Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Culture asiatique au sens large, sujets sur le Japon, la Chine, religions et arts asiatiques, calligraphie, univers des samouraï, mythes et légendes, kojiki, yokaï, littérature et Histoire japonaise ou d'autres pays Extrême Orientaux, cuisine japonaise etc.
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » lun. mars 04, 2019 8:59 am

encore d'autres photos de cette fameuse rue Mizuki (ci-dessous : vous reconnaissez le yokaï Gashadokuro)

Image

Image

Image

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » mar. mars 12, 2019 11:46 am

ci-dessous : une représentation du Namazu (poisson chat gigantesque du folklore japonais qui est tenu pour responsable de nombreuses catastrophes comme séismes et tsunamis) Il est ici représenté par un artiste anonyme, peu après le séisme terrible qui frappa le pays en 1855 durant l'ère Ansei

On peut y voir les courtisanes et leurs clients, guerriers, bourgeois, en train de tenter de dompter le monstre à coups de pipes (les quartiers des plaisirs étant souvent situés près des cours d'eaux dans la ville basse, et par conséquent plus durement touchés par ce genre de catastrophes .. )

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

SauronGorthaur
Le printemps d'Aman
Le printemps d'Aman
Avatar du membre
Messages : 68178
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar SauronGorthaur » mar. mars 12, 2019 1:04 pm

je connais une représentation flippante du Namazu, par Marc-Alexandre Robbe:

Image
(En travaux)

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » mar. mars 12, 2019 1:21 pm

impressionnant
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » lun. avr. 29, 2019 12:48 pm

Concernant les grands films d'animation où on peut voir des créatures célèbres du folklore japonais, on va rappeler le film Un été avec Coo (de Keiichi Hara)
film que j'ai pu visionner hier soir et très émouvant, je vous renvoie sur le topic de scarabéaware qui en a fait une petite critique tout comme moi :mrgreen:
il met en scène un gentil (et très émouvant) kappa, qui a assisté impuissant au meurtre atroce de son père durant l'époque Edo par un samouraï méchant et malintentionné, et qui survit à l'état semi fossilisé jusqu'à l'époque moderne où il est recueilli par une famille japonaise qui l'élève, d'abord en toute discrétion ! Très très beau film d'animation, digne des plus grands Ghibli (même si ce n'est ici pas un film du studio) et qui devrait plaire à tous les fans des kappas !!

synopsis :
Kôichi, jeune écolier en quatrième année de primaire, découvre une pierre bien étrange dans le lit asséché d'une rivière et la rapporte à la maison. Alors qu'il décide de laver ce précieux trophée, un étrange animal en sort. Surprise, c'est un kappa, un esprit de l'eau. La famille de Kôichi appelle ce kappa Coo et décide d'en prendre soin.


Image

Petit rappel sur les kappas (je cite wikipédia)

Le kappa (河童?) ou kawatarō (川太郎?, « garçon de la rivière ») est un monstre du folklore japonais, décrit comme un génie ou un diablotin d'eau. Le kappa est réputé pour chercher à attirer les humains ou les animaux dans l'eau.

Les kappa ont l'apparence de tortues anthropomorphes, parfois avec une bouche en forme de (ou à l'apparence de) bec et le sommet de leur crâne est légèrement creusé, entouré de cheveux. Cet affaissement est rempli d'eau, liquide duquel ils tirent leur puissance. Ainsi, si l'on salue un kappa à la manière japonaise (en s'inclinant), il vous salue en retour et perd toute son eau, devenant alors inoffensif. Le kappa est en effet un être très poli, même s'il aime jouer de très mauvais tours. Certains kappa sont cependant représentés sans cet affaissement, le sommet de leur crâne étant simplement chauve. Sa taille serait celle d'un singe, soit environ 30 cm. Son habitat connu serait les fleuves, les lacs et les étangs du nord du Japon. Selon le folklore, il aurait la longévité de la tortue, soit environ 100 ans.

La plupart de leurs farces consistent à s'introduire dans les villages pour voler de la nourriture, lâcher des gaz et regarder sous les kimonos des femmes. Mais ils peuvent aussi noyer animaux et humains, kidnapper des enfants et violer les femmes.

Le kappa sait très bien parler japonais et jouer au shōgi. S'il y a une nourriture qu'il apprécie plus que la chair des enfants, c'est le concombre. Ainsi, les Japonais avaient coutume de jeter des concombres dans les rivières afin que les kappa n'aient pas envie de manger leurs progénitures.

Ce lien avec le concombre a donné le nom de kappamaki à une variété de maki avec des bâtonnets de concombre dans le centre.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » dim. juin 02, 2019 12:28 pm

tiens d'ailleurs je reposte cette image ici (deux kappas, esprits des rivières, qui font du sumo :mdr:

Image

le film d'animation un été avec coo comporte d'ailleurs des petits clin d'oeil à cette réputation des kappas d'aimer le sumo :mdr: )

une autre image (issue de ce site)

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » lun. sept. 09, 2019 11:36 pm

bon je sais déjà quelle sera la prochaine série supersentai que je vais voir (merci Flo63 pour le conseil) :super:
série qui s'ancre dans le folklore ninja du japon avec plein de références aux yokaï, je vous en dirai des nouvelles :mrgreen:

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » sam. sept. 14, 2019 12:14 pm

Je partage une sympathique vidéo sur les kitsune (les fameux renards à 9 queues du folklore japonais, Yōkai bien connu qui apparait souvent dans la culture populaire, les mangas, les films ..)

9 queues mais d'ailleurs signalons que certains n'en avaient pas 9, seuls certains types de kitsune en avaient 9 apparemment .. Je vous laisse écouter cette vidéo (extraits de la très sympathique chaine You Tube La minute d'Histoire et Mythologie, qui regorge de vidéos sur les folklores et mythes du monde entier ..



Cette créature était souvent associée à Inari, la déesse renard

ci-dessous : Le prince Hanzoku effrayé par un renard à neuf queues, dessin de Kuniyoshi Utagawa, XIXe siècle.
Image
(image wikipédia)

Bon il y aurait beaucoup à dire sur ce yokai .. j'y reviendrai sans doute dans le topic

Au passage (c'est la première fois que je fais attention à ce détail) je comprend pourquoi à la Japan Expo ils ont appelé une des petites scènes au fond du salon la "scène kitsune" : c'est une scène où on voit des cosplays défiler un peu toute la journée, donc des personnes qui se déguisent, sans doute un lien avec la faculté des renards kitsune de changer d'apparence :super:

ci-dessous : Prestation de cosplay libre, Japan Expo 2015 - Crédit photo : Maud Frichement (source de l'image : japan-expo-paris.com
Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

SauronGorthaur
Le printemps d'Aman
Le printemps d'Aman
Avatar du membre
Messages : 68178
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar SauronGorthaur » sam. sept. 14, 2019 1:41 pm

phoenlx a écrit :9 queues mais d'ailleurs signalons que certains n'en avaient pas 9, seuls certains types de kitsune en avaient 9 apparemment

oui sauf erreur, le nombre de queue augmnte avec l'âge
(En travaux)

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » sam. sept. 14, 2019 1:52 pm

oui le nombre de queues était signe de leur âge mais aussi force et sagesse apparemment
ceux qui avaient 9 queues sont nommés plus spécialement kyūbi no kitsune ou encore kyūbiko ou kyūbikori (et en Chine : jiu wei hu )
(info wikipédia)

Apparemment quand ils gagnaient leur neuvième queue c'est là qu'ils devenaient blancs et dorés (d'après la vidéo, info vraie je pense)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » mer. sept. 25, 2019 11:07 am

J'ai commencé à regarder la série Kakuranger hier, j'en suis à l'épisode 5 (série supersentai que j'ai évoqué plus haut et qui se déroule dans un contexte de ninjas et de yokaï, en gros pour ceux qui connaissent les séries supersentai à la bioman, liveman, dans cette série Kakuranger le "monstre de l'épisode du jour", est un monstre inspiré d'un yokaï du folklore japonais !
on a même un narrateur qui donne des petites informations croustillantes sur les monstres et inspirations (un narrateur visible à l'écran qui coupe parfois le récit pour émettre des explications, il est plutôt déjanté d'ailleurs :lol: personnage dans le plus pur style des benshi ces commentateurs qu'on trouvait dans le cinéma japonais muet et qui expliquaient au public ce qui se passe ; ils pouvaient le faire aussi pour les films occidentaux, afin de replacer les choses dans leur contexte pour le public japonais, dans le contexte de cette série c'est rigolo de le voir donner des explications sur les yokaï :mrgreen: )

Image

Image

c'est rigolo cette série :lol:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » ven. sept. 27, 2019 4:45 pm

Je continue à regarder la série sentai Kakuranger (série tokusatsu où on trouve plein de clin d'oeil aux yokai :mrgreen: )

Dans l'un des épisodes que j'ai vu récemment, il est question de Gaki aussi appelé Gakitsuki, il s'agit d'un yokai qui affecte les gens qui ont faim les poussant à consommer toujours plus !

Image

quelques mots sur Gaki (le yokai qui prenait possession des humains affamés)

Il était réputé fréquenter les montagnes mais pouvait aussi se retrouver en ville. Ses autres noms : Dari ou Hidarugami !
Quand il prend possession de quelqu'un, la faim empêche le malheureux de bouger, allant jusqu'à provoquer des vertiges.

En cas de possession la première chose à faire est de mettre dans la bouche n'importe quelle nourriture. Mais à noter que dans le département de Niigata, on dit de ne pas donner de riz cuit tout de suite à une personne qui est possédée par Gaki mais de commencer par de la soupe au miso, du gruau de riz, ou du bouillon à base de riz !!

Dans le canton de Kitasaku (région de Nagano) il existe un lieu appelé "le pic de Gati" , au sommet du mont Kompira. On y trouve actuellement une sorte de tertre avec un petit temple. A l'origine c'est en ce lieu qu'étaient appliquées les punitions judiciaires du seigneur du lieu. On dit qu'en se tournant vers cette montagne on ne se remplira jamais l'estomac car tous les plats seront dévorés par le yokai Gaki. Les habitants de la région haissent ce lieu et évitent de se tourner vers ce pic au moment des repas !!

Il existe également "l'esprit de Gaki" (dans le département de Tokushima) et le "trou de Gaki" du mont Okumodori à Kumano. La légende veut que lorsqu'on jette un oeil dans ce trou, on ne peut plus bouger, comme si on se retrouve tout à coup hanté par Gaki. C'est pourquoi dans la cérémonie traditionnelle appelée segaki on offre à boire et à manger à Gaki.

Une capture de l'épisode de Kakuranger où on voit ce yokai, qui arbore dans cette série une forme bien loufoque :lol:
Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » ven. sept. 27, 2019 8:50 pm

Je viens de tomber sur des références à un jeu sur les yokai, je ne sais pas trop ce que ça vaut :mdr:
https://www.espritjeu.com/yokai.html

description du jeu (venant du site précité)
C’est la confusion chez les Yokai ! Ces esprits japonais se sont entremêlés et, pour les apaiser, il vous faudra les regrouper entre esprits de même famille.

Yokai est un jeu coopératif où votre communication est limitée. Déplacez les Yokai pour les rassembler par famille. Interprétez les actions des autres joueurs et laissez-leur des indices pour les aider à deviner qui se cache derrière les cartes ! Il vous faudra travailler en équipe et faire appel à votre mémoire pour apaiser ces esprits. Les joueurs essaient, en un nombre limité de tours, de rassembler les Yokai par familles : Kitsune, Rokurokubi, Kappa, Oni.

À votre tour, vous pouvez : soit déclarer que les Yokai sont apaisés, soit jouer votre tour. Si vous déclarez que les Yokai sont apaisés, la partie se termine et on retourne toutes les cartes faces visibles pour vérifier que les Yokai sont bien regroupés. Si vous jouer votre tour, vous devez observer deux Yokai face cachée, déplacer n’importe quel Yokai, puis préparer ou utiliser un Indice.

Ces indices vous permettront de laisser des informations aux autres joueurs et ainsi orienter les déplacements des Yokai face cachée pour les regrouper. En fonction du nombre d’Indices utilisés, vous obtiendrez un score, mais l’important est de réussir à regrouper les Yokai par famille.


Petite vidéo explicative : https://www.youtube.com/watch?v=DV0GB0ycfkg

Image

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

SauronGorthaur
Le printemps d'Aman
Le printemps d'Aman
Avatar du membre
Messages : 68178
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar SauronGorthaur » ven. sept. 27, 2019 8:59 pm

Intrigant le jeu lol
(En travaux)

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » sam. sept. 28, 2019 2:33 pm

oui !!

Allez comme j'ai continué la série Kakuranger, je vais vous parler d'un des yokaï évoqué dans l'épisode 8 de cette série ! Il s'agit de Bakeneko , un monstre-chat :mrgreen: Les légendes associées à cet esprit sont assez bizarres et je ne suis pas sûr que les amoureux des chats ici présents apprécient :mdr:

Image

La légende autour de ce yokaï serait à l'origine du bobtail japonais, une race de chat typiquement japonaise (et dont la queue est enroulée sur elle-même) :
Selon cette légende, un chat qui se réchauffait près d'un feu s'y brûla la queue, qui prit feu. Il traversa ainsi la ville, réduisant en cendres un grand nombre d'habitations. Pour que cela ne se reproduise plus, l'Empereur décréta que tous les chats devraient dorénavant se faire couper la queue.
(source : wikipédia)

la photo ci-dessous montre à quoi ressemblent ces chats :

Image

Bakeneko est un yokaï appartenant à la famille des obake (ou bakemono) , autreement dit des esprits ou monstres du folklore japonais qui changent de forme (métamorphe) on peut citer par exemple aussi les tanuki ;

Bakeneko est un chat aux pouvoirs surnaturels. Ce chat est souvent décrit comme se dressant sur ses pattes arrière, prenant alors forme humaine. Il est réputé aussi projeter des boules de feu, et il se peut également qu'il finisse par dévorer son maître dans le but de prendre sa place.

ci-dessous : son apparence dans la série Kakuranger :mdr:
Image

Exemple de légendes associées à ce yokaï (je vous livre les informations suivantes d'après mon livre : Le dictionnaire des yokaï toujours, écrit par le mangaka Shigeru Mizyuki) :

On raconte qu'à la fin du 18ème siècle un certain Hirasé lisait tard dans la nuit des ouvrages de stratégie militaire, vers la troisième heure du beuf (2 heures et demi du matin) quand soudain alors que la porte s'ouvrir derrière lui un énorme bras comme celui d'un ogre le tira en arrière en l'attrapant par son chignon. Hirasé lui donna un grand coup de sabre et le monstre poussa un cri et disparu; Le lendemain matin, le bras se révéla être celui d'un chat géant aux poils comme des aiguilles. Il s'agit du yokai Bakeneko bien sûr.
Une autre légende associée à ce yokaï parle d'un jeune garçon qui fut élevé dans une famille de samouraïs mais qui faisait des cauchemars la nuit. Dans son rêve il disait être face à un vieil homme qui lui presse le coeur, si bien que ses mains et ses pieds défaillissent. Lorsqu'il raconta cela au chef de famille, ce dernier fut très en colère, le prenant pour un poltron. Ce dernier lui ordonna de se faire bonze.
Une nuit, le jeune homme sabra le vieil homme de son rêve, et appela tout le monde. à la lumière de la lampe on aperçu du sang qui menait jusqu'à un énorme chat mort coupé en deux.

ci-dessous : image tirée du site : https://www.vivrelejapon.com/
Image


Le dictionnaire des yokaïs de Shigeru Mizuki ajoute que dans certaines régions du Japon, les vieux chats sont réputés devenir des monstres. D'après certaines croyantes, ils se métamorphosent après avoir été des chats domestiques pendant 3 ans, ou après avoir atteint le poids de 4 kilos. On dit aussi que lorsqu'il y a un décès dans une famille il faut donner son chat à quelqu'un d'autre. Dans l'île de Tsushima on enferme les vieux chats dans des hottes, à cause d'une légende selon laquelle un jour, lors d'un procession pour les funérailles, un démon descendit du ciel pour dérober la dépouille du mort, et que ce démon était en fait le chat domestique de la famille qui s'était transformé !!

Il arrive parfois que la queue d'un bakeneko se divise en deux, faisant alors du bakeneko ce qu'on appelle un nekomata !

Bon je ne sais pas quel est encore le degré de croyance des japonais "moyens" dans ces histoires (j'ose espérer que les chats sont un peu mieux considérés de nos jours :lol: ) en tout cas, voilà ce qu'on peut dire sur Bakeneko 8-)


Une autre histoire liée à cet esprit (source : wikipédia) :

Au début du XVIIe siècle, les Japonais utilisaient les chats pour tuer les rats et les souris qui menaçaient les vers à soie. À cette époque il était illégal d'acheter ou de vendre des chats, si bien que les rues des cités japonaises voyaient les chats errants pulluler. Dès lors, les légendes sur le bakeneko commencèrent à voir le jour : des chats marchant sur leurs pattes arrière, des chats qui parlent, changent de forme et ressuscitent même les morts. La superstition voulant que de la longueur de la queue du chat dépende son éventuelle transformation en bakeneko, les Japonais prirent l'habitude de leur couper la queue.

On peut tout de même noter que tous les bakeneko ne sont pas mauvais, certaines histoires les décrivant comme de bons esprits, loyaux envers leurs maîtres : ce sont les maneki-neko (招き猫?, les fameux « chat porte bonheur ») que vous devez connaitre, notamment si vous allez dans les conventions asiatiques beaucoup sont en vente (j'en ai deux à la maison :mrgreen: )

Image

Pour info, il existe même un festival au Japon dédié à ce yokai, le BakeNeko Matsuri :
https://www.nipponconnection.fr/vous-ai ... agurazaka/

exemple de photo prise lors d'un de ces évènement, avec une personne costumée ! (il s'agit d'un festival où l'on trouve aussi de nombreux chats réels !)

Image
( source photo )

Image
( source photo )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » dim. sept. 29, 2019 6:19 pm

Alors aujourd'hui j'ai visionné l'épisode 11 de kakuranger, dans lequel apparait un monstre qui fait référence au yokai Shinougeri :mrgreen:
viewtopic.php?f=747&t=24225&p=1399539#p1399539
c'est rigolo toutes ces références aux yokais dans cette série, encore un yokai que je ne connaissais pas (issu de la transformation des serpillières abandonnées apparemment)

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » dim. sept. 29, 2019 10:25 pm

Evoquons un autre Yokaï : Konaki-Jiji
si j'en parle c'est parcequ'il apparait encore dans la série Kakuranger dans l'épisode 10 :mrgreen:

Ce yokaï prend l'apparence d'un bébé en train de crier pour piéger les voyageurs; Lorsqu'on s'approche du bambin, ce dernier vous agrippe, et se met alors à peser plus de 200 kilos ! Impossible de s'échapper de son emprise, il ne veut plus vous lâcher et vous avez alors toutes les chances de crever sur place !
Konaki-Jiji veut dire "vieux poupon geignard". Il est également appelé Gogyanaki (le "pleureur gogya")

Voici à quoi il ressemble :

Image

Konaki Jiji habitait autrefois dans l'arrière montagne du pays d'Awa (actuel département de Tokushima)
D'après certaines légendes il n'aurait qu'une seule jambe et à chaque fois qu'il crie, il y a un tremblement de terre.

A noter qu'on peut rencontrer ce personnage dans le manga Kitaro le repoussant (de Shigeru Mizuki)
voici une figurine de ce yokai
Image
( source de l'image )

Il existe aussi une version féminine qui se nomme Kokuri Babâ (qui signifie "vieille pouponne") , qui a le corps d'un bébé et le visage d'une vieille femme. Comme son pendant masculin elle est très lourde lorsqu'on tente de la porter. Elle est aussi nommée "la vieille du débarras" car elle vivait sous le débarras d'un temple isolé, cachée de tous, et dérobait du riz et l'argent des offrandes. Elle exhumait aussi les morts du cimetierre proche et leur ôtait la peau pour ensuite la manger, ainsi que les cheveux , avec lesquels elle confectionnait des kimonos ! La légende dit qu'elle avait été une très belle femme autrefois, adorée de l'abbé du temple. Elle vit depuis nombre de générations, et on raconte que même le monde des morts ne veut pas d'elle, tellement elle a commis de méfaits.

ci-dessous : une image issue du site matthewmeyer.net/

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » mar. oct. 01, 2019 10:45 am

Je poste encore quelques statues de yokaïs qu'on peut trouver à Sakaiminato au Japon (et venant du manga Gegege no Kitaro , ou Kitaro le repoussant en français, signé Shigeru Mizuki !! )

ci-dessous : le mangaka Mizuki et ses yokaï :mrgreen: (gare de Sakaiminato)

Image

Image
(source des images, avec d'autres photos : http://hsuchia.blogspot.com/2017/04/chu ... essha.html )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » mar. oct. 01, 2019 10:45 am

d'autres images (toujours à Sakaiminato, magasin de souvenirs)
l'image provient de alamy.com, un site où sont stockées pas mal de photos de toutes sortes, ce qui explique le nom qui altère un peu l'image..)

Image

sur l'image précédente vous aurez reconnu le grand yokaï en forme de squelette (gashadokuro), dont nous reparlerons ultérieurement dans le topic
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » mar. oct. 01, 2019 10:45 am

une autre image (avec Konaki-Jiji, que vous avons vu précédemment)

Image

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » mar. oct. 01, 2019 10:46 am

toujours à Sakaiminato (Japon) autre statue de Yokaï

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
Les Havres des falathrim
Les Havres des falathrim
Avatar du membre
Messages : 11122
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar yoko » dim. oct. 06, 2019 11:36 am

Nouveau livre sur le folklore japonais que j'ai feuilleté en librairie hier, il est superbe. 26 € - Auteur : Elisa Menini

Image

Image

Image

Image

Recueil de sept mythes et légendes du folklore japonais, Nippon Folklore rassemble des histoires d'animaux, d'hommes et de métamorphoses. Ainsi, «Le Chat aux trois couleurs» raconte l'histoire d'un couple de vieillards dont le chat dévoile de fascinants pouvoirs. «Le Chapeau de paille» relate le supplice que le sort réserve à un homme qui s'est saoulé au saké. «Momotaro» retrace le destin d'un homme envoyé par les dieux pour détruire les orques d'Onigashima... Couleurs, ambiances et références : tout ici évoque l'art graphique du Japon des années 1800, réinterprété dans un style synthétique, contemporain et très personnel, qui lorgne du côté du manga.
Image

"Ne pas être anarchiste à 16 ans, c'est manquer de cœur. L'être encore à quarante ans, c'est manquer de tête" G.Bernard Shaw

« Les écolos nous polluent l’existence »

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » mar. oct. 08, 2019 10:16 pm

ça a l'air beau :D il me fait bien envie aussi celui-là
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
Les Havres des falathrim
Les Havres des falathrim
Avatar du membre
Messages : 11122
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar yoko » mer. oct. 09, 2019 10:49 am

Il l'est et le papier est de bon qualité, ça fait vieux livre.
Image

"Ne pas être anarchiste à 16 ans, c'est manquer de cœur. L'être encore à quarante ans, c'est manquer de tête" G.Bernard Shaw

« Les écolos nous polluent l’existence »

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 10, 2019 1:28 pm

Evoquons aujourd'hui le Tengu !

Image

Il s'agit de l'un des yokai les plus célèbres au Japon, ils sont parfois considérés comme des dieux shinto (kami), ou comme des yokai
Leur nom signifie « chien céleste » mais à l'origine ils prenaient la forme de rapace et les premières représentations de tengu les faisaient ressembler à des milans. Ils possèdent plus souvent des caractéristiques mixtes : humaines et rapaces mais l'art les a représenté avec un grand nombre de formes. Les plus anciennes représentations de tengu que l'on connaisse datent du 13ème siècle et il s'agit de rouleaux illustrés japonais comme le Tenguzōshi Emaki (1296), qui parodie les prêtres de haut rang en les dotant de becs de faucon des démons tengu.

Ils sont dotés d'un nez anormalement long qui les relie à la divinité Saruta-hiko, kami protecteur très puissant du panthéon shintoiste.

Image


Dans le bouddhisme, les tengu ont longtemps été considérés comme des démons perturbateurs et des annonciateurs de guerres. Leur image a évolué avec le temps et ils sont plutôt considérés comme protecteurs de nos jours, mais ils n'en restent pas moins des divinités considérées comme de dangereux esprits des montagnes et forêts.

Les tengu sont associés à la pratique ascète connue sous le nom de shugendō, et ils sont habituellement représentés dans le costume distinctif de ses disciples, les yamabushi. sortes de guerriers ascètes des montagnes qui vivaient à l'époque du Japon féodal .. L'association entre tengus et yamagushis fit son chemin dans l'art japonais, où les tengu sont le plus fréquemment représentés dans le costume distinctif des yamabushi, qui inclut un petit chapeau noir. Je ne résiste pas à l'envie de vous poster cette capture d'un épisode de la série Kakuranger (série sentai que je regarde en ce moment et bourrée de clin d'oeil aux yokai, voici ici l'apparence du monstre de l'épisode 12 qui est un tengu, on reconnait son chapeau caractéristique :mrgreen: )

Image

Pour en revenir au shugendō est une tradition spirituelle millénaire japonaise (à forte dominance Bouddhisme Vajrayana) où la relation entre l'homme et la Nature est primordiale. « Shugendō » signifie littéralement « le chemin de la formation et de l'essai », ou voie de l'acquisition de la Siddhi. Il porte sur l'ascétisme, la vie en montagne et inclut des enseignements d'autres philosophies orientales (animisme, shintoïsme, taoïsme, confucianisme). Le but du shugendō est le développement d'expériences de pouvoirs spirituels (gen) par la pratique (dō) vertueuse de l'ascèse (shu).

ci-dessous : Pratiquants du Shugendō dans les monts Kumano.

Image

En Chine, le tengu est un monstre canin féroce et anthropophage qui peut ressembler à une étoile filante ou une comète comme le rappelle le mangaka Shigeru Mizuki dans son livre Dictionnaire des Yokai paru en France chez Pika : Il est dit que dans la Chine ancienne on appelait les étoiles filances "renards des cieux". C'est là la première apparition du tengu en quelque sorte.

ci-dessous : une autre représentation de tengu, ici avec un moine bouddhiste (illustration de Kawanabe Kyōsai)

Image

Je reviendrai sur ce yokai par la suite, c'était une petite mise en bouche
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 10, 2019 2:02 pm

pour compléter l'évocation du shugendo, voici un petit reportage passé sur France 2 sur des adeptes (dans les alpes françaises) :
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Aries Phoenix
L'Unique refait surface
L'Unique refait surface
Avatar du membre
Messages : 21720
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar Aries Phoenix » jeu. oct. 10, 2019 2:47 pm

C'est intéressant. La voie de la nature... Un excellent concept !
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 10, 2019 2:53 pm

oui :o
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 10, 2019 8:52 pm

Je viens de voir l'épisode 14 de la série Kakuranger, il y a un Gashadokuro qui apparait, le fameux yokai en forme de squelette géant
viewtopic.php?f=747&t=24225&p=1402179#p1402179
(c'est le chef des yokai dans la série, le chef de l'armée ennemie :mrgreen: )

ci-dessous : impression sur bois datant du 19ème siècle montrant ce yokaï célèbre (et nommée Takiyasha la sorcière et le fantôme du squelette)
Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322399
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Créatures et divinités du folklore japonais (Kamis, Yokaï)

Messagepar phoenlx » ven. oct. 11, 2019 10:00 pm

Image
source de l'image : yokai.com

Shuten Doji :

Evoquons le monstre Shuten Doji. Il s'agit ici plutôt d'un oni (démon) que d'un yokaï ; il est parfois appelé le "garçon de vin" (酒顛童子)

Shuten Dôji est un oni. Durant la période Heian, il apparait souvent dans les quartiers de la capitale.
C’est un démon mesurant parfois jusqu’à 6 mètres. Il a le visage rouge, une longue chevelure rousse ébouriffée. Il possède 2 cornes flanquées sur le haut de son crâne, une barbe et des sourcils bien fournis. Ses mains et ses pieds sont pareils à des pattes d’ours et sa peau est complètement écarlate.
Certaines représentations font état de 5 cornes et d’au moins quinze yeux.

Il a la tête et le torse aussi rouge que sa peau, cependant sa jambe gauche est noire alors que la droite est blanche. Pareil pour ses bras dont le gauche est bleu et le droit jaune selon la philosophie des 5 éléments.

Ce démon se plait à commettre des meurtres et des vols, dissimulé dans les ruelles sombres. Il lui arrive même d’enlever de jeunes filles nobles pour les mener dans son repaire de perversion situé sur le Mont Ôe (dans la province du Tanba).

La légende raconte que Shuten Dôji serait fils de forgeron. Il aurait passé plus de 16 mois dans le ventre de sa mère avant de venir au monde. A sa naissance, il parlait et marchait déjà comme un enfant de 5 ans. Intelligent et fort comme un gaillard de 16 ans à seulement 4 ans, ces caractéristiques lui valurent le surnom de Onikko (petit démon).

L’expression « Dôji » s’utilise pour un enfant n’ayant pas encore fait sa cérémonie d’entrée dans l’âge adulte, le Genkoku. Le terme est peu élogieux car les dirigeants l’utilisaient pour désigner les brigands qui commettaient des méfaits à l’image de ces oni !

Quand à Ibaraki Dôji, il avait à la naissance des yeux et des dents tellement étrangement brillants que sa pauvre mère, déjà très affaiblie par l’accouchement, mourût dès qu’elle l’aperçut. Son père, fou de douleur, le rendit fautif de la mort de son épouse et l’abandonna dans la forêt d’Ibaraki, près du commerce d’un coiffeur de la région d’Osaka.

L’homme et sa femme ne pouvant avoir d’enfant, l’élevèrent comme le leur avec amour. Comme Shuten Dôji, l’enfant était capable dès ses premiers jours de marcher et à 5 ans, il avait déjà une taille adulte. Il apprit avec son père adoptif le métier de coiffeur. Cependant, sa nature de oni n’était pas vraiment endormie et un jour qu’il était occupé à raser un client, il se blessa. Il lécha la blessure et c’est ainsi qu’il prit goût au sang. Les clients en furent effrayés et refusèrent de revenir chez le coiffeur. Le père en fut très fâché et le réprimanda. Le lendemain, il quitta le foyer de ses parents.

Passant près d’un point d’eau, il vit son reflet et il s’aperçut alors qu’il s’était transformé en oni.
C’est ainsi que fuyant, épouvanté par sa propre image, il se retrouva dans les montagnes de Tanba et y rencontra Shuten Dôji qui l’embrigada dans sa clique.

Zenki et Kôki est un duo de démons serviteurs. Zenki (démon qui précède) et Kôki (démon qui succède) sont 2 oni, disciples de EN no Gyoja, fondateur du Shugendo. EN no Gyoja ou EN no Ozonu devient ascète à 14 ans et obtient ainsi de mystérieux pouvoirs. Il rencontra ces 2 oni alors qu’il se rendait sur le mont Shigi. Ceux-ci étaient en train de lui jeter des pierres. Il eu pitié d’eux et décida d’en faire ses disciples.

Cette paire d’oni serait soit des frères soit un couple mari/femme. Zenki est souvent représenté avec une hache de bucheron alors que Kôki est équipé d’une gourde et porte sur le dos un Oi, sorte de coffre portatif traditionnellement utilisé par les Yamabushi !

A la mort de leur maître, Zenki est devenu un tengu protecteur du mont Omine alors que Kôki est devenu le tengu protecteur du mont Katsuragi.

Marino pour ojapon.com


une autre représentation de ce démon

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Culture et cinéma asiatiques »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité