Eiji Tsuburaya (le créateur des séries Tokusatsu)

Cette section aborde les films de monstres géants japonais tels Godzilla et autres Gamera. Sont aussi abordées les oeuvres d'autres pays qui rendent hommage à toute cette culture nippone.
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322523
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Eiji Tsuburaya (le créateur des séries Tokusatsu)

Messagepar phoenlx » sam. oct. 20, 2018 11:51 am

Dans cette rubrique du forum consacrée aux séries Tokusatsu et aux kaiju, je présenterai de temps à autre des personnalités, réalisateurs, mangakas ou autre qui ont fortement marqué le genre. Parmi ces grands noms, nous reviendront bien sûr dans un topic à part sur Shotaro Ishinomori le créateur des séries et mangas Kamen Rider notamment, qui a joué un très grand rôle dans les toku. Mais aujourd'hui nous allons parler d'un autre grand nom associé au genre : Eiji Tsuburaya !!

Image

Eiji Tsuburaya est un réalisateur d'effets spéciaux japonais qui est connu notamment pour avoir travaillé sur la (longue) série de films Godzilla. Il est d'ailleurs le co-créateur de Godzilla avec monsieur Tomoyuki Tanaka (le réalisateur du premier film était le célèbre Ishiro Honda, très important aussi pour son impact sur cette franchise fameuse de kaiju eiga).

Monsieur Eiji Tsuburaya sera également plus tard le créateur de la série tokusatsu Ultraman, très populaire au Japon et diffusée de 1966 à 1967 sur la chaine TBS. Pour vous donner une idée de la popularité de cette série la-bas, je vous renvoie notamment sur cette petite vidéo de David Zavaglia (de la chaine J one) qui nous faisait visiter une petite expo à ce sujet : cliquez ici : https://www.youtube.com/watch?v=gYiizS6LYsY
ou encore celle-ci sur l'Ultraman Festival, plus récente : http://www.les-ailes-immortelles.net/fo ... 62&t=22235

Image
( source de l'image )

Biographie (je cite le wiki)

Tsuburaya décrit son enfance comme étant remplie « d’émotions mêlées ». Il est le fils ainé de Isamu et Sei Tsuburay, il a de nombreux frères et sœurs. Sa mère meurt alors qu’il a 3 ans et son père part vivre en Chine pour des affaires de famille. Le jeune Eiji est depuis lors vaguement élevé par son oncle Ichiro et sa grand-mère paternelle Natsu. En 1908, il entre à l’école primaire de Sukagawa Choritsu Dai'ichi Jinjo Koutou Shogakko et deux ans plus tard, se prend de passion pour la construction de maquettes d’avion, ce qui est en grande partie dû au succès phénoménal des aviateurs japonais de l’époque. C'est un passe-temps qu’il continuera de pratiquer jusqu’à sa mort. En 1915, à l’âge de 14 ans, il obtient l’équivalent japonais du Baccalauréat et, malgré les réticences de sa famille, il intègre l’École Japonaise d’Aviation à Haneda. Après la fermeture de cette école en 1917 suite à la mort accidentelle de son fondateur, Seitaro Tamai, Tsuburaya entre dans une école de commerce. Il commence une carrière assez fructueuse au département de recherche et développement de la compagnie de jouets Utsumi, mais une rencontre inattendue à une fête de la compagnie en 1919 va changer le cours de son destin : Yoshiro Edamasa lui offre l’opportunité de faire ses preuves en tant que cadreur.

Débuts de carrière, et propagande de guerre

Il commencera sa carrière en tant qu'assistant directeur de la photographie à la Compagnie de cinématographie Nihon à Kyoto (connue sous le nom Nikkatsu) Il deviendra par la suite cadreur à plein temps au sein des studios Shōchiku. Après avoir servi en tant que membre du personnel de la correspondance de l'armée entre 1921 et 1923, il entre chez Ogasaware Productions. Il est notamment le cadreur du film Le Bossu de Enmeiin (Enmeiin no Semushiotoko) et le cadreur assistant du film révolutionnaire de Teinosuke Kinugasa en 1925 : Kurutta Ippeiji (Une Page Folle).

Pendant cette période, il commence à créer et à utiliser des techniques de film innovantes. Par exemple, il est le premier dans le cinéma japonais à utiliser une grue pour sa caméra. En 1930, dans le film Chohichiro Matsudaira, il créa une illusion visuelle par superposition d’images. C’est ainsi que commence le travail pour lequel il est connu de nos jours : les effets spéciaux.

1930 est également l’année de son mariage avec Masano Araki. Hajime, l’ainé de ses trois fils, nait trois ans plus tard. Pendant les années 1930, Tsuburaya travaille pour plusieurs studios successifs et se taille la réputation d’être très méticuleux dans son travail. C’est pendant cette période qu’il voit le film qui va influencer toute sa carrière. Après le succès international de Godzilla en 1954, Tsuburaya dira : « Quand j’ai travaillé chez Nikkatsu, King Kong était projeté à Kyoto et je n’oublierai jamais ce film. Je me suis dit "Je ferai un jour un film de monstre comme celui-là." »

En 1938, il dirige les Techniques d’Effets Spéciaux chez les studios Tōhō Kabushiki-gaisha, créant un département indépendant des Effets Spéciaux en 1939. Cette période est propice à Tsuburaya pour le développement de la technique et lui permet de décrocher quelques récompenses. Mais il ne reste pas longtemps chez Tōhō.

Par la suite monsieur Tsuburaya réalisera plusieurs films de propagande de guerre (durant la guerre sino japonaise et durant la seconde guerre mondiale). et produit quelques effets spéciaux pour la Division de Recherche de Films Educatifs de Tōhō, créée par décret du gouvernement impérial. Pendant la période d’occupation du Japon qui succède à la guerre, l’association des travaux de Tsuburaya avec la propagande japonaise s’est avéré être un obstacle pour sa carrière dans la période qui suit. C'est pourquoi il se lance en tant qu’indépendant en créant sa propre compagnie de production, Tsuburaya Visual Effects Research, tout en travaillant également sur quelques films pour d’autres studio, jusqu’à ce qu’il retourne travailler chez Tōhō au début des années 1950.

Sa carrière au sein de la Tōhō

À la tête du Département des Effets Spéciaux de Tōhō qu’il a créé en 1939 (et appelé Département des Arts Spéciaux jusqu’en 1961), il dirige une équipe d’une soixantaine d’artisans, de techniciens et de caméramans. C’est là qu’il commence à faire équipe avec le réalisateur Ishirō Honda et le producteur Tomoyuki Tanaka, avec qui il réalise le film Godzilla en 1954.

Pour son travail dans Godzilla, Tsuburaya gagne son premier Prix de la Technique de Film. Contrairement à Willis O’Brien qui a utilisé la technique de l’animation en volume pour créer King Kong dans le film du même nom en 1933, Tsuburaya crée les effets spéciaux de son monstre géant grâce à un homme vêtu d’un costume de caoutchouc. Cette technique, maintenant associée intimement avec les kaiju japonais ou les films de monstre, est aussi appelée suitmation (mot popularisé par la presse japonaise dans les années 1980). Cette technique, en utilisant des décors miniatures détaillées avec parcourus par des acteurs en costumes de monstre est encore utilisé aujourd'hui (parfois combinée avec des techniques d’image de synthèse) et est maintenant considéré comme un art typiquement japonais.

L’immense succès de Godzilla amène Tōhō à produire une série de films de science-fiction, certains en introduisant de nouveaux montres, d’autre utilisant à nouveau le personnage de Godzilla. Parmi ces films, les plus populaires et les plus critiqués sont ceux impliquant l’équipe de Godzilla : Tsuburaya, Honda et Tanaka ainsi que leur compositeur Akira Ifukube.

ci-dessous : évènement promotionnel pour le film Destroy All Monsters (1968) on peut voir sur l'image le producteur Tomoyuki Tanaka, monsieur Tsuburaya (superviseur des effets spéciaux du film) ainsi que le célèbre réalisateur Ishiro Honda
Image
( source de l'image )

Pendant cette période, Tsuburaya produit également des effets spéciaux pour des films autres que des films de monstre comme L’Homme H (1958) ou La Dernière Guerre de l'Apocalypse (1961), et gagne un autre prix japonais de la Technique de Film pour son travail dans le film de science-fiction Prisonnière des Martiens (1957). Il gagne également un prix en 1959 pour la création du « Tōhō Versatile System », une imprimante optique pour les images sur grand écran, qu'il fabrique de ses propres mains et utilise pour la première fois dans Les Trois Trésors en 1959 (Tsuburaya est constamment frustré par le mauvais état des équipements qu'il est contraint d'utiliser, et par les contraintes budgétaires imposées par Tōhō qui l’empêche de faire l'acquisition de nouvelles technologies cinématographiques).

Fidèle à sa compagnie, Tsuburaya travaillera pour Tōhō jusqu’à sa mort en 1970.

je terminerai par une autre image de monsieur Tsuburaya, ici en 1962 sur le tournage du film King Kong contre Godzilla ; on peut le voir diriger les acteurs Shoichi Hirose (King Kong) et Haruo Nakajima (Godzilla)

Image
( source de l'image : http://tfisher88.tumblr.com/ )


On peut enfin rappeler pour la petite histoire que l'un des petits fils de monsieur Eiji Tsuburaya est le célèbre acteur japonais de tokusatsu Hiroshi Tsuburaya (qui est notamment le héros de la série Captain Shaider, le troisième shérif de l'espace de la trilogie des "uchuu keiji" entamée avec la série culte X-or puis la série Sharivan, acteur qui eut donc la lourde tâche de succéder aux charismatiques Kenji Oba et Hiroshi Watari :D ; Cet acteur est malheureusement décédé très jeune d'un cancer (les "vieux" comme moi se souviennent sans doute de cet évènement malheureux survenu en 2001 alors que l'acteur s'apprêtait à accompagner Kenji Oba et Watari pour venir en France au salon Cartoonist 2001 afin de rencontrer ses fans, malheureusement son destin terrible en décida autrement .. )

ci-dessous : Hiroshi Tsuburaya , acteur de Shaider ( "X-or 03" et petit fils de Eiji Tsuburaya)

Image

yoko
Le charpentier de navires
Le charpentier de navires
Avatar du membre
Messages : 11135
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Eiji Tsuburaya (le créateur des séries Tokusatsu)

Messagepar yoko » sam. oct. 20, 2018 11:54 am

Je connais un peu ce créateur pour Godzilla
Image

"Ne pas être anarchiste à 16 ans, c'est manquer de cœur. L'être encore à quarante ans, c'est manquer de tête" G.Bernard Shaw

« Les écolos nous polluent l’existence »

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322523
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Eiji Tsuburaya (le créateur des séries Tokusatsu)

Messagepar phoenlx » sam. oct. 20, 2018 11:58 am

oui il est très connu :D tout comme Ishiro Honda le réalisateur de bon nombre de ces films
comme expliqué ci-dessus il a aussi bossé sur la série ultraman, qui découle un peu de ces films quelque part, et qui est un peu l'ancêtre des séries tokusatsu. c'est dire son importance sur le genre
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
Le charpentier de navires
Le charpentier de navires
Avatar du membre
Messages : 11135
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Eiji Tsuburaya (le créateur des séries Tokusatsu)

Messagepar yoko » sam. oct. 20, 2018 12:00 pm

Oui c'est le créateur clé des séries Tokusatsu, dommage que l'on ne peut plus commander les anciens numéros du magazine Otomo, je crois qu'il y avait des articles sur les vieilles séries Tokusatsu
Image

"Ne pas être anarchiste à 16 ans, c'est manquer de cœur. L'être encore à quarante ans, c'est manquer de tête" G.Bernard Shaw

« Les écolos nous polluent l’existence »

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322523
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Eiji Tsuburaya (le créateur des séries Tokusatsu)

Messagepar phoenlx » sam. oct. 20, 2018 12:10 pm

oui c'est bien pour ça que j'aimerais tester ce magazine
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
Le charpentier de navires
Le charpentier de navires
Avatar du membre
Messages : 11135
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Eiji Tsuburaya (le créateur des séries Tokusatsu)

Messagepar yoko » sam. oct. 20, 2018 5:03 pm

A mon avis sur Paris tu as plus de chances de le trouver ou alors dans un grand centre Leclerc
Image

"Ne pas être anarchiste à 16 ans, c'est manquer de cœur. L'être encore à quarante ans, c'est manquer de tête" G.Bernard Shaw

« Les écolos nous polluent l’existence »

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322523
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Eiji Tsuburaya (le créateur des séries Tokusatsu)

Messagepar phoenlx » sam. oct. 20, 2018 6:04 pm

oui, sinon ils ne livrent pas sur le site web ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 94457
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Eiji Tsuburaya (le créateur des séries Tokusatsu)

Messagepar Scarabéaware » sam. oct. 20, 2018 7:54 pm

On peut plus facilement commander Auto Moto que Otomo :rire:. Plus sérieusement en Fnac ça doit être bon.

Sinon on pense plus souvent à Ishiro Honda, en tout cas moi c'est le cas pour le coup mais c'est vrai que Eiji Tsuburaya fait partie de ces grands noms ayant contribué au genre. Bon hommage et dommage que son fils soit parti si tôt :transpire:.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322523
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Eiji Tsuburaya (le créateur des séries Tokusatsu)

Messagepar phoenlx » sam. oct. 20, 2018 8:16 pm

c'est son petit fils pas son fils
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 94457
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Eiji Tsuburaya (le créateur des séries Tokusatsu)

Messagepar Scarabéaware » dim. oct. 21, 2018 12:07 am

Ah oui au temps pour moi, un de ses petits fils.


Retourner vers « Kaijū Eiga »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité