Les différentes langues des humains

Le coin des langues inventées par Tolkien : langues elfiques (comme le quenya et le sindarin), khuzdul (langage des Nains), valarin (parlé des Valar) adunaic et autres langues humaines, etc ! Nous aborderons ici l'évolution des langues et les textes majeurs à lire ainsi que tout ce qui est connexe à la linguistique chez Tolkien comme certains poèmes en elfique ou d'autres langages, certaines chansons des livres, des films...
Règles du forum
Attention - Le flood est interdit dans cette rubrique du forum et les contrevenants s'exposent à des sanctions. Pour les discussions HS ou si vous voulez partir dans des délires entre vous, vous êtes invités à utiliser les rubriques du forum orientées bavardages où la charte est assouplie comme la taverne. Merci de votre compréhension
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 315169
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Les différentes langues des humains

Messagepar phoenlx » dim. oct. 30, 2011 9:31 am

Image

On parle souvent des langues elfiques, des langues des nains , de la langue entique, un peu du Valarien et autres mais il est intéressant aussi de se pencher sur les langues employées par les humains des terres du milieu. D'abord parceque ( et c'est bien sûr faux ) les humains ne parlent pas tous anglais ( enfin, vous comprenez ce que je veux dire :lol: ) ensuite et deuxio parcequ'ils ne parlent pas tous ce qu'on appèle le parlé commun ( ce fameux parlé qui est proche de l'anglais, et qui finit par être un peu confondu avec lui dans l'esprit et l'inconscient du lecteur de Tolkien ) ; Il y a de nombreux dialectes, des variantes, et les différentes langues humaines non seulement évolue tout au long des millénaires d'histoire de la Terre du milieu ( celles qui sont fortement parlées au Premier Âge sont différentes de celles qui sont communément parlées au 3ème Âge et après ) mais ensuite bien sûr parcequ'il y a autant de langues que de peuples, c'est très compliqué ; d'où l'objet de faire un topic ( je vous préviens ça risque de vous compliquer encore plus l'idée que vous vous en faisiez si vous pensiez que tous les humains parlent la même langue , en gros, la notre :lol: ) Mais je vais essayer en m'appuyant sur la littérature et différents sites web et sources du net de concocter un petit panorama de ce qu'il faut savoir sur les langues humaines dans les mondes de Tolkien.
Nous verrons donc aussi le rapport qu'il peut y avoir entre ces langues (notamment le parlé commun ) et des langues de la réalité ( comme le vieux norrois, l'anglais, ou le vieil anglais ) ce qui nous permettra un peu de prolonger certaines réflexions, certains questionnements, que l'on méditait hier dans le débat avec Angelo sur l'autre topic ;
Ceci nous amènera bien sûr aussi à nous interroger à nouveau, car c'est indissociable, sur l'aspect "mythologie pour l'Angleterre" : Que voulait faire Tolkien ? Pourquoi telle langue ressemble à l'anglais etc ? Avait-il des idées derrière la tête ( genre tel peuple de tel moment de la Terre du milieu pourrait être un ancêtre des anglais, tel royaume, territoire, pourrait être une sorte d'Angleterre primitive etc ?) Ce sont bien sûr des questions un peu naïves posées comme ça, et les vrais questionnements sont plus complexes, les questions à apporter aussi, et nuancées, les idées même de Tolkien ayant beaucoup évolué tout au long de sa vie, mais il faudra se les poser dans le topic ( Je précise que je poste le topic , moi le premier, pour me les poser aussi, je suis loin d'être spécialiste et j'aimerais l'avis de vrais spécialistes de Tolkien sur la question )

Bon et bien évidemment, impossible de parler des différentes langues , des subdivisions, des évolutions de chaque langue, sans parler des subdivisions des humains , et de leur évolution ( de quel peuple découle tel autre etc ) ; Pour ça bien évidemment, il faut avoir au minimum un peu le silmarillion en tête et bien à l'esprit ( désolé pour ceux qui ne l'ont pas lu mais le débat risque d'être un peu difficile à lire, ceci dit, comme je le dis souvent, il n'est jamais trop tard pour s'y mettre :lol: ) A ce titre je vous renvoi donc aussi sur le topic parallèle que j'avais créé sur les humains ( ou Attani ) ; des petits aller retour entre chaque topic s'imposeront souvent pour bien avoir l'histoire humaine en tête notamment pour les forumeurs un peu novices sur tout ça.

Maintenant que la problématique du topic est lancée , je laisse ce sujet ouvert, chacun peut réagir, je posterai dedans au fur et à mesure car ça va être long et complexe.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 315169
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les différentes langues des humains

Messagepar phoenlx » dim. oct. 30, 2011 11:38 am

Quelques notions d'Histoire et de géographie des premiers hommes
( époque du Premier Âge )


Donc pour commencer et avant de parler des langues et dialectes on peut rappeler que les Humains naissent, apparaissent, s'éveillent dans l'Est lointain , au début du Premier Âge ( Ils apparaissent bien après les elfes, d'où leur nom de Second Peuple par opposition aux elfes ou quendi qui sont les "Premiers Nés" ) ; Les elfes nommaient d'ailleurs les humains les Attani ( qui est un terme quenya qui signifie "Deuxième Peuple" ) ou encore Hildor ( qui signifie "ceux qui suivent" , ou " Les suivants" - pour rappeler qu'ils sont apparus en second après eux, ils ont "suivi" les elfes en gros ). Autre terme également utilisé par les elfes pour les nommer, terme sindarin cette fois : les Edain ( qui signifie aussi "Second Peuple" ) ; Les humains sont aussi appelés les Seconds Enfants d'Illuvatar et les elfes les Premiers enfants d'Illuvatar ( Illuvatar étant Dieu, faut-il le rappeler ) Retenez donc que Edain , Atani, Hildor , Second Peuple, c'est la même chose pour désigner les hommes ( il y a d'autres termes encore mais je vous les épargne :lol: )

Grosso modo ils sont apparus un peu après que certains des elfes de la race des noldor soient revenus en terre du milieu après leur séjour à Valinor sur les terres immortelles, à la poursuite de Morgoth. Voilà en gros pour le contexte historique et les dates de la naissance des hommes.
On appèle aussi parfois les humains les enfants du Soleil car ils apparurent en même temps que la création du soleil et de la Lune ( avant leur naissance, ces 2 astres n'existaient pas, et le monde était éclairé par la lumière des 2 arbres de Valinor, détruits un jour par Morgoth et l'araignée Ungoliant ) - les elfes quant à eux , quand ils apparurent et s'éveillèrent bien avant, également dans l'Orient lointain, le firent en parallèle de l'apparition des étoiles dans le ciel par la déesse ( Valar ) Varda ou Elbereth , d'où le nom des elfes " peuple des étoiles " ( ou Eleni )
J'aime bien rappeler ces petites anecdotes astronomiques ^^ Mais trêve de bavardage , revenons aux hommes.

On a vu que les humains étaient nommés Hildor par les elfes , en fait les hommes apparurent dans une région appelée Hildórien ( pour cette raison : c'est une région associée à leur naissance), région qui était une contrée sauvage de la terre du milieu, bien à l'Est de Beleriand.

Les différents groupes humains au Premier Âge

Alors déjà pour commencer il faut que je commence par contredire ce que je viens de dire :mrgreen: Ce qu'il faut comprendre c'est qu'au départ, après que les hommes soient apparus, Morgoth les a incité à devenir ses serviteurs, comme il l'avait fait pour les elfes bien avant. Contrairement aux elfes qui furent rétifs, les humains se laissèrent TOUS duper ( d'où leur propension par la suite à se laisser tromper facilement, c'est plus dans leur nature on va dire )
Mais il y eut quand même certains humains qui finirent par se détourner du Mal et qui s'enfuirent.

Ce sont ces derniers que les elfes vont rencontrer par la suite et avec lesquels certains vont sympatiser ; Et il faut comprendre qu'en fait, les elfes désignent par le terme Edain surtout les hommes qui se sont détourné du Mal et de Morgoth et avec lesquels ils firent plus tard des alliances lors des grandes guerres. Donc ce que je disais avant à savoir que le terme Edain désigne "Tous les hommes" est un peu faux. A la base c'est vrai mais par abus de langage chez les elfes on va dire les edains c'est surtout les humains amis d'eux-même.

Ces Hommes qui se sont battus contre Morgoth dans le Premier Âge ont été divisés en trois grands groupes, trois grandes maisons :

* On trouve d'abord la maison de Beör ( du nom de leur chef : Beör l'Ancien ) ; ces humains sont entrés dans la partie Beleriand des terres du milieu en l'an 305 du Premier Age. Le premier elfe qui les a croisé est le grand elfe musicien Finrod felagund , fils de Finarfin qui deviendra un grand ami de cette maison et qui ira jusqu'à leur offrir un fief en Dorthonion ( voir carte de Beleriand )
La maison de Beör est la première à entrer en Beleriand et à croiser les elfes mais c'est la plus petite des 3 grandes maisons.

* On trouve ensuite La maison de Haleth ; Ce groupe est entré en Beleriand en 312 du Premier âge. Après avoir traversé Ered Luin ( les montagnes bleues ) ils se sont installés dans les bois du Thargelion. Au départ et à ces époques, ils n'avaient pas encore de chef unique et ce grand groupe était lui-même constitué de plusieurs petits groupes parfois en conflit. Jusqu'en 375 du Premier Âge ils vivent en paix dans le territoire de Thargelion, mais à cette époque Morgoth envoit des orcs et ce groupe d'humains se regroupe autour d'un chef, Haldad , pour les combattre. Haldad et son fils Haldar sont tués mais ce peuple sera finalement sauvé par l'intervention in extremis des elfes noldor de Caranthir ( Caranthir étant l'un des fils de l'elfe fameux Fëanor, je le rappèle).
C'est ensuite la fille de Haldad : Haleth qui prend la tête de ce peuple et devient la matriarche, d'où le nom de peuple de Haleth qui va rester dans l'histoire pour les désigner.
Impressionné par le courage de ces hommes, l'elfe Caranthir propose ensuite à Haleth, de devenir sa vassale, mais elle refuse. L'année suivante elle conduit son peuple vers le nord du territoire de Dorthonion, où il s'installe, à l'intérieur de la forêt de Brethil.
Ceux d'entre vous qui ont lu le silmarillion et / ou Les enfants de Hùrin où est racontée l'histoire de Túrin Turambar doivent se souvenir un peu de ce peuple humain, puisque bien plus tard Túrin dans ses aventures va les croiser et vivre un temps parmi eux.
Le Peuple de Brethil se tient essentiellement à l'écart des guerres durant le siècle qui suit : ils n'envoient que peu de guerriers au combat hors de leurs frontières. Ils restent « un petit peuple, essentiellement préoccupé par la défense de ses propres forêts, et qui excellait dans le combat en terrain boisé2 ». Ils ne forment pas une nation forte, à l'image des autres Edain, mais plutôt une alliance de clans gouvernée par un « Chef ».
Le peuple de Haleth constitue donc un peuple reclus, séparé des Edain des autres maisons, auxquels ils ne sont pas apparentés, et leur langue témoigne de cette séparation, qui remonte à des temps très anciens : lors de la migration des Humains vers l'ouest, les ancêtres du Peuple de Haleth voyagèrent séparément du grand peuple qui donna naissance aux Maisons de Bëor et Hador ( que nous aborderons ensuite). Bien avant cette époque où ils s'installent dans la forêt de Brethil en Beleriand, à l'époque où ils n'avaient pas encore franchi les montagnes bleues, ils s'étaient implantés pendant un temps dans une région située à l'Ouest de la trouée du Rohan, entre les Hithaeglir ( Monts Brumeux ) et Ered Nimrais ( Montagnes Blanches ) Certains ne quittèrent jamais cet endroit où ils se plaisaient et y restèrent. Ils devinrent les Dunlendings ( du nom de la région où ils vivaient : Dunland , appelée aussi le Pays de Dun. Ils étaient grands et basanés et ce sont bien sûr notamment ces sauvages qu'on voit dans le seigneur des anneaux et que Saroumane tentera de récupérer pour grossir les rangs de ses armées ...
Image

Deux mots sur le terme qui sera employé plus tard pour désigner leur habitat : Pays de Dun : Dun ou dunn signifie "brun, marron sombre" en rapport avec leur teint basané, dans la langue qui sera celle des habitants du Rohan ( bien plus tard car à ces époques primitives il n'y a évidemment pas encore de rohirrim comme on les connait à l'époque du seigneur des anneaux )


* La maison de Hador
C'est la troisième grande maison initiale, elle était menée par Marach ( père de Malach et Imlach ) et plus tard par son descendant Hador ( d'où le nom de ce peuple) Hador est en fait l'arrière arrière petit fils de Marach. Ils se sont installés dans le territoire de Dor-lóminn en Beleriand et sont devenus le plus nombreux des 3 peuples Edains. Au moment de son arrivée au Beleriand, elle compte dans ses rangs six mille hommes adultes. « Ils étaient pour la plupart grands, avec des cheveux dorés ou de lin et des yeux bleus-gris ( par oppositions au peuple de Beör et de Haleth qui sont bruns )

je vais raconter un peu tout le périple qu'ils vivent avant d'arriver à Dor Lomin ..

En fait bien bien avant les futurs peuples qui allaient constituer celui de Hador et celui de Bëor constituent à l'origine un peuple unique, qui avait accompli le long voyage depuis l'est de la Terre du Milieu au départ regroupés. Ils se séparent durant le trajet, et s'établissent pendant un certain temps sur les rives opposées de la mer de Rhûn ( voir carte : c'est plus à l'est que le Mordor , pour vous donner une idée, donc bien bien plus à l'est que les frontières de Beleriand ) : Il y avait le « Peuple Mineur » (les futurs Bëoriens) établi dans les collines du sud-ouest, et le « Peuple Majeur » (les futurs Hadoriens) dans les bois au nord-est de la mer de Rhûn. Les deux peuples reprennent ensuite leur marche vers l'ouest, mais la majeure partie du futur peuple de Hador s'installe définitivement au Rhovanion ( Le Rhovanion est cette vaste zone de la terre du milieu située à l'est des Monts Brumeux jusqu'à la mer de Rhûn, donc ça regroupe vraiment un territoire très vaste) ;
d'eux sont issus les habitants de Dale ( cf le livre Bilbo le hobbit ^^ ) , ainsi que les Éothéod ( ancêtres des futurs habitants du Calenardhon ou rohirrim ^^ ) et les hommes de la Forêt Noire de Mirkwood...

Mais les autres hadoriens poursuivent le voyage vers l'ouest, et une partie d'entre eux s'établit en Eriador. L'avant-garde du Peuple Majeur, menée par un certain Marach, est la première à atteindre l'Ered Luin, mais l'altitude de cette chaîne de montagnes les effraie, et ils recherchent un moyen de les contourner par le sud : ils entrent ainsi au Beleriand par le sud, tandis que les autres Maisons ( Beör et haleth ) se sont déjà établies. Marach conduit son peuple en Estolad, où il s'installe au sud-est des établissements du Peuple de Bëor.

Les Edain ne tardent pas à reprendre leur migration à partir d'Estolad, invités par les rois des Noldor à vivre auprès d'eux. Malach, le fils de Marach, vit en Hithlum pendant quatorze ans et y conduit une partie de son peuple. Son fils Magor conduit une partie encore plus grande de son peuple dans les terres autour des sources du Teiglin, sur le versant sud de l'Ered Wethrin. Mais une partie des Humains regrette d'être venue au Beleriand et de s'être retrouvée impliquée dans la guerre entre les Eldar et Morgoth. Après une assemblée tenue en 369 du Premier Âge, une partie du Peuple de Marach retraverse l'Ered Luin ( les montagnes bleues) pour repartir vers l'Est en Eriador. D'autres restent en Estolad jusqu'à la la bataille de Dagor Bragollach, mais la majeure partie de la Troisième Maison, celle de Hador abandonna cette région vers l'an 380 du Premier Âge. En 416, leur seigneur Hador reçoit officiellement le fief de Dor-lómin.

La Maison de Hador devient la plus renommée des Edain, combattant au service des elfes Fingolfin et Fingon et leur armées. Beaucoup de ses hommes périssent lors de la bataille de Dagor Bragollach, qui voit Morgoth briser le siège d'Angband, mais Hithlum tient bon, et la Maison de Hador continue à défendre la tour de Barad Eithel. Plus tard, ils combattent encore vaillamment lors de la bataille des Nírnaeth Arnoediad, durant laquelle leurs forces défendent la retraite de l'armée de Turgon. Ils sont tués jusqu'au dernier.

Les derniers survivants de la Maison de Hador sont alors réduits en esclavage par les Orientaux, alliés de Morgoth, qui leur a cédé les terres de Hithlum. Quelques-uns parviennent à fuir, devenant hors-la-loi ou s'échappant jusqu'aux Bouches du Sirion. À la fin du Premier Âge, ce qui reste des Trois Maisons des Edain lutte aux côtés de l'armada des Valar durant la guerre de la Grande Colère. Après la défaite de Morgoth, ils reçoivent en don l'île de Númenor. Les descendants de la Maison de Hador forment la majeure partie de la population de l'île, et leur langue devient la principale langue du pays, l'adûnaic.

Mais justement en parlant de ça, souvenons-nous que l'objet du topic, c'était les langues ( vous vous rappelez j'espère :mrgreen: ) ; Tout ceci était l'intro, l'apéritif, et histoire de rappeler un peu le contexte, maintenant, on va pouvoir parler des langues plus "tranquillement" et y voir plus clair


Tout ça est bien cool mais .... retour aux langues ..

« Les langues des Hommes, dès le début, étaient diverses et variées ; pourtant, elles étaient pour la plupart de lointaines descendantes de la langue des Valar. Car les Elfes Sombres, de diverses peuplades des Lembi, se lièrent d’amitié avec les Hommes errants en différents endroits et à différentes époques des jours les plus anciens, et leur apprirent ce qu’ils savaient. Mais d’autres Hommes apprirent aussi, exclusivement ou en partie, des Orques et des Nains ; tandis que dans l’Ouest, avant qu’ils n’arrivent en Beleriand, les nobles maisons des aînés des Hommes apprirent des Danas, ou Elfes Verts. »
( Petit extrait du tome 5 de l'Histoire de la Terre du milieu et du chapitre du Lhammas sur les langues .. Chapitre 5 partie 2
et pour la source qui relaye, je me sers du site Tolkiendil

spoiler :
oui car petite remarque : histoire de citer mes sources je tiens à bien le préciser, pour ce qui suit je vais pas mal me servir des synthèses du site web Tolkiendil, référence du web français sur les mondes de Tolkien , 1. car c'est pratique et très bien résumé et 2. l'idée n'est pas non plus de faire du copier coller ou de la paraphrase ( même si je serai un peu obligé d'en faire souvent ) , j'essai aussi, ceux qui ont le courage de me lire l'auront peut-être remarqué, d'adapter certains textes aux personnes du forum Les ailes immortelles qui pour la plupart ici ( même si c'est un peu regrettable ) n'ont pas trop lu les textes de Tolkien, donc j'essai de "vulgariser au maximum" en rajoutant parfois des petits appartés persos, ou en mettant des termes plus parlants
( Dire par exemple les habitants du Pays de Dun je pense que vous comprenez plus, ceux qui ont vu les films de Peter Jackson, en revanche si je dis les Dunlendings ou si je parlais de manière brute sans beaucoup d'explications du peuple de Haleth, sans expliquer comment ils se divisent comme je l'ai fais plus haut, et sans rappeler qu'ils engendre ENTRE AUTRE ces habitants sauvages de Dun qu'on voit dans le seigneur des anneaux, je pense que ça vous parlera moins, et ce sera beaucoup moins intéressant. J'essai donc de vous intéresser à tout ça, mais bien évidemment, il FAUT lire Tolkien ( bon sang de bougre :lol: ) je ne le redirai jamais assez. Bref tout ça pour dire que je fais un mélange de copier coller de sites web, de citations de Tolkien et des textes , le tout un peu assaisonné à la sauce phoenlx, j'espère ne pas vous perdre et rendre ainsi le topic plus intéressant, plus clair, plus passionnant, et vous donner envie bien sûr et surtout de plonger dans les textes, c'est évidemment le but, sinon, c'est vraiment absurde ce que je raconte et le topic même est absurde, ceci est un topic qui s'applique évidemment aux gens qui connaissent au moins un peu , même un peu beaucoup, Tolkien et ses récits ; jexclue bien sûr totalement ceux qui en sont restés aux films car les films ne disent vraiment RIEN et laissent une vision complètement superficielle , parfois même, fausse
parenthèse close



Le petit extrait du Lhammas posté ci-dessus montre bien qu'avant leur venue en Beleriand les langues des hommes ont subi les influences des autres peuples qu'ils ont croisé. Comme vous le savez sans doute ( mais là, je vous encourage à relire l'histoire et les subdivisions géographiques et historiques des elfes) à l'est des monts brumeux il y a entre autres les elfes verts ( peuple de Legolas etc ) et comme on l'a vu les hommes, nés bien plus à l'est, entreprennent un exode vers l'ouest eux aussi, ils vont donc pour certains croiser ces elfes verts, leur langue va subir l'influence de ces dernières. mais certains vont aussi croiser des orcs et créatures maléfiques de Morgoth etc etc d'où les divers dialectes qui vont se transformer, évoluer, vers des formes très différentes ( on imagine assez qu'une langue humaine influencée un peu par des langues elfiques sera assez différente d'une langue humaine influencée par des langues orcs etc )

On a vu dans toute l'intro historique qui précède surtout les 3 grandes maisons des Edains ; ( peuples humains qui pour une partie sont venus s'installer en Beleriand, vivre au côté des elfes , ont été leurs alliés, ont combattu Morgoth à leurs côtés etc )
On va donc encore maintenant nous concentrer sur ces 3 grandes maisons : Maison de Beör, Maison de Haleth et Maison de Hador, et voir leurs langues

( dans la suite du topic on étudiera les langues et l'histoire des hommes au Deuxième Âge ( époque de Numenor ) et au 3ème Âge ( époque du Gondor, de l'arnor etc) ainsi que les langues des hommes plus primitifs ou alliés à l'Ennemi etc.

les langues edainiques au Premier Âge

De même donc qu'on a 3 grandes subdivisions des humains on a les langues qui se décomposent essentiellement en 3 grands groupes

* Le bëorien
( langue du peuple de beör )

Le bëorien était le dialecte du taliska que parlait les gens de la Maison de Bëor. ( le taliska est la langue du peuple de Hador que nous verrons ensuite. Rappelez-vous ce qu'on a vu plus haut dans le topic, au départ le peuple de Beör et le peuple de Hador était un peuple unique, qui s'est séparé ensuite ^^

Le beorien est mutuellement intelligible avec le hadorien, cette langue avait toutefois incorporé plus de tournures étrangères que celle parlée par le Peuple de Hador.

L’origine du bëorien n’est pas aussi bien connue que celle des langues elfiques, mais on sait que les Edain furent longtemps en contact avec les elfes Nandor et les elfes Avari à l’est des montagnes bleues ( Ered Luin ) , à qui ils devaient « une grande part de leur parler ». Les Peuples de Hador et de Bëor partageaient une origine commune. Selon les Lambeñgolmor elfiques ( ne me demandez pas ce que c'est :lol: sans doute un corpus de textes elfiques consacré aux langues, vous voyez le truc :lol: ) , le bëorien avait divergé du hadorien un millier d’années ou moins avant que le Peuple de Bëor n’atteigne le Beleriand, sans doute avec l’afflux de gens d’une autre tribu, car « la langue de Bëor contenait de nombreux éléments de caractère étranger ».

Le texte « The Problem of Rôs » précise que les ancêtres des Peuples de Bëor et de Hador avaient un temps habité de part et d’autre de la mer de Rhûn :

« Les Atani n’avaient jamais vu la Grande Mer avant d’arriver enfin en Beleriand, mais d’après ses propres légendes et histoires, au cours de sa migration vers l’Ouest, le Peuple de Hador avait longtemps habité les côtes d’une mer trop large pour que l’autre bord soit visible ; elle n’avait pas de marées, mais était visitée par de grandes tempêtes. Ce n’est qu’après avoir développé l’art de la construction navale que les gens plus tard connus sous le nom de Peuple de Hador découvrirent qu’une partie de leur troupe dont ils avaient été séparés avait rejoint la même mer avant eux et demeurait au pied des hautes collines au sud-ouest, tandis qu’eux vivaient au nord-est, dans les bois qui s’approchaient là des côtes. […] Leurs langues avaient déjà divergé avec la rapidité des parlers des Hommes aux « Jours sans écrits », et continuaient à se différencier, bien qu’ils demeurassent amis de parenté reconnue, unis par leur haine et leur peur du Seigneur Sombre (Morgoth), contre qui ils s’étaient rebellés. »

Le hadorien et le bëorien possédaient un grand nombre de mots en commun et on notait aisément que ces deux langues étaient apparentées.5) L’intercompréhension était toutefois difficile, à cause des changements phonétiques du bëorien.6) Après leur installation en Beleriand, le Peuple de Bëor continua au moins un temps à parler sa langue ancestrale, bien qu’ils empruntassent ou adaptassent de nombreux mots sindarins.

Ce qui advint ultérieurement est sujet à débat, le texte le plus tardif que Tolkien ait écrit sur ce sujet donnant l’impression de se contredire en l’espace de quelques pages. La plupart des textes affirment qu’au cours de leur séjour en Beleriand, les gens de Bëor abandonnèrent leur propre langue au profit du sindarin. Ils n’auraient conservés que certains noms propres hérités de leurs ancêtres et « quelques mots ou phrases préservées dans les légendes ». Le bëorien serait en fait tombé dans un oubli presque complet, sauf pour les Elfes qui l’avaient jadis étudié.

Une note attachée au texte d’« Aldarion & Erendis » précise même que l’emploi généralisé du sindarin au nord-ouest de Númenor était dû au fait que cette région de l’île avait été colonisée principalement par des gens descendant du Peuple de Bëor. Toutefois, une note tirée d’« Of Dwarves and Men » affirme que les campagnards de cette région parlaient « un dialecte bëorien » et que chez les Edain, le sindarin était toujours resté une langue apprise au cours de la jeunesse.

( Le texte de Tolkiendil que j'utilise ici explique ensuite pas mal l'évolution au deuxième Âge et à Nùmenor mais comme je l'ai dis, pour ma petite synthèse j'en parlera plus tard pour pas vous embrouiller donc je m'arrêterai ici pour le beorien ... )

Quelques mots en beorien ( lexique ) :

atan : « homme, être humain par distinction d’avec les créatures »
( Vous comprenez donc le sens du mot Atani qui désigne les humains, comme je le disais tout au début, en fait c'est le pluriel de Atan ^^ )

Bëor : « Serviteur, Vassal »
( c'est donc la signification du nom du premier grand chef de cette maison ^^ )

Nómin : « Les Sages »

-or : Probable suffixe bëorien ; pourrait signifier « fils de » ou « semblable à »

etc etc je m'arrête là, on pourra creuser par la suite ...

Je passe à la langue de la deuxième grande maison :

* Le halethien
( langue du peuple de Haleth )

Le halethien était la langue de la Deuxième Maison des Edain. Elle n’était pas mutuellement intelligible avec le taliska ( langue du peuple de Hador ) contrairement au beorien. Cette famille linguistique paraît avoir presque entièrement disparu à la fin du Troisième Âge, ses seuls descendants connus étant le dunlendais ( langue parlée par les hommes du pays de Dun ) et le drughu.
Nous reviendrons un peu sur le dunlendais plus tard dans le topic.

Voici ce qui est dit dans Contes et légendes inachevées :

« Les Gens de Haleth étaient étrangers aux autres Atani et parlaient une langue différente ; et bien qu’ils leur soient unis dans l’alliance avec les Eldar, ils restaient un peuple isolé. Entre eux ils usaient de leur propre langue, et quoique la nécessité leur ait fit apprendre le sindarin pour communiquer avec les Eldar et les autres Atani, nombre d’entre eux le parlaient de façon hésitante, et certains de ceux qui s’aventuraient rarement au-delà des frontières de leurs propres bois ne le parlaient pas du tout. »

* Le taliska ou hadorien
( langue du peuple de Hador )

Le taliska ou hadorien était la langue parlée par les hommes de la Maison de Hador, qui donna plus tard naissance à l’adûnaïque ( langue parlée sur l'île de Nùmenor ) , elle-même ancêtre de la langue commune en usage à l’époque de la guerre de l’Anneau ou parlé commun.

« Mais rien n’est préservé des plus anciens parlers des Hommes, sauf la langue des peuples de Bëor […] et Hador. Maintenant, la langue de ces peuples fut grandement influencée par les Elfes-verts, elle était jadis appelé taliska et était encore connue de Tuor, fils de Huor »
( extrait de La route perdue, Partie 2 Chapitre 5 , Le Lhammas )

Le Peuple de Bëor parlait un dialecte étroitement apparenté, permettant une certaine compréhension mutuelle, le bëorien, bien que celui-ci ait compris « de nombreux éléments de caractère étranger ». Une langue cousine du taliska aurait aussi été l’ancêtre de la langue du Nord qui donna naissance au dalien et aux langues du Val d’Anduin. Tolkien sous-entend même que ce parler serait à l’origine de la famille des langues germaniques ( information qui va intéresser Angelo sur le forum puisqu'on évoquait ces possibles liens entre les langues des peuples de Tolkien et les peuples de la réalité hier ^^ ) :

« de [cette langue], étroitement apparentée au taliska, sont issues après maints âges de changement des langues qui vivent encore au Nord de la terre. » Parmi les rares mots de taliska que nous connaissions se trouvent nóm « sagesse », nómin « [les] sages » et bëor « vassal », trois mots utilisés par le Peuple de Bëor pour désigner Finrod, le peuple de celui-ci et leur propre chef (dont le véritable nom était Balan), du fait qu’il ait choisi de suivre Finrod et de s’établir à Nargothrond en laissant le gouvernement de ses gens à son fils Baran.

Tolkien aurait considérablement développé la grammaire et la structure du taliska6), qui apparaît avoir des liens complexes avec la structure et le vocabulaire des langues elfiques de l’époque de sa composition7) : dans le « Lhammas A », Tolkien indique que le « taliska semble avoir été largement dérivé du danien »8) (la langue des Nandor, également appelée nandorin). Mais dans le « Lhammas B », la situation est plus compliquée : si l’influence des Elfes verts demeure, il est dit que les Avari aussi « se lièrent d’amitié avec les Hommes errant en différents endroits et époques des jours les plus anciens, et leur apprirent ce qu’ils savaient »9), ce qui suppose une étroite proximité entre le taliska et certaines langues avarines.

Il semble également qu’avant d’adopter les tengwar de Fëanor, les hommes aient eu connaissance de l’Angerthas par l’intermédiaire d’une branche orientale des Nandor. Leur adaptation des cirth, connue sous le nom de « skirditaila ou “série runique” taliskane » semble avoir été à l’origine des séries runiques utilisées par les Hommes au Nord du Rhovanion.


Dans la version du « Lhammas », la langue des Elfes dérivait du valarin ( langue des Valar) que leur avait enseigné Oromë, et n’était pas une invention qui leur soit propre. Par conséquent, il n’est pas surprenant d’y lire le commentaire suivant : « Les langues des Hommes, dès le début, étaient diverses et variées ; pourtant elles étaient pour la plupart de lointaines descendantes de la langue des Valar. »

De même, Tolkien imaginait à cette époque que tous les Edain abandonnèrent le taliska pour adopter les langues elfiques :
« et cette langue était encore connue de Tuor, fils de Huor, fils de Gumlin, fils de Hádor, et fut préservée en partie par les sages de Gondolin, où Tuor vécut pendant un temps. Mais Tuor lui-même n’employait plus cette langue, car déjà à l’époque de Gumlin les Hommes du Beleriand avaient abandonné l’usage quotidien de leur propre langue et parlaient et donnaient même des noms à leurs propres enfants dans la langue des Gnomes. »
( pour rappel les Gnomes désignent les elfes dans les premières versions des écrits de Tolkien, notamment certains textes des années 20 : Les contes perdus etc Ne confondez pas avec les nains ^^ )

Dans sa reconception de la situation linguistique des Dúnedain, seul le Peuple de Bëor est dit avoir abandonné sa langue au profit du sindarin.


Bon je poursuivrai le topic plus tard, je vous laisse déjà digérer ça, on peut en discuter avant de continuer :D
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 315169
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les différentes langues des humains

Messagepar phoenlx » dim. oct. 30, 2011 12:04 pm

donc en gros ce que je retiens de tout ce patakouiks c'est que
---> les humains sont composés de deux grands groupes : en gros ceux qui vont céder à Morgoth et servir le seigneur du mal,
et les autres ( que les elfes appeleront les edains )

---> les edains sont constitués en 3 grandes maisons ( d'après leurs patriarches et matriarches ) : maison de Beor ; le peuple le moins nombreux, maison de Haleth, et maison de Hador - peuple le plus nombreux

--> le peuple de Hador et le peuple de Beör l'ancien étaient regroupés au départ ( un même peuple ) celui de Haleth était à part.
beor et Hador se sont séparés quand ils se sont implantés sur des rives différentes de la mer de Rhûn ;
ensuite une grosse partie du peuple de Hador a peuplé le Rhovanion ( notamment plus tard ils donneront les hommes de dale, habitants du Val d'Anduin etc )

--> les hommes de Dale ( cf Bilbo le hobbit ) , ainsi que les hommes vivant dans la forêt noire de Mirkwood ( bilbo le hobbit ) sont donc des descendants et subdivisions du peuple de Hador

--> les hommes sauvages du pays de dun qu'on voit dans le seigneur des anneaux sont une subdivision du fameux peuple de Haleth

--> peuple de beor et de Hador avaient une langue commune au départ ( car étaient un peuple unique ) : le taliska

--> la partie du peuple de Haleth qui arrive en Beleriand s'implante au bout d'un moment en forêt de Brethil ( ce sont ceux qu'on voit dans l'histoire de Turin ) ; c'est un peuple plus en marge et solitaire que les 2 autres grandes maisons

--> tous les edain des 3 maisons ont vu leurs langages se différencier, en fonction des sudvisions lors de l'exode, des séparations dans les groupes, et des influences ( comme les elfes verts - peuple du futur legolas ^^ - les nandor, les avari etc qui influencent les langages des hommes et plus tard pour ceux des edains qui arrivent en Beleriand : l'influence du sindarin)

certains semblent abandonner complètement ou presque leur langue pour adopter l'elfique, mais les textes de Tolkien sont parfois un peu contradictoires.

Beaucoup de ces humains seront décimés lors des grandes guerres du Premier âge mais les survivants des 3 maisons seront "récompensés" en s'implantant sur l'île de Numenor, ou apparemment le peuple le plus nombreux sera celui de Hador,
d'où le fait que la langue du peuple de Hador ( désormais à cette époque influencée beaucoup par l'elfique ) qui va évoluer pour devenir l'adunaic, la langue de Numenor
( qui elle-même évoluera au 3ème âge vers le parlé commun, langue du Gondor etc )

--> Tolkien sous-entend aussi que les langues actuelles germaniques pourraient descendre du hadorien ou taliska ( ça c'est profond :shock: )


Voilà en gros ce que je retiens de tout ce bazar :shock:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Poésie/linguistique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité