Nadia, le Secret de l'Eau Bleue

Sujets sur les dessins animés, films d'animation et les mangas (et diverses BD asiatiques)
Ici sont abordés la japanimation au sens large et les sujets reliés : musiques d'animes, mangakas, etc. Plusieurs univers (ci-dessous) sont mis à l'honneur avec des grosses sections dédiées :
Somewhere
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59882
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Nadia, le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Somewhere » sam. nov. 24, 2012 2:12 pm

Image

Bon, comme promit, un topic sur l'anime Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue. :D

Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue fait sans doute parti de mon top 3 des animes japonais avec Saint Seiya et DBZ. C'est une série que j'avais découvert, et là je fais un copié collé d'un message que j'avais posté sur le forum Saint Seiya :

Je regardais donc toutes ces séries jusqu'à la fin tragique du Club Dorothé, cependant par miracle il existait une chaîne à l'époque qui continuait à diffuser ces séries d'animations japonaise, de souvenir il me semble qu'elle s'appelait Monte Carlo quelque chose comme ça (une chaîne monégasque, sûrement l'ancien TMC). Bon par la suite cette chaîne a aussi finalement arrêté de retransmettre ces séries, mais j'ai au moins pu prolonger le plaisir.


... Une série que j'avais découvert sur cette fameuse chaîne.Cette série a ensuite à nouveau été diffusée sur Game One au début des années 2000, avant que de gros problèmes de droit firent que finalement, cette série n'est plus diffusée de nos jours. Des gros problèmes de droit qui font qu'il n'existe également aucune édition DVD de Nadia en France. Pour la voir, pas d'autre solution que d'utiliser la méthode prohibé ou, pour ceux qui comprennent parfaitement l'anglais ou le japonais, commander l'édition japonaise. Il faut savoir qu'au Japon ils en sont déjà au Blu-Ray avec cette série...

Enfin bref, j'ai redécouvert cette série il y a deux ans par le biais de la méthode prohibé et mes souvenirs que j'en gardais lorsque je l'avais vu gosse (qui étaient que cette série était énorme), se sont vus confirmés par ce nouveau revisionnage sous un oeil un peu plus adulte. Dès lors, je me suis entrepris dans un énorme travail de reconnaissance de cette série (je l'ai fait découvrir à un ami fan de Miyazaki qui a adoré cette série) et j'ai également créé un article sur mon blog entièrement consacré à Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue, article qui a pour intérêt d'analyser de A à Z cette série aussi riche en thématiques que l'est le Qatar en argent. Je créé donc ce topic pour vous faire part de tous ce que j'ai déjà pu écrire sur cet anime (je n'en suis encore qu'au début), en espérant que cette série ne tombe jamais dans l'oubli. Je diffuserai un paragraphe sur Nadia une fois par semaine, le samedi. C'est en général le seul jour où j'ai le temps de travailler là-dessus (enfin si on peut appeler ça un travail). Le premier paragraphe arrivera donc samedi prochain.

http://nadege.priqueler.perso.sfr.fr/site/index.html
Modifié en dernier par Somewhere le ven. août 02, 2013 10:14 pm, modifié 1 fois.

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Schierke » sam. nov. 24, 2012 2:54 pm

Je m'en rappelle très vaguement, ayant suivi quelques épisodes. J'adorais l'héroïne et le côté "Jules Verne". :)
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Somewhere
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59882
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Somewhere » sam. déc. 01, 2012 1:29 pm

Pour vous rafraichir la mémoire et rappeller des souvenirs à ceux qui l'ont déjà vu :



Le très célèbre générique d'ouverture ! Chanté par la japonaise Miho Morikawa. :D

Somewhere
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59882
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Somewhere » sam. déc. 08, 2012 11:49 am

Fushigi No Umi No Nadia

Image

« Si vous êtes l'un de ces aventuriers capables de partir à la recherche de formes véritables d'êtres mythiques vivant bien au-delà des gigantesques chutes d'eau nommées Périlleuses, si telle est vraiment votre quête, il vous faudra d'abord me trouver, moi. »

Dans la catégorie série que personne ne connait, il n'y a pas malheureusement Plus Belle la Vie Sous le Soleil dans le Pré, mais Fushigi no umi no Nadia, ou dans une langue bien plus compréhensible pour nous, Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue. Pour résumer rapidement : Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue est une série d'animation japonaise, constituée d’une unique saison de trente-neuf épisodes et réalisée par le japonais Hideaki Anno.

Partant d'une idée de base du très célèbre Hayao Miyazaki, l'histoire est une adaptation très libre du roman Vingt Mille Lieues sous les Mers de l’écrivain français Jules Verne, dont elle reprend de nombreux éléments et personnages. Toutefois, le projet de Miyazaki ne se concrétise pas et c'est sous l'impulsion de la NHK, l’unique groupe audiovisuel public au Japon, et de l’une des plus grandes maisons de production de cinéma japonais, Tōhō, que la série est commandée au studio Gainax en 1990. La réalisation est alors confiée au jeune Hideaki Anno. Toujours inspiré par Vingt Mille Lieues sous les Mers et, dans une moindre mesure, d'autres œuvres de Jules Verne, il s'agit d'une série d'aventure et de science-fiction où le thème de la technologie et ses dérives sont dominantes. Le récit est centré à la manière d'un récit initiatique sur les personnages de Nadia, une adolescente en quête de son identité, et de Jean, un jeune surdoué français passionné de science.

Cette série a rencontré un grand succès au Japon, recevant notamment le titre de « meilleur anime du siècle » par Animage (et bien !). Le personnage de Nadia fut également très populaire, apparaissant régulièrement dans les classements de personnage féminins préférées aux côtés de Nausicaa du manga Nausicaa de la Vallée du Vent de Hayao Miyazaki. La série a été adaptée en différentes langues et a été diffusée notamment, aux États-Unis, en Angleterre, en France et en Italie.

Mais tout de suite, analyse en détail de cette série qui ne représente ni plus ni moins qu'un véritable chef d'oeuvre de l'animation japonaise (attention, une présence massive de spoilers est à déclarer dans une partie).
Modifié en dernier par Somewhere le sam. févr. 02, 2013 3:58 pm, modifié 2 fois.

Somewhere
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59882
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Somewhere » sam. déc. 15, 2012 1:41 pm

Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue, les origines :

La Tõhõ :



La Tōhō est l’une des plus grandes maisons de production de cinéma japonais depuis 1949. On lui doit notamment la série des Godzilla (plus d’une trentaine de films en tout genre sur la créature depuis 1954 !) ainsi que plusieurs films des plus grands réalisateurs japonais, dont le très célèbre Akira Kurosawa. La société fait partie du Nikkei 225, principal indice boursier de Tokyo. Durant les années 70, la Tōhō souhaitais développer de nouvelles séries télévisées. Elle engagea alors Hayao Miyazaki pour réaliser ce projet.

Hayao Miyazaki :

Image

Hayao Miyazaki est sans conteste le réalisateur de films d’animation japonaise le plus célèbre, mondialement reconnu depuis le triomphe du Voyage de Chihiro en 2001, film ayant réalisé plus de 275 millions de dollars de recettes à travers le monde et récompensé par l’Oscar du meilleur film d’animation. Egalement dessinateur de manga et cofondateur du très renommé studio Ghibli, Miyazaki est né le 5 janvier 1941 à Tōkyō au Japon, et sera donc très jeune marqué par le bombardement de son pays par les armes nucléaires américaines, un traumatisme qui se ressentira dans ses futurs œuvres, marquées par la relation de l’humanité avec la nature, l’écologie et la technologie, ainsi que la difficulté de rester pacifiste dans un monde en guerre (sa passion pour les avions et le vol en général lui vient quand à elle de son père, directeur d’une entreprise en aéronautique qui produisait certaines pièces des avions de chasse japonais). Miyazaki débute sa riche carrière en avril 1963 en tant qu’assistant au studio Toei, avant de prendre un peu plus d’importance en devenant le chef du syndicat des travailleurs de sa société, dont le vice-président de ce syndicat se révélera alors être Isao Takahata, le second cofondateur de Ghibli, et avec qui il débutera une très longue carrière en 1965. C’est ainsi qu’en 1971, Miyazaki quittera la Toei et rejoindra Takahata aux studios A-Pro, avant que le duo intègre encore un nouveau studio en 1973 (Zuiyo Pictures, avec lequel ils réaliseront notamment la série Heidi, la petite fille des Alpes). C’est durant cette période très mouvementée de sa carrière alors en plein démarrage que Hayao Miyazaki fut engagé par la Tōhō pour développer des idées de séries télévisées. Miyazaki eut alors l’idée de faire une adaptation du très célèbre roman Vingt Mille Lieues Sous les Mers de Jules Verne (roman dont les thèmes sont très similaires à ceux de Miyazaki, ceci pouvant expliquer sa passion pour ce roman), qu’il appellera alors Autour du Monde, Sous la Mer, où deux jeunes orphelins poursuivis par des voleurs se retrouveront accidentellement dans le sous-marin Nautilus du capitaine Nemo. Cependant, et pour des raisons obscures, cette série ne fut finalement jamais produite, mais la Tōhō conserva tout de même précieusement les droits d’adaptation de ce concept (tandis que Miyazaki réutilisa certains éléments de cette histoire dans ses projets futurs, notamment dans la série Conan, le Fils du Futur et dans son film Le Château dans le Ciel). Pour réentendre parler de cette série morte née, il faudra finalement attendre plus de dix années et l’arrivée dans le projet de la NHK.

La NHK :

Image

La NHK, Nihon Hōsō Kyōkai, littéralement Compagnie de diffusion du Japon, est une entreprise publique japonaise qui gère les stations de radio et de télévision du service public japonais. C'est l'unique groupe audiovisuel public japonais et il récolte régulièrement près de 30 % des audiences. La NHK a commencé à émettre en 1925 en se basant sur la compagnie de radio britannique BBC avant de créer sa propre chaîne de télévision en 1953. lle a participé à la production de séries d'animation françaises comme les très connues Mystérieuses Cités d'or. Près de dix années après que le projet d’Autour du Monde, Sous la Mer de Miyazaki fut abandonné, la NHK s’intéressa à nouveau à cette histoire et relança donc la Tōhō qui en possédait encore les droits d’adaptation pour réactiver ce projet. C’est ainsi qu’en 1989, la NHK et la Tōhō s'associèrent sur ce projet et choisirent le studio Gainax pour finalement reprendre et réaliser cette série.

Gainax :

Image

Gainax est un studio de films, séries d'animation et jeux vidéos japonais fondé le 24 décembre 1984 par un groupe d’anciens étudiants de l’école d’arts d’Osaka. L'un de ses fondateurs n’est autre que Hideaki Anno, créateur de la série Neon Genesis Evangelion, une série animée qui a gagné plusieurs récompenses dans le domaine des animes. C’est donc un tout jeune studio que choisirent la NHK et la Tōhō en 1989, qui n’avait jusque-là réalisé qu’un film et une série d’animation, pour faire une série télévisée qui serait diffusée sur la chaîne éducative japonaise de NHK. Le studio Gainax reprit donc les travaux de Miyazaki sur Autour du Monde, Sous la Mer, qu’il pris toutefois soin de légèrement remodeler pour y apporter leur touche personnelle. La NHK et la Tōhō acceptèrent cette nouvelle version et nommèrent Hideaki Anno comme réalisateur de cette série.

Hideaki Anno :

Image

Hideaki Anno est un réalisateur japonais né le 22 mai 1960 au Japon. Il est le créateur de la célèbre série animée Neon Genesis Evangelion. Cet ancien étudiant de l’école d’arts d’Osaka se retrouve en 1984 un peu par hasard sur le film Nausicaa de la Vallée du Vent de Hayao Miyazaki, encore lui. En effet, ce dernier manquait de personnel pour réaliser ce film. Miyazaki a donc demandé de l’aide dans un magazine, une annonce qu’a vu Hideaki Anno qui s’est dès lors rendu à Tokyo présenter des dessins à Miyazaki qui lui a alors confié l’animation d’une scène du film (celle du soldat géant qui revit, une scène marquante qui plus est). Sa carrière alors lancée, Anno fonde avec un ancien ami étudiant le studio Gainax dans le but de réaliser un court-métrage d’animation. Mais il faudra attendre 1988 pour que le japonais réalise sa première série d’animation, Gunbuster, et suite au succès de cette série, se voir confier dans la foulée la réalisation d’Autour du Monde, Sous la Mer.

:saute:
Modifié en dernier par Somewhere le sam. févr. 02, 2013 3:58 pm, modifié 1 fois.

Somewhere
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59882
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Somewhere » sam. déc. 22, 2012 1:40 pm

Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue, le développement :

Suite à la nomination de Hideaki Anno au poste de réalisateur de cette série, son développement pouvait désormais commencer. Alors qu’elle fut finalement renommée Nadia, Le Secret de l’Eau Bleue (son titre final donc), une première problématique dut être gérée : les designs de personnages très importants dans cette série, à savoir ceux de Nadia et du capitaine Nemo. En effet, ces personnages, originaires d’Afrique, ont d’abord été envisagé comme ayant la peau noire et les cheveux crépus. Cependant, le design final fit ressortir une couleur de peau d’avantage bronzée que noire, et des cheveux au style finalement commun aux animes japonais, le réalisateur Hideaki Anno prétextant que le design original était trop difficile à animer. Ce qui n’est finalement qu’une anecdote dans la production de la série devint rapidement une controverse durant plusieurs années, des rumeurs ayant prétendus que les producteurs avaient craint que le public japonais n'était pas prêt pour une héroïne à la peau noire. Mais l’on ne saura finalement jamais la vérité…

La production fut également perturbée par des retards, le budget ayant dépassé les capacités de Gainax. La qualité des épisodes a ainsi dû être réduite au milieu de la série. En effet, le succès de Nadia, Le Secret de l’Eau Bleue fut tel que les producteurs décident en cours de production de changer le format de la série, initialement prévu en 30 épisodes, pour en réaliser au final 39. Toutefois, pour cette dizaine d'épisodes supplémentaires, en l’occurrence du 23 au 34, l'animation fut sous-traitée à d'autres studios au Japon et en Corée. Une sous-traitance qui se fit malheureusement ressentir, tant le scénario (d’ailleurs inspiré par l'autre roman de Jules Verne dans lequel apparait le capitaine Nemo, à savoir L'Île Mystérieuse) et l’animation de ces épisodes fut largement inférieur au reste de la série. C'est seulement dans les cinq derniers épisodes lorsque Hideaki Anno revint aux commandes que la série revient à sa qualité originale. Mais comme tous ceci n’est finalement pas très important (quoi que), place maintenant à l’analyse du véritable point fort de cette série, à savoir son histoire et la richesse de ses thèmes abordées.

Attention, les très gros spoilers commencent dans cette partie.
Modifié en dernier par Somewhere le sam. févr. 02, 2013 3:59 pm, modifié 1 fois.

Somewhere
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59882
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Somewhere » mar. janv. 01, 2013 12:59 pm

Up pas eu trop le temps d'avancer sur ce topic avec toutes ces fêtes de fin d'année.

Pour me pardonner et pour la nouvelle année je poste quelques belles photos de Nadia : :D

Image

Image

Image

:super:

Somewhere
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59882
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Somewhere » sam. janv. 05, 2013 12:20 pm

Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue, l'histoire :

Contexte historique :

Image

L’intrigue de Nadia, Le Secret de l’Eau Bleue se déroule durant l’année 1889, et à pour cadre la révolution industrielle. Détail très important puisque le thème de la technologie est prépondérant dans cette série. La révolution industrielle est un processus datant du XIXe siècle qui a fait basculer une société à dominante agraire et artisanale vers une société commerciale et industrielle, et aura des répercussions sur l'agriculture, l'économie, la politique, la société et l'environnement. Pour vanter leurs nouvelles technologies industrielles, les différentes nations ont créé les expositions universelles, où elles pouvaient présenter leurs toutes dernières nouveautés. La première exposition universelle est ainsi organisée à Londres en 1851. Les expositions universelles ont toujours été l'occasion de mettre en place des projets d'urbanisme : construction du métro de Paris en 1900 ou de celui de Montréal en 1967, extension du métro de Lisbonne en 1998... De nombreuses réalisations architecturales construites à l'occasion de ces expositions sont en outre devenues des symboles des villes qui les ont abritées, tel que la Tour Eiffel à Paris, pour l’exposition universelle de… 1889. L'exposition universelle de Paris de 1889 est la dixième exposition universelle organisée. Elle se tient du 6 mai au 31 octobre 1889 et a pour thème la Révolution française, dans le cadre du centenaire de cet événement. C'est pour cette exposition que fut construite la Tour Eiffel, et c’est durant cette exposition que débute l’histoire de Nadia, Le Secret de l’Eau Bleue.

Contexte fictif :

Image

En 1889, le commerce maritime battait son plein et les navires de commerce écumaient les mers et les océans. Cependant, depuis plusieurs années maintenant, de mystérieux incidents provoquent la disparitions de certains navires, qui coulent en pleine mer. Certains rescapés font mention de « créatures sous-marines » aperçues à chaque fois au moment des accidents : ces créatures fonceraient sur les navires qui suite au choc se briseraient et couleraient. Pour répliquer contre cette mystérieuse menace, les plus grandes puissances maritimes commencent à construire, aidé par la révolution industrielle, des navires équipés d’armes lourdes, les premiers navires de guerre. La chasse aux créatures pouvait alors débuter. Mais fatalement, équipé de ces nouvelles puissances militaires, certains pays rentrèrent également en conflit, s’accusant mutuellement de construire ces armes dans le but de dominer le monde. Ainsi, en 1889, lors du début de Nadia, Le Secret de l’Eau Bleue, les navires de guerre voguent sur les océans à la poursuite de ces mystérieuses créatures sous-marines, sous la menace perpétuelle de tensions militaires entre les plus grande nations de ce monde...

A voir ici un parallèle avec la Guerre Froide bien évidemment.
Modifié en dernier par Somewhere le sam. févr. 02, 2013 3:59 pm, modifié 1 fois.

Somewhere
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59882
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Somewhere » sam. janv. 12, 2013 1:39 pm

Jean Roc de Baltique :

Image

Jean Roc de Baltique (que j’appellerai par la suite plus simplement « Jean ») est un jeune garçon français de 14 ans né au Havre. Orphelin, il vit chez son oncle mécanicien et sa tante dans cette même ville. Son rêve est de tout faire pour retrouver son père, capitaine d'un navire, qui a disparu depuis plus d’un an, après que vraisemblablement son navire ait été attaqué par l’un des fameux monstres marins. Passionné par la science, Jean est comme son oncle un mécanicien hors-pairs et s’est spécialisé dans l'aéronautique, dans l’espoir de pouvoir construire un avion qui lui permettrait de voyager pour retrouver son père. Ainsi, nous découvrons le personnage de Jean lors de l’exposition universelle de Paris, où il s’est rendu avec son oncle et un prototype d’avion qu’ils ont tous les deux conçu afin de participer au concours de vol libre. Mais durant le tournoi, Jean fait la connaissance d’une fille bien particulière…

Nadia :

Image

Nadia (son nom de famille est inconnu) est une jeune fille de 15 ans (âge qu'elle suppose avoir, ne connaissant pas sa date de naissance exacte), orpheline (tout comme Jean). Elle est acrobate et dompteuse dans un cirque ambulant avec un petit lionceau dénommé Attila. Tout comme Jean, un rêve l’anime au plus profond d’elle : partir pour l’Afrique, terre qu’elle suppose être son lieu de naissance du fait de sa couleur de peau. Cependant, si elle ne connait ni son année et lieu de naissance exact, ni même ses parents d’ailleurs, Nadia possède toutefois depuis sa naissance un objet qu’elle conserve autour de son cou et qu’elle suppose être un cadeau de ses parents : une étrange Pierre Bleue, et qui a la faculté de virer au rouge lorsqu’un danger se présente. Cette Pierre suscite l’objet de nombreuses convoitises, mais le cirque dans lequel Nadia travaille permet de lui assurer sa protection. Lors de l’exposition universelle de Paris de 1889, le cirque de Nadia est de passage dans cette ville. Et c’est en se promenant avec son lionceau Attila dans les rues parisiennes que Nadia fera la rencontre d’un jeune garçon bien curieux…

Nadia est donc une fille au passé très mystérieux, et ce sera la recherche de ce passé et de l’origine de cette Pierre Bleue qui constituera l'une des principales trames de cette série. A ce titre, le nom de la série Nadia, Le Secret de l’Eau Bleue, n’est finalement pas très correct, puisqu’il serait plus juste de dire Nadia, Le Secret de la Pierre Bleue. Mais passons sur cette erreur de traduction qui n’est de toute façon pas la première dans le monde des animes japonais…

Attila :

Image

Attila est un jeune lionceau blanc apprivoisé par Nadia avec qui il effectue des spectacles pour le cirque. Si ce « personnage » n’a pas vraiment d’importance pour l’intrigue en elle-même, il n’en demeure pas moins intéressant car il apporte l’une des nombreuses touches d’humour de la série, de par ses acrobaties et ses mimiques. En effet, Attila s’est vu approprié sa propre personnalité, ce qui peut être curieux pour un animal. Ainsi, vêtu d’un bandana rouge noué autour du cou et d’une bague sur la queue, Attila est au final un personnage comme un autre auquel l’on s’attache très facilement, avec un comportement proche de celui des humains et beaucoup de sentiments, notamment son amitié envers Nadia. Mais bien évidemment, il n’en reste pas moins un animal sauvage dont l’appétit féroce sera sujet à de nombreux bons petits moments décalés dans la série…

La Pierre Bleue :

Image

La Pierre Bleue est un diamant que possède Nadia depuis sa naissance et qu’elle porte autour du cou. Cette pierre étrange possède le pouvoir de virer au rouge lorsque Nadia est menacé par un danger. Il semblerait que l’existence de cette Pierre Bleue soit connues d’autres personnes, et c’est pourquoi Nadia se voit régulièrement traquée par des bandits désireux de s’approprier cette Pierre aux pouvoirs inestimables…
Modifié en dernier par Somewhere le sam. févr. 02, 2013 4:00 pm, modifié 1 fois.

Somewhere
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59882
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Somewhere » sam. janv. 19, 2013 8:10 pm

Gladys :

Image

Parmi ces bandits traquant la Pierre Bleue de Nadia, il y a… La charmante Gladys. Gladys est une aristocrate italienne rouquine de 28 ans qui a perdu toute sa fortune après s’être fait avoir par son ex-mari. Depuis, pour retrouver sa richesse perdue, elle chasse les trésors et, donc, la Pierre Bleue dont elle a eu connaissance dans une… Brochure ! (je reviendrais plus tard sur le fait qu’une telle Pierre puisse avoir fait l’objet d’une brochure puisque le créateur de cette brochure est également un personnage très important de cette série). Elle est accompagnée dans ses aventures de ses fidèles serviteurs, Caïus et Titus. Gladys est une femme relativement indépendante, mais sachant craquer très rapidement sur les beaux hommes d’âge mûr et user de ses charmes. Doté également d’une très forte personnalité, très féminine et coquette, Gladys représente l’élégance à l’état pur, ceci lui venant bien évidement de son éducation en milieu aristocrate. Son personnage, ainsi que ceux de Caïus et Titus, seront parmi les seconds rôles les plus importants de la série, que ce soit au niveau de leur intérêt dans l’intrigue où de leur apport de l’action et de l’humour caractérisant typiquement ce trio atypique.

Caïus :

Image

Caïus est l’un des deux serviteurs de Gladys. Ancien chauffeur de sa richissime famille, il a décidé de rester aux côté de sa maîtresse après que celle-ci fut ruinée. Grand, sportif, amateur d'armes, Caïus est doté d'une force physique impressionnante et sera ainsi l’un des grands protagonistes des scènes d’actions de la série. Il est également un grand latin lover et est aussi charmeur que fort. Il est le meilleur ami de Titus. Le passé de Caïus reste très mystérieux, on sait seulement qu'il est originaire d'un pays en guerre et qu'il dû se prendre en main très tôt.

Titus :

Image

Titus est avec Caïus le deuxième serviteur de Gladys. Ancien mécanicien de la famille de cette dernière, il décida tout comme Caïus de rester à ses côtés après sa ruine. Titus est l’exact opposé de Caïus, timide avec les femmes, d’apparence plutôt ronde, mais inventeur de génie, créateur du « Glatank », un véhicule tout-terrain absolument novateur pour l’époque et techniquement impressionnant. Son ingéniosité et sa créativité seront un très grand atout pour Jean et Nadia dans leurs quêtes respectives. On sait peu de choses sur son passé, si ce n’est que tout comme Caïus, il dû également se prendre en main très tôt.

Le Glatank :

Image

Le « Glatank » (en référence bien sûr à Gladys), est un formidable véhicule construit par Titus, capable de se déplacer aussi bien sur terre, sur la mer, et dans les airs. Il possède plusieurs armes de feu et des « bras » lui permettant ainsi de se comporter tel un crabe, animal dont l’objet ressemble le plus. Ce véhicule caractérise à merveille ce dont est capable la science et l’ingéniosité humaine en cette période de l’histoire, dont Titus semble ici être l’un des hommes les plus intelligents de la planète, avant bien sûr sa rencontre avec un autre génie en devenir, un jeune garçon du nom de Jean…
Modifié en dernier par Somewhere le sam. févr. 02, 2013 4:01 pm, modifié 1 fois.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 308056
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar phoenlx » sam. janv. 19, 2013 10:36 pm

faudrait que je les revois les nadia, je connais pas l'entièreté de cette série mais le peu que j'avais vu me semblait sympa
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59882
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Somewhere » sam. janv. 19, 2013 10:57 pm

39 épisodes de vingt minutes, en moins d'un mois tu peux te faire toute la série (pas dispo en DVD par contre, mais trouvable très facilement ailleurs).

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 308056
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar phoenlx » dim. janv. 20, 2013 11:47 am

Tiens j'ignorais que Miyazaki était derrière le projet
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59882
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Somewhere » dim. janv. 20, 2013 12:28 pm

L'histoire de Miyazaki était beaucoup plus proche du roman Vingt Milles Lieues sous les Mers, seuls quelques personnages ont été conservé par l'équipe de Gainax.

C'était l'époque où Miyazaki n'était pas très connu encore, sinon avec toute sa renommé actuelle il serait sûrement allez lui-même jusqu'au bout du projet.

Somewhere
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59882
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Somewhere » sam. janv. 26, 2013 11:49 am

Le début de l'histoire :

L’histoire de Nadia, Le Secret de l’Eau Bleue commence en 1889 à Paris lors de l’exposition universelle, exposition pour laquelle un jeune garçon du nom de Jean s’est inscrit avec son oncle au concours de vol libre dans lequel ils concourent avec un prototype d’avion qu’ils ont tous les deux conçus. Mais en plein concours, Jean est attiré par le regard d’une fille qu’il a rapidement aperçu alors qu’il préparait son avion. Alors qu’il tente de faire connaissance avec cette fille qui se prénomme Nadia et qui est accompagnée d’un petit lionceau, trois étranges personnages du nom de Gladys, Caïus et Titus apparaissent et tentent de voler la pierre que porte autour du cou Nadia, une étrange Pierre Bleue. Mais Nadia parvient à leur échapper (et du même coup à Jean, dont elle semble peu enclin à vouloir faire connaissance), mais ses efforts seront finalement vains puisque les trois compères la retrouveront plus tard au cirque où elle travaille. Nadia est alors fait prisonnière dans l’incroyable véhicule des voleurs, le Glatank, mais elle parvient à s’enfuir une nouvelle fois grâce à Jean qui vînt à son secours avec son avion (dont la prestation lui vaudra accessoirement de gagner le concours), et Nadia doit cette fois-ci reconnaitre que sans son aide, elle aurait sans doute perdue sa Pierre Bleue et sympathise finalement avec Jean.

Jean décide ensuite d’emmener Nadia avec lui au Havre (en bateau en remontant la Seine, son avion ayant… coulé) et en chemin ils s’échangent leurs rêves respectifs, qui sont pour l’un de retrouver son père disparu en mer et pour l’autre de découvrir son passé et son lieu de naissance qu’elle suppose être l’Afrique. Jean fait alors la promesse à Nadia de l’emmener en Afrique à bord d’un autre avion qu’il a construit, mais il doit vite déchanter lorsque, quelques minutes après avoir quitté le Havre avec Nadia dans son second avion (et après avoir une nouvelle fois échappé à Gladys, Caïus et Titus qui les suivirent discrètement), celui-ci tombe de nouveau en panne en plein océan. Mais Jean, Nadia et Attila (le jeune lionceau de Nadia qui est toujours là, ne l’oublions pas) sont finalement recueillis par un navire de guerre qui les accueillent à son bord. Ce navire de guerre est en pleine chasse contre l’un des fameux monstres marins qu’il a aperçut au loin et, après avoir capturé Gladys et ses compères qui se trouvaient une nouvelle fois dans les parages à la poursuite de Jean et Nadia, commencent à prendre la chasse du monstre marin. Mais le navire de guerre doit vite déchanter lorsqu’il s’aperçoit qu’il n’a pas affaire à une mais deux créatures sous-marines et que celles-ci s’avèrent insensibles aux attaques du navire. L’une des créatures charge finalement le navire qui subit de très gros dégâts et doit partir en retraite. Mais durant l’opération, Jean et Nadia tombent par-dessus bord et se retrouvent à nouveau seuls en pleine mer. Mais le pire est encore à venir puisque l’un des monstre marins apparait juste en dessous d’eux et les aspirent dans son corps…

… Nos deux jeunes héros se rendent alors compte qu’ils ne se retrouvent non pas au sein d’un immense monstre aquatique, mais d’un navire sous-marin technologiquement au-dessus de tout ce qu’ils pouvaient espérer…
Modifié en dernier par Somewhere le sam. févr. 02, 2013 4:01 pm, modifié 1 fois.

Somewhere
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59882
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Somewhere » sam. févr. 02, 2013 2:08 pm

Le Nautilus :

Image

Et ce navire sous-marin a un nom, le Nautilus. Le Nautilus est donc un navire sous-marin construit il y a une dizaine d’années par le Capitaine Nemo, un personnage mystérieux dont je parlerai plus tard. Le Nautilus est techniquement largement en avance sur son temps (à l’époque, les sous-marins ne sont même pas encore censé exister), et en plus d’être une prouesse technologique se révèle également être une terrible machine de guerre. Ainsi, les navires de guerre actuels ne font pas le poids face à l’armement et au blindage du Nautilus, qui serait donc responsable de la destruction de plusieurs navires par delà le monde…

Le Capitaine Nemo :

Image

Le Nautilus a été construit il y a une dizaine d’années par le Capitaine Nemo. Le Capitaine Nemo (référence bien évidemment au héros de Vingt Milles Lieues Sous les Mers, ainsi que le Nautilus, qui sont ainsi finalement les rares références au roman de Jules Verne retenu par l’équipe d’Hideaki Anno, qui pour rappel planchait au départ sur une adaptation plus large de ce roman), est un étrange personnage de 46 ans, peu bavard, très mystérieux (Nemo signifie d’ailleurs « personne » en latin) et semblant être en froid avec le monde des hommes, qu’il ne haït pas pour autant toutefois. Sa grande intelligence et sa connaissance de la science supérieure à la moyenne l’ont donc amené à construire le Nautilus, un sous-marin dans lequel il sillonne les fonds marins depuis maintenant une dizaine d’années. Mais en réalité, le but du Capitaine Nemo est de traquer une mystérieuse organisation du nom de Nouvelle Atlantide dirigée par un tout aussi mystérieux personnage du nom d'Argon (qui possède également ses propres sous-marins, responsables en réalité de la destruction des navires terrestres et de la mort de plusieurs centaines de marins). Le Nautilus n'a donc rien à voir avec la disparition des navires, et combat donc au contraire ce fléau. Pour l’aider dans la navigation de son navire sous-marin, le Capitaine Nemo s’est entouré d’un équipage qui lui est fidèle.

Electra :

Image

Electra, une jeune femme de 26 ans, est le commandant en second du Capitaine Nemo, et lui est très fidèle (au point d’en être secrètement amoureuse). Tout comme lui, Electra est une très grande scientifique, et partage avec lui la même soif de vengeance envers l’armée d’Argon, responsable de la mort de ses parents.

Le reste de l'équipage du Nautilus :

Image

Le reste de l'équipage est composé, tout comme Electra, de personnes ayant été personnellement victimes de la Nouvelle Atlantide, que ce soit par la disparition de proches ou même pour certain, rescapés du naufrage du navire dans lequel ils étaient avant qu’ils soient repêchés par le Nautilus et le Capitaine Nemo qu’ils rejoignirent ensuite dans son combat. L’ensemble des personnes de cet équipage proviennent donc de différents pays à travers le monde et réalisent entre autre le rêve du Capitaine Nemo qui est d’unir les hommes en faisant fit de leur religion et de leur culture respective dans le but de créer une humanité apaisée de ses différences qui l’a fait se diviser.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 308056
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar phoenlx » sam. févr. 02, 2013 5:36 pm

ya des références a jules verne dans Nadia ? :shock:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59882
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Somewhere » sam. févr. 02, 2013 6:06 pm

Au départ Miyazaki travaillait sur une adaptation du roman Vingt Milles Lieues Sous les Mers avant que le studio Gainax ne reprenne le projet pour y apporter de profondes modifications. Ils auront toutefois conservé le personnage du Capitaine Nemo et son vaisseau le Nautilus.

Il y a également une autre référence à un autre roman de Jules Verne, L'Ile Mystérieuse, où le Capitaine Nemo apparait également.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 308056
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar phoenlx » sam. févr. 02, 2013 6:15 pm

ça aurait été sympa une adaptation de 20 000 lieues sous les mers par Miyazaki :D
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59882
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Somewhere » sam. févr. 02, 2013 6:24 pm

Les modifications/ajouts apportés par Gainax sont intéressants aussi, je les évoquerai dans les posts à venir (Atlantide, Tartessos, etc, je les poste en avant-premières sur des autres topics de ton forum pour l'instant, vu qu'elles y ont aussi leur place :D ).

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 308056
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar phoenlx » sam. févr. 02, 2013 6:32 pm

ok ! Oui je me doute que les modifs pour faire Nadia ont leur intérêt mais en soi une série sur l'île mystérieuse et 20 000 lieues sous les mers aurait été sympa, dommage qu'ils ont pas fait deux séries, c'est un univers qui je trouve conviendrait bien à Miyazaki
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59882
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Somewhere » sam. févr. 02, 2013 6:37 pm

Ou d'ailleurs j'attends beaucoup l'adaptation ciné de Vingt Milles Lieues Sous les Mers par David Fincher, c'est un univers qui a finalement été très peu exploité en dehors des bouquins !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 308056
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar phoenlx » sam. févr. 02, 2013 7:49 pm

Oui moi j'en suis resté à une assez vieille adaptation ( vu un jour au cinéma dans les années 80 mais le film devait être plus ancien )
Fincher j'ai du mal à l'imaginer sur cet univers ( quoique .. il a fait alien 3 .. mais c'est pas trop un univers que j'imaginais pour lui, j'aurais plus vu Cameron, qui adore le monde marin .. Mais ce bougre est occupé avec son avatar ) en animation en tout cas ça pourrait être cool aussi
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59882
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Somewhere » sam. févr. 09, 2013 1:56 pm

La Nouvelle Atlantide :

Image

La Nouvelle Atlantide est l’organisation responsable de la destruction des navires qui aura lancé une période de tension mondiale en sein des différentes nations. Elle possède une incroyable puissance militaire et, tout comme le Capitaine Nemo, une connaissance scientifique et technologique largement supérieure à celle des humains. Le but de la Nouvelle Atlantide est de prendre le contrôle de la Terre (c’est pour cela qu’elle a lancé ses attaques afin de semer le trouble chez les dirigeants actuels). La notion de « Nouvelle Atlantide » fait bien évidemment référence à la légende du continent disparu, dont ses membres et en particulier leur chef révèlent qu’ils ont survécu à la disparition de ce continent et qu’ils veulent restaurer sa puissance comme autrefois…

Argon :

Image

La personne à la tête de la Nouvelle Atlantide est un étrange personnage de 46 ans (tout comme Nemo) du nom d’Argon. Son visage, tout comme l’ensemble des membres de la Nouvelle Atlantide, est toujours caché derrière un masque (qui rappelle celui de l’organisation Ku Klux Klan, et qui de par son idéologie raciste a visiblement inspiré la Nouvelle Atlantide qui se repose sur l’idée que l’homme est un être mauvais qui doit être gouverné par des êtres supérieurs, en l’occurrence ici des « nouveaux atlantes », héritiers de l'ancienne Atlantide qui aurait donc existé dans l'univers de Nadia), ce qui accentue d’avantage le mystère autour de cet homme est de ses fidèles. Argon semble être au courant de l’existence de la Pierre Bleue de Nadia et de ses pouvoirs, et c’est pourquoi il recherche activement à travers son organisation la jeune fille et sa pierre (c’est lui et la Nouvelle Atlantide qui sont à l’origine de la publication dans une brochure, dans le but de retrouver plus facilement cette pierre, de cet objet qui a permis à Gladys de la découvrir). Argon et la Nouvelle Atlantide opèrent depuis une base cachée sur une île du Cap Vert (cependant détruite au bout de quelques épisodes) et à partir d'un immense ballon dirigeable et de nombreux sous-marins. Les agissements d’Argon et de la Nouvelle Atlantide se voient cependant stoppés par un élément perturbateur : le Capitaine Nemo et son Nautilus. Nemo et Argon qui semblent également partager en commun un même passé, en témoigne leur accès à une technologie exceptionnelle et le fait qu'ils connaissent l'un de l'autre…

Somewhere
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59882
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Somewhere » sam. févr. 16, 2013 12:48 pm

Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue, thématiques, mystères et secrets de la série :

L'Atlantide, le mystère du continent disparu :

Image

La série Nadia, Le Secret de l’Eau Bleue, dérivée du roman Vingt Milles Lieues Sous les Mers de Jules Verne, fait ici référence au légendaire continent de l’Atlantide, à travers l’organisation d’Argon qui se révèle être héritière de cette civilisation perdue. L'Atlantide, du grec ancien Atlantis, sous-entendu « île d'Atlas », est une île, terre, continent qui aurait été engloutie dans la pré-Antiquité en 9 500 avant J-C. C’est le philosophe grec Platon qui le premier fait mention de cette île en 357 avant J-C, que ses ascendants lui aurait fait connaitre après le voyage de l’un de ces derniers en Egypte (raconté par un prêtre égyptien dans la ville de Saïs : « En ce temps-là, on pouvait traverser cette mer Atlantique. Elle avait une île, devant ce passage que vous appelez, dites-vous, les colonnes d'Hercule. Cette île était plus grande que la Libye et l'Asie réunies. Or, dans cette île Atlantide, des rois avaient formé un empire grand et merveilleux ». Le prêtre raconte également qu’il y eut une guerre entre Athènes et ce peuple atlante en 9 000 avant J-C, et que les deux camps furent victimes d’un cataclysme : « Dans l'espace d'un seul jour et d'une nuit terribles, toute votre armée athénienne fut engloutie d'un seul coup sous la terre et, de même, l'île Atlantide s'abîma dans la mer et disparut. Voilà pourquoi, aujourd'hui encore, cet océan de là-bas est difficile et inexplorable, par l'obstacle des fonds vaseux et très bas que l'île, en s'engloutissant, a déposé »). Cependant, l’histoire de ce continent perdu fut avec le temps considérée finalement comme un mythe et non une réalité de la part des scientifiques et historiens actuels. Mais certains autres scientifiques, historiens, archéologues, géographes, géologues, ont toutefois poursuivis des recherches quand à une possible existence de cette île par le passé, et notamment près du détroit de Gibraltar (la Cité de Tartessos ?). En effet, des études ont révélé qu’à la fin de la première période glacière, le niveau de la mer se serait élevé de plus de quarante mètres en vingt milles ans, engloutissant un nombre importants d’îles se situant à cet endroit, et qui existent toujours actuellement. La légende de l’Atlantide aurait ainsi pu naitre à partir de ce phénomène. D’autres recherches de traces de cette île perdue par des scientifiques ont amené à poser comme hypothèse l’emplacement de l’Atlantide en Crète, en Mer Noire, au Maroc, en Tunisie, au détroit de Gibraltar (la Cité de Tartessos ??), au nord de l’Espagne, près de Chypre, en Sardaigne, en Israël, au large de la Somalie, en Antarctique, au Sahara, dans l’océan Atlantique (les îles Açores et du Cap-Vert), en Mer du Nord, en Irlande (Avalon)…

Dans la série Nadia, Le Secret de l’Eau Bleue, l’Atlantide dont fait en faite référence Argon correspond à… La Cité de Tartessos.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 308056
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar phoenlx » sam. févr. 16, 2013 12:51 pm

C'est fou les références qu'il y a , je ne pensais pas que cette série était aussi riche
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59882
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Somewhere » sam. févr. 16, 2013 12:55 pm

Il y en a énormément, je n'en suis qu'au début là. C'est pour ça que j'adore cette série, un vrai trésor de références à des mythes en tout genres.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 308056
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar phoenlx » sam. févr. 16, 2013 1:11 pm

Dès que j'en aurai fini avec l'univers Berserk j'essairai de me lancer un peu de dedans !
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59882
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Somewhere » sam. févr. 16, 2013 1:29 pm

Je vais essayer de te chercher des liens puis je te les envois par MP.

Somewhere
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 59882
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Nadia, Le Secret de l'Eau Bleue

Messagepar Somewhere » sam. févr. 23, 2013 11:51 am

La Cité de Tartessos :

Image

Tartessos est le nom de la première civilisation occidentale connue par les Grecs. Cette civilisation s’est formée en 600 avant J-C autour du fleuve Guadalquivir (appelé Tartessos à l’époque) et des villes actuelles de Huelva, Séville et San Fernando près de la côte sud-ouest de l’Espagne. La civilisation de Tartessos (qui serait originaire d’Afrique du Nord), possédait sa propre langue et sa propre écriture avant de voir sa culture influencée par les peuples phéniciens et égyptiens. Le peuple phénicien s’était même installé dans une petite partie de cette région (l’actuelle ville de Cadix), ce qui eut pour effet de stimuler le commerce au sein du peuple de Tartessos, dont les terres étaient riches en cuivre et en argent, et la navigation vers d’autres terres. Les Tartessiens devinrent ainsi par la suite les premiers producteurs de bronze et d'argent de la Méditerranée. L’on ne possède pas de données pour le peuple de Tartessos après l’an 500 après J-C, ce qui serait expliqué par le fait que ce peuple aurait été balayé par le peuple de la Cité de Carthage en raison de son alliance avec les grecs. Une Cité aurait été reconstruite, et le peuple romain repris également le nom de Tartessos dans ses cartes, mais il n’y eut finalement plus aucune trace de ce royaume. Cependant, il n’est pas certain qu’il y ait eu même avant une Cité de Tartessos au sens propre, mais il est probable que la capitale du peuple de Tartessos fut Turpa (l’actuelle Santa Maria). Les grecs d’Elis et de l’Olympie affirmèrent cependant que Tartessos, le fleuve en terre ibérique qui se jette dans la mer par deux bouches, engloberait entre ces deux bouches une ville du même nom. Cette Cité est également évoquée dans la Bible sous le nom de Tarsis. Ce mystère autour d’une réelle existence d’une Cité de Tartessos renforce la possibilité qu’elle peut être une prétendante au titre de la fameuse civilisation perdue de l’Atlantide. En effet, sa position par rapport au fleuve Tartessos, fut que la Cité a pût être envahie par une brusque montée des eaux. Les fondations de cette Cité seraient donc actuellement enfouies sous les sables mouvants de la région.

A ce jour, les vestiges de cette Cité n’ont toujours pas été découvert, seule une centaines de pierres situées dans les environs faisant référence à une ancienne cité ont été retrouvé.

Dans la série Nadia, Le Secret de l’Eau Bleue, le réalisateur Hideaki Anno et Gainax ont donc choisi la Cité de Tartessos pour être la fameuse Atlantide. Cependant, l’équipe s’est permit une petite liberté par rapport à la légende telle qu’on la connait, puisque dans la série la Cité se situerait plutôt en Afrique (il y a très peu de précisions sur l’emplacement réel de Tartessos dans la série, mais vu le climat assez « jungle » situé autour de cette Cité, il se pourrait que ce soit en Afrique centrale, près du lac Victoria).

La Cité de Tartessos... Dans la série :

Image

Autre petite liberté prise par l’équipe de Gainax, outre l’emplacement de la Cité, la disparition de Tartessos. Si selon les données historiques connues à ce jour, la Cité de Tartessos aurait définitivement disparue en 500 après J.C, dans la série Nadia, elle existait encore jusqu’en 1876, soit treize années avant le début de l’histoire dans la série (soit en 1889 durant l’exposition universelle de Paris). Ce qui signifierait qu’Argon, qui prétend connaitre cette Cité et son peuple, aurait connu dans sa propre vie Tartessos. Ce qui est… vrai, Argon et probablement une partie de son armée étant donc des Tartessiens. Argon connait le Capitaine Nemo, car Nemo est également… comme lui, originaire de cette Cité. Tout comme Electra, le commandant en second du Nautilus, et là aussi très probablement, une partie de l’équipage du sous-marin. L’histoire récente (et donc la fin) de la Cité l’a donc vu donner un rôle important à Nemo et Argon, puisque Nemo en était tout simplement le roi, et Argon son « premier » ministre, si l’on peut dire.


Retourner vers « Japanimation, Mangas (et diverses BD d'Asie) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité