John McTiernan

Le coin des cinéastes, car le cinéma, ce n'est pas que des films... Découvrez ici les travailleurs de l'ombre du septième art, réalisateurs, scénaristes, compositeurs, producteurs, qui une fois leur travail mis en commun nous permet de nous offrir le meilleur du cinéma... Ou le pire.
Somewhere
Maison des poissons
Maison des poissons
Avatar du membre
Messages : 60539
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

John McTiernan

Messagepar Somewhere » mer. sept. 17, 2014 12:56 pm

Image

2003 Basic
2002 Rollerball
1999 Le 13è Guerrier
1999 Thomas Crown
1995 Une Journée en Enfer
1993 Last Action Hero
1992 Medicine Man
1990 A la Poursuite d'Octobre Rouge
1988 Piège de Cristal
1987 Predator
1986 Nomads

Somewhere
Maison des poissons
Maison des poissons
Avatar du membre
Messages : 60539
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: John McTiernan

Messagepar Somewhere » mer. sept. 17, 2014 12:56 pm

Un de mes maîtres à penser du cinéma, mon réalisateur préféré après Sergio Leone.

1. Predator 21/20
2. Piège de Cristal 20/20
3. Une Journée en Enfer 18/20
4. Le 13e Guerrier 17.5/20
5. A la Poursuite d'Octobre Rouge 17/20
6. Thomas Crown 16/20
7. Last Action Hero 15/20
8. Basic 14/20

Me reste à voir de lui Nomads, Medicine Man et Rollerball.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312871
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: John McTiernan

Messagepar phoenlx » mer. sept. 17, 2014 1:03 pm

Tiens , encore un dont je pensais qu'un topic existait, merci d'avoir comblé ce manque.

Bon alors, mon préféré reste Predator ( j'ai vraiment été marqué par ce film , l'ambiance de la jungle, les scènes à la fin, la réplique de schwarzy et tout , énorme, et bizarrement je trouve qu'il vieillit peu, je prend toujours du plaisir à le revoir avec ses effets spéciaux de l'époque sans que ça me choque comme d'autres films d'action de la même décennie .. )

J'adore aussi Le treizième Guerrier, mais avec des réserves ( malheureusement comme vous savez sans doute ce film a été charcuté, un peu à cause de Michael Crichton je crois ) et son montage final est .. critiquable, j'aurais aimé voir un jour une version longue car je crois que Mc Tiernan avait prévu de bonnes scènes, malheureusement on ne les verra jamais et ça manque cruellement, je trouve notamment le début trop expédié. Dommage, car un film que j'adore sinon ( voir le topic )

Sinon, difficile d'oublier les Pièges de cristal et autre ( mais je suis pas non plus fanatique , moins que les deux autres )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Maison des poissons
Maison des poissons
Avatar du membre
Messages : 60539
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: John McTiernan

Messagepar Somewhere » mer. sept. 17, 2014 1:13 pm

J'ai créé ce topic car on parle beaucoup de lui en ce moment, il a finit sa peine de prison en faite, suite à l'affaire Pellicano là, bref tout un truc, faudra que je rédige sa bio sur ce topic.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312871
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: John McTiernan

Messagepar phoenlx » mer. sept. 17, 2014 1:57 pm

ah oui c'est vrai qu'il a fait de la taule
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

20thCenturyBoy
Maison du Lion
Maison du Lion
Avatar du membre
Messages : 818
Enregistré le : jeu. juil. 10, 2014 8:30 pm

Re: John McTiernan

Messagepar 20thCenturyBoy » mer. sept. 17, 2014 2:53 pm

De lui j'ai vu les Die Hard, Predator, Basic et Le 13ème Guerrier. J'avais jamais remarqué que c'était du même réalisateur tiens. Ses films me font pas sauter au plafond mais les deux premiers que j'ai cités restent des réussites.
And every one of them words rang true and glowed like burnin' coal

Image

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312871
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: John McTiernan

Messagepar phoenlx » mer. sept. 17, 2014 3:51 pm

oui, Le 13ème guerrier j'ai beaucoup aimé aussi mais je crains que les défauts de ce film ( car il en comporte pas mal à côté de qualités indéniables ) soient malheureusement pas vraiment du fait du réalisateur ( comme on en avait un peu débattu dans le topic : viewtopic.php?f=91&t=6559 ) En tout cas je pense qu'il convient de le voir aussi avec le recul et la connaissance du contexte de sa réalisation. Moi en tout cas j'ai beaucoup aimé.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

bach93
Le mont Olympe
Le mont Olympe
Avatar du membre
Messages : 5842
Enregistré le : sam. avr. 18, 2009 6:44 pm
Localisation : chateau du labyrinth par de la goblinville

Re: John McTiernan

Messagepar bach93 » mer. sept. 17, 2014 6:06 pm

excellent die hard et last action hero :super:

Somewhere
Maison des poissons
Maison des poissons
Avatar du membre
Messages : 60539
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: John McTiernan

Messagepar Somewhere » jeu. mars 26, 2015 11:13 am

Beaune 2015 : John McTiernan honoré

Image

Le 7e festival international du film policier de Beaune a rendu hommage en sa présence au réalisateur John McTiernan (Predator, Die Hard) et a lancé la compétition avec Marshland (La Isla minima), solide polar espagnol d'Alberto Rodriguez.

Hier soir s'ouvrait le 7e festival international du film policier de Beaune, l'occasion de commencer la soirée par un hommage rendu en sa présence à John McTiernan, grand réalisateur américain de thriller et de films d'action. Après une présentation d'extraits de Last Action Hero, Predator, Die Hard et autres classiques tournés par le réalisateur, le directeur de la programmation de la Cinémathèque française a tenu à saluer l'oeuvre de "McT" :

"Le cinéma d'action du cinéma américain des années 80 et 90 a un nom, un seul : John McTiernan. (...) Il est l'un des plus doués de sa génération. Mais c'est aussi et surtout parce qu'en quelques films, John McTiernan a ouvert la voie, fixé de nouvelles règles, imposé finalement une nouvelle esthétique de l'action."


http://www.allocine.fr/article/ficheart ... 40696.html

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312871
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: John McTiernan

Messagepar phoenlx » jeu. mars 26, 2015 11:20 am

Il le mérite. Dommage pour ce qu'il est advenu de son 13ème guerrier par contre
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Maison des poissons
Maison des poissons
Avatar du membre
Messages : 60539
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: John McTiernan

Messagepar Somewhere » sam. mars 28, 2015 11:44 am

Et une interview du maître :saute:

Beaune 2015 : rencontre avec John McTiernan : "l'époque de mes films est révolue"

Image

Le festival de Beaune honorait hier John McTiernan pour l'ensemble de sa carrière riche en films d'action et en thrillers. AlloCiné a pu rencontrer ce mythique réalisateur d'Hollywood.

Cette année, le 7e festival international du film policier de Beaune avait choisi de rendre hommage au réalisateur américain John McTiernan pour l'ensemble de son oeuvre, de Nomads à Last Action Hero, en passant par Predator, Thomas Crown ou Die Hard. Rencontre avec un réalisateur atypique, qui a quitté le monde des studios de Hollywood il y a quinze ans, et qui ne compte pas y revenir un jour. Rencontre.

Vous êtes honoré par le festival de Beaune, comme vous l'avez été l'an dernier à Deauville et à la Cinémathèque française lors d'une rétrospective de votre oeuvre. Pour vous les festivals représentent-ils l'avenir du cinéma indépendant ?

Les festivals sont devenus représentatifs de la façon dont les films se montent aux Etats-Unis. Je l’ai déjà dit ailleurs mais les studios américains sont devenus des supermarchés où on ne vend plus à manger mais des étagères vides pour distribuer la nourriture. C’est ce que les studios de cinéma ont fait. Ils ne font plus de films, ils achètent des films. Ce qui est mieux pour les exécutifs des studios. Cela fait quinze ans qu’aucun producteur n’a été viré après l’échec d’un de ses films. Parce qu’ils n’en font plus. Ils ont une chance de voir à quoi il ressemble, de le tester –c’est leur truc, ça. Ils savent de combien le film va marcher et combien il rapportera. Donc le travail qui était fait dans les studios de développer un film, de savoir ce qui vaut un film et ce qui ne le vaut pas est retombé sur les festivals. Mais le cinéma n’est pas une science et un jour ou l’autre, les producteurs se font virer. Donc ils ont trouvé une meilleure façon de faire.

Votre prochain film sera-t-il distribué en festival et si oui, dans des festivals français ?

Probablement. Je l’espère. J’ai rencontré beaucoup de gens en festivals qui ont été très gentil avec moi, donc dès que j’aurais du neuf, vous serez les premiers avertis.

Quel regard portez-vous aux anciennes stars de vos films (Arnold Schwarzenegger, Bruce Willis), qui tournent encore des films d'action, parfois avec du second degré, parfois non ?

Je ne vais certainement pas faire mes choux gras en marchant sur les platebandes d’autres personnes. (Il laisse un silence). Je pense que l’époque de mes films est révolue.

Image

Vos films oscillent entre action fun et esthétique. Pensez-vous que ces films soient encore réalisables dans l'industrie actuelle ?

Ce serait entre difficile et impossible. On produit trop de ce genre de films, et la plupart sont nuls. Beaucoup trop copient ce que d’autres films ont fait avant eux et c’est devenu de la merde.

Produire un film sans star attaché au premier rôle est-il toujours possible, selon vous ?

J’adorerais avoir une star pour mon prochain film. Mais il s’agit de trouver la bonne personne. Vous savez, j’ai reçu des tonnes de script et je les ai tous refusés. Ce sont des films désagréables, je ne me vois pas dedans. Ils sont un peu immoraux, je ne sais pas exactement pourquoi, mais je ne comprends pas qu’il s’en tourne autant. Il y a tellement de colère dans ces films, la violence est célébrée… Si j’en ai la possibilité, je ferais un film positif. Ces scénarios, je ne peux pas les lire. Au but de dix pages je les jette.

Vous avez un projet, "Warbirds", auquel John Travolta est attaché. Qu'en est-il ?

Il était attaché au rôle. Le problème venait d’Hannibal Pictures [la firme productrice du film, avec laquelle McTiernan a des ennuis juridiques, NdlR]. Quand ils ont su que c’était avec John [Travolta]… Bref, nous le ferons un de ces jours. Mais ça va prend du temps avant que ces gens ne touchent plus à ce projet.

De quel genre de film s’agit-il ?

C’est un film d’aventures. Il y a beaucoup d’action mais le compteur de morts affiche zéro.

Cela veut dire que vous ne ferez plus de films d’action ?

Je ne préfère pas. Je travaille sur un projet qui me fascine. C’est à propos de Yamamoto. Ce n’est pas un film d’action, il y a 5 scènes de bataille. C’est une version alternative de l’Histoire dans laquelle l’amiral Yamamoto remporte la Seconde guerre mondiale. Certains y verront uniquement ma passion pour l’histoire navale, mais lorsqu’ils entreront dans le détail, ils verront que c’était une métaphore pour quelque chose de beaucoup plus intéressant. On va voir si ça aboutit. C’est beaucoup plus inventif que la plupart des choses que j’aie lu ces derniers temps.

http://www.allocine.fr/article/ficheart ... 40714.html

Somewhere
Maison des poissons
Maison des poissons
Avatar du membre
Messages : 60539
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: John McTiernan

Messagepar Somewhere » sam. mars 28, 2015 11:47 am

J'aime sa franchise, il y va pas de main morte.

Regnak
Les silmarili
Les silmarili
Avatar du membre
Messages : 11895
Enregistré le : mer. févr. 09, 2005 4:07 pm
Localisation : dans le temple des gémeaux en train de jouer au poker avec mon frère

Re: John McTiernan

Messagepar Regnak » sam. mars 28, 2015 12:29 pm

Vos films oscillent entre action fun et esthétique. Pensez-vous que ces films soient encore réalisables dans l'industrie actuelle ?

Ce serait entre difficile et impossible. On produit trop de ce genre de films, et la plupart sont nuls. Beaucoup trop copient ce que d’autres films ont fait avant eux et c’est devenu de la merde.


Vlan dans ta face Hollywood. :lol:
Holland March: Munich.
Jackson Healy: What?
Holland March: Guy without his balls. A Munich.
Jackson Healy: Munich, is a city in Germany, Munich. München.
Holland March: You sure?
Jackson Healy: My dad was stationed there.
Holland March: Right. Hitler only had one ball.

"Avec Mel Gibson, je jouis et je suis dégouté en même temps." Yannick Dahan

Kevin
Maison du Cancer
Maison du Cancer
Messages : 608
Enregistré le : mer. janv. 25, 2012 5:42 pm

Re: John McTiernan

Messagepar Kevin » dim. sept. 13, 2015 6:49 am

Mon classement des films de John McTiernan:

Piège de Cristal : 18/20
A La poursuite d'Octobre rouge : 17/20
Une Journée en enfer : 16/20
Last Action Hero : 16/20
Predator : 15/20
Basic : 12/20

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312871
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: John McTiernan

Messagepar phoenlx » dim. sept. 13, 2015 10:28 am

Regnak a écrit :
Vos films oscillent entre action fun et esthétique. Pensez-vous que ces films soient encore réalisables dans l'industrie actuelle ?

Ce serait entre difficile et impossible. On produit trop de ce genre de films, et la plupart sont nuls. Beaucoup trop copient ce que d’autres films ont fait avant eux et c’est devenu de la merde.


Vlan dans ta face Hollywood. :lol:


Bon sang mais comme je suis d'accord :lol:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 90677
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: John McTiernan

Messagepar Scarabéaware » jeu. juil. 14, 2016 9:38 pm

Tiens, qu'on remette la dernière interview en date de John McTiernan ici, assez bizarre lui et alors dans tout ça moi je trouve aussi une réponse bizarre vis à vis de Malick :siffle:

Image

http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cine ... le-Captain

On a profité du Sofilm Summercamp, à Nantes, pour parler du cinéma d'action contemporain avec le réalisateur de Die Hard. On n'a pas été déçu du voyage.

On venait le chercher sur l’art perdu de filmer l’action, le mouvement des corps au milieu des fusillades et des mandales, la désertification du sens dans le spectaculaire. John McTiernan a préféré nous cueillir avec une réflexion radicale sur un absolu de cinéma. À 65 ans, le bonhomme s’est lancé dans une quête formelle et existentielle, une expérimentation cinématographique pour laquelle il pousse les curseurs aux confins de la folie. McT va craquer ?

Le prochain film de John McTiernan touchera "à la folie divine"

Est-ce que le cinéma d’action est en panne depuis quelques années ?
Il n’y a plus que des produits d’entreprises. Joel Silver veut toujours produire de vrais films d’action, mais ils ne sont plus beaucoup. Tout ce qu’ils font, ce sont des adaptations de comics. Il y a de l’action mais pas d’êtres humains, ce sont des films faits par des fascistes. Ils font croire à tous les gamins de la planète qu’ils ne seront jamais assez importants pour qu’on fasse un scénario de leur vie. Et c’est un moment unique dans l’histoire du cinéma, ce n’était pas comme ça avant. Un gamin pouvait apprendre comment un homme ou une femme devrait se comporter en regardant des films. La morale quoi. Les comics font des héros pour les entreprises.

Vous avez vu les deux derniers Captain America ? Les frères Russo tentent des choses sur le terrain de l’action.
J’en ai vu un ou deux, ouais… Enfin, quelques minutes. Je n’ai pas d’avis sur eux, je n’ai pas assez regardé.

Vous avez en tête des scènes d’action marquantes de ces dernières années ?
Non.

Bon. Mais est-ce qu’au moins quelqu’un trouve grâce à vos yeux dans le film d’action moderne ?
Je suis sûr qu’il y en a mais ça ne me vient pas là.

Quel est le problème, vous considérez qu’il y a un manque de complexité, de réflexion sur le but de la scène d’action ?
Oui, il y a de ça. Ah tiens si, ça me revient, j’ai adoré Argo de Ben Affleck.

Pas tout à fait un film d’action…
Si, pour moi c’en est un. Il a fait quelque chose d’incroyable. Et il était meilleur acteur que dans tous ses autres films. Normalement quand un réalisateur se met à l’écran, c’est l’inverse. Il a mis de côté son égo, il a commencé à se comporter comme un héros dans un film de John Ford. Il n’était pas méchant, il n’était pas non plus un super-héros : il faisait de son mieux. Et c’est très différent de ses autres rôles. Il y a quelque chose chez lui que pas mal de gens trouvent énervant. Cette arrogance, cette froideur… Elle a disparu dans ce film. Je ne crois pas qu’il soit arrogant, il manque juste de confiance en lui et il tente de le cacher.

Mais vous passez du temps à regarder des films ?
Oui, je fais partie de l’Académie des Oscars, donc je vois tout.

Donc vous avez vu Mad Max : Fury Road.
Pffff… Produit d’entreprise.

Attendez, vous n’arrivez à me citer personne à part Ben Affleck et vous balayez d’un revers de la main Fury Road ?
Produit d’entreprise. Le premier Mad Max était super par contre, le truc avec le cochon aussi, Babe. Ça c’était génial.

Si je vous comprends bien, vous trouvez que les gros studios empoisonnent le cinéma d’action avec leur idéologie ?
Je déteste la plupart des films pour des raisons politiques, je ne peux pas vraiment les voir. Je suis énervé à la seconde où ça commence. Captain America, sans rire… Le culte de l'hyper-masculinité américaine est l’une des pires choses qui soient arrivées au monde durant les cinquante dernières années. Des centaines de milliers de personnes sont mortes à cause de cette illusion débile. Donc comment est-il possible de regarder un film qui s’appelle Captain America ?

On pourrait en discuter des heures, mais il y a un peu plus de réflexion sur l’état de l’Amérique que ce que vous…
Mais c’est choquant ! Je suis incapable de les regarder calmement. Point.

Dans vos films, et je pense particulièrement à Die Hard et L’Affaire Thomas Crown, la symétrie des images est particulièrement importante. À quel point la forme est la clé pour faire un bon film d’action ?
Je ne sais pas… J’ai commencé comme un formaliste. Truffaut aussi. Et au final il n’avait plus besoin de se soucier de la forme, parce qu’il en avait trouvé une, un truc qui marchait naturellement pour pratiquement toutes les histoires. Si j’arrive à monter mon prochain film, je vous dirai si j’arrive à ce que je veux faire. Au point où je m’en fiche de la forme et j’ai juste à me concentrer sur l’histoire.

C’est-à-dire ?
Il faut maîtriser la forme, la dépasser ! Ce qui veut dire qu’il faut passer des dizaines d’années à être obsédé par elle. Notre art n’est pas arrivé au bout de ce qu’il peut produire. La sculpture s’est terminée avec Michel-Ange. Représenter un être humain aussi bien que possible, dans tout ce qu’il a de singulier, et en trois dimensions. On n’a jamais fait mieux. Il y a eu des variations bien sûr, mais c’était fini. La musique était une poursuite formelle entre l’an 1 300 et Beethoven. Pan, c’est fini. Vous pouvez être musicien, bien sûr. Mais pour la forme, c’est réglé.

Donc le cinéma attend encore son Michel-Ange ou son Beethoven ?
Oui, ce n’est pas encore arrivé. Le travail n’est pas fini. On n’a pas encore découvert toutes les techniques. Le cinéma est encore basé sur le texte, sur les mots. Mais pourquoi ça devrait être comme ça ? Il y a encore tellement à faire… On fait encore des choses basées sur la logique. Pensez à vos rêves : ce ne sont que des images, d’accord ? Les gens ne disent pratiquement pas un mot dedans. Et pourtant rien n’a plus de sens que vos rêves. Chaque putain d’image veut dire quelque chose. À un moment, il y a aura des films comme ça, sans plans qui ne sont là que pour installer ce qui se passera après dans l’histoire.

Mais des réalisateurs comme David Lynch ou Terrence Malick ne vont-ils pas dans cette direction ?
Oui, c’est vrai. Mais Malick, ses histoires sont totalement basées sur le texte. Buñuel, lui, faisait de purs films, ça n’avait strictement aucun sens retranscrit en texte. Un jour, je crois qu’on aura des films de l’intensité de La Neuvième Symphonie. Où on saura exactement de quoi ça parle mais personne ne dira un mot. Vous saurez, tout simplement ! Quelqu’un trouvera le niveau de folie où les plans seront remplis de ‘holy shit !’ Des révélations.

C’est vers ça que vous tendez pour votre prochain film ?
Oui. J’espère le faire avec un producteur français, avec un tournage en France ou en Serbie. C’est pensé pour être totalement tourné en Europe. Il n’y a pas beaucoup de dialogues, donc on peut le tourner en français et en anglais en même temps. C’est une histoire très simple. Enfin, elle semble très simple, mais elle ne l’est pas… Le personnage principal est une femme. Ça parle d’une femme sans enfant et d’une enfant sans mère. Et c’est un film d’action quand même !

Interview François Léger

Merci au Sofilm Summercamp

Somewhere
Maison des poissons
Maison des poissons
Avatar du membre
Messages : 60539
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: John McTiernan

Messagepar Somewhere » jeu. juil. 14, 2016 10:13 pm

Dieu a parlé, et il casse presque tous le monde. :mdr:

Regnak
Les silmarili
Les silmarili
Avatar du membre
Messages : 11895
Enregistré le : mer. févr. 09, 2005 4:07 pm
Localisation : dans le temple des gémeaux en train de jouer au poker avec mon frère

Re: John McTiernan

Messagepar Regnak » ven. juil. 15, 2016 11:52 am

Bon, dieu par contre se plante complètement pour Mad Max mais bon. :lol:

Après McT est vraiment quelqu'un de très particulier j'avais écouté le podcast de capturemag ou les journalistes disaient que c'était quelqu'un d'assez compliqué à interviewer, un coup ça va, un autre coup le mec s'est limite s'il ne répond pas par juste par oui ou par non, un autre coup très colérique. Et si je me rappelle bien Stéphane Moissakis (un des fondateurs de capturemag) avait carrément dit qu'il suivait un traitement contre la dépression depuis très longtemps depuis bien avant son passage en prison.
Holland March: Munich.
Jackson Healy: What?
Holland March: Guy without his balls. A Munich.
Jackson Healy: Munich, is a city in Germany, Munich. München.
Holland March: You sure?
Jackson Healy: My dad was stationed there.
Holland March: Right. Hitler only had one ball.

"Avec Mel Gibson, je jouis et je suis dégouté en même temps." Yannick Dahan

Somewhere
Maison des poissons
Maison des poissons
Avatar du membre
Messages : 60539
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: John McTiernan

Messagepar Somewhere » ven. juil. 15, 2016 12:01 pm

Son passage en prison et toute l'affaire Pellicano a bien dû le changer d'ailleurs.

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 90677
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: John McTiernan

Messagepar Scarabéaware » ven. juil. 15, 2016 12:14 pm

Bon ben donc c'est ça, il a vraiment plus toute sa tête :?

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 90677
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: John McTiernan

Messagepar Scarabéaware » ven. juin 28, 2019 11:37 am

Petite interview de McTiernan datant du 1er février lors d'un passage à Nice où il termine en évoquant un prochain film avec Uma Thurman et depuis on sait aussi qu'on devrait avoir Travis Fimmel (Ragnar dans Vikings). Ceci étant dit il devait démarcher à Cannes, et pour l'instant y a pas tellement d'autres nouvelles :?.

Bref, par ici pour l'interview :

http://www.lefigaro.fr/cinema/2019/02/0 ... hurman.php

XVM6ced1fde-262d-11e9-a262-40964c8f5d77.jpg
XVM6ced1fde-262d-11e9-a262-40964c8f5d77.jpg (34.67 Kio) Vu 84 fois

INTERVIEW EXCLUSIVE - Le réalisateur de Piège de Cristal, Predator, et d'À la poursuite d'octobre rouge, est l'invité prestigieux de la ville de Nice, ce week-end. Il visite les légendaires studios de la Victorine qui fêtent leurs 100 ans et donne une «masterclass» à la Cinémathèque de la ville. Il a accepté de répondre au Figaro.

Tout le monde se souvient de Piège de cristal, de Predator ou d'À la poursuite d'octobre rouge. Derrière ces films d'action devenus depuis des modèles du genre, on trouve un réalisateur culte, John McTiernan. À l'apogée de sa carrière dans les années 90, il a travaillé avec les plus grandes stars, d'Arnold Schwarzenegger, à Bruce Willis, en passant par Sean Connery, John Travolta, Jeremy Irons, ou Jean Reno.

À 68 ans, John McTiernan a ainsi réalisé une douzaine de films qui ont marqué l'inconscient collectif: Predator (1987), Piège de Cristal (1988) et sa deuxième suite Une Journée en Enfer (1995), À la poursuite d'Octobre Rouge (1990), Last Action Hero (1993), L'affaire Thomas Crown (1999) ou encore Le 13e Guerrier (1999).

D'abord considéré comme un simple réalisateur de blockbusters, la complexité et l'avant-gardisme de sa mise en scène ont peu à peu été reconnus par la critique. C'est sans doute pourquoi la Cinémathèque Française lui a consacré une rétrospective intégrale, en sa présence, en 2014.

Cette fois, c'est la ville de Nice, devenue en quelque sorte la «capitale du cinéma en 2019» à l'occasion des 100 ans des Studios de La Victorine, qui célèbre ce cinéaste majeur en l'invitant à la Cinémathèque pour une soirée spéciale le 1er février. McTiernan a accepté de se prêter à l'exercice de la «master class» avant que ne soit projeté son film Piège de cristal. D'autant que le réalisateur avoue avoir appris l'art de la mise en scène lorsqu'il était étudiant, en regardant une dizaine de fois d'affilée le film de François Truffaut La Nuit Américaine, tourné... aux Studios de la Victorine.


Suite dans l'article et je met pour l'article parlant un peu plus de son projet Tau Ceti 4 dont on peut espérer qu'il parvienne à la réaliser.

https://www.lesinrocks.com/2019/05/09/cinema/cinema/john-mctiernan-enfin-de-retour/

“Tau Ceti 4”, le premier projet de John McTiernan en 16 ans devrait réunir Uma Thurman (“Pulp Fiction”, “Kill Bill”) et Travis Fimmel (la série “Vikings”, “Warcraft : Le Commencement”)

Depuis Basic (2003) et ses démêlés judiciaires (écoutes illégales de son producteur sur Rollerball) qui l'ont contraint à mettre sa carrière entre parenthèses pendant plus de 15 ans, on avait perdu l'espoir de revoir un jour l'immense cinéaste qu'est John McTiernan reprendre le chemin des plateaux de cinéma. Cette année, le prochain projet du réalisateur de Die Hard, intitulé Tau Ceti 4, sera pourtant présenté au marché du film de Cannes d'après les sources de ScreenDaily. Cette fois, c'est la bonne : il serait de retour aux affaires.

Un thriller SF musclé

McTiernan a également signé le scénario de ce thriller de science-fiction – premier script depuis 1984 pour Nomads, soit le deuxième de sa carrière – dont on connaît déjà quelques éléments : Tau Ceti 4 est le nom d'une planète lointaine déchirée par la guerre où trois étrangers lourdement armés débarquent, évaluent les différents oligarques et voyous militaires qui terrorisent les lieux et décident de les tuer tous… On voit déjà d'ici Uma Thurman et Travis Fimmel, habitués du rôle, en meurtriers professionnels.

Somewhere
Maison des poissons
Maison des poissons
Avatar du membre
Messages : 60539
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: John McTiernan

Messagepar Somewhere » sam. juin 29, 2019 10:41 am

C'est un peu une arlésienne ça, le retour de McTiernan au cinéma.

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 90677
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: John McTiernan

Messagepar Scarabéaware » sam. juin 29, 2019 12:26 pm

Si ça se fait je sens que ça passera par Netflix s'il accepte de ne pas avoir de diffusion au cinéma :siffle:.

Náin
Maison de la Vierge
Maison de la Vierge
Avatar du membre
Messages : 59979
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: John McTiernan

Messagepar Náin » sam. juin 29, 2019 12:32 pm

Somewhere a écrit :C'est un peu une arlésienne ça, le retour de McTiernan au cinéma.

:poignée de main:
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312871
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: John McTiernan

Messagepar phoenlx » sam. juin 29, 2019 12:43 pm

Tiens ça a l'air prometteur son projet tau ceti , je ne savais pas que fimmel avait aussi joue DANS le film Warcraft ça ne me revient pas
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 90677
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: John McTiernan

Messagepar Scarabéaware » sam. juin 29, 2019 12:58 pm

C'est dire à quel point ça t'as marqué pour Warcraft pourtant pas si merdique que ça :mdr:

Image

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312871
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: John McTiernan

Messagepar phoenlx » sam. juin 29, 2019 1:43 pm

j'ai plus d'énormes souvenirs de ce film en effet, il n'était pas dégueu, mais il n'était pas mémorable
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Les cinéastes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité