Sonatine, mélodie mortelle (de et avec Takeshi Kitano)

Rubrique pour parler du cinéma asiatique au sens large, de la Chine au Japon en passant par le cinéma d'action hong-kongais et les films d'art martiaux. Sans oublier l'extravageant cinéma bollywoodien...
Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 90582
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Sonatine, mélodie mortelle (de et avec Takeshi Kitano)

Messagepar Scarabéaware » dim. déc. 30, 2018 11:48 pm



Sonatine, mélodie mortelle est un film écrit et réalisé par Takeshi Kitano sorti en 1993 au Japon puis en France en 1995. La B.O. est composée par Joe Hisaishi que l'on connait bien pour ses compositions sur les films de Hayao Miyazaki.
Diffusé pour la première fois au Festival de Cannes c'est le film qui a fait connaitre Kitano au public occidental.

Il faut savoir que lors de sa diffusion au Japon, Sonatine rencontre un échec commercial car il semblerait, et ce malgré Violent Cop (voir d'autres) précédemment sorti en 1989, que le public japonais n'était pas près à voir Kitano en gangster dans un film noir le connaissant plus comme un comique. Toutefois le film aura été très apprécié de notre côté mais on notera que ça n'aura pas été la même chose pour Alain Delon :mrgreen-noel:. Et là je cite wikipédia à ce sujet :

Le producteur et éditeur reconnu Jean-Pierre Dionnet, cinéphile, raconta qu'une personne avait convaincu Alain Delon de visionner Sonatine en prétextant que Kitano était fan du Samouraï. Pris de court, Delon dit du jeu de Kitano : « C’est quoi ÇA ? […], ce n’est pas un acteur […], il possède seulement 3 expressions faciales et en plus, il ne parle pratiquement pas ». La réaction de l'acteur français est partagée par l'ensemble des professionnels autour de Dionnet, qui lui est frappé et intrigué devant ce nouveau genre de long-métrage.


Voici pour l'anecdote qui a de quoi faire sourire quand on a vu le Samouraï par exemple où il parle très peu et à peu d'expressions différentes :D, je renvoie d'ailleurs à la fiche wikipédia pour l'explication complète sur la sortie et l’accueil : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sonatine,_m%C3%A9lodie_mortelle#Sortie_et_accueil

Mais passons au synopsis :mrgreen-noel:

Murakawa, le bras droit du chef yakuza Kitakima est appelé d'urgence afin de venir en aide au clan Nakamatsu en guerre contre un clan rival.




Ainsi je viens donc de le voir et j'ai plutôt bien aimé, c'est un bon film de Kitano qui nous plonge parmi les Yakuzas, son domaine de prédilection avec lequel il aime bien se frotter, par contre contrairement à du plus récent comme les Outrage c'est assez différent dans l'ensemble même si évidemment il est question de règlements de compte entre clans de Yakuzas, de quoi donner quelques fusillades entre autre :mrgreen-noel:. Ici en tant que Murakawa il arrive en renfort avec quelques hommes pour aider un autre clan.

Il y a de quoi bien tâter ce qu'on peut en avoir, sauf que toutefois il ne faut pas s'attendre à énormément d'action voir de doigts coupés, toujours est il qu'on a bien des fusillades mais si dans un premier temps on est dans une atmosphère à ce qu'une guerre se prépare, finalement nous avons beaucoup de scènes avec une phase de retrait, de la planque, je dirais de la mise au vert, le temps de reprendre le chemin du règlement de la situation. Et là ça a de quoi faire bizarre par moment, mais c'est plutôt pas mal avec un petit aspect contemplatif, on voit des Yakuzas qui sont un peu en vacances et profitent tranquillement de la vie, une manière de bien les humaniser peut être, on profite de la nature, ils vaquent à bien des occupations et s'amusent même entre eux. De quoi donner des scènes assez étranges mais on a de quoi en sourire. De fait quand on sait que les japonais n'ont pas trop accepté de voir Kitano dans un tel film ça laisse perplexe puisque malgré que ce soit bien un film noir avec des Yakuzas il n'empêche qu'on a de la touche d'humour, m'enfin bon peut être qu'eux ne la considèrent pas et que c'est plus nous qui avons de quoi la voir. Enfin bref, nous avons ce côté détendu en attendant la suite, et ma foi finalement j'ai apprécié cette phase à laquelle on a pas forcément de quoi s'attendre mais qui offre une autre vision après tout et donne un côté atypique à ce film de yakuzas. Puis oui on peut dire qu'il a son genre.

Enfin voila, nous avons donc cette phase avant d'en revenir au chose plus sérieuses et que Kitano dans son rôle de Murakawa aille balancer la sauce ^^. Après c'est une saucée qu'il aurait été encore plus appréciable d'en profiter comme il faut mais voila, on a le feu d'artifice final la dessus. Bon par contre on a une fin pouvant laisser perplexe mais bon on peut en prendre une certaine considération...

Bref, c'est plutôt bien dans son ensemble, ça se tiens bien et puis sinon nous avons un accompagnement musical de la part de Joe Hisaishi qui est assez sympa agrémentant bien certains moments.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312687
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Sonatine, mélodie mortelle (de et avec Takeshi Kitano)

Messagepar phoenlx » lun. déc. 31, 2018 9:34 am

Il fait partie de mes souhaits de visionnage depuis un moment aussi celui-là
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 90582
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Sonatine, mélodie mortelle (de et avec Takeshi Kitano)

Messagepar Scarabéaware » lun. déc. 31, 2018 12:09 pm

C'est du bon, après c'est pas non plus comme Outrage mais on a une approche bien particulière, tu verras :mdr:.


Retourner vers « Cinéma asiatique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité