L'astronomie dans les univers de Tolkien

Pour bien cerner l'essence de son oeuvre, il convient d'abord de comprendre l'homme qui se cache derrière l'écrivain du Seigneur des Anneaux, car sa propre vie influence beaucoup ses textes... Nous évoquerons ici certains éléments biographiques ainsi que des réflexions sur l'essence de ses livres ; seront aussi abordés tous les textes de son cru, qui n'entrent pas dans le cadre des autres rubriques (Faërie et autres textes, les poèmes de Tom Bombadil, etc). Attention - Flood interdit dans cette rubrique
Règles du forum
Attention - Le flood est interdit dans cette rubrique du forum et les contrevenants s'exposent à des sanctions. Pour les discussions HS ou si vous voulez partir dans des délires entre vous, vous êtes invités à utiliser les rubriques du forum orientées bavardages où la charte est assouplie comme la taverne. Merci de votre compréhension
phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 419418
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

L'astronomie dans les univers de Tolkien

Messagepar phoenlx » lun. déc. 31, 2007 2:00 pm

Je lance un petit topic où on parlera de l'astronomie chez les peuples des Terres du milieu (à priori les elfes essentiellement, car je ne sais pas si Tolkien a beaucoup développé le reste)

Les elfes dans le silmarillion portent plusieurs noms , les quendi ("Ceux qui parlent"); les Premiers nés ; les Premiers enfants d'Illuvatar (car c'est la première grande race à être apparue, après les nains en réalité, mais ces derniers sont un peu nés par accident et s'éveillèrent véritablement après les elfes .. )

Mais les elfes sont aussi appelés les Eldar : le peuple des étoiles. Ainsi nommés parceque lorsqu'ils s'éveillèrent et que le Vala Oromë les aperçut la première fois, ils étaient au bord du lac de Cuivenen , très loin dans l'Est de la Terre du milieu, et ils observaient le ciel et les étoiles avec émerveillement. Les elfes gardèrent toujours cette fascination pour le firmament (à cette époque le Soleil et la Lune n'existaient pas encore, et les étoiles avaient été créées et disposées dans le ciel par l'une des divinités de Valinor : Varda (la femme de Manwë) divinité que les elfes vénèreront ensuite plus que toute autre pour cette raison, et qu'ils nommeront Elbereth...

Ci-dessous, même si je le poste souvent je ne résiste pas à remettre ce dessin très célèbre de Ted Nasmith : l'éveil des elfes à Cuivénen. Qui résume bien ce topic que je crée.

Image

« Il est ordonné que les Premiers-Nés feront leurs premiers pas dans les ténèbres et lèveront les yeux vers les étoiles. La vraie lumière sera le signe de leur déclin. Et dans le besoin, c'est toujours Varda qu'ils pourront invoquer. On raconte que lorsque Varda eut achevé son œuvre, et il fallu longtemps, quand Menelmacar s'élanca dans le ciel et que la flamme bleue d'Helluin perça les nuées au-dessus des murailles du monde, à ce moment même naquirent les enfants de la Terre, les Premiers Nés d'Ilúvatar sur les rives du lac Cuiviénen, l'Eau de l'Eveil et, muets encore, leurs yeux virent avant toutes choses les étoiles dans le ciel. Depuis lors ils n'ont cessé qu'aimer cette lumière et d'adorer Varda Elentári avant tous les autres Valar. Depuis lors celle qui s'appelait Tintallë depuis les temps reculés où Ëa avait été créée, Celle Qui Donne La Lumière Aux Étoiles, fut appelée par les Elfes Elentári, la Reine des Étoiles. » Le Silmarillion - Quenta Silmarillion - Chapitre 3

Dans la réalité hors imaginaire de Tolkien , on a différents noms de constellations et d'étoiles selon les peuples qui les nommèrent dans l'antiquité ( et après) : les étoiles et groupes d'étoiles ne portent pas les mêmes noms dans l'astronomie grecque, égyptienne, chinoise, arabe , latine ( c'est d'ailleurs parfois variable en fonction des époques pour une même civilisation) ; De la même manière dans les univers de Tolkien les peuples ont leur astronomie à eux. Tolkien a davantage écrit concernant l'astronomie chez les elfes (du fait de la fascination particulière de ce peuple pour les étoiles et la Valar Elbereth)

Dans ce topic on explorera donc les noms (et dessins ) de constellations chez les elfes, leur sens et symbolique, le rapport avec leur mythologie propre et certains des évênements célèbres qui sous-tendent l'astronomie elfique (par exemple l'étoile d'Earendil , qui correspond à la planète Vénus comme je l'évoquais plus en détail dans ce topic ). Le topic sera donc à la fois l'occasion d'aborder le thème de l'astronomie dans les univers de Tolkien mais aussi de réviser des petites choses sur la grande mythologie d'Arda et le silmarillion, je l'utiliserai bien sûr pour prétexte pour parler un peu de choses connexes à l'astronomie ( l'étoile d'Ëarendil, la fiole de Galadriel, Varda / Elbereth et les petits poèmes associés etc ! )

Pour ne pas être largué par le topic d'ailleurs il est bon de connaître au moins un peu le Silmarillion, si ce n'est pas le cas, il n'est pas trop tard pour le lire ( voir mon petit résumé sur ce topic ^^
Modifié en dernier par phoenlx le ven. mai 30, 2008 9:18 pm, modifié 9 fois.
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 419418
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

La création des étoiles

Messagepar phoenlx » lun. déc. 31, 2007 2:39 pm

La création des étoiles

Dans l'univers du Silmarillion on est très loin de la conception scientifique réelle moderne concernant "l'allumage" des étoiles ^^


Au commencement des temps alors que la Terre (Arda) venait à peine d'être créée , vierge , à la suite de la Grande Musique des Ainur , les Ainur (qui sont les divinités angéliques créées par le dieu Unique, Eru Illuvatar) descendirent dans ce monde nouveau et devinrent les Valar, les divinité d'Arda ; Chacun selon ses aptitudes propres se chargea de garnir ce jardin, en créant toute sorte de choses, des arbres, de la végétation, des reliefs, montagnes, cours d'eaux, animaux et autres merveilles naturelles. La Terre initiale ressembla assez vite à un petit eden, lequel fut malheureusement plus tard souillé par le Vala rebelle (Melkor / Morgoth).

C'est une des divinités Valar féminines : Varda Elentári (femme du Vala Manwë sulimo, le principal des Valar) qui alluma les étoiles dans le ciel.

Auparavant, la Terre était plongée dans l'obscurité, jusqu'à ce que, dans un premier temps, les valar créent deux lampes gigantesque éclairant le monde : Illuin et Ormal , créées par l'un des Valar : Aulë.

Image
Ci-dessus : on aperçoit en arrière plan de ce paysage des premières années d'Arda : Illuin : l'une des deux lampes engendrées par le Vala Aulë pour éclairer le monde.
Illustration de Ted Nasmith


Lors d'une guerre contre Melkor , ce dernier entre autres méfaits brisa les lampes et replongea le monde dans le noir, souillant par ailleurs la Terre du milieu de toute part et les belles oeuvres des Valar se retrouvèrent tantôt détruites, tantôt mélangées aux oeuvres plus maléfiques issues du noir esprit de Melkor, c'est ce qui donna à la Terre du milieu son aspect complexe, mélange de paysages apaisants et de paysages plus inquiétants, volcaniques etc.

Les valar se réfugièrent ensuite sur l'île d' Amman, située très à l'Ouest où ils reformèrent un petit paradis non souillé par Melkor : Valinor. Par la suite Yavanna (qui est la Valië de la végétation et des choses qui poussent) forma deux arbres immortels dispensateurs de lumière, qui éclairèrent à nouveau le monde. Eux aussi seront bien plus tard détruits et souillés par Melkor ou plus exactement par la monstrueuse araignée géante Ungolianth (la mère de toutes les araignées géantes) qu'il rallia à lui.

Mais avant cet acte dramatique , à l'époque dite du Printemps des Arbres, et avant même que la race des elfes (les quendi) fusse créée, Varda alluma les étoiles dans le ciel.

De nombreuses étoiles avaient déjà été créées lorsqu' Ëa ("le monde qui est" ; l'univers dans son ensemble) fut engendré par Iluvatar. Mais d'autres furent créées dans une deuxième étape par Varda après la création de la Terre. Varda voulait ainsi éclairer davantage le ciel afin de créer un environnement propice à l'émerveillement pour le moment où les premiers Nés (les elfes) viendraient au monde, ce moment étant annoncé comme imminent.

« Le temps approchait du moment assigné par Ilúvatar à la venue des Premiers Nés. La Terre du Milieu restait sous un éternel crépuscule, à la lumière des étoiles autrefois forgées par Varda dans les temps oubliés où elle façonnait Ëa. » Le Silmarillion - Quenta Silmarillion - Chapitre 1

« Durant de nombreux siècles, les Valar coulèrent des jours heureux derrière les Monts d'Aman, à la lumière des arbres, pendant que la Terre du Milieu vivait un éternel crépuscule sous les étoiles. » Le Silmarillion - Quenta Silmarillion - Chapitre 3

« Alors Varda s'écarta du conseil et contempla depuis les hauteurs du Taniquetil la Terre du Milieu plongée dans les Ténèbres sous les étoiles innombrables, si lointaines et si pâles. » Le Silmarillion - Quenta Silmarillion - Chapitre 3

( Pour les novices je rappèle que le Tanniquetil est la montagne sacrée à Valinor où habitent les Valar et où siège leur chef : Manwë, et son épouse Varda .. Sorte de "mont Olympe des valar" si on veut ^^ )

Varda créa les étoiles à partir de la rosée d'argent de l'un des deux arbres immortels de Valinor : Telperion. Cette tâche est décrite comme « la plus grande entreprise des Valar depuis qu'ils étaient descendus sur Arda»

Ainsi, comme l'explique Julien Carbon pour le site Tolkiendil, nous remarquerons que si les premières étoiles, pâles et lointaines, étaient créées de toutes pièces par Varda, il n'en est pas de même pour le grand-œuvre (les étoiles de la deuxième phase). Il lui a fallu prendre sur la vitalité de l'arbre aîné, Telperion à la lumière d'argent. Ainsi, si Varda est la créatrice des étoiles, nous devons reconnaître la participation de Yavanna (la Valië des choses qui poussent, dont nous reparlerons plus loin) qui a créé auparavant la lumière d'argent des arbres, et avant encore par Aulë qui avait donné l'exemple des lumières avec ses lampes du printemps d'Arda.


Quelques noms d'étoiles et de constellations

Varda rassemble également des étoiles anciennes pour former des constellations, la plus fameuse étant la Valacirca, surnommée la « Faucille des Valar », placée dans le ciel du nord comme défi à Melkor.

Le chapitre 3 du Quenta Silmarillion nous évoque quelques uns des noms d'étoiles importantes :

« À cette époque elle fit naître Carnil et Luinil, Nénar et Lumbar, Alcarinquë et Elemmirë, et elle rassembla beaucoup des étoiles plus anciennes pour en faire des signes au firmament d'Arda : Wilwarin, Telumendil, Soronúmë, Annárríma et Menelmacar avec sa ceinture étincelante qui annonce l'ultime bataille de la fin des temps. Loin au nord, comme un défi à Melkor, elle fit une ronde de sept étoiles majeures, Valacirca, la Faucille des Valar, comme l'annoncée de sa ruine. »

La faucille des Valar est en réalité la constellation de la Grande Ourse ^^ ( qui dans notre réalité - hors mondes de Tolkien- comme tout le monde le sait a pas mal de noms et de symboliques selon qu'elle soit nommée par les chinois les occidentaux etc : la Grande Casserôle ; le grand chariot .. )

Image
Ci-dessus : Varda Elentári allumant les étoiles. Elle sera nommée de différentes manières, notamment chez les elfes : Elbereth, Fanuilos, Gilthoniel, Tintallë
Modifié en dernier par phoenlx le lun. déc. 31, 2007 7:41 pm, modifié 5 fois.

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 419418
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » lun. déc. 31, 2007 2:41 pm

Pour le plaisir des yeux , une autre représentation de Varda (Elbereth) la Dame des étoiles (j'arrive pas à trouver le nom de l'auteur)

Image
Modifié en dernier par phoenlx le mer. mai 14, 2008 4:59 pm, modifié 1 fois.
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 419418
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » lun. déc. 31, 2007 3:03 pm

On enchaîne avec un petit poème très célèbre du Seigneur des anneaux qui montre l'importance particulière de Varda (Elbereth / Gilthoniel / Fanuilos) pour les elfes.

C'est le poème que chantent parfois les elfes lors de certaines marches ; les elfes de Fondcombes l'apprennent à Sam lors de son séjour dans le hâvre d'Elrond. Notre hobbit le récitera bien plus tard pour se redonner espoir alors qu'il sera confronté à la terreur des ténèbres de l'antre d'Arachné (Shelob)

Poème en langue sindarine :

A Elbereth Gilthoniel
silivren penna míriel
o menel aglar elenath!
Na-chaered palan-díriel
o galadhremmin ennorath,
Fanuilos le linnathon
nef aear, sí nef aearon!


Traduction :

Ô Elbereth Enflammeuse d'étoiles, dans un éclat argenté de joyaux chatoyants, la gloire de la troupe des étoiles descend du firmament ! Ayant regardé vers le lointain depuis les contrées emmaillées d'arbres de la Terre du Milieu, je chanterai pour toi, Toujours-blanche, de ce côté de l'océan, ici de ce côté du Grand Océan !




A Elbereth Gilthoniel est un fragment d'hymne à Elbereth. Ce passage en sindarin apparaît dans Le seigneur des anneaux, livre II, chapitre 1
(passage de Frodon à Fondcombes donc .. )

Mais une autre partie en est manifestement chantée par la compagnie de Gildor Inglorion , que croisent Frodon et Sam peu après leur départ de la Comté (livre I, chapitre 3) et dont les paroles sont les suivantes :

Blanche-neige ! Blanche-neige ! O claire dame !
O Reine d'au-delà des mers occidentales !
O Lumière pour nous qui errons ici
Parmis le monde des arbres entrelacés !

Gilthoniel ! O Elbereth !
Vifs sont tes yeux et claire ton haleine !
Blanche-neige ! Blanche-neige ! Nous chantons pour toi
Dans une terre lointaine au-delà de la mer

O étoiles qui dans l'année sans soleil
Par sa lumineuse main fûtes semées,
Dans les champs venteux maintenant brillante et claire
Nous voyons votre floraison d'argent essaimée !

O Elbereth ! Gilthoniel !
Nous nous souvenons encore, nous qui demeurons
Dans cette terre lointaine sous les arbres,
De ta lumière stellaire sur les mers occidentales.



Les deux versions apparaissent mêlés dans le dernier chapitre du récit , au moment où les derniers elfes de Fondcombes dont Elrond , en compagnie des hobbits, partent pour leur ultime voyage vers les Havres Gris, à la fin du retour du roi (livre VI, chapitre 9).

Tolkien a laissé une analyse détaillée de ce poème dans The Road Goes Ever On, avec une transcription en caractères tengwar dans le mode de Beleriand dans laquelle le poème y porte un sous-titre : Aerlinn in Edhil o Imladris "Hymne des Elfes de Fondcombe".

Transcription en tengwar

Image

Notons qu'en fait les vers prononcés par Sam sont un peu différents, et inspirés par la situation particulièrement dramatique qu'il est en train de vivre :

A Elbereth Gilthoniel o menel palan-diriel, le nallon
( Ô Elbereth, allumeuse d'étoiles du firmament regardant au loin, vers vous je crie )
si di-nguruthos! A tiro nin, Fanuilos !
( Ici sous l'horreur de la mort, O regardez vers moi, Toujours Blanche !)

Plus de détails sur les traductions et ce poème (dont j'ai déjà parlé dans un topic poétique) : ici


Allez pour le plaisir un autre dessin de Varda (Elbereth) par Anastasia I-Morn-Gwathren (site web : http://www.elfwood.com/ )

Image
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 419418
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Les deux arbres immortels, le Soleil et la Lune

Messagepar phoenlx » lun. déc. 31, 2007 3:53 pm

Les deux arbres immortels, le Soleil et la Lune

Image

Comme on l'a vu les Deux Arbres de Valinor, Laurelin et Telperion, sont l'œuvre de la Valië Yavanna.

Ils illuminèrent le pays de Valinor jusqu'à leur trépas, causé par Melkor et l'araignée Ungoliant. Cette dernière les "tua" en dévorant leur sève et absorbant leur lumière, plongeant le monde dans le noir.

Yavanna ne put les ramener à la vie, mais parvint à faire naître un dernier fruit à Laurelin et une dernière fleur à Telperion, qui servirent de bases respectives aux vaisseaux du Soleil (commandé par la Maia Arien) et de la Lune (guidé par le Maia Tilion).

Ci-dessous : Yavanna
Image

Yavanna était une des Valier (les Valar féminins) , et qui plus est une des huit Aratar (Des Valar qui entrèrent en Eä - "le monde qui est"- , les aratars sont les huit plus puissants, ceux qui prirent la plus grande part dans la subcréation d’Arda : Ce sont Manwë et sa femme Varda; Aulë, Yavanna, Mandos, Nienna, Oromë et Ulmo)

Epouse d’Aulë (le forgeron) et soeur de Vána (autre divinité de la végétation et de la nature) , Yavanna est une Valië attachée à la faune et à la flore, elle avait pour autre nom Kementári, au même titre que Varda était appelée Elentári. Elle est surnommée Dispensatrice des fruits, ou la Reine de la Terre. Sous sa forme humaine c'est une grande femme vêtue de vert, mais elle prend parfois d'autres apparences. Elle apparaissait souvent sous la forme d’un grand arbre avant la venue des Elfes.

"Certains l'ont vue comme un arbre dressé vers le ciel, couronné par le soleil, ses branches déversaient une rosée d'or sur la terre stérile aussitôt couverte par le blé en herbe. Les racines de l'arbre plongeaient dans les eaux de Ulmo et les vents de Manwë murmuraient dans ses branches"
( Le Silmarillion )

C'est aussi elle qui a créé les Ents (arbres gardiens des forêts) : En effet , ayant eu vent de la création accidentelle des nains par le Vala Aulë ( voir mon topic sur les nains pour le récit détaillé de la naissance de la race des nains) Yavanna demanda en contrepartie de pouvoir protéger les Olvar (= la flore) sans défense. Pour celà elle créa les Orodrim, les bergers des forêts (Les Ents est le nom que leur donnera bien plus tard le peuple du Rohan)

Elle est la déesse protectrice des choses qui poussent (la flore d'Arda correspond à un terme générique : les olvar ; Par opposition aux animaux qui peuvent se déplacer : les kelvar )

Pendant la domination de Melkor/Morgoth sur la Terre du milieu, et alors que les Valar dans leur grande majorité abandonnent ces Terres souillées, pour reformer un paradis en Valinor, Yavanna est la seule divinité (avec Oromë) à ne pas abandonner la Terre du milieu, afin de protéger les êtres (olvar et kelvar : faune et flore ..) qui y vivaient ; Et bien sûr aussi en vue de préparer la venue des elfes qui pourraient apparaître n'importe où.

C'est aussi cette divinité qui a créé le lembas et a enseigné le secret de sa fabrication aux elfes qui vinrent habiter à Valinor ( Il s'agit du fameux pain de route elfique bien connu des lecteurs du seigneur des anneaux, et qui apparaît dans certains récits du silmarillion aussi)
Modifié en dernier par phoenlx le ven. mai 30, 2008 10:04 pm, modifié 1 fois.

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 419418
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Récit de la création du soleil et de la lune

Messagepar phoenlx » lun. déc. 31, 2007 4:43 pm

Récit de la création du soleil et de la lune

Image

J'ai expliqué précédement que le Soleil (Anar) et la Lune(Isil en quenya, Ithil en sindarin) furent créés par Yavanna , la divinité de la végétation, à partir des deux arbres sacrés de Valinor , après la souillure de ces derniers par Morgoth et l'araignée Ungoliant.

Ce sont les derniers fruits des deux arbres, qui germèrent avec beaucoup de difficulté, qui donnèrent finalement ces deux astres. En réalité, une autre divinité en plus de Yavanna contribua à cette naissance miraculeuse : Il s'agit de Nienna.

Image
Nienna

Nienna est une divinité associée à la lamentation, à la souffrance. Son domaine est la tristesse, et sa contribution dans l'Ainulindalë (la Musique des Ainur qui engendra l'Univers) est une complainte faite de pleurs et de mélancolie.

Elle joua un rôle lors de la naissance des Deux Arbres, arrosant la colline d'Ezellohar à valinor, de ses larmes afin de les aider à germer. Mais c'est elle aussi qui les nettoya de leur souillure après leur profanation par Ungoliant et Melkor, pour lequel elle avait demandé la pitié des Valar lors de sa captivité.

« Nienna, sœur des Fëanturi, est au-dessus de Estë, et elle vit seule. Son domaine est la souffrance, elle pleure encore toutes les blessures que la Terre a reçues sous les coups de Melkor. » Le Silmarillion - Valaquenta

Nienna vit à l'ouest du continent d'Aman, près d'Ekkaia. Divinité toujours triste elle vit loin de ses frères Valar, loin de Valimar, la résidence des Valar à Valinor , où l'allégresse est reine.

Elle se rendait souvent dans les Cavernes de Mandos (le lieu où se rendent les âmes des morts) Là, Nienna savait convertir la tristesse des cœurs en sagesse, et ses conseils étaient écoutés et suivis de tous. Olórin, le plus sage des Maiar (Je rappèle qu'il s'agit de Gandalf ^^ ) , tient une partie de son apprentissage de Nienna, laquelle lui a enseigné la compassion et la patience.


Le Narsilion

Le Narsilion est le Chant qui décrit la création du Soleil et de la Lune ; cette création est décrite dans le silmarillion chapitre 11 et dans le livre des contes perdus.

On y apprend que Nienna et Yavanna employèrent tous leurs pouvoirs pour tenter de guérir les Deux Arbres après leur souillure, mais en vain.

Lorsque tout espoir semblait perdu, une fleur d'argent et un fruit d'or apparurent sur Telperion et Laurellin. Yavanna les cueillit, Manwë les sanctifia et Aulë et son peuple fabriquèrent des vaisseaux pour les accueillir. Puis Varda leur insuffla la force de traverser la Terre et leur indiqua leur trajet. Les Valar voulaient illuminer le monde car l'obscurité leur rappelait la Nuit d'Arda, lorsque la lumière n'existait pas. Or ils n'avaient pas oublié les elfes, et ils pensaient aussi beaucoup aux Hildor, la Seconde Race, qui apparut vers cette époque : les Humains. Mais les Valar avaient jadis fait la guerre à Melkor pour l'intérêt des Quendi, mais ils craignaient que le chamboulement des terres entraîné par une deuxième guerre ne perturbe trop les Humains.

Le Soleil et la Lune étaient appelés respectivement Anar et Isil par les Vanyar (peuple d'elfes resté à Valinor après le rapt des Silmaril par Morgoth) Mais les noldor (les elfes de l'exil revenus en Terre du milieu) les appelaient Vása et Rana.

La racine anar se retrouve souvent dans les noms de choses qui brillent, ou dans certains noms de personnages pour en souligner leur importance : exemple Anarion (le frère d'Isildur) On retrouve aussi la racine de langue sindarine anor ---> exemple dans Minas Anor, le premier nom de Minas Tirith ... Ou encore Anórien (province du Gondor, "le pays du Soleil" littéralement) etc etc

Anar fut conduit par Arien, une Maia de Vana, un esprit de feu non corrompu par Melkor, et en quittant Valinor elle quitta le vêtement de chair qu'elle avait choisi, et ainsi elle était comme une "flamme nue, terrible et splendide". Tilion, chasseur d'Oromë, qui aimait l'argent par dessus tout fut choisi pour conduire Isil.

Image
Tilion

Image
Arien

Isil fut terminée avant et le monde vécut au clair de lune pendant sept traversées de Tilion, mais au moment où Anar s'élança, Melkor fut pris de terreur.

Au début Varda voulait qu'Anar et Isil traversent Arda d'est en ouest et repartent au moment où l'autre commence son trajet. Ainsi les deux lumières se croisaient au zénith de la Terre. Mais le vol de Tilion était irrégulier car attiré par Arien, et Isil en fut noircie, et de plus Estë et Lórien regrettaient qu'il n'y ait plus de moment de sommeil et de repos et qu'on ne voie plus les étoiles. Alors Varda permit un moment d'ombre.

Alors Anar et Isil durent faire une pause à Valinor à la fin de leur traversée. Mais Tilion tendait toujours vers Arien et parfois il arrive que la nuit tombe en plein jour lorsqu'ils étaient trop proches.

C'est ainsi que s'expliquent les éclipses ^^

Les Valar comptèrent les jours d'après Anar. Valinor était la région la plus éclairée car c'est là que se reposait le Soleil. Mais ni Anar, ni Isil ne purent rendre la Lumière des Deux Arbres et cette lumière ne subsista plus que dans les Silmarils.

Melkor haïssait la nouvelle lumière et il envoya des êtres malfaisants sur le chemin de Tilion, et le voyage d'Isil en fut perturbé mais Tilion fut victorieux. Melkor n'a jamais attaqué Arien car il la craignait.

Devant l'attaque contre Tilion, les Valar décidèrent de fortifier l'île de Valinor et ils érigèrent les Pelori, une chaîne de montagne à une hauteur vertigineuse, et ceux-ci devinrent infranchissables sauf par le Calacirya - un petit passage qui les trouait. Car les Valar ne voulaient pas séparer les elfes Teleri , qui vivaient sur la côte Est de Valinor près du port d'Alqualondë, de leurs frères elfes vivant plus à l'intérieur. Le Calacirya était gardé par de hautes tours.

C'est aussi à cette époque qu'eut lieu Nurtalë Valinoreva : la Disparition de Valinor, et que furent créées devant Tol Eresseä, l'île en amont située à l'Est de Valinor, une foultitude d'Îles Enchantées peuplées de fantômes et d'enchantements ; si bien qu'aucun navire ne pouvait passer par là car l'horreur de la Mer s'abbatait sur son équipage et celui qui posait pied à terre sur une de ces îles s'endormait et ne se réveillait plus.

Ainsi, comme l'avait prédit Mandos, nul ne pouvait plus atteindre Valinor à présent et le premier être issu de la Terre du milieu qui y parviendra, plusieurs siècles plus tard, sera un certain Earendil (que j'aborderai plus tard car lui aussi est lié à l'astronomie ... )
Modifié en dernier par phoenlx le lun. juin 16, 2008 9:30 pm, modifié 1 fois.

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 419418
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » lun. déc. 31, 2007 7:08 pm

Je résume ce qu'on a vu dans le topic jusque là. On a parlé de l'importance des étoiles chez les elfes. On a vu que c'est Varda (= Elbereth) qui a allumé les étoiles dans le ciel. On a vu certains des noms d'étoiles et de constellations. On a vu que logiquement, les elfes vénèrent particulièrement cette divinité. J'en ai profité pour rappeler le poème très connu sur Elbereth ^^ ( tout le monde aura compris que j'aime beaucoup ce petit poème qui en plus est souvent repris sur les sites pour enseigner les rudiments de quenya :mrgreen: )

On a vu que le Soleil et la lune (anar et isil) ont été créés à partir des ultimes fruits des deux arbres sacrés de Valinor (après la mort de ces derniers et la souillure par l'araignée Ungoliant) ; On a détaillé un peu certains éléments de cette cosmogonie assez particulière. On a vu que c'est la Valië Nienna qui par ses larmes y a contribué, ainsi que Yavanna (la divinité des choses qui poussent) On a parlé un peu de ces 3 divinités (Varda, Yavanna, Nienna) dessins à l'appui.

J'espère que jusque là le topic vous plait :mrgreen: Avant d'aborder l'étoile d'Eärendil, je vais continuer à parler un peu des noms d'étoiles et de constellations. Il faut savoir que pour les elfes, la catégorie des « étoiles » comporte aussi les planètes. On peut rappeler que dans notre vrai monde , les peuples de l'antiquité (et avant) voyaient parfois aussi les planètes comme des étoiles (l'origine du terme "étoile du berger" pour désigner la planète Vénus vient de là )

Dans l'univers de Tolkien il faut bien sûr s'imaginer que les peuples de ces récits possèdent une astronomie assez sommaire, inextricablement liée à leurs mythologies un peu comme pour nous certains peuples de l'antiquité qui ne connaissaient pas tout de l'astronphysique et de la cosmologie moderne ! Sur ce point aussi on peut donc dire que les mondes de Tolkien sont très réalistes , ils vont jusqu'à reproduire l'esprit de certaines "erreurs" de nos astronomes antiques, le tout avec une profonde poésie, du fait du rapport aux mythologies, un peu comme dans notre monde réel ( qui - même encore aujourd'hui où on sait bien que les constellations n'ont plus beaucoup de "sens" à part comme repères pratiques dans le ciel ) qui ne s'émeut pas encore maintenant devant la constellation d'Orion ou la Grande Ourse ou autre ! Ca fait souvent penser aux mythes de l'antiquité et autre ..


Voici un tableau des correspondances des noms des planètes (avec les traductions)

Anar ---> Traduction : le soleil
( autre nom : Vása = la Dévoreuse
Encore d'autres noms : Ancale, Aryante, Ur, Úr, Úr-Anar

Elemmírë ---> Traduction : elen « étoile » et mírë « joyau »: Joyau d'étoile ---> C'est la planète Mercure

Eärendil ---> Traduction : Amoureux de la mer ---> planète Vénus
( Voir la suite du topic pour l'explication de l'origine de l' "étoile" d'Eärendil)

Arda ----> Traduction : Royaume ---> c'est la Terre
( Autres noms : Imbar ou Ambar )

Isil ---> La Lune ( Traduction : Éclat argenté )
( Autres noms : Ithil, Rana, Rána
Ithil comme dans Minas Ithil par exemple ("la tour de la Lune") , qui est l'ancien nom de Minas Morgul ; Ou encore la province gondorienne de l'Ithilien etc

Carnil ( De caran : rouge) ---> Planète Mars

Alcarinquë ----> Jupiter (Traduction : Glorieuse)

Lumbar ---> Saturne ( Traduction : Nébuleux)

Luinil ---> Uranus (Traduction : "étoile bleue")

Nénar ---> Neptune ( Traduction : "humide", de nen : "eau")

Image



Quelques noms d'étoiles et correspondance des noms:

Borgil ( Traduction : étoile chaude) ----> Bételgeuse

Helluin (Traduction : Bleu glacial) ---> Sirius

Remmirath (Traduction : réseau d'étoiles) ---> La Voie lactée



Correspondance des constellations :

Menelmacar ----> Orion ( Traduction : Bretteur des cieux)
( Autres noms: Menelvagor, Telumethar)

Soronúmë ---> L'Aigle (ou le cygne ) Traduction : Aigle de l'ouest
( Me posez pas la question qui tue : est-ce l'aigle ou est-ce le cygne ? je comprend pas bien mais je vais creuser le truc .. )

Telumendil ---> Hercule (Traduction : Amoureux de la voûte céleste)
Il est notoire que la constellation d'Hercule possède en elle quatre étoiles formant ce qui est appelé « La clé de voûte » ; Le terme vient sans doute de là.


Valacirca ---> La Grande Ourse ( Traduction : la faucille des valar)
Comme on a vu précédement ---> voir plus haut ^^

Ostelen ---> La Grande Ourse (Traduction : 7 étoiles)
Encore une fois me posez pas la question embarrassante, à mon avis ya tout simplement plusieurs noms pour la Grande ourse

Wilwarin ---> Cassiopée (Traduction : papillon)

Anarríma ---> Traduction : Bordure du Soleil
---> Constellation : ? on sait pas trop ; Voici quelques hypothèses intéressantes de Julien Carbon , Tolkiendil :
ce qui concerne Anarríma, je pensais à plusieurs hypothèses. Tout d'abord, il existe une constellation appelée la Couronne Boréale qui aurait pu faire l'office, puisque très proche de la bordure sud du Soleil, mais cette constellation n'a été découverte qu'en 1687. Elle ne comporte aucune étoile majeure, comme devrait posséder toute constellation assez importante pour être nommée dans le Silmarillion. Par « Bordure du Soleil », peut être les Elfes ont-ils désigné une des constellations du plan de l'écliptique. Il reste néanmoins un problème dans la traduction même de ce mot. Si « Anar » signifie bien Soleil, nous devons nous rappeler que Arien ne s'est élevée qu'après la mort des Deux Arbres, Telperion et Laurelin. La naissance des étoiles majeures et des constellations sont donc un événement antérieur à la création même d'Anar. Peut-être les Elfes avaient-ils une autre explication pour le terme Anar3). Un site fantaisiste a parlé de sa proximité avec d'autres constellations et en ont déduits celle du Cocher, mais je prends ce fait pour des conclusions hatives.





L'Univers

Tous les amoureux du Silmarillion et connaisseurs de l'Ainulindalë savent que le terme pour désigner l'Univers (Tout ce qui existe, tout "ce qui est" ) est : Ëa
Autres termes : ilu, ilúve


Image
Menelcamar (Orion ^^ )


_____________________
Les traductions des noms en langues elfiques et la plupart des significations qui précèdent proviennent d'une part du site Hiswelókë animé par Didier Willis, d'autre part du lexique quenya-français de David Giraudeau, et sont synthétisées par Julien Carbon du site Tolkiendil dont j'ai repris certains éléments pour mon petit exposé propre.
Modifié en dernier par phoenlx le lun. déc. 31, 2007 10:48 pm, modifié 1 fois.
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 419418
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » lun. déc. 31, 2007 7:29 pm

Les premiers astronomes elfes

On a vu que les étoiles ont de tous temps exercé une attirance pour les regards des Elfes, ainsi que des amis des Elfes. Les premiers astronomes elfes ( Meneldili ) étaient sans doute les Teleri , ces fameux elfes qui arrivèrent à valinor un peu plus tard que les autres (les noldor et les Vanyar) lors de l'exil , et dont certains d'ailleurs ne partirent même pas pour l'île sacrée, mais restèrent en Terre du milieu, où ils formèrent entre autre les sindar ( le peuple de Doriath). Les elfes de Cirdan (le roi charpentier de navires) qui fondèrent sur les côtes Ouest de Beleriand, à l'embouchure du fleuve Sirion , les ports magnifiques de Brithombar et Eglarest, descendent aussi d'un groupe de teleri qui décidèrent de rester sur place au lieu de suivre leurs frères à Valinor.

Les teleri avaient pour particularité d'être amoureux de la mer. Ils vénéraient plus que les autres elfes Ullmo, le Vala de la mer et en retour ce dernier avait une particulière affection pour eux.

Lorsque le sous-groupe teleri parti pour Valinor arriva sur l'île des Valar, au lieu de vivre comme leurs frères noldor plus à l'intérieur de l'île, ils formèrent le port d'Alqualondë , et vécurent près des côtes d'où ils pouvaient admirer la mer sans cesse.

Ci-dessous : les bâteaux teleri, près du port d'Alqualondë à Valinor (illustration de Ted Nasmith)
Image


Les teleri étaient donc les premiers marins elfes, et les plus grands navigateurs. En tant que tels ils devaient particulièrement bien savoir se repérer la nuit grâce aux étoiles dans le ciel. Il est probable que les elfes n'avaient nul besoin de lunettes astronomiques pour regarder les astres, car à l'époque la vraie lumière n'était pas dans la Terre du Milieu, cette dernière n'était éclairée , à l'époque de leur venue au monde, que par la lumière des étoiles allumées par Varda. De plus , les elfes ont une vue bien meilleure que celle des Humains (cf. Le Seigneur des Anneaux).

Les Humains seront plus tard les enfants de la vraie lumière (celle du Soleil, l'astre du jour éclatant étant né à peu près à l'époque de la venue au monde des hommes)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 419418
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » lun. déc. 31, 2007 7:57 pm

L'amour des elfes pour les étoiles

On a vu que les elfes vénèrent entre autre particulièrement les étoiles (et la divinité des étoiles : Varda Elentari / Elbereth) du fait qu'ils contemplèrent les lumières stellaires après leur éveil sur les bords du lac de Cuivenen. Tout ceci était d'ailleurs prévu par la Grande Musique des Ainur (cf ma citation en italique, premier post)

Notons que le terme Eldar souvent synonyme d'elfe (comme quendi) , veut dire "peuple des étoiles"

Mais par abus de langage le terme désigna plus tard uniquement les elfes qui suivirent Oromë vers l'Ouest (Autrement dit : un très grand nombre ^^ Mais certains restèrent quand même sur place, dans ce lointain Est, et par la suite les récits n'en parlent plus .. )


L'amour des elfes pour les étoiles se retrouve dans la terminologie de certains noms elfiques, ou noms de Haut personnages.

Tous les noms en Gil- y font référence

Gil- : racine qui veut dire "étoile" (en sindarin)
Giliath : légion des étoiles
Osgiliath : forteresse des étoiles
Gilthoniel : Allumeuse des étoiles (autre nom des étoiles)
Gil-galad : veut dire "étoile rayonnante"
(Gil Galad est bien sûr le Haut roi des elfes lors de la bataille de la dernière alliance des elfes et des hommes .. cf intro du film seigneur des anneaux)

Gil-Estel : étoile de l'espoir (= Eärendil ; voir suite du topic)

Noms en el- (langue : quenya ou sindarin )

él- = Astre, étoile
elanor = Étoile-Soleil
elen, elena (plur. eldi ou eleni) = étoile
---> donne le verbe briller, même racine

Elbereth = Reine des étoiles (Varda)
Elenarda = les cieux
Elentári = Reine des étoiles (Varda)
Elerrína = couronnée d'étoiles (Taniquetil)
Elendil = Ami des étoiles (ou ami des Elfes)
Elenya = jour des étoiles (selon le calendrier elfique et númenóréen)
Elestrinë = Front étoilé (Erendis)
Elenna = vers les étoiles (Númenor)
Elentirmo = Celui qui observe les étoiles (astronome)
Menel = cieux, firmament
Meneldil = Ami de la voie des étoiles (astronome)
Tarmenel = Haut Ciel (firmament, demeure d'Eru)

Autres mots parlant des étoiles, mais avec d'autres racines :

ilma = lumière des étoiles
Niphredil = ? (fleur blanche poussant sous la clarté des étoiles en Doriath et à Cerin Amroth en Lórien)

Oiolossë = la couronne d'étoile (trône de Manwë, sur le Taniquetil)
Tintallë = Celle Qui Donne La Lumière Aux Etoiles (autre nom de Varda)
Tindómë = crépuscule étoilé (Le Seigneur des Anneaux - Appendice D - 1197)
Tinwerontar = Reine de la voute des étoiles (Varda)
Undómiel = étoile du soir, evening star en anglais, dont la contraction donne evenstar (Ce sont les différents noms d'Arwen ; L'étoile du soir, evenstar, est aussi le nom de son fameux bijou qu'elle offre à Aragorn comme preuve de son amour :
Image

Ce qui nous éclaire- si vous me permettez le jeu de mot involontaire ^^ - sur le sens de la réplique dans le film "La lumière de l'étoile du soir ne croît ni ne décroît"



D'autres noms encore concernant l'astronomie de façon plus générale :

arya = jour
cúma = l'espace intersidéral, le vide
ilmen = Cieux
ilu = cosmos, galaxie, monde, univers
ilúve = univers
---> Ilúvatar (le Grand Créateur, le Dieu unique) provient de cette racine

silme = lumière stellaire

Pour le simple plaisir, remarquons de même que Varda est la Valië qui possède le plus de surnoms : Varda, Tintallë, Elbereth, Elentári, Gilthoniel, Tinwerontar.



Remarquons de même que l'adoration des Elfes pour les étoiles est valable pour toutes les tribus elfiques. En effet, comme cette vénération date de l'éveil des Quendi à Cuiviénen, cet amour porte sur les Calaquendi et les Moriquendi, tels les Nandor ou les Avari. Il semble donc assez logique qu'au Troisième Age, l'un des seuls points communs entre les haut-elfes (Noldor) venus de Valinor, les Sindar (du Beleriand) et les Nandor (restés en Eriador ou à l'est des Monts Brumeux) soient les chansons dédiées à la Reine des Etoiles. Or le nombre de Quendi diminuant, cette passion commune a sûrement été le catalyseur d'une meilleure entente entre les différents peuples elfiques.


Constatons aussi que les hommes du groupe des Edain ont souvent confondu dans leurs traductions des langues elfiques le terme « Elfe » et celui d'« étoiles », de par la traduction même du terme « Eldar » (peuple des étoiles). Ainsi Eärendil se fait-il surnommer Gil-Estel en référence au Silmaril sur son front, et en cela son interprétation était correcte, mais Elendil fut nommé ainsi avec une double signification : on peut traduire ce nom par « Ami des étoiles », ou comme « Ami des Elfes ». Cela aurait-il sauvé les fidèles « Elendili » Númenóréens de la colère d'Ar-Pharazôn ?

( ----> Cf l'Atalantë )
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 419418
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » lun. déc. 31, 2007 10:37 pm

L'étoile d'Eärendil

Eärendil est à la fois un grand héros du Silmarillion , le plus grand marin de tous les temps, et une étoile , qui correspond à la planète Vénus en fait comme on l'a vu (parfois chez nous appelée l'étoile du berger)

Eärendil s'est illustré à la fin du Premier Age en allant plaider à Valinor auprès des Valar la cause désespérée des deux races (les elfes et les humains) dont le sang se mêlait en lui (il est à la fois descendant de Beren et Luthien, et de Tuor et Idril Celebrindal .. )

A cette époque la Terre du milieu est presque entièrement tombée sous le joug de Morgoth, et les Peuples libres subissent un grand péril. La plupart des grands royaumes elfiques noldor et sindar de Beleriand sont tombés, et les exilés de Doriath, de Gondolin, survivent au milieu du peuple des Falas (gouverné par le roi Cirdan) près des côtes.

Les Valar ont décidé depuis longtemps de se détourner de la Terre du milieu et ont interdit à quiconque de revenir sur leur île sacrée après le départ de Fëanor et des siens, peu après la chute des arbres. Depuis des siècles personne n'a réussi à braver cet interdit, car l'île de Numénor comme on l'a vu est protégée par des enchantements.

Poussé par une cause désespérée, le marin Eärendil est le premier être à fouler les rives des terres immortelles après une traversée pleine de péril ..

Image
Le navire d'Eärendil : le Vingilot

Ëarendil supplie les Valar de venir en aide aux peuples libres ; ces derniers, émus par son courage accèdent à sa requête, ce qui entraîne la guerre de la Grande colère et la fin du Premier Age, qui se solde par la chute définitive de Morgoth (par la suite, son plus puissant Vassal , Sauron, tentera de poursuivre son oeuvre)

En remerciement de sa bravoure, les Valar bénirent le vaisseau d'Eärendil, le Vingilot, et l'envoyèrent dans les cieux, où il devint symbole d'espoir, d'où son autre nom : Gil-Estel
(Estel = espoir)

Depuis cette époque Ëarendil vogue pour l'éternité au milieu des cieux à bord de son navire céleste, et à son front est accroché l'un des 3 Silmaril (les Joyaux jadis forgés par Fëanor et qui furent l'objet des luttes incessantes entre les peuples libres et Morgoth durant les siècles du premier age)

La lumière vive du Silmaril est visible depuis le sol et on l'appelle depuis l'étoile d'Eärendil. L'étoile d'Eärendil est donc synonyme d'espoir.

Dans le seigneur des anneaux : La communauté de l'anneau, lorsque la communauté passe dans le territoire de Galadriel et Celeborn en Lothlorien, Galadriel offre comme cadeau à Frodon une fiole qui (selon ses propres mots) contient la lumière d'Eärendil , et est censée briller "là où toutes les autres lumières seront éteintes" ...

Frodon l'utilisera bien plus tard pendant sa quête, dans l'antre d'Arachné, la lumière vive sera de quelque effet pour l'éclairer un peu et effrayer quelque peu le monstre.

Image
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

nico95400
Les montagnes de Jamir
Les montagnes de Jamir
Avatar du membre
Messages : 98
Enregistré le : jeu. janv. 03, 2008 9:07 pm
Localisation : val doise (95)

Messagepar nico95400 » jeu. janv. 10, 2008 9:46 pm

interessant

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 419418
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » mer. mai 14, 2008 5:14 pm

ouaip Nico,
intéressant mais apparemment un peu complexe (ou saoulant ?) pour les ailiens qui ont pas l'air de trop s'intéresser à ce topic :lol: pas grave je le remonte quand même pour faire un erratum

C'est pas vraiment un erratum, mais un point qu'il convient de préciser à propos de l'étoile Borgil que j'ai assimilé à Bételgeuse

En fait ce serait plutôt Aldebaran d'après d'autres sources et selon la thèse d'une astronome professionnelle qui a un peu étudié en détail les correspondance des étoiles chez Tolkien

Cf ce que je disais plus haut

phoenlx a écrit :Quelques noms d'étoiles et correspondance des noms:

Borgil ( Traduction : étoile chaude) ----> Bételgeuse

Helluin (Traduction : Bleu glacial) ---> Sirius

Remmirath (Traduction : réseau d'étoiles) ---> La Voie lactée


Bon et en fait les Remmirath seraient plutôt les pléiades apparemment .. autre point que je voulais préciser

J'avais dis ça sans doute d'après des infos reprises dans le site Tolkiendil (ou des analyses astronomiques dantesques ont été menées .. je salue vraiment les auteurs)

Un internaute vient apporter sa contribution, remettant en cause la thèse Borgil = bételgeuse donc je voulais un peu préciser ce point :



On commence par cette citation de Tolkien (je crois que ça vient du Silmarillion mais à vérifier ... )


"Au loin, haut à l'Orient, se balançait Remmirath, le réseau d'étoiles, et lentement au dessus des brumes s'éleva la rouge Borgil, brillante comme un joyaux de feu. Puis, par quelque mouvement des airs, toute la brume fut tirée comme un voile, et se leva, grimpant par dessus le pourtour du monde, le Tireur d'Epée du Ciel, Menelvagor à la brillante ceinture"


D'après Hisweloke (du forum Tolkiendil) je le cite :

Hisweloke a écrit :Dès 1990, un article "Nólë i Meneldilo" (Lore of the Astronomer) dans Vinyar Tengwar n°12 s'intéressait aux éléments d'astronomie présents chez Tolkien. Plusieurs sites Internet (dont le notable Mellonath Daeron) se sont aussi penchés sur la question. Pour ma part, j'avais commis en 1999-2000 un petit article récapitulant sommairement ce qu'on savait sur le sujet (1). Plus tard, Julien Carbon repartait de cette base dans un essai plus long (2), publié sur Tolkiendil.

C'est donc un vieux sujet que je remets sur la table: le problème de Borgil, dont plusieurs identifications ont été proposées... Récapitulons brèvement:
- on sait avec certitude que Menelvagor est Orion.
- on se doute que les Remmirath correspondent à l'amas des Pleiades (3)

Restait la rouge Borgil, pour laquelle les identifications les plus probables, dans cette région du ciel, étaient soit Betelgeuse, soit Aldebaran (4) .

Preuve que le sujet motive encore les recherches: dans le tout dernier Tolkien Studies, volume 2 paru en 2005 (5), Kristine Larsen, professeur d'astronomie, présente un article A Definitive Identification of Tolkien's "Borgil": An Astronomical and Literary Approach. Je n'ai lu cet article mais je suppose que cela reprend les conclusions auxquelles elle avait abouti lors d'une conférence. Cette dernière est disponible en ligne, avec de très belles photos pour l'illustrer (6).

Or donc, la conclusion est que Borgil ne peut être que Aldebaran. Les Hobbits voient d'abord les Remmirath et Borgil au dessus de la brume. Puis la brume se dissipe et Menelvagor monte. Cette configuration indique que Borgil est entre les Pleiades et Orion. La seule étoile rouge notable à cet endroit précis est Aldébaran. Quant à Betelgeuse, c'est l'une des "épaules" d'Orion, et dans la disposition suggérée par le texte, elle serait tout en bas, à l'horizon... Ce serait une des dernières étoiles d'Orion à apparaitre alors que le temps passe et qu'Orion "monte". Elle ne convient donc pas du tout... (7)

Ce passage du SdA est en fait une description très précise de ce que chacun aurait pu voir en levant les yeux au ciel en Hiver! (..)





Pour compléter , une petite carte de la constellation d'Orion, ou on peut voir l'étoile Bételgeuse, et un peu au-dessus la constellation du Taureau (qui contient les pléiades et Aldébaran)

Image

une autre carte , qui complète un peu avec la région du taureau

Image
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 419418
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » ven. mai 30, 2008 9:53 pm

Je relance ce topic pour le compléter par des éléments de cosmogonie ; On a vu précédement l'importance des étoiles chez les elfes, la divinité associée (Varda/Elbereth) ; on a vu les correspondances de quelques constellations et planètes avec celles qu'on connait.

Peut-être est-il bon de compléter par quelques éléments que tous les lecteurs du silmarillion connaissent mais qui éclairent un peu sur l'univers au sens très large chez Tolkien :

Voici comment les peuples de la Terre du milieu percevaient ce qui les entoure :

L'ensemble de l'univers physique était (ce qui est) ça correspondrait à notre Univers en gros. Encore que pas tout à fait. Lorsqu'Eru Illuvatar le dieu unique décide au début du Silmarillion de faire jouer des thèmes musicaux aux Ainur (thèmes qui donnèrent plus tard naissance à l'univers proprement dit) Eä n'existe pas. Ensuite il existe mais un peu comme une sphère au milieu du vide.

A l'intérieur de cette sphère (Eä) ce trouve tout l'univers Physique. Et notamment la Terre (Arda) qui était plate et circulaire à ses débuts.

Arda est le domaine de toutes les créatures et espèces , depuis les Valar (les divinités) jusqu'aux plus petits animaux.

Arda elle-même flottait sur un océan nommé Vai, tandis qu'au-dessus d'elle se trouvaient 3 couches d'atmosphère :

* Vilna (où les oiseaux pouvaient voler en sécurité) , et qui contient l'air que nous respirons

* Ilwë, où les étoiles se trouvaient.

* et enfin Vaitya, au-dessus de toutes choses.


Mais il s'agit là en fait de la vision primitive de Tolkien, et de la manière dont il envisageait son univers dans ses premiers textes des années 1920 (notamment le livre des contes perdus)

Dans les textes plus tardifs, les couches Vai et Vaitya sont en fait confondues en une seule : Vaiya, signifiant enveloppe. C'est une chose assez étrange, décrite comme étant "pareille à la mer sous la Terre et pareille à l'air au-dessus".

La couche claire au-dessus se voit attribuer le nom de Vista. Une couche nommée Ilmen (signifiant "clair et pur") se mélangeait à Vista.


Dans le Silmarillion on ne retrouve plus l'idée d'un océan ; Ilmen devient le nom de la couche d'atmosphère dans laquelle se trouvent les étoiles. Une couche d'air sans nom sépare les étoiles et le sol.

Bon comme on le voit, c'est très primitif cette vision, mais un peu comme certaines visions cosmogoniques des vrais peuples de notre Terre dans l'antiquité, je pense qu'en attribuant de telles croyances à ses peuples , Tolkien voulait un peu retrouver cet esprit.

Hors de l'atmosphère se trouvait la barrière entre Eä et tout le reste, une structure souvent décrite comme un Mur. Souvent nommé le "Mur des Choses" ou "Mur du Monde" ( Ilurambar est son nom dans l'Ambarkanta. il était vaste et d'un bleu profond, " au-delà de l'imagination" de n'importe quelle créature d'Arda. Le silmarillion le qualifie simplement de "Mur de la nuit"

Les seules ouvertures dans cette structure sont une paire de portails ou porte qui permettent au Soleil de passer d'Ouest en Est dans sa course : la Porte de la Nuit et la Porte du Matin.

A l'extérieur de ces murs se trouve le Vide ou l'abysse ; un groupe de non existence où rien de Physique n'existe.

le seul domaine de lumière dans le désert infini du Vide sont les Halls d'Eru , la demeure du Grand Créateur.

L'idée d'un Univers Physique entouré par un Vide est très répandue notamment dans la tradition Judéo-Chrétienne, source d'inspiration évidente de Tolkien. Mais aussi dans les traditions mésopotamiennes, égyptiennes, gréco-romaine et d'autres mythologies.

L'ancienne conception d'Arda flottant sur un vaste océan reflète diverses croyances de la Terre flottant sur une Mer :

On peut le comparer aussi à la tradition hindoue selon laquelle la Terre se trouve sur 4 éléphants qui se tiennent sur une tortue qui nage sur une mer céleste.

Dans plusieurs conceptions amérindiennes, notamment iroquoise, le monde est vu aussi comme une tortue dans un océan.

Image
L'Univers hindoue.

( source de cette synthèse : le site de Lomelinde : lambenore.free.fr )

NDLR : Pour l'anecdote Terry Pratchett ( auteur de fantasy bien connu ) reprend aussi un peu cette idée d'un monde soutenu par quatre éléphants sur une tortue (cf Les annales du disque monde)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 419418
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: L'astronomie dans les univers de Tolkien

Messagepar phoenlx » lun. nov. 14, 2011 10:22 am

Une autre image D'Elbereth, avec les constellations

Image
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 419418
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: L'astronomie dans les univers de Tolkien

Messagepar phoenlx » mar. nov. 15, 2011 7:42 pm

Je fais rebondir ce topic avec une image bien connue de Ted Nasmith ( elle illustre le tome 3 de l'histoire de la Terre du milieu ) ;
Elle représente le premier lever du soleil ( le soleil ou la soleil se dit anar dans le langage des elfes , comme on l'a vu )

Image

Il faut imaginer cette scène dans le contexte du silmarillion avec la bataille qui se déroule au même moment contre les forces de Morgoth, et les orcs qui sont surpris par cette soudaine apparition de lumière ( depuis la mort des 2 arbres de Valinor le monde était plongé dans l'ombre )
Au même moment dans l'Est les hommes s'éveillèrent à la vie, de même que bien avant les elfes s'éveillèrent parallèlement à la création des premières étoiles dans le ciel par Varda ^^

Petites considérations linguistiques : On a vu que le soleil se dit Anar , et la lune Isil
Pour la lune, Isil est le nom quenya ( c'est le nom que lui donnaient notamment les vanyar à Amman ) Elle est parfois aussi appelée Isil de Nacre.
Le terme sindarin est Ithil ( qu'on retrouve dans certains noms de lieux et de tours comme Minas Ithil " La tour de la Lune" au Gondor, l'ancien nom de Minas Morgul .. )
Les noldor l'appelaient aussi Rána ( l'indocile )
Etymologiquement parlant, la racine et le verbe sil signifient briller ( ou plus exactement briller d’un éclat blanc ou argenté). Les lecteurs du seigneur des anneaux se souviennent sans doute de la célèbre phrase
Elen síla lúmenn' omentielvo ( " une étoile brille sur l'heure de notre rencontre" ) qui constitue le salut de Frodon à Gwindor ! ( scène se déroulant peu après le départ de la Comté ) ^^

Le nom Anar est le nom du soleil en quenya. En sindarin c'est Anor ( comme pour Minas Anor : l'ancien nom de Minas Tirith : " La tour du soleil" )
Le soleil est parfois aussi appelé "Anar au Feu d’Or"
La racine nar évoque le feu.
Il faut aussi rappeler que le Maia qui est chargé de transporter le soleil est féminin ( Arien ) et celui chargé de transporter la lune est masculin (c'est Tilion )
Pour cette raison en langue commune Soleil est un nom féminin ( les hobbits disent par exemple " La soleil " et non " Le soleil" , vous l'avez peut etre remarqué ! )
De même on dit " le lune " et non pas " la lune "

Fin de la parenthèse linguistique 8-)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 419418
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: L'astronomie dans les univers de Tolkien

Messagepar phoenlx » dim. sept. 23, 2012 7:26 pm

Une info qui date du mois dernier : Un cratère sur la planète Mercure rend hommage à Tolkien !!

Image

L'union astronomique internationale ( UAI ) qui supervise depuis 1919 la nomenclature des planètes et des satellites a nommé récemment 9 cratères de la planète Mercure d'après des noms de personnalités et artistes célèbres ( voir image ) ; parmi elles on retrouve Tolkien !!

Grace à la sonde Messenger, ce cratère qui mesure 50 km de diamètre ne reçoit pas de lumière du soleil et on suppose qu'il contient de la glace !! Les noms des cratères sont : Egonu, Gaudí, Kandinsky, Pétrone, Prokofiev, Tolkien, Tryggvadottir, Qiu Ying, et Yoshikawa.
spoiler pour rappel !
Uzo Egonu (1931-1996), peintre nigérien
Antoni Gaudi (1852-1926), le célèbre architecte espagnol, dont l’œuvre majeure et posthume, la Sagrada Familia, est toujours en construction au coeur de Barcelone
Wassily Kandinsky (1866-1944), peintre russe
Titus Petronius(27 av. J-C-66), auteur romain du Satyricon
Sergei Prokofiev (1891-1953), compositeur russe, notamment auteur de Pierre et le Loup
John Ronald Reuel (J. R. R.) Tolkien (1892-1973), poète, écrivain, philosophe et professeur anglais
Nina Tryggvadóttir (1913-1968), peintre islandaise et figure de proue de l'expressionnisme abstrait.
Shifu Qiu Ying (1494-1552), peintre chinois.
Eiji Yoshikawa (1892-1962), écrivain japonais, auteur notamment de La Pierre et le Sabre et La Parfaite Lumière, récit de la vie du samourai Miyamoto Musachi.



Plutôt sympa comme anecdote ( étant aussi un grand fan de Yoshikawa je me réjouis de les voir tous deux réunis :mrgreen:
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

Bombur
pilier de l'océan indien
pilier de l'océan indien
Avatar du membre
Messages : 47430
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: L'astronomie dans les univers de Tolkien

Messagepar Bombur » dim. sept. 23, 2012 10:25 pm

Ah oui, j'avais déjà vu ça. C'est cool :) .

Náin

Re: L'astronomie dans les univers de Tolkien

Messagepar Náin » lun. sept. 24, 2012 4:06 pm

:heureux:

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 419418
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: L'astronomie dans les univers de Tolkien

Messagepar phoenlx » lun. sept. 24, 2012 5:18 pm

plutôt que mercure ça aurait été bien de nommer un astre en rapport avec saturne du nom de Tolkien, saturne c'est quand même le seigneur des anneaux du système solaire :mrgreen:
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

Bombur
pilier de l'océan indien
pilier de l'océan indien
Avatar du membre
Messages : 47430
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: L'astronomie dans les univers de Tolkien

Messagepar Bombur » lun. sept. 24, 2012 5:25 pm

:lol:

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 419418
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: L'astronomie dans les univers de Tolkien

Messagepar phoenlx » jeu. nov. 08, 2012 2:45 am

J'ai trouvé cette carte de certaines constellations ( avec leurs noms dans les univers de Tolkien )

Image
( source : Le miroir de Galadriel )
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

itikar
Détenteur du feu secret
Détenteur du feu secret
Avatar du membre
Messages : 32872
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: L'astronomie dans les univers de Tolkien

Messagepar itikar » jeu. nov. 08, 2012 3:49 am

Sympa ! :hat: :jap:
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Gloinpeace
Retour de la paix
Retour de la paix
Avatar du membre
Messages : 7535
Enregistré le : mar. nov. 01, 2011 11:53 am
Localisation : Erebor

Re: L'astronomie dans les univers de Tolkien

Messagepar Gloinpeace » jeu. nov. 08, 2012 8:45 am

Pas mal oui, je ne connaissais pas.

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 419418
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: L'astronomie dans les univers de Tolkien

Messagepar phoenlx » jeu. nov. 08, 2012 9:51 am

oui en fait sur l'image en plus des constellation comme "la faucille des Valar" ( = la Grande ourse ) etc, il a mis aussi les planètes comme Elemmírë qui est Mercure, Carnil qui est censé être la planète mars, Alcarinquë = Jupiter, Lumbar = Saturne, Nénar = Neptune, Luinil = Uranus ..

Pour rappel Helluin = l'étoile sirius
Menelcalmar = la constellation d'Orion
Valacirca = la faucille des Valar = la grande ourse ( grande casserôle )
Soronúmë = la constellation de l'aigle ( aquila )
Wilwarin = cassiopée

Annarima --> on sait pas trop , voir plus haut
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

Bombur
pilier de l'océan indien
pilier de l'océan indien
Avatar du membre
Messages : 47430
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: L'astronomie dans les univers de Tolkien

Messagepar Bombur » jeu. nov. 08, 2012 1:28 pm

Ils ont raison les Elfes ! La Grande Ourse ressemble bien plus à une faucille qu'à une ourse !

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 419418
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: L'astronomie dans les univers de Tolkien

Messagepar phoenlx » jeu. nov. 08, 2012 2:41 pm

sûr :mrgreen: les chinois aussi avec leur grande casserole je trouve lol
après tout dépend si on représente les étoiles moins brillantes de la constellation
Image
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 419418
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: L'astronomie dans les univers de Tolkien

Messagepar phoenlx » jeu. nov. 08, 2012 2:43 pm

Les grecs ils devaient un peu forcer sur la boisson :lol:
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

itikar
Détenteur du feu secret
Détenteur du feu secret
Avatar du membre
Messages : 32872
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: L'astronomie dans les univers de Tolkien

Messagepar itikar » jeu. nov. 08, 2012 3:16 pm

ouaip, ils auraient du le nommer Grand coq vu la forme :D :rire:
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Bombur
pilier de l'océan indien
pilier de l'océan indien
Avatar du membre
Messages : 47430
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: L'astronomie dans les univers de Tolkien

Messagepar Bombur » jeu. nov. 08, 2012 5:24 pm

phoenlx a écrit :Les grecs ils devaient un peu forcer sur la boisson :lol:
Ouais :lol: ! Par contre j'ai jamais entendu dire que les étoiles supplémentaires de ton image faisaient partie de la constellation...

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 419418
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: L'astronomie dans les univers de Tolkien

Messagepar phoenlx » jeu. nov. 08, 2012 6:10 pm

Ba en astronomie les constellations forment des découpages arbitraires du ciel
Il y a les formes des constellations ( que leur donnèrent les anciens )
Mais les astronomes modernes délimitent le ciel en grandes zones pour désigner quelles étoiles sont dans telle et telle constellation ( sinon certaines seraient "nulle part" lol ) Là ce que j'ai représenté c'est les étoiles de la constellation de la Grande Ourse au sens rigoureux du terme maintenant je ne sais pas exactement qui a inventé ce dessin, c'est les grecs je crois ; on a tendance à souvent imaginer la casserôle mais c'est une simplification de la constellation , sans doute par rapport au nom chinois je pense )
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende


Retourner vers « Tolkien, l'homme et son oeuvre »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité