Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

La Science-fiction au cinéma, en littérature, voire en BD : sagas futuristes, space opera, cyberpunk, dystopies, uchronies, récits post apocalyptiques ...
Cerca Trova
Le Gris Pèlerin
Le Gris Pèlerin
Avatar du membre
Messages : 22733
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar Cerca Trova » mer. févr. 08, 2017 6:03 pm

J'ouvre un petit topic pour ce film, sur lequel je suis tombée par hasard en DVD dans une brocante en Provence, qui a vraiment été un coup de cœur. et qui n'est peut-être pas forcément connu.



Synopsis Wikipédia

De manière très soudaine, une étrange maladie touche l'Humanité. En effet, les humains perdent peu à peu l'usage de leurs sens. Face à ce fléau, et par les forces du hasard, un homme et une femme, l'un cuisinier, l'autre épidémiologiste, vont apprendre à se connaître et progressivement, à travers chaque changement de perspective dû à la perte d'un sens, vont tomber amoureux.


Un film de "science-fiction/anticipation" que j'aime beaucoup et assez atypique dans le sens où n'a pas vraiment de marqueur du fait que ça soit un future. L'idée de base de ce film de faire aussi film catastrophe (au travers de la perte progressive des cinq sens) est bonne surtout que c'est traité finement. Je ne suis pas trop film catastrophe, en général, parce que je les trouve trop stéréotypés, ce qui n'est pas absolument pas le cas ici. En outre, il se dégage du film une atmosphère très poétique : la réalisation colle bien à la perte des sens (on a de belles scènes muettes, quand ils perdent l'ouïe, entre autres). Pis le duo Eva Green/Ewan MacGregor auquel je ne m'attendais pas forcément marche très bien.
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322237
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar phoenlx » mer. févr. 08, 2017 6:44 pm

Le duo d'acteur m'inspire, le scénario m'intrigue, encore un film que je ne connaissais pas merci du conseil
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 94274
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar Scarabéaware » mer. févr. 08, 2017 6:49 pm

J'en prend bonne note, il a l'air de t'avoir bien plu et semble assez bien côté :mrgreen:
L'angle pris me semble assez intéressant :D, et puis ça change un peu ma foi.

Un film pour s'élever au 7ème sens, pensée pour Saint Seiya :mdr:

Cerca Trova
Le Gris Pèlerin
Le Gris Pèlerin
Avatar du membre
Messages : 22733
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar Cerca Trova » mer. févr. 08, 2017 6:50 pm

oui, c'est inspirant :lol:
pis je dirais 8ème sens, Scara :mrgreen:
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

Aethelthryth
Maison du Verseau
Maison du Verseau
Avatar du membre
Messages : 1762
Enregistré le : dim. janv. 15, 2017 7:00 pm
Localisation : Paris
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar Aethelthryth » mer. févr. 08, 2017 6:59 pm

Je l'ai vu cet aprem' justement :mrgreen: J'aurais aimé en savoir plus sur l'origine de la maladie mais à côté de ça l'histoire est percutante, et si j'avais vu le film à sa sortie, à l'époque où je n'aimais pas Eva Green (aujourd'hui ce n'est plus le cas, je suis amoureuse depuis quelques temps :mrgreen: ), j'aurais surement changé d'avis sur elle parce qu'elle est excellente dans ce rôle :heart:

Cerca Trova
Le Gris Pèlerin
Le Gris Pèlerin
Avatar du membre
Messages : 22733
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar Cerca Trova » mer. févr. 08, 2017 7:03 pm

haha. oui, c'est mon meilleur rôle, je pense :heart: c'est vrai que je ne me souviens pas qu'ils aient été très explicites sur l'origine de la maladie mais ce film est un tout donc ça ne m'a franchement dérangé :mdr: il peut largement s'apprécier sans en savoir plus
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 94274
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar Scarabéaware » mer. févr. 08, 2017 7:54 pm

Cerca Trova a écrit :oui, c'est inspirant :lol:
pis je dirais 8ème sens, Scara :mrgreen:


Ben oui tiens tant qu'à faire :mdr:

Bon pis tiens Aethel, tant mieux que Eva Green te plaise bien maintenant :mrgreen:.

Aethelthryth
Maison du Verseau
Maison du Verseau
Avatar du membre
Messages : 1762
Enregistré le : dim. janv. 15, 2017 7:00 pm
Localisation : Paris
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar Aethelthryth » mer. févr. 08, 2017 8:00 pm

Scarabéaware a écrit :Bon pis tiens Aethel, tant mieux que Eva Green te plaise bien maintenant :mrgreen:.


J'ai dit que j'étais amoureuse, pourquoi tu minimises mes sentiments ? :x :mrgreen: :lol:

Gloinpeace
route de Nilfheimr
route de Nilfheimr
Avatar du membre
Messages : 7768
Enregistré le : mar. nov. 01, 2011 11:53 am
Localisation : Erebor

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar Gloinpeace » mer. févr. 08, 2017 8:04 pm

Un très bon film, basé presque entièrement sur la relation entre McGregor et Green. J'avais beaucoup aimé. L'histoire de la maladie aurait pu être un peu plus développé et certaines scènes sont un peu grotesques (celle de la bouffe notamment :lol: ), mais la relation des être humains qui perdent leurs sens les uns après les autres est intriguante et émouvantes.

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 94274
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar Scarabéaware » mar. janv. 08, 2019 11:30 pm

Je viens de le voir, c'est vraiment très bon dans l'angle que ça prend avec la perte progressive des 5 sens, arrivant soudainement petit à petit tel un véritable courroux. C'est terrible et en même temps on peut dire que c'est un film rempli d'optimisme tellement rien qu'avec la perte d'un premier sens, que ce soit l'odorat comme ici ou un autre, la réalité serait que le monde plongerait aussitôt dans le chaos pour ne pas s'en remettre, on assisterait rapidement au carnage je pense :mdr:. Mais bon, là on prend un angle à appréhender ce couperet avec de l'adaptation pouvant se produire et que chacun parvienne à vivre ainsi, affinant ses autres sens. C'est très bien fait et l'on a de quoi se demander d’où peut provenir une telle pandémie, qu'est ce qui produit ça, des hypothèses sont soulevées mais l'on se fixe sur aucune, on dira que c'est au choix de chacun de se faire sa propre idée, je serais volontiers preneur de la catastrophe écologique, d'un phénomène dû à l'ensemble des activités humaines détruisant progressivement les sens, on peut complètement prendre une somme. Dans tous les cas c'est un traitement qui a de quoi se faire touchant, poignant, nous avons un très bon duo formé par Eva Green et Ewan McGregor. Une Eva Green vraiment bien dans ce rôle et dont on profite agréablement bien ^^, on suit ces terribles évènements à travers eux tout en ayant en même temps une vision globale à brasser sur l'ensemble de la planète, au moins on peut pas dire qu'on oublie l'obscurantisme comme ça et ce que ça suppose.

Enfin voila, ça nous fait une belle réalisation jouant sur ses pertes, d'abord l'odorat puis ensuite le gout avec ce que ça demande en matière d'adaptation, et là c'est intéressant comme on appréhende une autre manière de vivre qui serait totalement de circonstance pour une fois se vent levé, tenter de vivre. Après il est vrai que la perte du gout se prend un côté un peu grotesque, je rejoins Gloin la dessus, avec cette immense frénésie qui prend tout le monde de manger comme s'ils étaient des animaux pris de folie lors des symptômes qui aboutissent à la perte. Bon puis je dois avouer que ma préférence va à la perte de l’ouïe où l'on a du comportement reflétant plutôt bien de la déchéance de l'humanité répondant à ses penchants de haine et de colère, on va pas sur du monstrueux mais tout de même ça forme l'effet bombe auquel on pourrait s'attendre.

Ceci étant dit, c'est surtout l'atmosphère que tout ceci donne qui est à apprécier, à ce qu'il se dégage également une part de poésie, pour un peu c'est assez philosophique, il se forme une acceptation de ce couperet qui tombe, on ne va pas sur la fin de tout mais sur une autre manière de vivre et possiblement s'éveiller à d'autres sens, pas intensifier son cosmos mais s'éveiller à l'arayashiki :mdr:. On peut cependant s'interroger sur l'état de la conscience, c'est un film avec une fin vraiment bonne à laisser songeur quand à la considération qu'on peut en prendre, toutefois je crois qu'on peut percevoir une petite empreinte bouddhique à cette réalisation avec ce que ça induit :D.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322237
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar phoenlx » mar. janv. 08, 2019 11:31 pm

tiens celui-là il faut que je le vois
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
Le Gris Pèlerin
Le Gris Pèlerin
Avatar du membre
Messages : 22733
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar Cerca Trova » mar. janv. 08, 2019 11:43 pm

ah très bien pour le topic!
j'aime beaucoup : très poétique, malgré le côte post apocalyptique.
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 94274
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar Scarabéaware » mar. janv. 08, 2019 11:55 pm

Euh...oui ben c'est toi qui l'avais fait le topic hein :mdr:.

Cerca Trova
Le Gris Pèlerin
Le Gris Pèlerin
Avatar du membre
Messages : 22733
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar Cerca Trova » mer. janv. 09, 2019 1:11 am

c'est pas faux mais m'en souvenais plus :siffle:
merci de le dépoussiérer, alors :rire:
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322237
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar phoenlx » lun. nov. 04, 2019 11:43 am

Je pensais être le premier à créer le topic sur ce film, mais non, apparemment deux avant moi l'ont visionné ici

je m'apprêtais à le commenter pour ... le descendre ? poster une critique positive ? Je n'en sais trop rien, en fait. Un film chelou, dont je me demande encore si je l'ai aimé ou non.

Hier soir, vers minuit moins dix, je me cherchais un film à voir. Ayant vu plusieurs films de SF et horrifiques dernièrement dont le fameux Halloween de Carpenter visionné avant hier dans le contexte de Halloween, mais c'était juste pour marquer le coup vu la date - ceci dit, je suis bien content de l'avoir découvert et c'est un bon film en soi même si les slashers, ce n'est pas trop mon truc- hier soir je voulais changer d'ambiance.

Je voulais un film romantique. Quelque chose de plus léger que les monstres, les kaiju, les stephen king, l'horreur, la SF épique un peu sombre (genre de films que je cumule ces derniers temps) Je voulais des acteurs romantiques qui m'inspirent. Je cherche dans mes films, et rien ne venait. Je me disais : Bigre, je vais encore me retrouver à voir un film déprimant, mieux vaut que je regarde ma série supersentai loufoque kakurangers !
et puis à un moment par hasard, je tombe sur Perfect sense. Je me dis tiens, c'est quoi ce truc ?
je fais une recherche sur internet. Eva Green, tiens ok, cool (cependant, ... c'est pas le genre d'actrice "romantique qui m'inspire" je cherchais plutôt du Alicia Vikander, du Rachel Weisz, du Olga Kurilenko ou autre :lol:
Je vois "Ewan Mc Gregor" ... Mouais .. une romance entre les deux ? Mouais ... pourquoi pas. C'est quoi le scénario de ce machin ? Un monde où les gens perdent leur sens ? tiens, étrange. Bon allez, on va tester ce bazar ... Je met le film, il était minuit.

La voix off d'Eva Green démarre, le film commence d'une manière assez spéciale, mais j'aime bien les films qui sortent de l'ordinaire, et celui-là, je le "sentais bien" ... Une voix off féminine, on se croirait presque dans du Malick, sauf qu'il ne faut pas déconner :mdr:

J'ai donc vu ce film hier soir ; qu'en penser ?

Un film étrange. Sur fond de scénario apocalyptique teinté d'une romance entre Mc gregor et Eva Green donc, l'une incarnant le rôle d'une épidémiologique, l'autre d'un cuisinier. Le personnage joué par Eva Green est plutôt déprimé, elle a tendance à être attirée par les gars un peu salopards, et les premières scènes du film laissent un peu pantois (aussi bien la belle que nous-même, spectateur) lorsque Mc Gregor après une coucherie lui dit : bon maintenant, tu peux t'en aller s'il te plait ? on a fini et j'aimerais dormir seul, quand il y a quelqu'un je dors mal :lol: (la réplique n'est pas exactement celle-ci, mais similaire) ;
Sur ces entrefaites, la belle Eva Green dépitée s'en va, une joyeuse journée qui s'annonce, et nous on se dit : Mc Gregor, tu as fumé quoi ? :lol:

cette étrangeté est à l'image du film. Un film bizarre, étrange, que je ne saurais classer. Le scénario évolue par la suite sur cette histoire (très étrange mais qui nous fait réfléchir sur les relations entre les hommes et l'empathie qui manque cruellement entre nous tous notamment) d'humanité qui perd ses sens.
Une maladie étrange qui commence d'abord par une énorme tristesse, des pleurs, puis les gens perdent l'odorat. Par la suite d'autres manifestations apparaissent : perte de l'ouïe, bref, il est beaucoup question de sens dans ce film.

D'odeurs, de cuisine, de nourriture, de sons, de violon, de tintement d'assiettes, de .. Madelaine de Proust (même si le terme n'est jamais évoqué, la métaphore du célèbre écrivain n'est jamais loin)

En soi c'est un scénario qui aurait pu s'avérer excellent pour faire un film bouleversant émotionnellement et même intellectuellement, en ce monde de fou (on le constate tous) où les gens ne sont plus capables de ressentir les petites choses, la saveur des arts de la table ou les senteurs de la nature, les bruits naturels, la contemplation. J'interprète un peu ce film comme un plaidoyer pour nous inciter à nouveau à sentir, gouter, prendre notre TEMPS d'apprécier toutes les saveurs sensorielles de ce monde, et en cela, ce film a une démarche que j'approuve.

Là où je tique c'est sur la forme et les deux acteurs principaux, qui ne m'ont pas vraiment embarqué (je ne parle même pas de certaines fautes de goût)
Loin d'être le film d'Eva Green qui m'aura le plus embarqué, et même chose pour Ewan Mc gregor qui cependant, à part peut-être dans certains films de Danny Boyle voire dans le The island de Michael Bay ou le Ghost Writer de Polanski n'a jamais été un acteur que j'ai porté dans mon panthéon (mais ce n'est pas non plus un acteur que je déteste) :
Le réalisateur de ce film (replaçons nous dans le contexte, on est en 2011) a pris deux des acteurs les plus bankables du moment, et rien que cette démarche prouve qu'il y a une espèce de volonté d'attirer le public par les têtes d'affiche, avant de vouloir faire un bon film et qui marque le temps. Ca aurait pu s'avérer intéressant, mais ça fait un peu plouf. Mon problème avec ce film, c'est donc un peu le casting, et la mise en scène aussi il faut le dire. ça manque de profondeur, de poésie, même s'il y a quelques instants de grâce par ci par là dans le film

L'idée de départ est bonne, le fond est un excellent terreau de réflexion, et terreau émotionnel je l'ai dis. Un chef d'oeuvre était possible, mais à la place, on aboutit à .. un plat non pas insipide (car le film titille malgré tout et si ce n'était pas le cas d'ailleurs je ne serais pas en train d'écrire tout cela, il vole sans doute un peu plus haut que la bouillasse moyenne hollywoodienne actuelle) mais un plat je dirais ... qui manque de piquant, de saveurs inoubliables (comme on peut en avoir dans le cinéma de Terrence Malick par exemple, en termes sensoriels) Et pour un film qui parle de ça et qui place ce sujet des sens en son coeur, c'est un peu gênant.

Reste que j'ai apprécié tout de même l'expérience, pour la curiosité cinéphile, et la réflexion sous-jacente notamment sur le manque d'empathie dans nos sociétés, la réflexion sur cette frénésie qui nous gagne malheureusement tous (même ceux qui tentent de résister de toutes leurs forces) et qui nous fait oublier ce que l'on est et le monde, la vie au final. Tout ça est bien triste et je pourrais d'ailleurs dire que les tendances cinématographiques actuelles (en général) sont malheureusement à l'image de cette tendance à perdre le goût de la multiplicité sensorielle (ça nous renvoie au débat que j'ai eu avec Maedhros hier à propos des scènes de la version longue du seigneur des anneaux et les spectateurs lambda qui n'aiment pas heu ... ce qui ne va pas à l'essentiel

triste monde (je l'ai souvent faite celle-là :lol: )

Ma note : 13 / 20, une bonne idée de départ, mais peut mieux faire. Je conseille tout de même la découverte de ce film !!
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Aries Phoenix
Règne d'Ëarnur
Règne d'Ëarnur
Avatar du membre
Messages : 21649
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar Aries Phoenix » lun. nov. 04, 2019 12:10 pm

phoenlx a écrit :Reste que j'ai apprécié tout de même l'expérience, pour la curiosité cinéphile, et la réflexion sous-jacente notamment sur le manque d'empathie dans nos sociétés, la réflexion sur cette frénésie qui nous gagne malheureusement tous (même ceux qui tentent de résister de toutes leurs forces) et qui nous fait oublier ce que l'on est et le monde, la vie au final. Tout ça est bien triste et je pourrais d'ailleurs dire que les tendances cinématographiques actuelles (en général) sont malheureusement à l'image de cette tendance à perdre le goût de la multiplicité sensorielle (ça nous renvoie au débat que j'ai eu avec Maedhros hier à propos des scènes de la version longue du seigneur des anneaux et les spectateurs lambda qui n'aiment pas heu ... ce qui ne va pas à l'essentiel

Ça, tu peux le dire... Notre monde est survolté, à vitesse v v', et on en oublie les petits bonheurs simples. A ce rythme, on se nourrira bientôt de pilules, et on fera l'amour avec des robots :lol:
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322237
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar phoenlx » lun. nov. 04, 2019 1:01 pm

ba si les robots imitent parfaitement l'humain moi je dis pourquoi pas :lol: Mais il faut qu'ils soient hyper réalistes :rire:
oui c'est affolant, les gens sont speed, à l'image des films blockbusters de maintenant et ce que le grand public en majorité aime, ça illustre très bien ce phénomène
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 94274
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar Scarabéaware » lun. nov. 04, 2019 6:42 pm

J'avais bien aimé le voir mais bon c'est sur que si on le met à côté d'un Malick ce n'est qu'une bouse méprisable et sans intérêt. Toutefois en soit je l'avais trouvé intéressant, pour ma part je l'aurai même bien apprécié et avec Eva Green là ça me convenait mais il faut reconnaître que ça aurait pu prendre bien plus son temps aussi, qu'on ait plus de contemplatif et que ça ait plus de poésie encore même si y en a un petit peu. Puis bon y a de quoi tiquer sur certaines scènes où y a de l'abus sur le comportement à s'empiffrer comme des porcs par exemple. Mais bon cette histoire de perte des sens c'est aussi de quoi nous faire avoir un peu de réflexion sur la vie, je ne pensais pas spécialement au plaidoyer dont tu parles mais effectivement y a de ça en plus d'apprendre à vivre différemment avec ces handicaps qui surviennent et que ça puisse avoir de quoi mettre dans la peau de ceux qui dans nos sociétés en souffrent ou pas vraiment du moment qu'ils vivent bien avec comme les aveugles. Par contre on a de quoi sérieusement plaindre ceux qui sont atteint d'agueusie. Enfin voila ça joue de tout ceci, c'est clair que c'est étrange et que nous en avons du bizarre mais moins étrange que d'autres films complètement étranges mais ou là on est largement mieux servi. En tout cas ça nous mène dans ces pertes et leurs conséquences, la réalité nous ferait directement voir des manifestations violentes par contre et bon pour les symptômes développés y a de quoi être songeur mais on va dire pourquoi pas. On aurait plutôt tendance à perdre nos sens et c'est tout. Mais autrement pour la supériorité de la rationalisation là c'est à nous de se faire notre propre idée sur d'où ça peut survenir je pense, évidemment il serait meilleur d'être tenu par la main avec une explication bien carrée comme t'aurais certainement voulu avoir, toutefois on peut faire de l'hypothèse. Moi j'aurais tendance à voir de la catastrophe écologique due aux activités humaines, quelque chose qui provoque cette perte des sens mais qui se trouve difficilement identifiable tellement les causes peuvent être multiples et que tout se retourne contre l'humanité. C'est une forme d'apocalypse même si c'est pas la meilleure, en tout cas y a de l'apprentissage dans tout ça. Enfin voila, on a des œuvres qui lui sont hautement supérieures bien sur et intellectuellement plus racées, qu'on a de quoi en avoir plus pour notre compte mais c'est pas non plus désagréable à voir, on peut aussi le qualifier de simple mais efficace même si très améliorable.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322237
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar phoenlx » lun. nov. 04, 2019 6:51 pm

scarabéaware a écrit :Puis bon y a de quoi tiquer sur certaines scènes où y a de l'abus sur le comportement à s'empiffrer comme des porcs par exemple.


oui voilà je pensais typiquement à ces scènes :mrgreen: c'est parfois too much
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 94274
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar Scarabéaware » lun. nov. 04, 2019 7:02 pm

C'est sur que si on retiens ça avant tout, ça a de quoi complètement tout casser :mdr:.

Cerca Trova
Le Gris Pèlerin
Le Gris Pèlerin
Avatar du membre
Messages : 22733
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar Cerca Trova » lun. nov. 04, 2019 7:04 pm

c'est vrai.
pis, d'ailleurs cela, c'est les premières qui me sont sortie de l'esprit :rire:
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322237
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar phoenlx » lun. nov. 04, 2019 7:07 pm

non mais le film contient aussi de belles scènes. mais le duo principal m'a pas trop accroché, c'est le problème. la thématique du film est intéressante sinon.
Mais McGregor je ne suis pas si fan
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
Le Gris Pèlerin
Le Gris Pèlerin
Avatar du membre
Messages : 22733
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar Cerca Trova » lun. nov. 04, 2019 7:16 pm

oui, ça c'est un problème de taille :mdr:
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 94274
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar Scarabéaware » lun. nov. 04, 2019 7:30 pm

Il aurait peut être fallu que tu sois à avoir un peu plus d'envie d'Eva Green :lol:.

Cerca Trova
Le Gris Pèlerin
Le Gris Pèlerin
Avatar du membre
Messages : 22733
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: Perfect Sense (de David Mackenzie, 2011)

Messagepar Cerca Trova » lun. nov. 04, 2019 7:43 pm

peut que oui ça aurait aidé pho :lol: mais j'avais surtout cru comprendre que le problème c'était Ewan Mcgregor
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern


Retourner vers « Science-fiction - Anticipation »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités