Le théâtre japonais

Culture asiatique au sens large, sujets sur le Japon, la Chine, religions et arts asiatiques, calligraphie, univers des samouraï, mythes et légendes, kojiki, yokaï, littérature et Histoire japonaise ou d'autres pays Extrême Orientaux, cuisine japonaise etc.
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312750
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Le théâtre japonais

Messagepar phoenlx » mar. juil. 19, 2011 9:25 am

J'attaque une série de posts sur la culture japonaise et pour commencer sur les formes de théâtre ( on pourra les regrouper par la suite dans un même topic ) Pour commencer je vais aborder une forme de théâtre ambulante , le Kamishibai

Le Kamishibai (théâtres ambulants japonais)

Image

LE KAMISHIBAÏ a été inventé, dit-on , dans les années 1930 mais il est l’héritier d’une longue tradition de contes illustrés au Japon.
Les premières formes de kamishibaï n’était pas faciles à transporter , mais vers la fin des années 1920 , on mit au point une petite scène en bois , comme un castelet de marionnettes , qu’il était facile d’installer sur une bicyclette pour l’emporter de ville en ville.
Les bonhommes kamishibaï gagnaient leurs vie en vendant des bonbons , ils racontaient des histoires à épisodes , afin que le public revienne pour connaître la suite et acheter de nouveaux bonbons.
De la même manière que les précurseurs du kamishibaï s’était inspirés du théâtre populaire comme le kabuki , cette nouvelle forme de narration empruntait beaucoup de sa technique et de ses intrigues aux films populaires.
De nombreux conteurs avait autrefois travaillés comme « benshui » (narrateurs pour les films muets) et lorsque le cinéma parlant commença à se développer au Japon , ils se tournèrent vers le kamishibaï pour gagner leurs vies. LE KAMISHIBAÏ est un théâtre de pauvre et il a fleuri à une époque ou le japon connaissait de grandes difficultés économiques
Dans les années 30 , le japon traversa une dépression économique qui envoya beaucoup de gens dans les rues à la recherche d’un emploi au jour le jour et le kamishibaï représentait , pour les artistes et les conteurs un maigre moyen de subsistance.

Durant la 2eme guerre mondiale et dans les années qui suivirent , le kamishibaï devint une partie encore plus intégrante de la société en tant que distraction de masse dans la mesure ou l’on pouvait l’apporter jusque dans les abris antiaériens et dans les quartiers dévastés par les bombardements.
A cette époque il s’adressait autant aux enfants qu’aux adultes.
La télévision l’a supplanté .De nos jours les planches de kamishibaï publiées au Japon sont principalement vendues aux bibliothèques et aux écoles.ed66cddc833e93a4face7efd380116bd.jpg
Au bout d’un temps le kamishibaï en tant que théâtre de rue a tout bonnement disparu .Mais il est toujours utilisé dans les écoles pour enseigner certaines matières.

( source : le blog lekamishibai.blogs.letelegramme.com )



ce matin je voulais évoquer ces petits théâtres ambulants car j'ai assisté à une petite conf à la Japan expo la-dessus, et ça m'a un peu ému ( la présentatrice - une suisse passionnée de Japon - était brillante à suivre ^^ j'ai filmé un peu mais mes vidéos sont catastrophiques au niveau du son donc je les poste pas ..) Si le kamishibai a pas mal disparu aujourd'hui , à part comme objet de patrimoine, il était très présent avant notamment avant l'ère de la télévision. Les présentateurs de kamishibai descendent un peu de certains moines bouddhistes qui faisaient défiler des histoires sur des rouleaux de dessins appelés emaki .. Le principe a plus tard évolué pour devenir un système de narration d'histoires illustrées pour enfants racontées par des personnes itinérantes, c'est un peu l'équivalent de nos théâtres de marionnettes chez nous ( avec Guignol etc ) sauf que c'est des images ! Certaines histoires ont parfois influencé les mangas

Le super héros japonais Ogon Bat ( la chauve souris d'or ) a été inventé par le kamishibai, c'est d'ailleurs par lui que le genre s'est renouvelé ; Le genre s'est aussi pas mal exporté dans d'autres pays par la suite, en s'adaptant à diverses cultures ...
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312750
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Kamishibai (théâtres ambulants japonais)

Messagepar phoenlx » mar. juil. 19, 2011 9:44 am

Quelques unes de mes photos de la conf que j'ai prises à la japan expo !
ce qu'il faut dire aussi c'est que c'est un peu l'ancêtre du manga ( on a pas mal de dessinateurs de kamishibai qui se sont plus tard reconvertis mangaka lorsque le succès des kamishibai a diminué .. )

Image

Image

Pour la petite histoire cette personne invitée à la Japan expo il y a 15 jours pour présenter le kamishibai est une suisse, elle se nomme Nathalie Jendly ( sa page facebook )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Maison des poissons
Maison des poissons
Avatar du membre
Messages : 60519
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Le théâtre japonais

Messagepar Somewhere » mer. févr. 19, 2014 1:29 pm

Le théâtre Nô

Image

Le théâtre ou (, ) est un des styles traditionnels du théâtre japonais venant d'une conception religieuse et aristocratique de la vie. Le allie des chroniques en vers à des pantomimes dansées. Arborant des costumes somptueux et des masques spécifiques (il y a 138 masques différents), les acteurs jouent essentiellement pour les shoguns et les samouraïs. Le théâtre est composé de drames lyriques des XIXe et XVe siècles, au jeu dépouillé et codifié. Ces acteurs sont accompagnés par un petit orchestre et un chœur. Leur gestuelle est stylisée autant que la parole qui semble chantée. La gestuelle est entrecoupée par les fameux Miiye qu'ont représentés les graveurs d'acteurs japonais. Ce sont des arrêts prolongés dans le temps du geste et de la mimique afin d'en accroître l'intensité.

Image

Constitué fin XIIIe siècle au Japon, le est une forme théâtrale unissant deux traditions : les pantomimes dansées et les chroniques versifiées récitées par des bonzes errants. Le drame, dont le protagoniste est couvert d'un masque, était joué les jours de fête dans les sanctuaires. Ses acteurs, protégés par les Daimyos et les Shoguns, se transmettent depuis lors de père en fils les secrets de leur art. Le a évolué de diverses manières dans l'art populaire et aristocratique. Il formera aussi la base d'autres formes dramatiques comme le Kabuki. Après que Zeami a fixé les règles du , le répertoire s'est figé vers la fin du XVIe siècle et nous demeure encore intact. Le est unique dans son charme subtil (yūgen) et son utilisation de masques distinctifs. Lorsqu'ils mettent le masque, les acteurs quittent symboliquement leur personnalité propre pour interpréter les personnages qu'ils vont incarner. Au lieu de narrer une intrigue compliquée, le théâtre , hautement stylisé et simplifié, développe donc une simple émotion ou une atmosphère. Fonctionnant sur le même mode que les autocaricatures, la théâtralité permet de passer à une autre interprétation de soi.

Image

Le fut une des premières formes d'art dramatique à être inscrite en 2008 (originellement proclamé en 2001) sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO, étant un des types de théâtre du Nōgaku, conjointement au Kyōgen.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312750
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le théâtre japonais

Messagepar phoenlx » mer. févr. 19, 2014 1:35 pm

C'est quoi la différence avec le kabuki
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Maison des poissons
Maison des poissons
Avatar du membre
Messages : 60519
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Le théâtre japonais

Messagepar Somewhere » mer. févr. 19, 2014 1:52 pm

Je crois que je vais élargir ce topic à d'autres formes de théâtre. :mdr:

Le théâtre Kabuki

Image

Le Kabuki (歌舞伎) est la forme épique du théâtre japonais traditionnel. Centré sur un jeu d'acteur à la fois spectaculaire et codifié, il se distingue par le maquillage élaboré des acteurs et l'abondance de dispositifs scéniques destinés à souligner les paroxysmes et les retournements de la pièce.
Les trois idéogrammes du mot signifient : chant (, ka), danse (, bu) et habileté technique (, ki). Il s'agit vraisemblablement d'ateji (caractères utilisés pour leur seule valeur phonétique), et il semble qu'il s'agisse de la forme ancienne du verbe katamuku (傾く), à l'époque kabuku, désignant ce qui était peu orthodoxe, en référence à une forme de théâtre considérée à l'époque comme d'avant-garde.


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312750
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le théâtre japonais

Messagepar phoenlx » mer. févr. 19, 2014 2:41 pm

Bonne initiative :super:
J'avais créé un petit topic sur le Kamishibai aussi une fois ( sorte de théâtre ambulant ) c'est sympa à aborder aussi !
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Maison des poissons
Maison des poissons
Avatar du membre
Messages : 60519
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Le théâtre japonais

Messagepar Somewhere » mer. févr. 19, 2014 2:43 pm

Ah oui tiens je l'avais vu au début mais comme je voulais pas parler spécialement de toutes les formes de théatres, j'en ai créé un nouveau.

Mais là du coup je fusionnerai bien avec ton topic pour faire un gros topic sur le théâtre japonais.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312750
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le théâtre japonais

Messagepar phoenlx » jeu. févr. 20, 2014 11:20 am

Bon c'est fait :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Maison des poissons
Maison des poissons
Avatar du membre
Messages : 60519
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Le théâtre japonais

Messagepar Somewhere » jeu. févr. 20, 2014 11:22 am

Cool, bon j'enchainerai tout à l'heure avec l'interview d'un célèbre metteur en scène de théâtre Nô.

Somewhere
Maison des poissons
Maison des poissons
Avatar du membre
Messages : 60519
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Le théâtre japonais

Messagepar Somewhere » jeu. févr. 20, 2014 12:45 pm

ÉCOUTEZ : VOUS ÊTES À L’OPÉRA. REGARDEZ : VOUS ÊTES DANS UN THÉÂTRE NÔ.

Né en 1974, Shugo IKOH est diplômé en économie de l’Université de Tôkyô. Grâce à une bourse, il part étudier la mise en scène à Londres et obtient un doctorat. Il travaille par la suite essentiellement pour l’opéra. Il met en scène La Walkyrie, Cosi fan Tutte, Carmen, Rigoletto, La Veuve joyeuse, etc. Il participe à la production de nombreux spectacles à Vienne, à Londres, à Tôkyô, etc. Il a aussi été l’assistant des plus grands. En 2008, il est lauréat du Prix du jeune espoir (opéra) décerné par la Gotoh Memorial Foundation. L’année suivante, il met en scène l’opéra Hansel et Gretel qui est présenté au jeune public lors du Saito Kinen Festival Matsumoto.Image


Shugo IKOH est un des rares metteurs en scène japonais d’opéra au théâtre. Son style est assez particulier, mêlant opéra occidental et nô nippon. Voici son interview réalisé pour la Japan Expo 2014.

Image

Japan Expo : Comment êtes-vous devenu metteur en scène d’opéra après avoir passé un diplôme en économie ?
Shugo IKOH : Avant, je ne m’intéressais absolument pas à l’opéra mais lorsque je suis entré à l’université, j’ai eu l’occasion d’aller voir une pièce et je suis devenu fan.
J’ai travaillé pendant un moment en tant que metteur en scène amateur, puis j’ai étudié la mise en scène à l’université à Londres.

Comment vous est venue l’idée de mêler opéra et nô dans un même spectacle ?
Entre le nô et l’opéra, le nô et le kyôgen (forme comique du théâtre japonais traditionnel), certaines œuvres présentent des similitudes.
Je pense qu’il existe des points communs dans l’histoire de la création de l’opéra, du nô et du kyôgen.

Vous êtes avant tout un metteur en scène d’opéra : qu’est-ce que le nô a apporté ou changé à votre façon de travailler ?
Le nô m’a permis de réaliser l’importance de « conter beaucoup en peu de mouvement ».

Que ressentez-vous au moment où le rideau se lève pour la première fois sur l'un de vos spectacles ?
Comme je stresse énormément, j'ai à la fois envie et pas envie de voir le spectacle.

Aimeriez-vous mêler d'autres formes théâtrales ou artistiques japonaises à un opéra ?
Le challenge mériterait d’être tenté mais je pense que ce n’est pas si facile de créer quelque chose qui ait vraiment un sens.

Opera@Théâtre nô, projet qu’il a lui-même conçu et mis en scène, sera présenté à Paris puis en Suisse.




Opera@Théâtre nô

Avec Opera@Théâtre nô, créé en 2011 à Tôkyô, le metteur en scène Shugo IKOH réunit sur scène des chanteurs d’opéra, des acteurs de théâtres et Kyôgen, et des instruments anciens occidentaux. Opéra et nô présentent certaines similitudes. Tous deux mêlent théâtre, musique et littérature – mythes grecs ou récits médiévaux japonais.

Shugo IKOH a choisi d’adapter pour le théâtre nô Actéon, un opéra de Marc-Antoine CHARPENTIER. Cette œuvre du 17e siècle met en scène le chasseur Actéon qui surprend la déesse Diane, nue au bain. Courroucée, Diane le transforme en cerf. Il se fait alors dévorer par ses propres chiens. Le nombre restreint d’artistes sur scène ou encore le personnage de femme ivre de colère sont des caractéristiques partagées avec le nô.

De même, Shugo IKOH s’est rendu compte que l’intermezzo, présenté entre deux actes d’un opéra, était très similaire aux petites pièces comiques de Kyôgen qui ponctuent une journée de . C’est ainsi qu’Actéon sera précédé de Livietta et Tracollo, un intermède présenté sous forme de pièce comique Kyôgen. Il raconte comment la jeune Livietta jette son dévolu sur Tracollo, un brigand dont elle a décidé de se venger pour avoir volé et laissé à moitié mort son frère.



Opera@Théâtre nô – Du 20 au 22 février à la MCJP (101 bis, quai Branly - Paris 15e)

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312750
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le théâtre japonais

Messagepar phoenlx » jeu. févr. 20, 2014 12:49 pm

Intéressant. Pourquoi ils parlent de la Japan expo, il va y avoir des représentations de celà à la prochaine ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Maison des poissons
Maison des poissons
Avatar du membre
Messages : 60519
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Le théâtre japonais

Messagepar Somewhere » jeu. févr. 20, 2014 12:53 pm

C'est une interview qu'a réalisé la Japan Expo à l'occasion de la semaine de la culture traditionnelle japonaise qui a eu lieu du 10 au 16 février.

Somewhere
Maison des poissons
Maison des poissons
Avatar du membre
Messages : 60519
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Le théâtre japonais

Messagepar Somewhere » dim. mars 16, 2014 11:35 am

Le groupe Kodo

Image

Kodo est un groupe de taiko les plus populaires du Japon. Depuis la création du groupe en 1981, Kodo parcourt le globe avec chaque année des tournées de plusieurs mois qui partout séduisent. Les membres de Kodo vivent à Sado, une île au large de la côte ouest du Japon aujourd’hui devenue un centre artistique où se mêlent traditions et avant-garde de la culture japonaise. Kodo a transformé les percussions des fêtes rurales et des rituels accompagnant les moissons en une musique pleine d’énergie à laquelle sont venues s’ajouter les techniques centenaires acquises et développées par Tamasaburô BANDÔ, l’un des plus célèbres acteurs onnagata (acteur interprétant des rôles féminins) du Japon aujourd’hui.

Le taiko

Image

Les percussions existent au Japon depuis plus de 2 000 ans. À l’ère Nara (VIIIe siècle), des moines introduisent le gagaku à la cour. C’est de cette « musique élégante » et de ses ensembles que viennent bons nombres des instruments traditionnels que l’on connaît aujourd’hui, comme le koto, le shakuhachi et diverses percussions. Celles-ci sont principalement originaires de Chine, de Corée et d’Inde, avant d’avoir été développées au Japon. Elles tiennent notamment un rôle important dans la religion shinto et ses rituels, cérémonies et festivals. De petits ensembles appelés hayashi, comprenant des taiko, se produisaient alors lors des festivals. On les retrouve aussi beaucoup dans les théâtres , kabuki et bunraku.

Les grands ensembles de taiko d’aujourd’hui sont un phénomène encore assez récent. En 1951, un musicien de jazz, Daihachi Oguchi, découvre une vieille partition de taiko et décide de la faire jouer par un grand nombre de tambours, avec des tambours de tailles différentes pour varier les sonorités. C’est ainsi qu’il crée le premier ensemble moderne de taiko : O-Suwa Daiko. Aujourd’hui, il existe près de 8 000 groupes de taiko au Japon.


Somewhere
Maison des poissons
Maison des poissons
Avatar du membre
Messages : 60519
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Le théâtre japonais

Messagepar Somewhere » mer. avr. 09, 2014 11:58 am

Les Marionnettes Jôruri : Un trésor du théâtre japonais

Image

Le jôruri est de nos jours un des trois arts majeurs du théâtre japonais avec le et le kabuki, et il est toujours joué sur les plus grandes scènes du Japon.

Image
Image

Son nom provient du conte de La Princesse Jôruri (qui est à son tour issu du Jôruri-hime monogatari, un roman épique et romanesque datant du début du 12e siècle), l'histoire d'amour entre le jeune Ushiwakamaru et la princesse Jôruri.

La princesse Jôturi par l'artiste Chikanobu Toyohara (1838-1912)
Image
source : estampes-japonaises.com


Ce conte remporta un tel succès auprès de la population japonaise qu'il donna son nom aux contes chantés et chants de . Ce n'est que plus tard, pendant l'époque Edo (1600-1868), que les chants jôruri accompagnés au shamisen (luth japonais à trois cordes) rencontrent le spectacle de marionnettes pour ne faire qu'un art désormais appelé jôruri.

Image

M. Kanroku, ancien membre de l'association Bunraku et fondateur de la troupe Mokugûsha, se lance en 2012 dans la manipulation libre de marionnettes. Il travaille alors sur les rencontres entre la musique et les arts traditionnels de la scène.

Image

Avec sa troupe Mokugûsha, ils ont déjà présenté de nombreuses pièces classiques, parfois en collaboration avec des artistes contemporains au Japon, ou même à l'étranger.


Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 90610
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le théâtre japonais

Messagepar Scarabéaware » ven. mai 22, 2015 10:07 pm

Eh ça m'a l'air intéressant niveau du théâtre japonais, lecture à faire que je note, ainsi que bien voir :D, par contre Nova faudra que tu revois pour les images que tu avais mis, elle n'apparaissent plus :siffle: :wink:

Somewhere
Maison des poissons
Maison des poissons
Avatar du membre
Messages : 60519
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Le théâtre japonais

Messagepar Somewhere » ven. mai 22, 2015 10:29 pm

Scarabéaware a écrit :par contre Nova faudra que tu revois pour les images que tu avais mis, elle n'apparaissent plus :siffle: :wink:


Ouai ça venait du site de la Japan Expo et ils ont tout supprimé, impossible de retrouver les images, c'est comme ça dans plein de topics de la rubrique asiatique que j'avais fait à l'époque, un peu dégouté, j'avais pas encore le réflexe de réheberger les images à l'époque...

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312750
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le théâtre japonais

Messagepar phoenlx » sam. oct. 14, 2017 1:52 am

Un article intéressant à lire sur le théâtre bunraku (marionnettes) : http://www.nippon.com/fr/people/e00078/

D'autres images de marionnettes de bunraku :

Image

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312750
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le théâtre japonais

Messagepar phoenlx » sam. oct. 14, 2017 9:26 am

Encore un autre article sur les marionnettes bunraku (qui montre notamment quelques photos de l'intérieur et de la fabrication) ! http://curieuxdumonde.fr/awa-ningyo-jor ... ionnettes/

Image

Image

C'est charmant comme forme de théâtre :mrgreen: Apparemment il y a eu quelques conférences et représentations avec ces marionnettes à la Japan expo ces dernières années mais j'ai du complètement rater les news, dommage, ça aurait été de bons petits spectacles à voir
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
Le Noir Ennemi du monde
Le Noir Ennemi du monde
Avatar du membre
Messages : 10372
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Le théâtre japonais

Messagepar yoko » sam. oct. 14, 2017 10:14 am

Très intéressant et très beau pourtant je ne suis pas très fan des marionnettes, mais là il se dégage quelque chose d'assez mystique.
Image

"Ne pas être anarchiste à 16 ans, c'est manquer de cœur. L'être encore à quarante ans, c'est manquer de tête" G.Bernard Shaw

« Les écolos nous polluent l’existence »

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312750
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le théâtre japonais

Messagepar phoenlx » sam. oct. 14, 2017 10:24 am

Oui les marionnettes sont très belles à voir
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Culture et cinéma asiatiques »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité