Trioedd Ynys Prydein (Les Triades galloises)

De récits se présentant comme historiques telles les Annales Cambriae ou les œuvres du chroniqueur Nennius aux triades galloises qui font d’Arthur un personnage de légende, naît le mythe médiéval le plus célèbre.
Cerca Trova
Maison du Lion
Maison du Lion
Avatar du membre
Messages : 43284
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Gender :
Contact :

Trioedd Ynys Prydein (Les Triades galloises)

Messagepar Cerca Trova » jeu. mars 09, 2023 3:19 pm

Trioedd Ynys Prydein, signifiant littéralement « Triades de l'île de Bretagne », est un groupe de textes inclus dans des manuscrits médiévaux gallois, dans lesquels sont conservés des fragments de culture galloise ancienne concernant l'histoire aussi bien que la mythologie celtique. Il s'agit de listes de personnages groupés par trois selon une caractéristique commune (ex: Les trois beaux princes de l'île de Bretagne Owain mab Urien, Rhun mab Maelgwn, Rhufawn mab Dewrarth Wledig dit le Radieux). Parfois la triade est suivie d'un texte les détaillant ou développant leur légende. Ces triades auraient ainsi été regroupées par thème par les bardes pour favoriser la mémorisation des récits.

une page du livre rouge d'Hergest (1385-1420), regroupement de manuscrits qui contient un exemplaire des triades.

Image


Les textes contiennent des références au roi Arthur et à d’autres personnages légendaires de Bretagne de l'époque post-romaine : légendaires tel que Bran le Béni ou historique comme Alain IV duc de Bretagne de 1072 à 1112, qui apparait dans ces textes sous le nom d'Alan Fyrgan. Les triades mentionnent différents envahisseurs de la Bretagne dont les Saxons, dirigés par Hengist et Horsa.

La plus ancienne collection de triades galloises conservée est reliée dans le manuscrit Peniarth 16, aujourd'hui conservé à la Bibliothèque nationale du Pays de Galles, qui a été daté du troisième quart du XIIIe siècle et contient 46 des 96 triades répertoriées par Rachel Bromwich. D'autres manuscrits importants sont Peniarth 45 (écrit vers 1275), et la paire White Book of Rhydderch (Welsh : Llyfr Gwyn Rhydderch) et Red Book of Hergest (Welsh : Llyfr Coch Hergest), qui partagent une version commune clairement différente de la version à l'origine des collections dans les manuscrits de Peniarth.
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon."

"The truth winds somewhere between the road to Glastonbury, Isle of the Priests, and the road to Avalon, lost forever in the mists."

- Mists of Avalon

Retourner vers « Les origines celtiques de la légende »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité