Polytechnique (de Denis Villeneuve)

Tout sur le septième art et la télévison.
Somewhere
Les confins du temps
Les confins du temps
Avatar du membre
Messages : 60456
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Polytechnique (de Denis Villeneuve)

Messagepar Somewhere » sam. janv. 21, 2017 6:34 pm

Image

Polytechnique est un film québécois réalisé par Denis Villeneuve et sorti en 2009 au Canada. Le film relate la fusillade survenue le 6 décembre 1989 à l'école polytechnique de Montréal, d'après les témoignages des survivants du massacre qui a vu la mort de 16 femmes, le tueur ayant agit pour manifester sa haine contre le féminisme.

Image

Somewhere
Les confins du temps
Les confins du temps
Avatar du membre
Messages : 60456
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Polytechnique (de Denis Villeneuve)

Messagepar Somewhere » sam. janv. 21, 2017 6:34 pm

Un film sur un sujet pas évident, surtout de nos jours par les temps qui court, néanmoins j'ai pas mal de réserves sur les choix de la réalisation, le film est en effet très froid, déjà de par sa réalisation en noir et blanc, mais également par sa neutralité, à aucun moment le réalisateur ne semble prendre parti pour qui que ce soit, les personnages sont déteints comme des personnes sans âme, personne ne semblant broncher au fait qu'un homme se balade dans les couloirs d'une école avec un fusil, personne à part un étudiant décide de prévenir le vigil pour lui annoncer ce qui se passe. En faite, je ne sais pas jusqu'à quel point ce film est proche de la réalité, mais c'est assez aberrant de voir le tueur se balader dans toute l'école sans que personne ne lève le petit doigt, les secours vont mettre un temps fou à venir... Les conséquences psychologiques des survivants seront également à peine effleurées, jusqu'au bout Denis Villeneuve conservera ce côté froid, sans aucune émotion, un choix tout de même très polémique car on pourrait limite croire qu'il prend parti pour le tueur tant tout le monde à l'air de s'en foutre de sa présence dans l'école. Bref, pas évident du tout ce film, malgré la qualité très Michael Mannesque des séquences de fusillade.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312392
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Polytechnique (de Denis Villeneuve)

Messagepar phoenlx » sam. janv. 21, 2017 7:15 pm

Au vu de ta description je suis assez perplexe aussi .. Villeneuve c'est le réalisateur qui a fait le film de SF récent Premier contact ? j'avais vu que le fossoyeur semble bien l'aimer il faudrait que je teste un de ses films à lui ; ça rappelle Elephant de Guus Van sant ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Les confins du temps
Les confins du temps
Avatar du membre
Messages : 60456
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Polytechnique (de Denis Villeneuve)

Messagepar Somewhere » sam. janv. 21, 2017 8:19 pm

phoenlx a écrit :Villeneuve c'est le réalisateur qui a fait le film de SF récent Premier contact ?


Oui, je découvre pas mal de ses films en ce moment, c'est un réalisateur que je ne connaissais absolument pas, là je vois pas mal de films canadiens qu'il a fait.

j'avais vu que le fossoyeur semble bien l'aimer il faudrait que je teste un de ses films à lui ; ça rappelle Elephant de Guus Van sant ?


Je n'ai pas vu Elephant donc je ne sais pas, mais les cinéphiles ont l'air de préférer ce film à celui de Gus Van Sant. Mais c'est globalement un réalisateur très apprécié par eux, même si pour le moment je n'ai pas encore vu de film de sa part qui m'a fait grimper au rideau.

Regnak
Les silmarili
Les silmarili
Avatar du membre
Messages : 11895
Enregistré le : mer. févr. 09, 2005 4:07 pm
Localisation : dans le temple des gémeaux en train de jouer au poker avec mon frère

Re: Polytechnique (de Denis Villeneuve)

Messagepar Regnak » sam. janv. 21, 2017 8:42 pm

Dans le cas de Villeneuve, il y a une hype pas possible pour, à mon humble avis, vraiment pas grand chose. :roll:
Holland March: Munich.
Jackson Healy: What?
Holland March: Guy without his balls. A Munich.
Jackson Healy: Munich, is a city in Germany, Munich. München.
Holland March: You sure?
Jackson Healy: My dad was stationed there.
Holland March: Right. Hitler only had one ball.

"Avec Mel Gibson, je jouis et je suis dégouté en même temps." Yannick Dahan

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 90490
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Polytechnique (de Denis Villeneuve)

Messagepar Scarabéaware » sam. janv. 21, 2017 9:30 pm

Ce film a vraiment de quoi faire bizarre d'après ce que tu nous en dis là de prime abord...En plus c'est du sujet assez sensible toutefois dire qu'il prend le parti du tueur, d'après tes impressions, je dirais que c'est pas spécialement ça et je trouve qu'il y a de quoi en retirer une petite analyse déjà comme ça. Faudra quand même que je vois le film mais un tel tueur c'est de toute façon de particulièrement inhumain, et là je me dis que l'axe pris est de renvoyer le reflet de toute cette inhumanité. La froideur peut se voir comme étant celle du tueur agissant froidement puis contemplant en tant que mort, froidement la suite de l'évènement. Avec le noir et blanc c'est aussi l'expression de la vision sombre que de tels individus peuvent avoir, un noir et blanc qui ici caractérise la folie dans son aspect meurtrier, ce qui l'entoure n'étant qu'horreur sans couleur, monde morne. Et avec ça il déshumanise totalement ce qui l'entoure du coup, il est celui qui viens accomplir une véritable croisade envers ce qu'il pense être l'ennemi que son extrémisme lui fait désigner. Oh pis je parlais de contemplation après sa mort, une contemplation froide, elle peut aussi s'attribuer à ceux qui peuvent être comme lui et savourent avec froideur (ou alors en faisant la grosse fête macabre) ce qui s'est orchestré. Bref, je trouve qu'on peux ressortir des éléments qui là peuvent donner à penser que Denis Villeneuve nous montre pleinement ce que sont de tels individus qui n'ont plus rien d'humain et ne ressentent pas d'émotion humaine face à ce qu'ils font, ils n'existent plus que pour une véritable extermination pleine de froideur et n'être que dévastation, ça renvoie très bien à d'autres auxquels on peut penser, il serait tout à fait possible de refaire la même chose avec d'autres tueries :siffle:
Voila, c'est l'impression que j'ai du coup sans avoir vu mais j'en vois franchement un tel point de vue qui finalement ferait que Villeneuve prend parti d'une certaine façon en essayant de bien mettre une grande baffe à faire voir toute l'ampleur de la réalité de ce que sont de tels tueurs auxquels on peut encore trop conférer une humanité qu'il n'ont absolument pas :mrgreen:

20/20 sans visionnage, à voir si je mettrai une telle note après visionnage :mdr:

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 90490
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Polytechnique (de Denis Villeneuve)

Messagepar Scarabéaware » jeu. mai 11, 2017 11:22 pm

Bon je viens de le voir, je le trouve pas si froid en fait, maintenant je m'interroge quand au choix du noir et blanc, c'est vrai qu'il aurait été possible de nous le proposer en couleur mais peut être qu'il y a aussi une raison d'atténuer par rapport au choc, parce que c'est vrai que c'est délicat comme sujet. Ce film au final il est très contemplatif, il nous laisse vraiment un peu plus seul face à l'image et n'est pas là pour nous en mettre plein le crane, grande spécialité des journalistes qui se délectent et se réjouissent de tels évènements pour l'audimat que ça permet, nous faisant avaler ainsi un flot de paroles et d'images qui passent et repassent :siffle:. La c'est plus posé et ce n'est pas dans une certaine surenchère, du coup je prend l'impression que Denis Villeneuve se détache d'une façon de présenter les choses, il aura réalisé ça d'une manière moins conventionnelle. Et je trouve que ça fait tout de même froid dans le dos, qui plus est on se retrouve bien dans le côté soudain de la chose, pour toute personne étant tranquillement occupée à ce qu'elle fait, ignorant le danger arriver, ça se produit comme tout accident, on le voit pas venir. Enfin en tant que spectateur nous avons les séquences du tueur qui se prépare à agir, on observe son comportement dans tout ça et son installation dans sa bulle de violence, folie, démence et destruction où il s'enferme. Après sur le plan des réactions de chacun face à cet évènement ça fait bizarre qu'on ait qu'une personne pour penser à appeler les secours, mais on peut penser que les autres ne pensent qu'à sauver leur peau avant tout et s'en trouvent déstabilisés. Le type d'ailleurs qui demande pour les secours et qu'on voit ensuite essayer de faire quelque chose il est à l'image des héros dans ces moments là, à se préoccuper des victimes malgré le mal être. Et il avait de quoi être mal, en plus on voit que par la suite il aura bien mal digéré le poids de l'évènement tout comme une des filles survivante, là je trouve aussi d'ailleurs qu'on a bien l'expression du poids d'un tel évènement. Le tueur a fait des dégâts qui sont profondément ancrés, ont provoqué un véritable traumatisme. Après ça aurait pu être possible de se pencher un peu plus sur le traumatisme de chacun mais ça c'est tout à fait l'apanage sensationnaliste du journaliste avec tout ce qu'on peut en dire. Bref, j'y vois vraiment la prise d'un autre angle avec le souhait de se détacher de ça. Après j'étais parti sur une certaine explication avant de voir le film, j'en reviens un peu mais ça ne retire pas une bonne partie de que j'avais dis pour la globalité de tels tueurs. Ah oui et quand même, à propos du fait qu'il se balade avec un fusil dans les couloirs sans que personne ne bronche, dans un premier temps il le garde plutôt caché, faut avoir ça à l'esprit et se mettre dans le contexte de l’époque, 1989, qui plus est au Québec soit une époque et un pays où il y a de quoi être plus relax, pas franchement sur le qui vive. Bon pis pour les secours qui mettent un temps fou à venir, dans de telles circonstances ils mettent toujours beaucoup trop de temps :siffle:. Voila, à travers cette contemplation qui ne fait pas un bourrage de crane on a tout de même un certain impact vis à vis de ce qu'il se passe et la part de traumatisme qui en découle. On se centre sur la monstruosité et non les larmes à tout va, la tristesse, bref, les pleurs qui n'avancent à rien, ne sont qu'un statut quo et le symbole de la défaite des victimes, la victoire du tueur. Un film qui ne peut pas plaire à tout le monde mais qui pourtant prend un axe plutôt osé pour la peine.

Concernant ma note, j'en irai finalement sur un 18/20.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312392
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Polytechnique (de Denis Villeneuve)

Messagepar phoenlx » ven. mai 12, 2017 10:05 am

il rappelle un peu elephant ce film ou c'est assez different ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 90490
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Polytechnique (de Denis Villeneuve)

Messagepar Scarabéaware » ven. mai 12, 2017 11:36 am

Comme Somewhere je ne saurais dis vu que j'ai pas encore vu, mais je le ferai prochainement :mrgreen:.
En tout cas on contemple le drame plus que d'avoir un bourrage de crane à la manière des journalistes et leur attitude malsaine avec l'audimat primant sur l'information :siffle:

Meleor
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 8812
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Polytechnique (de Denis Villeneuve)

Messagepar Meleor » lun. avr. 30, 2018 11:55 pm

Somewhere a écrit :
phoenlx a écrit :Villeneuve c'est le réalisateur qui a fait le film de SF récent Premier contact ?


Oui, je découvre pas mal de ses films en ce moment, c'est un réalisateur que je ne connaissais absolument pas, là je vois pas mal de films canadiens qu'il a fait.

j'avais vu que le fossoyeur semble bien l'aimer il faudrait que je teste un de ses films à lui ; ça rappelle Elephant de Guus Van sant ?


Je n'ai pas vu Elephant donc je ne sais pas, mais les cinéphiles ont l'air de préférer ce film à celui de Gus Van Sant. Mais c'est globalement un réalisateur très apprécié par eux, même si pour le moment je n'ai pas encore vu de film de sa part qui m'a fait grimper au rideau.


Moi j'ai vu que Enemy que j'aime beaucoup! sinon faudrait que je m'achète celui-ci et le voit suite à ma revision d'elephant mais ce que tu décris est plutot encourageant tant il semble il y avoir certaines similitudes fortes entre les deux films. Pour le fait que les deux réals ne prennent pas clairement parti se plaçant en position d'observateurs pour laisser le spectateur par lui-mème. C'est une volonté idéologique de Gus Van Sant d'éthique artistique, l'artiste ne faisant que proposer une part du réel aux spectateurs qui en disposeraient librement!

Sinon c'est peut-étre les cinéphiles actuels fans de Villeneuve qui préfèrent ce film car j'en avais jamais entendu parler et elephant est considéré comme un des grands chefs d'oeuvre du cinéma. Un film assez expérimental dans sa réalisation et très contemplatif avec une notion de placement des événements dans un cadre cosmique, telle une parabole.

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 90490
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Polytechnique (de Denis Villeneuve)

Messagepar Scarabéaware » mar. mai 01, 2018 4:45 pm

Oui c'est une attitude inverse à la masturbation journalistique qui jouissent en pensant à l'audimat que ça va faire et se repaissent de l'évènement qu'ils considèrent comme génial plus que comme horrible, on ressent leur adoration de toute façon :siffle:.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312392
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Polytechnique (de Denis Villeneuve)

Messagepar phoenlx » ven. mars 22, 2019 11:06 am

Hier soir, j'ai visionné ce film.

Villeneuve est un réalisateur que j'aime beaucoup d'habitude. Et on ne va pas se mentir mais sur ce film, même si j'ai plus de réserves, on sent encore bien sa patte, même si je lui préfère finalement le film Elephant, de Gus van Sant (sur un thème proche)

Je rejoins pas mal l'avis de Somewhere exprimé plus haut, ce qui m'a un peu perturbé dans ce film, c'est la manière dont ce massacre est perçu par les étudiants, maintenant, j'avoue que n'ayant jamais vécu un tel drame et heureusement, nul ne sait comment moi (ou d'autres) réagiraient. Par moment j'ai trouvé aussi bizarre que personne ne tente (même discrètement) d'aller avertir quelqu'un (à part un seul étudiant je crois)
alors qu'on parle tout de même un établissement qui a l'air vaste. Les premiers coups de feu, tout le monde a du les entendre j'imagine ?
or dans le film on a parfois l'impression que personne ne les entends dans les salles à côté, où il y a même de la musique (mais je doute qu'elle puisse couvrir)

ce sont ces détails qui m'ont étonné. Mais ceci dit, dans le film Elephant (filmé différemment mais avec des similitudes aussi), j'avais eu parfois le même problème. Je crois qu'il faut se dire aussi qu'en cas de turie, l'atmosphère doit être vraiment étrange, déjà, je doute que les gens crient toujours dans tous les sens, on doit chercher plutôt à se faire discret et oublier, se planquer, couper sa respiration pour pas que le tueur nous entende etc. reste que c'est quand même par moment un peu bizarrement filmé

Le film à part ça, est parfois glaçant, on ne va pas se mentir, et certains éléments de mise en scène rappellent que Villeneuve est un bon réalisateur, qui sait faire naître des ambiances, qui a l'art du cadre. Comme somewhere, je lui trouve aussi un petit côté michael mannesque dans les scènes de fusillades (la toute première notamment m'a le plus choqué car je ne m'attendais pas à ce qu'elle arrive sur ce plan là ..)

A part cet aspect du film, je me suis un peu renseigné hier soir (après visionnage) sur la fiche wikipédia car j'ignorais à peu près tout de cette affaire, elle a du être médiatique mais je l'avais oublié (j'étais jeune)
Ce qu'on peut dire (je dis ça, je dis rien, mais je le dis quand même) ; le tueur était fils d'algérien, apparemment battu par son père.
Ils ne précisent pas trop si la tendance religieuse de la famille était l'islam plutôt radical mais ça ne m'étonnerait pas quand on sait à quel point ile sdétestent les femmes et féministes eux.

Je ne porte moi-même pas les féministes (radicales, genre femen mais aussi toutes les dérives actuelles qu'on voit sans arrêt) dans mon coeur, mais de là à agir ainsi c'est abject, et c'est souvent le fait d'individus complètement déséquilibrés (genre fous, schizophrènes etc), ou issus justement de ce genre de mouvances (actuellement je pense typiquement que ce genre de drames pourrait se reproduire dans le contexte du terrorisme plus général et islamique notamment)

Pourquoi je dis ça ? eh bien surtout car Villeneuve a éludé cet aspect là de son film, et ça m'a un peu étonné aussi. Volonté de faire dans la bien pensance ? de ne pas parler des origines du tueur ? je n'en sais rien, il faudrait lui demander mais pour moi si on veut vraiment se pencher sur cette tuerie, il faut TOUT analyser (ou tenter) plutôt que prendre juste l'angle : "un dingue qui déteste les femmes les dézingue"

A contrario le début du film m'a mis aussi mal à l'aise car dans sa lettre prononcée par lui-même, le tueur attirerait presque l'empathie pour lui (ce qui est .. un peu curieux comme procédé)

Bon à part ça, je pense que le film aurait pu être encore plus percutant, il percute mais comme j'avais déjà vu Elephant avant, dans le fond j'ai été moins surpris, et comparé à d'autres films du réalisateur, ce n'est pas celui que je préfère. Il me reste à voir Incendie je crois, et j'aurai terminé sa filmo 8-)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 90490
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Polytechnique (de Denis Villeneuve)

Messagepar Scarabéaware » ven. mars 22, 2019 1:19 pm

Moi c'est tout le contraire, je préfère Polytechnique à Elephant pour le coup, bien que les deux aient un traitement similaire. Après c'est vrai que c'est pas un film qui traite le sujet comme peuvent le faire des journalistes pour que ça fasse de l'audimat et que ça rapporte énormément, le problème c'est d'être seul face à ses différentes scènes qui font que y a pas d'accompagnement, c'est avec de la neutralité, et ça semble pas vraiment prendre parti puis on a aussi de quoi en avoir les impressions bizarres quand aux réactions. Après il faut aussi se dire que c'est une autre époque je pense, un évènement qui s'est passé en 1989, on est au Québec et pas dans des pays dépotoirs remplis de déchets comme la France ou les USA, c'est un autre monde, de quoi possiblement être plus dans des effets de surprise qu'on comprend pas bien qu'il puisse se passer un tel évènement aussi horrible (et ne pas être fichus de comprendre ce qu'il se passe ça existe encore avec certains qui se résument à leur candeur, leur extrême naïveté à avoir une mentalité d'enfants de 5 ans). Après on les vois quand même fuir, être paniqués, chercher à s'échapper, c'est pas comme s'il n y avait aucune réaction et puis appeler les secours je crois que peu sont à y penser durant un tel moment. Bien sur le film a été réalisé en 2009 et malgré que depuis 2001 on soit dans une guerre mondiale contre le terrorisme avec des chiens dégénérés remplis de haine qui veulent instaurer la charia partout, il a fait l'effort de ne pas forcément adapter dans une ère du temps (encore que ça allait encore en 2009) qui prend prétexte à faire un énorme coup de bien-pensance dégoulinante à la limite du hors-sujet total dans des films où ça devrait pas être nécessairement le cas mais qu'on fourgue quand même le discours qu'on a de plus en plus l'habitude d'entendre :siffle:. Du coup si Villeneuve avait du prendre parti je pense que ça aurait été fortement déplaisant,c'est pour ça que j'apprécie beaucoup ce traitement qui n'est pas en bourrage de crane. Et puis je crois pas qu'on puisse demander à un Québecois comme lui de nous faire dans le patriotisme, c'est plus à des réalisateurs américains qu'il faut demander d'avoir des couilles. Éléphant et Polytechnique sont des films d'un autre temps en fait ET sur des évènements postérieurs à 2001, où la majorité des fusillades n'était pas imputable à des terroristes islamistes lançant leur cri de guerre comme des bêtes à se faire exploser ou tirer dans la foule à avoir un orgasme avec ça en pensant au paradis qu'ils vont rejoindre avec leurs dizaines de vierges.
Enfin bref, face à ce film on est libre de sa propre pensée, ça ne nous fait pas une leçon de morale qu'il faudrait ingurgiter et répéter inlassablement, j'en apprécie la chose, chacun en aura pour son jugement mais faut pas être dérangé par le fait de ne pas être tenu par la main. Bien sur je préfère avoir un discours d'homme, de vrai mais bon c'est bien aussi d'appréhender comme ça. Et voila, face à ce que l'on sait du tueur, on se fait ça propre idée, je pense aussi que son passage à l'acte peut provenir de ce que tu suggères justement, pas simplement un misogyne qui avait envie de dézinguer des femmes. Chacun en a pour son compte et ce qui a été éludé n'a pas forcément lieu d'être mis en avant par Denis Villeneuve lui même dans la mesure où d'un point de vue contextuel on était pas encore à baigner dans ça, ce n'est pas à lui de le faire mais à nous d'avoir la réflexion dans une mesure de confiance entre notre intelligence. Après soit on a de quoi faire dans la clairvoyance, soit on est dans le guère clairvoyant :siffle:.
Évidemment avec ça on peut critiquer l'absence de prise de risque quand à ce que peut en penser le réalisateur mais c'est aussi de toute façon une prise de risque de traiter ce sujet comme ceci. L'absence de prise de risque elle est à mon sens plutôt dans le fait de faire dans la bien-pensance totale, juste se contenter de satisfaire une programmation quand au discours bête et discipliné.
L'analyse il nous la laisse, il est à croire au fait que le spectateur a un cerveau et n'est pas à un neuneu juste bon à consommer des films qui a besoin d'être tenu par la main comme un petit n'enfant :siffle:. Après si on lui posait la question peut être qu'il répondrait en ayant un avis plus tranché ou alors qu'il répondrait assez vaguement pour continuer de nous laisser à notre propre pensée.


Retourner vers « Télévision, cinéma, séries »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Somewhere et 1 invité