Le Roi et l'Oiseau (de Paul Grimault)

Rubrique pour discuter des films d'animation non asiatiques
(productions américaines, divers films de Disney, Pixar, Dreamworks, productions françaises etc)
Morgoth Bauglir
Apparition des nazgul
Apparition des nazgul
Avatar du membre
Messages : 17998
Enregistré le : mer. nov. 16, 2011 9:51 pm
Localisation : École Pratique des Hautes Études
Contact :

Le Roi et l'Oiseau (de Paul Grimault)

Messagepar Morgoth Bauglir » jeu. avr. 11, 2013 12:31 pm



Je ne savais où caser ce sujet, du coup je pense qu'ici il sera bien placé. Le Roi et l'Oiseau, est un dessin animé français crée par Paul Grimault et Jacques Prévert, sorti en 1980.

Le scénario : Le roi Charles V + III = VIII + VIII = XVI (lire « Charles Cinq et Trois font Huit et Huit font Seize ») règne en despote sur le royaume de Takicardie. Il caresse l'espoir d'épouser une charmante bergère ; mais la jeune fille est éprise d'un petit ramoneur « de rien du tout » (ces deux personnages sont sortis de tableaux présents dans les appartements royaux, tout comme le portrait du roi qui prend la place de celui-ci après que la police a pris en chasse la bergère et le ramoneur). Grâce à l'aide de l'oiseau qui a l'habitude de narguer le roi, les deux amants parviennent à s'enfuir ; mais leur entreprise est mise à mal par les projets du roi et les déboires de la police.
Grâce à son gigantesque automate, le roi finit par capturer la bergère et envoie le ramoneur et l'oiseau à l'usine. Ils sont ensuite jetés aux lions pour crime de lèse-majesté mais parviennent à s'en faire des alliés et vont empêcher le mariage. Le roi s'enfuit avec la bergère sur l'automate mais l'oiseau ramène le ramoneur et prend le contrôle de l'automate, il démolit alors le palais maladroitement puis de plus en plus méthodiquement jusqu'à en faire un tas de ruines.

Ce dessin animé, est une petite perle en soi, d'une part grâce à sa musique composée par Joseph Kosma qui balance entre des thèmes doux de l'amour et des thèmes plus durs qui évoquent la démagogie, mais aussi par le monde dans lequel on est plongé. Un univers complètement décalé au niveau architectural, qu'idéologique. Le but de cet animé est de dénoncer la domination des puissances démagogues, car nous avons une vision bifide du royaume de Takicardie. Les puissants (le Roi et la Police), et les faibles (le Ramoneur). Ce dessin animé rappelle des films dénonciateurs comme Métropolis de Fritz Lang avec la "ville basse", on retrouve aussi une allusion aux Temps Modernes de Chaplin, avec l'image du travail à la chaine. Les oiseaux sont symboles de liberté dans ce monde totalitaire, la phrase du Roi "le travail, c'est la liberté", rappelle sans nul doute l'écriteau d'Auschwitz : Arbeit macht frei.

Ce dessin animé se verra une postérité chez le public dont je fais partie, car ce dessin animé reste l'un de mes préférés. Il me marque toujours autant à chaque fois que je le regarde. D'autre part, le dessin animé a inspiré des gens comme Miyazaki surtout au niveau de l'architecture du château du despote.

En définitive, je vous le conseille vivement si vous ne le connaissez pas, car il s'agit d'un monument inébranlable.
« Vous êtes comme tous les Français, vous n'avez pas lu Tolkien !
Il n'y a que vous autres qui ne l'ayez pas encore lu. »

Louis LAMBERT, Prélude à l'Apocalypse, p. 118 (cit. par Michaël Devaux dans La Feuille de la Compagnie n° 2, p. 85)

Chernabog
Eveil au point Omega
Eveil au point Omega
Avatar du membre
Messages : 7943
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Le Roi et l'Oiseau (1980)

Messagepar Chernabog » dim. mai 26, 2013 7:42 pm

Morgoth Bauglir a écrit :

Je ne savais où caser ce sujet, du coup je pense qu'ici il sera bien placé.




Euh non du tout ! :lol:


Le seul endroit où il a sa place est dans la section cinéma, certainement pas chez les BDs avec lesquelles le film n'a aucun rapport.

Un modo ayant pouvoir sur cette section pour déplacer le sujet (je ne peux pas moi) ?


Aussi, erreur dans ton post, la musique est de Wojciech Kilar et non de Joseph Kosma (qui n'a "que" composé les musiques de la première version "La Bergère et le Ramoneur", dont les chansons sont certes reprises ici). :wink:

Meikai
L'arche de l'espoir
L'arche de l'espoir
Avatar du membre
Messages : 6177
Enregistré le : dim. mars 14, 2004 12:42 am
Localisation : Là où tu n'es pas
Contact :

Re: Le Roi et l'Oiseau (1980)

Messagepar Meikai » dim. mai 26, 2013 9:50 pm

Hop passage en coup de vent mais je déplace le topic dans la rubrique adéquate comme suggéré par Cherna :wink:
Image
Le phénix est le symbole même de l'espoir, celui qui guérit les blessures, qui libère des charges les plus lourdes, puis fatigué de vivre, il meurt puis renaît. Il chante et déploie ses ailes avec une telle force qu'il s'enflamme.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 319078
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Roi et l'Oiseau

Messagepar phoenlx » sam. mars 09, 2019 5:09 pm

Je viens de le voir (et le découvrir pour la première fois !)

Ce film d'animation est une petite pépite en effet, digne de sa réputation. Très émouvant, et chargé de thématiques. ôde à la liberté et à l'émancipation, critique des régimes tyranniques, du travail à la chaine (à travers la scène que Morgoth évoque dans sa critique) et j'en passe. Mais surtout, un petit bijou d'émotion, d'animation, oeuvre qui a inspiré les studio Ghibli et notamment le japonais Isao Takahata (ce dernier l'aimait beaucoup et affirme avoir été profondément influencé par lui dans son désir de travailler dans le cinéma d'animation) Bref, une oeuvre à voir, assurément, également pour ses musiques, ses décors ...

Je ne connais pas la version initiale (La bergère et le ramoneur) mais j'ai beaucoup aimé celle-ci, pour moult scènes, notamment celle des tableaux et statues qui s'animent, pour ce robot géant à la fois destructeur et finalement empathique (nul doute que le robot que l'on peut voir aussi dans le film de Miyazaki Le château dans le ciel en est un peu inspiré !) ; C'est aussi un film avec plusieurs références intéressantes à l'art, à la ville de Venise, aux enfers de Dante et à la tour de Babel (pour ce qui est de la configuration de cette cité très verticale au sommet de laquelle le roi tyrannique et imbu de lui-même vit dans sa tour d'ivoire) ; on a aussi des petites références à des peintres, des sculpteurs, des réflexions sur l'art cinématographique, et même une scène qui rappelle Les temps modernes, de Chaplin. D'autres références ont du m'échapper, l'oeuvre en est truffée et c'est bien plaisant à voir.

Niveau doublage et qualité des répliques c'est aussi du très bon, les dialogues étant de Prévert si j'ai bien compris, et ça se ressent. J'ai pris beaucoup de plaisir à la voir !!
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 92538
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Roi et l'Oiseau

Messagepar Scarabéaware » sam. mars 09, 2019 8:59 pm

Content de voir qu'il t'aura bien plu aussi :D, je me l'étais vu en 2016 moi, c'est assez excellent à former un beau petit conte qui aura bien inspiré Miyazaki et Takahata, et puis il en fleure bon de la poésie de Jacques Prévert, ça a vraiment beaucoup de charme ^^. Une belle petite perle made in France :D.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 319078
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Roi et l'Oiseau (de Paul Grimault)

Messagepar phoenlx » sam. mars 09, 2019 9:02 pm

oui, très émouvant ce film
j'aime beaucoup la scène de la fin : le géant libérant l'oiseau :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 92538
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Roi et l'Oiseau (de Paul Grimault)

Messagepar Scarabéaware » sam. mars 09, 2019 9:28 pm

Ah oui très beau geste ça, c'est d'autant plus beau dans le poignant et qu'il écrase aussi cette prison :D.

SauronGorthaur
Les Havres des falathrim
Les Havres des falathrim
Avatar du membre
Messages : 67649
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Le Roi et l'Oiseau (de Paul Grimault)

Messagepar SauronGorthaur » sam. mars 09, 2019 9:59 pm

j'ai malheureusement vu que les 10 premières minutes du film je crois
Image

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 92538
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Roi et l'Oiseau (de Paul Grimault)

Messagepar Scarabéaware » sam. mars 09, 2019 10:26 pm

Bon beh si un jour t'as l'occasion de le voir en entier profite en :mrgreen:.


Retourner vers « Films d'animation (non asiatiques) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité