Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

La Science-fiction au cinéma, en littérature, voire en BD : sagas futuristes, space opera, cyberpunk, dystopies, uchronies, récits post apocalyptiques ...
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322318
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar phoenlx » lun. juil. 23, 2018 9:23 am

ceci dit elle peut très bien avoir un coup à apparence de peau, une peau synthétique (comme celle du visage) un peu comme les cyborg dans westworld
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
Les Havres des falathrim
Les Havres des falathrim
Avatar du membre
Messages : 11121
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar yoko » lun. juil. 23, 2018 11:29 am

Oui mais ça ne respecte pas l'oeuvre originale
Image

"Ne pas être anarchiste à 16 ans, c'est manquer de cœur. L'être encore à quarante ans, c'est manquer de tête" G.Bernard Shaw

« Les écolos nous polluent l’existence »

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322318
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar phoenlx » lun. juil. 23, 2018 12:59 pm

oui c'est dommage mais bon, j'attends le film au tournant pour bien d'autres détails
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

SauronGorthaur
Le printemps d'Aman
Le printemps d'Aman
Avatar du membre
Messages : 68164
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar SauronGorthaur » lun. juil. 23, 2018 6:13 pm


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322318
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar phoenlx » lun. juil. 23, 2018 6:21 pm

oui, sympa même si j'avais un meilleur feeling par rapport au premier trailer révélé, plus contemplatif (mais ça me fait ça pour la plupart des trailers de blockbusters, en général je préfère toujours les premiers aux tardifs plus centrés sur l'action :mrgreen: )

je continue à attendre pas mal ce film, pour ma part
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
route de dvergr
route de dvergr
Avatar du membre
Messages : 61584
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar Somewhere » lun. juil. 23, 2018 7:38 pm

Bande-annonce assez bof quand même.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322318
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar phoenlx » lun. juil. 23, 2018 7:40 pm

oui elle est moins marquante que l'autre
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

SauronGorthaur
Le printemps d'Aman
Le printemps d'Aman
Avatar du membre
Messages : 68164
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar SauronGorthaur » lun. juil. 23, 2018 8:04 pm

c'est très classique je trouve en fait- je dis ça sans connaître l'univers je rappelle
(En travaux)

itikar
les Royaumes en Exil
les Royaumes en Exil
Avatar du membre
Messages : 18588
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar itikar » lun. juil. 23, 2018 8:15 pm

Perso je connais et je suis agréablement satisfait car ça semble en tout cas fort bien respecter l univers et l histoire d alita/gally
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 94318
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar Scarabéaware » lun. juil. 23, 2018 10:31 pm

phoenlx a écrit :ceci dit elle peut très bien avoir un coup à apparence de peau, une peau synthétique (comme celle du visage) un peu comme les cyborg dans westworld


Oui et puis on pourra aussi dire que c'est une histoire de choix artistique.

Bon pis pour la nouvelle bande annonce on est moins dans le contemplatif c'est sur mais évidemment on pouvait s'attendre à ce que la part d'action soit un peu plus montrée par la suite, en tout cas ça reste pas mal quand même, par contre quitte à nous faire entrevoir Jennifer Connelly, ils auraient pu s'attarder un peu plus sur elle :mrgreen:.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322318
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar phoenlx » mar. juil. 24, 2018 12:17 pm

Bon pour ma part je ne veux pas enterrer ce film, je continue à l'attendre, le premier trailer m'avait enthousiasmé, le second moins mais j'attends de voir le film dans sa globalité, je préfère rester confiant. Il divise en tout cas et je remarque que les gros gros fans du mangas sont souvent très critiques à l'égard de ces bande annonce, et inquiets. Je partage la vidéo du youtubeur Au Rayon Manga qui nous analyse le second trailer et tous les problèmes relatifs.

Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322318
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar phoenlx » mar. juil. 24, 2018 12:33 pm

Mais bon dans tout ce qu'il dit le youtubeur je voudrais nuancer quelques détails tout de même.

Notamment celui par rapport à l'espèce de petite oasis de verdure. Il est vrai que ça semble totalement absurde dans l'univers de Gunnm. Mais je ne suis pas sûr que le film viole à ce point le côté post apocalyptique. à voir la bande annonce, apparemment Alita (Galli) est conduite dans ce lieu qui semble être une EXCEPTION dans le reste de l'environnement. Maintenant il faudra voir dans le contexte du film mais c'est l'impression que ça me donne.

Je remet la bande annonce en français : https://www.youtube.com/watch?v=YB5mOPWgAns
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

itikar
les Royaumes en Exil
les Royaumes en Exil
Avatar du membre
Messages : 18588
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar itikar » mar. juil. 24, 2018 1:47 pm

Pour ma part, je retrouve vraiment les premiers tomes de Gunm (celui des années 80 et les OAV sorti en parallèle chez Kaze, excellents) dans cette bande annonce, on retrouve même la fameuse scène de son premier combat dans les égouts contre un androïde pouvant allonger ses ongles comme des fouets mortels ... C'est tellement similaire -la cité dans les nuages par exemple - , jusque dans certains plans, qu'on sent ici vraiment la volonté de fidélité, et la passion pour l’œuvre.

Etant donné la force du manga, et les moyens mis en œuvre (Cameron quand même et Rodriguez est vraiment très bon dans les scènes d'actions), je pense vraiment que ce film peut être réussi. Bien sûr, cela ne signifie pas hélas qu'il trouvera son public, mais je le lui souhaite. Car l'univers a de quoi devenir une excellente franchise, ant il est riche et intense - une séquence de sport sur patins à roulette extrême par exemple, qui est un peu au rollerball ce que le rude ball de Cobra est au football américain ... sans parler de l'émotion toute aussi intense que dégage l'oeuvre.

Image

Image

Image
Modifié en dernier par itikar le mar. juil. 24, 2018 1:51 pm, modifié 1 fois.
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322318
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar phoenlx » mar. juil. 24, 2018 1:50 pm

j'ai un à priori positif aussi pour l'instant, ce ne sera peut-être pas exactement comme le manga mais le film dégage d'emblée quelque chose dans les bande annonces je trouve. autrement, pour ceux qui critiquent l'aspect pas assez sale et post apo, je me demande si comme réalisateur Neuil Blomkamp n'aurait pas été mieux. Mais moi c'est un réalisateur dont je suis moins fan que d'autres pour ses univers justement, et le traitement de certains personnages, je préfère me réjouir que ce ne soit pas lui si le film est réussi.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

itikar
les Royaumes en Exil
les Royaumes en Exil
Avatar du membre
Messages : 18588
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar itikar » mar. juil. 24, 2018 1:53 pm

Le manga est par contre ultra violent, je me demande si le film va jouer également cette carte ou pas ?
Heureusement, il n'est pas dans les mains de Disney, on a donc une petite chance qu'il soit également fidèle de ce point de vue, surtout dans les mains de Rodriguez, qui a tout de même bossé avec Tarantino ^^
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322318
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar phoenlx » mar. juil. 24, 2018 2:09 pm

j'espère qu'ils vont garder le côté sombre et ne pas trop l'adapter pour le grand public encore :( Mais c'est malheureusement un peu dans les habitudes d'Hollywood en ce moment
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
Les Havres des falathrim
Les Havres des falathrim
Avatar du membre
Messages : 11121
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar yoko » mar. juil. 24, 2018 5:03 pm

Ne rêvez pas c'est un film hollywoodien, il faut le prendre tel quel sans trop penser au manga, moi il me ferait plus penser aux deux OAV sorties dans les années 90. Je ne sais pas si je verrai ce film car je ne regarde pas trop les adaptations mais je ne pense pas qu'il puisse être abordé comme le manga mais plus comme une vision d'un réalisateur...
Image

"Ne pas être anarchiste à 16 ans, c'est manquer de cœur. L'être encore à quarante ans, c'est manquer de tête" G.Bernard Shaw

« Les écolos nous polluent l’existence »

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322318
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar phoenlx » mar. juil. 24, 2018 6:05 pm

oui je pense aussi. après faudra voir ce que Rodriguez en fait. Je ne me serais pas attendu à ce type de réalisateur mais pourquoi pas.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

itikar
les Royaumes en Exil
les Royaumes en Exil
Avatar du membre
Messages : 18588
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar itikar » ven. juil. 27, 2018 2:27 pm

!! ATTENTION !! SPOILER !!!

C'est exactement le début du manga :fete: :fete: :fete:

descriptif des vingt premières minutes

Image

LE BILAN (Avis Ecran large)

Que vous dire sur ce que nous avons vu et vécu sans passer pour de gros débiles. Déjà, nous sommes fans du manga original depuis sa parution en France dans les années 90 et, à ce titre, nous étions particulièrement inquiets, surtout après la première bande-annonce. Précisons d'emblée que nous avons vu ces extraits en 3D, parce que c'est important.

Commençons par la grande question : les yeux de Gally. Alors que nous étions particulièrement rebutés par ce choix de design il y a quelques mois, à notre grande surprise nous trouvons le résultat merveilleux, une fois sur grand écran. Oui, Gally a de gros yeux, c'est la seule dans ce cas et non, ce n'est pas un problème, bien au contraire. Il n'y a même pas besoin d'un temps d'adaptation pour s'y faire parce que la scène du réveil est tellement bien faite que tout se passe naturellement.

A ce titre, notons que le travail sur l'apparence de Gally/Alita est exemplaire. Nous n'avons jamais l'impression d'être face à une doublure numérique, on reconnait l'actrice sans pour autant aller sur le terrain de la Uncanny Valley et ses expressions fourmillent de mimiques et de détails qui la rendent très attachante instantanément. Gally est belle, Gally est fragile, Gally est humaine. Point barre. Et c'est, à n'en point douter, la grande réussite du film. Croyez-nous, il y a encore quelques jours, on aurait dit l'inverse.

D'ailleurs, visuellement, le film est magnifique. Les rues d'Iron City fourmillent de monde et de détails et donnent un sentiment de vie comme on en a rarement dans ce genre de films. Bien entendu, le côté propret du décor pourra rebuter certains amateurs du manga mais, en l'état, c'est top. Les personnages, quant à eux, semblent avoir fait l'objet d'un soin tout particulier.

En effet, ils paraissent beaucoup plus incarnés et profonds que dans n'importe quel autre film de ce calibre et cela fait bien plaisir à voir, même si on ne devrait pas trop dérivé des stéréotypes connus. A noter, aussi, les scènes d'action, très impressionnantes et aériennes, qui n'oublient jamais leurs personnages et les spectateurs en cours de route. Ici, tout est parfaitement découpé, lisible, frénétique et excitant. Bref, on a de grosses bastons de grande qualité et rien que ça, c'est super.

Parlons enfin de ce que l'on peut comprendre du scénario. Ce ne sera pas une surprise mais ceux qui ont vu l'animé Gunnm édité chez Manga Vidéo dans les années 90 sont en terrain connu puisque le film devrait plus ou moins raconter la même histoire. Avec quelques petits détails qui changent évidemment, comme le rapport père-fille beaucoup plus évident entre Ido et Gally. D'ailleurs le premier corps en ivoire qu'elle possède était à l'origine destiné à la fille d'Ido qui n'a pas réussi à le terminer avant qu'elle ne décède.

Un parfum d'Astro Boy qui, on l'espère, sera bien géré et pas trop envahissant. En fait, ce film ne ressemble pas du tout à un film de Robert Rodriguez. On sent la patte de James Cameron partout, tout le temps, même dans les idées de mise en scène et Rodriguez ne semble là qu'en tant qu'exécutant passionné et totalement investi. Ce qui ne va pas nous déplaire.

Le seul truc qui gêne dans tout cas, c'est que l'on risque de se retrouver face à une structure typique d'origin story d'un film de super-héros, avec découverte des pouvoirs, création du costume, des grands pouvoirs qui impliquent de grandes responsabilités et l'arrivée du gros méchant (Zapan en l'occurrence) qui incarnera symboliquement tout ce que Gally ne doit pas devenir. Un sacrifice peut-être incontournable par les temps qui courent et qui, on l'espère, ne se fera pas trop sentir et la classification PG-13 semble avoir été habilement gérée. Ah, et on ne vous a pas encore parlé de la musique de Junkie XL, prolongement de son travail sur Mad Max : Fury Road, magnifique, percutante, envoûtante et mélancolique.


Bref, alors qu'on n'en attendait pas grand chose, Alita : Battle Angel nous a plus que conquis. Bien sûr, il faudra attendre le film entier pour se faire un vrai avis, mais ces extraits sont on ne peut plus rassurants. Nous ne sommes pas face à un nouveau Ghost in the Shell et le film promet pour le coup d'être particulièrement fidèle au matériau d'origine. On ne voudrait pas trop s'avancer mais nous voilà presque convaincus du potentiel du film. Il arrive direct en première place de notre top des oeuvres attendues avant la fin de l'année et tout laisse penser que James Cameron et Robert Rodriguez ont réussi leur pari. Bref, kiki tout dur jusqu'au 26 décembre.
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322318
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar phoenlx » ven. juil. 27, 2018 3:00 pm

merci pour l'article itikar, non mais moi ça me rassure mais en même temps ça ne m'étonne pas trop, ce film je ne sais pas pourquoi je le sens plutôt bien depuis le début (à part la seconde bande annonce qui m'a un peu .. fait tiquer) Je crois qu'il ne faut pas le basher d'entrée, j'ai l'impression qu'il va respecter une partie au moins de l'ADN du manga, plus en tout cas que beaucoup de films américains adaptés de mangas qu'on a pu voir ces dernières années (Death Note, Dragon Ball evolution , GHost in the shell et autre !) je veux y croire !
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
Les Havres des falathrim
Les Havres des falathrim
Avatar du membre
Messages : 11121
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar yoko » ven. juil. 27, 2018 4:59 pm

Quand on ne connait pas l'univers de Gunnm depuis la sortie du manga dans les années 90 chez Glénat, je pense que l'on peut se faire berner et trouver cela merveilleux mais si on a connu comme moi le manga à ses débuts, et que c'est en plus son manga préféré de toute la terre, de toutes séries et genres, que ce soit franco belge ou manga, confondu, ça me fait un petit peu plus tiquer. De toute façon, comme à mon habitude, je ne pense pas voir le film pour ne pas polluer mon sentiment par rapport à l'oeuvre originale. Mais quelqu'un qui vient de prendre le manga en cours et qui ne connait pas, ça peut-être sympa.
Image

"Ne pas être anarchiste à 16 ans, c'est manquer de cœur. L'être encore à quarante ans, c'est manquer de tête" G.Bernard Shaw

« Les écolos nous polluent l’existence »

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322318
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar phoenlx » ven. juil. 27, 2018 11:12 pm

oui moi ça m'avait fait ça pour Ghost in the shell j'avoue, le film est quand même très bof et très simpliste par rapport même au film d'animation (je ne parle pas du manga car je préfère le film d'animation au manga)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322318
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar phoenlx » dim. juil. 29, 2018 12:19 pm

je poste une petite vidéo filmée à la comic con San Diego (qui s'est tenue la semaine dernière), où l'on peut voir diverses images et objets, à différents stands du salon, en rapport avec Alita et le futur film (des épées, figurines etc)

Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

itikar
les Royaumes en Exil
les Royaumes en Exil
Avatar du membre
Messages : 18588
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar itikar » mar. juil. 31, 2018 2:51 pm

yoko a écrit :Quand on ne connait pas l'univers de Gunnm depuis la sortie du manga dans les années 90 chez Glénat, je pense que l'on peut se faire berner et trouver cela merveilleux mais si on a connu comme moi le manga à ses débuts, et que c'est en plus son manga préféré de toute la terre, de toutes séries et genres, que ce soit franco belge ou manga, confondu, ça me fait un petit peu plus tiquer. De toute façon, comme à mon habitude, je ne pense pas voir le film pour ne pas polluer mon sentiment par rapport à l'oeuvre originale. Mais quelqu'un qui vient de prendre le manga en cours et qui ne connait pas, ça peut-être sympa.


Image

Pourtant, dans le manga, en tout cas l'anime, cela se passe bien comme ça - bon je le dis de mémoire car j'ai vu l'anime il y a une quinzaine d'année ... mais il m'a tellement plu que je m'en rappelle fort bien :

* Découverte par Ido de la tête de Gally (Alita en VO) dans une décharge
* Réveil de Gally, reconstitué par le professeur Ido
* Gally rencontre et visite le monde de la surface - la Décharge - avec Yugo et grâce à lui
* Gally comprend que Zalem, la ville des nantis, reliés à la surface par de gigantesques câbles, est inaccessible aux populations pauvres de la décharge.
* Gally découvre que Ido, devenu son "père adoptif", attaque les cybers pour faire commerce de leurs pièces (il est "hunter-warrior"); elle lui sauve la vie
* Je ne sais plus trop comment, Gally découvre une armure de combat devenant son nouveau corps
* En tant que hunter-warrior, elle piste et livre bataille dans les égouts contre le cyber Makaku pouvant allonger ses phalanges, et comprend alors - avec nous - l'étendue de son pouvoir -la maîtrise du Panzer-kunst - .

Image

tout cela ressemble furieusement à la bande annonce et au descriptif des vingt premières minutes du film à venir.

Certes, dans le manga, l'univers est plus riche, avec de mémoire l'importance de Raido K.A.O.S. - jouant un peu le même rôle d'optimisation du peuple que celle d'Albator 84 - les méfaits de Kaos ou de Desty-Nova (je sais plus), l'âme damnée d'Ido, l'arc des courses de roller ("motorball", un peu à l'image du rudball de Cobra) avec le duel contre Jashugan dans lesquelles s'illustre Gally ... et bientôt la révélation pour Gally qu'elle vient du monde d'en haut, tout comme son père adoptif...

Faudrait que je revois le DA, que je relise le manga, et lise la nouvelle série, histoire de mieux me remémorer tout cela.

quoi qu'il en soit, ce qui m'a fasciné dans cette histoire (détail ici ou ) , outre la très belle évocation de ce futur dystopique et original, c'est le fait que une en apparence frêle jeune "femme" puisse devenir la machine à tuer par excellence que tout le monde rêve de contrôler. C'est une très puissante héroïne en fait, enrichie également par son statut d'androïde - thème très courant aujourd'hui, comme dans un autre genre que le film post apocalyptique futuriste le jeu vidéo Détroit récemment le dépeint fort bien. Ce thème - celui d'A.I. également, entre bien d'autres - m'a toujours intéressé.

Image

Mais je te rejoins quand tu dis que Gunm est un manga excellentisisme - c'est d'ailleurs toujour sle sentiment que j'ai eu quand j'ai lu pour la première fois ce genre d'histoire (premier tome ici) (j'ai du lire une dizaine de tome lors de leur première traduction en France chez Glénat donc je connais un peu tout de même si j'ai beaucoup de retard à rattraper - je n'ai pas lu Last Order ni Mars Chronicles notamment - ) :



Image

En parcourant la décharge, Daisuke Ido découvre une tête de cyborg encore intacte parmi les débris et décide de la sauver. À son réveil, le cyborg n'a aucun souvenir. Ido l'appelle Gally, lui offre un nouveau corps mécanique et la traite comme sa propre fille. Afin de lui donner le meilleur, Ido a besoin d'argent. Il reprend alors discrètement son travail de Hunter-Warrior. Suspectant quelque chose, Gally décide de le suivre et le surprend en plein combat. Voyant Ido en mauvaise posture, elle décide d'intervenir. Ce combat réveille en elle des techniques de combat qui lui étaient inconnues : le Panzer Kunst. À la recherche d'une raison à son existence, et face à ses capacités nouvelles, elle s'enregistre en tant qu'Hunter-Warrior, contre l'avis d'Ido. Elle choisit pour première mission de tuer Makaku. Malheureusement, si elle parvient à le blesser, il réduit son corps en miette. Ido la sauve in-extremis, se faisant sévèrement blesser lui-aussi et Makaku voit son corps détruit dans la bataille et s'enfuit. Ce combat convainc Ido de la nature guerrière de Gally. Il décide à contre-cœur de lui offrir une de ses reliques trouvée dans la décharge : un corps de Berserker. Parallèlement, Makaku est lui aussi en quête d'un nouveau corps. Finalement, il lâche son dévolu sur le puissant corps de Kimba, le champion de l'arène du Colisée.



Image

Image

Image

Image

Après une tentative vaine de rallier les Hunter-Warriors à leur cause, Gally et Ido doivent à nouveau faire face à Makaku, quand celui-ci débarque au Kansas Bar, le bar des Hunter-Warriors. Après quelques démonstrations des capacités de son nouveau corps, Makaku décide d'enlever Koyomi, le bébé du barman, et ce afin d'attirer Gally son lieu de prédilection, les égouts. Makaku engage à nouveau le combat avec Gally. Face au danger, elle réveille les pouvoirs de son corps de Berserker. Grâce à ses nouvelles ressources, elle parvient à le terrasser. Avant de mourir, celui-ci lui raconte son histoire. Il a été abandonné dès sa naissance dans les égouts de Kuzutetzu. Après plusieurs années d'une existence misérable emplie de solitude dans les égouts, il est blessé grièvement. À la limite de la mort, il est récupéré par un scientifique qui lui offre une seconde vie et le corps de son choix : un corps de vers géant qui lui permet de s'approprier n'importe quel corps. Le tome se termine sur la mort heureuse de Makaku : il a enfin pu donner un sens à son existence grâce à Gally, qui la reconnu en tant qu'adversaire. Mais qui est ce scientifique qui possède la même marque que Ido ?


Et toi, Yoko, qu'as-tu aimé le plus dans Gunm ? Et qu'est-ce qui te déplait autant dans la bande annonce d'Alita ?
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

yoko
Les Havres des falathrim
Les Havres des falathrim
Avatar du membre
Messages : 11121
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar yoko » mar. juil. 31, 2018 4:59 pm

Ce que j'ai aimé c'est le côté réaliste de l'oeuvre, cette violence qui se dégage de la décharge et qui selon la bande annonce du film ne se voit pas, le personnage de Gally, fort bien entendu mais avec des faiblesses humaines et qui évoluent tout au long du manga, ce que bien sur dans un film ne se verra pas. Personnellement le manga me suffit, je n'éprouve pas le besoin de voir un film d'une oeuvre que j'ai apprécié.
Image

"Ne pas être anarchiste à 16 ans, c'est manquer de cœur. L'être encore à quarante ans, c'est manquer de tête" G.Bernard Shaw

« Les écolos nous polluent l’existence »

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322318
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar phoenlx » lun. août 13, 2018 7:43 pm

Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
Les Havres des falathrim
Les Havres des falathrim
Avatar du membre
Messages : 11121
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar yoko » lun. août 13, 2018 7:57 pm

Il est humble il est japonais sa pudeur l'empêche de dire du mal de ce film
Image

"Ne pas être anarchiste à 16 ans, c'est manquer de cœur. L'être encore à quarante ans, c'est manquer de tête" G.Bernard Shaw

« Les écolos nous polluent l’existence »

Somewhere
route de dvergr
route de dvergr
Avatar du membre
Messages : 61584
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar Somewhere » lun. août 13, 2018 10:02 pm

yoko a écrit :Il est humble il est japonais sa pudeur l'empêche de dire du mal de ce film


Pas forcément besoin d'être japonais, c'est juste du marketing hollywoodien habituel pour ce genre de film où l'on ne diffuse que des interviews mettant en valeur le long-métrage.

yoko
Les Havres des falathrim
Les Havres des falathrim
Avatar du membre
Messages : 11121
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar yoko » lun. août 13, 2018 10:24 pm

Je sais pour donner du crédit à ce film il faut que l'auteur approuve
Image

"Ne pas être anarchiste à 16 ans, c'est manquer de cœur. L'être encore à quarante ans, c'est manquer de tête" G.Bernard Shaw

« Les écolos nous polluent l’existence »

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322318
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Alita : Battle Angel (de Robert Rodriguez)

Messagepar phoenlx » mer. oct. 17, 2018 11:08 am

tiens il y a un nouveau trailer qui circule : https://www.youtube.com/watch?v=FHDHINccWLg
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Science-fiction - Anticipation »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité