L'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Section consacrée aux âges anciens et à la vaste mythologie au fondement du Seigneur des Anneaux racontée dans le Silmarillion, oeuvre qui a mûri dans l'esprit de Tolkien durant toute sa vie. Ici nous parlerons de l'histoire tragique des enfants de Húrin, du conte de Beren et Luthien, de la naissance des elfes, des guerres du lointain passé entre les elfes et Morgoth, le premier Seigneur des Ténèbres, maître de Sauron, ainsi que de l'histoire de Numénor, la grande île des rois des hommes à l'ouest, engloutie à la fin du Second Age du Soleil.
Náin
Almaren - Premier paradis
Almaren - Premier paradis
Avatar du membre
Messages : 65263
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

L'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar Náin » ven. juil. 26, 2013 9:11 pm

J'ouvre donc ce topic pour présenter une hypothèses, une de mes visions de l’œuvre de Tolkien, et je souhaitait notamment votre avis sur celle-ci :

Que ce soit dans Bilbo le Hobbit, le Seigneur des Anneaux, Le Silmarillon ou le reste de son œuvre nous sommes tous de l'avis que la nature est l'un des éléments les plus importants dans les récits de Tolkien. On parle souvent, et c'en est même devenu évident et quelque peu "basique". Mais, même si je n'ai pas énormément lu d'études et de thèses sur Tolkien, je suis toujours assez étonné de ne trouver nulle allusion aux "objets", précieux ou non, enfin bref de tout ce qui représente l'aspect matériel. Alors, évidemment, je ne prétend pas par là que mon hypothèse que je vais décrire d'ici peu est si véridique qu'elle devrait figurer dans toute thèses de ce genre. Mais de là à n'en faire aucune allusion je trouve ça un peu dommage car cet aspect là selon moi prend une place importante dans l'étude de Tolkien, et se rattache bien évidemment à cet "amour " de la nature si chère à l'auteur.

Ainsi donc comme je le disais les objets, le plus souvent précieux, ont toujours un rôle très important dans les récits de l'écrivain. Tellement importante même qu'ils tissent généralement le fil rouge de l'histoire : le Seigneur des Anneaux n'est évidemment rien sans l'Unique, l'objet le plus convoité de la terre du milieu au troisième âge, mais il ne fut pas le seul. On pense alors aux âges passés, la quête de Bilbo où, si là l'anneau n'a pas le rôle ni la signification qu'il aura par la suite, on trouve un autre objet, voir même des milliers, qui donnent le sens de cette quête : le trésor des nains, et plus précisément l'Arkenstone, véritable pièce maîtresse de cette collection d'objets précieux. Enfin si l'on remonte à des âges encore plus anciens, le premier âge notamment, on pense aux Silmarili, qui donnent leur nom au titre de ce récit ultime que Tolkien, bien malheureusement, ne terminera jamais.

Alors quel est le lien entre tous ces objets mise à part que ce sont des "objets" justement ?

Et bien tout d'abord, qu'il ne s'agisse jamais, dans chaque cas, d'une vulgaire babiole mais bien d'un bijoux superbe et magnifique attisant toutes les convoitises. Le fait également, qui se révèle d'une importance capitale, que ce sont des bijoux façonnés de toute part, non naturels bien que les descriptions des silmarili puissent parfois nous perdre sur ce point, allant les assimiler à des reliques divines, alors qu'ils ont été, ne l'oublions pas, sculptés non pas par un Ainu mais bel et bien par un enfant d'Iluvatar. Et c’est bien là l'erreur, car si troublés par leur luminescente et incroyable beauté, les personnages, les Fils de Fëanor notamment, en viennent littéralement à les aimer, allant jusqu'à se sacrifier pour ceux-ci, oubliant alors l'essentiel, ce que les Valar ont créer pour eux : les mers et les forêts, les vents et les montagnes...bref la nature en général. On en vient donc au cœur de ma théorie, c'est à dire que cette passion pour de simples objets, création de l'industrie dans le cas des anneaux de pouvoirs, est malsaine, et donc néfaste pour tous ceux qui s'attachent à ces joyaux. En effet que ce soit les silmarili, les anneaux de pouvoirs, l'arkenstone tous ont porté malheurs à leurs porteurs et adorateurs. Les silmarili ont amenés les elfes à se déchirer entre eux, détruits Menegroth, les anneaux de pouvoirs ont quand à eux réduits des hommes en spectres, ont attisés l'avarice des nains et en a mené certains à la folie, comme Thror, et dans le cas de l'unique ronger chacun de ses porteurs. L'Arkenstone quand à elle a attiré le dragon Smaug sur Erebor et conduit Thorin à sa perte. La preuve de l'aspect non ntaurel de ces objets, ici de l'Arkenstone :
"L'Arkenstone ! l'Arkenstone ! murmura Thorin dans l'obscurité, rêvant à demi, le menton sur les genoux. C'était comme un globe à mille facettes ; elle brillait comme l'argent à la lumière du feu, comme l'eau dans le soleil, comme la neige sous les étoiles, comme la pluie sur la lune !"
Dans cette description Tolkien compare la beauté de l'Arkenstone à des éléments impossibles, surnaturels.
En clair, l'amour d'un objet provenant de la civilisation , de l’industriel et non de la nature est mauvaise, "contre-nature" c'est le cas de le dire, et, de ce fait, néfaste.

Et c'est sans doute pour ces raisons que Tolkien n'apprécie guère les nains, car, contrairement aux elfes qui bâtissent leurs maison en osmose avec la nature, les nains eux la façonnent, la transforment, et accordent plus de valeur que les autres races aux métaux précieux. N'oublions pas que c’est à cause de l'avidité, de la volonté de trouver plus de mithril, que les nains de Khazad-dûm ont réveillé le balrog et ainsi provoqué leur perte. Ils restent dans leurs mines, dans l'obscurité, bref vivent dans les moins beaux endroits de la nature, qui, de toute manière, est transformée.
N'oublions également pas qu'ils n'étaient pas censé exister dans l'ordre naturel des choses, et que c’est bien la pitié d'Eru qui leur permis de vivre.

Il est donc évident qu'il existe un lien entre l'éloge que Tolkien fait de la nature dans son œuvre et le fait que chacun de ses récits les plus connus ait une intrigue concentré sur ces différents objets précieux qui, puisque non naturels et l’œuvre de l'industrie, ont toujours été mauvais pour quiconque les convoitait.

Alors certes ce n'est peut-être pas aussi bien écrit et sans faute que mon confrère nécromancien, mais voilà comme il venais de dévoiler sa petite thèse personnelle je me suis dit pourquoi pas moi :mrgreen:
Modifié en dernier par Náin le ven. juil. 26, 2013 10:42 pm, modifié 4 fois.
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

SauronGorthaur
Le serment de Felagund
Le serment de Felagund
Avatar du membre
Messages : 71607
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar SauronGorthaur » ven. juil. 26, 2013 9:50 pm

je suis plutôt d'accord avec toi:
Tolkien comme d'autres auteurs sont susceptibles d'avoir sous-entendus dans leurs écrits une critique du matérialisme qui se rattache aux sociétés modernes pour promouvoir à l'inverse l'immatériel dans ce qu'il a de plus naturel ( si je m'exprime pas trop mal :lol: )
(En semi-congé à durée indéterminée)

Náin
Almaren - Premier paradis
Almaren - Premier paradis
Avatar du membre
Messages : 65263
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar Náin » ven. juil. 26, 2013 9:56 pm

SauronGorthaur a écrit :je suis plutôt d'accord avec toi:
Tolkien comme d'autres auteurs sont susceptibles d'avoir sous-entendus dans leurs écrits une critique du matérialisme qui se rattache aux sociétés modernes pour promouvoir à l'inverse l'immatériel dans ce qu'il a de plus naturel ( si je m'exprime pas trop mal :lol: )

Non tu ne t'exprime pas mal t'inquiète :mrgreen:
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Morgoth Bauglir
Ombre sur Númenor
Ombre sur Númenor
Avatar du membre
Messages : 18151
Enregistré le : mer. nov. 16, 2011 9:51 pm
Localisation : École Pratique des Hautes Études
Contact :

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar Morgoth Bauglir » ven. juil. 26, 2013 10:59 pm

Sujet de discussion très pertinent, qui pourrait être amené à faire couler beaucoup d'encre.

Je rejoins sur cette hypothèse qui exprime, si je t'ai bien lu Nain, que Tolkien, ayant recours à des Joyaux qui relèvent de la magie, s'avèrent en fait plonger le destin de l'humanité dans l'ombre. En effet, l'oeuvre de Tolkien le montre de façon explicite, on ne peut pas le nier, les objets magiques (pour la plupart), sont source de malheur. Aussi pourrions nous en citer quelques uns comme tu l'as fais Nain, tels que les Silmarili, l'Unique, les Anneaux des Nains, ou encore les Palantiri. Nous remarquons qu'il existe bel et bien une relation de malheur entre l'objet conçu par l'Humain (terme général regroupant toutes les races de Tolkien), et son utilité. Son utilité amène toujours vers quelque chose de néfaste, on est presque à se demander si il n'est pas vain de créer par la magie, selon Tolkien... Les objets magiques ne sont pas une critique du monde moderne, mais plutôt un écho aux textes légendaires, tels que la Chanson des Nibelungen, dans lesquels les objets magiques sont source de malheur. Les Nains, en particulier Alberich, est une figure reprise par Tolkien dans ses écrits, et nous voyons bien en cela que la richesse, le commerce, la tromperie parfois, se manifeste promptement chez la race Naine.

Autre caractéristique du matériel à présent que tu soulignes, celle de l'attachement. Comme tu le précises, Tolkien glorifie la Nature, et non la Création (originellement pure, mais qui s'avère, au fil des temps, servir le Mal contre la Nature). Ce refoulement de la création matérialiste se manifeste parfaitement à Orthanc, ou en Mordor tout simplement. Il y a là bien sûr, une critique de la société dans laquelle vivait Tolkien lorsqu'il n'était pas plongé dans ses livres. Certaines personnes compare même Tolkien à Howard en terme de pessimisme, quand bien même je ne suis pas d'accord, Tolkien pense qu'il peut toujours jaillir du bon du néant.

Donc oui, tout comme toi, je pense que les objets chez Tolkien (outre quelques exceptions tout de même), présentent toujours un avenir funeste, qui ne peut être combattu que par la Nature (Fangorn, ou la Nature humaine elle-même, qui dès lors qu'elle n'est pas entravée de désirs matérialistes, mais d'une idéologie idéaliste, s'avère être une merveilleuse chose).
« Vous êtes comme tous les Français, vous n'avez pas lu Tolkien !
Il n'y a que vous autres qui ne l'ayez pas encore lu. »

Louis LAMBERT, Prélude à l'Apocalypse, p. 118 (cit. par Michaël Devaux dans La Feuille de la Compagnie n° 2, p. 85)

Náin
Almaren - Premier paradis
Almaren - Premier paradis
Avatar du membre
Messages : 65263
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar Náin » ven. juil. 26, 2013 11:03 pm

Morgoth Bauglir a écrit : Les objets magiques ne sont pas une critique du monde moderne, mais plutôt un écho aux textes légendaires, tels que la Chanson des Nibelungen


Les deux sont justes, il est communément admis que Tolkien détestait la période d’industrialisation de l’Angleterre, et selon moi les objets crée de la main de l'homme sont un reflet de cette industrialisation. Mais en dehors de ça nous somme bien d'accord.
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

SauronGorthaur
Le serment de Felagund
Le serment de Felagund
Avatar du membre
Messages : 71607
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar SauronGorthaur » ven. juil. 26, 2013 11:10 pm

Morgoth Bauglir a écrit :Sujet de discussion très pertinent, qui pourrait être amené à faire couler beaucoup d'encre.

Je rejoins sur cette hypothèse qui exprime, si je t'ai bien lu Nain, que Tolkien, ayant recours à des Joyaux qui relèvent de la magie, s'avèrent en fait plonger le destin de l'humanité dans l'ombre. En effet, l'oeuvre de Tolkien le montre de façon explicite, on ne peut pas le nier, les objets magiques (pour la plupart), sont source de malheur. Aussi pourrions nous en citer quelques uns comme tu l'as fais Nain, tels que les Silmarili, l'Unique, les Anneaux des Nains, ou encore les Palantiri. Nous remarquons qu'il existe bel et bien une relation de malheur entre l'objet conçu par l'Humain (terme général regroupant toutes les races de Tolkien), et son utilité. Son utilité amène toujours vers quelque chose de néfaste, on est presque à se demander si il n'est pas vain de créer par la magie, selon Tolkien... Les objets magiques ne sont pas une critique du monde moderne, mais plutôt un écho aux textes légendaires, tels que la Chanson des Nibelungen, dans lesquels les objets magiques sont source de malheur. Les Nains, en particulier Alberich, est une figure reprise par Tolkien dans ses écrits, et nous voyons bien en cela que la richesse, le commerce, la tromperie parfois, se manifeste promptement chez la race Naine.

Autre caractéristique du matériel à présent que tu soulignes, celle de l'attachement. Comme tu le précises, Tolkien glorifie la Nature, et non la Création (originellement pure, mais qui s'avère, au fil des temps, servir le Mal contre la Nature). Ce refoulement de la création matérialiste se manifeste parfaitement à Orthanc, ou en Mordor tout simplement. Il y a là bien sûr, une critique de la société dans laquelle vivait Tolkien lorsqu'il n'était pas plongé dans ses livres. Certaines personnes compare même Tolkien à Howard en terme de pessimisme, quand bien même je ne suis pas d'accord, Tolkien pense qu'il peut toujours jaillir du bon du néant.

Donc oui, tout comme toi, je pense que les objets chez Tolkien (outre quelques exceptions tout de même), présentent toujours un avenir funeste, qui ne peut être combattu que par la Nature (Fangorn, ou la Nature humaine elle-même, qui dès lors qu'elle n'est pas entravée de désirs matérialistes, mais d'une idéologie idéaliste, s'avère être une merveilleuse chose).


nain a écrit :Les deux sont justes, il est communément admis que Tolkien détestait la période d’industrialisation de l’Angleterre, et selon moi les objets crée de la main de l'homme sont un reflet de cette industrialisation. Mais en dehors de ça nous somme bien d'accord.


bizarrement ça rejoins un peu Lovecraft, qui taxait l'industrialisation et la société contemporaine ( de son époque, c'est à dire premier tiers du XX ème siècle) de tous les maux. Mais contrairement à Lovecraft, misanthrope pessimiste et négatif pour qui la chute est inéluctable, Tolkien est plus nuancé, et il invite son lecteur à l'espoir ( la destruction de l' Isengard corrompue par les Ents, la destruction de l Anneau ....) .... en gros je paraphrase Morgoth la, en remplaçant juste Howard par Lovecraft :super: ( les deux étant d'ailleurs amis qui font des allusions aux écrits de l'un et l'autre dans leurs textes)
(En semi-congé à durée indéterminée)

Morgoth Bauglir
Ombre sur Númenor
Ombre sur Númenor
Avatar du membre
Messages : 18151
Enregistré le : mer. nov. 16, 2011 9:51 pm
Localisation : École Pratique des Hautes Études
Contact :

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar Morgoth Bauglir » sam. juil. 27, 2013 12:16 am

Non mais j'ai fumé, pourquoi j'ai parlé de Howard, alors que je voulais bien parlé de Lovecraft initialement :lol:.
« Vous êtes comme tous les Français, vous n'avez pas lu Tolkien !
Il n'y a que vous autres qui ne l'ayez pas encore lu. »

Louis LAMBERT, Prélude à l'Apocalypse, p. 118 (cit. par Michaël Devaux dans La Feuille de la Compagnie n° 2, p. 85)

Aries Phoenix
La montagne du destin
La montagne du destin
Avatar du membre
Messages : 28635
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar Aries Phoenix » sam. juil. 27, 2013 2:34 am

Il me semble clair que Tolkien décrit l'attachement comme une chose de corruption. Il suffit de voir ce qu'il advient de Sméagol et des détenteurs humains des anneaux secondaires pour le comprendre. Mais l'attachement au matériel est encore bien autre chose. Le matériel se trouve tout autant dans la nature que dans les artefacts. En bref, un objet même naturel (ou façonné par un dieu) reste un objet. Les nains sont fascinés par l'or et les pierres. Mais ce sont des choses de la nature ! Le mal selon moi est de vouloir les posséder, se les approprier. comme disait Rousseau "La possession, c'est du vol". Il me semble que Tolkien fustige donc l'ère industrielle, mais aussi l'attachement à l'existence. Les elfes, ses créatures de prédilection, sont les seuls à quitter volontairement la vie pour se détacher entièrement de la souffrance de l'existence. Car cette existence tant convoitée par l'humain génère la plupart du temps autant de joie que de déception. Cette fluctuation est la vie.
En bouddhisme, l’accomplissement de l'être passe par l'acceptation du fait que l'existence est une illusion, que tout attachement est néfaste, et que la mort n'est qu'une transition. Il n'est pas nécessaire de la rechercher, mais bien de l'accepter.
Du reste, il est clair que Tolkien place l'harmonie avec la nature au-dessus de la construction monumentale (les tours) et la récolte de choses précieuses.
A noter également que le seul à pouvoir détenir légitimement l'Unique est Sauron. Cela fait de lui le symbole de la possession égoïste. Le rapprochement avec Satan devient dès lors assez clair.

Je reprends Morgoth sur son doute quant au fait que le bien puisse jaillir du néant. je crois pour ma part que c'est vrai, mais que ce bien s'accompagne d'un mal égal et opposé. Un futur universellement bon ne me semble dès lors pas envisageable.
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 350230
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar phoenlx » sam. juil. 27, 2013 7:25 am

Excellente analyse nain, bien écrite et je trouve, très pertinente. Pour ma part il m'a toujours semblé aussi évident qu'il y avait une critique implicite du matérialisme dans l'oeuvre de Tolkien, les exemples que tu utilises sont parlants ( silmarils, nauglamir, l'Unique et l'arkenstone, la différence d'approche des nains avides de richesse et peu soucieux de la nature et des elfes )
Bizarrement, pour les hobbit ça semble un peu différent, Tolkien semble très attaché à ce peuple et on peut dire que les objets revêtent une grande importance dans leur vie, mais je ne sais pas si c'est la même chose, ils sont quand même proches de la nature, ont conservé un mode de vie rural, mais quand on regarde Bilbon et son attachement aux cuiller et autres objets de ses parents on retrouve un peu cet attachement. Sujet passionnant en tout cas
Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

Náin
Almaren - Premier paradis
Almaren - Premier paradis
Avatar du membre
Messages : 65263
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar Náin » sam. juil. 27, 2013 8:51 am

Aries Phoenix a écrit : "La possession, c'est du vol"

Ça c'est Proudhon :mrgreen:
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Náin
Almaren - Premier paradis
Almaren - Premier paradis
Avatar du membre
Messages : 65263
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar Náin » sam. juil. 27, 2013 9:31 am

Aries Phoenix a écrit :Il me semble clair que Tolkien décrit l'attachement comme une chose de corruption. Il suffit de voir ce qu'il advient de Sméagol et des détenteurs humains des anneaux secondaires pour le comprendre. Mais l'attachement au matériel est encore bien autre chose. Le matériel se trouve tout autant dans la nature que dans les artefacts. En bref, un objet même naturel (ou façonné par un dieu) reste un objet. Les nains sont fascinés par l'or et les pierres. Mais ce sont des choses de la nature !

Oui, mais ils ont été façonnés, ils n'ont pas été conservé à l'état brut, c'est pour ça qu'ils représentent en quelques sorte l’industrie, car cette dernière transforme, formate mais ne garde jamais à) l'état naturel, l'or et les joyaux des nains c’est la même chose, ils ont sculpté l'or pour en faire des pièce, sculpté le mithril non pas pour le garder à l'état brut, mais pour l'échanger, le façonner en cotte de maille etc...
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Aries Phoenix
La montagne du destin
La montagne du destin
Avatar du membre
Messages : 28635
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar Aries Phoenix » sam. juil. 27, 2013 11:03 am

nain a écrit :
Aries Phoenix a écrit : "La possession, c'est du vol"

Ça c'est Proudhon :mrgreen:


En y repensant cette nuit, je me suis dit 'Zut, c'est pas Rousseau, c'est Marx" Double :rouge: pour Aries :lol:

nain a écrit :
Aries Phoenix a écrit :Il me semble clair que Tolkien décrit l'attachement comme une chose de corruption. Il suffit de voir ce qu'il advient de Sméagol et des détenteurs humains des anneaux secondaires pour le comprendre. Mais l'attachement au matériel est encore bien autre chose. Le matériel se trouve tout autant dans la nature que dans les artefacts. En bref, un objet même naturel (ou façonné par un dieu) reste un objet. Les nains sont fascinés par l'or et les pierres. Mais ce sont des choses de la nature !

Oui, mais ils ont été façonnés, ils n'ont pas été conservé à l'état brut, c'est pour ça qu'ils représentent en quelques sorte l’industrie, car cette dernière transforme, formate mais ne garde jamais à) l'état naturel, l'or et les joyaux des nains c’est la même chose, ils ont sculpté l'or pour en faire des pièce, sculpté le mithril non pas pour le garder à l'état brut, mais pour l'échanger, le façonner en cotte de maille etc...


C'est vrai. Cependant, les nains cherchent avant tout à s'approprier les pierres et métaux rares. Et dans ce processus d'appropriation, ils les transforment. C'est en ce sens que je parle d'appropriation de choses naturelles.
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

Cirion
Entrée des Gémeaux
Entrée des Gémeaux
Messages : 517
Enregistré le : lun. déc. 03, 2012 2:32 pm

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar Cirion » sam. juil. 27, 2013 4:04 pm

Morgoth Bauglir a écrit :Je rejoins sur cette hypothèse qui exprime, si je t'ai bien lu Nain, que Tolkien, ayant recours à des Joyaux qui relèvent de la magie, s'avèrent en fait plonger le destin de l'humanité dans l'ombre. En effet, l'oeuvre de Tolkien le montre de façon explicite, on ne peut pas le nier, les objets magiques (pour la plupart), sont source de malheur. Aussi pourrions nous en citer quelques uns comme tu l'as fais Nain, tels que les Silmarili, l'Unique, les Anneaux des Nains, ou encore les Palantiri. Nous remarquons qu'il existe bel et bien une relation de malheur entre l'objet conçu par l'Humain (terme général regroupant toutes les races de Tolkien), et son utilité. Son utilité amène toujours vers quelque chose de néfaste, on est presque à se demander si il n'est pas vain de créer par la magie, selon Tolkien...

C'est oublier un peu trop vite un certain nombre d'objets qui sont tout à fait à l'opposé : l'Elessar annonce une période fastueuse, Bard et son attachement à sa Flèche Noire provoquent la mort de Smaug, les mages sont attachés à leurs bâtons, signes de leur puissance, etc., etc. Je ne pense pas qu'on puisse faire une vérité générale.

SauronGorthaur
Le serment de Felagund
Le serment de Felagund
Avatar du membre
Messages : 71607
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar SauronGorthaur » sam. juil. 27, 2013 5:16 pm

Cirion a écrit :
Morgoth Bauglir a écrit :Je rejoins sur cette hypothèse qui exprime, si je t'ai bien lu Nain, que Tolkien, ayant recours à des Joyaux qui relèvent de la magie, s'avèrent en fait plonger le destin de l'humanité dans l'ombre. En effet, l'oeuvre de Tolkien le montre de façon explicite, on ne peut pas le nier, les objets magiques (pour la plupart), sont source de malheur. Aussi pourrions nous en citer quelques uns comme tu l'as fais Nain, tels que les Silmarili, l'Unique, les Anneaux des Nains, ou encore les Palantiri. Nous remarquons qu'il existe bel et bien une relation de malheur entre l'objet conçu par l'Humain (terme général regroupant toutes les races de Tolkien), et son utilité. Son utilité amène toujours vers quelque chose de néfaste, on est presque à se demander si il n'est pas vain de créer par la magie, selon Tolkien...

C'est oublier un peu trop vite un certain nombre d'objets qui sont tout à fait à l'opposé : l'Elessar annonce une période fastueuse, Bard et son attachement à sa Flèche Noire provoquent la mort de Smaug, les mages sont attachés à leurs bâtons, signes de leur puissance, etc., etc. Je ne pense pas qu'on puisse faire une vérité générale.

après totu dépend de la signification de l'objet. L' Elessar, la Flèche Noire et les bâtons de sorciers, ce sont disons des objets "archaïques" qui n'apportent pas de par leur existence de changements dans la trame du destin. l' Arkenstone, les Silmarills et les Anneaux sont des objets dont la seule existence provoque conflits, tensions, jalousies ...
(En semi-congé à durée indéterminée)

Cirion
Entrée des Gémeaux
Entrée des Gémeaux
Messages : 517
Enregistré le : lun. déc. 03, 2012 2:32 pm

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar Cirion » sam. juil. 27, 2013 7:45 pm

Parce que vous vous bornez aux seuls artefacts qui vous semblent provoquer du mal. Mais c'est aussi valable pour les autres. Sans la Flèche Noire, Smaug serait encore en vie et déterminerait le destin de la Guerre de l'Anneau ; le destin d'Aragorn est intimement lié à celui de l'Elessar. On peut ajouter Narsil reforgée ainsi que l'anneau millénaire de Barahir pour la royauté d'Aragorn.

Bombur
Maison du Capricorne
Maison du Capricorne
Avatar du membre
Messages : 44220
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar Bombur » sam. juil. 27, 2013 8:47 pm

Ou encore Glamdring et Orcrist, qui n'ont apporté aucun effet négatif.

Náin
Almaren - Premier paradis
Almaren - Premier paradis
Avatar du membre
Messages : 65263
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar Náin » dim. août 04, 2013 4:08 pm

Certes mais les armes que vous avez mentionné ou la bague de Barahir ne sont objet de passion, dans certains cas ce qui explique la valeur que portent certains personnages à ces objets est le fait qu'il s'agisse de reliques, témoins du passé etc...mais il n'ont jamais été objets d'autant de passions que ceux que j'ai énoncé.
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Aries Phoenix
La montagne du destin
La montagne du destin
Avatar du membre
Messages : 28635
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar Aries Phoenix » dim. août 04, 2013 4:43 pm

Hmmm ne cherchait-il pas par là à donner l'image d'une technologie qui, bien employée, est source de bienfaits, mais entre de mauvaises mains et objet de convoitise devient néfaste ? Plus je pense à l'anneau, plus l'image de l'arme nucléaire me revient. En tans que centrale thermique, l'atome apporte à l'homme le confort. En tans qu'arme... si seulement quelqu'un pouvait éradiquer :roll:
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

Náin
Almaren - Premier paradis
Almaren - Premier paradis
Avatar du membre
Messages : 65263
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar Náin » dim. août 04, 2013 4:54 pm

L'anneau comme arme nucléaire ça a été une hypothèse très populaire mais moi je n'y crois pas du tout. C'est à mon sens bien plus compliqué que cela, pour moi le SDA n'est pas une forme de seconde guerre mondiale.
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Aries Phoenix
La montagne du destin
La montagne du destin
Avatar du membre
Messages : 28635
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar Aries Phoenix » dim. août 04, 2013 5:06 pm

Ce serait bien sûr trop simple. Mais je crois que ça a du l'inspirer quelque part. Entre autres, je suis trop néophyte en analyse de la symbolique de l'Unique que pour avancer autre-chose que des hypothèses possibles.
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

Náin
Almaren - Premier paradis
Almaren - Premier paradis
Avatar du membre
Messages : 65263
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar Náin » dim. août 04, 2013 5:08 pm

Parce qu'il y a des hypothèses impossibles ? :mrgreen:
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Aries Phoenix
La montagne du destin
La montagne du destin
Avatar du membre
Messages : 28635
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar Aries Phoenix » dim. août 04, 2013 5:11 pm

C'est à feu Tolkien qu'il faudrait poser la question. disons simplement que sa symbolique est riche, et ouvre des débats intéressants :wink:
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

Náin
Almaren - Premier paradis
Almaren - Premier paradis
Avatar du membre
Messages : 65263
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: l'attachement au matériel : un mal chez Tolkien ?

Messagepar Náin » dim. août 04, 2013 5:19 pm

Aries Phoenix a écrit :C'est à feu Tolkien qu'il faudrait poser la question. disons simplement que sa symbolique est riche, et ouvre des débats intéressants :wink:

C'est le moins que l'on puisse dire 8-)
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !


Retourner vers « Le Silmarillion »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité