L'Homme Bicentenaire

La Science-fiction au cinéma, en littérature, voire en BD : sagas futuristes, space opera, etc...
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306704
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

L'Homme Bicentenaire

Messagepar phoenlx » mer. mai 09, 2012 10:05 am

Image

En ce début de XXIe siecle, la robotique a fait d'importants progrès. La famille Martin peut ainsi faire l'acquisition d'un robot domestique, le NDR-114, concu pour effectuer toutes les tâches ménagères. Les enfants réagissent chacun différemment à la présence d'un nouveau venu, surnommé Andrew. Grace, l'ainée, le considère comme une boite de conserve et lui ordonne de sauter du premier étage. Apres cet incident, Andrew fait preuve de créativité et developpe des sentiments. M. Martin décide de le traiter désormais comme un être humain à part entière.


J'ai vu ce film célèbre avec Robin Williams pour la première fois hier j'ai bien aimé. Film réalisé par le cinéaste Chris Colombus connu notamment pour le film Maman j'ai raté l'avion, et plus récemment les deux premiers volets de la saga Harry Potter ..)

L'Homme bicentenaire respecte plutôt bien l'esprit de la nouvelle d'Isaac Asimov dont il s'inspire, ça fait plaisir car les films adaptés de ses textes sont plutôt rares (et souvent pas trop inspirés, comme le i,robot avec Will Smith d'Alex Proyas qui s'écarte vraiment beaucoup avec toutes les scènes d'action ridicules)

L'homme bicentenaire est un film beaucoup plus calme (ne cherchez pas de scènes d'action à la matrix vous serez déçus :lol: ) mais il est néanmoins très bien, j'aime décidément beaucoup Robin Williams. A la fois émouvant et drôle par moment le film aborde plutôt bien les questionnements sur l'intelligence artificielle, le rapport entre les machines et les humains. Au début du film je ne comprenais pas trop car le robot qui est le "héros" de l'histoire, celui acheté par la famille , est un vrai robot avec une carcasse métallique et je me disais : c'est bizarre, je ne vois pas Robin Williams ( je savais qu'il apparaissait dans le film, je m'attendais à le voir débouler d'une manière ou d'une autre bien que je soupçonnais ce qui allait se passer ) J'en dis pas plus pour pas spoiler :mrgreen:

Comme bémols, j'ai juste trouvé que dans la dernière partie du film ( celle justement avec Robin Williams ) c'était parfois un peu gnian gnian , avec certains clichés fréquents dans les films américains , comme
spoiler
la scène du baiser par exemple


Par moment le film est tout en émotion et il m'a presque tiré des larmes , c'est bien joué ( c'est l'histoire d'un robot qui devient de plus en plus humain, qui acquière des sentiments, bon j'en ai déjà trop dit :mrgreen: ) mais par moment aussi, il y a un petit côté "film léger pour enfants" ; Je ne suis pas fan non plus du robot féminin qui apparait parfois à partir du milieu du film ... Ca ne m'a pas déplu, mais pour résumer en gros, je préfère toute la première partie du film à la dernière.
Ca fait plaisir aussi de voir les 3 lois de la robotique rappelées au début. Par certains côtés, ce film sur les robots est plus à rapprocher du récent film espagnol Eva de Kike Mailo ( pour ceux qui l'ont vu ) ; c'est plus dans cette atmosphère là que certains films américains avec plein d'action , plus dans la finesse et l'émotion.

Belle surprise, pour ma part.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Meikai
L'arche de l'espoir
L'arche de l'espoir
Avatar du membre
Messages : 6177
Enregistré le : dim. mars 14, 2004 12:42 am
Localisation : Là où tu n'es pas
Contact :

Re: L'homme bicentenaire

Messagepar Meikai » mer. mai 09, 2012 10:11 am

Outch je me disais bien vu la gueule de RObin Williams qu'il est pas tout jeune ce film !

Non perso je ne connais pas.
Image
Le phénix est le symbole même de l'espoir, celui qui guérit les blessures, qui libère des charges les plus lourdes, puis fatigué de vivre, il meurt puis renaît. Il chante et déploie ses ailes avec une telle force qu'il s'enflamme.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306704
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: L'homme bicentenaire

Messagepar phoenlx » mer. mai 09, 2012 10:15 am

C'est un film qui date de l'an 2000
Pas si jeune en effet donc, mais pas si vieux que ça.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

bach93
Le mont Olympe
Le mont Olympe
Avatar du membre
Messages : 5842
Enregistré le : sam. avr. 18, 2009 6:44 pm
Localisation : chateau du labyrinth par de la goblinville

Re: L'homme bicentenaire

Messagepar bach93 » mer. mai 09, 2012 10:19 am

oui je l ai en divx c est bien joué (par robin williams )je sais pas si t as fait attention mais la fille robot (galatée) est devenue humaine a la fin du film avec les organes artificielles qu andrew fabrique

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306704
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: L'homme bicentenaire

Messagepar phoenlx » mer. mai 09, 2012 10:20 am

incroyable, ce détail m'avait échappé :shock:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306704
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: L'homme bicentenaire

Messagepar phoenlx » mer. mai 09, 2012 10:24 am

mince tu as raison j'avais pas tilté sur ce détail ( la dernière scène m'avait parue mystérieuse j'avais pas compris que c'était l'autre robot :shock: )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306704
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: L'homme bicentenaire

Messagepar phoenlx » mer. mai 09, 2012 10:28 am

Image

Pour évoquer la petite nouvelle d'Isaac asimov qui a librement inspiré le film :

The Bicentennial Man est le titre d'une nouvelle parue pour la première fois en février 1976 dans Stellar Science-Fiction. Cette nouvelle a donné son nom au recueil L'Homme bicentenaire regroupant douze histoires d'Asimov, mais l'auteur y précise qu'il est revenu à son texte original en enlevant les quelques modifications peu importantes effectuées par Judy-Lynn, épouse de Lester del Rey, dans la première édition. La nouvelle a ensuite été adaptée au cinéma sous le même titre en 1999.

Image

Le topic du forum sur Isaac asimov : viewtopic.php?f=38&t=3968
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306704
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: L'homme bicentenaire

Messagepar phoenlx » mer. mai 09, 2012 10:48 am

D'ailleurs le film est inspiré du roman Tout Sauf un Homme (The Positronic Man en VO) , d'Isaac asimov et Robert Sylverberg ..
Le roman est lui-même un développement de la nouvelle l'Homme bicentenaire ( écrite par Asimov plusieurs années auparavant, à la base pour commémorer le bicentenaire des Etats Unis - A l'intérieur du même recueil de nouvelles on trouve par exemple aussi une nouvelle dans laquelle le président des Etats unis est un robot :D )
Plusieurs années plus tard en coopération avec Sylverberg ils ont réalisé le roman développé de la nouvelle ( Sylverberg l'a fini et fait paraître, Asimov était très malade à cette époque c'était peu avant son décès ) et c'est en fait le roman ( qui s'appèle Tout sauf un homme ) qui a inspiré le film - On comprend pourquoi ce titre quand on l'a vu ^^

Je ne me souvenais pas de Galatée ( l'autre robot ) j'ai l'impression qu'ils l'ont rajouté à moins qu'elle soit dans le roman et pas la nouvelle ..
Une différence entre le roman et le film aussi c'est que
spoiler :
Dans le livre il apprend qu'il est reconnu comme faisant partie de l'Humanité avant de mourir, alors que dans le film, il décède juste avant. Un peu comme si les scénaristes du film avaient pas voulu aller aussi loin qu'Asimov :shock: C'est un peu bizarre ce changement


La particularité dans ce film aussi c'est que l'une des actrice incarne deux personnages à la fois - une mère et plus tard sa fille quand elle grandit - qui se ressemblent ! Le film traverse les époques et on voit les personnages vieillir, incarnés parfois par d'autres acteurs ( comme le passage de la petite fille de la famille à l'âge adulte ) Ils les ont aussi vieillit pour les montrer dans la vieillesse c'est assez bien foutu ;
Le robot rappèle vraiment l'esprit des robots d'Asimov en général, servant fidèlement l'Humanité, et le scénario servant à aborder un thème récurrent dans la SF robotique : Qu'est-ce qui fait de nous des êtres humains

spoiler
Dans la fin du film notamment lorsque Andrew est progressivement devenu un homme il ne manque pas d'évoquer à l'un des membres du Conseil censé juger de sa nature - robot ou humain - que lui-même possède des organes artificiels et que donc, il n'est plus 100% humain - ça fait réfléchir 8-)


En tout cas un bon petit film de SF à voir :super:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Science-fiction - Anticipation »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité