Zelda : un jeu sexiste ?

Entrez dans le monde des jeux The Legend of Zelda, la célèbre franchise de Nintendo créé par Shigeru Miyamoto en 1986 sur la NES, devenue l'une des référence des jeux vidéos de fantasy et féérie.
Maedhros
Les mille cavernes
Les mille cavernes
Avatar du membre
Messages : 10985
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Zelda : un jeu sexiste ?

Messagepar Maedhros » lun. oct. 23, 2017 2:58 am

Au premier abord, le scénario de la plupart des jeux de la saga peut porter à le croire. Il s’agit d’incarner un jeune épéiste dont la mission régulière est de secourir une princesse enlevée par un vilain-pas-beau. Quel(le) joueur/se pourrait-il/elle se défaire de la scène d’Ocarina of Time où la jeune Zelda fuit avec Impa sur son cheval noir fondant à travers la plaine d’Hyrule sous une pluie torrentielle, nous appelle à l’aide en nous jetant un regard rempli de désespoir ?

Image

Et force nous est de le reconnaître, rare est l’épisode où la pauvre princesse Zelda ne vient pas à se faire enlever, kidnappée… bref démise des fonctions de pouvoir que revêtent normalement son titre. Même si son patronyme vient d’un prénom germanique signifiant « guerrière grise », il semble que la pauvre héroïne soit destinée à subir le rôle d’éternelle demoiselle en détresse, comme nous le fait remarquer Anita Sarkeesian dans la première vidéo de sa série sur les tropes (= stéréotypes) féminins dans les jeux vidéo. Plongée dans un profond sommeil dans The Adventure of Link, changée en pierre dans The Minish Cap, et bien sûr enlevée à de multiples reprises (Ocarina of Time, A Link to the Past…), Link est heureusement toujours là pour la secourir. Et malgré toutes les formes actives qu’elle pourra prendre au fil des jeux, Zelda finira toujours, à un moment ou à un autre, par voir son pouvoir bridé : dès que Tetra, intrépide et courageuse cheffe pirate, se révèle être la princesse Zelda, elle sera confinée dans les murs du château, n’aura plus le droit d’accompagner Link dans ses aventures et sera donc écartée. On remarquera également que la pauvre Zelda, sans doute coincée dans ses jupons, est la plupart du temps incapable de se sortir d’une prison d’elle-même. Ce qui est loin d’être le cas de Link qui, tout au long de sa carrière de valeureux chevalier, expérimentera nombre d’évasions (je pense notamment à The WindWaker).
Alors, certes, Zelda n’a jamais été un personnage jouable de premier plan dans les différents épisodes de la saga. Mais son rôle dans l’aventure est indéniable et, à ce titre, elle a un peu plus de chance que son homologue du Royaume Champignon.
Si Link détient la Triforce du Courage, Zelda possède celle de la Sagesse, et est à ce titre un personnage majeur, aussi bien dans la mythologie de l’univers du jeu que dans son déroulement. D’autre part, elle se cantonne rarement derrière ses remparts de son propre gré, et quand elle vient à en sortir, c’est pour venir en aide au joueur à travers différents systèmes : don d’objets, indices (notamment sous la forme de Sheik dans Ocarina of Time)… elle est également souvent présente et indispensable à la victoire finale puisqu’elle devient souvent le compagnon d’armes du boss final. Et donc, votre seul compagnon d’armes du jeu entier.

Image

Interrogeons-nous maintenant sur le personnage de Link. Pas très mâle, vous me l’accorderez. Depuis 25 ans qu’il est né, Link n’a pas ouvert la bouche, ou alors très peu, et se contente généralement de hocher la tête et de dire « amen » à tout ce que les PNJs (souvent féminins, j’y reviendrais plus tard) lui propose. C’est de toute façon nécessaire à la bonne continuation de l’aventure. Pas de monture ni de Chanson d’Epona sans Malon du Ranch Lon Lon, ni de villa ou de relique sans Mme Mary, la maîtresse d’école de l’île de Mercantile. Très loin des stéréotypes « débilement virilistes », comme le décrit très habilement Usul dans sa chronique sur la virilité, Link n’a pas, au fil du temps, contrairement à d’autres personnages comme Prince of Persia, développé de musculature exubérante. Il ne recherche pas non plus à « sauver la princesse » dans le but inavoué d’obtenir quelque récompense charnelle ou un baiser. Il vient au secours de Zelda (et du monde, d’ailleurs, en général) parce qu’ils sont amis et surtout parce que c’est un héros et qu’il doit repousser les forces du Mal.

Image

Link est bien un homme (un vrai !) que gamers comme gameuses se plaisent à jouer et dont le mutisme et l’androgynie sont sacrés (mais aussi très japonais).

Force nous est de le constater, les hommes au pouvoir ne sont pas vraiment à l’honneur. Le grand méchant est souvent un homme (on est là encore bien loin de la succube maléfique) : le récurrent Ganondorf, Vaati le sorcier à la mèche ou Xanto. Quant au roi d’Hyrule, le père de Zelda… Rayé de la surface d’Hyrule avant même que l’aventure commence, réduit à une seule brève apparition dont il n’est pas l’objet dans Ocarina of Time, emprisonné, et même changé en petit drakkar de bois parlant dans The Wind Waker…

Et, effectivement, dans le monde d’Hyrule, il n’est guère question de patriarcat. Globalement, la mythologie hylienne tourne autour des trois Déesses d’or, symbolisées par la Triforce, élément central de la saga : Din, déesse de la Force et du Feu, Nayru, déesse de la Sagesse et de l’Eau et Farore, déesse du Courage et du Vent. Et si on excepte le sexe biologique des quatre Géants de Majora’s Mask qui nous est inconnu, la quasi-totalité des divinités de The Legend of Zelda sont des femmes.

Image

En fait, la plupart des personnages inspirant le respect et la sagesse sont des personnages féminins. Il y a la princesse Zelda, bien sûr, mais également Midona, Saria, les trois sages d’Ocarina of Time (Nabooru, Saria et Impa)… Et toutes sont indispensables dans la lutte contre le mal à laquelle se livre Link.
Bien sûr, on ne peut s’empêcher de penser : « Ok, j’ai bien compris. Mais, en attendant, c’est Link qui détient la Triforce du Courage tandis que Zelda représente la sagesse. » Je répondrais : il faut bien qu’un garçon joue un rôle dans l’histoire. The Legend of Zelda n’est pas un monde qui manque de femmes fortes et courageuses. On l’a vu avec le rôle que joue Zelda dans le combat contre les forces du Mal, mais comment ne pas citer la tribu Gerudo. [image] Ce groupe guerrier est exclusivement constitué de femmes (et loin de symboliser le féminisme), à l’image des antiques Amazones. Un bémol : elles attendent quand même chaque siècle la naissance d’un mâle pour les gouverner… Un système qui a ses dérives puisque le fameux fils prodigue s’avèrera être le diabolique Ganondorf…

Depuis sa naissance, le héros de « La Légende de Zelda » est un personnage masculin. La raison en est simple : dans les années 80, quand la licence vit le jour, l’industrie limitait le marché des jeux vidéo aux jeunes garçons et s’inspirait pour beaucoup des contes de leur enfance, où le sauvetage de princesses est le sport national. Le culte qui entoure aujourd’hui le jeu, son univers et ses personnages est si fort qu’un changement dans le gameplay est difficilement envisageable par Nintendo. Et même par ses fans. D’ailleurs, le fait que le personnage principal jouable soit un personnage masculin ne nuit en rien au plaisir et au succès du jeu dans la communauté de fans qui comptent autant d’adorateurs que d’adoratrices.
Malgré tout, celles-ci ont aussi envie de pouvoir s’identifier pleinement au héros de leur aventure fétiche. C’est ainsi que Kenna W, inspiré par Mika Mika (qui reprogramma Donkey Kong afin que sa fille puisse incarner Pauline et sauver son amour de singe) et par Anita Sarkeesian, se mit en tête d’incarner, elle aussi, son héroïne.

Les mauvaises langues auraient pu voir cela comme une atteinte à l’intégrité de l’œuvre sacrée. Cependant, l’initiative a été plutôt bien accueillie et les demandes pour le patch modifié ont afflué. Kenna W. nous en livre d’ailleurs le mode d’emploi sur son blog si vous êtes intéressé(e)s. Il est clair que le but de Kenna n’est pas de dénoncer quoi que ce soit, ou de faire de l’ « anti-Link ». Il s’agit en fait plus d’une fanfiction et de la réalisation d’une envie. En tant que puriste de The Legend, la perspective de jouer (enfin !) Zelda est plutôt alléchante. La bloggeuse le décrit elle-même :
« It makes me happy, too. It feels really good to play as Zelda. I feel like I connect with her character better, and it makes me feel like a big damn hero. It’s so nice to be swinging around a sword as Zelda. I can’t describe it. You really should try it for yourself. »
« Ça m’a rendu heureuse, aussi. C’est très agréable de jouer Zelda. Je sens que je m’identifie mieux à son personnage, et ça me fait me sentir comme un sacré héros. C’est tellement sympa d’agiter son épée en tant que Zelda. C’est indescriptible. Vous devriez vraiment essayer par vous-même. »
Récemment, un papa a réitéré ce genre d’expérience pour sa fille avec le jeu The Wind Waker. Il se justifie sur son blog : « Je refuse qu’[elle] grandisse en pensant que les filles ne peuvent pas être des héroïnes et sauver leurs petits frères ».

Image

I played my first Zelda game when I was pretty young, and at the time, I thought the game did star Princess Zelda. I figured I’d get to play as a magical battle princess that saved her kingdom. The game was fun, but I was bummed out that I never got to play as Zelda.”
« J’étais assez jeune quand j’ai joué à mon premier jeu Zelda, et, à l’époque, je croyais que l’héroïne était la Princesse Zelda. J’imaginais que j’allais jouer une Princesse-Guerrière aux pouvoirs magiques qui sauvait son royaume. Le jeu était sympa, mais j’étais déçue de n’avoir jamais pu jouer Zelda ».
The Legend of Zelda est l’un des jeux les plus appréciés par les joueuses. Le titre y est peut-être pour quelque chose : Link, le héros masculin, n’y est pas mis en avant comme le héros viril d’un autre jeu aurait pu l’être. Le titre suggère que l’héroïne est une femme. Même si ce n’est pas le cas, le jeu montre une image positive, gratifiante, égale des femmes.

Petit détour pour rejoindre le débat général autour du sexisme dans le jeu vidéo, qui touche même ses grands classiques. Le jeu vidéo a longtemps été considéré par ses joueurs (mâles) comme un bastion de la virilité. Ainsi, dès lors qu’un jeu attire trop de joueuses, il devient un « jeu pour filles », indigne d’un intérêt poussé de la part de la communauté geek. Heureusement, concernant Zelda, The Legend est toujours aussi légendaire, et conserve des adeptes des deux sexes et qui affichent fièrement leurs couleurs.
Si le sexisme dans les jeux vidéo est bien présent et doit être combattu, il en existe certain qui, en plus de faire l’unanimité sur leur qualité, sont de petites forteresses d’égalité. Au premier abord, Zelda, c’est bien la princesse en détresse sauvé par son prince en habits verts. Mais la série a su évoluer. De là à dire que The Legend of Zelda est un jeu féministe, il y a encore du chemin à faire, certes. Mais avouez tout de même que notre Hylien préféré aurait du fil à retordre pour vaincre les Forces des Ténèbres sans Zelda, et vice-versa.
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

SauronGorthaur
Le grand exode
Le grand exode
Avatar du membre
Messages : 67034
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Zelda: un jeu sexiste?

Messagepar SauronGorthaur » lun. oct. 23, 2017 10:01 am

j'ai pas encore tout lu, mais si Zelda est sexiste, c'est le cas de toutes les histoires ou un homme doit sauver une femme :mdr:
Image

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312871
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Zelda: un jeu sexiste?

Messagepar phoenlx » lun. oct. 23, 2017 10:18 am

ben oui, encore une polémique bien débile, du reste on pourrait aussi dire ça de certains romans courtois je pense où on a aussi des chevaliers qui viennent sauver leurs dames etc ; je lirai l'article après mais bref c'est encore une polémique bien dans l'air du temps :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

SauronGorthaur
Le grand exode
Le grand exode
Avatar du membre
Messages : 67034
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Zelda: un jeu sexiste?

Messagepar SauronGorthaur » lun. oct. 23, 2017 10:42 am

La thématique du héros/chevalier qui sauve la fille/princesse du méchant, c'est un lieu commun de la fiction héroïque: roman courtois, mais aussi films de super-héros ... c'est normal et pas sexiste dans le sens que le public visé par ces histoires était avant tout des jeunes hommes et jeunes garçons désireux de s'identifier à ces héros sauvant celle qui bien évidemment, leur sera "éternellement reconnaissant" :mdr: C'est encore plus vrai dans le contexte médiéval propre à de nombreux univers fantastiques.
Je comprend que de nos jours, avec l'émancipation de la femme et l'apparition d'héroïnes comme Lara Croft, Rey ou Arya, on puisse trouver ce genre d'histoires un peu "ringard", car des femmes sont capables de s'en sortir sans hommes. Mais c'est propre à leurs récits, et je sais que si dans le prochain film Lara Croft sauve un homme prisonnier, personne ne dira que c'est sexiste :rire:
Image

Náin
Maison de la Vierge
Maison de la Vierge
Avatar du membre
Messages : 59979
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Zelda: un jeu sexiste?

Messagepar Náin » lun. oct. 23, 2017 10:51 am

Hé ! Hé alors, Zelda Wand of Gamelon, où c'est Zelda qui prends les armes et part sauver Link ? On en parle pas ? Parce que du coup là ça renverse un peu le stéréotype non ?

Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Maedhros
Les mille cavernes
Les mille cavernes
Avatar du membre
Messages : 10985
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Zelda: un jeu sexiste?

Messagepar Maedhros » lun. oct. 23, 2017 1:42 pm

Naïn a écrit :Hé ! Hé alors, Zelda Wand of Gamelon, où c'est Zelda qui prends les armes et part sauver Link ? On en parle pas ? Parce que du coup là ça renverse un peu le stéréotype non ?



Ce jeu n'existe pas, ce n'est qu'une rumeur :lol:

Bon quand au reste, l'article prouve que Zelda n,est pas sexiste, mais j'avoue que c,est une polémique dans l'air du temps et de l'ultra féministe sans aucun jugement.
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

Náin
Maison de la Vierge
Maison de la Vierge
Avatar du membre
Messages : 59979
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Zelda: un jeu sexiste?

Messagepar Náin » lun. oct. 23, 2017 1:49 pm

Dison que pour ceux qui ne connaisse que de loin -comme moi- ça peut facilement être cru. Mais comme tout, il faut se plonger plus sérieusement dans le délire avant de porter un jugement de ce style. Il y a pas longtemps je lisais un mémoire sur les personnages féminins chez tolkien, et l'auteure montrait elle aussi, qu'en dépit des apparence, l'oeuvre de Tolkien était très loin d'être sexiste voir, à certains égards, féministe.
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

SauronGorthaur
Le grand exode
Le grand exode
Avatar du membre
Messages : 67034
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Zelda: un jeu sexiste?

Messagepar SauronGorthaur » lun. oct. 23, 2017 3:39 pm

Naïn a écrit :Dison que pour ceux qui ne connaisse que de loin -comme moi- ça peut facilement être cru. Mais comme tout, il faut se plonger plus sérieusement dans le délire avant de porter un jugement de ce style. Il y a pas longtemps je lisais un mémoire sur les personnages féminins chez tolkien, et l'auteure montrait elle aussi, qu'en dépit des apparence, l'oeuvre de Tolkien était très loin d'être sexiste voir, à certains égards, féministe.

J'ai qu'un mot à dire: Eowyn. Voilà
Image

Náin
Maison de la Vierge
Maison de la Vierge
Avatar du membre
Messages : 59979
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Zelda: un jeu sexiste?

Messagepar Náin » lun. oct. 23, 2017 3:40 pm

Oui ba totalement (d'ailleurs une grande partie de son mémoire la concernait) mais pas seulement.
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Bélier Aries
Maison du Sagittaire
Maison du Sagittaire
Avatar du membre
Messages : 7333
Enregistré le : jeu. janv. 07, 2016 12:11 pm
Localisation : Dans un monde parallèle, Rodorio, Mont Olympe
Gender :

Re: Zelda: un jeu sexiste?

Messagepar Bélier Aries » lun. oct. 23, 2017 3:43 pm

phoenlx a écrit :ben oui, encore une polémique bien débile, du reste on pourrait aussi dire ça de certains romans courtois je pense où on a aussi des chevaliers qui viennent sauver leurs dames etc ; je lirai l'article après mais bref c'est encore une polémique bien dans l'air du temps :mrgreen:

Vu le nombre de fois où il doit sauver la cruche, Saint Seiya aussi, c'est sexiste :rire:
Je suis une fille
Ne vous fiez pas à mon pseudo : je suis capricorne
Suite à un problème familial (hospitalisation de mon père), je suivrai le forum de loin pendant quelques temps
Absente pour une durée indéterminée

SauronGorthaur
Le grand exode
Le grand exode
Avatar du membre
Messages : 67034
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Zelda: un jeu sexiste?

Messagepar SauronGorthaur » lun. oct. 23, 2017 3:44 pm

Le pire niveau mauvaise foi ce sont celles qui disent que Game of Thrones, c'est sexiste et misogyne parce qu'il y a des viols et marriages forcés ... non mais sans rire, c'est probablement la saga de fantasy populaire la plus féministe de ces dernières décennies !
Image

Maedhros
Les mille cavernes
Les mille cavernes
Avatar du membre
Messages : 10985
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Zelda: un jeu sexiste?

Messagepar Maedhros » lun. oct. 23, 2017 4:51 pm

Bélier Aries a écrit :
phoenlx a écrit :ben oui, encore une polémique bien débile, du reste on pourrait aussi dire ça de certains romans courtois je pense où on a aussi des chevaliers qui viennent sauver leurs dames etc ; je lirai l'article après mais bref c'est encore une polémique bien dans l'air du temps :mrgreen:

Vu le nombre de fois où il doit sauver la cruche, Saint Seiya aussi, c'est sexiste :rire:

SauronGorthaur a écrit :Le pire niveau mauvaise foi ce sont celles qui disent que Game of Thrones, c'est sexiste et misogyne parce qu'il y a des viols et marriages forcés ... non mais sans rire, c'est probablement la saga de fantasy populaire la plus féministe de ces dernières décennies !


Débile est un mot trop faible pour cela, on le vois c,est la monté d'un féministe mélangé à un relativisme et le manque de culture de la population qui regardent alors tout de moyen superficiel et il faut donc réellement avoir plusieurs actrices féminines et des femmes fortes pour que un film ou un jeu vidéo ne sois pas dit sexiste en oubliant évidement que le terme sexiste peut s’inverser, mais dire cela équivaut a peu près à dire qu'il faudrait exterminés les femmes et non à tenter de raisonner quelqu'un. L'exemple de Game of Thrones en est un bon exemple, si j'ose à dire puisqu'il s,agit beaucoup plus d'une critique de la féodalité, mais non regardons tout cela superficiellement, ne réfléchissons pas. Quand je discute politique avec ma mère et que j,ose mettre en doute son opinion sur la justice et tenter de la faire questionner elle et ma famille sur la nature du juste ou encore des immigrants et bien elle me répond à peu près que je suis arrogant, que je dis tout connaitre (totalement faut, c'est toi qui au contraire dis connaitre la nature du juste et celle du bien et du mal) et que je suis trop jeune et qu'il faut une expérience de la vie pour comprendre la philosophie... :roll:(Ma sœur est encore pire :lol: ) je dis cela pour donner l'exemple d'une personne type qui ne connais que très superficiellement l'oeuvre et ne tente pas de réfléchir, elle postule que ce que dis la société est bien et si je dis le contraire, faute d’argument cette personne se fâche, essayer vous verrez c'est rigolo. C'est principalement pour des ^^réflexion^^ comme cela-là ou que je suis contre le féminisme en plus de la nature même de l'homme.
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

Somewhere
Maison des poissons
Maison des poissons
Avatar du membre
Messages : 60539
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Zelda : un jeu sexiste ?

Messagepar Somewhere » lun. oct. 23, 2017 8:56 pm

Zelda est aussi sexiste que Weinstein fidèle avec sa femme.

Maedhros
Les mille cavernes
Les mille cavernes
Avatar du membre
Messages : 10985
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Zelda : un jeu sexiste ?

Messagepar Maedhros » lun. oct. 23, 2017 9:01 pm

Somewhere a écrit :Zelda est aussi sexiste que Weinstein fidèle avec sa femme.


:poignée de main:
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

SauronGorthaur
Le grand exode
Le grand exode
Avatar du membre
Messages : 67034
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Zelda : un jeu sexiste ?

Messagepar SauronGorthaur » lun. oct. 23, 2017 9:05 pm

Somewhere a écrit :Zelda est aussi sexiste que Weinstein fidèle avec sa femme.

:rire: :rire: :rire:
Image

Wytélia
Dans la paume de Bouddha
Dans la paume de Bouddha
Avatar du membre
Messages : 1145
Enregistré le : lun. mai 26, 2014 11:57 pm
Contact :

Re: Zelda : un jeu sexiste ?

Messagepar Wytélia » sam. déc. 02, 2017 3:35 pm

C'est pas tant sexiste que c'est frustrant, de ce que je sais de Zelda, réincarnation d'une déesse, elle ne se maque jamais avec Link, à se demander comment elle fait pour se reproduire, mais étant donné que c'est une déesse, elle fait peut être comme Athéna de Saint Seiya... et dans les continuités, Link s'est barré d'Hyrule "pour gagner de nouveaux pouvoirs" ou un truc du genre, il a peut être juste compris qu'elle et lui c'était impossible et se tire faire sa vie à chaque fois.

Maedhros
Les mille cavernes
Les mille cavernes
Avatar du membre
Messages : 10985
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Zelda : un jeu sexiste ?

Messagepar Maedhros » sam. déc. 02, 2017 7:04 pm

Wytélia a écrit :C'est pas tant sexiste que c'est frustrant, de ce que je sais de Zelda, réincarnation d'une déesse, elle ne se maque jamais avec Link, à se demander comment elle fait pour se reproduire, mais étant donné que c'est une déesse, elle fait peut être comme Athéna de Saint Seiya... et dans les continuités, Link s'est barré d'Hyrule "pour gagner de nouveaux pouvoirs" ou un truc du genre, il a peut être juste compris qu'elle et lui c'était impossible et se tire faire sa vie à chaque fois.


Ah oui cette fameuse question, j'ai crée un topic là dessus

https://www.les-ailes-immortelles.net/forum/viewtopic.php?f=574&t=18270

Alors premièrement il faut savoir que Zelda n'est pas la réincarnation de la Déesse Hylia. Elle le fut dans un seul jeu : Skyward Sword et pars la suite on nous parle du sang de le déesse, de ces descendants sois la famille royale, ainsi dans Zelda 2 il existe deux princesse Zelda. Link lui on nous du l'âme du héros donc oui il se réincarne, mais avec un caractère bien à lui, bon gros paradoxe avec le loup doré dans twillght Princess, je n'aime vraiment pas cette idée de réincarnation). Aussi que l'âme du héros ne se réincarne pas toute le temps dans une même ligné. Pour reprendre ton exemple avec Saint-Seiya, c'est un peu comme si Seiya se réincarnait pour protéger la descendance d'Athéna.

L'amour entre Link et Zelda est pour moi, mais cela dépend la série Zelda prête à interprétation et tu peux très bien dire que Link et Zelda s'aime dans chaque épisode, mais je n'aime pas cela. Bref quelque fois elle tombe amoureuse et se mate, comme tu dis, Link, je vais citer pour moi Skywards Sword, Zelda 2, Wind Waker et Breath of the Wild. Le reste du temps elle dois se marié avec un noble et perpétuer la famille royale.

Link s'est barré d'Hyrule "pour gagner de nouveaux pouvoirs" ou un truc du genre, il a peut être juste compris qu'elle et lui c'était impossible et se tire faire sa vie à chaque fois.


Sa arrive quelque fois effectivement, le Link d'Ocarina of Time par exemple, retourné dans son enfance ce bare pendant pas mal de temps d'Hyrule, le temps de la guerre gérudo-hylienne. Lui et Zelda c'est totalement impossible, c,est une princesse dans un royaume à son apogée et lui un orphelin, d'ailleurs pour moi Zelda ne l'aime pas. Pour dans ocarina of time et cela semble confirmé dans Twillight princess, il va partir à l'aventure puis revenir, se marié avec Malon et s.installé dans l'ancienne forêt kokiri qui deviendra le village de Toal, les kokiri étant mort pars cause de la mort de l'arbre mojo.

Dans A Link to the Past et les oracles nous voyons qu'il y a un amour naissant entre les deux, mais le problème est bien Link's Awakening où Link va rencontre Marine

Image

ah non pas celle-là, mais celle-là

Image

Et l'on voit clairement que les deux sont profondément amoureux, sauf que Link va devoir réveillé le poisson-rêve ce qui va détruire l'île de Cocolin qui n'était que le rêve du poisson-rêve et Marine va se transformé en mouette. Transformé la femme que tu aime en mouette, après cela pas sûr qu'il avait le goût d'aller avec Zelda! Bref comme tu vois les relations entre Link et Zelda sont pour moi compliquer et bien qu'ils peuvent quelques fois s'aimer, ce sont plus des alliées contre les forces du mal.
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!


Retourner vers « The Legend of Zelda »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité