répliques.

Je ne peux cependant m'empêcher de penser, par rapport à cet or qui corrompt le coeur de Thorin, à l'anneau de pouvoir qui corrompt certains personnages comme Frodon dans Le seigneur des anneaux et là encore, il y a souvent un effet miroir dans la réalisation (volontaire je pense, mais j'aurais aimé plus d'imagination dans le traitement)

Image

Je n'ai par exemple jamais été très fan de ces moments où Thorin parle au rallenti avec des sifflements qui rappellent ceux de Smaug et .. de Gollum finalement, en parlant de l'or qui est précccccieux !! Tout le monde aura compris où ils veulent en venir...Bon mais bref.

A part ça (j'ai déjà exprimé ceci dans mes anciennes critiques, mais bon c'est histoire de redire aussi un peu tout ce qui contribue à mon impression de plaisir moindre devant ce film) : On voit beaucoup moins de scènes avec de beaux paysages que dans les deux premiers.
On sent qu'il y a beaucoup plus de scènes tournées en plateau, avec des écrans verts, toute la partie bataille notamment (devant Erebor) je n'aime pas la manière dont ils ont rendu l'environnement, mais là encore c'est assez ironique car j'ai finalement un peu le même soucis dans Le retour du roi avec l'environement relatif à Minas Tirith et aux champs du Pelennor (maintenant je reconnais que les décors de Tolkien ne doivent pas être simples à traiter surtout quand à l'intérieur il faut mettre en scène des batailles de fou avec des créatures à recréer souvent numériquement .. ) Mais autant j'aimais certains environnements à l'approche d'Erebor dans La désolation de Smaug, où on sentait plus l'aspect tangible de la montagne, on voyait plus souvent que c'étaient des prises de vue réelles, autant là, le plus souvent ça fait toc. et ça me sort du film.

Je ne vais pas recommenter Daïn Pied d'acier (vous le savez je n'ai jamais été très fan de ce personnage et son côté warhammer / monthy python trop prononcé à mon goût, mais bon certains adorent ce personnage je le sais, une chose est sûre il divise, moi j'aime pas du tout)

Image

En revanche, j'aime beaucoup la dernière partie de la bataille, lorsque l'environnement commence à évoluer pour devenir enneigé (à l'approche de RavenHill)

Image

Image

Non seulement visuellement, c'est beau et j'ai l'impression que ça sent plus souvent le décor naturel (il faudrait que je revois les bonus pour voir comment ils ont recréé ces lieux) mais en plus le film quitte un peu la tonalité humoristique à ce moment là pour devenir résolument plus sombre. On ne voit plus les blagues sur les roubignoles, on ne voit plus Daïn , on ne voit plus l'autre décor, on ne voit plus des scènes épiques en mode too much avec Alfrid qui nous coupe toutes les trois secondes avec ses conneries, non, la dernière partie de la bataille, ça devient vraiment sérieux (mis à part Legolas , bon lui LOOOL mais Legolas a le chic que même quand il est en mode superman, au moins c'est souvent traité avec sérieux, je crois que perso je préfère les conneries de legolas que certaines conneries des nains :lol: Bon et ses deux gros affrontements contre Bolg (celui à la fin de La désolation de Smaug et celui de ce film) sont courts, mais intenses. Même si cet orc (il est vrai) fait un peu doublon avec Azog comme le disent les critiques, il a une certaine présence, qui dépasse je trouve beaucoup d'orcs du seigneur des anneaux (je le préfère à Gothmog, typiquement, l'autre est vraiment too much dans son look .. )

Image

En tout cas, c'est dans ces passages qu'on a : la mort de Kili, la mort de Fili (deux gros moments, selon moi),
et la mort de thorin après un très bel affrontement final avec Azog je trouve. D'ailleurs je n'ai jamais trouvé azog aussi classe et impressionnant que dans ces scènes. le combat le magnifie, son adversaire (classe lui aussi) le magnifie (chacun mettant finalement en valeur l'autre)
on a un petit côté affrontement final de western, tout ayant été préparé depuis le début de la trilogie pour arriver à ce moment, et ça fonctionne plutôt bien dans cette mise en scène je trouve, en plus dans ce bel environnement enneigé. Bon même si en y réfléchissant je trouve absurde ce passage où il passe sous la glace et dérive, il est tellement lourd qu'à mon avis, il aurait coulé à pic, et n'aurait pas flotté près de la surface comme ça mais bon. ça fait une belle scène j'avoue.

Le truc amusant et cocasse dans cette partie c'est qu'on retrouve aussi Bilbo qui se fait assommer (comme dans le livre) sauf que dans le livre, Bilbo se fait assommer au début de la bataille et rate presque tout, alors que dans le film, il se fait assommer vers la fin et rate assez peu de choses :lol: )

L'arrivée de Beorn dans la bataille est un passage du livre, c'est appréciable de le retrouver mais trop court à mon goût, même si avec plus de scènes à mon avis on aurait eu encore ce côté épique à donf pas toujours subtil donc au final, je ne sais même pas si je vais le regretter.

Bon à part ça j'aime plutôt bien tout l'épilogue, à quelques bémols près
- discours de Gandalf trop court, mais j'ai le même problème à la fin du retour du roi, ils n'aiment pas conclure les grandes trilogies par des discours qui emportent les spectateurs .. là c'est juste un "le roi est mort, vive le roi" terminé, emballé c'est pesé .. bon
(je me réjouis tout de même d'avoir la scène des funérailles qu'on n'avait même pas pu voir dans la version cinéma)

- le voyage de retour, comme dans le retour du roi, est à mes yeux trop court, d'ailleurs, il est tout simplement éludé, on ne voit rien.
Cette manière qu'a Jackson de s'en foutre totalement des voyages de retour ça m'a toujours énervé, et d'ailleurs Tolkien avait des mots intéressants et profond à ce propos, pour lui, c'était loin d'être à éluder, et si dans ses livres il passe pas mal de temps à nous montrer les personnages de retour de leur quête, il y a des raisons. Jackson aurait du je trouve respecter ça, mais je me demande même s'il a compris l'intérêt.

On aurait pu par exemple avoir au minimum une petite scène de quelques secondes à Fondcombe, et dans le fourré des trolls (pour montrer Bilbo retrouvant le coffret) mais non ..
Bon à part ça, ce que j'aime beaucoup par contre, c'est le retour en Comté, déjà les paysages superbes (et inédits, j'ai l'impression),
le dialogue d'au revoir entre Bilbo et Gandalf (très émouvant, avec pour le coup un Martin Freeman que j'apprécie beaucoup dans ces scènes),
ensuite le retour à hobbitebourg et cul de sac, avec un peu d'humour là encore mais à la manière hobbit, plutôt bien vu, j'aime bien ces scènes des enchères.
Et puis évidemment, la réplique - lien avec la communauté de l'anneau (Bilbo vieux prononçant la même réplique qu'au début de la communauté de l'anneau) c'est bien vu. j'aime aussi le générique de fin, même si c'est encore une fois un effet miroir par rapport au seigneur des anneaux, voir les illustrations d'Alan Lee et ? / ou ? John Howe dans les épilogues des deux trilogies est toujours un plaisir exquis que pour ma part j'aime goutter jusqu'à la dernière seconde. La chanson est plutôt cool, et je la préfère à celle du second film (interprétée par Billy Boyd qui jouait Pippin dans la trilogie SDA)

Bref, malgré tous ses défauts, même ce troisième volet du Hobbit reste pour moi une belle expérience, je ne boude pas mon plaisir, et je le replace surtout dans la perspective de la trilogie plus vaste et dans le contexte de la saga de Jackson de 6 films. Cette trilogie du Hobbit qui divise tellement (qui divise les fans entre eux mais qui moi, me divise aussi personnellement) elle ne vaut clairement pas le SDA, c'est un peu frustrant, mais ça reste un apéritif très sympathique lorsqu'on revoit les films. On en a plein la vue, avec les paysages de Nouvelle Zélande, l'épique, les musiques d'Howard Shore, on accompagne sur près de 9 heures des acteurs charismatiques comme Armitage, Evangeline Lilly, Freeman, on passe de Charybde en Scylla (c'est le cas de le dire, clin d'oeil à un chapitre du livre), et on découvre plein d'éléments qui vont resservir dans l'autre trilogie, que ce soit la trouvaille de l'anneau dans les cavernes de Gobelinville, la rencontre avec Gollum, la ré-émergence de Sauron, la découverte de Saroumane (les scènes du Hobbit avec Saroumane sont intéressantes je trouve quand on sait quelle évolution il aura ensuite), et plein d'autres choses jouissives encore, non seulement au niveau du travail de recréation artistique incroyable mais aussi au niveau du côté aventureux, humour (tout n'est pas à jeter non plus, je critique beaucoup l'humour de la trilogie mais il y a des moments qui m'ont vraiment fait marrer dans le bon sens du terme !) Bref, c'est malgré tout du grand cinéma comme il est rare d'en avoir de l'excellent petit divertissement pour les fêtes de Noël, et une plutôt bonne introduction à la trilogie SDA qui reste à mes yeux sans doute ce qui s'est fait de mieux en matière de cinéma blockbusters depuis que le cinéma existe.

Place au visionnage de La communauté de l'anneau !! (demain ou jeudi :mrgreen: ) Je vais faire une petite pause en attendant et lire mon livre de Daniel Falconer :mrgreen-noel:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Maedhros
Formenos
Formenos
Avatar du membre
Messages : 11945
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: La saga jacksonienne

Messagepar Maedhros » mer. déc. 26, 2018 3:00 am

Sincèrement, je suis assez d'accord avec toi, mais je crois aussi que tu vois trop de clins d’œil au SDA ou encore d'autres sont des trucs déjà présent dans le roman.

La grosse voix de Gandalf assez menacent est ici, tous comme du premier film, déjà présente dans le roman (en tous cas à chaque fois que je le lisait (avant la trilogie du hobbit) je m'imaginait un truc assez similaire).

Le truc avec l'or qui corrompt le coeur de Thorin que tu trouve ressemble beaucoup à l'Anneau, bah c'est déjà présent dans le roman (même si moins, car le roman est moins long). Cette thématique est fortement présente chez Tolkien tout court. Ils n'ont fait que la reprendre, c'était même obliger. Bref aucun clins d'oeil au SDA, je la trouve personellement très bien amener, un des points fort du film.

Je n'ai par exemple jamais été très fan de ces moments où Thorin parle au rallenti avec des sifflements qui rappellent ceux de Smaug et .. de Gollum finalement, en parlant de l'or qui est précccccieux !! Tout le monde aura compris où ils veulent en venir...Bon mais bref.


Aucun rapport avec Gollum, ils reprennent juste de façon littérale le terme maladie du dragon. Sincèrement, faut pas non plus voir plus loins que ce que voulait faire les réalisateurs.

Bon sinon je partage ton avis sur le film.
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

Bombur
posteur d'argent
posteur d'argent
Avatar du membre
Messages : 42094
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: La saga jacksonienne

Messagepar Bombur » mer. déc. 26, 2018 3:55 am

Oui, Pho a souvent le spotage de références un peu facile :mdr: .

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La saga jacksonienne

Messagepar phoenlx » mer. déc. 26, 2018 10:57 am

Pas du tout Bombur

bon sur les exemples que cites Maedhros, admettons (tiens pour le fait que Gandalf prenne sa grosse voix, il faudrait que je relise le roman ou que vous me citiez d'où ça vient je ne m'en rappelais plus pour ce qui est du Hobbit) mais bref, je ne parlais de toute manière pas que de ces passages, il y en a plein d'autres notamment dans les répliques

ça saute aux yeux en fait (je suis étonné que tu ne les aies pas vu Bombur)
il y a des tonnes de répliques dans le Hobbit, qui sont des répliques clin d'oeil au SDA
exemple que j'ai cité plus haut : Alfrid (déjà lui c'est un perso inventé, donc ne vient pas me dire qu'il vient du roman) qui nous sort un "mon épée est à votre service !!!"
bon on sait d'où ça vient avec le conseil d'elrond et aragorn :lol:

il y a le "pauvre fou" de Gandalf dans le premier film
et plein d'autres en fait là je les ai plus en tête mais pour avoir revu les trois films ces derniers jours, je vous assure qu'on a sans arrêt des répliques clin d'oeil, et c'est clairement une démarche de Jackson, de ceux qui ont fait les films, ce sont d'ailleurs souvent des clin d'oeil à l'autre trilogie plus qu'à Tolkien car même dans l'autre trilogie je ne suis pas sûr que toutes ces répliques (sources) viennent toujours forcément du roman.

Bon pour la maladie du dragon et le parallèle là par contre je suis d'accord, maintenant pour ces deux cas aussi je pense qu'ils ont cherché à faire un parallèle dans le traitement, dans les intonations, dans le parlé des personnages ; il y a plein d'effets miroir de ce type

d'ailleurs je ne suis pas le seul à le dire, le fossoyeur le dit aussi et tous ceux qui ont bien vu les films (il ne s'agit même pas d'avoir un oeil attentif car c'est le genre de "détails" qui sautent tellement aux yeux quand on a revu comme moi les deux trilogies des tonnes de fois .. je comprend que ça puisse éventuellement échappé aux gens qui ont vu le SDA qu'une fois ou deux (et encore, certaines répliques sont tellement emblématiques) ...
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La saga jacksonienne

Messagepar phoenlx » mer. déc. 26, 2018 11:01 am

tiens une autre qui me vient d'un coup en tête aussi
à un moment Bard pendant la bataille qui sort : emmenez les femmes et les enfants dans la grande salle, et barricadez la porte !
bon là vous allez me dire aussi que c'est une réplique un peu bateau, générique, qu'on pourrait entendre dans plein de films épiques (certes :lol: et d'ailleurs je dis aussi souvent que certains films épiques font plus que s'inspirer du SDA beaucoup recopient un peu les répliques et c'est vrai aussi mais passons)

Là dans ce cas précis, il s'agit d'une réplique quasiment similaire à la réplique d'aragorn pendant la bataille du gouffre de Helm, demandant à Gamelin je crois la même chose "emmenez les femmes et les enfants dans les cavernes et barricadez la porte !!"

Ce que je veux dire c'est pas qu'ils sortent dans les deux cas une réplique pour emmener les femmes et les enfants à un endroit précis, et les protéger, car ça oui en effet, ça peut être vu dans plein de batailles et ça découle d'une logique, encore que c'est toujours un peu les mêmes recettes pour attirer l'émotion du spectateur et tout mais passons. Ce qui est cependant flagrant c'est qu'on a les mêmes répliques MOTS POUR MOT, et même sur la même intonation, le même parlé, dans des contextes très similaires, on sent qu'ils ont voulu refaire exactement le même effet avec ici Bard en mode aragorn (d'ailleurs Bard sous bien des points rappelle Aragorn)

c'est un exemple parmi plein d'autres, les films regorgent de ce genre de détails dans les répliques. On pourrait les lister ça ferait une longue liste, je vous assure.

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La saga jacksonienne

Messagepar phoenlx » mer. déc. 26, 2018 11:06 am

Je découvre sans arrêt de nouvelles images promotionnelles et affiches, je pensais qu'on avait largement fait le tour à l'époque :mdr:

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

itikar
La voie droite
La voie droite
Avatar du membre
Messages : 18501
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: La saga jacksonienne

Messagepar itikar » mer. déc. 26, 2018 11:32 am

 Gandalf nous fait encore un coup le coup déjà fait au moins à deux ou trois reprises de parler avec sa voix menacante (comme dans la maison de Bilbo) : lorsqu'il veut empêcher Thorin de punir Bilbo ("rendez-moi mon cambrioleur !! ne l'abimez pas !!" ) 


Le livre dit :

 
- Voici Gandalf ! Et juste à temps, à ce qu'il me semble. Vous avez beau ne pas apprécier mon cambrioleur, ne l endommagez pas, je vous en prie. Reposez-le, et commencez par écouter ce qu il a à dire !
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La saga jacksonienne

Messagepar phoenlx » mer. déc. 26, 2018 11:34 am

ah oui c'est donc ça la réplique dont parle Maedros ! du coup en effet ceci typiquement ça vient du livre ! Mais vous remarquerez que ce n'est pas la même que dans le film mais surtout, moi ce que j'évoquais ce n'était pas la réplique en soi mais la manière dont c'est dit et la mise en scène avec Gandalf qui se fait menaçant (avec son espèce d'aura, un peu comme quand il fait le coup dans Cul de sac avec Bilbo dans La communauté de l'anneau, et avec les nains dans Un voyage inattendu)

il y a clairement un effet miroir dans la mise en scène. Ils ont un peu abusé de ça je trouve (je me demande même s'il n'y a pas un quatrième exemple dans la trilogie )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Bombur
posteur d'argent
posteur d'argent
Avatar du membre
Messages : 42094
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar Bombur » mer. déc. 26, 2018 4:12 pm

Pas du tout Bombur
Si si, quand même :mdr: . Mais je n'ai jamais dit qu'il n'y avait pas de références au SdA dans le Hobbit ! Oui, il y en a, beaucoup. Trop même. Il n'empêche que tu as tout de même une certaine tendance à exagérer un peu :mdr: .

Sébouss
Maison du Lion
Maison du Lion
Avatar du membre
Messages : 807
Enregistré le : mar. juil. 11, 2017 2:09 pm
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar Sébouss » mer. déc. 26, 2018 6:53 pm

Pour la voix de Gandalf à Erebor, j'imagine également avec la grosse voix, du moins dans la première partie de ce qu'il dit.

Trad. Ledoux a écrit :"Par la barbe de Durïn ! Je voudrais bien que Gandalf fût ici ! La peste soit de lui pour vous avoir choisi ! Que sa barbe se flétrisse ! Quant à vous, je vais vous précipiter sur les rochers ! cria-t-il - et il souleva Bilbo à bout de bras.
- Arrêtez ! Votre souhait est exaucé !" dit une voix.
Le vieillard à la cassette rejeta son manteau et son capuchon.
"Voici Gandalf ! Et juste à temps, à ce qu'il me semble. Vous avez beau ne pas apprécier mon Cambrioleur, ne l'endommagez pas, je vous en pris. Reposez-le, et commencez par écouter ce qu'il a à dire !


Trad. Lauzon a écrit :"Par la barbe de Durin ! Je voudrais bien que Gandalf soit ici ! Maudit soit-il de vous avoir choisi ! Que sa barbe se dessèche ! Quant à vous, je vous jèterau contre les rochers !" tonna-t-il, soulevant Bilbo à bout de bras.
- "Halte-là ! Votre souhait est exaucé !" dit une voix. Le vieillard au coffret retira sa cape et son capuchon. "Voici Gandalf ! Et pas une minute trop tôt, dirait-on. Si vous n'aimez pas mon Cambrioleur, je vous saurais gré de ne pas l'abîmer. Posez-le par terre, et voyez d'abord ce qu'il a à dire !"


Je suis plutôt d'accord avec ta critique même s'il y a certains trucs que tu considères comme des prises du SDA qui n'en sont pas pour moi. Par exemple, le coup d'Alfrid est de l'épée, c'est pas la même chose. Alfrid dit "mon épée est à votre service" et s'en débarrasse 5 secondes après alors qu'Aragorn dit "Mon épée est vôtre" et c'est suivi par la scène culte de la formation de la Communauté accompagné par la musique épique.

Pour ajouter deux-trois trucs, je trouve que la VL, notamment de la Désolation de Smaug, apporte beaucoup sur les Anneaux des Nains et sur le troisème Anneau des Elfes qui sont très peu évoqués dans le SDA. Par contre, ça crée une incohérence. Gandalf sait où sont les Trois des Elfes, les trois restants des Nains et les Neufs à cause des Nazgûl. C'est aberrant qu'il ne comprenne pas que Bilbo a l'Unique. Il suffisait juste de ne pas mettre la réplique entre Bilbo et Gandalf et c'était plié.

Je trouve aussi que Beorn a un rôle trop réduit, notamment lors de la Bataille des Cinq Armées. En fait, la seconde armée de Bolg est quasiment éclipsée. Pareil pour beaucoup de Nains qui ne sont que très peu développé. La cleptomanie de Nori ne se voit que dans le 1er film (et encore), Gloín, Oín, Ori...

La fin de la Bataille des Cinq Armées qui est trop rushée. Enterrement très court, couronnement de Daín dans la foulée, adieux et voyage de retour éludé. Juste un peu plus, surtout dans la VL. Un truc que je trouve qu'il manque pour faire jonction pour le spectateur peu familier à Tolkien serait un sous-entendu de reconquête de la Moria par Balin, Ori et Oín (un peu dans le style que Thranduil et Legolas à propos d'Aragorn en gros).
La vie est une maladie mortelle sexuellement transmissible.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » mer. déc. 26, 2018 6:54 pm

Bombur > ba nan sur les exemples que je cite nan

Sebouss a écrit :Un truc que je trouve qu'il manque pour faire jonction pour le spectateur peu familier à Tolkien serait un sous-entendu de reconquête de la Moria par Balin, Ori et Oín (un peu dans le style que Thranduil et Legolas à propos d'Aragorn en gros).


ça c'est clair moi aussi j'aurais beaucoup aimé voir ceci

Bon je viens de revoir La communauté de l'anneau !

Image

Je ne vais pas recommenter on l'a fait mille et une fois, mais le gros kiff encore, j'ai beau me le revoir sans arrêt je le trouv toujours aussi maîtrisé, épique, aventureux, équilibré (à quelques bémols près)

Image

Ce film regorge de grandes scènes je continue à me demander si ce n'est pas mon préféré des 6 films j'adore tout pendant les 3 h 30 de films ; que ce soit ce prologue si prenant avec la voix off de Galadriel, l'intro en Comté avec Bilbo écrivant son livre, les retrouvailles Gandalf / Frodon (moment vraiment charmant avec les vues de la comté et la musique, la lenteur - j'adore tout ce petit passage avec la charrette :cariole: -, l'anniversaire de Bilbo, le discours humoristique, l'herbe à pipe avec les formes dans la fumée, la chanson de Merryet Pippin à l'auberge du poney fringuant, le dialogue avec l'Ancien (Gamegie) - d'ailleurs c'est très actuel "il ne faut pas se mêler de ce qui se passe au-delà de nos frontières, te mêle pas des affaire des autres ou tu aboutiras à des ennuis plus gros que toi " (la réplique est légèrement différente pour son début mais c'est ça en gros, ça vous rappelle pas d'autres trucs ? :lol: :siffle: ) Franchement toutes ces scènes c'est génial,

ou encore la sortie des 9 Nazgûl de Minas Morgul avec cette musique incroyable, le plan sur la montagne avec les éclairs et Gandalf à cheval (se dirigeant vers Minas Tirith et voyant les monts du Mordor de loin) géniale aussi cette scène je trouve :shock: après l'arrivée du cavalier noir dans la comté avec le chien qui aboie, la décapitation du garde frontière, les dialogus entre Gandalf et Bilbon puis Gandalf et Frodon dans Cul de sac (les répliques sonnent juste, le jeu d'acteur est a top, l'amitié Gandalf / Bilbon qui se ressent - et voir ces scènes après avoir revisionné la trilogie du Hobbit ça prend une toute autre résonnance je trouve- ensuite on a plus tard dans le film le départ de Frodon et sam de la Comté avec de superbes paysages, la scène des elfes se dirigeants vers les Hâves Gris qu je trouve géniale aussi avec les chants (scène spécifique à la version longue), la scène à Isengard avec Gandalf et Saruman qui finissent par s'affronter (parfois critiquer, perso j'adore cette scène, avec la mise en scène, la musique, le jeu d'acteur de Ian McKellen et Cristopher Lee, les répliques, le Palantir et tout . génial ..

Bon et après, que dire des scènes avec les cavaliers noirs et leurs cris, la cavale des hobbits, l'arrivée à Bree, la rencontre vc Aragorn, l'ambiance sombre et inquiétante, les scènes à Isengard avec les orcs qui commencent à couper les arbres, Gandalf et son espèce de papillon, la naissance des Uruk Hai dans les cavernes (avec pour la première fois le thème musical de l'isengard) --> que des scènes géniales.
j'adore aussi la course poursuite avec Arwen qui emmène Frodon poursuivie par les Nazgûl (même si ça ne m'aurait pas déplu de voir Glorfindel à la place, j'avoue), mais tout est incroyable dans la mise en scène, dans les effets spéciaux (scène de la rivière qui s'anime avec l'eau qui prend la forme de chevaux) ; c'était un régal de voir cette scène pour moi la première fois car tout est vraiment comme dans le bouquin à ce niveau ...

Bon et la partie Fondcombe, une petite pause / repos pour nos héros et une respiration bienvenue aussi pour le spectateur avec des musiques plus douces, avec les décors charmants, la vallée d'Imladris, le personnage charismatique d'Elrond, le conseil qui pose parfaitement l'enjeu de la saga (même si perso, j'aurais adoré voir un conseil encore deux fois plus long fourmillant de détails comme celui du livre, mais bon, c'est franchement déjà pas mal comment c'est fait, et d'autres cinéastes auraient limite fait l'impasse)

Image

J'adore aussi une scène où Gandalf discute avec Elrond, ce dernier évoquant le sang de Numénor qui est "presque éteint", le passé, Isildur, et que dire de cette petite scène charmante également (même si elle ne dure que quelques secondes) où Bilbo discute avec Frodon. Bilbo lui montrant son livre, les allusions à Esgaroth, à la montagne solitaire. Rien que de voir le livre rouge c'est un plaisir, et voir ces échos encore une fois au Hobbit quand on vient comme moi de se refaire toute la saga, ça prend une grosse résonnance (comme plein d'autres scènes par la suite notamment l'allusion à la cote de mailles de Thorin)

Image

J'adore aussi la scène avec Aragorn et Arwen sur leur pont (correspondant au plan posté ci-dessus), l'ambiance douce, la musique, les dialogues en elfique, Liv Tyler est parfaite dans ces passages et Viggo Mortensen aussi. Franchement toute la partie Fondcombe c'est génial, idem pour la scène d'Aragorn se recueillant sur la tombe de sa mère (Gilraen)

Ensuite changement de DVD (perso j'ai revu le film en DVD aujourd'hui et en VF parceque avec mon matos j'ai l'impression que le son de mon vieux DVD estmieeu géré qu'avec certains blu ray récents, bizarrement, mais j'ai aussi un blu ray de ce film :penseur: ) Nos compagnons partent ensuite par les Monts Brumeux dans leur quête de la montagne du destin, la communauté de l'anneau s'est constituée, et là encore, le film tout en devenant progressivement plus épique, regorge de scènes superbes

- la scène des crébains du pays de Dain (je l'ai toujours trouvé géniale, elle dégage vraiment une impression d'inquiétude, et pour le coup les expressions des visages même d'un acteur comme Orlando Bloom / Legolas qu'on critique souvent, elles sont parfaites pour faire ressortir ça je trouve ..

- la première vision du Caradhras (scène superbe aussi, visuellement, ce haut sommet dégage lui aussi une forte impression, le film arrive très bien à rendre l'inquiétude et le danger à venir de cette route dans la montagne)
- la scène avec Boromir attiré par l'anneau dans la neige. déjà : paysage superbe, Sean Bean (et les autres acteurs) au top ...
- La scène de Saruman mentionnant la première fois l'ombre et la flamme (le Balrog)
- l'arrivée devant les murs de la Moria, la porte avec le mot de passe (mellon) : charmante petite scène aussi qui commence par quelques moments humoristiques avec Pippin et se terminera dans la violence avec le guetteur. Toute cette partie est je trouve super bien calibrée encore (par contre depuis que je sais qu'ils ont tourné ces scènes dans un parking j'avoue que j'ai un peu de mal avec le décor, qui est correct - il est moins choquant que d'autres qui m'énervent parfois beaucoup dans Le Hobbit et dans Le retour du roi - mais tout en étant correct, il n'est pas ouf, et on sent davantage que sur d'autres que ce n'est pas du naturel .. M'enfin, c'est pour chipotter (j'adore par contre la vision de l'espèce d'énorme viaduc à moitié écroulé)
c'est le genre de plans qu'à l'époque au cinéma, j'avais adoré voir, sur grand écran l'impression est énorme ...

Image

- ensuite tout le passage de la Moria, on en a tellement dit du bien que je ne vais pas trop m'étendre non plus mais cette partie de près d'une demi heure de film regorge elle aussi de moments sympa et parfois très forts :
* le dialogue de Frodon et Gandalf lorsqu'ils voient Gollum (avec des répliques chargées de sens)
* l'émotion de Gimli devant la tombe de Balin
* le petit moment d'humour avec Pippin qui fait tomber une espèce de squelette dans le puit (avec des bruitages incroyables !)
* la scène de l'attaque des orcs et du troll des cavernes évidemment
* la scène où les myriades d'orcs encerclent nos héros dans cavenain (visuellement là encore au cinéma ça donnait une impression incroyable quand je l'avais vu)
* le balrog évidemment, l'émotion de la chute de Gandalf à la fin, les chants qui rappellent les nains (Howard shore est génial dans toute cette partie je trouve, mais la trilogie regorge de thèmes que j'adore et contrairement à ce que plein de mauvaises langues disent : des thèmes qui sont emblématiques un peu comme celui de star wars : chaque personnage ou lieu quasiment a son thème bien reconnaissable : la communauté de l'anneau (cf le départ de Fondcombe avec ces plans superbes sur les paysages et les mouvements de caméra), la comté, Minas Tirith, les nains et la moria, les caliers noirs, l'anneau ...

Image

Bref, la musique de ce film --> au top, pour ne pas dire aux petits oignons
les paysages --> au top
le jeu des acteurs --> a top 90 % du temps (bon j'évoquerai juste après dans mes bémols ce qui me gêne à quelques reprises mais sur 3h30 de film c'est pardonnable)
la mise en scène globale, le scénario, le côté adaptation fidèle du livre (et ce malgré les coupes, tom Bombadil et tout) je trouve que c'est là encore du très haut niveau ...

La manière aussi dont l'humour se mélange aux scènes plus sombres et épiques. Autant dans Le Hobbit souvent ce mélange m'énerve, il prend moins bien je trouve, il m'agace souvent, autant dans un film comme La communauté de l'anneau, perso j'ai AUCUN problème avec l'humour , or pourtant, on a PLEIN de petits moments croustillants

--> déjà lors des scènes initiales en Comté, avec Bilbo, avec Merry et Pippin
--> plus tard, l'allusion au petit déjeuner par Pippin
--> certaines répliques de Gimli ("personne ne lancera un nain !" ou encore "j'ai l'oeil du facon et les oreilles du renard") c'est génial je trouve ces scènes :lol:
--> Pippin faisant tomber le squelette dans le puit

etc etc etc !! bon et pourtant, ça s'articule d'une manière telle que parfois même quand on a une scène très sombre , sérieuse et épique juste après, ça passe pourtant bien. C'est tout l'inverse de ce que je reproche au Hobbit. Ca tient sans doute aussi des dialogues, des textes, du jeu d'acteur, des intonations, de la mise en scène et la manière dont tout s'enchaine et est calibré, c'est un ensemble en fait;

La dernière partie du film regorge aussi de moments forts, charmants,
ce plan sur le visage de Frodon quand ils viennent de franchir la moria (après la mort de Gandalf) :shock:
le dialogue Frodon / Galadriel, la réplique fameuse "même la plus petite personne peut changer le cours de l'avenir"
le dialogue Aragorn / Boromir sur la cité blanche (quand j'avais vu ce film la toute première fois, ça m'avait fait un gros effet car on ne connaissait pas encore le film Le retour du roi, on n'avait pas vu Minas Tirith, et on s'imaginait plein de choses, d'après les livres et les descriptions de Tolkien, et là je trouve que dans ces répliques le pouvoir de suggestion est incroyable. Finalement moi le fait de voir vraiment la cité par la suite m'aura déçu (globalement, il y a aussi des plans que j'adore) mais c'était limite inéluctable.

J'adore aussi la scène des cadeaux (spécifique à la version longue)
la beauté des décors de Lothlorien, la petite rivière, la relation subtile Gimli / Galadriel, tout l'inverse de certains passages plus lourdingues qu'on peut parfois avoir dans Le Hobbit .

ci-dessous : décor de Lothlorien, le lieu où habitent Galadriel et Celeborn à priori, qui reçoit les membres de la communauté après leur péril dans la Moria

Image

Toute la partie sur l'Anduin je la trouve très bien aussi. L'argonath : parfaitement reconstituée, l'inquiétude sur les yeux de Legolas qui sent qu'une menace approche, les plans sur les Uruk qu courent, la confrontation Boromir/ Frodon à la fin du film, l'attaque des Uruk, la mort de Boromir, le cor qui sonne, les derniers mots de Boromir "je vous aurai suivi mon frère, mon capitaine, mon roi", sans doute l'une des scènes les plus fortes émotionnellement de toute la trilogie voire de la saga des 6 films..

et la fin du film, avec Frodon qui part seul, sam qui cherche à le suivre, commence à se noyer, la petite musique, la relation qui se tisse entre les deux hobbits, c'est très émouvant. Ensuite on a Araorn Legolas et imli qui décident de poursuivre les Uruk pour sauver Merry et Pippin (encore une scène qui est bien sentie, dans les dialogues, le jeu d'acteur, Gimli qu'on sent désireux d'en découdre avec les orcs :mrgreen: ) et pour finir, cette scène de Frodon et Sam qui contemplent les montagnes du Mordor de loin (au passage, encore un petit effet miroir avec la fin du premier film du Hobbit lorsque la compagnie de Thorin observe la montagne solitaire - but ultime de leur quête - de loin depuis l'espèce de pic où les aigles les ont conduit .. )

Je ne redirai rien non plus de ce que je pense du beau générique de fin (chanson d'Enya) pour moi là encore l'une des 3 plus belles des 6 films sans doute ;
on a même deux chansons de fin car juste après le thème d'Enya on a des petits chanteurs jeunes qui chantent en choeur, et c'est très beau aussi

ce film est juste incroyable !! A chaque fois que je le revois, je trouve qu'il ne prend pas une ride, j'ai envie de lui mettre 20 / 20 et j'ai beau le revoir des dizaines de fois je ne m'en lasse jamais.

Image

bon je voulais parler de certains bémols car il y en a aussi mais je vais pas m'étendre, pour ma part c'est surtout le surjeu de l'acteur qui incarne Celeborn (Martin Czokas) heureusement on ne le voit pas beaucoup, et Cate Blanchett en mode surjeu aussi, je ne suis pas fan des moments où elle fait sa grosse méchante (mais c'est pire dans la bataille des 5 armées je trouve) il y aurait d'autres passages par-ci par là que j'aime moins dans le film mais ils sont rares, au sein d'un ensemble de 3h30 qui me captive de manière non stop, ça a beau parfois être lent, avec des scènes contemplatives sur les paysages, ou des scènes de dialogue pour bien expliquer les enjeux, je ne m'ennuie jamais devant ce film.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » mer. déc. 26, 2018 6:57 pm

mince désolé s'il y a des mots un peu hachés mon clavier débloque :mdr:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Bartiméus
Vers ce monde de lumière !
Vers ce monde de lumière !
Avatar du membre
Messages : 5699
Enregistré le : sam. mars 16, 2013 9:50 am
Gender :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar Bartiméus » mer. déc. 26, 2018 7:05 pm

phoenlx a écrit :bon je voulais parler de certains bémols car il y en a aussi mais je vais pas m'étendre, pour ma part c'est surtout le surjeu de l'acteur qui incarne Celeborn (Martin Czokas)


J'ai pas de problèmes avec l'acteur mais si je devais le critiquer, je dirais plutôt au contraire qu'il sous-joue. :penseur:
"Sans l'islam, l'Empire franc n'aurait sans doute jamais existé, et Charlemagne sans Mahomet serait inconcevable."

Mahomet et Charlemagne, Henri Pirenne

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » mer. déc. 26, 2018 7:17 pm

oui ça dépend ce qu'on appelle surjoue ou sous-joue, perso j'appelle ça plutôt du surjeu (mais certains le font aussi dans la saga et ça passe mieux je trouve)
Drad Dourif a une manière très spéciale de parler, mais ça donne souvent de grandes répliques, de grandes scènes. Celeborn ça fait bizarre (mais en fait il faudrait que je le revois en VO je me demande si c'est pas un problème de doublage pour le coup) j'adore le doublage sur la communauté de l'anneau en général (et pourtant on a un nombre énorme de personnages avec les secondaires) mais celui-là, je bloque carrément.
Pour ce qui est de Cate Blanchett, elle par contre j'ai vraiment du mal par moment mais ce sont des choix de Jackson je pense. Et elle a aussi des scènes magnifiques.

autrement une autre scène que j'adore, c'est ce plan (à l'auberge du Poney Fringuant) , plan sur Grand Pas / Aragorn la première fois

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » jeu. déc. 27, 2018 5:20 pm

bon aujourd'hui j'ai visionné la moitié des deux tours !
je n'ai pas vu le film en entier car je ne tiens pas à y passer tout l'après midi je verrai la suite demain (je suis en plein visionnage depuis Dimanche quand même :mrgreen: ) je me suis arrêté à la fin du premier DVD (moment où Frodon et Sam rencontrent Faramir, juste avant les scènes de l'exode des rohirrim vers Helm's Deep ..

Ca fait vraiment du bien d'être à nouveau plongé dans l'ambiance du Rohan :mrgreen:

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Sébouss
Maison du Lion
Maison du Lion
Avatar du membre
Messages : 807
Enregistré le : mar. juil. 11, 2017 2:09 pm
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar Sébouss » jeu. déc. 27, 2018 5:50 pm

phoenlx a écrit :le dialogue Aragorn / Boromir sur la cité blanche (quand j'avais vu ce film la toute première fois, ça m'avait fait un gros effet car on ne connaissait pas encore le film Le retour du roi, on n'avait pas vu Minas Tirith, et on s'imaginait plein de choses, d'après les livres et les descriptions de Tolkien, et là je trouve que dans ces répliques le pouvoir de suggestion est incroyable. Finalement moi le fait de voir vraiment la cité par la suite m'aura déçu (globalement, il y a aussi des plans que j'adore) mais c'était limite inéluctable.


Techniquement, on a déjà aperçu Minas Tirith lorsque Gandalf va consulter les archives du Gondor :mdr:
La vie est une maladie mortelle sexuellement transmissible.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 321149
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » jeu. déc. 27, 2018 5:57 pm

oui exact, enfin c'est très bref à ce moment là :mrgreen: et je me demande s'ils ont utilisé les mêmes maquettes pour montrer la ville
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Au Dragon Vert »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités