NieR : Automata

Les jeux vidéo sur consoles et PC, dernières news, astuces...
Sont aussi abordés les jeux de société, jeux de rôle, livres dont vous êtes le héros, MMORPG. Le forum consacre par ailleurs une place d'honneur aux franchises suivantes : Pokémon, Final Fantasy, The Legend of Zelda et Tomb Raider ! Bonne visite !
Somewhere
Maison du scorpion
Maison du scorpion
Avatar du membre
Messages : 60111
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

NieR : Automata

Messagepar Somewhere » dim. févr. 05, 2017 9:23 pm



NieR : Automata est un RPG développé par Platinum Games et édité par Square Enix pour la PlayStation 4 et Windows. Le jeu fait parti du même univers que NieR, un RPG sorti en 2010 et lui-même spin-off du beat-them-all Drakengard. L'histoire prend place dans un univers où l'humanité livre une guerre froide avec des machines créées par des envahisseurs d'un autre monde. Le joueur incarne une androïde à l'allure de poupée gothique nommée 2B, qui sera aidé par son compagnon 9S et un prototype nommé A2.

Image

2B.



9S.



Et A2.

Le jeu est prévu pour le 23 février au Japon et le 7 mars dans le reste du monde.


Gladstone
Les montagnes de Jamir
Les montagnes de Jamir
Avatar du membre
Messages : 95
Enregistré le : sam. mars 17, 2018 9:43 pm
Gender :

Re: NieR : Automata

Messagepar Gladstone » mer. mai 09, 2018 12:40 pm

Alors ça n'est pas totalement ça:
Seul 2B et 9S sont alliés.
A2 on ne sait rien sur elle si ce n'est que c'est une androïde comme eux.

La force du jeu, et le défaut pour d'autre c'est que la trame ne se dévoile pas quand on a fini le jeu la première fois.
Je m'explique:
Votre première partie, vous jouerez 2B.
La seconde partie vous jouerez 9S.
Après je ne sais pas car je n'en suis qu'au début de la partie avec 9S. Donc A2 sera sûrement jouable en refaisant encore une fois le jeu. Et nous apprendra d'autres éléments de la trame.

Et sachant cela, en fonction de vos décisions, il y a plusieurs fin possible (une vingtaine je crois). Donc autant vous dire que je ne connais rien du jeu réellement en l'ayant fini une fois.
Je n'ai jamais rencontré d'homme si ignorant qu'il n'eut quelque chose à m'apprendre.
Galilée

itikar
Les neufs rois
Les neufs rois
Avatar du membre
Messages : 17764
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: NieR : Automata

Messagepar itikar » jeu. mai 10, 2018 2:56 am

Perso, je veux bien qu'on m'explique comment pouvoir jouer A2, je la trouve super cool ! :love:

Image
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 309887
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: NieR : Automata

Messagepar phoenlx » jeu. mai 10, 2018 9:07 am

ça a l'air bien sympa comme univers
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

itikar
Les neufs rois
Les neufs rois
Avatar du membre
Messages : 17764
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: NieR : Automata

Messagepar itikar » jeu. mai 10, 2018 3:13 pm

J'aime beaucoup ce jeu.

Image

Bon, j'ai à peine commencé, donc je n'ai fait qu'effleurer le scénario
(pour ceux qui connaissent j'ai rencontré A2 au château puis surtout exploré le paysage hyper original pour gagner des niveaux; j'ai pas encore continué l'arc scénaristique, donc la ville vient à peine d'être mitraillée ... )
mais de ce que j'en ai vu je peux dire que c'est un jeu exceptionnel à bien des niveaux.

Image

D'abord, c'est un jeu qui marrie deux genres en apparence non mariable, le jeu de rôle et le shoot them up. En effet, nos personnages, des sortes d'androïdes féminin à la puissance sans pareil, à mi chemin entre Terminator et Gunm, en général se baladent dans les environnements pour combattre des monstres, récupérer des objets, explorer, avancer dans l'aventure tout en gagnant des niveaux et en améliorant leurs possibilités (ah, ils peuvent monter sur des montures et pêcher des poisons normaux ou robots et c'est méga fun - et lucratif - aussi ) mais, de temps en temps, ils montent dans des armures de combats volantes style robotech ou mechas véloces et gracieux pour une séance de dégommage en règle de monstres et vaisseaux. Avec régulièrement des affrontements titanesques contre des boss gigantesques.

Image

Image

Image

Un petit mot aussi sur le pod, une création géniale et transformable faisant tout à la fois office d'animal de comapgnie et de drone mortelle (qu'on peut contrôler ou mettre en mode auto pour les combats les plus ardus)

Image

Comme on le voit les vêtements ont bénéficié souvent d'un soinde confection très particulier. Il y a même un paravent portatif que 2B peut utiliser pour se mettre à l'aise (elle peut retirer à volonté sa robe-manteau après l'avoir acheté à Emile, un avatar du concepteur; elle apparait alors en justaucorps) :

Image

Image

Ensuite, c'est un jeu à l'atmosphère hyper fouillée, baignant tout entier dans une ambiance de manga post-apocalyptique empreint de poésie et de métaphysique. Les personnages ont des relations complexes et fouillées, sachant qu'en plus beaucoup, dont 2B le personnage qu'on joue, son des androïdes pourvues d'une quasi humanité, autre prouesse du studio. Ainsi, on met en tant que joueur bien moins longtemps à comprendre qu'on est complètement baladé par l'organisation qui nous envoie zigouiller du robot censé être immonde et pour lesquels on gagne très vite une empathie, certes mitigé tant leurs singeries humaines sont souvent grotesques (la scène de l'orgie robotique est extraordinaire, ou celle de la ballerine de cirque psychopathe) . Nos personnages, deux androïdes au départ, se posent sans cesse des questions du genre "nos ennemis sont-ils méchants ?" "qu'es-ce qu'est être humain?" "Pourquoi nous envoient-on là?" et nous en parallèle on se demande "mais qui nous dirige vraiment?", "comment des bouts de ferailles peuvent ils créer des androïdes surpuissants à notre image rien qu'en fusionnant?" , "quelle est notre véritable mission?", et surtout "sommes-nous dans le bon camp?", "qui tire vraiment les ficelles des événements?", "Qui est A2? Pourquoi nous a -t-elle avec d'autres trahis ?"

Image

Image

Image

La manière dont cette réflexion mirroir sur nos actes se met en place est maitrisée à la perfection, et on connait donc un triple plaisir dans cette aventure, le plaisir d'un jeu d'exploration et de combat riche et prenant, à la difficulté maitrisée - ouille le jardin d'Emile sans avoir le niveau et ouille les epreuves dans le bunker sous le desert - le plaisir d'une histoire déployant des rameaux de plus en plus complexe (je crois qu'il y a plus d'une vingtaine de fins potentielles différentes), et le plaisir de voir hyper lentement évoluer l'empathie - pour ne pas dire humanisation - du personnage que nous campons.

Image

Derrière, des thêmes forts comme le danger du manque de transparence, le droit des peuples à la liberté, la dictature d'oppression ou bien sûr les vestiges d'un monde, le nôtre, post apocalyptique.

Image

Cerise sur le gâteau, le chara design aime les belles carosseries, et ce jeu est un régal pour les yeux, comme le prouve un DLC au nom improbable qui donne visiblement des missions quasiment infaisables pour au final avoir le plaisir de joeur avec l'héroïne en méga petite tenue :

Image

Image

Image

Cela a bien sûr inspiré les fans :

Image

Image

Il y aurait des centaines d'autres trucs à dire sur ce jeu, comme par exemple les très nombreux emprunts à la pop culture - je pense par exemple au design des décors très emprunté au jeu Enslaved une énième déclinaison du roi singe, mais aussi à la roue de 2001 l'Odyssée de l'Espace, à Robotech et aux jeux de shoot them up type "1942...", mais aussi à Godzilla voire Lovecraft dans une scène épique de combat aqua aérien absolument dantesque contre une sorte de mécanique chtuluesque démentielle.

Image

Image

C'est donc à la fois un jeu apocalyptique et poétique construit comme un film de SF dramatique plutôt pessimiste à rebondissement et un manga féroce qui nous mène de découvertes en découvertes, porté par des cinématiques très riches et une musique absolument sublimissime, dans des environnements brillant d'une patte sans pareille - le parc d'attraction, entre autres, mais aussi le désert madmaxien ou le chateau qui nous fait basculer de la 3d à la 2d à la manière de Pitios dans FFXV - pour ceux qui connaissent.

Image

Image

Bref : 21/20

Ca ne me dit toujours pas comment jouer A2, sans doute plus tard dans la partie :mrgreen:

Image

http://www.jeuxvideo.com/videos/651224/nier-automata-le-dlc-3c3c1d119440927-enfin-disponible.htm
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Gladstone
Les montagnes de Jamir
Les montagnes de Jamir
Avatar du membre
Messages : 95
Enregistré le : sam. mars 17, 2018 9:43 pm
Gender :

Re: NieR : Automata

Messagepar Gladstone » jeu. mai 10, 2018 7:58 pm

Comme je te l'ai dis:
Il faut finir le jeu un certains nombre de fois. Le New Game + je le fais avec 9S. Donc pour A2, j'imagine que c'est au 3è ou 4è new game +.

En tout cas, bonne explication du jeu. ^^
Je n'ai jamais rencontré d'homme si ignorant qu'il n'eut quelque chose à m'apprendre.
Galilée

Rinji
Miriel Serindë
Miriel Serindë
Avatar du membre
Messages : 11570
Enregistré le : lun. sept. 07, 2015 5:05 am
Gender :

Re: NieR : Automata

Messagepar Rinji » sam. sept. 01, 2018 3:41 pm

J'aime beaucoup ce jeu. Je le trouve touchant et très drole concernant les dialogues des personnages de seconds plans. x) Le gameplay est cool même si des fois ça m'avait frustré que la caméra change de plans d'un lieu à un autre.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 309887
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: NieR : Automata

Messagepar phoenlx » sam. sept. 01, 2018 3:43 pm

j'aimerais bien me remettre à un jeu moi mais un et un seul car les jeux ça prend un temps dingue, et j'ai déjà de la peine à m'en sortir avec tous les films, séries que j'ai à voir (et livres) :mdr: Il faudrait aussi que je change de bécane la mienne date du pléistocène
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 309887
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: NieR : Automata

Messagepar phoenlx » sam. sept. 01, 2018 3:44 pm

ça a l'air très beau en tout cas
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Rinji
Miriel Serindë
Miriel Serindë
Avatar du membre
Messages : 11570
Enregistré le : lun. sept. 07, 2015 5:05 am
Gender :

Re: NieR : Automata

Messagepar Rinji » sam. sept. 01, 2018 3:47 pm

Oui, à ce niveau il est magnifique.


Retourner vers « Jeux vidéo, jeux de plateau »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité