Shura du Capricorne

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » lun. janv. 13, 2014 2:57 am

SHURA , chevalier d'or du signe du Capricorne Image

Image

Fiche d'identité

Nom : Shura
Constellation : Capricorne
Age : 23 ans
naissance : un 12 Janvier
lieu de naissance : Espagne
Taille : 1m86
Poids : 83 kg
Groupe sanguin : B
lieu d'entrainement : Espagne (Pico de Aneto, Pyrénées)
Maître : inconnu
Disciples : ?
Techniques de combat : Excalibur, Saut Foudroyant
Première apparition : Tome 11 (manga classique / Tome 8 (réédition) / Episode 65 (anime classique) / épisode G Tome 1
Comédiens de doublage VO : Koji Totani (série classique et film Abel) ; Takeshi Kusao (à partir de Hadès Junikyû), Shinji Kawada (Legend of Sanctuary)
Comédiens de doublage VF : Henry Djanik (voix principale série classique) ; Serge Bourrier (épisode 112 de la série classique et film Abel) ; Eric Legrand (épisode 97 série classique), Bruno Dubernat (jeu vidéo) David Manet (Hadès Jûnikyu et Legend of Sanctuary), Thierry Kazazian (Hadès Inferno et Elysion) et Maxime Donnay (Soul of Gold)

Image

Shura garde le 10ème temple du sanctuaire d'Athéna. Il s'agit d'un redoutable chevalier d'or qui se considère lui-même comme le plus fidèle et dévoué serviteur de la déesse Athéna et que le grand pope envoie pour exécuter Aiolos lors de sa fuite avec Athéna bébé. Shura fait partie de ces chevaliers qui servent fidèlement le pope tyrannique car il n'adhère pas à la thèse du complot : Pour lui, Saori et les chevaliers qui l'accompagnent sont des rebelles, qu'il faut mater. La suite de l'exposé consistera à analyser les différences de personnalité entre le Shura de l'anime et du manga ( car il y a une différence d'approche assez marquée )
Shura est amené à affronter Shiryu et ( dans la version dessin animé ) il ne prend conscience de son erreur tragique qu'une fois acculé à la mort par son adversaire. Se repentant de ses actes il empêche le sacrifice de Shiryu en le protégeant de l'armure d'or du capricorne et en lui confiant son pouvoir : L'épée Excalibur qui sera bien utile au saint du dragon dans la suite de l'histoire. Shura prouve ainsi qu'il est un valeureux chevalier. Dans le chapitre Hadès il est ressuscité par le dieu des enfers avec d'autres chevaliers d'or morts durant la première bataille du sanctuaire, et il accompagne Saga et Camus dans leur mission qui consiste à avertir Athéna d'un secret concernant son armure. Shura prend alors une dimension considérable et émouvante, comme les autres chevaliers d'or renégats qui ont continué à servir la déesse même par delà la mort.
Bon avant d'entreprendre la fiche je dois signaler qu'il correspond à mon signe donc j'ai une affection particulière pour lui :mrgreen: Comme pour les autres fiches nous tenterons de l'analyser sous tous les aspects notamment mythologiques ( il y a beaucoup à dire sur le capricorne qui fait référence à la chèvre Amalthée mais aussi au dieu Pan de la mythologie grecque ) sans oublier l'analyse astrologique , son lieu de naissance et d'entrainement ( Nous verrons qu'il y a sans doute une logique ) , ou encore ses attaques et son nom qui font respectivement référence aux légendes bretonnes et aux Véda. Un chevalier à la symbolique assez riche encore une fois.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » lun. janv. 13, 2014 2:57 am

CHRONOLOGIE DE SES APPARITIONS DANS LA SERIE
( Version anime )

Le résumé qui suit correspond à la version dessin animé ( La version manga comporte plusieurs scènes similaires mais nous en verrons les différences dans le paragraphe suivant )

Image

Le spectateur découvre pour la première fois Shura dans l'épisode 65 soit lors du passage des quatre chevaliers de bronze dans la maison du capricorne. Ces derniers commencent par ne pas le remarquer, le temple semblant vide de présence humaine et uniquement rempli de magnifiques fresques et objets d'arts dont une magnifique statue de la déesse Athéna représentée en train de remettre l'épée Excalibur à un soldat pour sa bravoure au combat.

Image

Shiryu comprend que cette représentation fait référence à une scène d'un lointain passé mythique durant laquelle la déesse Athéna a remis une épée magique fabuleuse du nom d'Excalibur à un soldat pour le récompenser de sa bravoure.

Image

Les chevaliers de bronze réalisent alors que le gardien du lieu a sans doute placé cette statue dans son temple car il s'estime lui-même profondément fidèle à la déesse, ce qui ne manque pas d'offusquer Seiya et ses compagnons, eux qui connaissent toute la vérité que le grand pope cherche à cacher à ses chevaliers d'or. A la sortie du temple, Shura se dévoile enfin et Seiya, Shun et Hyoga doivent continuer leur chemin à contrecoeur vers le temple du Verseau en abandonnant Shiryu à son sort , ce dernier ayant décidé de protéger leurs arrières et d'affronter Shura seul.

On apprend alors que Shura a décidé de se battre hors de son temple pour ne pas souiller la statue de la déesse de la guerre , lui qui croit être un fervent défenseur d'Athéna ce qui révèle à quel point le pope lui a lavé le cerveau. S'ensuit un dialogue de sourds entre lui et Shiryu, ce dernier essayant vainement de lui faire prendre conscience de la véritable nature du pope. Mais rien n'y fait, pour Shura Shiryu est un rebelle qui mérite la mort et le combat qui s'ensuit nous dévoile un adversaire redoutable grâce à son arme maîtresse : l'Epée légendaire Excalibur qu'il est capable d'invoquer dans son bras droit, attaque redoutable lui permettant de pourfendre toute matière et avec laquelle il a tôt fait de réduire l'armure de Shiryu en miettes et d'acculer ce dernier au bord de la mort.

On apprend lors d'un flashback que 13 ans auparavant , lorsque Aiolos du Sagittaire sauva in extremis le bébé Athéna de la folie du pope qui voulait la tuer, c'est Shura qui avait été envoyé pour châtier ce dernier .. Aiolos avait survécu aux blessures infligées par le pope mais alors qu'il fuyait dans les ruines grecques entourant le sanctuaire avec le bébé Athéna dans ses bras, Shura l'intercepta et l'affronta pour mettre en application la condamnation à mort destinée au traitre

Image

Aioros mourra des suites de ses blessures mais alors que Shura était déjà reparti le croyant mort, Aiolos était parvenu à rassembler ses dernières forces pour mettre en sécurité Athéna ainsi que l'armure d'or du Sagittaire , en les confiant à un vieux touriste japonais, Mitsumassa Kido. Puis Aiolos rendit l'âme peu après cette rencontre du destin, léguant au vieux Kido la lourde mission d'organiser la purification du sanctuaire et de renverser le pope usurpateur.

Pour en revenir à Shura, ce dernier s'était apprêté à tuer Athéna bébé mais avait finalement arrêté son geste comme paralysé par une étrange émotion ( selon ses propres mots ) , émotion qu'il mit d'abord sur le compte de la pitié mais il comprendra bien plus tard qu'une aura de déesse émanait de la petite et que ceci l'avait inconsciemment influencé.

Image


Retour au présent et au combat Shiryu / Shura. Le saint du dragon décide de se sacrifier en employant une technique interdite: l'ultime dragon.

Image Image

Shura et lui sont alors projetés tous deux telle une fusée dans le ciel, condamnés à périr réduits en poussière stellaire et du sol, les spectateurs de cette tragédie assistent impuissants à l'ascension des deux adversaires vers le cosmos en un spectacle qui ressemble à celui d'une étoile filante. Lorsque le vieux maître et Shunrei l'aperçoivent ils fondent en larme.

C'est à ce moment que Shura, ébranlé au fond de son être par la force d'âme de Shiryu et son sens du sacrifice, se mit à croire à la justesse de la cause de shiryu et du camp de Saori. Le saint du capricorne réalise alors avec amertume et effroi qu'il a passé des années à servir un imposteur en trahissant la véritable Athéna, lui qui ironie du sort pensait être son plus fidèle protecteur.

Image

Se repentant de cette faute gravissime et afin de de se faire pardonner, Shura tenta de sauver Shiryu en lui confiant l'armure d'or du capricorne ainsi que son pouvoir : l'épée Excalibur, alors que lui-même continuait sans protection sa montée inexorable vers le ciel et la mort, telle une étoile filante.
Ainsi périt Shura du Capricorne tel un magnifique chevalier d'or rachetant noblement sa faute avant de rejoindre les cieux, laissant beaucoup de spectateurs de l'anime amers et versant une larme devant l'absurdité de cette situation.

Image Image
Shura , souriant au moment de rejoindre l'au-delà, demandant pardon au saint du dragon

Shiryu parvint ainsi à réattérir sur Terre protégé par la Gold Cloth, et il hérita ainsi du pouvoir de son adversaire : Excalibur dormant dès lors dans son bras droit, ce qui lui fut fort utile par la suite.
Par la suite Shura apparaît essentiellement sous forme de son fantôme, pour conseiller Shiryu lors de certains de ses combats (episodes 78 lors de la bataille d'Asgard alors que le chevalier du dragon repense en flashback à la fin de leur combat ; épisode 105 lorsque Shiryu affronte Krishna de Chrysaor ). Shura devient ainsi en quelque sorte l'ange-gardien protecteur. L'Epée excalibur servira notamment à Shiryu pour vaincre Krishna le général de Poséidon.

Shura dans le chapitre Hadès

Image

Dans le chapitre Hadès Shura fait partie des chevaliers d'or ressuscités pour douze heures par le dieu des enfers afin d'aller prendre la tête d'Athéna en échange de la vie éternelle. Il apparaît au sanctuaire devant le temple du Bélier en compagnie de Saga des Gémeaux et Camus du Verseau, recouvert d'une armure sombre ( surplis du Capricorne). Lui et ses deux acolytes affrontent alors le gardien du lieu ( Mu du Bélier ). Mais cette attitude agressive n'est qu'une façade et Shura ne fait que semblant de servir Hadès comme les évênements ultérieurs le révèlent.

Il passe ensuite la maison des Gémeaux avec Camus, en laissant Saga affronter seul les illusions provoquées par Kanon, et dans la maison du cancer tous les trois sont retardés par les attaques à distance de Shaka le chevalier d'or de la Vierge. Ils retrouvent ce dernier un peu plus tard dans la maison de la Vierge où ils l'affrontent jusqu'à la mort, leur coeur empli d'amertume du fait de leur double-jeu. Shura, Saga et Camus exécutent Shaka en usant d'une technique interdite redoutable (l'Athéna Exclamation que seuls 3 chevaliers d'or alliés peuvent déclencher). Au moment de la mort tragique du saint d'or de la Vierge, Shura s'apprête à achever ce dernier du tranchant d'Excalibur mais il arrête son geste en s'apercevant que ce n'est plus que le fantôme de Shaka qui subsiste. Triste scène.

Image

Shura, toujours se battant côte à côte avec Saga et camus affronte alors Milo du scorpion, Mu du Bélier et Ayolia du Lion et alors que tous les 6 s'apprêtent à s'entretuer en employant à nouveau l'Athéna Exclamation, cette folie est stoppée par le sacrifice d'Athéna qui vient de comprendre le message ultime de Shaka (ce dernier faisant comprendre à la déesse que le seul moyen d'en finir avec Hadès est de l'affronter sur son propre terrain, dans les enfers, en s'y rendant grâce au 8ème sens ou Arayashiki ).

On apprend alors que Shura, Saga et Camus sont en fait venus porter un message à Athéna à savoir : l'avertir de l'existence de son armure mythologique, laquelle était depuis des siècles dissimulée à travers sa statue gigantesque sur l'autel d'Athéna près du temple du pope. Seule cette armure lui permettra de vaincre le dieu des enfers quand elle l'affrontera. Mais c'est trop tard Athéna est déjà partie pour le royaume des morts sans son armure et Shion du Bélier confiera à Seiya et aux autres la mission de lui amener.

Shura est quant à lui déjà parti pour l'Allemagne en compagnie de Camus et Saga et alors qu'ils pénètrent dans le château d'Heinstein, les trois Gold saints renégats font face à une Pandore révoltée qu'ils aient trahi le dieu des morts et bien décidée à les punir , mais Shura menace alors Pandore avec Excalibur , lui ordonnant de les conduire auprès d'Hadès afin de tuer le dieu des enfers ...

Image

Mais les 12 heures allouées aux 3 renégats pour leur seconde vie sont sur le point de s'achever et Shura, Saga et Camus tombent sur le sol, à bout de force et sur le point de se désagréger ... Mais pour Shura comme pour les deux autres une seule chose comptait : continuer à servir Athéna même par delà la mort, qu'importe la perte de la vie éternelle que le seigneur des enfers leur avait promis en échange de leur fidélité. On imagine le drâme psychologique qu'à du constituer pour eux le fait d'être contraints de faire mine de se battre contre leurs anciens amis, surveillés qu'ils étaient par des spectres d'Hadès ...

Shura retombe alors en poussière et fait face à la mort une deuxième fois, tout comme Saga et Camus, les douze heures fatidiques allouées pour la réalisation de leur mission par Hadès s'étant écoulées. Un sourire anime le visage de ces chevaliers car ils sentent au fond d'eux que Seiya et les autres termineront leur mission et que leur sacrifice prendra sens.

On retrouve pour terminer Shura dans le royaume des morts ( le Meikai ) devant le mur des lamentations aux côtés des onze autres chevaliers d'or ou de leur fantômes, le Gold saint du capricorne retrouvant par la même occasion et pour la dernière fois son ancien adversaire Shiryu pour des adieux émouvants.

Image

Shura et les autres chevaliers d'or réunis sur place se sacrifient ensuite pour ouvrir une brêche à l'intérieur du mur, en concentrant leur vie et leur pouvoirs, afin de permettre à Seiya et aux chevaliers de bronze de rejoindre Elysion pour y livrer leur ultime combat contre Hadès. Ainsi disparaît Shura, noble chevalier d'or dont l'amour et le dévouement pour Athéna fut si grand qu'il continua à servir fidèlement la déesse même par delà la mort, se rachetant de l'avoir par erreur pendant un temps trahi.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

[ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » lun. janv. 13, 2014 2:57 am

SHURA : DIFFERENCES ANIME / MANGA

Image
Illustration de Shura dans le manga. On peut constater que son armure est légèrement différente, notamment au niveau du casque qui n'est pas à protection intégrale comme dans la version de l'anime.

Hormis l'armure, le personnage diffère au niveau de sa personnalité et de certaines de ses scènes. Dans le manga, Excalibur est une technique comme une autre, apprise en entraînement, et Shura sait que le Pope est un imposteur, mais il croit en la justesse de sa cause, estimant un peu comme Masque de Mort finalement que la raison du plus fort est la meilleure et que les actes du grand pope trouveront leur sens par sa victoire future.
Dans l'anime, Shura est très différent et croit servir la vraie Athéna et agir pour la bonne cause. De plus, l'épée Excalibur revêt un caractère symbolique particulier, mis en exergue par la statue à l'intérieur de son temple. Pour avoir été le protecteur le plus fidèle d’Athéna, elle lui a fait don d’une attaque exceptionnelle : Excalibur, l’attaque physique la plus puissante de toutes puisque capable de trancher toutes les matières (dixit l’auteur lui-même). Mais Shura ayant été influencé par Saga, il ne croit pas en la cause des Chevaliers de Bronze et se bat contre Shiryû.


SHURA DANS L'EPISODE G

Image

Dans l’Épisode G, on apprend que Shura a subi la fameuse attaque du rayon satanique ( Genro Maoken ) de la part de Saga , le grand pope usurpateur. Cette attaque consiste à prendre le contrôle du cerveau de son ennemi. Shura étant un chevalier noble qui vivait pour la justice, c’est avec cette attaque que le Grand Pope a réussi à soumettre Shura à sa volonté. Shura a ainsi tué de nombreuses personnes bien qu’il ait un bon fond. D’ailleurs, ce qui le poussa à aller voir le Grand Pope est la trahison du Chevalier d’Or du Sagittaire, car après son affrontement avec lui , Shura ne reconnaîssait toujours aucun mal en ce Chevalier. Il avoua même : « On aurait dit un martyr… À aucun moment il ne chercha à se cacher derrière Athéna… »

Par la suite dans l'épisode G, Shura affronte plusieurs adversaires sous cette personnalité dominée par le pouvoir de Saga. Entre autres le géant Phaios Spathê, mais aussi Crios des Galaxies , un titan maléfique sorti du Tartare grâce à l'aide de Pontos, ou encore Hypérion, affronté brièvement ( La fin du combat contre ce dernier étant l'oeuvre d'Aiolia du Lion ).
En compagnie d'Aldébaran du Taureau il affronte aussi Nephritis Hoplisma, l'un des derniers Géants invoqués par Chronos et en combinant leurs efforts et techniques, les deux chevaliers d'or parviennent à le tuer.


SHURA DANS L'EPISODE G - ASSASSIN

(résumé à venir)



SHURA DANS LE FILM : LEGEND OF SANCTUARY

(résumé à venir)

Image

Ci-dessous : une image montrant le combat de Shura contre Ikki du Phénix dans ce film (exemple de scène qui diffère profondément de l'anime et du manga dans lesquels jamais le chevalier d'or du Capricorne n'affronte le saint du phénix)

Image



SHURA DANS L'OUTSIDE STORY 2

Image

Les outside story sont des histoires parues dans les magazines Jump Gold 1, 2 et 3 dans les années 90 et qui développent certains aspects de la version anime de Saint Seiya ( notamment le personnage d'Arès, rajouté par rapport au manga et censé être le frère du pope ). Plus de détails sur le topic à propos des outside story : http://www.les-ailes-immortelles.net/fo ... 134&t=7844

Ci-dessous : Les magazines Shonen Jump en question :
Image Image Image

Ces histoires sont officielles. L'outside story 1 se déroule chronologiquement entre la résurrection d'Ikki et l'apparition des chevaliers d'argent. La 3ème se passe après la bataille du sanctuaire et avant la bataille d'asgard.
Dans l'outside story 2 quant à elle, intitulée Saga, mélodie du désir ! , il est question de ce personnage d'Arès mystérieux évoqué plus haut censé être le jeune frère cadet de saga, et le texte traite aussi de Shura , le chevalier d'or du Capricorne, à l'époque où il fut envoyé tuer Aiolos du Sagittaire. C'est pourquoi nous allons nous y attacher plus en détail ici. Ce texte, dont le scénario est signé Takao Koyama est agrémenté d'illustrations de Shingo Araki et Michi Himeno.
Je me propose de recopier ici une traduction de ce texte en spoilers , chapitres par chapitres, traduction faite par Arion alias Ludovic Gottigny et reprise sur le site cyna.fr

Cliquez ici pour lire l'outside Story 2
OUTSIDE STORY 2 :

Saga! Mélodie du désir(Takao Koyama)


Introduction

Shura est le Gold Saint du Capricorne. Dans l'optique d'accroître sa puissance, il prit jadis la route des montagnes d'Espagne pour s'y entraîner. Après une période plus ou moins longue, Shura fit son retour au Sanctuaire. Une fois les retrouvailles effectuées avec son ami Aiolos, qu'il considérait comme un frère, et après avoir présenté ses hommages au Pope, il rencontra le mystérieux Gold Saint des Gémeaux, Saga. A son contact, il ressentit un étrange Cosmos qui le mit mal à l'aise. La même nuit, un Chevalier inconnu, générant le même cosmos, s'introduisit dans le Sanctuaire et attaqua le Pope...

Chapitre 1 : Se retrouver

Cette histoire se déroula l'année de la naissance d'Athéna. L'été grec était parsemé de fines averses. Si en moyenne durant un mois il pleuvait environ trois jours, les averses estivales étaient légions. Très loin dans les montagnes d'Athènes, là où le Sanctuaire est érigé, il fait par contre très sec, le vent balaye la boue séchée et crée ainsi beaucoup de poussière. Dans la ville même, les touristes s'accumulent aux portillons. Depuis les temps mythologiques, cela se passe toujours ainsi... Les gens aspirent sans relâche à découvrir ce mystérieux endroit. Chaque année, un journaliste cherchera a percer le mystère de ce lieu mystique appelé Sanctuaire... Ils repartiront tous bredouilles, sans exception. La vérité est que le Pope, cherchant a éviter l'intrusion de gens indésirables, créa plusieurs champs de forces autour du Sanctuaire. Certains touristes qui arrivaient par miracle aux limites du champs de force ne pouvaient continuer... S'ils cherchaient à le faire, ils étaient automatiquement repoussés. Bien sûr, tout ceci n'était possible que par l'intermédiaire du Cosmos surpuissant du Grand Pope, lequel peut installer à distance les champs de force qui protègent l'endroit.

Image

Un jeune homme entra dans le Sanctuaire comme le vent, très facilement. Sous le soleil éclatant, le vent balayait ses cheveux comme si ceux-ci étaient vivants. Ses yeux ne semblaient pas refléter son âge véritable. En observant ses vêtements, on ne pouvait penser à rien d'autre sinon à un Chevalier.
"Ma vieille demeure, le Sanctuaire... Elle n'a pas changé le moins du monde". Il s'assit au centre du Sanctuaire, face à l'Horloge du Zodiaque. L'Horloge du Zodiaque faisait face aux douze Temples que les Gold Saint étaient censés protéger. Ces Temples ont aussi un lien avec chacune des constellations des Gold Saint. "Le dixième temple est celui du Capricorne", se rappelle le jeune homme. Le regard de celui-ci glissa vers le Temple du Pope et la Statue d'Athéna. ("Athéna a déjà dû naître à présent... "). Pensant à cet événement important, il déplaça son regard devant lui.

Lorsqu'il était encore un apprenti, c'était là qu'il donna sa sueur et son sang. Il s'agit du lieu d'entraînement et à côté de celui-ci l'aire de combat [le Coliseum, où Seiya et Cassios s'affronteront 13 ans plus tard]. Il se dirigea à l'endroit précité. Deux ans auparavant, c'est ici qu'il remporta le titre de Chevalier ainsi que l'armure qui en constitue la preuve, en battant son dernier opposant. Il se souvient parfaitement de cela. Ce jeune garçon avait été le vainqueur. Lorsqu'il se remémora la façon dont il remporta naguère le combat, il se sentit très excité ("A l'époque ce fut de la chance... mais si ce combat avait eu lieu maintenant, je gagnerai par ma force"). Sa confidence n'était pas fausse. Durant ces deux années, il s'était entraîné durement dans les montagnes d'Espagne. Il commençait à croire en lui. Le jeune homme prit une grande inspiration et la conserva. Il se concentra et ferma les yeux. Il expira. De son corps émanait son Cosmos. Les yeux du jeune homme s'ouvrèrent doucement. Il décida que sa cible serait le sommet de la montagne se trouvant derrière la Statue d'Athéna. Cela devait bien se trouver à 3 km de distance... "Yaaaaaa.... !" En un instant, il dirigea son bras droit vers le sommet de cette montagne. La puissance du coup trancha les airs, créa un bruit particulier, volant à la vitesse de la lumière. Son coup atteignit finalement la Maison du Pope sur Star Hill. On pouvait voir de la fumée s'en échapper. Le jeune garçon, observant le phénomène, eut un mauvais pressentiment. Soudain, derrière lui, un grand Cosmos fit son apparition ("Hmm, ce cosmos c'est...."). Il se tourna avec un sourire sur le visage. C'était Aiolos, Gold Saint du Sagittaire, souriant avec amour et affection.

# "Aiolos !"
# "Shura ! Depuis quand es-tu de retour ?"
Le jeune homme qui s'appelait Shura ne répondit pas et prit le nouvel arrivant dans ses bras. Aiolos poursuivait tendrement :
# "Shura, tu as augmenté le niveau de ton cosmos n'est-ce pas ?"
# "Je ne peux le comparer au tiens"
# "Non... Il est sûrement égal au mien !"
# "Le même que le tien... ?"
# "Parmi les douze Temples, le dixième du signe du Capricorne accueille finalement le retour de Shura, Gold Saint du Capricorne. Félicitation Shura !" Aiolos tendit sa main.
# "Merci, Aiolos". Shura serrait la main d'Aiolos avec gratitude. Aiolos sentait que la main de son ami avait changé. Avec l'entraînement qu'il avait enduré, la main de Shura était devenue plus ferme. ("Quoi ?... Cette main ! Il se serait entraîné jusqu'à ce niveau.... Extraordinaire, Shura...")
# "Aiolos, que se passe-t-il ?" Aiolos s'extirpa de ses pensés...
# "Shura, le Temple du Capricorne est parfait à présent !!" Aiolos considéra Shura comme son propre frère. "Entendre ça de la bouche de celui que j'ai toujours considéré comme un modèle me rend très heureux.."
# "Shura, j'ai à présent complètement effacé de ma mémoire le fait que tu sois plus jeune que moi de quatre années. Viens, allons voir le Pope. Ce soir nous aurons une longue conversation." Shura sourit.

Chapitre 2 : Transformation anormale

Le Grand Pope du Sanctuaire était le maître de tous les Chevaliers. Dans chaque génération, le Pope choisit son successeur parmi les douze Gold Saints. Un Saint qui est bienveillant, intelligent et courageux. La Cérémonie de Succession avait lieu avant chaque Guerre Sainte. L'appellation de Guerre dite Sainte rappelait le Temps où le Dieu des Océans, Souverain d'Atlantis, Poseïdon, avait tenté de dominer la planète.
Lorsque le Mal se penchera à nouveau sur cette terre, Athéna naîtra. Avant le début des combats, le Pope donnera l'ordre à tous les Saints de la planète de retourner au Sanctuaire. La Guerre Sainte se déclenche tous les 230 ou 250 ans. La dernière d'entre-elles se déroula 229 ans auparavant. A ce moment là, 79 Saints furent mobilisés pour la bataille (le plus grand nombre de Saints dans l'histoire à participer à une Guerre). Seuls quelques-uns survécurent... Ce fut une bataille impitoyable. L'un d'entre-eux était le Maître de Shiryû, qui vit actuellement aux 5 Pics de Rozan, le Gold Saint de la Balance : Rôshi (Dokô)... Une autre personne également... qui devint le Grand Pope actuel ! [NDA : Shion, donc]

# "Ah, Shura, tu es enfin revenu." Le Pope souhaita la bienvenue au jeune Gold Saint. Assit sur le trône, son visage était masqué et son corps âgé dissimulé par une soutane.
# "Votre Grandeur" Shura s'agenouilla respectueusement.
# "Ce soir, prend une bonne nuit de sommeil"
# "Oui ! Je vous remercie de votre sollicitude"
# "Shura, tu es sans doute devenu très fort ?" La voix venait de derrière le trône du Pope, d'où surgit Ares, le frère cadet du Pope.
Ares aidait le vieux Pope, affaibli par la maladie, dans sa fonction. Il partageait en quelque sorte le poste de Grand Pope. Arès était un Silver Saint. Il ne pouvait donc pas devenir le prochain Pope mais sa personnalité loyale et juste avait la confiance de tous les Gold Saints. Il avait le respect et l'appuis de ses pairs.
# "A présent, le Gold Saint du Temple du Capricorne est de retour également."
# "Ares, demain tu donnera sa mission à Shura" Le Pope prononça ces paroles en tentant de se lever lentement de son trône.
# "Oui ! Shura, tu peux disposer à présent. Prend un peu de repos." Arès suivit le Pope.
# "Merci". Alors que Shura s'apprêtait à partir, il sentit derrière lui un Cosmos très puissant et défiant. Il devint nerveux et son corps tout entier trembla ("Que... Qu'est-ce que c'est que ce Cosmos ?") Le Pope, qui semblait reconnaître l'intrus se retourna :
# "Saga !?"

# "Ah !!" Shura tourna la tête et vit devant lui le Gold Saint des Gémeaux qui avançait lentement. Celui-ci affichait une vague grimace d'une grande froideur.
# "Votre Grandeur... Moi, Saga Gold Saint des Gémeaux, je vous présente mes hommages" C'était le protocole et Saga s'y conformait fort bien. Shura était perdu dans ses pensées. Il voudrait savoir si le Cosmos étrange qu'il venait de ressentir émanait bel et bien de Saga. Mais le jeune Gold Saint ne sentait qu'un Cosmos puissant et bienveillant, caractéristique de n'importe quel Gold Saint ("Etrange... De qui émanait ce Cosmos de tout à l'heure ?!! Peut-être qu'un intrus a pénétré dans le Sanctuaire.....")
# "Tu es... ?"
# "Shura, Gold Saint du Capricorne" répondit-il.
# "Ooh... C'est toi..."
# "Il y a à peine un instant, j'ai ressentit un très grand Cosmos qui me défiait... Toi aussi ?" ".... Non...."
# "Vraiment..... ?"

Image

Les deux Saints se tenaient l'un en face de l'autre, les yeux dans les yeux. L'atmosphère devenait quelque peu électrique. ("Qu'est-ce que... Quels sont ces étranges lumières dans les yeux de Saga!"). Le Pope intervint finalement :
# "Saga, quelle est la situation avec Poseïdon ?"
# "Il n'y a guère eu d'activité jusqu'à présent"
# "Saga, surveiller Poseïdon est très important. Tu ne dois pas négliger cette mission. La dernière Guerre Sainte date d'il y a 229 ans... Le jour de l'arrivée d'Athéna approche !"
# "Oui, votre Grandeur !"
# "Saga, ce soir reste au Sanctuaire et repose toi quelque peu"
# "Je vous remercie".
Les yeux de Shura ne pouvaient se détacher de Saga ("Saga, un homme auquel il faudra faire attention....")

Chapitre 3 : Assassin

La nuit était tombée sur le Sanctuaire. Le ciel était surchargé d'éclats, d'étoiles brillantes, belles comme des anges. Tenant un verre reflétant l'éclat des astres, assis sur une chaise sous le porche, Shura se tourna vers Aiolos :
# "Aiolos, le Chevalier Saga, quel genre d'homme est-il ?"
# "Saga ? ... Eh bien, ce n'est pas quelqu'un qui parle beaucoup de lui.... Personne... peut-être même pas le Pope ne sait qui il est vraiment. C'est pourquoi il est très difficile de lire dans ses pensées. Mais moi je vois que Saga tente désespérément de cacher une sorte de part d'ombre en lui..."
# "Hmm...." Shura repensait à l'éclat mystérieux des yeux de Saga et soudain, à nouveau, il sentit quelque part un Cosmos qui le défiait ouvertement.
# "Aiolos ?!"
Aiolos l'avait sentit aussi et se tenait à l'affût.
# "C'est cela, Aiolos ! C'est le Cosmos que j'avais ressentit tout à l'heure !"
# "Shura, allons-y !" Le visage d'Aiolos changea et il commença à courir.
# "Ah ?" Shura, nerveux et inquiet, ne savait pas ce qui se tramait.
Aiolos courait aussi vite qu'il le pouvait. "Shura, le Pope est en danger !!"
# "Quoi !!"
Les deux Saints se dirigeaient vers le Temple du Pope ("Bon Dieu... Je ne suis pas encore aussi rapide qu'Aiolos....."). Utilisant la vitesse surhumaine des Gold Saints, ils arrivèrent en un instant devant les marches. Sans reprendre leur souffle, ils franchirent la porte et virent Ares qui utilisait son corps comme bouclier pour protéger le Pope des assauts d'un mystérieux ennemi. Ares était toujours un Silver Saint. Il n'était pas faible. Pourtant, son corps était couvert de blessures et, plus surprenant, l'assassin semblait ne pas en avoir ! Se pourrait-il que l'intrus était plus puissant qu'un Silver Saint ? L'assassin portait un masque, dissimulant son identité.
# "Ares !!"
# "Urgh... Aiolos !"
Shura cria à l'assassin de se présenter. "Qui es-tu !? Toi, l'être stupide qui ose pénétrer dans le Temple du Pope pour l'attaquer, dis-nous ton nom !"
# "...........", l'intrus resta muet comme une tombe. Ares affichait une expression de surprise en observant l'armure de l'assassin. "Tu...Tu... es...un... ?!"
Shura se tourna vers Aiolos et lui demanda s'il avait déjà vu ce type d'armure auparavant.
# "Non, c'est la première fois que je vois quelque chose comme ça"
L'armure que portait l'assassin était totalement différente que celles que portaient les Saints. ("On dirait des écailles de poissons", pensa Shura). L'assassin ne répondit toujours pas mais le Pope répondit à sa place. "Ce sont les écailles des Mariners de Poseïdon"
"Mariner ! Ecailles ?!" C'est la première fois que Shura entendait parler des Mariners.
Le Pope poursuivit, "Ces Ecailles ont été construites avec le matériau légendaire appelé Orichalque"
# "Cela veut dire... Que tu as été envoyé par Poseïdon ?!" lança Shura à l'égard de l'intrus. L'assassin ne daignait toujours pas répondre. Soudain, l'intrus lança une attaque à la vitesse de la lumière, visant Ares. Mais Ares ne bougea pas. "Arghh !!!" Ares se tenait le ventre et était sur le point de s'effondrer. L'assassin, en deux temps trois mouvements, se dirigea vers le Pope.
# "Oh non ... !!" Alors qu'Aiolos criait sa crainte, l'assassin était sur le point de frapper le Pope. Cependant, même si le Pope était vieux et malade, il n'en restait pas moins un Gold Saint ; il ne se laisserait pas vaincre si facilement. Le Pope évita aisément l'attaque.
# "Grand Pope !" Aiolos et Shura se placèrent entre le Pope et l'assassin. Peu importe de savoir à quel point l'intrus est fort et sûr de lui... Face à deux Gold Saints, aucune négligence n'est permise. L'assassin sauta soudainement dans les airs et atterrit derrière le Pope.
# "Ah, non ... !!" Aiolos et Shura sentaient que laisser ce mystérieux adversaire agir à sa guise pourrait s'avérer être une erreur catastrophique. Ils ne pouvaient plus à présent attaquer sans toucher le Pope. Les deux Saints, très nerveux, transpiraient fortement. L'assassin avait tous les avantages. Il avait l'air de prendre plaisir à jouer au chat et à la souris avec les deux Gold Saints.

Chapitre 4 : Excalibur est née !

A nouveau, Shura ressentait ce Cosmos très puissant, le même qu'il avait ressentit dans le Temple du Pope plus tôt dans la soirée. ("Ce même Cosmos !!")
Aiolos le sentait très bien également ("Ce... Ce Cosmos... C'est... !? Est-ce possible !?"). Le Gold Saint du Sagittaire dirigea l'index de sa main droite vers l'assassin et dit : "Si tu veux vivre, je te conseille de laisser le Pope en paix !"
Un rire se fit entendre de derrière le masque. Aiolos augmenta sa cosmo-énergie et, par son index, lança un jet d'énergie sur l'intrus. Ce dernier, n'exprimant pas la moindre peur, esquiva le Cosmos de son adversaire. L'assassin leva sa main droite vers le Pope.
Shura retint son souffle. Ares, qui s'était relevé, hurla : "Aiolos, cela dépend de toi maintenant!!" Aiolos répondit "Tu as vu Saga ?"
"Quoi !?"
Dans la seconde, le poing qui visait à atteindre le Pope s'abaissa, et ils purent apercevoir la chevelure de l'assassin.
Le Pope ordonna alors à Shura de se servir de ses attaques lacérantes. En un instant, la main de Shura semblait se changer en une arme tranchante, visa la main droite de l'assassin et relâcha un faisceau lumineux.
Shura ne contrôlait pas encore entièrement cette arme coupante, et il agissait simplement avec sa main comme le Pope lui avait ordonné. Et pourtant, la puissance était énorme.
Le poignet de l'assassin fut entaillé et des gouttes de sang coulèrent sur le sol. Shura était ébahi par la puissance qu'il avait réussis à donner à ce coup. Aiolos lança rapidement deux coups de poings à la vitesse de la lumière, qui étaient comme des flèches lancées en direction de l'assassin. Ce dernier, surpris, ne put éviter l'attaque. La partie droite de son "Mariner Scales" fut touchée. Ecailles d'Orichalque ou non, l'épaule était en pièces !
"Argh !" L'assassin n'eut pas le temps de réagir que déjà Shura se trouvait en face de lui. Aiolos, tout en veillant sur le Pope, se jeta dans la lutte. Le Mariner tenta à nouveau une attaque mais étant blessé, il perdit l'équilibre et s'effondra devant Shura. Ares, de son côté, tentait péniblement de rester debout... Les trois hommes faisaient face à l'intrus.
Aiolos se trouvait directement devant le Pope et sa cosmo-énergie ne cessait d'augmenter. L'assassin devait se résoudre à abandonner la lutte. Il faisait face à deux Gold Saints et un Silver Saint, et aussi à un haut dignitaire qui fut un Gold Saint également. Il ne pouvait s'opposer à eux... Ce serait stupide. L'intrus tourna les talons et sauta par la fenêtre. Au son de la vitre brisée, il disparut dans les ténèbres. Shura s'apprêtait à le poursuivre.
# "Shura, laisse le partir!"
# "Quoi ?!"
# "Il fait sombre dehors... Si tu décides de partir à sa poursuite, tu risques de te faire attaquer par surprise"
# "Ares a raison". En entendant ces 3 mots prononcés par le Pope, et en voyant les yeux d'Aiolos qui semblaient lui demander d'obéir, il dit :
# "Je comprend. Alors, qui est cet agresseur ?"
# "Je suppose que c'est un serviteur de Poseïdon, mais........" Aiolos se touchait la tête en disant cela. Ares ne répondit pas.
# "Aiolos, Shura, je vous remercie tous les deux". Le Pope fit un signe de la tête, signe de gratitude.
# "Ce n'était rien, votre Grandeur" dirent-ils en cœur.

Chapitre 5 : Incertitude

Saga se dirigeait vers le Temple du Pope en portant un vêtement qui n'était pas très approprié à la saison estivale grecque : une soutane à longue manche. Quand il entra, tout était déjà terminé. "Saga ! Il y a un instant, un intrus s'en est prit au Grand Pope !!" En entendant ces mots de Shura, la surprise se lisait sur le visage du Gold Saint des Gémeaux.
# "Quoi ? Qui était-ce... ?"
# "Un Mariner"
# "Mariner ?"
# "Saga, retourne immédiatement à ta position et surveille Poseïdon !"
# "Oui !"
Pendant ce temps, Ares semblait soucieux. Il continuait de regarder chacun des mouvements de Saga. Ce dernier sentait qu'Ares l'observait en continu et il lui renvoya un regard d'une froideur intense. A ce moment précis, le Pope s'apprêtait à annoncer une nouvelle d'une importance majeure. L'assistance devint silencieuse.
"Il sera très bientôt temps de souhaiter la Bienvenue à Athéna."
Tout le monde semblait très excité par la nouvelle. ("Athena viendra enfin...") Shura était plus excité que le jour où il reçut sa Gold Cloth. De son côté, Saga arborait une grimace glaciale, qu'Ares ne tarda pas à remarquer ("Saga.......")
Le Pope continua son discours. "Comme par le passé lorsque l'on s'apprêtait à accueillir Athéna, c'était juste avant la Guerre Sainte. Poseïdon, le Dieu des Mers, n'est pas le seul à vouloir attaquer la terre mais Hadès des Enfers et Ares Dieu de la Fureur Guerrière n'ont pas non plus abandonnés leurs espoirs démoniaques. Nous devons nous préparer pour la prochaine Guerre Sainte. Shura montrait des signes de nervosité. Le Pope continuait : "Ainsi, Saga, tu dois utiliser toute ton énergie à surveiller Poseïdon et son activité"
# "Oui !"
# "Quant à toi Aiolos, ta reponsabilité est de protéger le Sanctuaire."
# "Oui !"
# "A présent, l'heure est enfin venue"
Les Cosmos des trois Gold Saints montèrent en puissance et en majesté.
# "Shura, ton attaque de tout à l'heure était très puissante"
# "Oui... Même si je ne savais pas comment la contrôler... C'est comme si ma main bougeait de sa propre volonté."
# "C'est quelque chose que nous ne pouvons voir, mais c'est un don d'Athéna certainement !"
# "Un don d'Athéna...." Les yeux de Shura étaient remplis de surprise, de joie et de fierté. Saga et Ares semblaient également surpris par ces mots.
# "C'est l'épée sacrée que les dieux ont appelés Excalibur ! Utiliser cette arme sacrée est ta récompense méritée pour le dur entraînement que tu as subi. Lorsque Athéna arrivera, tu pourra la protéger en étant à ses côtés..."
Sur les mots du Pope, des larmes commencèrent à couler sur les joues de Shura.
# "Oui ! Je lui suis très reconnaissant". Shura regardait sa main droite... ("Athéna....."
). Simplement en regardant ses larmes, l'on pouvait voir la preuve de sa dévotion pour sa déesse.
# "Shura, c'est fantastique !" Aiolos serrait la main de son ami.
# "Félicitations, Shura !" Saga donna une tape sur son épaule. Pendant cet instant, le regard d'Ares fut attiré par quelque chose.... Sous la soutane de Saga, le Silver Saint devina une blessure de laquelle du sang commençait à s'écouler... ("Se pourrait-il que ce soit...... ?")
# " Vous pouvez disposer !" La voix d'Ares résonna dans la pièce. Aiolos fit un signe de la tête en signe de respect et d'obéissance. Le Grand Pope se dirigea vers le Temple d'Athéna tandis que les deux Gold Saints quittèrent les lieux.
# "Saga, peux-tu venir à côté !"
# "Ares... Que se passe-il ?"
# "Je voudrais te parler quelques instants...."
Saga se montra peu à l'aise et emboîta le pas à Arès après quelques secondes d'hésitation. Ares réfléchissait toujours à propos de l'intrus de tout à l'heure ("Le Sanctuaire est entouré de plusieurs champs de force. A part les Gold Saint, aucun chevalier n'est capable de les franchir. Si cet assassin était réellement un Mariner et a réellement franchis les champs de force.... Mais s'il s'agissait d'un Gold Saint.... et Saga est arrivé si tardivement. Et puis dans sa soutane... ce sang... N'ai-je pas vu juste ....... ?")
On frappa à la porte. Saga entra dans la Chambre d'Ares. Dans les yeux de Saga brillaient d'étranges lumières. Ares ne le remarqua pas lorsque le Gold Saint se présenta en face de lui. "Qu'est-ce que .... ?" Ares interrompit Saga en lui agrippant la main droite. Il retira le vêtement. "Quoi ? Mais que fais tu ??" Saga semblait pris de panique. Arès distingua sur le bras de Saga la blessure laissée par l'Epée Sacrée Excalibur.
# "...... Saga. Moi seul suit au courant. Si tu as des pensées maléfiques, je te conseille de les oublier dès à présent."
# "Ares, si tu n'étais pas aussi curieux, tu aurais eu une vie plus longue...."
# "Quoi ?"
Les yeux de Saga devinrent d'un rouge sanglant. Il semblait être devenu une personne tout à fait différente.
# "Ne pas avoir de pensées maléfiques ? Hahaha... Je suis Saga, Gold Saint des Gémeaux, qui va prendre la place d'Athéna et devenir le maître du monde. J'ai simplement tué un Mariner et pris ses écailles.... Assez discuté ! Voici l'attaque la plus puissante des Gémeaux : GALAXIAN EXPLOSION !!!!!!!!!!!!"

Image

Ares fut tué sur le coup par cette terrible attaque. Saga regarda le corps de sa victime avec dédain et ricana froidement. A partir de maintenant, JE serai Ares !" Saga prit le masque et la soutane et se changea. (" Saga, le Gold Saint des Gémeaux, n'est plus au Sanctuaire puisqu'il est parti surveiller Poseïdon... Maintenant, il me suffit d'attendre le bon moment pour supprimer le Grand pope... Si Athéna succombe également, le Sanctuaire m'appartiendra ! HA ! HA ! HA ! HA ! HA ! HA ! HA ! HA ! HA ! HA ")

Chapitre 6 : L'avenir

Un an plus tard, là où s'élèvait la statue d'Athéna, la déesse fit son apparition. A son retour au Sanctuaire, Shura vint souhaiter la bienvenue et présenter ses hommages à la déesse après un an d'absence. Après la mort du Pope, lequel n'avait pas choisit son successeur, Ares était au pouvoir et aux commandes de l'entièreté de la Chevalerie d'Athéna.
Ares s'approcha de Shura et lui murmura: "Aiolos projette de tuer Athéna. Shura, je te demande de l'en empêcher".
# "Qu... Quoi ??? C'est impossible ! Aiolos n'est pas ce genre d'homme !"
# "Donc, quoi qu'il puisse arriver à Athéna, cela ne t'importe pas ?!"
# "Bien sûr que si. Nous sommes des Saints qui avons jurés de protéger Athéna et de chasser le mal de la planète."
# "Exact. Shura ! Fais ton devoir !" Shura était très tourmenté, bouleversé, anéantis. Il ne pouvait le croire. Aiolos ne pouvait faire une chose aussi stupide et cruelle.
# "Le Gold Saint du Sagittaire peut être remplacé, Athéna ne le peut pas ! Shura !"
# "Mais alors, pourquoi ne demandons nous pas à Aiolos....."
# "Imbécile !"
# "Comment ??"
# "Tu lui demanderai 'Veux-tu tuer Athena ?'… Tu crois que quelqu'un répondrait 'oui' à cette question ?"
# "........." Le coeur de Shura était comme un miroir qui venait d'être brisé par les mots d'Arès.
Cette nuit là, le bébé Athéna était endormi à côté de la statue de la déesse. Une ombre s'approcha doucement. Le bébé, insouciant, ne pouvait comprendre qu'il était en danger. L'ombre était vêtu d'une soutane et portait une petite dague dont le reflet argenté illuminait les ténèbres. Malgré le faible éclairage de l'endroit, on pouvait distinguer Ares.
Ares se dirigea vers le panier, levant sa dague. Athéna dormait toujours. Dans cette lumière, la dague brilla.
# "Meurs ! Athéna !"
La dague s'affaissa sur Athéna. Avant d'atteindre sa cible, la main d'Ares fut arrêtée par quelqu'un.
# "Toi ! Aiolos !"
# "Ares, votre Grandeur, qu'êtes vous donc en train de faire ?!! "
# "Bon Dieu, laisse moi faire" Ares repoussa Aiolos et tenta à nouveau de poignarder Athéna ! Mais cette fois-ci, Aiolos avait déjà le bébé dans ses bras. Le bébé ne pleurait pas.
# "Ares, votre Grandeur, ce bébé est la réincarnation d'Athéna envoyée par les dieux ! Pourquoi ?!"
# "N'interviens pas, Aiolos !" Ares s'apprêtait à frapper le bébé et son protecteur.
# "Je vous en prie, arrêtez !" Le coup d'Aiolos frappa son agresseur et la dague et le masque du Pope tombèrent au sol.
# "Que... Comment est-ce possible ??" Aiolos distinguait clairement le véritable visage d'Ares... Il en était tétanisé. "Saga... Comment....... ?"
# ".... Tu a vu mon visage, Aiolos.... Les gens qui verront mon véritable visage ne vivront jamais ! Meurs avec Athéna....... !!" Le coup, qui avait la même puissance que celui qu'aurait porté un Gold Saint, aurait dû frapper Aiolos si ce dernier n'avait pas évité le coup de justesse. Le poing d'Ares brisa le mur. Aiolos prit la fuite avec le bambin en passant dans l'ouverture béante.
# "Alerte !!!! Aiolos est un traître !" Aiolos courait pour sa vie.

Ares rassembla tous les Saints et les gardes. Devant eux, il leur confia qu'Aiolos avait tenté de tuer Athéna et il leur donna l'ordre de partir à sa poursuite et de le tuer sur le champs. Shura, en écoutant ce discours, commençait à croire péniblement qu'Ares avait vu juste. Lui aussi débuta rapidement la course poursuite ("Aiolos... pourquoi donc as-tu fais cela ?"). Dans l'esprit du Gold Saint du Capricorne, l'image fraternelle d'Aiolos venait de voler en éclats.

Aiolos tenait Athéna dans ses bras. Sur son dos, il portait la Pandora Box de la Gold Cloth du Sagittaire. La sortie du Sanctuaire paraissait encore bien loin. Soudain, il s'arrêta net. Shura lui faisait face.

# "Aiolos... Tu pensais pouvoir t'enfuir sans dommages ?"
# "Attends ! Shura, écoutes moi !"
# "On en est arrivé à ce stade et tu veux m'expliquer ?? Tu n'es pas celui ce que tu as prétendu être... Je devrais te tuer. En utilisant le don d'Athéna, l'Epée Sacrée Excalibur !!"

Le jeune homme qui aimait Aiolos comme un frère n'était plus.
Excalibur était noyée par les larmes de Shura et le sol laissé couvert de plaies..........

Image

THE END
Auteur : Takao Koyama
Illustrations : Shingo Araki et Michi Himeno
Traduit du Jump Gold Selection 2 par Ludovic Gottigny
Illustrations © Shueisha.1988

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

[ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » lun. janv. 13, 2014 2:58 am

LES ATTAQUES DE SHURA

Image


:arrow: Saut Foudroyant (Jumping Stone) : Technique de projection. Utilisée contre Shiryû dans le temple du Capricorne, pendant la bataille du Sanctuaire. C'est lui qui l'a mise au point mais ce n'est pas son attaque la plus puissante (qui est Excalibur). Lorsqu'il l'utilise Shura agrippe son adversaire, le projète en l'air dans le but de le voir s'écraser au sol. Cette technique peut absorber le pouvoir d'une attaque pour la renvoyer à l'expéditeur.

:arrow: L'Epée Excalibur
Il s'agit de son attaque suprême et elle est bien plus terrible que la précédente. Il s'agit d'une technique de poing qui consiste à fendre l’air afin d’obtenir le pouvoir tranchant de l’épée légendaire homonyme, capable de couper toute matière.

:arrow: Excalibur “Danse des épées” : Elle se compose d’une multitude de coups formant un quadrillage d’Excalibur réduisant tout ce qui se trouve dans son champ de vision en cubes.

:arrow: Double Excalibur : Technique ultime dans laquelle Shura rassemble son cosmos à son paroxysme pour aiguiser les tranchants d’Excalibur dans ses deux mains au plus haut point avant d’exécuter un planté des lames l’une après l’autre en y mettant tout son cosmos et toute sa force, transperçant tout ennemi, même un Titan muni de sa Soma.

:arrow: Ex-Caliburm (Épisode G uniquement) : Technique qui permet à Shura de redonner vie et d’affuter Excalibur grâce à son cosmos, la rendant plus puissante encore, elle devient capable de tout trancher, même des objets divins.



EXCALIBUR ET LES LEGENDES BRETONNES

Image Image

Excalibur est une épée mythique qui apparaît dans divers récits de la Matière de Bretagne rédigés à l'époque du Moyen âge, notamment ceux de Chrétien de Troyes. Elle aurait appartenu au célèbre roi légendaire des bretons : Arthur Pendragon. Deux traditions légendaires racontent l'acquisition de cette épée par Arthur : Dans l'une d'elles, Arthur retire l'épée d'un rocher dans lequel elle est enfichée, dans l'autre il reçoit cette arme de la "Dame du Lac". Il est parfois considéré qu'Excalibur et l’Épée extirpée du rocher ( preuve du lignage d'Arthur) ne sont qu'une seule et même arme mais dans la plupart des versions, ce sont deux épées distinctes.

Digne fils d'Uther Pendragon, Excalibur au côté, le roi Arthur parvient dans ces récits à réunir et pacifier les deux Bretagnes. À sa mort, l'épée fut jetée dans un lac magique par Bedivere, l'un des chevaliers de la Table Ronde. Au moment où Bedivere y jeta Excalibur, une main, celle de Viviane (actuelle Dame du Lac), la saisit et la brandit trois fois avant de l'emporter.

L'épée avait la réputation d'être incassable (tout comme la Durandal de Roland) et de trancher toute matière. Son fourreau aussi avait la réputation d'être exceptionnel, protégeant son porteur de toute blessure fatale. Mais dans les récits, Morganne parvient à le voler, ce qui cause la mort d'Arthur contre Mordred.

Excalibur a porté divers noms, en fonction des récits ( tour à tour Excalibor, Escalibor, Excaliber, Calibourne, ou encore Chastiefol dans le conte Le Chevalier au papegau ) ; L'épée s'appelle Caledfwlch en langue galloise, mot composé de kalet qui signifie « dur » et de bwlch, boulc'h, qui signifie « entaille ». C'est Geoffroy de Monmouth qui au XIIème siècle est le premier auteur à nommer cette épée dans une autre langue que le gallois. Dans son Historia Regum Britanniae, il latinise le nom en Caliburnus, terme qui pourrait être apparenté à chalybs, mot latin signifiant « acier ». Le mot est repris par les poètes français peu après, et la forme évolue en Escalibor puis Excalibur.

L'épée retirée du rocher

Image

C'est Robert de Boron qui raconte le premier cet épisode à la fin du XIIe siècle dans Merlin. Le trône du royaume de Bretagne était vacant et convoité par de nombreux nobles qui se battaient fréquemment pour se l'approprier. Devant cette discorde, le magicien Merlin convoque les barons du royaume à Logres pour la veille de Noël. Dans la nuit apparaît mystérieusement un bloc de pierre carré supportant une enclume dans laquelle est plantée une épée. Sur la lame est écrit que celui qui parviendrait à l'en retirer deviendrait le roi de toute la Bretagne. Personne n'y parvint, sauf le jeune Arthur. C'est la version reprise notamment dans le livre L'Épée dans la pierre de l'écrivain britannique Terence Hanbury White, qui inspira le célèbre dessin animé de Walt Disney Merlin l'Enchanteur en 1963 ( ci-dessous )

Image

Les autres références à Excalibur dans la culture populaire

Hormis le célèbre dessin animé de Disney et le manga Saint Seiya , de nombreux clin d'oeil et reprises des légendes associées à cette épée existent dans la culture populaire. Au cinéma, on peut citer le célèbre film de 1981signé John Boorman : Excalibur ( voir le topic dédié ) ; film librement adapté de Le Morte d'Arthur de Thomas Malory.
Parmi les films plus récents ( 2007 ) : La Dernière Légion , réalisé par Doug Lefler, qui s'inspire de la vie du dernier empereur romain d’Occident Romulus Augustule et qui propose une hypothèse sur l'origine d’Excalibur.
Dans le jeu vidéo The Legend of Zelda, Excalibur est désignée comme l'épée pourfendeuse du mal, bien que cette traduction soit due à une erreur car en japonais l'épée the master swordo, mais également « l'épée de Légende ». Le héros et personnage principal, Link, doit dans la plupart des opus, récupérer cette épée afin de sauver le royaume d'Hyrule et la princesse Zelda. Il est le seul à pouvoir sortir Excalibur de son socle.
On peut encore citer la Bande dessinée humoristique Le Chant d'Excalibur signée Christophe Arleston et Éric Hübsch (1998) ; ainsi que le spectacle musical de 1998 : Excalibur, la légende des Celtes ( créé par Alan Simon ) ; Parmi les séries TV on peut citer la célèbre série française Kaamelott d'Alexandre Astier, ou encore la série britannique Merlin qui retrace l'évolution du jeune druide destiné à guider le futur roi Arthur lors de son règne.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

[ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » lun. janv. 13, 2014 2:58 am

ORIGINE DE SON NOM : SHURA
( clin d'oeil à l'anime Shurato et à la mythologie hindoue )


Son nom peut être rapproché du sabre mythique shura-to cité dans un autre manga et anime éponyme qui s'inspire des mythes hindouistes. Sans doute Kurumada a t'il voulu faire un clin d'oeil à cette série.

Image

Voici un bref résumé de cet anime : Il y a 10000 ans Vishnu la déesse de l'Harmonie a exilé le dieu de la destruction Shiva sur un autre monde. Celui ci est de nouveau tres proche, aussi Vishnu réunis a ses cotes les 8 plus courageux guerriers du monde céleste. L'histoire débute avec l'arrivée de Shurato un jeune terrien plein de bonne volonté. Malheureusement l'ombre de Shiva commence déjà à agir car Gai l'ami d'enfance de Shurato se retourne contre lui et cherche à le tuer. D'autre part, Indra le commandant suprême de l'armée de Vishnu revèle sa véritable nature : il est l'un des douze généraux aux ordres de Shiva. Par ruse il arrive a transformer la déesse en statue de pierre et fait accuser Shurato et Hyuga (un des guerriers qui a eu le malheur d'assister a la traitrise d'Indra). Nos deux guerriers sont très vite rejoints par deux de leur collègues. Ensemble ils doivent éviter tous les pièges que leurs ennemis leur tendent afin de sauver leur déesse et leur monde de la destruction.(source : site de Florence Aze).
Comme vous l'aurez constaté il y a des petits parallèles avec Saint Seiya.

Shurato est donc un manga bourré d'allusions à la mythologie hindouiste. Or c'est en fouillant dans cette dernière qu'on peut justement retrouver l'origine commune aux deux noms de shurato et de Shura : les asuras ( ou ashuras ) qui sont des esprits semi-divins qui s'opposent aux devas, appelés aussi parfois suras. Les divinités démoniaques Indra, Agni et Varuna en sont des exemples et Ashura-ô était un de leurs roi.
Les asuras sont des êtres égoistes, malfaisants et ignorants dans l'hindouisme, ils sont assoiffés de pouvoir par opposition aux devas qui sont plus bénéfiques. A contrario, dans le bouddhisme, ce sont des divinités protectrices, et l'un des 6 mondes de la réincarnation ( ou 6 mondes de la métempsycose ) est nommé ashura-kai ou shura-kai : A l'intérieur, des asuras s'affrontent sans fin dans des combats plein de violence. Les 6 mondes de la métempsycose correspondent en outre à l'une des attaques du chevalier d'or de la Vierge, Shaka ( Voir la fiche sur ce dernier en cliquant ici pour plus de détails dans ce paragraphe )

--> Voir aussi le topic sur la mythologie hindoue de Nova pour plus de détails : viewtopic.php?f=103&t=10907

Ci-dessous : Statue de l'asura Mahîshâsura à Mysore.

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

[ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » lun. janv. 13, 2014 2:59 am

ASTRONOMIE : LA CONSTELLATION DU CAPRICORNE

Image

C'est une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 19 janvier au 15 février
Elle couvre 414 degrés dans le ciel et ses étoiles principales sont :
:arrow: Dabhi (Beta du Capricorne, qui est une étoile double)
:arrow: Deneb Alghedi (Delta du Capricorne, variable à éclipse)
:arrow: Algedi ( alpha du capricorne , qui signifie le Chevreau en arabe )

La constellation du Capricorne possède encore deux autres étoiles possédant des noms propres : Nashira (γ Capricorni) et Alshat (ν Capricorni).

Parmi les objets marquants on peut citer l'amas globulaire M30, de magnitude 7,2, distant de 26 000 années-lumière.

Image

Cette constellation est une des plus anciennes qui existent, peut-être la plus ancienne, malgré sa faible luminosité. Des descriptions d'une chèvre ou d'une chèvre-poisson ont été trouvées sur des tablettes babyloniennes datant de 3 000 ans. Il est vrai qu'à cette époque, le solstice d'hiver avait lieu quand le Soleil s'y trouvait et cette position d'un Soleil renaissant avant son essor durant le printemps a probablement contribué à sa création. Le Capricorne était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée.

Le Capricorne est ordinairement dessiné comme une chèvre à queue de poisson. Certains grecs l'identifiaient à Amalthée, la chèvre qui nourrit Zeus ( Jupiter ) lors de son enfance. Or en astronomie, Amalthée est aussi le nom d'un des nombreux satellites de la planète Jupiter (ce qui est logique !).
D'autres pensent que la constellation représente le dieu Pan lorsqu'il fuyait le monstre Typhon. Il s'était transformé en chèvre et en voulant plonger dans l'eau, il rata sa transformation et seul l'arrière-train devint poisson. Selon d'autres versions il s'agirait de la divinité sumérienne Enki sous la forme du Sukhurmashu ( voir paragraphe suivant sur la mythologie du capricorne )

La planète Neptune fut découverte dans cette constellation par l'astronome allemand Johann Galle, près de Deneb Algedi (δ Cap), le 23 septembre 1846.

Schéma de la constellation avec ses étoiles principales :

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » lun. janv. 13, 2014 3:00 am

CAPRICORNE ET MYTHOLOGIE

Dans ce paragraphe nous allons étudier un peu la mythologie du capricorne. Je poste un petit fanart de l'artiste japonais nanairo crayon pour commencer dans la bonne humeur ^^
Image

Le symbole astrologique des Capricornes est la Chèvre des Mers , une chèvre à queue de poisson. Symboliquement, cette représentation évoque les qualités spirituelles propres à ce signe, la queue de poissons symbolisant les eaux nourricières d'où l'être est sorti pour s'élever au plus haut degré spirituel, à l’instar de la chèvre qui vit à flanc de montagne. Les natifs du signe sont ainsi censés commencer au niveau de la mer et ils atteignent le sommet des montagnes ; A force de patience et de persévérance, ils atteignent les buts qu'ils se fixent, même les plus élevés ... Le capricorne est le signe symbole de l'évolution de l'Homme vers un état "supérieur" (l'Homme cherchant constamment à s'élever plus haut).

Ci-dessous : une représentation de cette chèvre ( à gauche ) et à droite l'armure d'or du Capricorne de Shura dans Saint Seiya , qui la représente. On peut noter que dans Saint Seiya l'armure ne conserve pas l'arrière du corps en forme de queue de poissons, Kurumada ayant préféré représenter des pattes et une chèvre normale.

Image Image

La chèvre Amalthée

La constellation du capricorne correspond à la chèvre qui nourrit Zeus : Selon la légende, le dieu Chronos (Saturne) dévorait tous ses enfants dès que son épouse Rhéa les enfantait car il craignait de subir le même sort que son père Ouranos qu'il avait lui-même détrôné. Mais un jour Rhéa réussit à cacher le petit Zeus sur le mont Ida et à le dérober de la vue de son ogre de père. Zeus (qui deviendra plus tard le roi des dieux) fut élevé par les nymphes de la montagne (naïades) et fut nourri du lait d'une chèvre appartenant à la nymphe Amalthée.

Un jour en grandissant et en jouant avec la chèvre, Zeus cassa par mégarde l'une de ses cornes. Il offrit ainsi cette dernière aux nymphes pour les remercier en leur promettant qu'elle serait toujours pleine de tout ce qu'elles désiraient : tel est l'origine du mythe de la "corne d'abondance" (ci-dessous). De cette corne coulait entre autre le nectar et l'ambroisie (la boisson des dieux). Pour remercier la chèvre Zeus l'envoya aux cieux où elle devint Capella (l'étoile la plus brillante de la constellation du Cocher / Auriga) et c'est plutôt sa corne qui serait devenue la constellation du capricorne ... Telle est l'origine de la rumeur selon laquelle les gens natifs du capricorne adoreraient le fromage de chèvre ! ( je confirme au passage :lol: )

Image
La corne d'abondance

La chèvre symbolisant le capricorne est souvent représentée avec une queue de poisson.
--> La queue c'est la base, la première partie de la vie du capricorne (ses racines), quand il est nourri par la "mère nourricière" comme Zeus le fut dans le mythe ; c'est aussi le symbole de la "mer nourricière" (mer = océan) à savoir le niveau zéro d'altitude ;
--> Le reste du corps de la chèvre c'est la montagne , la seconde partie de sa vie, le sommet, le but atteint.

L'Egide

Lorsque Zeus devint adulte, il se fit confectionner par Héphaistos un bouclier avec la peau de cette chèvre mythique : L'égide. Il l'offrit à Apollon puis à Athéna sa fille ( L'égide est donc ce fameux bouclier avec en son centre la tête effrayante de la Gorgone Méduse ; ça ne vous rappelle rien ?! Il s'agit aussi de ce bouclier associé à la statue d'Athéna dans Saint Seiya, et que Seiya élève in extremis pour sauver Saori de sa flèche).


Le dieu Pan

Image

Selon une autre version le Capricorne serait le Dieu Pan : en effet quand le géant Typhon attaqua les dieux ( épisode fameux de la Gigantomachie ) , ces derniers se transformèrent en animaux pour lui échapper (On peut rappeler pour exemple les divinités Aphrodite et Eros qui se transformèrent en poissons : voir topic sur Aphrodite des poissons ). Or donc, Pan (dieu des bergers, des pâturages et des bois) qui était à demi plongé dans une rivière , chercha à se transformer en poisson mais sa transformation fut ratée et il ne se transforma qu'à moitié, prenant l'apparence d'une créature semi-poisson semi-chèvre pour échapper au géant.

Pan et panthéisme

Pan est souvent considéré comme le dieu de la totalité, de la Nature tout entière. Il est souvent identifié à Phanès ou Protogonos. Au coeur de la tradition orphique, il en est le dieu unique. La racine Pan , c'est bien connu, veut dire "Tout" en grec, et est notamment à l'origine du panthéisme (idée selon laquelle Dieu serait assimilé à la nature totale ... )

Pan : l'amoureux frustré

Image
ci-dessus : Pan et la nymphe syrinx

Pan est un dieu très proche de la nature, protecteur des bergers et des troupeaux, et il est généralement représenté de la même façon que les faunes ou les satyres : C'était un personnage fort laid, les cheveux et la barbe négligés, avec des cornes, le corps d'un bouc. Il grandit complètement libre et sauvage. Il était doté d’un insatiable appétit sexuel et poursuivait sans relâche les nymphes.

Il était parfois sujet à de brusques colères surtout si on le dérangeait dans son sommeil mais loin de montrer seulement ce visage ou celui d'un rustre paillard, il savait aussi faire preuve de tendresse et d'affection. Il pleura longtemps la mort de son demi frère Daphnis. Les Capricornes comme leur Dieu emblématique, sont tout autant rugueux et tendres. Silencieux et difficiles d’accès, jamais rassurés ni satisfaits, ils sont capable du meilleur comme du pire.

Selon la légende, au bord du cours d'eau Ladon, Pan rencontra la nymphe Syrinx, compagne d'Artemis et la harcela vainement sans arrêt pour la séduire. Pour lui échapper, elle finit par se changer en roseaux du fleuve, et Pan s'en servit pour se confectionner sa fameuse flûte à sept tuyaux (telle serait l'origine de la flûte de Pan !).

Image

Parmi ses autres amours : La nymphe Echo dont la voix merveilleuse rendait tout homme amoureux. Pan la rattrapa et l'éparpilla sur toute la Terre. Il n'en reste que l'écho, pâle imitation, et une fille, Lynx, qu'Héra, pour la punir d'avoir favorisé les amours de Zeus avec Io, métamorphosa en statue de pierre ou en un oiseau utilisé dans les conjurations amoureuses, le torcol.

Pan était tellement laid que même sa mère eut peur eut comme réaction de le fuir à sa naissance. Il personnifie l'instinct et était constamment amoureux et rejeté ! ( caractéristique à rapprocher de certaines allusions astrologiques du Capricorne, signe par excellence associé à la frustration amoureuse ).

Historiquement, après la bataille de Marathon, Pan fut vénéré par les athéniens. il passait pour avoir déterminé la déroute des Perses. On lui consacra une grotte, la grotte de Pan qu'on visite encore, au nord de l'Acropole. Dans l'imaginaire populaire c'est Pan qui aurait aussi inventé l'ordre de bataille et la division des troupes en aile droite et en aile gauche, ce que les Grecs et les Latins appelaient les cornes d'une armée, si c'était même pour cette raison qu'on le représentait avec des cornes, symbole de sa force et de son invention, l'imagination populaire, de bonne heure ayant restreint et limité ses fonctions, l'avait placé dans les campagnes, près des pasteurs et des troupeaux.

Les mythes sur sa naissance

Plusieurs mythes différents sont consacrés à sa naissance : L’Hymne homérique qui lui est consacré en fait le fils d'Hermès et d'une nymphe, fille de Dryops. Il serait né sur le mont Cyllène, en Arcadie. Devant son apparence monstrueuse, sa mère s'enfuit, mais le père porta son fils sur l'Olympe, où sa voix puissante fit fuir les Titans. Tous les dieux de l'Olympe se réjouissent alors de le voir. Selon l'auteur, ce serait l'origine de son nom car il fit l'unanimité parmi les dieux, et "pan" signifie "tout" en grec, d'où la racine étymologique.

Selon d'autres légendes, il passait pour le fils de Zeus et de Callisto ou de Zeus et de la nymphe Thymbris, ou encore de Zeus et d'Hybris, la déesse de la Démesure. Enfin, suivant des récits postérieurs à l'Odyssée, Pan est plutôt considéré comme le fils d'Hermès par Pénélope qu'Ulysse aurait répudiée en raison de son infidélité, ou bien comme celui qu'elle conçut après avoir cédé successivement à ses cent-huit prétendants.

Pour concilier ces différentes variantes, Nonnos de Panopolis imagina l'existence d'une quinzaine de Pan différents, les uns issus du Pan primordial, alors considéré comme le fils de la nymphe-chèvre Amalthée et le frère de lait de Zeus, les autres nés d'Hermès par les nymphes Sosé et Pénélope.

Pan est présenté comme le dieu de la foule, et notamment de la foule hystérique, en raison de la capacité qui lui était attribuée de faire perdre son humanité à l'individu paniqué, et de déchirer, démembrer, éparpiller son idole. C'est l'origine du mot « panique », manifestation humaine de la colère de Pan. Si l'on attribue à Pan des comportements peu bienveillants, il faut faire abstraction des attentions qu'il portait aux bergers et à leurs troupeaux dont il était naturellement le protecteur.

Diabolisation par le christianisme

Le christianisme s'inspira sans doute de l'apparence de ce dieu très populaire, et le « diabolisa » pour lutter contre le paganisme et toute autre tradition religieuse qui résistait à son implantation. Tel est sans doute l'origine de certaines représentation du diable sous forme d'individu hideux et cornu.


Egypans, satyres , silènes et faunes

Image
Ci-dessus : Représentation de satyre (détail d'une gravure des jardins de Versailles)

Dans la même idée que celle qui consista à diaboliser Pan, on a toute une diabolisation des "êtres sauvages" au sens large dans la mythologie grecque, qui s'est opéré notamment après le passage de l'ère païenne à l'ère chrétienne. Ce site web en parle plutôt bien bien : http://cerbi.ldi5.net/article.php3?id_article=114. Petite citation :

Les hommes sauvages, quel sujet passionnant et en même temps si dérisoire. Car à vrai dire, qui se soucie à l’heure actuelle de leur existence ? La plupart de nos contemporains ignorent même jusqu’à la fabuleuse idée formulée par ces deux mots "homme" et "sauvage", tant ils sont accaparés par un quotidien qui ne laisse que peu de place à la pensée et au rêve. Quant aux autres, ceux qui émergent d’un sommeil somnambulique et qui voudraient lever le doigt pour poser une question, ils sont bien vite replacés dans le moule de la pensée unique par une science "officielle" qui a pour habitude de renier ce qu’elle ne peut expliquer. Enfin, il y a le facteur "peur", celui-là même qui fait détourner le regard, car Dieu sait quelle stupéfiante vérité l’on pourrait découvrir.
Toujours est-il que les derniers hommes sauvages auront très bientôt disparu de la surface de la planète, sans même que l’on se soit intéressé à leur nature et encore moins à leur sort.
Et pourtant, il fut un temps où ils faisaient partie intégrante de notre vie. Un temps où, loin de les mépriser, nos ancêtres les prenaient en considération, allant même jusqu’à leur offrir, parfois, la place d’un semi-Dieu. Des récits de cette époque lointaine sont parvenu jusqu’à nous. Ce sont ces mythologies du monde entier qui étonnent encore de par leurs nombreuses similitudes et leurs précisions touchant à l’Histoire.

Voyons un peu ce qu’elles peuvent nous apprendre sur ces "hommes sauvages", sur ces "velus" dont le souvenir est resté à jamais marqué dans la mémoire collective de très nombreux peuples.

( La suite ici
)


____________________________________________

Les égypans

Image

La mythologie grecque, tout d’abord, nous parle des égypans : A côté des divinités champêtres, protectrices de la Nature, gardiennes vigilantes de la vie, des biens, des intérêts de l'homme, les poètes avaient imaginé une infinité d'êtres moins divins que fantastiques qui semblent n'avoir eu, dans la fable, d'autre rôle que celui de peupler, d'égayer et parfois de troubler les solitudes des montagnes et des bois. Les Égipans, dont le nom en grec signifie chèvre-pan, étaient de ce nombre. C'étaient de tout petits hommes velus avec des cornes et des pieds de chèvre. Il existait aussi d'autres variantes d'égipans, des lions à queue de poisson, des taureaux...

Les pâtres croyaient voir ces petits monstres humains bondir dans les rochers, sur le flanc des coteaux, et disparaître dans des cavités ou des grottes mystérieuses.

On raconte aussi que le premier Égipan était fils de Pan et de la nymphe Éga. Il inventa la trompette, faite d'une conque marine, et, pour cette raison il est représenté avec une queue de poisson. Il y avait, dit-on, en Libye, certains monstres auxquels on donnait aussi le même nom. Ces êtres hybrides, avaient une tête de chèvre et une queue de poisson. C'est ainsi qu'on représente le Capricorne.

satyres et silènes

Ce sont des créatures qui incarnent la force vitale de la Nature. Les silènes passaient pour avoir élevé Dionysos et étaient considérés comme des modèles de sagesse. Certaines traditions font de Silène un personnage unique , fils de Pan.

Les satyres, en revanche, étaient décrits comme des êtres mi hommes mi animaux menant une vie dissolue. Ce sont de jeunes gens à figure et corps humain avec des oreilles de cheval. Souvent, à cause de la confusion avec les faunes, on représente erronément les satyres comme des créatures mi-homme mi-bouc, avec des oreilles pointues, des cornes sur la tête, une chevelure abondante, un nez épaté, une queue de chèvre et un priapisme constant. Ils portent souvent des peaux de bêtes, de panthère (attribut de Dionysos par exemple). Un exemple en est le « faune dansant » de Lequesne, qui est plutôt un satyre.

Plusieurs âges de leur vie sont représentés. Les plus jeunes sont appelés satyrisci, ils sont représentés comme de gracieux jeunes gens — le satyre Anapauomenos (« au repos »), attribué à Praxitèle, en est le meilleur exemple. Ce sont les plus vieux satyres qui sont en fait appelés silènes, d'après Silène, précepteur de Dionysos ; Ils sont représentés comme étant d'une grande laideur. On les voit souvent une coupe ou un thyrse à la main, en train de danser avec des nymphes. (cf cette peinture de Bouguereau)

Par analogie avec le comportement lubrique et libidineux attribué au satyre, on emploie communément ce terme pour qualifier un homme lubrique et obsédé qui recherche des relations sexuelles avec des inconnues, notamment des petites filles, ou qui se livre à des actes répréhensibles.


Les faunes

Chez les Romains, les Faunes et les Sylvains étaient, à peu de différence près, ce qu'étaient les Égipans et les Satyres chez les Grecs. Dieux rustiques, on les représentait sous la même forme que les Satyres, mais sous des traits moins hideux, avec une figure plus joyeuse, et surtout avec moins de brutalité dans leurs amours. Sur les monuments on voit des Faunes qui ont toute la forme humaine, hors la queue et les oreilles ; quelques-uns paraissent avec un thyrse et un masque. Celui du palais Borghèse, ainsi désigné, est représenté jouant de la flûte.

Le pin et l'olivier sauvage leur étaient consacrés.

Les Faunes passaient pour être fils ou descendants de Faunus, troisième roi d'Italie, lequel était, disait-on, fils de Picus ou de Mars, et petit-fils de Saturne. On les distingue des Sylvains par le genre de leurs occupations qui se rapprochent davantage de l'agriculture. Cependant les poètes prétendent qu'on entendait souvent la voix des Faunes dans l'épaisseur des bois. Quoique demi-dieux, ils n'étaient pas immortels, mais ne mouraient qu'après une très longue existence.

Les Sylvains demeuraient de préférence dans les vergers et les bois. Leur père était, paraît-il, un fils de Faunus, peut-être était-il le même dieu que le Pan des Grecs. D'ordinaire le dieu Sylvain est représenté tenant une serpe, avec une couronne de lierre ou de pin, son arbre favori. Quelquefois la branche de pin qui forme sa couronne est remplacée par une de cyprès, à cause de sa tendresse pour le jeune Cyparisse qui, selon certains auteurs, fut métamorphosé en cyprès, ou parce qu'il a le premier appris à cultiver cet arbre en Italie.

Sylvain avait plusieurs temples à Rome, un en particulier sur le mont Aventin, et un autre dans la vallée du mont Viminal. Il en avait aussi sur le bord de la mer, d'où il était appelé Littoralis. Ce dieu était l'épouvantail des enfants qui se plaisent à casser des branches d'arbres. On en faisait une sorte de croquemitaine qui ne laissait pas gâter ou briser impunément les choses confiées à sa garde.

La procession des Luperques, prêtres-loups, lors de la fête des Lupercales le 15 février, lui était dédiée.

Le faune est une créature qui inspire pas mal les auteurs de fantasy modernes : ci dessous : Mr Tumnus (dans Narnia)
Image

Le dieu Faunus

Dans la mythologie romaine Faunus est une divinité de la nature unique, issue de la notion première des Fauni, esprits de la campagne. Faunus était vénéré en tant que gardien des récoltes et des troupeaux, ainsi que pour ses pouvoirs d'oracle. Il était fêté dans les communautés rurales le 5 Décembre , à grand renfort de danses et de processions. En sa qualité de protecteur de la fertilité des troupeaux , il était mentionné comme Inuus ; et quand il rendait des oracles, il prenait le nom de fatuus. Il avait des équivalents féminins : Fauna et Fatua, et à l'époque historique il s'identifia avec le dieu Pan des grecs.

Très rapide, il aimait semer la « panique », parmi les mortels et les nymphes ! De l’assimilation des deux divinités, naît au début de la période impériale, une nouvelle sorte de démon campagnard, le Faune qui a hérité de l'apparence de la divinité grecque.

Le berger Faustulus, qui découvrit les jumeaux Romulus et Rémus allaités par une louve (les futurs fondateurs de Rome) serait , d'après certains auteurs, la personnification de Faunus, qui aurait acquis une identité d'homme à mesure que son mythe se serait développé.

Image
Faunus dansant (2è siècle av. J.C., Pompéi )

Les faunes dans la culture populaire

L'un des exemples les plus connus est le faune du film de Guillermo del Toro : La labyrinthe de Pan. Ces quelques préliminaires mythologiques permettent d'ailleurs d'éclairer certains aspects symboliques du film mais pour plus de détails je vous renvoie au topic consacré au film.

Image


Pour approfondir le sujet ...

Pour approfondir le sujet ( Pan et les satyres et silènes ) je vous renvoie vers le topic du forum concocté par Naïn à propos du livre " La grande encyclopédie des lutins " signé Pierre Dubois ( topic du livre ) qui contient aussi un petit dossier :
La page sur Pan : viewtopic.php?f=60&t=9614&start=90#p435781

Cliquez ici pour lire :

Pan, Silènes, Satyres
Mais n'est-ce point le vieux Pan assis au coin du feu ?
( William Furse Kingwill )

Nick, Puck ou Pan, il était dans votre lit, Madame !
( P.G. Salgari, L'Incube )

Image

S'il est dangereusement soporifique de compter les moutons, il va bien falloir toutefois remonter tout le troupeau jusqu'à Pan pour tondre quelque peu les écheveaux emmêlés de cette bergerie mythologique.
Pan, d'abord, n'est pas du tout cette simple caricature de suborneur lubrique et fainéant dans laquelle on l'enferme trop facilement ! C'est un dieu puissant, "bon-favorable", un héros aussi, et demi-frère du Grand Zeus - tout de même !
Lorsque Pan naît, sa maman affolée par son front cornu, ses pattes velues, l'abandonne et le confie aux jolies nymphes du menu feuillu. Oh ! n'est-il pas drôle avec ces petons fourchus et déjà cette duveteuse barbichette au menton ! Séduites autour du berceau de mousse, des marraines-fées bercent, câlinent, mignardent s'extasient. L'une enfonce son tétin hâlé dans la bouche goulue, une autre le change, une gaillardement l'ébranle pour le rot...et Pan rit.
Si copieusement élevé il grandit et très tôt révèle des aptitudes acrobatiques et surtout viriles nettement supérieur à la norme du bouc le plus anormalement constitué...
...Et crie, et s’époumone dès qu'on le contrarie, d'un barrissement tel que "être paniqué" vient de là ( les Titans révoltés s'en mordront les doigts ).
Épaté par les exploits du poupon-patachon, son père Hermès l’emmène aussitôt comme un phénomène chez les dieux de l'Olympe ébahis par sa vigueur, ses coupérous et danses faunesques !...Mais Pan s'ennuie dans cette grande demeure de marbre, si froide, si propre, parmi ces gens si mégalos et apprêtés. Il préfère décidément la compagnie des dryades dodues, des centaures et des bergers...Il a besoin de humer les vapeurs du trèfle dès l'aube et se laisser rouler le long des combes fraîches, d'entendre le chant des chèvres...et de se gratter quand il veut. Il rêve de sauter dans les rivières, nager sous les lentilles d'eau pour reparaître, plus loin, couronné de nénuphars, et mordre la fesse tendre d'une naïade...
Pan ne fait ni une ni deux, plonge dans les cumulus divins et rentre au pays !
Son rire éclate en cascade par collines, bois et vallées annonçant son retour.
"Le Grand Dieu Pan est revenu ! Le Grand Dieu Pan est revenu"...et tous, paysans, bergers, faune familière et féerique, esprits de la flore enchantée, et l'herbe et la violette, tous saluent la silhouette cornue. Il est rentré ! La terre se couvre de cultures et d'abondants troupeaux. A nouveau le sol résonne sous ses sabots lancés à la poursuite d'une envolée de centauresses piaillantes...et ce sont bousculades, roucoulades et culbutes. Saute-mouton, "Je te tiens, tu me tiens par la barbichette", et concert de flûteaux...
Mais aussi on lui connaît des jours de silence et de contemplation. Immobile, il respire et laisse la nature envahir ses membres, son corps velu et toute la vastitude de son entendement ; de l'aurore au crépuscule il reste là, méditant.
Souvent on le surprend jardinant, retouchant de-ci de-là le paysage, ajoutant une touche bleue de campanules au fossé ombreux, une pointe de coquelicot pour relever la blondeur du blé, des guirlandes de lierre aux vieux murs, aux coins manquant de vert, et un brin de muguet sous le touffu d'un buisson pour le plaisir de l'y chercher...à deux...
On lui sait "un amour" à ce vieux solitaire...plein de conquêtes, certes ! et pas des moindres - même la hautaine et frigide Séléné, la déesse de la Lune, a craqué - mais une unique et vraie "romance"...C'est d'ailleurs cette histoire triste qu'il rejoue sans fin sur sa fameuse flûte de Pan, sa syrinx...Elle s'appelait ainsi cette jeune et jolie nymphe, Syrinx. Il l'aimait cette gracieuse fée des prairies dansant par-dessus les primevères, mais paniquée par la passion tumultueuse du barbu--barde-bouc elle préféra s'enfuir ! Rattrapée devant un fleuve grondant, elle se changea en roselière. Il ne resta au bord de l'onde qu'une touffe bruissante de roseaux que Pan coupa de tailles différentes et assembla ensuite en cette syrinx dans laquelle il soupire toujours son inconsolable déception...Est-ce sa faute à lui, si elle préfère jouer de travers !
"Le Grand Dieu Pand est mort !" la terre s'endeuille. La faune, la flore, les esprits, les nymphes, les dryades, les sylvains, les petits compagnons du pré et du bosquet s'assombrissent. L'herbe se courbe, l'oiseau se tait à la fatale nouvelle : "Le Grand Dieu Pan est mort !" C'est pourtant une sorte de couronnement car il est et restera le seul dieu à avoir eu accès au repos éternel....à l'éternel retour.


Les enfants de Pan

Image
source de l'image

S'il a disparu, aspiré par la mue, c'est que les temps ont changé. Il dérangeait avec son allure bestiale dénonçant l'origine velue. Hum ! mauvaise image pour une civilisation en marche, ces poils, ces cornes, cette queue. Pouah ! L'église en fit un diable, un Incube à bûcher. "Boutons-y céans le feu et dispersons ses cendres", qu'il n'en reste plus rien. Gloire à un Unique Dieu Céleste qui ne sent pas la gadoue !
Pan est parti en beauté. Il s'en est allé avant de voir la hache abattre ses vieux chênes...
...Mais Pan le visionnaire, durant ses méditations solitaires, n'avait-il pas pressenti le danger et préparé sa "survivance" tout au long d'une perpétuelle descendance ?
Le Dragon-dieu, cet autre vénérable vestige des premiers âges, n'avait-il pas dû pour échapper aux assauts des Archanges intégristes s’éparpiller comme un lombric et ressortir plus tard en une pléthore de "Lutins tétardiens" : crapoussins, crapaudins, coquadrilles et lézardins.
Aussi, au milieu des troupeaux de chèvres et des nymphes complices, à l'abri des paravents de la myrte et du pistachier, Pan a préparé son coup. Son fils Silène lui ressemble trait pour trait, poil pour poil, corne pour corne. Le sage Silène, compagnon des Ménades, incontinent repeuple les près de Silène qui engendrent les Satyres tout encornés, ensabotés, entonnant par combe et bosquets la renaissance de Pan partout où se porte le chant triomphant de leurs syrinx !
Cependant la traque aux cornus se faisant de plu en plus serrés et leurs territoires de plus en plus réduits, le Peuple Bouc décida de se disperser, et de disparaître en attendant des jours meilleurs.
Ils s'enfoncèrent sous terre, se dissimulèrent dans des grottes, sur les hauteurs les plus inaccessibles, émigrèrent. En Irlande, en Angleterre, en Écosse, en France, en Belgique, en Allemagne, en Scandinavie, dans les landes désertes, les bois, les vallées perdues, là où des Peuples Fées, parfois également réfugiés, les accueillaient...
Ainsi les Boucs montagnards s'accouplèrent à des bouquetins, des chamois, des blanchettes, des divinités alpestres Lamignacs et Fions ; les forestiers aux charmantes Dryades et gentils Sylvains, Leschiy aussi. La pratique est courante ! Ils épousèrent des fées, des elfes, des esprits du vent, de l'eau...et de ces amours enchantées éclorent une foultitude mutante des plus fantasques ! Chèvres ailées, silènes à pattes de bouc, lézards-boucs, boucs-chèvres, biques-boucs, chèvres-serpents...
Et ce n'est pas fini, car dans le secret de leur retraite profonde certains effrontés s'aventurèrent à frayer avec la succube, le démon et l'infernale cohorte, se mirent à potasser des grimoires sorciers, des livres de magie noire et invoquèrent les pires entités qu'ils..."connurent" ! Ils apprirent de cette honteuse facon à changer d'aspect, de forme et de couleur à la moindre incarnation. D'aucuns ne s'en remirent jamais.
Enfin, si les temps meilleurs attendus ne vinrent pas, les plus nostalgiques d'entre eux, les plus bienveillants et attentifs aux hommes descendirent prudemment petit à petit vers les vallées, s'attachèrent à quelques foyers, granges, vergers, aidant le paysan au champ, le berger au troupeau, protégeant, comme autrefois Pan, les récoltes et les animaux, et, bien-sûr, séduisant la maîtresse de maison.
Voyez parmi tous ces lointains héritiers de Pan combien portent un de ses évidents traits de caractère !...
Le Schrat, ce Crieur des bois dont les hurlements paniquent les promeneurs attardés...Et Puck aux oreilles pointues et rires en cascades...Et ce Fougre encorné...Et le sournois Faudoux des senâs...Et Peter Pan et sa flûte en roseaux...Et tout au bout, ce vieux Satyre de Verbouc si fatigué, qui pourtant, sur le tard, aurait engrossé une vadrouilleuse de kermesse...d'abord que le marmot n'a pas les pieds dans le même sabot !




Faune
Sous la dalle froide de l'oubli
Le plat Faune y est...

( Strauss-Heinz-Strumme, Das Volksleben der Neugriechen und das Hellenische Alterthum, vol. XI, Innsbruck, 1801 )

Image
source de l'image

Taille :
Pan mesurait un mètre soixante-deux, sa première descendance un mètre vingt, la deuxième régressa à la taille d'un bouc avant de se métamorphoser.

Aspect :
Toison crépue et abondante. Oreilles pointues et mobiles. Cornes plus ou moins longues selon l'age. Les plus vieux arboraient la magnifique parure du grand bélier. Bouche sans lèvre très rieuse. Barbe pointue. Corps trapu très musculeux, velu. Queue frétillante. Pattes de bouc extrêmement puissantes. Organes génitaux des plus développés.

Vêtements :
Nus, parfois recouverts de fourrures ou d'une couverture de paille. Une sorte de suspensoir de cuir lors des concours de sauts à obstacles, des courses et affrontements avec les boucs. Coquets, ils se paraient souvent de couronnes et guirlandes de fleurs.

Habitat :
Les prairies grecques et italiennes. Ils dormaient à la belle étoile été comme hiver.

Nourriture :
Miel, fruits, fleurs, lait, fromages, vins offerts par les bergers.

Mœurs :
Très libres.

Activités :
Bucoliques, champêtres et faunesques. Ils sont aussi protecteur de la nature, de la flore, de la faune. Les Satyres avaient le pouvoir de commander aux vents. Bons musiciens, excellents danseurs.

A l'origine c'est Faunus, "dieu champêtre" chez les Latins, assimilé à tort avec le Pan des Grecs, fils de Picus, lui-même fils de Saturne et divinité rustique qui se plaisait à prendre l'aspect vif du pivert. Faune est e protecteur des troupeaux contre les loups - d'où le surnom de Luperus.
De la suite de sa cuisse naîtrons les petits être velus, cornus, fourchus qui s'épandront par champs et contrées, se ramifiant en d'autres races de Kornbock et diverses successions : les Faunes.

Somewhere
Maison du Cancer
Maison du Cancer
Avatar du membre
Messages : 59729
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Shura du Capricorne

Messagepar Somewhere » lun. janv. 13, 2014 3:00 am

Quelques compléments sur le Capricorne et la mythologie :

Le Capricorne est représenté par un poisson-chèvre (Sukhurmashu), symbole du dieu Enki (Ea en akkadien) dans la mythologie du Proche-Orient ancien.

Image

Le Sukhurmashu est un animal fantastique de la Mésopotamie antique. La partie supérieure de son corps est celle d'un bouc et la partie inférieure est la queue d'un poisson. C'est donc l'antécédent du Capricorne des civilisations occidentales et la constellation du Capricorne ainsi que le signe du zodiaque lui sont déjà attribués. Le sukhurmashu est l'animal-symbole du dieu Enki/Ea. Il est donc associé aux Eaux primordiales. Il a également une fonction de génie protecteur. Sa légende viendrait du Chamois (rupicabra capricornus), les sumériens ayant été étonnés de voir une "chèvre" capable de nager avec aisance pour traverser les lacs des montagnes, donnant ainsi naissance au mythe de la chèvre-poisson.

Et un mot sur le dieu Enki/Ea :

Image

Ea ou Aya (dans les langues sémitiques antiques comme l'akkadien), connu sous le nom d'Enki dans les textes sumériens, est une des grandes divinités de la Mésopotamie antique et plus largement du Proche-Orient ancien. Ce personnage mythologique est peut-être apparu de la rencontre de deux figures, une divinité d'origine sémitique et une autre d'origine sumérienne, les attributs de la seconde ayant manifestement pris la pas par la suite. Ea/Enki est considéré comme le maître de la sagesse, des arts et des techniques, de la magie et de l'exorcisme. Dans les récits mythologiques, c'est une divinité très importante, qui intervient à plusieurs reprises en tant que démiurge ou conseiller et aide lors des situations de crise que rencontrent les autres grandes divinités. Il était vénéré en Mésopotamie, notamment dans la ville d'Eridu dont il était le patron, et disposait de sanctuaires dans de nombreuses villes. Son culte a connu un grand succès durant l'Antiquité, puisqu'il est attesté jusqu'en Anatolie et au Levant durant la seconde moitié du IIe millénaire av. J.‑C.

Image

Ea/Enki est également considéré comme le maître des eaux douces souterraines, Apsû.

L'Apsû (ou abzu en sumérien) est le nom de l'océan souterrain dans la mythologie sumérienne et akkadienne, il est composé d'eau douce. Selon cette croyance, les lacs, sources, rivières, puits et autres points d'eau douce découlent tous d'Apsû. Le Dieu sumérien Enki (Éa en akkadien) commença à vivre dans les eaux d'Apsû avant même que les êtres humains voient le jour. Sa femme Ninhursag, sa mère Nammu et une variété de créatures subordonnées y résident également. À Eridu, le temple d'Enki portait le nom d'E-abzu (le "temple abzu"). Certaines citernes d'eau sacrée, dans la cour des temples de Babylone et d'Assyrie, étaient également appelés apsû ou abzu. Utilisées dans un but de purification religieuse, ces citernes peuvent être considérées comme des précurseurs d'installations similaires dans les mosquées islamiques, ou encore des fonts baptismaux dans les églises chrétiennes. Apsû est aussi dépeint comme une divinité distincte, mais seulement dans l'épopée babylonienne de la Création, le Enûma Elish. Dans cette histoire, Apsû a les traits d'un monstre primitif composé d'eau douce, et se révèle l'amant d'une autre divinité primitive, Tiamat, une créature d'eau salée.

Apsû qui est bien entendu l'Abzu de Saint Seiya Omega.

Image

Et comme toujours dans Saint Seiya on retombe toujours sur nos pattes, on peut apercevoir sur son épaule droite une tête de Capricorne. 8-)
"On peut tous atteindre nos rêves. Il suffit d'y croire et de mettre le monde autour de nous en action."

Top films vus en 2019
Top animes vus en 2019
Top séries vues en 2019
Top séries TV all-time
Top DCEU

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » lun. janv. 13, 2014 3:01 am

CAPRICORNE ET ASTROLOGIE

Image

Les capricornes ont une apparence froide, rugueuse, distante, voire hautaine, mais ils ne sont en fait que timides et assez "mal à l'aise dans leur carcasse" qu'ils n'aiment pas et trouvent ingrate. En général peu élégants, raides, ils ont un air pataud et terrestre, et marchent un peu comme des paysans!
Il existe en fait 2 types de capricorniens : le "triste", saturnien, souvent maigre , une démarche un peu voutée, celui dont on dit qu'il est "né vieux" ... et un autre, plus étoffé, les yeux rieurs, plus "marsien" que le premier et ayant moins de classe, mais plus solide. Aucun des 2 en revenche n'est satisfait de l'apparence qu'il donne. Leur visage évoque souvent un peu la tête de chêvre (cf section mythologie qui suit ..)

La force du capricorne c'est sa résistance nerveuse incroyable, c'est d'entre tous les signes du zodiaque celui qui est le plus maître de lui, c'est un émotif contrôllé, un violent refoulé. Physiquement, c'est sur son corps que se manifestent en fait ses variations d'humeur qu'il maîtrise en dehors mieux que personne : il est souvent atteint de rhumatismes, excéma etc...Son point faible : le genou.
C'est un conventionnel, conformiste plus qu'un rebelle.
Il fait souvent de vieux os et n'est pas exposé à une mort prématurée. Son grand paradoxe est justement qu'il a tendance à se porter de mieux en mieux avec l'âge : son organisme vieillit prématurément mais il sait de mieux en mieux exprimer son énergie, d'où son côté "trompe la mort"...
Le capricorne est quelqu'un de sérieux, il a tendance à travailler comme un forcené et pris dans l'engrenage d'une vie professionnelle surchargée il a très vite tendance à en faire trop. Il a tendance à surestimer pour celà sa résistance nerveuse et lorsqu'il craque il est le premier surpris, et furieux car il ne s'accorde pas le droit d'être malade.

Son comportement :

Le capricorne est né frustré, quoiqu'on fasse, quoi qu'on lui donne. C'est un pessimiste, un sceptique(il doute de tout). Il lui faut donc de l'attention, de la gentillesse et de la tendresse, il ne supporte pas d'être rejeté et encore moins abandonné. Il donne l'apparence du calme, car il est très maître de lui, et par soucis de la réaction de l'autre il est capable de refouler ses colères les plus violentes. Il devrait justement apprendre à ne pas toujours se conduire de façon aristocratique et à avoir le courage de "gueuler un bon coup". Il a tendance à laisser s'accumuler les griefs et les rancoeurs, qu'il n'oublie jamais(il est très rancunier), mais le jour où il y a explosion, ce n'est pas la "coupe qui fait déborder le vase" mais la "citerne qui dévaste tout sur son passage" et son entourage, tout habitué à le voir toujours impassible en est tout surpris
Leur ambition(cachée...) est inépuisable et le travail acharné est leur arme maîtresse. Le capricorne apprend très tôt que quand il acquiert un pouvoir sur les autres, ceux-ci en ont moins sur lui. Il ne déteste pas "régenter son monde" et pour celà la politique l'attire parfois.
Mais il est surtout fait pour les entreprises de longue haleine, les travaux lents et difficiles ne le rebutent pas au contraire. Il peut mettre son intelligence analytique au service de travaux scientifiques, études philosophiques, recherches archéologiques etc. Le lointain passé l'attire assez. Il aime étudier les phénomènes jusqu'à en tirer la quintessence, aller au coeur : on trouvera beaucoup de capricornes parmi les médecins, chercheurs, savants, historiens..

Image

On lui reproche souvent d'être matérialiste , voire avare, scrupuleux, attaché aux biens de ce monde. Il trouve en fait dans l'argent une sécurité qui lui est nécéssaire. C'est un besogneux, un grand bûcheur et il s'arrange toujours pour assurer sa subsistance et même celle des autres.
Il a le sens des responsabilités et si le destin ne lui en envoie pas il s'en crée ou s'en invente. Etre responsable, c'est être en même temps nécessaire, voire indispensable, et donc moins facilement "rejetable" .. L'orgueil est son arme maîtresse mais est à double tranchant : il le pousse à entreprendre et comme il a la persévérance et la résistance d'un coureur de fond, il atteint les buts qu'il s'est fixé. De tous les signes il est celui qui incarne le plus la parfaite autodiscipline. Il a le sens de l'essentiel, pour lui la vie est une affaire sérieuse. C'est le signe le plus couronné de succès.
Mais en même temps il l'empêche de demander de l'aide quand il en a besoin, il a horreur d'avouer ses moments de faiblesse, et accepte souvent des compromissions, par peur des affrontements, puis se le reproche ensuite longtemps ...

Il a horreur du travail en équipe et préfère assumer seul ses responsabilités. C'est un solitaire, pour la raison qu'il ne se fait confiance qu'à lui-même. Rien ne lui est plus dur que de déléguer ses pouvoirs et il a en outre horreur d'être bousculé, contrôlé, surveillé. Très sensible à la critique, très touché par les encouragements, il se construit sa carapace comme il peut et son refuge est le travail. Le pire châtiment à lui infliger serait de lui imposer des vacances éternelles !

On peut compter sur lui car il est franc , intègre et de parole, mais il prend son temps. D'ailleurs il a le temps. Sa réussite est souvent tardive, dans tous les domaines, même en amour. Il rajeunit avec les années...
Ses relations avec les autres sont caractérisées par la méfiance : il s'avance par exemple vers l'amour "sur la pointe des pieds" (il est l'antithèse d'un bélier fonceur), et souvent avec un air soupçonneux et revêche. Comme c'est un moraliste, il donne souvent aux autres l'impression qu'il les juge, et même si ce n'est pas tout à fait vrai, il a tôt fait de voir leurs faiblesses et leurs "petits côtés". Pour cette raison les capricornes ne sont souvent pas très aimés des autres qui les considèrent parfois égoistes voir dominateurs, ne comprenant pas leur grande patience et résolution.
Il a du mal a extérioriser ses sentiments : à l'autre de savoir une fois pour toute qu'il est aimé.. Il est lent à se décider en amour car il est de tempérament fidèle et n'aime pas le changement. Comme en tout il a le goùt du solide (opposé des poissons et des béliers..) , il n'aime pas revenir en arrière, les habitudes , la routine sont pour lui rassurantes.
Sa couleur est le noir.

Quelques exemples de capricornes : Staline, Mao Tse Tung, Nasser, Richard Nixon, Depardieu, Paul Amar, Louis Pasteur, Pierre Mendès France, Olivia (star academy), Lara Fabian, Pascal Obispo, Guy Forget, Michael Shumacher, Lilian Thuram, Pierre Beregovoy...

PS : ce petit tableau provient largement du livre de Joëlle de Gravelaine : Mon signe astral



Annexe : Saturne : La planète du capricorne

Image Image

Le texte qui suit est extrait du site zodon.fr

Le Capricorne est sous la férule sévère de Saturne. Avec Saturne commence l’hiver rigoureux de l’espèce et de la personne. Le Soleil est au plus bas dans le ciel et il n’est plus question de profiter de la douceur des temps, de s’épanouir dans la chaleur des facilités partagées. L’existence s’éprouve comme une lutte, une autonomie durement acquise. Et le temps naturellement se conjugue au futur. Saturne est Cronos, le temps nécessaire à toutes les réalisations mais aussi bien le temps qui détruit ses propres œuvres. Dans la mythologie, Cronos-Saturne est un vieillard qui dévore ses propres enfants. Et il y a toujours chez le Capricorne un petit quelque chose qui lui ressemble.

Quand le Capricorne en a fini de se mordre la queue, quand son œuvre le dépasse lui-même, quand il fait le sacrifice de son égoïsme personnel, le vieillard fait alors une cure de jouvence. Saturne devient celui qui fait régner l’Age d’Or sur la Terre. Le Capricorne ne subit plus son destin mais accomplit sa destinée. Avec Cronos, le Capricorne est un personnage qui évolue lentement et se prolonge dans l’avenir. Ses joies et ses malheurs, ses sympathies et ses inimitiés prennent facilement une allure chronique. Mais le temps c’est aussi l’endurance physique ou nerveuse. Le Capricorne résiste à toutes les agressions matérielles ou morales : il s’accommode de toutes les nuisances de son environnement ou de son entourage. Le temps joue en sa faveur : il le sait.


Petits parallèles avec le personnage de Shura

Image

Plusieurs parallèles sont frappants à constater avec notre chevalier d'or. Cette symbolique du personnage qui poursuit un but de façon un peu obstiné nous rappelle un Shura qui a toujours servi fidèlement un pope tyrannique plus par aveuglement que par conviction (anime)

La symbolique de l'élévation de la mer vers la montagne ( voir section mythologique ) rappelle un peu l'ultime dragon (le moment où Shiryu et lui sont projetés dans l'atmosphère) qui lui fait radicalement changer de point de vue sur le pope : il est à ce moment là le capricorne qui a mûri, qui a ouvert les yeux sur la Vérité. Avant celà il était "borné" et détestable, après celà, il devient "sublime" et admirable ..
Je ne m'attarderai pas sur son apparence physique qui est bien évidement l'une des moins attrayante parmi les chevaliers d'or (plein de fans de Saint Seiya ne l'aiment pas comme chevalier d'or parcequ'il n'est "pas beau" comme un Camus , un Saga ou un Aiolia !!)

On dit souvent les capricornes froids.. Vous aurez remarquez la voix parfois glaciale voire emprunte d'un certain cynisme de Shura (au passage très bien renforcée et soulignée dans la version française avec le doublage de Henry Djanik !
"Hummm ... tu mens et tu vas payer en subissant le tranchant de ma lame ..." ).

Autre aspect notable : le capricorne franc et de parole : Shura n'est-il pas celui en qui le pope semblait avoir la confiance la plus totale puisque c'est lui qu'il a envoyé pour châtier Ayoros ? Après tout d'autres ne l'ont pas servi toujours avec autant de "fidélité aveugle" (Aiolia, Mu, le vieux maître de la Balance, Aldébaran ...)

On peut enfin établir un petit parallèle entre Shura et le personnage de Cronos ( Saturne chez les romains, comme il a été dit plus haut, le signe du capricorne est très lié à cette planète et au dieu correspondant ) ; Saturne, le vieillard qui dévore ses enfants, comme le capricorne dévore parfois son oeuvre, l'égoïsme pouvant le conduire à se " mordre la queue" , son oeuvre le dépassant. De même pourrait-on dire, Shura qui se veut protéger Athéna de toute son âme et avec toute son abnégation finit par faire le contraire et être dépassé par les évênements ...


Annexe : Groupe Sanguin et personnalité

Pour compléter l'étude de personnalité de Shura on peut rappeler qu'il est du groupe sanguin B.
Une croyance populaire au Japon voudrait que les groupes sanguins influencent la personnalité d'un individu ( au même titre que l'astrologie et d'autres facteurs ). Le groupe sanguin permettrait aussi de prédire la compatibilité des individus les uns avec les autres. Au Japon, se renseigner sur le groupe sanguin d'une personne est considéré aussi banal que de s'enquérir du signe astrologique dans d'autres pays. Quand on lit une présentation d'une personnalité il y a presque toujours son groupe sanguin. Bien que cette théorie soit dénoncée par de nombreux scientifiques comme étant une simple superstition, ceci n'a pas réduit la popularité du phénomène. Cette croyance a été amplifiée dans les années 1970 par un livre de Masahiko Nomi.
De là découle aussi la présence du groupe sanguin dans de nombreuses fiches de personnages de manga ( à l'instar de ceux de Saint Seiya )

Shura appartient au groupe B.
Ce groupe est caractérisé par les traits positifs suivants : Enthousiaste, actif, entreprenant, créatif, passionné, fort
Les traits négatifs : Égoïste, irresponsable, rancunier, imprévisible.
Comme on peut le voir, celà se rapproche de certains traits associés par ailleurs au capricorne, ce qui n'est sans doute pas un hasard.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Aries Phoenix
Le 3ème Âge
Le 3ème Âge
Avatar du membre
Messages : 19246
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Shura du Capricorne

Messagepar Aries Phoenix » lun. janv. 13, 2014 3:01 am

Edit ( phoenlx )
Je rajoute ici ce commentaire d'Ariès Phoenix posté un jour sur le forum ( dans ce topic ) à propos de l'astrologie du Capricorne, et des connexions avec la personnalité et le personnage de Shura dans la série

___________________________________________________________________

Capricorne

Bon... là je marche sur des œuf. Vais-je me manger une des œufs brouillés ? :siffle:

21 décembre - 19 janvier
3ième signe de Terre - 4ième signe Cardinal (Solstice d'hiver) - Féminin

En analogie avec Saturne son maître et la Maison 10 (Symboliquement, le Temps)

Le Capricorne maîtrise les genoux, le système osseux et la peau.

Sa couleur est le noir, ou le gris, le vert et le marron, son minéral le jade, son jour le samedi, son style classique, sobre, bon genre ou neutre, ses métiers, la politique, la recherche, la justice, les sciences, la mécanique, l'administration :lol: ...

Si vous êtes du signe du Capricorne, ou Ascendant Capricorne :

Psychologiquement, vous êtes d'une nature introvertie et froide, complètement contrôlée et flegmatique, du moins pour l'apparence que vous donnez invariablement. Semblant non émotif et austère, vous ruminez en réalité avec toute votre secondarité les stratégies ou les réactions que vous créez en réponse à l'environnement. Lent mais très réfléchi, solide et équilibré, aussi sec que vous êtes froid, vous mettez toute la puissance de votre caractère au service de votre ambition immense et à long terme ou de votre détachement des choses terrestres pour vous tourner vers les valeurs spirituelles.

Comme tous les individus nés sous les signes d'apparence plutôt réservée et dure, l'intérieur de la personnalité est souvent charmante et douce, comme si la carapace qui s'était forgée avec tant d'épaisseur pendant l'enfance avait gardé intactes la pureté et la chaleur de l'âme emprisonnée dedans.

Vous êtes sérieux, froid, discipliné, patient, concentré, réfléchi, ambitieux, sec, indomptable, prudent, lucide, obstiné, prévoyant, dense, stable, introverti, sévère, volontaire, travailleur, responsable, persévérant, honnête, réaliste, fidèle, réservé, résolu, moralisateur :lol: :lol: , tranquille, rigoureux, attaché, fiable mais vous pouvez être aussi renfermé, calculateur, mesquin, cruel, antipathique, impitoyable :lol: :lol: :lol: , égoïste, terne, rigide, lent ou sceptique.

Pays : Inde, Mexique, Afghanistan, Macédoine, Thrace, côte yougoslave, Orcades et Shetland, Albanie, Bulgarie, Saxe.
Villes : Delhi, Oxford, Bruxelles, Mexico, Port-Saïd, Gand, Constance, Mecklembourg, tous les centres administratifs des capitales.
Animaux : Chèvre, bouc, porc et tous les animaux à sabots fendus.
Aliments : Viande, pomme de terre, orge, betterave, épinard, malt, nèfle, oignon, coing, farine et féculents en général.
Herbes et aromates : Chanvre indien, consoude, centaurée, ciguë, jusquiame.
Fleurs et plantes : Lierre, pensée sauvage, amarante, pensée.
Arbres : Pin, saule, orne, tremble, peuplier, aulne.
Pierres Métaux et Sels : Turquoise, améthyste, argent, plomb, phosphate de calcium, fluor de calcium.


Je précise, ce n'est pas de moi... :wink:

Les Capricornes sont souvent perfectionnistes et moralisateurs, parfois castrateurs par leur extrême prudence ou pessimistes. Mais ces traits ne font que dissimuler une grande sensibilité, souvent frustrée par la vie. Leurs principales qualités restent la fiabilité et la persévérance.
Signe de maturité (seconde partie du cadrant), le Capricorne est tourné vers le "nous", le groupe, dont il envisage l'accomplissement par le travail.

Venons-en à Shura

Image

Shura est probablement le Gold à l'apparence la plus aride. Il semble froid, imperturbable, et ne perd pas son temps en palabres. Dans un combat, il va droit au but, sa détermination est indéflectible, peut-être un peu trop... Mais c'est surtout un être juste, qui fait ce qu'il doit, ou au moins ce qu'il croit devoir faire. Il veut, par la persévérance, devenir l'arme absolue d'Athéna, il est donc particulièrement fasciné par la sagesse. Cette justice et ce travail luis donnent la légitimité d'Excalibur. Plus qu'une attaque, c'est sa manière d'être en tant que combattant. Il peut d'ailleurs l'utiliser avec n'importe quelle partie de son corps, ce qui fait de lui un adversaire redoutable et imprévisible. Son ambition d'être le meilleur des Golds le pousse à exceller, même s'il n'est peut-être pas aussi puissant que d'autres.

Son attachement à la fragilité de l'enfance est mise illustrée par le fait qu'il épargne Athéna dans une scène assez émouvante, bien qu'il préfère se dire que de toute façon, l'enfant mourra. Sa bonté est également mise en avant par son sacrifice pour sauver Shiryu, ce qui révèle à nouveau son sens de la justice, dès qu'il la voit. Par après, ses sentiments apparaissent encore plus clairement dans son chagrin immense devant son devoir de tuer Shaka, puis dans sa fraternité envers Shyryu, à qui il a transmis le devoir qu'il ne peut plus assumer...

Un Gold exemplaire, qui a gagné son armure à force de persévérance, là ou d'autres sont nés avec le talent suffisant pour la détenir (Mû, Shaka, Ayoros...).

P.S. Il s'agit ici d'une analyse objective, constatée pour le caractère du signe chez de nombreuses de mes connaissances, et pour le Saint, voyez par vous-mêmes. Le "copinage", je connais, mais je n'ai pas pour habitude de "draguer", que ce soit en amour ou en amitié.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » lun. janv. 13, 2014 3:01 am

LIEU D'ENTRAINEMENT

Pour les curieux parmi vous qui se demandent quelle est cette région du Pico de Aneto dans les Pyrénhées dans laquelle Kurumada nous place l'entrainement de Shura, voici plus bas une photo. Cette région se situe dans le massif de la Maladeta en haut Aragon (Espagne).
L'emplacement n'est pas illogique et correspond bien à toute la symbolique décrite précédemment sur le signe du capricorne (avec l'image forte de la montagne comme symbole de l'ascenssion de l'Homme vers son sommet, la montagne également habitat de la chèvre Amalthée etc ... D'ailleurs les gens natifs du signe sont réputés aimer le milieu montagneux).

Image

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » lun. janv. 13, 2014 3:01 am

LE TEMPLE DU CAPRICORNE

Image

Le temple que garde Shura est celui de la Chèvre Montagneuse (ZanYouKyuu en version originale, Maison du Capricorne dans la version française). On peut d'ailleurs remarquer la petite chèvre représentée sur le temple ( image ci-dessus ).

Dans la version manga le temple du Capricorne possède une forme plus simple à l'instar de beaucoup de temples du sanctuaire ( qui ont été embellis et rendus plus complexes, dans la version dessin animé )
Ci-dessous : capture du tome 9 des mangas aux éditions Kana ( version rééditée )

Image

L'intérieur du temple est agrémenté de nombreux objets d'art, des fresques, statues, ci-dessous un aperçu d'un des plafonds de ce temple très particulier qui ressemblerait presque à un musée !

Image

Dans la version dessin animé Shura s'imagine être le plus fervent protecteur de la déesse Athéna, c'est pourquoi son temple contient aussi une statue à l'effigie de la déesse, la représentant en train de remettre l'épée sacrée Excalibur à un soldat, récompensant ce dernier pour sa fidélité , censée faire échos à la fidélité du chevalier du capricorne lui-même , du moins, celle dont il s'imagine être animé ( Puisqu'on sait qu'il est trompé par le grand pope et qu'en réalité en s'opposant aux chevaliers de bronze et à Shiryu son adversaire, il s'oppose sans le savoir à la véritable Athéna, alias Saori Kido, erreur dont il ne se rendra compte qu'au moment de mourir.
Ci-dessous : Voici la statue de la déesse à l'intérieur de son temple.

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » lun. janv. 13, 2014 3:02 am

L'ARMURE D'OR ET LE SURPLIS DU CAPRICORNE

:arrow: Version anime :
( à gauche : l'armure d'or , à droite, le surplis du Capricorne que porte Shura dans le chapitre Hadès Jûnikyû )

Image Image

:arrow: armure d'or du Capricorne version manga ( colorisation par Jaxom )

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » lun. janv. 13, 2014 3:03 am

COMEDIENS DE DOUBLAGE

Version japonaise

Kōji Totani
Image
Il était la première voix de Shura (dans la série de 1986 et le film Abel). Il avait également été la première voix de Mozes. Hormis Saint Seiya, on a pu l'entendre dans plusieurs séries Gundam, la saga Dragon Ball, Ken le Survivant etc... Il était aussi la première voix japonaise de Revolver Ocelot dans les jeux Metal Gear Solid. Il est décédé en 2006.

Takeshi Kusao
Image
Il a repris le rôle de Shura en 2002 (à l'occasion de l'adaptation du chapitre Hadès en anime), il était également l'une des voix de Nachi dans la série de 1986 et a repris le rôle de Jabu dans Saint Seiya Omega. Par ailleurs, il double Ishimatsu dans Ring Ni Kakero, Trunks dans Dragon Ball Z, Müller dans Gundam Wing, Kai dans Akira, Mao dans Code Geass et même été la voix japonaise de Leonardo DiCaprio dans plusieurs de ses films (dont Titanic) !

Shinji Kawada
Image
Il assure la version du personnage apparaissant dans le film Legend of Sanctuary. Par ailleurs, il est la voix de Thanatos dans The Lost Canvas. En dehors de Saint Seiya, on a pu l'entendre dans Bakuman (Yoshihisa Heishi), L'Attaque des Titans (Auruo Bossard), Naruto (Shino Aburame et Bisuke) ou encore Black Bullet (Hidehiko Gadō). Il a aussi été la voix japonaise de Spider-Man à plusieurs reprises.


Version française

Henry Djanik
Image
Dans la version française c'est Henry Djanik qui double principalement Shura dans la série d'origine ( épisodes du sanctuaire lors du combat contre Shiryu et ses quelques apparitions dans Asgard à l'exception de l'épisode 97).
Henri Djanik est aussi la voix fameuse et récurrente de Ikki du Phénix , d'Aldébaran du Taureau, du grand pope (donc Saga) dans certains épisodes ; Il double aussi Camus (deuxième voix) , Bud d'alcor, Krishna de Chrysaor, Baian, Masque de mort, Milo, Cassios, Mitsumassa Kido ... Il a participé hormis Saint Seiya a d'autres doublages de séries d'animation comme Goldorak, Cosmocats et Dragon Ball Z, et hors animation, l'agence tout risque (mister T), Mad Max 2 et certains personnages de western ( entre beaucoup d'autres ). C'est la voix attitrée d'Ernest Borgnine, Anthony Quinn et Telly Savalas dans de nombreuses séries et films.
Voir sa fiche ( rubrique Doublage )

Eric Legrand
Image
Eric Legrand qu'on ne présente plus... Il est la voix de Shura dans l'épisode 97. Il a par ailleurs prêté sa voix à de nombreux autres personnagess de Saint Seiya et surtout au personnage principal, Seiya de Pégase sur la plupart des épisodes. Dans la série il double aussi Mime, Shaka dans les épisodes 52 et 56 à 59, Saga (dans l'épisode 11 du chapitre Poséidon) , Albérich, Sorrento, Crystal et bien d'autres. Il a aussi doublé Asmita dans The Lost Canvas. Hormis Saint Seiya, Eric Legrand est par ailleurs la voix de Végéta, de Yamcha et du commentateur dans la série Dragon Ball, celle de Scott Baio, celle d'Alexis Denisof (Whesley Wyndham-Pryce dans Buffy contre les Vampires et Angel), Cameron Daddo (Rollie Tyler dans FX, Effets Spéciaux), Charlie Sheen... Voir sa fiche : Eric Legrand.

Serge Bourrier
Image

Il double Shura dans le chapitre Poséidon et dans le film Abel. Serge Bourrier est un acteur de théâtre et de doublage français né en 1932. D'abord acteur de théâtre, il se tourne vers le doublage, notamment de séries d'animation japonaises. Avec l'expérience, il devient directeur de plateau de doublage.
Dans la série Saint Seiya il est entre autres la voix de Shun ( sur la plupart des épisodes de la série des années 80 ) ; la voix de Poséidon, de Hagen, de Siegfried, et bon nombre de "méchants" comme certains chevaliers d'argent .. il double aussi le grand pope Sage dans l'anime Saint Seiya Lost Canvas...
Il est Genma dans 'Ranma 1/2, il incarne aussi de nombreux ennemis dans Nicky Larson et les samouraï de l'éternel. Au cinéma, il est apparu notamment dans 'Le Distrait' (1970) et 'Je Sais Rien Mais Je Dirai Tout' (1973). Voir son topic


Bruno Dubernat

Image

Il s'agit du comédien de doublage de Shura dans le jeu vidéo Saint Seiya : le Sanctuaire sur PS2, dans lequel il double aussi Ikki et le narrateur. Il est très connu pour doubler le personnage de Jigsaw dans la saga Saw ou encore l'acteur Neal McDonough très régulièrement. Il dirige aussi quelques doublages (Death Note, Lost etc...).

David Manet
Image

Il double Shura dans la première partie du chapitre Hadès (Jûnikyû, le Sanctuaire) et assure également la version du personnage apparaissant dans le film Legend of Sanctuary dans lequel il faisait aussi Aphrodite, et a doublé Mû dans Soul of Gold. Une des voix belges les plus connues, il est entres autres James dans Pokémon, Tristan dans Yu-Gi-Oh ou encore le 9ème et le 10ème docteur dans Doctor Who.

Thierry Kazazian
Image

Il double Shura dans la partie Hadès Inferno ( Meikai ) et Hadès Elysion. Pour cette partie , il était aussi le directeur du plateau de doublage. Dans le même arc, il double également les personnages de Dohko, Rune, Markino, Saga ou encore Rock. Hormis les OAVs, il est également la voix de Hyôga, de Milo et de Mû dans le jeu vidéo Saint Seiya : le Sanctuaire et est par ailleurs la voix de beaucoup d'autres personnages dans d'autres séries et univers ( c'est une voix très connue du monde de l'animation et un grand directeur artistique). Voir son topic


Maxime Donnay
Image

Il double Shura dans Soul of Gold, dans lequel il fait aussi Shaka. Avant cela, il avait prêté sa voix à Seiya dans le film Legend of Sanctuary. Ce comédien belge a également pu être entendu dans la saga Naruto (sur le rôle de Saï), Inazuma Eleven (Axel Blaze) ou encore Pokémon (Rachid). Il double également le rôle titre dans la série TV Marco Polo.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » lun. janv. 13, 2014 3:03 am

GALLERIES D'IMAGES ET DE FANARTS DE SHURA

On commence par une belle illustration signée Carlos Lam ( illustrateur péruvien ) Voir son site

Image

D'autres :
Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Je complète avec les Ultimate Wards Cards ( signées Thanatos Sama et que vous pouvez retrouver sur sa page facebook ; voir aussi ce topic du forum)
Cards du capricorne que vous pouvez retrouver aussi en début de page 2 de ce topic !

on commence par Shura avec l'armure d'or du capricorne :


Les cards de Shura version renégat :


Pour compléter , une petite capture de Shura dans le jeu vidéo Saint Seiya pour PS3 : Les chevaliers du zodiaque : La bataille du sanctuaire
( Saint Seiya Senki )

Image

Et pour finir : un portrait par l'illustrateur français Jérôme Alquie
Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » lun. janv. 13, 2014 3:04 am

MERCHANDIZING

:arrow: Figurines vintages ( shura et shura surplis )

Les boîtes :
Image Image

Les figurines ( et totem ) cliquez pour agrandir :
Image Image


:arrow: Les figurines Myth Cloth de Shura

Myth Cloth Shura ( Première version, chevalier d'or )

Image

Image Image Image


Myth Cloth Shura renégat ( version surplis du Capricorne )

Image

L'image suivante est issue d'un concours photo du forum Ma déesse ( décor réalisé par Voras , de la team Destroy The Temple Crew )

Image

Myth Cloth Shura ( version EX , réédition )

Image

Image Image Image Image Image

:arrow: Autres figurines ( gashapons , agarumas, Chozokei, Grow, et figurine d'un jeu d'échec )

Image Image Image Image Image

On termine par une belle mise en scène d'un fan
( Pour la source, je crois que c'est Le forum Ma déesse mais je ne suis plus sûr , si l'auteur de cette image tombe dessus qu'il n'hésite pas à me contacter pour sourcer .. )
Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Maison du Cancer
Maison du Cancer
Avatar du membre
Messages : 59729
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: [ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar Somewhere » lun. janv. 13, 2014 9:39 pm

Marrant quand même le melting-pot de ce personnage, un espagnol avec un nom hindou, une attaque inspiré d'une légende des contes bretons, et une constellation d'une chèvre grecque^^
"On peut tous atteindre nos rêves. Il suffit d'y croire et de mettre le monde autour de nous en action."

Top films vus en 2019
Top animes vus en 2019
Top séries vues en 2019
Top séries TV all-time
Top DCEU

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » lun. janv. 13, 2014 9:45 pm

exact, ba j'ai envie de dire, à l'image de beaucoup de choses, personnages, situations, lieux dans saint seiya, cette série est un mix de plein de trucs ! C'est vrai que lui cumule pas mal de choses ( Je dois vous avouer qu'à l'époque quand j'étais petit, le coup d'Excalibur mélangé à Athéna m'avait presque choqué :lol: ) C'est osé quand même.
Mais sinon comme j'explique dans la fiche je pense qu'il y a une logique derrière tout ça. Déjà le fait qu'il se soit entrainé en milieu montagneux ( pyrénées ) c'est à relier justement à l'environnement de la chêvre symbole du capricorne ; après le coup de l'analogie à h'indouisme, c'est pas mal vu ( pour le nom ) par rapport justement au lien avec l'épée ; En outre je trouve aussi que l'épée tranchante est un pouvoir qui sied bien à un capricorne ( les capricorne sont réputés froids , parfois assez abrupts , tranchants ( dans leurs remarques etc ) je vais pas faire un dessin on en a quelques spécimens ici dont moi :lol: C'est en tout cas un peu ce que disent certaines descriptions astrologiques, je trouve que c'est pas mal vu avec le coup d'Excalibur ( je lui vois plus avoir ce type d'attaques que des roses comme aphrodite par exemple !! )
Après Kurumada a relié ça à l'excalibur des bretons, j'ai envie de dire, c'est du Kurumada tout craché, auteur qui ose tout ( comme le coup du mur des lamentations, du chien Adolf et autre ! ) c'est dinguot, mais ça prend !!
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

monio
Maison du Taureau
Maison du Taureau
Messages : 322
Enregistré le : mar. déc. 24, 2013 10:21 pm

Re: [ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar monio » jeu. janv. 16, 2014 10:40 pm

Dans le manga original,d’après se que j'ai compris le Shura est parfaitement au courant que le pope est saga,ou en tout cas un imposteur assassins mais il s'en tape,il a décidé de servir le mal en connaissance de cause,comme masque de mort et aphrodite.

Dans le dessins animé,il ignore que le pope est un homme maléfique et pense etre le plus noble et le plus dévoué chevalier d'athéna.


C'est le grand écarts entre le matériel de base et la série animé.
"Si tia l'poireau entre les jambes tu dois aimé les femmes, sinon c'est qu'tié pas normal"

Andréas A. 11 ans.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » jeu. janv. 16, 2014 11:13 pm

monio > oui c'est l'un des personnages qui a le plus varié d'esprit je trouve !
Faudra que je complète un peu la fiche pour mieux présenter la chose ( là c'est juste une ébauche )

Merci à Nova d'ailleurs d'avoir complété pour la mythologie ( j'ai moi-même des trucs à rajouter mais plus autour de la mythologie grecque et de la chêvre Amalthée. D'ailleurs je connaissais la référence du capricorne à cette chèvre qui a nourri Zeus ( et au dieu Pan ) mais je ne connaissais pas trop ce lien aux folklores mésopotamiens ..
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Maison du Cancer
Maison du Cancer
Avatar du membre
Messages : 59729
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: [ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar Somewhere » ven. janv. 17, 2014 12:33 pm

En faite le mythe mésopotamien a inspiré le mythe grec.
"On peut tous atteindre nos rêves. Il suffit d'y croire et de mettre le monde autour de nous en action."

Top films vus en 2019
Top animes vus en 2019
Top séries vues en 2019
Top séries TV all-time
Top DCEU

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » lun. janv. 20, 2014 5:09 pm

Je suis en train de relire la description qu'avait copié collé Ariès Phoenix sur les capricornes, c'est fou tout ce dont on nous affuble :lol:

Aries Phoenlx a écrit :Si vous êtes du signe du Capricorne, ou Ascendant Capricorne :

Psychologiquement, vous êtes d'une nature introvertie et froide, complètement contrôlée et flegmatique, du moins pour l'apparence que vous donnez invariablement. Semblant non émotif et austère, vous ruminez en réalité avec toute votre secondarité les stratégies ou les réactions que vous créez en réponse à l'environnement. Lent mais très réfléchi, solide et équilibré, aussi sec que vous êtes froid, vous mettez toute la puissance de votre caractère au service de votre ambition immense et à long terme ou de votre détachement des choses terrestres pour vous tourner vers les valeurs spirituelles.

Comme tous les individus nés sous les signes d'apparence plutôt réservée et dure, l'intérieur de la personnalité est souvent charmante et douce, comme si la carapace qui s'était forgée avec tant d'épaisseur pendant l'enfance avait gardé intactes la pureté et la chaleur de l'âme emprisonnée dedans.

Vous êtes sérieux, froid, discipliné, patient, concentré, réfléchi, ambitieux, sec, indomptable, prudent, lucide, obstiné, prévoyant, dense, stable, introverti, sévère, volontaire, travailleur, responsable, persévérant, honnête, réaliste, fidèle, réservé, résolu, moralisateur :lol: :lol: , tranquille, rigoureux, attaché, fiable mais vous pouvez être aussi renfermé, calculateur, mesquin, cruel, antipathique, impitoyable :lol: :lol: :lol: , égoïste, terne, rigide, lent ou sceptique.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » mar. janv. 21, 2014 1:06 am

Bon je considère la fiche sur Shura quasiment terminée, je l'ai complétée ces derniers jours ; je me suis bien amusé sur l'astrologie et la mythologie car c'est mon signe et ça m'amuse toujours d'évoquer la symbolique autour du dieu Pan et autre ( j'ai aussi repris un commentaire qu'avait posté un jour Ariès Phoenix dans le topic des signes astrologiques .. )

content au passage d'avoir fait cette fiche en cette semaine de mon anniversaire et du Capricorne, ça tombe bien :super: Dans la même veine du coup je pense attaquer le Verseau les prochains jours et ça tombera bien aussi ( après il restera très peu de chevaliers d'or à faire vu que Nova est en train de faire Shion .. )

Il manque tout de même des choses, par exemple il faudrait compléter le paragraphe sur la side story ( j'ai la flemme pour le moment, si quelqu'un veut le faire .. je ne sais plus trop de quoi il retourne, ça doit être la side story 2 qui est consacrée à shura et à sa relation avec aiolos .. )

j'aurais aussi aimé trouver une ou deux images de cosplay mais j'en ai trouvé très peu de vraiment topissimes ..

Il faudrait éventuellement voir si la partie doublage est correcte ( pour le doublage du jeu vidéo je n'ai pas trouvé la référence, wikipédia ne le précise pas ) ,

je terminerai aussi de réhéberger certaines images dans les jours qui viennent ; j'ai essayé d'évoquer le manga, l'anime et les différences mais j'espère que je n'ai pas oublié des trucs importants. Il aurait éventuellement fallu parler du film Abel ( pour l'instant j'ai complètement zappé ça ) et pour le G, je me suis fié un peu aux résumés sur le net car j'ai peu avancé dans les tomes.

J'ai une interrogation et un trouble concernant le lieu d'entraînement de Shura :?: :!: . Sur une vieille page web que j'avais faite à son propos, j'avais mis Pico di aneto ( il s'agit d'un lieu dans les Pyrénées dans le massif de la maladeta ) mais je ne retrouve plus nulle part la référence à celà, à part sur un site web : cybercombatclub ; et je me souviens qu'à la fin des années 90 c'était un des sites web sur lesquels je m'alimentais souvent - sans doute car à part cyber Namida et quelques rares autres il existait très peu de pages sur saint seiya à l'époque, donc ça m'étonne pas que je l'ai mis dans ma fiche, par contre je me demande bien d'où ça sort et où le webmaster a été cherché ça, ça m'a pas l'air canonique ( si quelqu'un pouvait confirmer ou infirmer ? ) sinon je pense que Kurumada précise les Pyrénées mais en restant vague ..

Allez je termine par une image de Shura sans son armure

Image

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » dim. févr. 02, 2014 10:55 am

J'ai rajouté un petit paragraphe dans la rubrique astrologique ( et c'est un peu lié à la mythologie aussi ) à propos du lien entre le capricorne et Saturne ( ou Cronos le père de Zeus qui dévore ses enfants ) :
Image
j'en avais déjà parlé mais j'ai trouvé un texte qui analyse bien le rapport profond au signe ( j'ai complété aussi la partie des analogies avec shura en conséquence du coup )

Ce qui m'a poussé à faire à l'instant une recherche Google la-dessus est la conversation de l'autre topic entre le rapport entre Chronos ( le dieu du temps, dieu primordial, qui dans saint seiya est une sorte de dieu "panthéiste" --> Dieu qui engendre ensuite tout l'univers de sa propre substance, la matière, l'énergie, le Big Will, c'est un peu son corps une fois dissous après le Big Bang .. Dieu du continuum spatio temporel
dans la mythologie grecque c'est aussi un dieu primordial et du temps

et Cronos ( qui est autre chose puisque c'est l'un des Titans, le père de zeus et des olympiens, qui cherche à dévorer sa progéniture pour éviter qu'un ne prenne sa place ( cf ce tableau fameux de Goya posté plus haut )
Cronos associé donc à la planète saturne ( car au dieu romain saturne )

Je cherchais s'il y avait un rapport entre Saturne et Chronos avec un H.
Ils sont bel et bien séparés, c'est connu. Par contre sur certains sites web ( ce qui confirme ce que je pense mais l'info est à confirmer ) il semblerait que dans les traditions tardives de la mythologie grecque, ils assimilent un peu Chronos et Cronos ( d'où sans doute la confusion qui existe parfois ) ; Comme s'il était finalement considéré comme un même dieu, mais je ne sais pas trop comment les mythes s'adaptent à ça ( je ne sais pas si Nova en a parlé dans son topic sur la mythologie )
Toujours est-il que le signe du capricorne est lié à la planète saturne, à Cronos ( sans le H, le père de zeus )

Mais vu le rapport si particulier du capricorne au TEMPS ( s'il y a bien un signe zodiacal lié au temps c'est celui là ) je me demandais s'il n'y avait pas un rapport entre capricorne et Chronos avec H, le dieu primordial. c'était un peu mon interrogation mais je ne trouve pas de sites web ( à part certains qui justement, se trompent en mélangeant les deux .. )
Qu'en pensent nos spécialistes des mythologies et de l'astrologie ? ( ariès ? sauron ? camille addams ? nova ? )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Maison du Cancer
Maison du Cancer
Avatar du membre
Messages : 59729
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: [ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar Somewhere » dim. févr. 02, 2014 11:09 am

phoenlx a écrit : Comme s'il était finalement considéré comme un même dieu, mais je ne sais pas trop comment les mythes s'adaptent à ça ( je ne sais pas si Nova en a parlé dans son topic sur la mythologie )


Effectivement j'en avais un peu parlé, dans certaines versions, Cronos et Chronos sont un seul et même personnage.

Mais perso, je trouve que celà complique un peu tout puisque ça remets presque totalement en cause toute la cosmogonie telle qu'on la connait. Du coup, je reste sur la position la plus connue, qui est de séparer Cronos et Chronos.
"On peut tous atteindre nos rêves. Il suffit d'y croire et de mettre le monde autour de nous en action."

Top films vus en 2019
Top animes vus en 2019
Top séries vues en 2019
Top séries TV all-time
Top DCEU

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » dim. févr. 02, 2014 11:12 am

oui en effet
Moi c'est ça qui m'embrouille dans la mythologie grecque, on a pas mal de versions des mythes, parfois, je connais un peu les différentes variantes, mais ce serait intéressant de justement les rattacher entre elles par rapport aux traditions (comme la tradition orphique dont on parlait récemment ) et comment ça s'articule chronologiquement ( à quelle époque il y avait plutôt tels mythes, comment ça évolue dans les périodes plus tardives de l'histoire grecque antique etc ) et ça j'avoue que c'est un flou total dans ma tête.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Maison du Cancer
Maison du Cancer
Avatar du membre
Messages : 59729
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: [ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar Somewhere » jeu. févr. 06, 2014 10:52 am

Quelques fanworks de shura

"On peut tous atteindre nos rêves. Il suffit d'y croire et de mettre le monde autour de nous en action."

Top films vus en 2019
Top animes vus en 2019
Top séries vues en 2019
Top séries TV all-time
Top DCEU

Somewhere
Maison du Cancer
Maison du Cancer
Avatar du membre
Messages : 59729
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: [ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar Somewhere » lun. févr. 24, 2014 10:53 am

Quelques fanworks de shura renégat

"On peut tous atteindre nos rêves. Il suffit d'y croire et de mettre le monde autour de nous en action."

Top films vus en 2019
Top animes vus en 2019
Top séries vues en 2019
Top séries TV all-time
Top DCEU

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » lun. févr. 24, 2014 10:59 am

Nova tes images rajoutent pas mal du poids sur les topics, ( c'est pas énorme et elles sont relativement optimisées, mais comme il y en a beaucoup et que les fiches en contiennent beaucoup , ça finit par peser, je te propose de les mettre en spoiler mais comme on est au 28ème message de la page, ça va bientôt passer à la page suivante donc tu auras qu'à les reposter en page 2 dès qu'on y sera, ça ne va plus tarder :mrgreen: )
Je les ajoute aussi sous la galerie d'images plus haut !

Elles sont très belles, comme d'habitude !
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 306460
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [ENCYCLOPEDIE] Shura du Capricorne

Messagepar phoenlx » lun. févr. 24, 2014 11:04 am

cette page est vraiment belle elle fait honneur à mon signe :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Armée d'Athéna - Chevaliers d'or »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité