Les Cités d'Or - Commentaires des épisodes

Pour les fans d'Esteban, Zia, Tao, Mendoza, du Grand condor, du Solaris et des Olmèques c'est ici !! Ensemble faisons revivre cette série culte des années 80 qui a marqué toute une génération d'enfants ! Sont également abordés les sujets connexes autour de la conquête des Amérique, les projets de suite, etc.
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307907
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Les Cités d'Or - Commentaires des épisodes

Messagepar phoenlx » sam. janv. 29, 2005 5:54 pm

Image

Le XVIème siècle.
Des quatres coins de l'Europe, de gigantesques voiliers partent à la
conquête du Nouveau Monde. A bord de ces navires des hommes avides de rêves, d'aventure et d'espace, à la recherche de fortune. Qui n'a jamais rêvé de ces mondes souterrains, de ces mers lointaines peuplées de légendes, Ou d'une richesse soudaine qui se conquérerait au détour d'un chemin de la Cordillère des Andes ?
Qui n'a jamais souhaité voir le soleil souverain guider ses pas, au coeur du pays Inca, Vers la richesse et l'histoire des Mystérieuses Cités d'Or !


Image

On se souvient tous (du moins ceux de ma génération qui ont connu ce formidable petit dessin animé des années 80 ) de ces paroles qui introduisaient le générique de début des cités d'or !!! et du fameux grand condor (ci-dessus) ou du vaisseau Solaris , jadis construit par les habitants du continent de Mu, les ancêtres de tao dans l'histoire ..

Ce dessin animé a bercé mon enfance et reste sans doute celui qui m'a le plus marqué (avec Saint Seiya, les chevaliers du zodiaque, qui est devenu une véritable passion ensuite certes , et quelques autres , mais les cités d'or c'était quelque part encore plus spécial !! sans doute la première série de ma jeunesse que j'ai suivi aussi assidument, impossible d'en rater une miette , j'en garde un souvenir impérissable et pour ceux qui connaitraient pas trop, parcequ'ils sont trop jeunes par exemple , je vous engage vraiment à la voir !! C'était autre chose pour bien des aspects que certaines séries de maintenant !!! Pour les autres je crée ce petit topic aux allures nostalgiques afin qu'on en parle et qu'on discute des projets de suite diverses , dont certains semblent malheureusement tomber à l'eau après qq rumeurs ces dernières années ...

Pour rappeler l'histoire aux néophytes, les cités d'or (dessin animé franco japonais dont le premier épisode a été diffusé chez nous en 1983 sur la 2 ) comporte 39 épisodes et raconte l'histoire de jeunes enfants (Esteban , Zia, et Tao) qui vont se retrouver un peu malgré eux embarqués dans une aventure incroyable à travers le nouveau monde récemment découvert par les conquistadores espagnols au 15ème siècle, à la recherche de fabuleuses cités légendaires dont on dit qu'elles sont entièrement faites d'or ... ce fil directeur de l'histoire sera le prétexte à nous faire découvrir les différentes peuplades de l'Amérique précolombienne , des incas aux mayas en passant par les aztèques et le peuple mystérieux des olmèques (qui acquiert un caractère très science fictionesque dans le dessin animé, un peu surprenant certes) et à entrainer le spectateur dans un déluge d'aventures , d'actions, d'images de paysages splendides, et de légendes toutes plus fascinantes les unes que les autres. Parmi les lieux parcourus , des noms aux résonnances aussi fascinantes que Machu Pichu, le lac Titicaca, les iles Galapagos, ...
Pour les 3 enfants de l'histoire c'est avant tout un rite initiatique , et pour Esteban la recherche de son passé , pour nous c'est avant tout un moyen de nous enrichir sans cesse , à travers des allusions didactiques et des cours de géographie et d'Histoire (à noter aussi les excellents petits documentaires de 4 -5 minutes qui sont associés à chaque épisode et qui étaient diffusés à la suite des épisodes du dessin animé , et qui reviennent sur des aspects comme l'astronomie des peuples précolombiens, les mystères des formes d'animaux visibles du ciel à Nazca , la vie des indiens de la cordillère des andes etc etc )

Cette oeuvre est plus qu'un dessin animée, elle est bourrée de références à l'histoire de la découverte du continent américain, et les 2 mythes archi connus de l'Atlantide et du continent de Mu sont également au coeur ...

Enfin je n'ai pas de mots pour qualifier les compositions musicales , que l'on doit à Shuki Levy et Haim Saban, elles font partie de mes BO d'animes préférées avec celles de Saint Seiya et de Noir ....

Un chef d'oeuvre , pour ceux qui veulent se replonger dans tout ça je rappelle l'URL du site officiel : http://www.citesdor.com/

et ces sites pas mal du tout non plus (que je viens de le découvrir, apparemment de nouveaux sites existent sur la toile sur le sujet, c'était pas trop le cas quand j'ai essayé de m'y réinteresser il y a qq années ): http://www.lescitesdor.com/
http://fansdescitesdor.free.fr/
http://www.er.uqam.ca/pasteur/e302654/

et enfin le site de Vincent sans pseudo (un fan de ... Saint seiya, que vous connaissez peut être mais qui a consacré aussi des études à d'autres mangas et animes , donc une étude récente des cités d'or : http://scribe.uuhost.fr.uu.net/

Image


quelques images (notamment du grand Condor et du vaisseau Solaris)

Image

Image

Image

Image

source des images : Le site web de Vincent sans pseudo ( le scribe du sanctuaire )
Modifié en dernier par phoenlx le sam. févr. 06, 2010 2:43 pm, modifié 3 fois.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307907
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » sam. janv. 29, 2005 11:06 pm

Image

Allez je résume l'episode 1

1532, Barcelone , sous la pluie ..
Esteban est un jeune garçon intrépide mais brave , orphelin élevé par le père Rodriguez de la cathédrale de Barcelone, lequel malheureusement se meurt au moment où l'histoire commence.

Esteban ne le sait pas encore et vagabonde à travers la ville , à l’affut de nouvelles susceptibles d’assouvir sa curiosité débordante, c’est ainsi qu’en écoutant à une fenêtre d’une auberge, il entend deux marins à l’allure un peu loufoque, un bègue, Sancho, et son campadre Pedro, parler d’une mystérieuse expédition future vers le nouveau monde, dont l’objectif avoué est de trouver les mystérieuses cités en or dont certains parlent !! Sancho et Pedro font partie de l’équipage de l’Esperanza, et tentent de convaincre les clients de l’auberge de les aider à financer l’expédition, ainsi , disent ils, ces derniers auront la joie de voir leur mises multipliées par mille une fois les cités d’or trouvées .. C’est alors qu’un personnage entre dans l’auberge et affirme être à la recherche du jeune Esteban ; ce dernier se cache pendant que tous partent à sa recherche : Les hommes affirment qu’il est le seul à pouvoir faire apparaître le soleil, grâce à un curieux don qui lui aurait été offert par les dieux, et tous se mettent alors en tête de le dénicher pour qu’il chasse la pluie qui sévit sur la capitale catalane depuis plusieurs jours, ceci afin de permettre le futur départ de l’Esperanza vers le nouveau monde sous un climat favorable …

Alors que tous ont quitté l’auberge à la recherche d’Esteban, ce dernier sort des tonneaux dans lesquels il s’était dissimulé et se retrouve seul avec le mystérieux marin Mendoza de l’Esperanza. Mendoza rassure Esteban en lui disant qu’il peut lui faire confiance et commence à parler à ce dernier des cités d’or qu’il part conquérir, persuadé qu’elles existent. C’est alors qu’il aperçoit le curieux médaillon d’Esteban et fait un geste vers l'enfant mais ce dernier prend peur et s’enfuit à travers la ville, bientôt rattrapé par une troupe d’hommes à ses trousses et par Mendoza lui même !

Esteban est alors conduit au port, où on l’enjoint à faire apparaître le soleil, mais il affirme qu’il en est incapable et appelle au contraire la pluie à redoubler dans une scène un peu comique. La reine d'Espagne elle–même est apparue à son balcon ainsi qu’une mystérieuse jeune fille qui s’appellerait Zia, et dont le marin Gaspard affirme qu’elle aurait été capturée afin d’aider le conquistadore Pizarro dans ses futures expéditions : Pizarro compte en effet utiliser sa faculté à déchiffrer le langage des incas ; L'aide de cette jeune fille d'origine inca est donc précieuse car Pizarro espère s’en servir pour trouver les fameuses cités d’or.

Esteban de son côté est hissé au sommet d’un mat gigantesque, et se met à hurler, pris de vertige, c’est alors qu’à sa grande stupéfaction et à la joie unanime le soleil apparaît sur le port !!

On le retrouve un peu plus tard au chevet de son père adoptif, le vieux père Rodriguez, qui cherche à lui révéler un secret avant de mourir, et qui lui annonce qu’il possède un grand pouvoir offert par les dieux.
un jour , un marin, qui faisait partie de l’expédition de Magellan, et alors qu'une tempête sévissait dans l'Océan Pacifique, s'est jeté à l’eau afin de secourir un homme et un bébé en perdition sur un radeau. Le marin parvint à sauver l’enfant et le ramena, mais personne ne sut ce qu'il advint de l'homme. Le jeune garçon par son sourire parvint à appeler le Soleil et la suite de la traversée fut ainsi rendue beaucoup plus paisible .. Ce jeune garçon était bien sûr Esteban , que les espagnols surnommèrent par la suite "le fils du Soleil"..
( NDLR : On peut remarquer pour l'anecdote que ce passage de la tempête suivie du calme correspond au passage du détroit de Megellan bien connu, et à l'arrivée dans l'océan pacifique ^^ )

Le vieux père Rodriguez décède alors et laisse le jeune Esteban inconsolable (lors d’une scène déchirante d’émotion et poignante de par la musique et l’ambiance crépusculaire de Barcelone).

Image

Esteban se retrouve alors à nouveau seul avec le mystérieux marin Mendoza qui lui révèle son secret : il EST ce marin qui l'avait sauvé de la tempête lorsqu'il été bébé. Esteban comprend alors que ses origines sont sur ce continent nouvellement découvert à l’ouest vers lequel Mendoza compte embarquer le lendemain même. Le jour où Mendoza avait sauvé Esteban bébé, il s'était aperçut que le jeune enfant portait un curieux médaillon avec un insigne solaire autour du cou et avait décidé de conserver la moitié de ce pendentif. C'est en voyant l'autre fois à l'auberge le médaillon incomplet d'Esteban que Mendoza comprit qu'il avait affaire au jeune garçon dont il avait jadis sauvé la vie.. Esteban fait alors un mouvement pour reprendre l'autre moitié mais Mendoza refuse et lui demande plutôt de le suivre dans son expédition à bord de l'esperanza , grâce à laquelle il pourrait remonter à ses origines et peut être retrouver son père ..

Image

Qui est ce mystérieux Mendoza et quelles sont véritablement ses intentions ? Pour le savoir, il faut suivre la suite de la série.
Ses paroles furent en tout cas suffisantes pour assouvir la curiosité et le désir d’aventure deu jeune Esteban, et c’est ainsi que la nuit même, ce dernier rejoint Mendoza, ainsi que les marins Sancho et Pedro sur le port de Barcelone .. Ces derniers l’aident à monter sur le galion incognito et le dissimulent dans la cale. Sa traversée sera clandestine

(l'ambition cachée de Mendoza est en fait de se servir d'Esteban, lequel pourrait selon lui détenir par son médaillon la clé capable d'ouvrir l'une des cités d'or, d'où son importance cruciale pour son expédition, or il se trouve que la jeune inca Zia est aussi dans la cale prisonnière. Dans la dernière scène de l'episode, Esteban et elle se retrouvent face à face et font connaissance en voyant par une brêche dans la coque le navire en train de s'éloigner des rivages espagnols, vers l'inconnu .. )

Le grand voyage vers le nouveau monde commence ……

Image
Modifié en dernier par phoenlx le sam. févr. 06, 2010 3:26 pm, modifié 1 fois.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307907
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » dim. janv. 30, 2005 5:27 pm

Je viens de me revoir les épisodes 2 à 6 , avec l'arrivée de l'Esperanza à hauteur du détroit de Magellan, puis son naufrage dans une tempête en plein Océan pacifique, non loin des iles Galapagos ou Mendoza, Sancho, Pedro , Zia et Esteban font connaissance avec la faune et la flore originale d'une des iles , et avec le jeune Tao, qui se fait passer pour un descendant du peuple de Mu ...

ci-dessous : L'habitation nichée dans les arbres de Tao
Image

Pas mal de passages intéressants à la clé dans ces épisodes du début de la série, surtout lors de la traversée. On retiendra par exemple l'évocation des feux saint elme bien connus des marins, ou encore la traversée d'un banc de poissons volants et de papillons d'or (une très belle scène notamment pour la musique), ou encore le passage du détroit de Magellan, avec des paysages quasi antarctiques. Un peu plus tard l'esperanza sombre dans une tempête en tentant de passer le détroit et nos héros survivent sur un radeau, en devant affronter un banc de requins .. On sent déjà à travers ces épisodes l'ambiance si particulière à cette série qui se met en place, une atmosphère où règne un mélange de 16ème siècle ( on est en plein dans les premiers voyages vers le nouveau monde ne l'oublions pas) mais aussi une atmosphère assez fascinante et légendaire, une petite ambiance fantastique qui se mêle au parfum de récit d'aventure à l'autre bout du monde.

C'est ce que j'appellerais une ambiance "science fiction version renaissance" : la moindre vision, le moindre animal étrange ou paysage contribue à émerveiller et étonner les protagonistes de l'histoire, il faut replacer les choses dans leur contexte et comprendre que beaucoup de choses sont nouvelles pour ces navigateurs de l'inconnu à cette époque. Et à travers leur étonnement, nous autres spectateurs ressentons aussi les mêmes sentiments étranges comme si on était replongé à cette époque de pionniers que tout devait un peu intriguer ...

Aujourd'hui , l'Amérique est bien connue et l'Ere des grandes explorations est révolue, mais il n'en a pas toujours été ainsi et pour les premiers marins à la conquête de ce nouveau monde qu'on prenait durant un certain temps pour les fameuses Indes , tout était étonnant, fascinant, magnifiquement beau et étrange , la flore, la faune , très différentes de celles connues en Europe , les peuplades indigènes bien sûr ; On connaît par ailleurs assez bien le désir profond de trouver de l'or qui entretenait l'ardeur des aventuriers, leur rêve d'aventures exotiques, nulle doute qu'à cette époque pour certains esprits, les cités d'or n'étaient pas un mythe mais le rêve fou d'un Eldorado, d'une utopie de plus en plus à portée de main. Le mythe de l'Eldorado, dont j'espère reparler dans ce topic , inspirera même les philosophes des lumières plus tard (Voltaire et d'autres ...)

J’en profite pour souffler 2 mots de Viracocha, le dieu Inca évoqué par Zia à quelques reprises :

Il s’agissait en fait d’un dieu relativement tardif du panthéon Inca , très important pour la cosmogonie de tous les peuples des Andes: c’est lui qui aurait créé La Terre, le ciel, puis le Soleil et la Lune et les étoiles près du lac Titicaca, enfin les différents peuples, à partir de glaise, auquel il aurait enseigné le langage , les arts et les traditions et à qui il ordonna d’abord de descendre sous terre puis de rejaillir des sources et des grottes en divers endroits qui leur étaient prédestinés. Ainsi naquirent les différentes tribues des Andes du Pérou ancien et ce dieu était en quelque sorte commun à toutes et vénéré par toutes. Parfois représenté comme un vieillard c’était le dieu originel , le dieu de l’eau, de la foudre et de la pluie. Il créa aussi toutes les autres divinités et on raconte qu’un jour il marcha vers l’ouest et entra dans le Pacifique, promettant de revenir un jour mais on ne le revit plus ! Depuis ce jour le monde était laissé sous la surveillance des autres divinités , plus mineures, qu’il avait créé. Il correspond au dieu-serpent bien connu Quetzalcoatl chez les aztèques au Mexique..
Il serait lui-même issu du lac Titicaca et les peuplades qui le vénéraient identifiaient le lac à lui en lui donnant un caractère sacré.

Le culte de Viracocha devint très important surtout un peu avant l’arrivée des conquistadores européens, alors que les incas s’étendaient de plus en plus territorialement et avaient tendance à phagociter certaines peuplades proches du Pacifique et à les intégrer à eux , assimilant du même coup leurs dieux : ainsi s’opéra un synchrétisme religieux et de cette synthèse naquit la vénération pour Viracocha (auparavant c'était plus le culte d'un dieu-soleil) , qui devint un peu le dieu commun à tous , il va de soi que ce n’était pas politiquement innocent…

Lorsque les premiers espagnols arrivèrent , les incas les prirent pour des viracochas , et ce culte fut évidemment encouragé par les conquistadores afin de faciliter leur conquêtes, et il se passa à peu près le même phénomène au Mexique lors de l’arrivée de Cortès, que les indigènes aztèques prirent pour leur dieu-serpent Quetzalcoatl ..

Voici une représentation de Viracocha :
Image

Et voici la représentation assez similaire dans les cités d’or (dans le souterrain de Tao qui mène à l’emplacement du Solaris)
Image
Modifié en dernier par phoenlx le sam. févr. 06, 2010 3:35 pm, modifié 2 fois.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307907
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » dim. janv. 30, 2005 9:37 pm

A noter que la scène en flashback de l’épisode 1 où on voit le bébé Esteban adopté par l’équipage de la flotte de Magellan, et faire apparaître le Soleil après la tempête fait référence à un épisode réel du grand voyage de Magellan autour du monde :
Le grand navigateur portugais , qui était parti vers l’ouest afin de trouver une nouvelle route vers les Indes, et qui s’était mis dans la tête de contourner le nouveau continent récemment découvert par Colomb , par le Sud, engagea sa flotte vers le sud des côtes brésiliennes, puis découvrit le détroit qui porta plus tard le nom de détroit de Magellan, s’y engouffra, et lui et sa flotte découvrirent au passage au sud et au nord de ce détroit la Patagonie et la terre de feu, qu’ils appelèrent ainsi car ils y auraient vu de nombreux feux allumés par les populations indigènes …
Et lorsqu’ils débouchèrent à l’ouest dans ce nouvel Océan complètement inconnu , la mer était redevenue calme après les flots tourmentés du détroit de Magellan, c’est pourquoi le marin décida de l’appeler « Océan Pacifique » (un peu comme la scène du Soleil qui apparaît subitement dans le dessin animé)

Bon et puisque je suis lancé sur tout ça je vais en profiter pour rappeler un peu l’historique des grands voyages du 15ème –16ème siècle !!!

Il faut tout d’abord rappeler le contexte ! A cette époque l’empire ottoman (les turcs) s’étendant de plus en plus , la route des indes classique posait de plus en plus de problèmes aux occidentaux, à cause notamment des taxes de plus en plus lourdes sur les marchandises en transit. 1453 est à ce titre une date qui est entré dans l’Histoire : il s’agit bien sur de la prise de Constantinople par les Ottomans et de la fin de l’empire byzantin (empire romain d’Orient) … Il devenait ainsi de plus en plus urgent de trouver une nouvelle route vers les Indes et la soie, et ce seront entre autres les tentatives de Bartolomeu Dias , qui en 1487 double le cap de Bonne espérance et atteint les indes après avoir contourné l’Afrique par le Sud, puis le voyage célèbre de Vasco de Gama qui atteint en 1498 les indes à Calicut.

Mais entre temps un autre marin célèbre s’était quant à lui mis dans la tête d’atteindre les Indes en voguant vers l’ouest : le navigateur gênois Christophe Colomb. En 1492, l’année même où l’Espagne sort de sa reconquête ardue contre les arabes (c’est l’année de la chute du califat de Grenade) et a grand besoin d’or et de richesses pour rebondir, Colomb parvient à intéresser le roi Ferdinand d’Aragon et Isabelle de Castille dite la Catholique à son projet. Il part ainsi vers l’ouest avec 3 caravelles et après 2 mois de voyage il atteint pour la première fois le nouveau monde au niveau des iles de San Salvadore. Il pense atteindre les indes et nomme ces contrées les « indes occidentales » . Il y retournera lors d’un second voyage puis un 3ème, recherchant notamment le fameux or dont parlait Marco Polo dans ses récits, et découvrira de nouvelles terres : les Bahamas, les petites Antilles, Haïti, Cuba, la Jamaïque, la martinique, puis le continent américain même.
Mais Colomb mourra sans obtenir la reconnaissance de l’Espagne et de ses pairs, et ce ne sera même pas lui qui donnera au nouveau continent son nom, mais un autre marin : Amerigo Vespucci ..

En 1504, Hernan Cortes associe à son tour son nom à ces grandes découvertes du nouveau continent, il a à peine 20 ans lorsqu’il débarque à Saint Domingue dans les Grandes Antilles. Il devient gouverneur de Cuba mais rêve de mettre le pied sur le continent même , et il le fait en 1519, projetant d’aborder au niveau de la pénincule du Yucatan. Il se retrouve en fait un peu plus au nord, au niveau de l’actuel Mexique, et rencontre les populations indigènes : les totomaques , qui lui parlent du grand empire des aztèques, sur les hauts plateaux , avec lesquels ils sont en guerre. Cortès va très vite comprendre à travers les parures en or et autre des aztèques l’importance de ce peuple en terme de richesse, et il est alors pris d’une ambition folle : il décide de couper complètement les ponts avec Cuba , il coule ses navires pour empêcher la fuite et la désertion de ses hommes et continue avec sa suite à travers le continent à pied. Il tendra alors un piège aux chefs aztèques dont l’empereur Moctezuma II : en les faisant tomber à la merci de leurs ennemis locaux. Les aztèques sont massacrés et terrorisés par les troupes de Cortès , par leurs chevaux (espèce animale inconnue en amérique) et par les armes à feu. Ils prendront Cortès pour l’incarnation de Quetzalcoatl, leur dieu serpent à plume, et l’empereur Moctezuma rencontre bientôt Cortes lequel lui demande entre autre son palais. De retour parmi les siens, ces derniers l’accusent de pactiser avec l’ennemi et de trahison et le mettent à mort, s’ensuit une émeute qui contrarie un temps les espagnols. Mais ces derniers se réorganisent, tendent un guet apens au nouvel empereur aztèque, puis écrasent ses troupes et s’emparent finalement de la capitale de l’empire : Tenochtitlan. La conquête progressive du Mexique peut alors commencer.
La civilisation des Mayas quant à eux, qui peuplaient plutôt le yucatan , et des territoires correspondant au sud de l’actuel Mexique et du guatemala, ne furent jamais conquis car ils ne recélaient pas de richesses comme les aztèques et n’intéressèrent pas autant les espagnols. A cet égard, leur déclin malgré tout apparaît un peu comme mystérieux.


Un peu plus tard, en 1519, le navigateur portugais Magellan, avec une flotte de 5 bateaux entreprend de poursuivre ce qui a été entrepris, et décide de contourner par le sud le nouveau continent , et d’atteindre ensuite les Indes. Il accoste tout d’abord sur les côtes du Brésil où son équipage est bien accueilli par les populations locales (même si on apprendra plus tard que ces dernières avaient des rites cannibales !) Ils se permettent même le luxe d’acheter pour pas grand chose de la canne à sucre, découvre de nouveaux fruits exotiques, et se distraient un peu en achètant pour peu d’argent des filles des indigènes locaux.. Ils découvrent la baie de Rio de Janeiro, puis s’engouffrent ensuite dans le détroit dit de Magellan, et atteignent ensuite l’Océan Pacifique, puis le remontent vers les Philippines (atteintes en 1521) et l’Indonésie ou la flotte fait le plein des fameuses épices. A ce moment là, sur les 5 bateaux de départ il n'en reste que 2 , puis bientôt un seul (les autres ayant été perdus lors de désertions et mutineries diverses ..) Magellan sera alors malheureusement tué par des indigènes et ne rentrera pas en Espagne. Un seul navire de sa flotte, le Victoria, mené par Sebastian Del Cano, poursuivra pour le voyage de retour, traversant l’océan indien puis doublant en 1522 le cap de Bonne espérance au sud de l’Afrique avant de regagner l’Espagne après avoir longé l’Afrique, non sans être passé par de nouvelles mésaventures (dans les iles du cap Vert des hommes de l’équipage sont faits prisonniers par des indigènes en essayant de trouver de la nourriture)… A son retour Del Cano est anobli par le roi d’Espagne. L’expédition , malgré son aspect meurtrier et ses pertes en vie humaine, a permis d’énormes avancées scientifiques, en démontrant définitivement la rotondité de la Terre (c’est le premier tour du monde de toute l’Histoire), en démontrant que l’Amérique était bel et bien un nouveau continent à part, et en permettant enfin de démontrer la possibilité d’atteindre les Indes par une route vers l’ouest. Parmi les autres grandes avancées scientifiques (hormis la découverte de nouvelles terres et l’impact sur la cartographie du monde ..) qu’on retient du fameux voyage de Magellan autour du monde, on peut citer aussi la découverte de ces nouvelles constellations visibles depuis l’hémisphère Sud, inconnues des astronomes occidentaux de l’époque.

Un autre grand conquistadore espagnol associé à la découverte du nouveau monde est bien sur le gouverneur de Panama puis Lima : Francisco Pizarro. Je me dois évidemment d’en souffler aussi 2 mots puisqu’il est un des acteur du dessin animé les cités d’or, en tant que conquérant du Pérou et fondateur de la ville de Lima, et que vainqueur (massacreur serait d’ailleurs plutôt le terme) des populations incas andines qui peuplaient le pays avant son arrivée et dont la capitale était Kuzco

Image
Ci-dessus : Pizarro ( dans les cités d'or )

Francisco Pizarro (1476-1541) arriva en Amérique en 1510 et participa à plusieurs explorations dont celle de Vasco de Balboa, qui entraîna la revendication espagnole sur l'océan Pacifique en 1513. En 1519, Pizarro s'installa à Panamá. Cinq ans après, il s'associa au soldat espagnol Diego de Almagro et à d'autres explorateurs pour découvrir et conquérir les territoires situés au sud du Panamá. Au cours de deux expéditions (1524-1525, 1526-1528), Pizarro explora la côte ouest de l'Amérique du Sud et découvrit l'empire des Incas, au Pérou.
Alors il faut savoir qu’ils atteinrent le Pérou non pas par le Sud (comme c’est le cas dans le dessin animé les cités d’or : le vaisseau Esperanza de Mendoza, Gaspard et Gomez cherchant à atteindre Lima après avoir franchi le détroit de Magellan puis remontant le pacifique vers le nord … ) mais par le nord, depuis Panama : le fameux canal n’existait bien sûr pas encore à cette époque mais les bateaux et flottes étaient démontés puis reconstruits après la traversée de la mince bande de terre au niveau de Panama, puis les équipages partaient en faisant du cabotage vers les zones de la côte sud ouest de l’Amérique du Sud, encore inexplorées , notamment cette immense chaine à découvrir de la cordillère des Andes qui abritait le grand empire Inca.

En 1526, Pizarro et ses hommes décidèrent de conquérir le Pérou ; après plusieurs tentatives infructueuses, il partit en 1528 en Espagne pour obtenir l'aide de la Couronne dans cette entreprise. L'année suivante,Charles Quint, autorisa Pizarro à conquérir et diriger le Pérou. Pizarro leva une armée en Espagne et, en 1530, il partit au Panamá où il incorpora d'autres recrues. En 1531, il mit les voiles sur le Pérou qu'il atteignit en 1532. Il instaura une construction fortifiée au niveau de Tumbès (lieu qu'on retrouve dans l'épisode 8 des cités d'or notamment puisque c'est là que nos héros sont fait prisonniers par les hommes de Pizarro la première fois et rencontrent ce dernier ..)
Avec seulement cent quatre-vingt-trois hommes et trente-sept chevaux, Pizarro conquiert l'empire des Incas, qui sortait d'une guerre civile qui avait opposé les héritiers de l'empire. Il sut également très bien profiter de certaines légendes incas qui annoncaient la venu de dieux blancs venant de l'ouest envoyés par le Soleil (la fameuse légende de Viracocha, cf le post précédent, croyance omniprésente dans le dessin animé les cités d'or , rappelée souvent )
Pizarro entra à Cajamarca le 16 novembre 1532 et captura rapidement l'empereur Atahualpa, duquel il extorqua une énorme rançon. Il entra à Cuzco, la capitale de l'empire des Incas, le 15 novembre 1533. En 1535, il fonda la ville de Lima, qui devint la capitale du Pérou à la place de Cuzco. Constamment à la recherche d'or et d'argent, il détruisit (en faisant fondre le métal) les pièces d'orfèvrerie incas dont seule une poignée fut sauvegardée.
Après la conquête du Pérou, les conflits de juridiction territoriale s'attisèrent entre les conquistadors espagnols ; en 1537, une guerre civile éclata entre Pizarro et Almagro, celui-ci, qui n'avait reçu que des territoires du sud du Pérou qui ne contenaient pas d'or, souhaitait être maître de Cuzco. En 1538, les partisans de Pizarro battirent ceux d'Almagro, qui fut exécuté. En 1541, un groupe resté fidèle à Almagro assassina Pizarro ….
Pour bien ressituer le contexte du dessin animé les cités d’or il faut donc rappeler que ça se passe en 1532, autrement dit en pleine guerre de conquête du pays inca par les hommes de Pizarro. C’est important de le rappeler pour bien comprendre les faits qui se déroulent. Et Mendoza quant à lui (qui dit en être à son 3ème voyage dans l’épisode 3, fit partie de l’expédition de Magellan (1519 donc , 13 ans avant le début de l’histoire ..) tout ceci est donc assez cohérent chronologiquement ..
Modifié en dernier par phoenlx le sam. févr. 06, 2010 3:40 pm, modifié 6 fois.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307907
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » lun. janv. 31, 2005 4:36 pm

Allez j'enchaine avec qq mots sur les fameux quipus , que déchiffre Zia dans la série ...

Image

Chez les incas on ne connaissait pas l'écriture , et c'était les fameux quipus, des cordelettes avec des noeuds , qui étaient utilisés surtout à des fins statistiques par exemple pour compter les naissances/décès, mariages, faire les recenssements de population, des animaux, des stocks de marchandise etc ; le nom (quipu) veut d'ailleurs dire "noeud" dans le langage des incas (le quetchua ) et ils étaient surtout utilisés après 1400 donc à l'époque de la conquête espagnole , pas trop avant ...

Les quipus variaient par la longueur et la couleur de leur cordes (chaque couleur avait une signification bien précise) , par leur nombre (certains avaient jusqu'à 3000 cordes ..), par le matériau de leur cordes (certains étaient en laine, d'autres coton, etc ...)

Ceux qui fabriquaient les quipus et étaient capables de les interprêter étaient les quipucamayos ... les statistiques n'étaient pas leur seule utilisation , ils étaient parfois utilisés pour consigner des faits historiques, des récits ou secrets religieux, mais ces derniers sont beaucoup plus mystérieux encore de nos jours et on a du mal à les déchifrer (contrairement aux premiers ) :

Les chroniqueurs indiquent que les incas utilisaient le système de numérotatin décimale et qu'ils connaissaient la mathématique de la position : l'emplacement d'un noeud indique un "poids" tout comme nos chiffres arabes avec les colonnes (Centaines, dizaines, unités); cette mathématique était aussi connue des Hindous et des Mayas mais pas des anciens Grecs ou des Romains (le signifiant pour ces derniers donne un nombre "absolu" indépendant de la position : M=1000, C=100, L=50, ....).

Malgré les informations des chroniqueurs, la lecture des Quipus n'a été élucidée qu'en 1912 grâce à la description d'un Quipu du musée d'histoire naturelle de New-York par Locke.

Pour arriver à l'interprétration des noeuds de ce Quipu, Locke procéda de la même manière que Champollion pour les hiéroglyphes égyptiens: Champollion savait que les signes contenus dans un cartouche représentaient des noms de personne, Locke savait que la valeur des nombres correspondants aux noeuds était donnée par leur position le long de chacune des cordelettes pendantes. Locke note que le Quipu qu'il a examiné comprenait 3 rangées de noeuds : une rangée inférieure, qu'il interpréta, sur la base des informations données par le chroniqueur Garcilazo de La Vega, comme étant celle correspondant à l'unité ; une rangée médiane correspondant, elle, aux dizaines ; et enfin une rangée supérieure qui correspond aux centaines.

Son interprétation se confirme car il remarque de plus que dans chaque groupe de cordelettes, un les enlace tous et sa valeur correspond à la somme des autres c'est pourquoi ce lacet particulier est appelé lacet "totalisateur".

Il interpréta aussi l'absence de noeud à un niveau comme étant l'expression du "0".

Mais le déchiffrage de Lockese limite à l'aspect numérique, tout reste encore à découvrir sur son utilisation pour l'expression des idées et des faits. Les éléments définis comme "extra-numéraux" sont les choses qui sont comptabilisées mais aussi les éléments narratifs qui accompagnent les Quipus historiques. Ici encore, les chroniqueurs ouvrent la voie pour arriver au bout du problème. Garcilazo de La Vega affirme que l'on peut connaître la signification extra-numérale des cordelettes grâce aux couleurs, certains fils sont d'une seule couleur, d'autres de deux, de trois ou plus encore .... les couleurs simples et les couleurs mélangées ont chacunes leur propre signification.

On a pu établir sur certains Quipus l'expression des ressources en armes d'un groupe, des combinaisons de couleurs semblent répertorier de manière hiérarchique les armes possédées : sur la première cordelette, les armes les plus nobles comme les lances, puis sur la seconde les dards puis les arcs, les flèches ... et ainsi de suite jusqu'aux masses, haches et frondes.

La forme prise par la cordelette suivant sa torsion lors du tissage avait aussi une signification : elle pouvait être en S (=destrogyre) ou en Z (=levogyre). Dans la première catégorie, on pense que ces cordelettes représentent des entités positives, tout ce qui est bon, droit, grand, élevé. Dans le seconde, tout ce qui est méchant, gauche, petit, bas.

On est encore très loin de la lecture des Quipus que donnaient dans l'ancien Pérou, les quipucamayoc, personnages à qui étaient confiés cet extraordinaire instrument mnémotechnique, pour le moment seules les règles numériques ont été déchiffrées mais pour le reste la clé reste à trouver afin d'élucider le mystère de cet étrange combinaison de symboles, couleurs et de positions.
(source : le site de Benoit Gautier , et l'encyclopédie wykipedia)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Lyriel, la déesse
Eveil au Big Will
Eveil au Big Will
Avatar du membre
Messages : 5431
Enregistré le : jeu. avr. 22, 2004 11:47 pm
Localisation : physiquement Paris, mentalement Morbihan
Contact :

Messagepar Lyriel, la déesse » mar. févr. 01, 2005 9:50 pm

j'aimais bien , je regardais quand j'étais petite !!!
ImageImageImageImage
Mylène Farmer a bati ce dont tout artiste digne de ce nom rêve en secret : une légende.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307907
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » mar. févr. 01, 2005 10:40 pm

Ah c'est clair c'était bien hein !! moi c'était ma série culte , je me souviens je ratais pas un seul épisode , j'étais un peu tout fou à chaque fois quand venait l'heure de regarder !!! un peu comme l'effet que me produisit Saint Seiya plus tard ou, de manière plus prosaïque des séries comme les maîtres de l'Univers qui me passionnaient aussi , mais les cités d'or c'était encore plus spécial, émotionellement car c'était un peu la première série que j'ai suivi aussi assidument ! c'est d'ailleurs un peu celle que j'ai revu en premier, il y a quelqiues années quand je me suis mis à me replonger par nostalgie dans les séries que je matais étant gamin !!! Saint Seiya c'est venu un peu après !

Les cités d'or pour moi c'est des tas de choses qui se bousculent dans ma tête des tas de souvenirs !! c'est le gout pour ces séries d'aventures, la fascination du fait des lieux traversés, l'exotisme , ce sont ces musiques géniales !! c'est le grand condor et le vaisseau solaris, je me souviens que ça me fascinait !! J'ai toujours été un peu fasciné par les rapaces (cf mon gout pour phoenix lol) je pense qu'en tout tout premier ça date de ce truc !!!!

Mais sinon le truc marrant c'est que moi , je m'en souviens quand j'étais ptit et que je matais cette série , bizarrement mon héros c'était pas vraiment esteban et cie, c'était Mendoza !!! malgré son aspect plutôt antipathique (avide d'or etc) , c'est un peu bizarre !! C'est presque à lui que je m'identifiais !! Evidemment en les rematant maintenant c'est plus vraiment la même chose mais je sais pas pk ya toujours qqch qui me plait dans ce perso !! je suis ptetre un beau salaud qui s'ignore !! lol

Bon sinon j’enchaine un peu avec ma petite visite historico-géographique des andes et de la culture inca parallèlement à mon revisionage des épisodes des cités d’or (je suis en train un peu de tous me les retaper en ce moment, au rythme de 2-3 par jour + les ptits documentaires , et ça m'amuse beaucoup , j'en profite au passage pour lire pas mal de trucs autour de tout ça, sur le net et dans mes bouquins , donc autant en faire profiter tt le monde !!! :lol: (apparemment ça intéresse pas grand monde mais c’est pas grave je continue imperturbablement !!!! mdr)



Et donc , après visionnages des épisodes 12 à 15 où l’on voit Esteban et ses amis arriver dans un village inca impressionnant perché si haut dans les hauteurs de la cordillère des andes qu’il paraît « flotter au dessus des nuages » , j’en profite (cf le petit documentaire associé numéro 12) pour rappeler que ce site (comme beaucoup d’autres de la série) n’est pas une invention mais fait référence au village de Vilcabamba et au fameux site péruvien du Machu Pichu !!!

L’occasion de faire une petite visite touristique et de rappeler quelques faits !

Tout d’abord une vue du site !
Image

Je signale aussi ce site avec des vues sympa, notamment certaines avec les fameux nuages , ressemblant à la vision des cités d’or :
http://membres.lycos.fr/u10/perou/gallerie.php3

Cette cité forteresse inca est située a environ 80 km de Cuzco (qui était la capitale de l’empire inca) et a 2400 m d’altitude. Elle est perchée en hauteur environ 600 m au dessus de la vallée de la rivière Urubamba. Il s’agirait d’une cité refuge que les incas auraient construit au 15ème siècle (au moment de la conquête espagnole donc) et dans laquelle ils se seraient réfugiés pour échapper aux espagnols, mais elle n’est pas mentionnée par les chroniqueurs des conquistadores et les espagnols ne la découvrirent apparemment pas !!!! On ignore donc comment sont morts tous ses habitants brusquement (des momies , notamment de jeunes filles vierges , ont été retrouvées , et on pense que c’était des vestales sacrifiées au dieu du Soleil , ou peut être que le dernier empereur inca aurait finalement ordonné la mort et le sacrifice de tous les habitants pour empêcher de laisser des traces de ce dernier village inca, ultime refuge et bastion face à la conquête espagnole ..

Machu Pichu n’est pas la seule cité forteresse correspondant aux derniers bastions des incas , il en existe d’autres dans cette cordillère appelée cordillère de Vilcabamba . Les troupes de Pizarro prirent l’essentiel du Pérou et de l’empire inca qui y vivait en 1532, notamment la ville –capitale : Cuzco, profitant notamment des conflits de succession et divisions internes aux familles dirigeantes , et après la capture puis l’assassinat de l’empereur inca Atahualpa (malgré une énorme rançon offerte aux espagnols), l’empire inca se divisera pendant un temps en nombreuses factions indépendantes , désunion qui compliquera d’ailleurs pendant un temps l’avancée des hommes de Pizarro. Jusqu’au moment où Manco Inca deviendra finalement le nouvel empereur, arrivant à se faire accepter à la fois des conquistadores (en collaborant un moment avec eux pour qu’ils l’aident à accéder à la plus haute fonction parmi les siens ) et par son peuple. Mais il va vite comprendre que les espagnols sont là pour y rester longtemps et il s‘opposera finalement à eux, organisant une résistance acharnée. Il fomente ainsi un soulèvement en 1536 et tente de reprendre Cusco, vainement… , et c’est alors que désespérément il se réfugia dans cette cordillère de Vilcabamba, et que de là, il dirigea contre les conquistadors une longue guerre de harcèlement jusqu'à son assassinat en 1545. Son fils Titu Cusi prit la relève et dut aller se réfugier plus à l'Est, à Vilcabamba la Vieja…

C’est un américain (Hiram Bingham) en 1911 qui lors d’une expédition financée par le national geographic découvrit le site du Machu Pichu. la ville était bien sur abandonnée et entièrement recouverte par la végétation , mais qq familles habitaient encore les environs localement. On ne connaît pas grand chose de son histoire et elle apparaît un peu comme un mystère , notamment par rapport à LA grande question que tout le monde se pose : comment ses formidables constructions , temples et autres purent être réalisées à de telles hauteurs et en des lieux si inaccessibles !! Lorsqu’on arrive sur le site du Machu Pichu , la première chose qui frappe c’est l’aspect extraordinaire du panorama du site, cerné par des barrières de pics montagneux grandioses. On peut y voir des habitations reparties en étages et des traces de cultures agricoles en terrasses. Comment des pierres si lourdes que celles qui ont servi à l’édification des temples et bâtisses ont elles pu être montées jusque là?! Les incas ne connaissaient pas la roue et d’autre part cette dernière aurait été de peu d’utilité dans les reliefs andins accidentés menant au Machu pichu.
Image

Aujourd’hui on peut se rendre sur le site par train ou route (via des chemins assez tortueux dans la montagne) mais Bingham et les premiers explorateurs ne pouvaient le faire évidemment qu’à pied , en empruntant un chemin pittoresque qu’on appelle « chemin de l’inca » , et il fallait prévoir plusieurs jours de trek dans la montagne, à travers de haut cols, des chemins au milieu de pics enneigés et des jungles tropicales luxuriantes et de nombreux autres sites archéologiques incas parsèment cette route précaire datant de l’époque des incas …
Modifié en dernier par phoenlx le sam. févr. 06, 2010 3:52 pm, modifié 1 fois.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307907
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » mer. févr. 02, 2005 6:53 pm

Allez on continue avec la visite péruvienne !! dans l’épisode 16, Esteban et ses amis sont accueillis par des indiens habitant un lac de haute montagne , et vivant au milieu de constructions en roseaux sur pilotis.

Il s’agit bien sûr du fameux lac Titicaca , le lac le plus haut du monde (3636 mètres, profondeur maximale 280 mètres , situé entre le Pérou et la Bolivie ..) ci-dessous une vue réelle
Image

Le lac comporte de nombreuses îles , notamment les fameuses îles flottantes des Uros, où vivent encore de nos jours des indiens qui ont conservé leur culture ancestrale. Sur ces îles tout est bâti en roseaux, les maisons, jusqu’au sol lui-même, tout repose sur des pilotis faits de troncs d’eucalyptus… Les habitants vivent de la pêche, de la chasse aux oiseaux du lac, et de la récolte des plantes lacustres.
Image

Image

Comme expliqué un peu plus haut en remontant le topic, les peuples des Andes voyaient dans le lac Titicaca un lac sacré, ils pensaient notamment que c’était de lui qu’étaient sorti le Soleil et la Lune , créés par le dieu originel Viracocha, puis ensuite les différents peuples andins faits par le dieu à partir de glaise.

En réalité , Viracocha (le dieu des dieux, le dieu le plus important du panthéon) créa le soleil et la lune , les faisant sortir du lac Titicaca … Le Soleil était lui-même un dieu ( Inti ) et c’est précisément lui qui créa les couples humains originels à partir de glaise : il créa 4 hommes , associés chacun à 4 femmes, qui sortirent du lac Titicaca , et Inti les envoya sur Terre. Il leur offrit également un bâton d’or et décida qu’il s’installerait à l’endroit où ils parviendraient à planter le bâton dans le sol, eux , et toute leur descendance.
Au cours du voyage, 3 hommes et 3 femmes disparurent, et il ne resta que le couple constitué de Manco Capac et sa femme : Mama Ocllo. Ils finirent par arriver dans une région de plateaux et de montagnes, réussirent à planter le bâton et décidèrent ainsi de s’y installer, ainsi fut fondée Cusco , considérée plus tard comme le « centre(le nombril est l’éthymologie exacte) du monde ». Le culte d’Inti (le dieu Soleil) fut instauré et l’empereur était censé être son représentant sur Terre, il était vénéré comme un dieu. Inca veut d’ailleurs littéralement dire « fils du Soleil » et l’empereur était justement nommé l’inca (inca désignait à la fois la tribue et le chef !) Le Soleil était ainsi considéré comme un dieu très important, vénéré chaque année lors de fêtes (les incas se considéraient tous comme les fils du Soleil) et seul Viracocha (le dieu des dieux) était supérieur et encore plus important, en tant que créateur de tout, même du Soleil et des astres. Mais après son travail de création il était parti par la mer de l’ouest (le pacifique) et des prophéties messianiques disaient qu’il reviendrait un jour (c’est ce qui provoqua le drame que l’on sait car les conquistadores , venant par le pacifique, furent pris pour des messagers de Viracocha , et purent ainsi profiter de ces légendes pour massacrer sans résistance ces peuples. )

Deux des îles du lac Titicaca étaient , en raison de la belle légende des origines, appelées île du Soleil et île de la Lune. Les andins veillaient à ne jamais mettre en colère le Soleil, de peur qu’il ne provoque sécheresses, ou à l’inverse violentes grêles détruisant les récoltes. On conçoit l’importance du culte du Soleil rappelé souvent dans le dessin animé les cités d’or (et le caractère presque sacré que revêt aux yeux de ces peuples le jeune Esteban, reconnu pour beaucoup comme « fils du Soleil » et messager des dieux même ! )

Pachamama quant à elle était la déesse de la terre , la mère nourrissière, protectrice des récoltes, responsable des séismes et autres phénomènes du genre quant elle était en colère.. Quand on buvait la bierre de maïs, on en versait un peu sur la terre pour la remercier.
Des sacrifices animaux et même parfois humains étaient offerts aux dieux pour les contenter et ils étaient censés apporter l’énergie responsable de la perpétuation du cycle de la nature (le cycle nuit/jour notamment) , mais les sacrifices humains étaient en fait beaucoup plus répandus dans une autre civilisation précolombienne : les fameux aztèques conquis par les troupes de Cortès au Mexique. Chez les peuples incas des Andes c’était moins fréquent mais cela existait quand même.

Dans la série (episodes 16-17), les indiens peuplant le lac Titicaca sont en butte à leurs voisins les urubus, qui veulent (suite à une prophétie de l’un de leurs oracles ) capturer une jeune vierge pour la sacrifier à la déesse Pachamama de la Terre!!
La déesse Pachamama revient souvent dans les cités d’or (dans l’épisode 17, c’est notamment en incrustant leurs médaillons dans la poitrine d’une statue de Pachamama que Esteban et Zia provoquent l’ouverture des portes du domaine sacré où était enfoui depuis des lustres le fameux Grand condor … et c’est ensuite suite à un violent séisme que ce domaine sera détruit et que le condor sera « libéré » , phénomène cataclysmique qui terrorise d’ailleurs les indiens urubus , lesquels étaient venus au départ punir nos héros pour avoir souillé leur déesse et l’avoir mise ensuite en colère. Dans les cités d’or, Pachamama est aussi la déesse censée veiller sur les cités d’or.
Image
Pachamama

La tradition voulait que de jeunes vierges (vestales) , issues des paysannes , soient confiées à la cour et à l’empereur pour être consacrées aux dieux, en grandissant, elles deviennent celles qui officient lors des cérémonies. Il est fait référence à une de ces vierges dans les cités d’or : dans l’épisode 13, au moment ou le vieux sage inca Mayucca raconte à Esteban une légende qui va le bouleverser : celle qui pourrait expliquer ses origines et le destin de son père : il y a 12 ans de cela, un voyageur issu de la mer de l’ouest (donc arrivé par le Pacifique) arriva en pays inca et tomba amoureux d’une de ces jeunes vierges, une vestale du soleil , puis s’unit à elle (de leur union donc serait né Esteban ..) et suite à cet évênement le Soleil se cacha et la nature se mit en colère, les incas , terrorisés à l’idée que cette union illégitime ait pu mettre en colère leurs dieux, décidèrent de sacrifier la mère à Inti (le dieu Soleil) et de renvoyer tout seul avec l’enfant sur une épave le père sur le grand océan de l’ouest , et on connaît la suite : alors qu’il était perdu et voué à la mort lors d’une tempête , il croisa l’équipage de Magellan , et un marin de cet équipage : Mendoza, put sauver le bébé mais pas le père dont le sort reste inconnu …
Modifié en dernier par phoenlx le sam. févr. 06, 2010 3:59 pm, modifié 4 fois.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307907
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » jeu. févr. 03, 2005 3:20 pm

Dommage , certaines des images postées au début du topic provenant du site de Vincent sans pseudo s'affichent plus , il est apparemment down depuis qq jours .... Ca me donne un peu envie de faire un petit topo pour mon propre site sur les cités d'or tout ça !!! Je continue donc un peu l'avancée dans l'histoire dans cette perspective, en parlant un peu de l'Amazonie cette fois .......

Dans l’épisode 21, le grand condor échoue lors d’un orage qui lui cache la lumière motrice du Soleil, en plein cœur de la forêt amazonienne , au niveau du fleuve Amazone. Nos héros doivent faire face aux dangers de la jungle, notamment des animaux effrayants à commencer par un serpent géant qui sort du fleuve et les attaque , terrible par sa taille (avec des allures de monstre du Loch Ness) puis à une sorte de puma.
On retrouve bien sûr là une variante du mythe de l’anaconda, le serpent le plus gros du monde, si gros qu’il a alimenté bien des légendes et dont la taille a souvent été exagérée dans les récits (on citera le film Anaconda , qui n’entrera pas dans les mémoires par sa qualité mais qui démontre bien le pouvoir de fascination de ce serpent sur les aventuriers, notamment les premiers explorateurs du 16ème siècle.. )

Un peu plus tard nos héros sont capturés par une bande de femmes-guerrieres (les amazones) qui les conduisent à leur village dans la forêt , où on s’apprête à leur couper leur têtes pour les offrir en sacrifice à un dieu de la pluie , ce qui est censé mettre fin au mauvais temps qui s’est installé depuis l’apparition du gros nuage orageux responsable de la chute du Condor.
Image
Evidemment , Esteban parviens à sauver toute la bande de la mort en appelant le Soleil de ses prières, ce qui convainc la reine des amazones de sa qualité de « fils du Soleil » et au grand damn d’une vieille sorcière qui espérait vraiment couper leur tête , Esteban , Mendoza et cie sont sauvés de la mort et accueillis chaleureusement par les amazones.

Evidemment il n’y a pas d’amazones en Amazonie !! Mais cette légende de l’existence de femmes-guerrières coupeuses de tête n’a pas été inventée encore une fois et date de l’expédition de Francisco de Orellana, comme cela est rappelé dans le petit documentaire de 2 minutes associé à l’épisode 21. Orellana était au départ un membre de la troupe du frère de Francisco Pizarro, et il fut le premier à explorer l’Amazonie en partant des haut plateaux andins (là où le fleuve prend sa source), dans les années 1540, après la conquête de l’empire inca et du Pérou, et à s’aventurer bien à l’Est des montagnes.
Image

Les hommes d’Orellana se seraient ainsi avancés profondément dans la jungle amazonienne , territoire complètement nouveau et inconnu pour les occidentaux, ils étaient persuadés qu’existait au delà des Andes un pays où l’or et des épices rares existaient en abondance : l’Eldorado.

Ils eurent à affronter les dangers de la jungle, les animaux sauvages , des fièvres mortelles qui emportèrent plusieurs des hommes, et même la faim lorsque les vivres vinrent à manquer. Ils auraient été attaqués par plusieurs types d’indiens dont certains aux cheveux longs qu’ils prirent pour des femmes et dont il fut dit qu’ils avaient pour coutûme barbare de couper les têtes de leurs adversaires et de les réduire ensuite jusqu’à ce qu’elles aient la taille de pommes !! Orellana perdit un œil dans une de ces attaques.
Plusieurs légendes circulèrent ensuite sur ces femmes-guerrière notamment une qui disait qu’elles s’employaient à capturer les hommes pour s’accoupler , et ensuite qu’elles les tuaient et ne gardaient parmi leur progéniture que les filles pour en faire des guerrières redoutables !

Ce mythe de femmes-guerrière en plein cœur de cette forêt nouvellement explorée fut ainsi rapproché de la légende grecque des guerrières amazones , et la forêt fut appelée Amazonie pour cette raison (auparavant on l’appelait Orellana , du nom du conquérent espagnol)

Il existait maintes tribues indiennes , souvent en guerre les unes contre les autres, dans la forêt amazonienne au moment de l'arrivée des espagnols , la plupart ont été décimées par les conquistadores ...
Modifié en dernier par phoenlx le mar. juin 15, 2010 2:16 am, modifié 1 fois.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307907
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » ven. févr. 04, 2005 3:02 pm

Dans les épisodes qui suivent , nos héros , avec le grand condor, remontent l’amazone jusqu’à l’endroit ou il se jète dans l’océan Atlantique, puis remontent la côte est de l’Amérique du sud pratiquement jusqu’à l’Amérique centrale et la péninsule du Yucatan…. Ils arrivent ainsi finalement au pays Maya où malheuruesement le grand condor s’abime au fond d’un trou et c’est dans ces lieux où règne la forêt tropicale humide qu’ils vont vivre de nouvelles aventures , et visiter plusieurs cités mayas abandonnées , où il ne reste plus que des temples et des pyramides et plus aucune âme qui vive, ce qui les étonne bien sûr.
L’occasion de parler de la civilisation maya et du mystère de son brusque déclin …

Contrairement aux incas andins ou aux aztèques du Mexique dont la civilisation était à son paroxysme au moment de l’arrivée des espagnols de Pizarro et Cortès respectivement, la civilisation maya a connu ses heures de gloire entre le 3ème et le 10ème siècle après JC (on parle pour cette période de la civilisation maya « classique » car elle existait depuis bien plus longtemps : 2000 avant JC et même avant, mais la période classique correspond à une phase d’expansion dans la région et de développement remarquables …) Le peuple maya était essentiellement répandu dans des territoires qui correspondent à l’actuel Guatemala, au Belize, Honduras et au sud du Mexique (territoires conquis par les armées de Cortès donc).

En fait, plus précisément, les mayas sont originaires du Yucatan, aux environs de 2600 avant JC, et ont connu leur apogée vers 250 après JC. Mais si les tribues du Yucatan formaient le principal peuple, on peut citer d’autres tribues d’importance politique moindre, les Huaxtèques du nord de Veracruz, les Tzentals de Tabasco et du Chiapas, les Chols également du Chiapas, les Quichés, les Cakchiquels, les Pokonchis et les Pokomams des hauts plateaux du Guatemala, et les Chortis de l'est du Guatemala et de l'ouest du Honduras.
Ils appartenaient à des territoires assez contigus, et avaient en tout cas la même culture , c’est pourquoi on les regroupe sous le seul terme de maya. A bien des égards , leur civilisation atteint un degré de développement qui dépassa la plupart des autres peuples précolombiens,

Parmi les sites archéologiques importants qu’ils nous ont laissé, les ruines de Palenque, qui sont parmi les plus belles du Mexique. Le site tire surtout son charme de sa localisation, il est situé au cœur d’une jungle dans laquelle abondent singes , toucans, aras multicolores et autres animaux exotiques. Il contient plusieurs temples, pyramides, observatoires astronomiques et édifices religieux divers au sommet d’une colline et on a retrouvé bon nombre de bas reliefs avec des hiéroglyphes contenant maintes informations sur l’histoire de la ville. Le site connu son apogée vers 700 après JC et aurait été brusquement abandonné (comme la plupart des grands sites mayas) vers le 10ème siècle.

Dans les cités d’or , après leur traversée périlleuse de l’Amazonie, nos héros visitent plusieurs cités mayas abandonnées (3 en l’occurrence) et la première d’entre elle semble faire clairement référence aux ruines de ce site de Palenque dont voici une vue réelle :
Image

En montant des escaliers de pierre vers le sommet d’une pyramide ils arrivent notamment dans une sorte de crypte contenant des inscriptions et un curieux masque de jade qui déclenche un mécanisme… Ils doivent fuir les lieux , d’immenses blocs de pierre se mettant à bouger de toute part dans la pièce, et en y revenant plus tard, ils parviennent à déchiffrer un message qui leur permet d’accéder à une autre pièce mystérieuse contenant un sarcophage…

Ce masque et cette crypte n’ont bien sûr encore une fois pas été inventés (même si vous vous en doutez le masque réel ne déclenche aucun mécanisme !! ) En 1952, des archéologues qui creusaient profondément à l'intérieur d’une grande pyramide de Palenque y ont en effet découvert une crypte abritant un grand sarcophage : il s‘agit du tombeau du roi Kin Pacal, qui régna longtemps sur la ville et qui est le responsable de la fondation de beaucoup d’édifices et pyramides qu’on y trouve (son fils après sa mort poursuivra également abondamment ce travail de bâtisseur). Pacal mourut en 683. Son visage était recouvert par un masque en mozaïque de jade, désormais bien connu, et beaucoup d'autres objets précieux furent aussi trouvés, aujourd’hui conservés au musée anthropologique de Mexico.
Voici le masque de jade réel découvert à Palenque:
Image

Pendant des siècles nul ne soupçonna l’existence du site de Palenque ; Cortès, lors de la conquête espagnole passa tout près sans l’apercevoir. C’est Alexandre von Humboldt qui l’aurait visité en premier, puis le Comte de Waldeck, un des participants à l’expédition de Bonaparte en Egypte, aurait vécut à Palenque en 1831 et aurait fait plusieurs dessins du site.
Mais ce n’est qu’en 1952 qu’Alberto Ruz ne trouva lors d’une fouille le fameux tombeau du roi Pacal et le fameux masque de jade et aujourd’hui encore seule une fraction du site est explorée complètement et les fouilles archéologiques se poursuivent…

Parmi les autres principaux sites mayas retrouvés abandonnés on a aussi Tikal (au Guatemala), Copan (au Honduras) , et Chichen Itza (situé au sud ouest de Valladolid, Mexique) .. Voici une carte montrant l’emplacement de Palenque et Tikal
Image

et qq vues de copan et chichen itza

Copan
Image

Chichen Itza
Image

Chichen Itza fut fondée au début du 6ème siècle après JC par la tribue maya des itza, abandonnée vers 670, reconstruite par les Itza lors de leur retour dans la région , et elle devint alors l’une des principales cités du nord du Yucatan, grand centre de la culture maya. Au 10ème siècle, elle fut conquise par les Toltèques, des envahisseurs venus du nord du Mexique, qui participèrent à l’essor de la ville , puis abandonnée mystérieusement environ un siècle avant l’arrivée des espagnols. .

Les mayas étaient d’excellents astronomes et parmi les nombreux monuments de Palenque , Tikal et des autres principaux sites , certains faisaient clairement office d’observatoires du ciel.
Malgré l’absence d’instruments d’optique, ils ont accumulé un savoir à faire pâlir celui des grandes civilisations occidentales antiques (égyptiens, grecs, arabes ..) Ils avaient ainsi par exemple réussi à mesurer l’année solaire avec une précision étonnante (365,2420 jours selon eux contre 365,2422 jours selon les estimations modernes) On trouvait d’ailleurs certaines pyramides à degré qui comportaient autant de marches (365) que de jours dans l’année. Ils étaient capables de prévoir avec une précision étonnantes des phénomènes célestes comme les éclipses. Les astronomes étaient aussi des prêtres et avaient un caractère sacré , de leurs observations et calculs dépendaient la vie de la tribue , ils s’en servaient notamment à des fins astrologiques et afin de prévoir comment devait s’organiser la vie de la cité selon les phénomènes célestes.
Modifié en dernier par phoenlx le mar. juin 15, 2010 2:26 am, modifié 3 fois.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307907
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » sam. févr. 05, 2005 8:13 pm

Les cités d'or intéressent vraiment personne?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Lyriel, la déesse
Eveil au Big Will
Eveil au Big Will
Avatar du membre
Messages : 5431
Enregistré le : jeu. avr. 22, 2004 11:47 pm
Localisation : physiquement Paris, mentalement Morbihan
Contact :

Messagepar Lyriel, la déesse » sam. févr. 05, 2005 8:31 pm

bah si mais en fait moi je n'en ai pas vu beaucoup, c'était plutôt de la génération antérieure à la mienne!
ImageImageImageImage

Mylène Farmer a bati ce dont tout artiste digne de ce nom rêve en secret : une légende.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307907
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » sam. févr. 05, 2005 8:59 pm

Ah ok ! Ben tu devrais les mater c'est vraiment pas mal !!

pour plusieurs raisons
* le scénario est sympa !
* les musiques sont superbes (si tu veux je te ferai écouter qq unes !)
* l'animation pour l'époque c'est du très bon
* mais surtout , ça marque beaucoup pour l'esprit d'aventure qui souffle sur la série (c'est un hymne à l'aventure qui rappèle les plus beaux romans de Verne et autre, ça n'a rien à voir du tout évidemment mais quelque part ça me rappelle un peu, dans le domaine des films du cinéma, les indiana Jones ou des trucs comme ça, on est comme porté en même temps que les héros dans des paysages exotiques, l'Amérique du Sud en l'occurence , ça donne vraiment envie de visiter ces contrées !! Après avoir vu les cités d'or on rêve un peu du Machu Pichu , d'Amazonie , de Guatemala et autre !! c'est un peu comme par exemple les films du seigneur des anneaux qui donnent pas mal envie faut l'avouer d'aller en Nouvelle Zélande !! c'est un peu pareil, la série opère de manière magique en exaltant notre envie d'aventure et d'exotisme)

Bon et puis il y a surtout toutes les références aux peuples de l'amérique précolombienne, la conquête espagnole par les conquistadores, c'est donc une série assez didactique en même temps, on apprend des choses en la regardant (même si parfois évidemment le scénario brode beaucoup !!! comme toutes les références aux mythes de l'atlantide et au continent de Mu !! mais c'est ce qui donne en même temps un aspect encore plus intriguant et fascinant à la série !!)

le truc super cool aussi c'est les petits reportages associés !! en fait , en plus de chaque épisodes (qui durent en gros 20-22 minutes) il y avait après le generique de fin des docu de 3 minutes en prise de vue réelle sur des aspects en rapport avec la série comme la conquête du Pérou par Pizarro, le mode de vie des incas, l'astronomie des indiens maya, les détails de la conquête du Mexique par Cortès etc, des choses dans le genre !! c'est assez croustillant aussi , même s'ils sont tous assez brefs !!!

Franchement je te conseille de te les procurer tu devrais pas regretter, il ya 39 épisodes , c'est pas aussi long à regarder que saint seiya, on peut plus facilement les enchainer presque d'une traite et la série - je trouve- est fascinante dès le départ, on est tout de suite dedans !!
Modifié en dernier par phoenlx le sam. févr. 06, 2010 4:23 pm, modifié 1 fois.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Lyriel, la déesse
Eveil au Big Will
Eveil au Big Will
Avatar du membre
Messages : 5431
Enregistré le : jeu. avr. 22, 2004 11:47 pm
Localisation : physiquement Paris, mentalement Morbihan
Contact :

Messagepar Lyriel, la déesse » sam. févr. 05, 2005 9:13 pm

ok ok j'essayerai de me les procurer.
ImageImageImageImage

Mylène Farmer a bati ce dont tout artiste digne de ce nom rêve en secret : une légende.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307907
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » mer. avr. 27, 2005 11:54 am

Mince c'est énervant , ya la moitié des images que j'ai posté qui s'affichent plus ... Je comprend pas ça moi, les types comme ça qui font des sites web, et qui les changent d'hébergeur au gré du vent et des mois qui passent , c'est pas terrible ...
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Lyriel, la déesse
Eveil au Big Will
Eveil au Big Will
Avatar du membre
Messages : 5431
Enregistré le : jeu. avr. 22, 2004 11:47 pm
Localisation : physiquement Paris, mentalement Morbihan
Contact :

Messagepar Lyriel, la déesse » mer. avr. 27, 2005 11:59 am

y en a 7 qui s'affichent plus je crois!!! c'est chiant!!!
ImageImageImageImage

Mylène Farmer a bati ce dont tout artiste digne de ce nom rêve en secret : une légende.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307907
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » mer. avr. 27, 2005 12:03 pm

En fait ya toutes celles du site de Vincent sans pseudo ca c'est normal il n'est plus en ligne depuis qq mois (et c'est très dommage d'ailleurs, tu le connais ptetre son site c'est surtout un site sur Saint seiya, il est magnifique c'était un de ceux que je consultais le plus ... mais apparemment il a déménagé et son site n'est plus en ligne jusqu'à nouvel ordre, j'ai d'ailleurs pas bien compris pourquoi ..)

Mais ya pas mal d'autres images qui s'affichent plus celle de Pizarro notamment et tout, c'est bof ... maintenant souvent ce que je fais moi, je pique les images, je les héberge chez moi (chez jexiste.fr ou sur mon compte wanadoo) et je linke vers elles comme ça ya pas de risques de disparition !
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Lyriel, la déesse
Eveil au Big Will
Eveil au Big Will
Avatar du membre
Messages : 5431
Enregistré le : jeu. avr. 22, 2004 11:47 pm
Localisation : physiquement Paris, mentalement Morbihan
Contact :

Messagepar Lyriel, la déesse » mer. avr. 27, 2005 12:04 pm

phoenlx a écrit :Mais ya pas mal d'autres images qui s'affichent plus celle de Pizarro notamment et tout, c'est bof ... maintenant souvent ce que je fais moi, je pique les images, je les héberge chez moi (chez jexiste.fr ou sur mon compte wanadoo) et je linke vers elles comme ça ya pas de risques de disparition !


oui c'est le mieux à faire ;)
ImageImageImageImage

Mylène Farmer a bati ce dont tout artiste digne de ce nom rêve en secret : une légende.

tochiro79
Arrivée en Grèce
Arrivée en Grèce
Messages : 214
Enregistré le : jeu. avr. 28, 2005 3:15 pm

Messagepar tochiro79 » lun. juin 06, 2005 5:04 pm

Ah, les Cités d'Or... J'en garderai toute ma vie un souvenir émerveillé. Pourtant je les ai revus, bien plus tard, et malgré le côté très enfantin de cette série la magie opère toujours. Les musiques sont en effet particulièrement prenantes, et il se dégage une ambiance de mystère extraordinaire.

Quant à son aspect pédagogique... Non seulement on apprend des tas de choses avec cette série, mais il y a de quoi éveiller des passions d'historien ou archéologue! Le seul reproche que je lui ferais, et je chipote, c'est que le passage du "pays inca" au "pays maya" est un peu dur à suivre pour le petit télespectateur inculte de base que j'étais. Du coup, bien des années plus tard, j'étais persuadé que Les Cités d'Or m'avaient induit en erreur en mélangrant ces deux civilisations, alors qu'en réalité tout est très rigoureusement fait dans la série (avec même une petite "escale" en Amazonie).
Je suis la source de toute vie, sur la Terre comme au Ciel

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307907
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » lun. juin 06, 2005 6:04 pm

ouaip ! je suis d'accord avec toi ! Pour les mêmes raisons !!!

D'ailleurs moi aussi je ne l'ai plus revu pariel gamin et adulte (un peu comme Saint Seiya, je crois que c'est la marque des séries intelligentes d'arriver à captiver d'une certaine manière lorsqu'on est jeune , et tout autant mais différemment ensuite !)

Parmi les lieux sympa et les cultures, il y a certes les andes , avec l'empire inca , l'amazonie , le mexique avec les maya, + qq petits passages sympa par l'Espagne au début, les iles galapagos, le cap horn etc. C'est toute l'amérique du sud qui est visitée, et toute une époque , avec ses mentalités, qui est brossée, analysée au travers d'une histoire entrainante .. En fait ce qui est cool c'est le mélange de vérité historique, et de mystérieux, (beaucoup de choses sont un peu présentées non pas vraiment avec l'oeil de l'historien moderne, mais avec l'oeil captivé par ces explorateurs du 15ème siècle, sans doute prêts à s'émerveiller de tout et à croire les légendes locales etc. Ca peut être un peu surprenant par conséquent de voir tous ces objets qui ont des caractéristiques un peu magiques, ces souterrains bizarres, ces portes qui coulissent, on se croirait plus dans Indiana Jones parfois !! mais ça donne un petit côté ésotérique à la série qui m'a beaucoup ravi !! Et c'est toujours bien en rapport avec des légendes existentes, concernant des lieux, des dieux des peuplades locales etc ! c'est rarement inventé (cf tout ce qui tourne autour du culte de Viracocha pour les incas etc)

Par contre au niveau des olmèques il y a quand même beaucoup de science fiction ajoutée (l'auteur des MCO a un peu pété un cable par rapport à la vérité historique, mais pour notre bonheur et l'aspect captivant de l'histoire !!
Sans oublier tous les thèmes qui sont traités dans les derniers episodes avec ces olmèques (le désir d'immortalité de l'homme etc)

+ les derniers épisodes avec une belle illustration du mythe de l'Atlantide et du continent de Mu (légendes très célèbres qui ont alimenté pas mal d'autres récits) c'est vraiment bien foutu
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307907
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » mar. juin 15, 2010 2:10 am

je me retape un peu la série en ce moment je suis décidément toujours sous le même charme

Je viens d'arriver au moment où ils arrivent au site du vieux pic :D ( Clin d'oeil au Machu Pichu )

Mais d'ailleurs je ne comprend pas bien car dans le bonus vidéo après l'épisode la voix de Jean Toppart laisse entendre que le vieux pic des cités d'or serait une sorte de référence au Machu Pichu ( qui semblait exister et avoir été abandonné bien avant l'arrivée des espagnols)

mais aussi au site de Vilcabamba situé au nord de Cuzco, dernier refuge des incas , où le dernier empereur inca fut exécuté (1572)

ici quelques photos de Vilcabamba et ses environs

Image

Image

Image

Image

Image

Vilcabamba, légendaire « royaume perdu des Incas », fut le dernier refuge des Incas.

Ce royaume correspondant à l'actuelle province située au nord du Cuzco fut le refuge de Manco Inca après la grande rébellion de 1536. Cette région accidentée et couverte d'une végétation luxuriante offrait un refuge idéal à l'Inca rebelle. Dans la cité de Vilcabamba, entourée de ses proches, il tenta de reconstituer une cour impériale et un état reproduisant l'organisation du Cuzco d'avant la conquête.

Durant les trente-six années de subsistance de ce petit royaume, le Pérou ne connut pas la paix civile. Aux luttes entre espagnols s'additionnèrent les raids incas et les soulèvements orchestrés par les Incas résistants.

Quel qu'ait été le véritable pouvoir des Incas rebelles et leur implication dans les troubles du pays, les espagnols excédés, organisèrent une ultime expédition dans Vilcabamba en 1572. Ceux-ci ne rencontrèrent aucune opposition à leur progression. Ils capturèrent ainsi le dernier Inca régnant : Tupac Amaru. Celui-ci, bien que disposé à parlementer avec le pouvoir colonial, fut executé en public sur la place d'armes de Cuzco, devant une foule en larmes.

On ignore encore aujourd'hui la réelle position géographique et l'étendue du royaume de Vilcabamba. Cependant, concernant sa capitale, les archéologues s'orientent aujourd'hui vers le site de Choquequirao au Pérou.

( http://fr.wikipedia.org/wiki/Vilcabamba )




Les évênements de Vilcabamba inspirent pas mal la série du fait de la confrontation entre les espagnols de Gomez et le chef inca qui prend sous sa protection esteban et cie et ses troupes. Le vieux pic serait donc une espèce de double référence à Vilcabamba et au machu pichu , les deux sites géographiques étant proches mais n'étant pas vraiment en rapport puisque le machu pichu est déserté avant l'arrivée des espagnols, de manière mystérieuse d'ailleurs. ( Et n'estt découvert qu'au 20ème siècle par Bingham :shock: )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
Le vieil homme saule
Le vieil homme saule
Avatar du membre
Messages : 88015
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Les Mystérieuses Cités d'Or ( topic général )

Messagepar Scarabéaware » mar. mai 05, 2015 10:11 pm

Bon sinon je me suis vu le premier épisode des cités d'or :saute: :saute: :saute:
Et je ne regrette pas d'avoir fait un achat du coffret au passage ;), on a bien tout ce qu'il faut comme ça :D

Donc, concernant ce premier épisode, une belle introduction que voila qui nous présente bien le contexte. C'est plein de charme et on peut pas mieux faire pour se laisser prendre à toute la saveur qui en découle. On a le ptit coté mystèrieux de Mendoza qui est pas déplaisant et je comprend qu'il fasse autant d'effet à Vana :lol:, effectivement il a la classe avec sa cape déjà là. Concernant Esteban on a du cocasse et bien sur le ptit coté légèrement poignant par rapport au père Rodriguez. Ah et Zia ça fait déjà plaisir de la voir même si on l'entend pas encore parler dans cet épisode.

J'aime bien aussi le ptit documentaire qui est joint à la fin avec quelques vues sur le Machu Picchu ;). Par contre je suis intrigué par le fait qu'il est dit comme étant une découverte récente à l'époque :penseur: https://fr.wikipedia.org/wiki/Machu_Picchu#Depuis_1915
Faut comprendre découverte récente par rapport au contexte de l'anime au XVIème siècle ou par rapport au contexte de diffusion en 1982 ?

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307907
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les Mystérieuses Cités d'Or ( topic général )

Messagepar phoenlx » mar. mai 05, 2015 10:15 pm

Ah tiens aucune idée, il faudrait que je réécoute
c'est cool tu as un coffret tu vas pouvoir voir les docu du coup

Par contre j'ai oublié de t'en parler avant mais au niveau des coffrets des cités d'or, tu as lequel toi ?
parceque moi j'avais pris le très beau coffret qui était sorti vers 2008 ( avec plein de bonus matériel, il y a même le livre qui a inspiré la série dedans, bref, c'est cool )
le seul problème mais il est de taille c'est que l'image n'est pas toujours génial, je ne sais pas ce qu'ils ont foutu mais le grain ne me plait pas et je ne suis apparemment pas le seul à déplorer ce choix, beaucoup gueulent sur le net.
En fait au niveau des coffrets cités d'or c'est un peu comme pour saint seiya il y a souvent des problèmes, mais pas pour les mêmes raisons :mdr: toi tu as lequel du coup ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
Le vieil homme saule
Le vieil homme saule
Avatar du membre
Messages : 88015
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Les Mystérieuses Cités d'Or ( topic général )

Messagepar Scarabéaware » mar. mai 05, 2015 10:44 pm

Alors moi le coffret que je me suis pris, profitant de l'occasion à Cash Express c'est celui là :

Image

J'ai vu pour celui que tu dis toi dans le topic, qui est du beau coffret au passage ;), j'aimerais bien mais si je pouvais l'avoir j'attendrais quand même :mdr:. En tout cas son contenu est bien alléchant.

En tout cas pour le moment je suis content de l'image :D

bach93
Le mont Olympe
Le mont Olympe
Avatar du membre
Messages : 5842
Enregistré le : sam. avr. 18, 2009 6:44 pm
Localisation : chateau du labyrinth par de la goblinville

Re: Les Mystérieuses Cités d'Or ( topic général )

Messagepar bach93 » mar. mai 05, 2015 10:45 pm

Cool ce coffret ca a l air sympa

Scarabéaware
Le vieil homme saule
Le vieil homme saule
Avatar du membre
Messages : 88015
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Les Mystérieuses Cités d'Or ( topic général )

Messagepar Scarabéaware » mar. mai 05, 2015 10:48 pm

Ah oui et c'est marrant pour le choix des langues, entre Français et...Breton :lol:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307907
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les Mystérieuses Cités d'Or ( topic général )

Messagepar phoenlx » mar. mai 05, 2015 10:50 pm

ah oui il y a la version breton aussi :D
non ce n'est pas le même coffret que moi que tu as. moi j'ai ça. viewtopic.php?p=441112#p441112
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

bach93
Le mont Olympe
Le mont Olympe
Avatar du membre
Messages : 5842
Enregistré le : sam. avr. 18, 2009 6:44 pm
Localisation : chateau du labyrinth par de la goblinville

Re: Les Mystérieuses Cités d'Or ( topic général )

Messagepar bach93 » mar. mai 05, 2015 10:59 pm

Je recherche la version hentai avec zia et pitchou

Scarabéaware
Le vieil homme saule
Le vieil homme saule
Avatar du membre
Messages : 88015
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Les Mystérieuses Cités d'Or ( topic général )

Messagepar Scarabéaware » mar. mai 05, 2015 11:25 pm

phoenlx a écrit :tu pourras faire une capture de ton épisode ? histoire de voir comment rend l'image je suis curieux


Tiens je met ici pour l'image ;).

Image

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307907
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les Mystérieuses Cités d'Or ( topic général )

Messagepar phoenlx » mar. mai 05, 2015 11:27 pm

ouais, moi ça a tendance à être granuleux, toi j'ai l'impression que ça le fait moins :penseur:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Les Mystérieuses Cités d'Or »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité