Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Le coin taverne pour bavarder des univers de Tolkien dans une ambiance légère et conviviale, réunion des fans, délires... Section consacrée aussi aux quizz et autres jeux, ainsi qu'à la "SDAmania" et aux divers phénomènes déclenchés autour des films : cosplays, jeux de rôle etc.
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314794
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » jeu. déc. 27, 2018 6:00 pm

Le plan dont on parle
du coup oui je pense que c'est filmé à partir des mêmes miniatures de la ville, par contre j'aime beaucoup ce plan j'ai toujours eu un faible pour lui (alors que j'ai du mal dans le retour du roi mais on la voit sous d'autres angles et aussi de l'intérieur)
ici j'aime beaucoup la lumière notamment, et avec la mise en scène, la musique et les orages du Mordor, ça donne une grosse dimension à cette scène je trouve

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18292
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar itikar » ven. déc. 28, 2018 3:21 am

Sébouss a écrit :Pour ajouter deux-trois trucs, je trouve que la VL, notamment de la Désolation de Smaug, apporte beaucoup sur les Anneaux des Nains et sur le troisème Anneau des Elfes qui sont très peu évoqués dans le SDA. Par contre, ça crée une incohérence. Gandalf sait où sont les Trois des Elfes, les trois restants des Nains et les Neufs à cause des Nazgûl. C'est aberrant qu'il ne comprenne pas que Bilbo a l'Unique. Il suffisait juste de ne pas mettre la réplique entre Bilbo et Gandalf et c'était plié.


Je ne pense pas que cela soit si incohérent car il existe des anneaux moindres et dans les livres on apprend que Gandalf espérait que cela soit le cas de celui que détenait Gollum. D ou son enquête a Minas Tirith pour en avoir le coeur net.

Selon Tolkiendil

http://www.tolkiendil.com/essais/divers/anneaux

D'autres anneaux furent-ils fabriqués ?

Il a été dit qu'un nombre plus important d'anneaux fut fabriqué, mais qu'ils sont d'une nature moindre que les Grands Anneaux de Pouvoir. Gandalf le suggère quand il explique l'histoire des Anneaux de Pouvoir à Frodo : « En Eregion, il y a bien longtemps, étaient fabriqués de nombreux anneaux elfiques, des anneaux magiques comme vous les appelez, et ils étaient, bien sûr, de diverses sortes : plus ou moins puissants. Les moindres n'étaient que des essais dans cet art avant qu'il n'eût atteint sa maturité, et pour les Elfes orfèvres, ce n'étaient que des babioles, néanmoins, à mon idée, dangereuses pour les mortels. Mais les Grands Anneaux, les Anneaux de Pouvoir, eux, étaient périlleux. » Le Seigneur des Anneaux - Livre I - Chapitre 2

Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314794
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » ven. déc. 28, 2018 10:41 am

oui exact itikar, moi ça ne m'a pas choqué dans le film cette histoire ; Rien ne disait que l'anneau trouvé par Bilbon était forcémet l'unique ou un des anneaux majeurs, dans le livre c'est mieux expliqué mais dans le film, c'est assez bien expliqué aussi et ce n'est pas incohérent. Gandalf a du penser d'abord que c'était un anneau mineur, conférent juste un pouvoir d'invisibilité, ceci dit, on voit que dès le départ il s'en méfie (notamment dans cette scène du film où l'on voit Bilbo rejoindre les nains après la sortie des cavernes de Gobelinville, et où il y a déjà beaucoup de non dit dans les dialogues. Gandalf se doute de quelque chose mais ne veut sans doute rien révéler devant les nains présents autour (juste après ceci, on a l'attaque des ouargues qui coupe court à la conversation)
Plus tard, on a ce petit dialogue entre Gandalf et Bilbo devant l'orée de la forêt noire, où là encore, Gandalf se doute de quelque chose (alors que Bilbo tripatouille sa poche où est caché l'anneau) ..
puis la scène de l'épilogue .. Gandalf se doute que Bilbo a un anneau, mais rien ne dit que c'est un anneau majeur, comme l'explique tolkiendil il y en a d'autres (dans le livre c'est mieux expliqué je crois, c'est vrai qu'en regardant les films, notamment le prologue du seigneur des anneaux, on dirait qu'il n'existe que l'unique, les 3 des elfes, les 7 des nains et les 9 des hommes .. )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314794
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » ven. déc. 28, 2018 10:43 am

Bon aujourd'hui je continue mon petit revisionnage, je vais regarder la deuxième moitié des deux tours (et toute la partie Helm's Deep )
si j'ai le courage j'enchainerai avec le retour du roi, sinon ce week end :mrgreen:

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314794
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » sam. déc. 29, 2018 8:28 pm

Image

Bon aujourd'hui je me suis visionné la première moitié du Retour du Roi !
Comme pour les deux tours hier et avant hier, je n'ai pas voulu voir les 4 heures 10 en un bloc, j'ai préféré scinder en deux car je suis tout de même à visionner cette double saga depuis Dimanche dernier, j'ai beau être un méga fan à un moment ça sature un peu :lol: Mais c'est toujours aussi extatique et si je m'écoutais j'enchainerais le visionnage comme à la grande époque où je me faisais des journées marathon avec les 3 SDA ...

Je me suis arrêté au moment où Gimli, Legolas et Aragorn pénètrent dans le chemin des morts en fait, j'ai trouvé que c'était un bon moment pour faire pause, car après les gros passages épiques et la bataille de Minas Tirith commencent pour de bon (jusque là c'était l'apéritif :mrgreen: )

Demain, visionnage de la fin de la trilogie :fete:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314794
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » sam. déc. 29, 2018 9:02 pm

Une des choses que j'apprécie énormément dans cette double trilogie, c'est l'ambiance musicale (à quelques bémols près, dans Le Hobbit des choses m'avaient un peu fait tiquer quand on sait quel travail extraordinaire Howard shore avait fait sur le SDA, et même sur pas mal de scènes du hobbit mais bon, il peut pas être toujours au top et on a aussi plein de bons thèmes)

Mais une chose que j'adore, c'est la cohérence musicale, le fait que plein de personnages aient leur thème propre, plein de lieux, et même l'anneau, et qu'on ait des versions déclinées pour chaque thème quasiment (certaines versions assez douces, certaines plus épiques avec les tambours etc)
Ce qui est super du coup c'est qu'on a parfois des musiques qui apparaissent dans La communauté de l'anneau, et dont les thèmes progressent dans les deux tours, pour réapparaitre dans le retour du roi mais sous une forme plus majestueuse et épique, je pense évidemment au thème de Minas Tirith (si vous faites bien attention, on l'entend déjà lorsque Aragorn et Boromir discutent de la cité blanche, en Lothlorien .. )

Image

par la suite on le retrouve évidemment dans les deux tours, dans cette scène en flashback où Boromir (à Osgiliath) fait un discours aux armées ! Mais sous une forme plus épique. On le retrouve bien sûr dans le retour du roi à plusieurs reprises, décliné en différentes versions. celle que j'adore par-dessus toute est la version qui est jouée lorsque Gandalf et Pippin arrivent dans la cité blanche à cheval depuis Edoras, et remontent les étages un à un, c'est incroyable l'ambiance de ces scènes ...

Image

Mais un peu plus tard lorsqu'on voit les feux d'alarmes s'allumer, c'est aussi une variation du thème de Minas Tirith mais avec d'autres instruments .. Bref, toute cette cohérence musicale, c'est génial dans Le seigneur des anneaux, ces musiques qui se répondent et se font échos d'une scène à l'autre, parfois d'un film à l'autre. On pourrait aussi bien évidemment parler de la musique de l'anneau de pouvoir. Si vous écoutez bien, on l'entend déjà dans Le Hobbit (à plusieurs reprises, par exemple dans la scène en forêt noire, lorsque Bilbo tue une sorte de gros bébé araignée, et retrouve son anneau, l'air un peu effrayé par ce qui se passe (scène intense d'ailleurs où l'on voit pour la première fois l'effet négatif de l'anneau sur Bilbo) : les notes musicales (assez soft à ce moment du récit) qu'on peut entendre correspondent au thème de l'anneau, ce même thème qu'on réentendra plus tard dans La communauté de l'anneau dès le prologue narré par Galadriel, et à plein de reprises par la suite (notamment dans le prologue du retour du roi avec Sméagol et Deagol, ou encore, lors de la scène de l'Argonath.

Image

D'ailleurs là pour le coup je me demande pourquoi on entend le thème de l'anneau quand ils passent l'argonath mais j'ai l'impression que ce thème est aussi associé à l'Anduin ce qui a une certaine logique vu que l'anneau avait été perdu pendant longtemps dans le fleuve Anduin ... Bref

Et sinon, autre petit échos musical que j'ai noté : La musique des Nazgûl. Enfin l'une des musiques des Nazgûl car il y a apparemment plusieurs musiques associées aux Nazgûl : Il y a d'une part la musique très célèbre avec les choeurs (qu'on entend dans La communauté de l'anneau notamment lors de la poursuite d'arwen, cette musique a un petit côté carmina burana je trouve) mais on a aussi une autre musique, plus "douce" (je ne sais pas si ce terme est approprié pour parler des Nazgûl) : Il s'agit d'un thème qu'on entend notamment lorsque Gandalf part à la rencontre des troupes de Faramir, lorsque ces derniers fuient la cité d'Osgiliath dans le retour du roi. Gandalf arrive à cheval (avec Pippin, ce que je n'ai jamais trop compris d'ailleurs, pourquoi mettre à ce moment là Pippin en danger ? enfin bref) et il fait fuir les Nazgûl qui décimaient les hommes de Faramir.

Image

Le thème musical qu'on entend à ce moment là est associé aux Nazgûl, ou peut-être plus spécifiquement au roi sorcier d'Angmar.
Et ce qui est bien c'est que ce thème, on l'entend déjà dans le deuxième film du Hobbit (La désolation de Smaug), lorsque Gandalf et Radagast se rendent aux tombeaux des Nazgûl sur les monts du Rhudaur. Ecoutez bien, c'est un peu la même musique et c'est évidemment voulu.

Image

Image

Mais la double trilogie regorge de subtilités musicales dans le genre, en fait c'est tout le long, là je n'ai cité évidemment que des petits exemples assez parlants.

Parfois en revanche, ça a moins de sens, par exemple je n'ai jamais trop compris pourquoi ils ont repris la musique des Nazgûl avec Thorin face à Azog à la fin de Un Voyage inattendu (scène des arbres enflammés) ce n'est pas très logique, mais il faut avouer que ça fait un gros effet quand on voit Thorin charger les orcs et les ouargues sur cette musique, au milieu des arbres en feu ....

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18292
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar itikar » dim. déc. 30, 2018 12:58 am

Personnellement un des trucs que je trouve le plus enorme c est l intelligence avec laquelle Peter Jackson a lié les scènes au point où c est l absence de ce lien qui permet dans la version longue de reconnaître les scènes, magnifiques et jamais inutiles en tout cas pour la prelogie, rajoutées.

Un exemple lorsque en pleine fête a Meduseld Aragorn et Gandalf parlent de Frodon en version cinéma on rebondit immédiatement sur Frodon et Sam en train d escalader les escaliers menant à Cirith Ungol, dans une excellente transition de scènes qui participent à l excellence du montage.


Image

Par contre dans La version longue une scène s intercale entre ces deux scènes ou on voit Aragorn border Eowyn et échanger quelques mots avec elle. Splendide scène mais ne se finissant pas par une évocation a Frodon.

Autre exemple mais cette fois ci plus subtile on a un dialogue de sourd entre Gollum, caché, dans l antre d Arachne et Frodon ne comprenant pas ou il est. Puis on a en version longue une scène ou Frodon se fait surprendre et évite de justesse le dard d Arachne sans du tout entendre Gollum. Puis on rebondit sur la scène prochaine de la version cinéma ou Frodon se retrouve englué et ou on voit au cinema pour la première fois l araignée. Et la on reentend Gollum en voix off.

Image

En fait il existe dans ces films une foultitude de transitions sublimes faisant toute sorte de ponts entre les différentes séquences et protagonistes en tout cas en version courte.
Même si le plus riche reste évidemment la version longue permettant d enrichir tous les arcs secondaires de la quête principale.
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314794
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » dim. déc. 30, 2018 11:22 am

oui c'est ce que j'admire aussi, le travail dans la transition des scènes, et c'était d'autant plus difficile scénaristiquement parlant, que dans le livre c'est découpé très différemment, que ce soit dans Les Deux Tours ou dans Le Retour du Roi, avec d'abord une moitié de livre consacrée à Frodon et Sam (tout d'un bloc) puis aragorn et les autres etc.

Dans les films, les enchainements sont souvent logiques, parfaits, c'est aussi ce qui m'a une nouvelle fois sauté aux yeux à ce revisionnage, et ce, dès les deux tours :
On revient d'abord en flashback sur la chute de Gandalf contre le Balrog, puis Frodon (qui en rêvait) avec Sam, la rencontre avec Gollum dans Emyn Muil, bon ensuite une transition qui n'est pas forcément la plus subtile mais qui se tient, avec les Uruk emmenant Merry et Pippin vers l'isengard, Pippin détachant sa broche, puis transition vers Aragorn Legolas et Gimli qui les pistent (Aragorn retrouvant la broche par Terre) , ensuite Legolas observant de loin, et évoquant l'Isengard --> là fort logiquement, on passe à Saroumane et à son discours sur l'alliance des deux tours, et parlant de la chute prochaine du Rohan ----> ce qui nous fait enchainer logiquement sur le Rohan, la chute des villages de l'ouestfolde, Eomer retrouvant le corps de Théodred, Eomer de retour à Meduseld,
ensuite on revient à Aragorn et cie traquant les Uruk, puis (fort logiquement) on revient aux Uruk avec Merry et Pippin, et on entend pour la première fois les arbres qui parlent (ce qui est une excellente introduction à Sylvebarbe qui apparaitra peu après), et ensuite il y a un passage très subtil aussi niveau montage, c'est l'attaque des Uruk par la troupe de Saroumane dans la nuit, alors que Pippin (croit-on) se fait écraser par le cheval ...
On le croit mort (c'est bien pour la tension dramatique) --> là, on retrouve Aragorn et cie, legolas parlant d'un soleil rouge évoquant les morts pendant la nuit, puis l'arrivée des troupes d'Eomer, le dialogue avec Aragorn, Eomer évoquant la mort des Uruk, et la probable mort de Merry et Pippin,
ensuite on a ces scènes en alternance (dans le présent, de jour, et le passé, la nuit) où l'on voit Aragorn suivre la piste des deux hobbits, et ces derniers se diriger vers Fangorn poursuivis par l'orc .. Le montage est excellent, en plus de rappeler le livre (mais raconté d'une toute autre manière, en alternance)

Image

ensuite (toujours fort logiquement) on retrouve les hobbits dans Fangorn, la rencontre avec Sylvebarbe, l'évocation du magicien blanc (on pense alors que c'est Saroumane alors que c'est Gandalf)

Ensuite on a une plus classique alternance des scènes avec Frodon et sam (dans le marais des morts), et du groupe Aragorn, ces derniers retrouvant Gandalf (là , on comprend que c'est lui que les deux hobbits ont croisé) --> toujours fort subtilement on retrouve alors les hobbits Merry et Pippin avec Sylvebarbe, puis une scène de dialogue entre Aragorn et Gandalf, ce dernier résumant un peu tous les enjeux (c'est à la fois un peu "de trop" cette scène car elle ne faisait pas partie de la version cinéma, mais c'est bien pour rappeler les fondamentaux, notamment pour les spectateurs qui auraient perdu le fil en cours de route :lol: )

De fil en aiguille on retrouve Aragorn et son groupe approchant de Méduseld (et des scènes inercalées à Méduseld avec Grima et Eowyn, histoire de montrer le background) , l'exorcisme de Théoden par Gandalf (ce qui nous fera revenir un peu plus tard à Saroumane, et Grima arrivé à Orthanc et vous remarquerez que c'est le moment où Saroumane nous parle de l'anneau de Barahir, évoquant par la même l'ascendance d'Aragorn, c'est d'autant plus subtil je trouve qu'à partir de ce moment du film Aragorn va avoir de plus en plus d'ascendant sur le cours des évènements, d'autant que Gandalf s'apprête à partir)

Image Image

Tout ceci vient en parallèle de nombreuses scènes à Edoras, et le parfum Rohan du film qui prend de l'ampleur, la scène des funérailles de Théodred (très belle au passage), ...

bref, ensuite il y a pas mal de passages du film dont je ne parlerai pas en détail, notamment l'Ithilien avec Frodon, Sam et Gollum (ce qui nous permettra d'introduire à la fois les oliphants et les orientaux, mais aussi la guerre avec le Mordor qui se prépare, et Faramir .. )

J'aimerais plutôt revenir sur le montage de ce qui se passe autour d'Aragorn, là encore, car les enchainements sont magnifiques, que ce soit lors de l'exode des rohirrim vers Helm (ce qui nous permet plusieurs petits dialogues bien choisis entre Eowyn et Aragorn) --> ces scènes permettent de placer déjà l'idée qu'Eowyn est attirée par Aragorn mais que le coeur de ce dernier est pris par Arwen,
ça permet aussi d'évoquer l'âge d'Aragorn du fait de son ascendance numénoréenne,
mais aussi, de revenir en flashback (dans de très belles scènes au passage) sur les adieux d'Arwen et d'Aragorn à Fondcombe, avec Elrond qui incite Aragorn à oublier sa fille. Un cinéaste moins subtil aurait pu zapper tous ces passages ou les montrer en temps réel, dans La communauté de l'anneau, mais moi je suis content qu'ils existent, l'atmosphère est très belle et ça développe bien toute l'histoire des appendices entre Aragorn et Arwen. Et surtout, ça permet d'équilibrer les films. J'ai l'impression que plusieurs fois, ils n'ont pas réussi à caser tout ce qu'ils voulaient dans un film donné, et donc ils nous le montrent en flashback dans le film suivant (c'est le même procédé qu'on a au début de La désolation de Smaug quand on voit Gandalf rencontrer Thorin à l'auberge de Bree, scène que moi je m'attendais à voir plutôt dans Un voyage inattendu) et ça c'est très bien vu, je trouve ...

Image

Ensuite, retour au présent et à l'exode, l'attaque des wargs. Puis on arrive à cette scène qui avait fait polémique à l'époque (mais moi je l'aime) scène où Aragorn chute d'une falaise, on le croit mort. Je trouve que c'est bien car ça amène de la tension dramatique (même si le lecteur des livres SAIT pertinemment à ce moment là qu'il va survivre) mais surtout, ça permettra par la suite de bonnes scènes avec le cheval et avec Arwen à nouveau ..
entre les deux, intercalées, on revient aux rohirrims qui rejoignent le gouffre de Helm (sans Aragorn pour le coup), et là, à nouveau de belles transition :
Théoden qui fait la revue des troupes et qui incite ses hommes à consolider les portes, ambiance guerre qui se prépare,
puis .. re-Grima !! qui à Isengard, évoque la faiblesse de la forteresse (le petit caniveau à sa base) --> ce qui nous permet de revenir aux scènes à Isengard avec Saroumane qui nous dévoile pour la première fois son armée d'Uruk et les fait partir à la guerre !!
et là nouvelle transition subtile : on retrouve Pippin et Sylvebarbe (voyant l'armée de loin)

Puis, retour à Aragorn, évanoui, son cheval qui le ranime (j'adore cette scène au passage car les chevaux ont une grande importance dans le livre pour toutes les scènes autour du Rohan) : et Jackson dans cette scène réalise le tour de force de non seulement nous montrer la fidélité de ces animaux envers leur maître (dans un passage très émouvant, je trouve) mais en parallèle, il nous montre une vision d'Arwen évoquant les Valar ("Que la grâce des Valar vous protège !!" ) c'est la seule fois je crois, où les Valar sont évoqués dans Le seigneur des anneaux (films) et ça comble un manque ...

Ceci permet aussi de ramener Aragorn qui retrouve ses esprits, reprend sa route (il le fallait pour retomber sur nos pattes), et qui en plus, voit l'armée de Saroumane de loin lui aussi, rapportant ensuite des informations à Théoden (subtil aussi comme procédé scénaristique)

mais entre les deux et en parallèle, on a une transition avec Arwen et Elrond à nouveau (là encore c'est très bien vu après la réplique sur les Valar je trouve)
--> s'ensuivent ce qui est sans doute les plus belles scènes du film Les deux tours (à mes yeux) : ce dialogue entre Elrond et sa fille évoquant son futur, et ce dialogue très beau sur la fin d'Aragorn, je salue au passage autant la version originale que la version française qui a su parfaitement retranscrire l'atmosphère de ces scènes. De tout ce que Peter Jackson a filmé comme scènes dans les 6 films, ces passages là sont je trouve ceux qui se rapprochent le plus de l'esprit Tolkien, de l'elfitude en tout cas, concept pas toujours facile à capter ...

Image

Toujours en enchainement, on a une autre très belle scène durant laquelle Galadriel parle à Elrond (par télépathie) et vient rappeler à nouveau les enjeux. Cette scène est très belle mais je trouve qu'elle fait un peu doublon avec la scène du dialogue entre Gandalf et Aragorn (qui s'apparentait plutôt à un monologue de Gandalf d'ailleurs, ça faisait un peu bizarre) plus en amont dans le film ..
du coup je comprend pourquoi à l'époque dans la version cinéma, ils avaient enlevé la scène du dialogue Gandalf / Aragorn pour ne laisser que la scène Galadriel / Elrond. Les deux réunies c'est un peu de trop (et je préfère clairement la seconde) en plus, il y a des redondances de répliques comme "Sauron va utiliser son pantin Saroumane pour détruire le peuple du Rohan" .. )

Bon mais à part ça, très belle scène, par son ambiance, par ses visuels, et elle permet juste après de revenir à Faramir, et à Frodon et Sam, au lac interdit, à l'Ithilien, à Gollum ..
Ces scènes-là permettant aussi (en flashback) de revenir à Boromir et aux adieux avec son frère à Osgiliath. C'est aussi le premier moment de la trilogie où l'on peut voir l'acteur John Noble (incarnant Denethor) qui aura une grosse importance dans Le retour du roi.

Image

c'est le premier moment de la trilogie où l'on entend la musique de Minas Tirith de manière assez intense, épique ...
Ca permet de revoir Sean Bean, et c'est cool, bref, moi j'aime bien cette scène qui avait été rajoutée pour la Version Longue. En plus elle creuse un peu l'état d'esprit de Faramir, sa tristesse. Sans cette scène je trouve qu'il apparaissait moins profond dans la version cinéma, plus antipathique peut-être. Là on sent toute la complicité qui existait entre les deux frères, c'est la seule fois où on les voit ensemble ..
Cette scène permet aussi de montrer ce qui s'est passé avant que Boromir arrive au conseil d'Elrond, pourquoi il y a été envoyé, dans quel état d'esprit il était (et ça creuse à postériori Boromir par rapport aux scènes de La communauté de l'anneau) ...

Image

Toujours de manière subtile, juste après (ou juste avant, je ne sais plus) on a aussi pour la première fois dans le film, une carte de la terre du milieu, avec l'un des soldats de Faramir qui évoque la prise en tenaille des armées des hommes entre les armées de Saroumane (attaquant de l'Isengard) et Sauron (attaquant du Mordor) : Même si c'est pas mal simplifié par rapport au livre où les armées, les batailles sont encore bien plus complexes, je trouve ce genre de petites scènes très bien vues pour capter l'attention du spectateur et éviter qu'il ne se perde trop.

Moi quand je vois plein d'autres blockbusters, parfois je suis perdu dans les enjeux, dans la géographie, dans les noms des personnages. Le seigneur des anneaux multiplie les petites scènes comme ça (parfois trop d'ailleurs peut-être mais souvent ça a quand même son utilité) pour que le spectateur lambda qui n'a pas lu les livres s'y retrouve. J'aurais même aimé qu'il y en ait encore plus, je crois. Par exemple j'ai toujours regretté qu'à aucun moment dans La Communauté de l'anneau, on ne voit dans le film une carte de la Comté, avec les quartiers, les lieux emblématiques, et que certains au moins soient NOMMES lorsque Sam et Frodon quittent cette contrée pour partir à l'aventure. Il suffisait par exemple de rajouter une toute petite scène de picnic, où Sam aurait par exemple déployé une carte et aurait évoqué la route qu'ils vont suivre. D'autres scènes des films sont parfois plus dispensables ou avec des rallentis. Mais bon, on s'y retrouve quand même c'est l'essentiel.

Pour revenir aux scènes en Ithilien près du lac interdit, c'est juste après qu'on retrouve Gollum capturé par les hommes de Faramir,, ce qui nous ramène à nouveau à l'anneau, à l'attrait qu'il exerce sur Faramir, sur Sauron (évoquant le danger de le mettre au doigt lorsque Sam lui conseille de se rendre invisible pour s'échapper .. )

La suite du film Les deux tours contient encore de belles transition, par contre il y a aussi des petits problèmes (même si difficilement évitable) : je suis en effet moins fan des transition fréquentes avec les Ents, qui viennent couper le plus souvent de beaux passages à Helm's Deep .. et sur ce plan là je préférais ce qu'ils avaient fait dans la version cinéma. La VL rajoute des scènes mais je trouve par exemple que la scène du "Bonjour" entre les ents est dispensable.

Reste que ce montage même s'il peut alourdir un peu l'aspect épique, était sans doute nécéssaire pour paralléliser la victoire des rohirrim au gouffre de Helm, et la chute d'Orthanc attaqué par les ents. Ce qui nous amènera de fil en aiguille au début du Retour du roi, où là encore on a plein de bons exemples de transitions subtiles , je n'évoquerai pas tout ici et je me réserve pour un prochain post, mais on pourrait évoquer tout le début :

Deagol / Smeagol en flashback, la découverte de l'anneau ---> ensuite fort logiquement on revient dans le présent avec Gollum , Frodon et Sam --> puis voyage vers la croisée des chemins et les frontières du Mordor --> puis Gandalf Aragorn et cie chevauchant dans Mirkwood vers l'Isengard (enchainement tout à fait logique avec ce qu'on voit à la fin du film Les deux tours) alors qu'en parallèle Merry et Pippin sont en train de fumer (là encore, tout à fait logique avec la petite scène ajoutée dans la version longue, lorsque Merry et Pippin découvrent le garde manger de Saroumane, et aussi les barils d'herbe à pipe ^^

Image

Il y a par la suite des transitions dont tu as parlé itikar, mais je crois que tu t'es emmêlé les pinceaux, car le dialogue entre Gandalf et Aragorn à Meduseld à propos de Frodon, il n'enchaine pas avec les escaliers de Cirith Ungol mais avec une autre scène de Frodon et sam, en amont (à cet instant là du film ils ne sont pas encore vers Minas Morgul) : c'est plutôt la scène du dialogue schizophrène avec Golum évoquant l'araignée. Mais la transition est bien vue de toute manière puisque d'un dialogue de Gandalf sur Frodon, on enchaine ensuite avec Frodon ...

Puis (et là je trouve qu'il y a des transitions incroyables) : on revient à Meduseld, avec d'une part, Legolas observant de loin, sentant l'oeil de Sauron qui "avance" (même si à cet instant je n'aime pas la réplique et je trouve le jeu d'Orlando Bloom assez moyen) et dans le même temps, Pippin attiré par le Palantir, qui regarde dedans, se fait piéger, et Gandalf qui sauve la situation in extremis
---> ces scènes permettent d'enchainer avec un dialogue sur Minas Tirith désormais en danger , puis sur la chevauchée de Gandalf et Pippin fuyant Méduseld pour rejoindre la cité blanche ..
On revient ensuite sur Arwen (en route vers les Havres Gris), la vision de son fils (Eldarion), son retour à Fondcombe, le dialogue avec Elrond (autre très belle scène) et l'épée Anduril en train d'être reforgée par les elfes. très belle scène, et qui nous ramène peu à peu vers Minas Tirith où tout va se jouer.
Ainsi retrouve t'on à nouveau Gandalf et Pippin chevauchant vers la ville, puis le dialogue avec Denethor (autre très grand moment du film, je trouve), et une petite scène ajoutée dans la version longue où Gandalf parle de la décrépitude du Gondor. Le nuage du Mordor qui approche.

on retrouve ensuite Frodon et Sam d'abord vers la croisée des chemins, devant la statue effondrée (avec la couronne de fleurs qui s'illumine) ---> autre très belle scène

et là (toujours très subtil) on revient à Minas Tirith et enchaine avec une scène de dialogue entre Gandalf et Pippin, Gandalf évoquant les armées de Sauron, et évoquant pour la première fois le roi sorcier d'Angmar, à savoir l'un des Nazgûl qui avait poignardé Frodon au mont venteux (on a d'ailleurs un petit flashback d'une seconde sur cette scène qui nous raccroche à un évènement clé du premier film .. )

Image

Juste après (admirez la subtilité après avoir évoqué le roi sorcier par la bouche de Gandalf), on retrouve les hobbits et Gollum arrivant sur Minas Morgul (forteresse du roi sorcier justement), puis Frodon et Sam commençant à gravir les escaliers ---> scènes qui permettent en parallèle d'introduire l'armée menée par Gothmog qui part à la guerre. Vous remarquerez la pertinence de cet enchainement avec les scènes précédentes (Gandalf et Pippin et le petit dialogue sur les armées de Sauron mais surtout, l'évocation du roi sorcier juste avant par Gandalf)

Image

Toujours de manière logique, et alors qu'on vient de voir l'armée du roi sorcier et de Gothmog se mettre en branle, on retrouve alors les hommes de Faramir et Madril à Osgiliath, qui s'apprêtent à se faire attaquer par cette dernière (en train de voguer sur le fleuve Anduin)

Image

S'ensuit la scène de l'allumage des feux d'alarme (stratagème de Gandalf pour contourner la passivité de Denethor et appeler le Rohan à l'aide)
Je ne vais rien redire sur toutes ces scènes, je les adore. que ce soit la musique, les plans sur les montagnes, la symbolique, et cet enchainement encore une fois magistral qui nous permet de revenir de manière subtil au Rohan alors que depuis plusieurs minutes, on était au Gondor et à Minas Morgul.

On retrouve donc nos amis à Edoras, Aragorn prévenant que les feux d'alarme sont allumés, et le temps d'hésitation de Théoden qui peu avant disant "pourquoi devrions-nous venir au secour de ceux qui ne sont pas venus au notre ?" et qui finalement, décide de partir aider le Gondor et de réunir les troupes.

C'est dans ce genre de scènes aussi qu'on voit toute la pertinence de CHAQUE petite scène même dans le film Les Deux Tours, lorsque Théoden se lamentait du peu d'aide reçu par les gondoriens (dialogue avec Aragorn sur les remparts de Helm's Deep peu avant la bataille .. )

Tout a du sens en fait, tout est relié, tout se fait échos, et les personnages bougent sans arrêt, évoluent, changent de mentalité mais subtilement avec une certaine lenteur, chose que bien d'autres films hollywoodiens n'arrivent pas à montrer, c'est souvent fait de manière précipitée et téléphonée.
Je crois que la grande force de Peter Jackson aura aussi été d'oser faire des films très longs, car sans cette longueur de plus de 3 heures (parfois 4) par film, il n'aurait jamais pu faire ce genre de transitions dont on parle, ça aurait été impossible.

Mais il est arrivé à jongler entre plein de personnages, de lieux, c'est assez incroyable. L'Ithilien, Faramir, Gollum (et son passé), Helm's Deep, les Ents, Isengard et Orthanc, Le Rohan, Edoras, Fondcombe, le destin d'Arwen, Anduril et le destin d'Aragorn, Minas Tirith, Denethor, Osgiliath, Minas Morgul, Cirith Ungol, le chemin des morts, les pirates, le Mordor, la montagne du destin, la porte noire, à chaque fois, ça s'enchaine de manière subtile (ou presque), c'est fluide, une réplique à un lieu entraine un évènement qui lui fait échos juste après (et ceci est le cas aussi dans La communauté de l'anneau dont je n'ai pas parlé, et même un peu dans le Hobbit d'ailleurs, j'en veux pour preuve typiquement ce petit dialogue entre les nains (sous la pluie) et Gandalf, à propos des 5 magiciens, Gandalf évoquant pour la première fois Radagast, avant que le film glisse vers ce dernier (avec son hérisson)

Tous les films sont ainsi bâtis, et c'est bien vu...
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314794
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » dim. déc. 30, 2018 7:18 pm

Bon sinon j'ai fini de revisionner toute la trilogie :mrgreen-noel: C'est long quand même, j'avais commencé dimanche dernier et chaque jour j'ai fais en moyenne trois heures / 3h30 de film (il n'y a que les deux derniers que j'ai scindé en deux moitiés de deux heures :mrgreen: )

Grosse grosse expérience, je me la retenterai avec plaisir l'an prochain à nouveau, je pense !

Je poste le poème de Théoden sur Eorl le jeune (un passage du film Les deux tours que j'adore !) Dans le film il est d'ailleurs un peu raccourci mais ce n'est pas très grave

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314794
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » mer. janv. 02, 2019 7:11 pm

L'ensemble du casting et de l'équipe de réalisation de la trilogie du Hobbit :D

Image
(source de l'image : The One Ring
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314794
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » jeu. avr. 04, 2019 1:01 pm

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314794
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » jeu. mai 30, 2019 10:19 am

une petite photo de tournage amusante du seigneur des anneaux avec Ian McKellen et Christopher Lee :mdr:

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
Captivité de Melkor
Captivité de Melkor
Avatar du membre
Messages : 10580
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar yoko » jeu. mai 30, 2019 10:34 am

:mdr:
Image

"Ne pas être anarchiste à 16 ans, c'est manquer de cœur. L'être encore à quarante ans, c'est manquer de tête" G.Bernard Shaw

« Les écolos nous polluent l’existence »

Bombur
Death Queen Island
Death Queen Island
Avatar du membre
Messages : 41812
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar Bombur » jeu. mai 30, 2019 3:02 pm

:mdr: :mdr:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314794
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » jeu. mai 30, 2019 3:04 pm

c'est délire de voir gandalf et saroumane dans petite voiture :mdr:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314794
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » ven. sept. 06, 2019 3:02 pm

L'équipe de la première trilogie, photo d'époque :o

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18292
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar itikar » ven. sept. 06, 2019 3:13 pm

Le petit au centre je l'ai vu hier soir, il a un rôle de mioche inutile dans Deep Impact :lol:
N'empêche , j’ai revu Frodon à deux moments dans ce film :

- lorsqu'il est dans un bus, en gros plan sur son visage, légèrement de biais; on aurait dit Frodon en mode désespéré et abattu, tout le malheur du monde se déversant sur ses frêles et en même temps courageuses épaules...

- lorsqu'il montre deux anneaux (et oui !) de fiançailles à sa petite fiancée de service; évidemment, la manière dont il sort et montre ses anneaux rappellent quelque chose.

Deep Impact est sorti en 1998. Elijah Wood n'était donc pas beaucoup plus jeune. Je ne serais pas étonné que c'est suite à sa performance qu'il a été sélectionné comme Frodon :hat:

autre clin d’œil rigolo, Liv Tyler joue sensiblement à la même période, de son côté dans Armageddon, clone de Deep Impact.
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314794
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » ven. sept. 06, 2019 6:22 pm

ah oui bien vu pour armageddon , j'ai vu ce film mais pas Deep Impact par contre ! marrante l'anecdote sur les anneaux , surtout qu'à cette époque il ne devait pas encore savoir qu'il allait tourner dans le SDA
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18292
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar itikar » ven. sept. 06, 2019 7:16 pm

phoenlx a écrit :L'équipe de la première trilogie, photo d'époque :o

Image


N'empêche, je sais pas vous, mais je trouve ça dingue d'imaginer ce cast dans leurs rôles respectifs, notamment Aragorn qui fait ici bien "Charles Manson". Ca démontre la puissance du maquillage et des costumes :super:
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314794
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » ven. sept. 06, 2019 7:39 pm

complètement oui et c'est bien pour ça qu'il ne faut pas désespérer quand on voit une annonce de casting qui sonne un peu bizarre pour la nouvelle série Amazon
(surtout quand on souvient que dans ces acteurs, beaucoup étaient peu connus à l'époque et peu considérés comme des grands acteurs)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18292
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar itikar » sam. sept. 07, 2019 2:04 am

Oui j imagine mal a partir de cette photo Arwen ou Gandalf par exemple :penseur:
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Aries Phoenix
Les chats de Beruthiel
Les chats de Beruthiel
Avatar du membre
Messages : 19646
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar Aries Phoenix » sam. sept. 07, 2019 5:57 am

Oui, gandalf, il est immanquable tout de même !
RµIl est juste en arière fond derrière les prtits jeunees. Aragorn par contre, ej le remets pas :shock: C''est qui là-dedans ?
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18292
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar itikar » sam. sept. 07, 2019 8:10 am

Tout a gauche :mrgreen: et je crois que tu n as pas compris ce que je voulais dire par "je ne les reconnais pas" ;)
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314794
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit - Hommage à toute une époque

Messagepar phoenlx » sam. sept. 07, 2019 10:22 am

Aries Phoenix a écrit :Oui, gandalf, il est immanquable tout de même !
RµIl est juste en arière fond derrière les prtits jeunees. Aragorn par contre, ej le remets pas :shock: C''est qui là-dedans ?


c'est pourtant celui qui ressemble le plus à la forme définitive :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Au Dragon Vert »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité