The Lost Canvas Chronicles (Gaiden) : Tome 2 (Kardia du Scorpion)

Venez ici découvrir The Lost Canvas, le manga préquel (signé Shiori Teshirogi) qui raconte la précédente guerre sainte de 1743 : sujets sur le manga et son adaptation animée.
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314650
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

The Lost Canvas Chronicles (Gaiden) : Tome 2 (Kardia du Scorpion)

Messagepar phoenlx » dim. mars 23, 2014 9:38 pm

Image

J'ouvre un topic pour évoquer le tome 2 des Chronicles ( mangas annexes de Lost canvas consacrés aux chevaliers d'or ) ; Celui-ci est consacré à Kardia, le chevalier d'or du scorpion. Bien qu'en ma possession depuis un petit moment je n'ai pris le temps de le lire qu'aujourd'hui , et comme pour le 1 et le 3 que j'avais déjà lu auparavant j'en garde une plutôt bonne impression. Dans celui-ci, nous pouvons suivre les pérégrinations de Kardia et de la jeune Sacha (Athéna) en visite hors du sanctuaire pour une petite ballade en Amérique du Sud ( Sacha qui est encore une enfant et qui vient d'être amenée au sanctuaire par Sisyphe , ayant souhaité échapper à l'ambiance du domaine sacré qui la déprime : En effet elle sent de plus en plus comme un fardeau le destin qui pèse sur ses épaules, et avait envie de changer d'air )

Un scénario plutôt étrange pour commencer donc, mais qui sera ici prétexte à creuser la relation entre ces deux personnages. A noter que Kardia à ce moment de l'histoire et contrairement au pope et à Sisyphe ne sait pas encore que Sacha est Athéna, il va le découvrir au fil de cette petite histoire.

Mais tout ne va pas se passer comme prévu et nos deux amis vont faire la connaissance à la fois d'une fille nommée Calvera ( qui tient une auberge où ils entrent pour se désaltérer et qui va devenir l'amie de Sacha ) , ainsi que d'individus plutôt louches nommés le clan des Jaguars , portant d'ailleurs des masques de jaguars, et dont le chef , un certain Huesuda qui se présente comme étant " Le grand prêtre du soleil " cherche à rescussiter un ancien dieu annonçant la fin du monde connu et l'instauration d'une ère nouvelle ( Le dieu en question est Tezcatlipoca ) ; Mais pour celà, il a besoin d'un sacrifice, et cherche en l'occurence à sacrifier Sacha , ce qui comme on s'en doute amènera Kardia à l'affronter ( J'éviterai d'en dire plus, et vous engage à lire l'histoire pour éviter les spoilers mais je vous laisse deviner qu'on a ici un scénario faisant la part belle aux mythes maya, avec notamment une scène où la petite Sacha capturée se retrouve au sommet d'une pyramide pour être sacrifiée, on se serait cru dans Apocalypto, on a aussi un autre personnage qui s'est fait comme spécialité de dépecer ses adversaires, bref, des scènes bien gores ^^ )

Alors d'après ce que je comprend, ce dieu qu'ils cherchent à réveiller est issu des mythologies d'Amérique du sud, tout comme le chef des Jaguar ( on a aussi des petits clin d'oeil à Quetzalcoatl , le fameux dieu serpent à plume qui est plutôt associé à la fille qui devient l'amie de Sacha ) ;
Comme elle l'explique en début de tome dans la petite note traditionnelle, Shiori Teshirogi s'est documentée sur ces mythes pour élaborer les personnages et les situations de cette histoire, ce qui est ma foi plutôt appréciable. La galerie de personnage est assez intéressante en soi, j'aime bien par exemple la personnalité et le chara design de la fille ( Calvera ) et qui est aussi destinée à être la promise du chef des Jaguar ( Huesuda )

Ci-dessous : Calvera et Huesuda

Image

Image


Sinon dans cette histoire j'ai trouvé que Kardia a parfois un sale caractère mais un peu comme dans le manga de base, je n'ai jamais aimé trop ce qu'elle a fait de ce chevalier d'or , il réprimande Sacha pour un rien, la traite de pleurnicheuse ... Par contre ( détail bien vu par rapport à l'astrologie du signe ) il semble aimer se faire violence à lui-même , j'ai noté notamment une réplique alors qu'il souffre apparemment le martyr, et qu'il semble amusé de pouvoir enfin avoir des adversaires de poids, c'est amusant car les astrologues présentent souvent les gens natifs du scorpion comme ayant un côté un peu sadomasochiste, recherchant parfois la souffrance pour eux-même , comme attirant la mort ..

Par contre parmi les bémols de ce tome, je suis un peu troublé car je trouve que mélanger comme ça la mythologie d'Amérique du Sud au reste de l'histoire de Lost Canvas est un peu osé mais après tout pourquoi pas ( même si ce n'était pas canonique dans la série d'origine j'aimais assez les allusions à asgard et Odin, et on peut voir ce genre de petites histoires comme similaires, quelque part, en version plus courte si on veut .. ) Le chef Huesuda étant une sorte de " guerrier divin " pour le dieu Tezcatlipoca, si j'ai bien compris .. Par contre à un moment il est dit qu'il viendrait de l'espace , ça fait un peu bizarre !

Autrement l'histoire est ma foi sympa à suivre, avec encore des allusions au fameux coeur ardant de Kardia ( qui a aussi une importance dans le manga Lost Canvas de base lors des scènes à Blue Graad ) On découvre d'ailleurs une de ses attaques spéciales : le Scarlet Needle Katakeo ( Je ne sais plus si elle était déjà connue dans les mangas de base :penseur: )

On peut voir aussi que Kardia est assez arrogant par moment avec la petite Sacha ( ce qu'on peut justifier par le fait qu'il ne sait pas qu'elle est Athéna à ce moment là de l'histoire, mais ça m'a un peu troublé, Milo n'aurait jamais eu à son encontre les mots qu'il a lui ! Evidemment, la situation évolue avec le temps et à noter qu'à la fin de l'histoire, Sacha voit ses pouvoirs de déesse émerger ! )

Pour revenir à un détail du début, je trouve aussi bizarre et un peu malvenu le fait que Sacha puisse se ballader et sortir du sanctuaire comme ça, sans surveillance. Qu'un chevalier d'or l'emmène, même s'il pense que c'est une simple gosse , faire une ballade loin du sanctuaire. Evidemment c'est le prétexte à l'histoire, mais tout de même ... Un peu comme pour le tome3 avec Degl donc, certains éléments de ce Gaiden me font tiquer, mais d'autres éléments sont bien vus et intéressants. J'aurais bien aimé voir ce que ça aurait pu donner s'ils avaient continué l'anime, ils auraient sans doute pu les inclure en flashbacks et ça aurait fait des épisodes intéressants.

Ci-dessous : L'image qu'on peut voir au verso du tome

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314650
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Lost Canvas Chronicles ( Gaiden ) - Tome 2 Kardia du scorpion

Messagepar phoenlx » dim. mars 23, 2014 9:45 pm

A propos de Tezcatlipoca ...

Image

Alors en fait après recherches ce dieu appartient au panthéon aztèque ( et non maya comme je l'ai dis par erreur :penseur: )
C'était le frère du fameux dieu serpent à plumes, Quetzalcoatl. Voici ce qu'en dit le site mythologicza.fr


Tezcatlipoca, (Miroir Fumant), était un dieu très important du panthéon méso-américain. Il était le frère de Quetzalcoatl et surtout son principal adversaire. De nombreuses divinités créatrices n'étaient en réalité qu'un aspect de ce dieu tout puissant. Son emblème est la lame d'obsidienne, qui représente le froid, l'obscurité, le vent glacial du nord. A la période aztèque, Tezcatlipoca avait un grand nombre d'apparences et de noms.


Tezcatlipoca avait de nombreuses attributions et de nombreux autres noms:
Dieu Créateur.
Dieu de la sorcellerie et des sorciers.
Dieu du ciel nocturne
Dieu de la mémoire ancestrale.
Dieu du Temps.
Dieu de la chasse
Dieu de la Royauté
Dieu de Providence
L'Ennemi des Deux Côtés
Dieu du Nord

Yaotl "le patron des guerriers"
Telpochtli "celui qui détient la jeunesse éternelle".
Opoche "le Gaucher Habile"
Necocyautl, "le semeur de Discorde des Deux Côtés"
Moyocoyatzin, "Créateur Capricieux"
Titlacahuan, "Celui dont nous sommes les esclaves".
Moquequeloa "le Moqueur"
Moyocoyani "Celui qui s'est fait lui-même".
Ipalnermoani "le Seigneur de la Proximité et de la Nuit"
Nahuaque "le Vent de Nuit"
Ixquimilli "celui qui a les yeux bandés"

Légende

Sous la forme d'un géant drapé d'un voile cendré et portant sa tête dans ses mains, il apparaissait la nuit à la croisée des chemins pour défier les promeneurs attardés. Les moins courageux mouraient de peur sur l'instant tandis que les hommes braves empoignaient le monstre avec la ferme intention de ne le relâcher qu'après le levé du soleil malgré ses supplications et ses imprécations. Dès que le jour commençait à poindre le géant changeait de tactique et tentait de soudoyer son vainqueur grâce aux promesses de richesses et de pouvoir.

Dans un autre mythe, il corrompt Quetzalcoatl, le dieu vertueux des Toltèques en l'initiant à la boisson et aux plaisirs charnels. Un jour les gens de Tulla virent arriver trois sorciers dont un beau jeune homme qui était Tezcatlipoca. Il réussit à séduire la fille du chef Uemac et nièce de Quetzalcoatl. Puis il apprit au peuple la désobéissance aux lois. Lors d'une grande fête il entonna un chant magique et exécuta une danse bientôt reprise par une grande partie de la population qu'il entraîna vers un pont de pierre. Mais le pont s'écroula et de nombreuses personnes trouvèrent la mort. Plus tard il montra au peuple un pantin qui dansait sur sa main. Tout le monde voulut voir ce prodige de plus prés mais beaucoup périrent écrasés par la masse. Alors il leur dit que tous ces malheurs venait de lui seul et qu'ils devaient le lapider. Ce que les gens firent mais le corps du sorcier mort exhala une odeur si pestilentielle qu'un grand nombre mourut avant qu'on ait pu le tirer hors de la cité.

Culte

Son culte arriva en Amérique centrale avec les Toltèques vers la fin du X ième siècle. Son temple principal se trouvait à Tenochtitlan dans un endroit secret et plongé dans l'obscurité. La statue était tenue derrière des rideaux et seuls quelques prêtres pouvaient approcher et regarder l'idole.
SacrificeLes Aztèques le craignaient plus que toutes autres divinités et lui offraient des sacrifices sanglants.
Chaque année on choisissait le plus beau des jeunes captifs. Il apprenait à jouer de la flûte et à danser pendant un an où les plus grands honneurs lui étaient rendus. Vingt jours avant la date fixée pour le sacrifice, on lui donnait quatre jeunes vierges comme épouses qui personnifiaient des déesses et une longue série de fêtes commençaient. Le jour fatal le jeune homme était mené en grande pompe vers la plate-forme du temple où le sacrificateur lui ouvrait la cage thoracique d'un coup de couteau d'obsidienne et présentait son cœur encore palpitant au Soleil. -


Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314650
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Lost Canvas Chronicles ( Gaiden ) - Tome 2 Kardia du scorpion

Messagepar phoenlx » dim. mars 23, 2014 10:21 pm

Alors en fait j'ai dis une ou deux bêtises dans mon résumé d'intro !
( Mais ces bêtises sont l'illustration même de ce qui me gêne dans ces Gaiden, et d'un certain flou, de certaines incohérences, et bizarreries )

Première bêtise : Apparemment l'action ne se déroule pas en Amérique du Sud ( malgré les allusions aux mythes aztèques ! )
En fait, j'avais bien compris que ça se passait en Grèce, près du sanctuaire, à la lecture, mais quand j'ai voulu faire mon résumé je me suis aidé pour vérification ( car certains points me troublaient ) d'un résumé trouvé sur la toile et ils avaient l'air de dire que c'était en amérique du sud, mais c'est le site qui se plantait. J'avais raison.

Et secondo !!! On ne sait apparemment pas trop finalement ce que sont ces guerriers, avec des armures, liés aux mythes aztèques. J'ai dis que ce sont peut etre des sortes de " guerriers divins " pour leur dieu respectif, mais à la vérité là encore, quand j'ai lu le Gaiden, pour moi leurs armures ressemblaient à des surplis. Alors la question que je me pose : est-ce que ce sont des spectres ?
On a un peu cette impression, mais si oui, je trouve ça encore une fois assez bizarre, comment est-ce que des spectres peuvent être liés à d'autres divinités que Hadès ?
J'aime bien le fait que saint seiya mélange plusieurs mythologies et Kurumada faisait de même par exemple avec Pharao du sphinx dans le chapitre Meikai, mais vous remarquerez qu'à aucun moment Pharao se revendique d'une autre divinité, il est clair qu'il est affilié à Hadès. Là c'est beaucoup plus trouble.

Et c'est précisément, ce qui me gêne dans ces Gaiden et ces histoires inventées par Shiori, il y avait d'ailleurs le même trouble, à propos du tome 3 sur Degel, avec certains personnages. On ne sait pas trop où elle veut en venir, elle veut faire des allusions à plein de trucs, mais c'est bizarre on en vient à même plus savoir si certains personnages sont des spectres de l'armée d'Hadès ou autre chose.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
nouvelle bataille
nouvelle bataille
Avatar du membre
Messages : 60855
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: The Lost Canvas Chronicles (Gaiden) : Tome 2 (Kardia du Scorpion)

Messagepar Somewhere » lun. août 24, 2015 8:30 pm

Je viens enfin de lire ce Gaiden. :saute:

Alors je viens de lire ce topic aussi et c'est vrai que j'ai un peu les mêmes interrogations que phoenlx, notamment sur l'origine de ces Chevaliers aztèques, on dirait une espèce de secte qui voue un culte au Dieu inca, mais c'est bizarre de trouver ça tout près du Sanctuaire, ça m'aurait semblé pour le coup plus cohérent de placer l'histoire en Amérique du Sud, c'est comme si le culte d'Odin avait été en Grèce au lieu d'être à Asgard... Du coup un peu bizarre ces personnages, en plus ils viendraient de l'espace, ce serait des extra-terrestres, bref un peu tarabiscoté tout ça...

Sinon en soit l'histoire est plaisante, la jeunesse de Sasha est bien approfondie, j'ai apprécié la voir avoir peur de son destin et qu'elle cherche un peu à fuir le Sanctuaire, avant finalement de prendre en main son destin de Déesse à la fin du tome. Le personnage de Calvera était sympa à découvrir aussi.

Un bon tome du coup, même si certaines choses sont assez bizarres et soulèvent beaucoup d'interrogations.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314650
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: The Lost Canvas Chronicles (Gaiden) : Tome 2 (Kardia du Scorpion)

Messagepar phoenlx » lun. août 24, 2015 8:34 pm

oui voilà, ils sont très bizarre ces personnages qu'elle invente on ne sait pas trop comment les situer j'avoue, et j'ai ressenti ça dans à peu près tous les Gaiden que j'ai lu. D'ailleurs il faudrait que j'enchaine enfin ces trucs
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

tintaglia
Menace martienne
Menace martienne
Avatar du membre
Messages : 6692
Enregistré le : lun. mars 31, 2014 9:49 am
Localisation : Domaine de la Reine Bleue

Re: The Lost Canvas Chronicles (Gaiden) : Tome 2 (Kardia du Scorpion)

Messagepar tintaglia » lun. sept. 07, 2015 4:01 pm

IL y a plusieurs choses que je trouve intéressantes, concernant Kardia :
1/- C'est lui qui aide Sasha à prendre conscience de sa divinité, renvoyant ainsi Sisyphe qui est son tuteur dans le rôle de celui qui a raté (comme avant avec son frère, Ilias, il n'a pas réussi à être "digne" de son frère et à écouter la nature, ou comme avec son neveu, Régulus, puisqu'il a de forts doutes quant à sa capacité à $etre un bon chevalier, et vis à vis de sa maturité.
2/- On apprend que c'est Kress, le maître de Dégel, qui a bénéficié du misopétaménos, qui le sauve en appliquant une technique interdite sur son coeur, et qui lui laisse l'armure du Scorpion. Ce qui explique pourquoi plus tard, c'est Dégel qui s'occupe de le soigner lorsque c'est nécessaire
3/- Il a une image de sale gosse, mais qui aime Sasha, au final, sans savoir qui elle est.

Aeriale
Brûle, cosmos !
Brûle, cosmos !
Avatar du membre
Messages : 6445
Enregistré le : lun. juil. 02, 2007 5:39 pm
Localisation : Hasetsu
Gender :

Re: The Lost Canvas Chronicles (Gaiden) : Tome 2 (Kardia du Scorpion)

Messagepar Aeriale » ven. févr. 05, 2016 6:38 pm

phoenlx a écrit :Pour revenir à un détail du début, je trouve aussi bizarre et un peu malvenu le fait que Sacha puisse se ballader et sortir du sanctuaire comme ça, sans surveillance. Qu'un chevalier d'or l'emmène, même s'il pense que c'est une simple gosse , faire une ballade loin du sanctuaire. Evidemment c'est le prétexte à l'histoire, mais tout de même ...


Ah, je me suis fait exactement la même réflexion, ça m'a un peu gênée aussi j'avoue. A part ça, j'ai bien aimé ce tome sur Kardia, qui met bien en valeur sa personnalité insouciante, sa répartie, le côté survolté... L'atmosphère très sud-américaine qui sert de cadre à l'histoire est assez sympa et inédite. De plus c'est original d'avoir mis ce chevalier en duo avec Sasha, et j'aurais d'ailleurs aimé qu'il y ait des petits clins d’œil sur cette relation dans Lost Canvas (il me semble qu'il n'y a jamais eu aucune interaction entre les deux).
Image

This was the only thing I could think of to surprise you more than you've surprised me.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314650
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: The Lost Canvas Chronicles (Gaiden) : Tome 2 (Kardia du Scorpion)

Messagepar phoenlx » ven. févr. 05, 2016 6:54 pm

Je ne crois pas non. Quand on y pense ça aurait été bien que l'anime non seulement se poursuive jusqu'à la fin du manga ( en 5 ou 6 saisons ) mais avec plein plein de références à tous ces Gaiden ( que je trouve tous très bons ) ; Ils auraient pu distiller des petits clin d'oeil à Degel et à son maître, à cette histoire, aux histoires avec Albafica et Manigoldo. ça aurait pu être cool. Mais bon quand ils ont commencé l'anime les Gaiden n'existaient pas encore.
Le seul Gaiden auquel ils ont placé une référence ( à travers un épisode entier ) c'est celui avec Yuzuriha ( que je n'ai jamais vu édité en français d'ailleurs :penseur: )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314650
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: The Lost Canvas Chronicles (Gaiden) : Tome 2 (Kardia du Scorpion)

Messagepar phoenlx » dim. déc. 25, 2016 8:24 pm

Un fanart très sympa de Cihuapilli Calvera (la fille font Kardia du scorpion fait connaissance dans ce Gaiden !)

Il s'agit encore une fois d'un fanart de lucofuria, j'aime décidément les oeuvres de cet artiste

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Saint Seiya - The Lost Canvas »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité