Mythologie japonaise, Kojiki et Nihon Shoki

Culture asiatique au sens large, littérature et Histoire japonaise, chinoise, Histoire des pays d'extrême Orient, arts asiatiques, calligraphie, univers des samouraï, etc.
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 301208
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Mythologie japonaise, Kojiki et Nihon Shoki

Messagepar phoenlx » ven. mars 07, 2014 10:27 am

Nous allons parler aujourd'hui de deux célèbres recueils de textes qui contiennent les mythes fondateurs des îles japonaises : Le kojiki et le Nihon Shoki ( recueils qui sont essentiels pour comprendre la religion Shinto du Japon notamment, mais aussi pour porter un regard sur l'origine de l'histoire japonaise comme nous allons le voir, même si beaucoup de textes et chansons d'origine populaires sont considérées comme peu fiables historiquement ).

J'en avais un peu parlé au hasard d'autres de mes topics sur le Japon et son folklore, notamment le topic sur la déesse Amaterasu ou dans certains topics Saint Seiya sur les mythes qui inspirent Deathmask mais ce topic sera l'occasion de revenir plus en détail sur tout celà. Je décide de placer ce topic dans la rubrique mythologique du forum mais vous pourrez y accéder en lien depuis la rubrique asiatique ( Le topic sera donc accessible des deux endroits mais les nouveaux messages vous seront indiqués comme venant de la rubrique Mythologie, faites attention ^^ )

Qu'est-ce que le Kojiki, concrêtement ?

Image
( ci-dessus : une édition moderne du Kojiki

Le Kojiki est un recueil de mythes concernant l'origine des îles japonaises et ses dieux ( Kami ) ; Son nom signifie littéralement « Chronique des faits anciens ». Nombre de ses textes ont inspiré les pratiques et croyances du shintoïsme. Il est basé sur des légendes populaires datant du 4ème au 6ème siècle, soit avant l'arrivée du bouddhisme au Japon. Il n'est pas considéré comme une source historique fiable mais cependant, c'est une œuvre essentielle pour comprendre la pensée shintoïste.

On considère aujourd'hui souvent que le Kojiki peut guider ceux qui veulent comprendre l'âme du peuple nippon. Ces récits, fondements du shintoïsme, sont complètement assimilés par les japonais à des degrés plus ou moins importants. Il permet de porter un regard plus éclairé sur la culture nippone, les coutumes, traditions, formes de politesse et permet surtout de comprendre l'importance énorme qu'occupe l'Empereur du Japon ( dont l'ascendance lointaine est censée remonter aux divinités primordiales du monde ) et de comprendre pourquoi les japonais aiment suivre ses moindres faits et gestes et pourquoi il est considéré comme un personnage sacré. A ce titre il faut dire que lorsque la constitution du Japon moderne fut adoptée en 1946, la renonciation à la filiation divine de l'Empereur fut signée, mais ce fait ne tient que pour les étrangers : Beaucoup de japonais continuent de croire en l'origine divine de leur empereur. En 1952, alors que le Japon est de nouveau libre, l'Empereur Hirohito se rend à Ise pour laver l'affront de 1946. Le kojiki permet d'ailleurs de comprendre aussi pourquoi le pèlerinage au temple d'Ise est si prisé.

Le kojiki nous éclaire aussi sur l'histoire et l'origine des trois objets sacrés du shintô: Kusanagi noTsurugi (l'épée "qui fauche l'herbe"),
Yaata no Okagami (le miroir) et Yasaka no Magatama (les joyaux). Le miroir se trouve à Ise et seul l'Empereur à le droit de le voir. Nous reviendrons bien sûr sur tout celà dans le topic.

( source : japononline.free.fr )

ci-dessous : une vue prise au sanctuaire d'Ize ( l'un des lieux les plus secrets du Japon )
Image


Il faut noter que le livre n'était presque plus étudié dans l'après-guerre, étant jugé complètement non-historique. Néanmoins, à partir des années 60, les historiens ont commencé à penser que certains éléments du Kojiki pouvaient être basés sur des faits réels. De plus, il s'agit d'une des seules sources indigènes sur le Japon de cette époque.

Le kojiki est souvent considéré comme le plus ancien écrit japonais existant encore de nos jours. Nous aurons l'occasion par la suite de revenir aussi sur le Nihon Shoki ( qui contient aussi certains des mythes fondateurs du Japon mais aussi nombre d'éléments historiques sur les premières familles impériales, notamment .. )

La localisation exacte des évènements du Kojiki n'est pas connue. Dans le texte, le Japon est appelé pays intermédiaire ( 葦原中つ国, ashiwaranonakatsukuni, littéralement « le pays intermédiaire aux plaines de roseaux »). Le pays est dit intermédiaire car situé entre la plaine céleste (takamagahara) et le pays des morts ( yomi no kuni). Le pays intermédiaire est relié à la plaine céleste par le pont flottant du ciel (ame no ukihashi) et au pays des morts par la « pente vers le pays des ténèbres » (yomotsu hirasaka, terme qui doit rappeler des choses à certains sur le forum :mrgreen: ).


Origines du Kojiki

Le Kojiki est un recueil de légendes populaires et de chansons qui fut compilé au 8ème siècle après JC par un certain Hieda no Are, personnage entouré de mystère dont on ne connait en fait ni la date de naissance exacte ni même le sexe ( par commodité j'en parlerai au masculin comme le font beaucoup de sources ) ; On sait très peu de choses sur sa vie, certaines légendes prétendent qu'il était membre de la famille Sarumenokimi dont les origines remonteraient jusqu'à la déesse Ame no Uzume no Mikoto (ou simplement Uzume, aussi appelée Okame, déesse de la Gaité et de la Bonne humeur ! ) certains ont émis l’hypothèse que Are était une femme. Are aurait reçu le titre de toneri , qui est habituellement réservé aux hommes, cependant, la famille Sarumenokimi était reconnue à la cour pour ses prêtresses. De surcroît, certains passages que l’on retrouve dans le Kojiki laissent croire qu’ils ont été écrits par une femme.

Durant le VIIe siècle, l'empereur Temmu décida de corriger les divergences que refermait l’histoire nationale du Japon contenue dans le Teiki et le Kyūji circulant au sein de la noblesse. Il fit donc le tri parmi ces textes et ordonna à Hieda no Are, qui avait alors 28 ans, de les mémoriser. Are était reconnu pour son intelligence, il pouvait réciter un texte qu’il n’avait entendu ou lu qu’une fois.

L’empereur Temmu mourut avant que le Konjiki soit terminé. Plus tard, l'impératrice Gemmei ordonna à Ō no Yasumaro de compiler le Kojiki en se basant sur se qu’avait mémorisé précédemment Are. Ō no Yasumaro est donc considéré comme le second responsable de la compilation du kojiki après Are. Il mit 4 mois à le faire et le recueil fut achevé en 712. Cependant, faute de versions intermédiaires, on ignore ce que Ō no Yasumaro y a ajouté ... Yasumaro a probablement aussi joué un rôle important dans la compilation du Nihon Shoki qui fut complété en 720 ( que nous évoquerons plus tard dans le topic ).

ci-dessous à gauche : un portrait de Ō no Yasumaro par Kikuchi Yōsai ; A droite : L'empereur Tenmu ( 622 ou 631 - 1er octobre 686 ; 40ème empereur du Japon )
Image Image

Voici ce que contient la préface du Kojiki par l'empereur Tenmu :

" Ce que j'entends est que le Teiki et le Honji qu'ont créés de nombreuses maisons sont déjà différents de la vérité et contiennent beaucoup d'inexactitudes. Si ces erreurs ne sont pas corrigées maintenant, le sens original sera perdu en quelques années. Ils [les textes] constituent le fondement du système national et la fondation du gouvernement impérial. Aussi, je tiens à examiner attentivement le Teiki et le Kyūji, à supprimer les erreurs et à établir la vérité pour les générations futures."


Contenu du Kojiki

Le Kojiki contient de nombreuses chansons et poèmes. Alors que les récits historiques et les mythes sont écrits sous une forme de chinois mélangé avec un nombre important d’éléments linguistiques japonais, les chansons sont écrites avec des caractères chinois employés pour transmettre les sons seulement. Cette utilisation spéciale des caractères chinois s’appelle Man'yōgana; une connaissance de la chose est essentielle pour comprendre ces chansons. De plus, elles ont été écrites dans un dialecte de la région de Yamato du VIIe au VIIIe siècle environ appelé Jōdai Nihongo (上代日本語?, litt. « japonais de l’âge supérieur »).

Le Kojiki est divisé en trois parties : le Kamitsumaki (上巻, littéralement « Rouleau supérieur »), le Nakatsumaki (中巻, littéralement « Rouleau moyen ») et le Shimotsumaki (下巻, littéralement « Rouleau inférieur »).

Le Kamitsumaki inclut la préface et se concentre sur les divinités de la création du monde, et sur la naissance de diverses autres déités et de leurs aventures fantastiques. La plus célèbre de ces aventures est celle d’Amaterasu, la déesse du soleil, qui envoya sur terre son petit-fils Ninigi pour fonder les prémices de la lignée impériale. ( Voir ce topic sur Amaterasu , mais nous y reviendrons )

Ci-dessous : Les divinités primordiales du Japon : Izanagi et Izanami ( Nous y reviendrons bien sûr en détail dans le topic, pour l'instant je ne fais qu'un vague survol de ce dont on va parler ensuite plus en profondeur ^^

Image

Le Nakatsumaki débute avec l’histoire du premier empereur du Japon, Iware hiko (ou son nom posthume : Jimmu), de la défense de ses terres natales d’Izumo à Kyûshû Ce dernier fit ensuite un long périple pour conquérir de nouvelles terres jusqu'à la province du Yamato (Nara). Cette partie se termine avec le 15ème empereur, dernier de cette dynastie, Ōjin. Plusieurs des ces histoires sont de l’ordre du mythe et le contenu historique allégué est hautement suspect. Par ailleurs, pour des raisons inconnues, le 2ème et le 9ème empereurs japonais sont cités, mais leurs accomplissements sont en grande partie oubliés. Certains historiens pensent que ces empereurs furent inventés afin de créer une illusion de vraisemblance dans les dates. Une des principales histoires de ce volume est celle de Yamato Takeru.

Le Shimotsumaki couvre du 16ème empereur, Nintoku, au 33ème empereur, Suiko, et, à la différence des volumes précédents, fait référence de façon très limitée aux déités qui sont pourtant si présentes dans le premier et deuxième volume. Toutefois, peu de renseignements du 24ème et du 33ème empereur sont donnés. Les derniers chapitres sont purement chronologiques.

Ci-dessous : Exemple de page du Kojiki

Image


Nous verrons par la suite aussi que le Kojiki a inspiré de nombreux mangas .. Dans les posts suivants j'évoquerai les divinités primordiales et mythes cosmogoniques de la mythologie japonaise.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Náin
Brûle, cosmos !
Brûle, cosmos !
Avatar du membre
Messages : 57077
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Mythologie japonaise, Kojiki et Nihon Shoki

Messagepar Náin » ven. mars 07, 2014 8:15 pm

Excellent idée de topic, on connais généralement très très peu voir rien ( ce qui est mon cas ) dessus :super:
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Scarabéaware
Retour du nécromancien
Retour du nécromancien
Avatar du membre
Messages : 83882
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mythologie japonaise, Kojiki et Nihon Shoki

Messagepar Scarabéaware » mar. juil. 05, 2016 8:25 pm

Ce serait pas mal de le continuer un peu ce topic, c'est déjà très intéressant ce que t'en avais mis là. Et je serais très curieux de voir les mangas qu'il a inspiré :mrgreen:
A voir aussi si on pourrait pas se procurer le Kojiko en français.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 301208
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mythologie japonaise, Kojiki et Nihon Shoki

Messagepar phoenlx » mar. juil. 05, 2016 8:27 pm

ça doit être trouvable dans les librairies aux rayons mythologies je pense
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

SauronGorthaur
Fin du monde - Renouveau
Fin du monde - Renouveau
Avatar du membre
Messages : 64164
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Mythologie japonaise, Kojiki et Nihon Shoki

Messagepar SauronGorthaur » mar. juil. 05, 2016 8:37 pm

phoenlx a écrit :ça doit être trouvable dans les librairies aux rayons mythologies je pense


on trouve hélas quasiment toujours les mêmes mythologies grecques et scandinaves en magasin
Image

Scarabéaware
Retour du nécromancien
Retour du nécromancien
Avatar du membre
Messages : 83882
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mythologie japonaise, Kojiki et Nihon Shoki

Messagepar Scarabéaware » mar. juil. 05, 2016 10:59 pm

Oh en cherchant bien, on doit trouver. Par contre faut faire attention, il y a eu une reprise du Kojiki éditée en 2012 : http://livre.fnac.com/a4065767/Pierre-Vinclair-Kojiki
C'est peut être valable mais bon ce serait encore mieux de trouver une version non reprise :penseur:

Bélier Aries
Maison du Sagittaire
Maison du Sagittaire
Avatar du membre
Messages : 7334
Enregistré le : jeu. janv. 07, 2016 12:11 pm
Localisation : Dans un monde parallèle, Rodorio, Mont Olympe
Gender :

Re: Mythologie japonaise, Kojiki et Nihon Shoki

Messagepar Bélier Aries » mer. juil. 06, 2016 6:25 pm

Me plonger dans la Mythologie Japonaise est un de mes projets pour ce second semestre (si j'ai le temps)
Je suis une fille
Ne vous fiez pas à mon pseudo : je suis capricorne
Suite à un problème familial (hospitalisation de mon père), je suivrai le forum de loin pendant quelques temps
Absente pour une durée indéterminée


Retourner vers « Culture et cinéma asiatiques »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité