Borsalino (de Jacques Deray)

Tout sur le septième art et la télévison.
Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 93541
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Borsalino (de Jacques Deray)

Messagepar Scarabéaware » dim. déc. 02, 2018 11:08 pm

Image

Encore un qui manquait par ici et qui trouve donc le chemin de la création de son topic :mrgreen:.

Borsalino est une réalisation de Jacques Deray sortie en 1970, film réalisé d'après Bandits à Marseille écrit par Eugène Saccomano. Alain Delon et Jean-Paul Belmondo, grands rivaux à l'époque :mrgreen:, partagent l'affiche de ce film qui est une évocation de la pègre marseillaise des années 1930, Borsalino est en partie inspiré par la vie de Paul Carbone et de François Spirito, deux truands qui dominèrent le grand banditisme marseillais de l’époque et furent par la suite acoquinés à la Gestapo...

On notera par ailleurs que si le film a eu du succès il aura connu quelques problèmes juridiques, tout d'abord dans une opposition entre Delon et Belmondo : https://fr.wikipedia.org/wiki/Borsalino_(film)#Probl%C3%A8mes_juridiques :mrgreen:

Synopsis :

Marseille, 1930. Roch Siffredi, un jeune voyou récemment libéré de prison, décide de retrouver sa compagne, Lola. Mais pendant qu'il purgeait sa peine, celle-ci s'est entichée d'un certain François Capella, truand lui aussi. Après une rencontre orageuse, les deux hommes deviennent amis ; étant recrutés pour mener des actions douteuses pour le compte de notables peu scrupuleux, ils se rendent compte qu'ils peuvent en faire plus et décident de conquérir la ville ensemble.




Bien, je viens de le voir de fait, et je comptais le regarder aujourd'hui sans même avoir compté sur Arte qui en faisait justement la diffusion ce soir lol. Bref, un bon plaisir que d'avoir pu le visionner et découvrir le duo que Alain Delon et Jean-Paul Belmondo forment dedans, c'est du fort bon et on a de quoi apprécier un grand moment de tendresse entre les deux dans une scène où ils commencent par bien se bagarrer d'abord :mdr:. Ah ça c'est sur que c'est assez fameux et de quoi en sourire, j'aime bien cette scène avec son petit enchainement de coups. De là nait donc la complicité entre leurs deux personnages, Roch Siffredi (encore un peu et on pouvait avoir un Rocco que ça aurait été bien cocasse lol) et François Capella qui vont donc s'associer pour faire quelques coups ensemble avant de voir plus gros. Et c'est là qu'on passe dans une autre phase loin d'être une petite affaire tranquille mais le moins qu'on puisse c'est que ça va les mener loin. Ce qui donne de quoi parader au sein d'un beau luxe avec plein de superbes objets de collection mais pas que :mrgreen:. On a bien envie de faire AVE à tous les deux en tout cas, toujours est il que c'est de bonne petite allure, après avec Jacques Deray je me garde une préférence pour la Piscine mais Borsalino c'était du bon petit cru aussi avec ces deux là. A noter également qu'on y voit Mireille Darc en prostituée, y a du charmant passage par la rue où elle officie. Voila, sinon concernant la musique, il en revient une assez souvent mais y a de quoi l'apprécier.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 320761
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Borsalino (de Jacques Deray)

Messagepar phoenlx » dim. déc. 02, 2018 11:18 pm

celui-là il faut à tout prix que je le vois :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 93541
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Borsalino (de Jacques Deray)

Messagepar Scarabéaware » dim. déc. 02, 2018 11:29 pm

Oh oui Bebel et Delon y forment un bon duo :mrgreen:.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 320761
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Borsalino (de Jacques Deray)

Messagepar phoenlx » jeu. janv. 17, 2019 11:00 am

Bon du coup je me le suis visionné hier soir :mrgreen:

Un bon film (pas exceptionnel, j'ai aussi une petite préférence pour La piscine, mais il est sympa à suivre, notamment pour le duo d'acteurs principaux, même si chacun se contente pas mal d'être lui-même, je veux dire, Delon passe son temps à faire du Delon et à jouer sur son image un peu froide et mystérieuse - mais perso j'aime bien donc je ne vais pas trop m'en plaindre :mrgreen: - et Belmondo fait du Belmondo aussi. Pas le meilleur rôle que je lui connaisse, mais ce duo est sympa)

J'ai préféré la deuxième moitié du film pour ma part, quand ça part en sucette dans tous les sens :mrgreen: notamment le final .. Le film comporte aussi quelques scènes bien cocasses (notamment celle du marché aux poissons :mrgreen: ) Tous ces acteurs jouant des gangsters, des mafieux, des politiciens véreux passent plutôt bien à l'écran, certains sont proches de la caricature (y compris le majordome) mais ça donne un cachet plutôt sympa au film, tout comme la musique
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
Azanulbizar
Azanulbizar
Avatar du membre
Messages : 22542
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: Borsalino (de Jacques Deray)

Messagepar Cerca Trova » jeu. janv. 17, 2019 11:52 am

Je me garde une grande petite préférence pour la piscine et Delon a très peu à y faire :lol: mais bon pour en revenir à Borsalino c’est un bon polar (avec un beau duo Bebel / Delon ). Pour Delon, il fait du Delon mais tant que c’est pas du débordement de Deloneries à outrance ou de l’auto-caricature, ça me va encore. Très bon pour la reconstitution du Marseille des années 1930 avec des bandits à l’elegance un peu dandy , qui tranche un mais il a aussi son côté réaliste avec les règlements de compte .

Ah mais avec bebel quand ça part en sucette, c’est magnifique , c’est un pour ça que je l’adore aussi :mdr:
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 320761
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Borsalino (de Jacques Deray)

Messagepar phoenlx » jeu. janv. 17, 2019 11:54 am

oui bon résumé moi comme Delon j'ai une préférence pour le samouraï je crois
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
Azanulbizar
Azanulbizar
Avatar du membre
Messages : 22542
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: Borsalino (de Jacques Deray)

Messagepar Cerca Trova » jeu. janv. 17, 2019 11:56 am

Comme Delon je préfère Le guépard, pour moi. Peut être parce qu‘il fait moins du Delon tel que ça m‘agace et que c‘est avant tout un Visconti :mdr:
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 320761
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Borsalino (de Jacques Deray)

Messagepar phoenlx » jeu. janv. 17, 2019 12:06 pm

celui-là il faut que je le vois :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 93541
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Borsalino (de Jacques Deray)

Messagepar Scarabéaware » jeu. janv. 17, 2019 12:15 pm

Ah c'est sur que y a de quoi préférer La Piscine autrement mais Borsalino c'est tout de même bien plaisant pour ce petit duo avec Belmondo et Delon, ah pis dans la caractérisation de ce dernier, j'adore le coup avec le fait de parader au milieu du luxe avec tous les objets de collection :mdr:. Mais bon voila c'est sur que c'est pas le meilleur mais dans le cadre de ce film ça fait un petit pan de cocasse.

Sinon concernant le Guépard oh que oui, excellent aux côtés de Burt Lancaster et Claudia Cardinale dans le contexte d'un monde qui fait face à son extinction, ces Guépard qui vont se faire remplacer par les chacals et les hyènes :siffle:. On peut remettre la citation "Nous fûmes les guépards, les lions. Ceux qui nous remplaceront seront les chacals et les hyènes."

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 320761
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Borsalino (de Jacques Deray)

Messagepar phoenlx » jeu. janv. 17, 2019 5:16 pm

tiens sinon j'ai vu au générique que ce film était tiré d'un roman d'Eugène Saccomano, j'ignorais complètement :super: sacré Eugène, j'adorais son style journalistique à lui quand il commentait le foot, quel commentateur ! je ne savais pas qu'il avait fait un livre sur les gangsters marseillais, mais ça lui ressemble bien :mdr:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 93541
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Borsalino (de Jacques Deray)

Messagepar Scarabéaware » jeu. janv. 17, 2019 6:44 pm

Tiens oui en fait, tu m'en avais pas parlé un coup lui d'ailleurs ? :D. A moins que ce soit un autre présentateur particulier que tu m'as déjà évoqué.


Retourner vers « Télévision, cinéma, séries »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité