Le Lhammas

Le coin des langues inventées par Tolkien : langues elfiques (comme le quenya et le sindarin), khuzdul (langage des Nains), valarin (parlé des Valar) adunaic et autres langues humaines, etc ! Nous aborderons ici l'évolution des langues et les textes majeurs à lire ainsi que tout ce qui est connexe à la linguistique chez Tolkien comme certains poèmes en elfique ou d'autres langages, certaines chansons des livres, des films...
Règles du forum
Attention - Le flood est interdit dans cette rubrique du forum et les contrevenants s'exposent à des sanctions. Pour les discussions HS ou si vous voulez partir dans des délires entre vous, vous êtes invités à utiliser les rubriques du forum orientées bavardages où la charte est assouplie comme la taverne. Merci de votre compréhension
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307877
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Le Lhammas

Messagepar phoenlx » mar. nov. 01, 2011 11:15 am

Bien que je vais sûrement encore parler tout seul vu le désert de cette partie Tolkien du forum qui semble n'intéresser personne après 6 années de forum j'ai décidé quand même d'attaquer un petit topic sur ce sujet compliqué à savoir les langues des peuples dans les univers de Tolkien ( Histoire d'enrichir un peu cette rubrique mais ce serait beaucoup plus intéressant si on le faisait sous forme de débat plutôt que toujours moi, qui suis loin d'être spécialiste en plus, parler tout seul )

Pour expliquer aux novices, le Lhammas est un texte où Tolkien explique tout ce qui est important à savoir sur les langues de ses principaux peuples ( les langues elfiques principalement ) Ce n'est évidemment pas le seul, et il y a aussi des tonnes d'informations dans des lexiques linguistiques qu'on peut trouver en annexe du silmarillion, ou encore dans les Etymologies qu'on peut retrouver dans le volume 5 de l'Histoire de la Terre du milieu ( La route perdue ) et d'autres sources.
Mais le Lhammas est un texte important à connaître pour ceux que ce sujet des langues tolkieniennes passionnent car il explique notamment comment les différentes langues elfiques se créent et évoluent, à partir d'une langue originelle commune ( pour faire bref ) ; On y apprend par exemple qu'à l'origine les elfes parlaient une langue héritée des Valar ( les dieux d'Arda) , langue que leur a transmis Oromë, le Vala qui mènera par la suite une partie des elfes depuis le lac de l'Orient lointain Cuivénen vers l'île d'Aman et Valinor ; Bien sûr les elfes dès l'origine altèrent cette langue en la parlant, ils vont y introduire des sonorités bien à eux, ils vont l'adoucir et ceci devient le langage elfique originel , qu'on appèlera pour simplifier le quenya ;

Par la suite, les elfes se divisant sans cesse en peuples séparés, qui d'ailleurs parfois se séparent définitivement, parfois se refondent au fil des guerres , des tragédies, des exodes et autre, cette langue elfique primitive et très pure va se scinder elle-même en diverses déclinaisons de l'elfique ( le fameux quenya et le fameux sindarin dont même les "novices" des univers Tolkien ont au moins entendu parler, sont bien sûr issus de toute cette évolution et ces subdivisions, mais en réalité, c'est beaucoup beaucoup plus compliqué, et cette complexification, de laquelle je vais modestement tenter avec mes mots à moi et en essayant de "vulgariser" mais pas trop, de parler dans ce topic, toute cette évolution et cette histoire des langues elfiques, mais pas seulement, car les langues elfiques influencent les langues des hommes, et sont même parfois un peu en retour influencées aussi par elles voire par le parlé des orcs etc, toute cette complexification est décrite dans le Lhammas, ce fameux texte que j'évoquais et que naturellement, j'ai choisi comme titre du topic. Bien évidemment, le but que je vise est de vous encourager à le lire car mon approche sera juste une vague description histoire de le présenter assez brièvement.

En réalité, je ne devrais pas dire LE Lhammas mais Les Lhammas car il y a plusieurs versions de ce texte, selon les différentes corrections et réécritures de Tolkien à différentes étapes de sa vie et de son travail de création de la terre du milieu. Il faut bien comprendre que les langues étant liées aux différents peuples à un instant donné de l'Histoire de la terre du milieu, étant donné que Tolkien a souvent revu et corrigé ses récits, donnant parfois aux peuples des noms un peu différents, ou faisant dériver certains peuples d'autres ( à un moment donné de son processus d'écriture ) et ( un peu plus tard au fil de l'évolution de sa pensée ) changeant un peu voire radicalement certains liens de parenté etc, on conçoit bien que son Histoire des langues change beaucoup elle aussi.

Image

Dans le tome 5 de l'Histoire de la Terre du milieu ( un ouvrage que vous pouvez trouver en librairie sous le titre La route perdue , ci-dessus, voici à quoi il ressemble) on trouve donc, dans la partie 5, ou le chapitre 5, le Lhammas ou plutôt devrais-je donc dire on trouve LES Lhammas, c'est à dire les différentes versions de ce texte linguistique assez compliqué du Lhammas. Versions bien évidemment présentées par le fils de Tolkien, Christopher Tolkien qui les a réuni dans cet ouvrage et les a fait éditer après la mort de l'auteur. On ne trouve pas que le Lhammas dans le volume de la route perdue mais bien d'autres choses comme des versions primitives du silmarillion et autre, mais je ne reviendrai pas dessus car j'évoque un peu ceci dans mon topic sur l'histoire de la terre du milieu en 12 volumes.

A travers ce topic, nous parlerons très spécifiquement du Lhammas, que j'ai relu ce matin :D c'est vraiment compliqué, surtout à cause des multiples versions, qui sont annotées par Christopher, et présenter un panorama unique de l'évolution des langues elfiques ( je me contenterai surtout de parler de l'elfique ici ) sera une tâche difficile, mais je vais tenter de vous dire un peu ce que j'en ai retenu, compris, ce sera surtout l'occasion de fixer certains termes, et de revoir un peu la subdivisions des elfes, de voir comment les langues s'influencent , évoluent, se divisent, c'est très très profond et pertinent et ça rappèle bien sûr le processus de l'évolution des langues dans la réalité, Tolkien était un grand passionné de celà, et si on veut vraiment avoir une vue large et précise de ses peuples, de ses récits, il faut un peu avoir tout ça en tête, un minimum ( désolé pour les novices du forum qui n'aiment pas lire les tartines et qui n'aiment pas lire des bouquins tout court, mais il FAUT vraiment tôt ou tard, plonger dans ces textes fascinants , à la manière un peu d'un chercheur qui essairait d'en savoir plus sur un monde inconnu, il faut être curieux, et je ne le redirai jamais, mais il vous faudrait essayer de dépasser la vision des films ( bien trop réductrice malheureusement et parfois biaisée car elle met parfois dans l'esprit du public des idées fausses , ou des clichés )

Il va de soi donc que ce topic s'adresse surtout aux gens qui sont situés à mi distance entre les spécialistes de l'oeuvre de Tolkien et les fans de base mais c'est un topic que je destine aussi à ces 2 catégories, la première ( dont je rêve d'en avoir ici mais c'est une utopie et j'y crois plus :lol: ) pour éventuellement réagir, voire me corriger si je dis un peu des conneries, la seconde, pour vous encourager à aller plus profond dans votre approche de Tolkien.
Il existe une 4ème catégorie de personnes ( les fans des films qui n'ont pratiquement jamais rien lu d'autres, ou que le seigneur des anneaux, et qui ne l'ont même pas dépassé par le silmarillion ) à ceux là le topic risque de paraître un peu obscur voire effrayant et le seul conseil que je pourrais leur donner c'est : Lisez vite tout ce que vous avez à lire :lol:

bref, ainsi donc, dans la suite du topic, je vais vous présenter un peu le Lhammas et dire ce que j'en ai retenu de sympa.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Gloinpeace
route de Nilfheimr
route de Nilfheimr
Avatar du membre
Messages : 7769
Enregistré le : mar. nov. 01, 2011 11:53 am
Localisation : Erebor

Re: Le Lhammas

Messagepar Gloinpeace » mar. nov. 01, 2011 11:22 pm

Intéressant!!
Hate de lire la route perdue :wink:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307877
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Lhammas

Messagepar phoenlx » mer. nov. 02, 2011 8:50 am

Oui c'est intéressant, d'ailleurs en ce qui me concerne je trouve que pour l'instant le tome 5 est le plus intéressant , parmi les 5 premiers qui sont traduits en français ( je ne juge pas les suivants que je ne connais pas ; je sais que dans les tomes 10 à 12 il y a des sortes de dialogues philosophiques , des textes à caractère plus "religieux", sur la mort et autre , à travers des dialogues entre des elfes, où on apprend ce que deviennent les elfes etc - j'avais entendu ça justement dans la conférence à la BNF dont je t'ai filé les liens hier , et où ils évoquaient un peu les Home à un moment .. ) Mais il faut espérer qu'ils les traduisent un jour, pour le moment ils semblent s'être arrêté au tome 5 :(

Pour ce qui est de la route perdue il y a non seulement un texte sur l'évolution des langues elfiques ( le Lhammas) décliné en plusieurs versions , + les étymologies, donc ce volume est pas mal tourné vers la linguistique, mais il y a aussi une version ancienne du Quenta silmarillion, où on peut donc voir notamment ce qu'était les premières ébauches du silmarillion quand Tolkien commença à travailler dessus, c'est intéressant car ça permet de comparer avec celui qu'on connait. Il y a aussi un texte, qui s'appèle justement la route perdue , avec des allusions à Nùmenor - et où on voit bien que dans l'esprit de Tolkien l'idée était clairement au départ de le relier au mythe de l'Atlantide, tout est d'ailleurs parti d'un petit dialogue qu'il a eu un jour avec C.S.Lewis, l'autre grand auteur de fantasy ( narnia .. ) , Lewis devant expérimenter une sorte de voyage dans l'espace ( ce qui deviendra en gros l'armoire magique et l'entrée dans le monde parallèle de Narnia ) et Tolkien devait expérimenter le voyage dans le temps ( ce qui deviendra les premières ébauches de ses récits autour de Nùmenor , mais il est parti sur un truc super compliqué :lol: Au début en fait comme tu le verras en lisant, on a un personnage du Moyen Âge - dont réel, ancré dans notre réalité - qui se retrouve à l'époque de Nùmenor, ensuite certains des grands évênements de Nùmenor sont décrits, un peu différents de ce qu'on connaîtra dans la version " définitive" du silmarillion mais il y a déjà les grandes lignes, et ça montre bien aussi que l'idée de Tolkien au début était vraiment de relier ses grands récits comme Nùmenor à notre réalité , et de faire une sorte de mythologie pour l'Angleterre comme si ça se passe dans un lointain passé. Evidemment vers la fin de sa vie c'est devenu plus compliqué et il semble qu'il soit revenu sur cette idée, à force de remaniements de ses textes, arrivera la version du silmarillion qu'on connait ( compulsée par Christopher après sa mort) où cet aspect là apparaît moins clair , mais des 5 tomes de l'Histoire de la Terre du milieu je trouve que le numéro 5 la route perdue est celui - avec peut-être les contes perdus 1 et 2 et le voyage d'Eriol à Tol Eressëa, où ce lien avec notre propre monde se perçoit le plus ..
Un autre volume des Home que j'aime bien sinon c'est le 3 - les lai du Beleriand - avec les premières formes du Narn - l'histoire des enfants de Hùrin racontée sous forme poétique en vers , ça complète bien les textes en prose qu'on trouve dans le silmarillion et dans Contes et légendes inachevées - de plus on a aussi une forme en vers pour l'histoire de Beren et Luthien - qui complète la version en prose finale du silmarillion et celle qu'on voit aussi dans les contes perdus écrite dans les années 20 avec les chats géants et tout , mais c'est sympa aussi ça :lol:
Avec le recul finalement je crois que j'aime bien les 4 tomes des Home que j'ai lu jusque là, mais je me souviens qu'au début quand je les ai acheté j'étais complètement perdu , ça me semblait yper obscur , j'ai d'ailleurs pour certains attendu un an ou deux avant de vraiment les lire, les commençant , les abandonnant, réessayant, c'est d'ailleurs un peu encore ce que je fais pour le 4ème l'Histoire de la Terre du milieu, j'ai toujours pas vraiment plongé dedans sérieusement ...

Pour ce qui est du Lhammas dans le tome 5 et de l'étude des langues j'ai pas encore bien assimilé le truc, quand j'y verrai plus clair je vous ferai un petit topo dans le topic mais c'est compliqué :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Gloinpeace
route de Nilfheimr
route de Nilfheimr
Avatar du membre
Messages : 7769
Enregistré le : mar. nov. 01, 2011 11:53 am
Localisation : Erebor

Re: Le Lhammas

Messagepar Gloinpeace » mer. nov. 02, 2011 9:15 am

Oui, c'st vrai j'avais remarqué ce que tu dit sur le lien avec notre réalité dans les 2 livres des contes perdus.
Cependant c'est vrai qu'au début les HOME sont durs à lire et on est vite perdus mais lorsqu'on commence à comprendre et approfondir sa connaissance on en prend vite du plaisir.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307877
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Lhammas

Messagepar phoenlx » mer. nov. 02, 2011 11:43 am

ouaip ,
sinon pour l'anecdote j'aime beaucoup aussi la couverture du tome 5 ( avec ces gros nuages noirs en forme d'aigles, en fait il s'agit d'une référence aux grands aigles de Manwë - l'un des personnages du récit a une vision similaire à un moment en observant le ciel - de même qu'à la submersion de Nùmenor lorsque la colère des Valar s'abat sur l'île étoilée à un moment je crois qu'on a aussi cette vision , manifestation de la colère de Manwë ( Au cinéma ce serait énorme, je rêve de voir un jour une adaptation de l'Histoire de Nùmenor, ou au moins de l'époque de sa chute mais j'ai peur que ça n'arrive pas avant longtemps ) :?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Poésie/linguistique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité