The Barber, l'homme qui n'était pas là (Joel et Ethan Coen)

Tout sur le septième art et la télévison.
Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 91352
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

The Barber, l'homme qui n'était pas là (Joel et Ethan Coen)

Messagepar Scarabéaware » mer. janv. 16, 2019 11:53 pm



The Barber, l'homme qui n'était pas là, de son titre original The Man Who Wasn't There est un film des frères Coen sorti en 2001. Le film est en noir et blanc et dispose d'une version en couleurs pour son exploitation en vidéo. Il aura reçu le prix de la mise en scène au festival de Cannes, ex æquo avec Mulholland Drive de David Lynch. Le casting se compose de Billy Bob Thornton, Frances McDormand, Tony Shalhoub et également Scarlett Johansson encore assez jeune :D.

Synopsis :

Durant l'été 1949, dans une petite ville de Californie, Ed Crane soupçonne sa femme Doris de le tromper avec son patron. Un jour, il fait la rencontre d'un voyageur de commerce qui lui propose de faire fortune. Pour cela, Ed devra s'exercer au chantage et aux pratiques les plus illicites.




Je me suis vu ce film des frères Coen, que j'ai encore trouvé très bon avec cette histoire prenant place à la fin des années 40. Cependant il faut avouer qu'il a un rythme et une atmosphère différente d'autres réalisations des frères Coen qui peut ne pas forcément séduire, je peux comprendre qu'il ait pu plaire un peu moins que d'autres mais en ce qui me concerne j'ai plutôt bien accroché :D.

On est à suivre ce petit coiffeur qui nous conte son histoire, type assez renfermé, peu causant, pas du genre à être particulièrement démonstratif et ne se plaisant pas forcément dans la vie qu'il mène. Un homme présent physiquement mais pas vraiment avec les gens qu'il est à cotoyer, un homme qui n'est pas vraiment là, c'est bien ça. Il a de quoi pouvoir laisser une impression monolithique, mais pour autant c'est pas non plus quelque chose de lisse, on se laisse prendre par sa narration et plonger dans son histoire, la voix de Féodor Atkine joue probablement aussi sur l'appréciation d'ailleurs. En tout cas après une part d'installation nous en venons à voir le meurtre de son patron et le risque qu'il se fasse chopper mais non, c'est tout le contraire et ça en est un peu amusant pour le coup, de quoi se demander s'il ne rêve pas mais non les conclusions hâtives lui servent bien dans un premier temps avant qu'il ne subisse un retour de bâton :siffle:. Et c'est avec ce petit ton bien caractéristique des frères Coen, c'est bien amené dans l'ensemble. Puis nous avons même une incrustation quand aux aliens par la dedans, pourquoi pas lol.
A ce propos, quand le médecin légiste de la prison vient lui parler de sa femme et qu'il prend bien son temps, j'étais à me dire, bon sang ils vont nous ressortir les extra-terrestres par la dedans, qu'il a trouvé une chose venue de l'espace en elle :lol:. Je sentais le truc comme ça, à nous en faire une autre application mais non, juste le bébé de 3 mois :mdr: :transpire:. Suis je le seul à avoir eu cette pensée qui m'a traversé l'esprit ? :mrgreen:
Il est également plaisant d'entendre un peu de Beethoven et globalement nous avons un bon petit accompagnement musical, et en parlant de Beethoven on a de quoi apprécier la présence d'une Scarlett Johansson encore assez jeune :D. Puis autre élément de casting que j'ai bien aimé voir, c'est Tony Shalhoub que je connais surtout avec Monk et bon on a une petite apparition dans Men in Black, j'en ai apprécié de voir dans un rôle un peu plus sérieux en tant que avocat, plutôt bien :D.

En tout cas voila, mine de rien c'est quelque chose avec des ironies du sort qui se produisent, du vaut mieux parfois éviter de faire certaines actions et rester bien tranquille sinon bonjour les dégâts :mdr:.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314732
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: The Barber, l'homme qui n'était pas là (Joel et Ethan Coen)

Messagepar phoenlx » mer. janv. 16, 2019 11:58 pm

Il faudrait que je revois ce film je l'avais beaucoup aimé à l'époque, pour son ton (très "frère Coen" je trouve) Il m'avait un peu fait penser à L'étranger de Camus
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Náin
Maison du Sagittaire
Maison du Sagittaire
Avatar du membre
Messages : 60294
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: The Barber, l'homme qui n'était pas là (Joel et Ethan Coen)

Messagepar Náin » jeu. janv. 17, 2019 12:00 am

J'avoue que c'est pas mon cohen préféré celui-là, je m'ennuie quand je le regarde.
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 91352
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: The Barber, l'homme qui n'était pas là (Joel et Ethan Coen)

Messagepar Scarabéaware » jeu. janv. 17, 2019 12:18 am

phoenlx a écrit :Il faudrait que je revois ce film je l'avais beaucoup aimé à l'époque, pour son ton (très "frère Coen" je trouve) Il m'avait un peu fait penser à L'étranger de Camus


Oui voir si tu l'aimes toujours aussi bien, en tout cas moi je trouve qu'il a de quoi bien passer, après c'est pas celui que je préfère dans ceux que j'ai vu des frères Coen jusque là mais ça s'en sort très bien aussi.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314732
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: The Barber, l'homme qui n'était pas là (Joel et Ethan Coen)

Messagepar phoenlx » jeu. janv. 17, 2019 11:58 am

C'était pratiquement celui que je préférais ! Je me souviens qu'à l'époque, j'avais découvert plusieurs films des frères Coen quasiment le même mois ! je les connaissais peu, le seul film que j'avais vu d'eux, c'était Ladykillers au cinéma (qui ne m'avait pas marqué des masses) et un jour, je découvre sang pour sang, puis the barber et un autre, et j'étais scotché par le style des Coen, the barber m'avait beaucoup marqué par son côté assez froid, le côté apathique du narrateur, le final, une certaine ironie noire qui se dégage notamment du final
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 91352
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: The Barber, l'homme qui n'était pas là (Joel et Ethan Coen)

Messagepar Scarabéaware » jeu. janv. 17, 2019 12:38 pm

Oui voila y a un côté froid mais pas non plus à repousser par cette froideur, enfin ça dépend comment on la prend mais tout en laissant aussi une impression monolithique qui est loin d'être lisse, ça forme une accroche pourtant et je pense qu'il est bon de le voir en VF avec la voix de Féodor Atkine, je me demande si ça aurait pas tendance à jouer ça :mrgreen:. Bon puis de toute façon on a ce fond de type indifférent à la vie qu'il mène, se plaçant en retrait et cherchant du changement sans qu'il ait à plus parler que ça, c'est pas son genre, mais au final ça lui attire plus d'ennuis qu'autre chose, une belle ironie dramatique.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314732
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: The Barber, l'homme qui n'était pas là (Joel et Ethan Coen)

Messagepar phoenlx » jeu. janv. 17, 2019 12:58 pm

oui en VF c'est bien je trouve, j'adore la voix de Atkine. Si je le voyais en VO ce film je pense qu'il pourrait me gonfler car le narrateur ne cessait de parler intérieurement je crois, et ça me forcerait à lire sans cesse les sous-titres, le genre de trucs qui me font vite mal à la tête. En VF par contre j'en garde une forte impression, et encore une fois, je ne pouvais m'empêcher de penser à Albert Camus, et à son personnage de Meursault, le coiffeur du film me faisait furieusement penser à ceci, jusque dans sa manière de s'exprimer d'ailleurs, ce côté détaché par rapport aux choses et ..
même par rapport à sa propre condamnation à mort ..
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 91352
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: The Barber, l'homme qui n'était pas là (Joel et Ethan Coen)

Messagepar Scarabéaware » jeu. janv. 17, 2019 1:07 pm

Oui ben faudrait vraiment que je me lise l’Étranger un jour. Pis tiens, je viens de voir qu'on a une adaptation par Luchino Visconti avec...Anna Karina :mrgreen: : https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27%C3%89tranger_(film,_1967)

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314732
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: The Barber, l'homme qui n'était pas là (Joel et Ethan Coen)

Messagepar phoenlx » jeu. janv. 17, 2019 1:15 pm

il faudrait que je vois ce film, j'adore cette actrice :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
L'Unique refait surface
L'Unique refait surface
Avatar du membre
Messages : 21772
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: The Barber, l'homme qui n'était pas là (Joel et Ethan Coen)

Messagepar Cerca Trova » jeu. janv. 17, 2019 4:01 pm

moi aussi parce que j'adore le roman de camus et surtout Visconti , que j'aime bien Cremer qui y joue aussi mais malheureusement c'est pas la peine, c'est du quasiment introuvable : les copies sont trop rares , il n'existe même pas en dvd et les seules fois où il est diffusé c'est dans des festivals (ou éventuellement par arte)
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314732
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: The Barber, l'homme qui n'était pas là (Joel et Ethan Coen)

Messagepar phoenlx » jeu. janv. 17, 2019 5:10 pm

dommage
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 91352
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: The Barber, l'homme qui n'était pas là (Joel et Ethan Coen)

Messagepar Scarabéaware » jeu. janv. 17, 2019 6:15 pm

Eh ben merde oui, faut espérer que Arte songe à une diffusion à un moment du coup :siffle:.

Cerca Trova
L'Unique refait surface
L'Unique refait surface
Avatar du membre
Messages : 21772
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: The Barber, l'homme qui n'était pas là (Joel et Ethan Coen)

Messagepar Cerca Trova » jeu. janv. 17, 2019 6:25 pm

oui, j'espère ! ça serait bien s'ils pourraient nous faire du petit cycle Visconti à un moment, en cassant dedans l'étranger et le crépuscule des dieux :mrgreen:
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 91352
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: The Barber, l'homme qui n'était pas là (Joel et Ethan Coen)

Messagepar Scarabéaware » jeu. janv. 17, 2019 7:08 pm

Oh que oui, ça serait impeccable :super:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314732
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: The Barber, l'homme qui n'était pas là (Joel et Ethan Coen)

Messagepar phoenlx » ven. janv. 18, 2019 11:24 pm

Bon je l'ai revu ! j'aime décidément beaucoup ce film ! (la première fois en plus j'ai du rater les premières minutes car je l'avais visionné quand il passait à la TV là je l'ai vu en entier :super: )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Télévision, cinéma, séries »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités