Immortel ad vitam (film d'Enki Bilal)

La Science-fiction au cinéma, en littérature, voire en BD : sagas futuristes, space opera, etc...
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 309883
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Immortel ad vitam (film d'Enki Bilal)

Messagepar phoenlx » mer. nov. 28, 2018 11:08 am

Image

Hier soir j'ai revu ce film (que j'avais pu voir à l'époque de sa sortie au cinéma, en 2004)
Il s'agit d'un film réalisé par le grand et fameux auteur de bande dessinée français Enki Bilal, et adapté d'une partie de sa BD la trilogie de Nikopol. Une adaptation assez libre, d'après ce que j'ai cru comprendre, cette saga complexe étant réputée difficilement transposable au cinéma.

Afin de vous évoquer ce film je vais introduire cette description par le synopsis qu'on peut trouver sur le site allociné (car comme souvent, il est assez peu spoilant)
New York 2095.
Une pyramide flottante au-dessus de Manhattan...
Une population de mutants, d'extraterrestres, d'humains, réels ou synthétiques...
Une campagne électorale.
Un serial killer boulimique qui cherche un corps sain et un dieu à tête de faucon qui n'a que sept jours pour préserver son immortalité.

Un pénitencier géostationnaire qui perd un dissident subversif congelé depuis trente ans et une jeune femme sans origine connue, aux cheveux et aux larmes bleus...
Trois noms : Horus, Nikopol, Jill...

Trois êtres aux destins convergeants où tout est truqué: les voix, les corps, les souvenirs.
Tout, sauf l'amour qui surgit comme une délivrance.


Nous avions déjà quelque peu évoqué ce film à l'époque des prémisses du forum, mais dans d'autres topics visiblement, je lance donc aujourd'hui le topic sur ce film, n'hésitez pas à venir le commenter si vous l'avez vu (je me souviens qu'à l'époque l'un de nos membres était un grand fan :mrgreen: )
A voir aussi : le topic de la rubrique BD sur Enki Bilal : viewtopic.php?f=156&t=18315
Petit aperçu du trailer : https://www.youtube.com/watch?v=zaOYQUqchPU

Immortel est un film de SF réalisé donc par Enki Bilal, et qui est co-scénarisé et adapté par Serge Lehman avec Goran Vejvoda à la musique, et l'acteur Thomas Kretschmann dans le rôle de l'un des personnages phares de l'oeuvre : Nikopol. Nous retrouvons également au casting Linda Hardy (Miss France 1992 :mrgreen: l'une des miss France qui avait beaucoup marqué les esprits à l'époque) Elle y incarne le rôle de Jill.
A noter aussi la présence de Charlotte Rampling au casting.

Image
Image

On notera que ce n'est pas le premier film réalisé par Bilal, on a pu le voir aussi sur deux films originaux (non adaptés de ses BDs) : Tykho Moon, et Bunker Palace Hôtel (qui a marqué les esprits, et si vous ne l'avez encore jamais vu je vous invite à regarder cette critique vidéo du Fossoyeur de film).

Le film Immortel ad vitam est donc pour le cinéaste et auteur de BDs un troisième essai en la matière, et même s'il n'a pas eu un succès colossal, on peut dire que le pari est réussi, de part l'univers qui nous est ici proposé, une vraie proposition de cinéma, qu'on aime ou pas (comme c'était mon cas à l'époque). Le film est réalisé en images de synthèse, et certains personnages sont animés par le procédé devenu courant et célèbre aujourd'hui de performance capture (le studio français ici à l'oeuvre est Quantic Dream). Le film mélange d'ailleurs acteurs réels et personnages en image de synthèse, et par moment c'est assez déstabilisant.

Le film est inspiré des deux tomes de la saga Nikopol : La Foire aux immortels et La Femme piège (ci-dessous)

Image Image

Ainsi donc, j'ai revu ce film hier soir. En 2004 lorsqu'il était sorti sur les écrans, je n'avais pas été scotché, je dois dire, bien que son ambiance étrange et atypique m'ait laissé des impressions dans la tête ! Ce n'était pas un film que j'aimais tellement, mais ce n'est pas le genre de film qu'on regarde et qu'on oublie (et avec le temps, j'ai fini par prendre conscience que dans le fond c'est ça la force du cinéma) Hier soir j'ai donc voulu lui donner une seconde chance, et je pense pouvoir dire que ça a quelque peu fonctionné, j'ai davantage apprécié le film !

D'emblée nous sommes saisis par les décors et l'atmosphère de cette mégalopole qui est un New York futuriste peuplé d'humains, d'individus génétiquement modifiés et d'autres créatures. Les constructions sont étranges, certains plans rappelleraient presque des oeuvres antérieures comme Blade Runner, ou encore le film Le cinquième élément de Luc Besson, notamment lorsqu'on voit ces scènes avec les voitures aériennes .. Même si je n'ai pas lu les bande dessinées de Bilal, j'en ai cependant vu quelques extraits deci delà et il semblerait que ce soit fidèle au style graphique (ce qui n'est pas étonnant en même temps quand on sait que l'auteur même est à l'oeuvre sur ce film :mrgreen: )

L'une des premières scènes du film nous plonge dans l'ambiance, en nous faisant découvrir certains dieux égyptiens comme Anubis, Bastet et Horus (ce dernier qui lors de cette scène se fait juger par ses pairs aura par la suite une grosse importance). Tous ces dieux, surtout Horus, dégagent un charisme indescriptible. Le dieu faucon est condamné à perdre son immortalité, mais il lui est alors accordé de vivre durant 7 jours dans le monde des humains dont il a participé à la création.

Image

Je signale au passage que j'ai revu le film en VF, et c'est toujours un plaisir d'entendre la voix du comédien de doublage Féodor Atkine (bien connu entre autre pour son célèbre doublage d'Elrond dans la trilogie Seigneur des anneaux, une voix que j'adore ! Il donne au dieu égyptien une grosse dimension, je trouve.

L'histoire nous plonge ensuite dans un contexte qui mélange film thriller, film d'action (mais les scènes d'action sont finalement peu nombreuses, ce qui n'est pas un mal en soi quand on voit certains excès au cinéma de nos jours), ambiance science-fictionnesque, romance entre le personnage de Kretschmann et celui de Linda Hardy (romance qu'on qualifiera .. d'un peu provoquée pour ne pas dire plus !!) le tout au sein d'une ville futuriste dominée par un régime dictatorial. Le film brasse différents thèmes même si certains ne sont qu'effleurés : la thématique du clonage et ses dérives, la corruption du pouvoir politique, les croyances et la religion, Je n'en dis pas plus pour éviter de spoiler.

C'est un film qui n'est pas sans défauts. Le jeu d'acteur n'est pas mauvais, mais on aura vu mieux. Certaines explosions sont ratées, je trouve tant qu'à l'intrigue, je crois que j'aurais aimé la voir plus étoffée et prenante, avec peut-être plus de poids pour certains des personnages secondaires à l'intrigue, l'essentiel du film tournant beaucoup autour du trio Jill / Nikopol (et Horus) . Je ne connais pas la BD mais je l'imagine complexe (et elle a bonne réputation) il était sans doute difficile de retranscrire un tel univers en une heure et 39 minutes. Ce qui m'avait bloqué aussi à l'époque, je crois, c'était finalement le look du personnage de Jill (incarnée par notre miss France) avec sa chevelure presque rasée, et bleue, tout comme l'allure d'autres personnages, il faut vraiment adhérer, mais ceci est bien sûr un pur ressenti subjectif qu'on ne peut pas mettre à charge du film (ou de la BD) puisque faisant partie intégrante et cohérente de l'univers .. D'ailleurs, ces partis pris esthétiques donnent aussi lieu à quelques très belles scènes visuelles par moment.

On notera aussi quelques allusions plutôt sympathiques au poème Le Poison (de Charles Baudelaire) .. Bref, si vous n'avez pas vu ce film, testez le, je ne garantie pas qu'il vous accroche bien qu'il ait aussi ses gros fans, mais ce sera au moins une vraie expérience de cinéma qui change un peu de la fadeur de beaucoup de films actuels.

Scarabéaware
Le conseil d'Elrond
Le conseil d'Elrond
Avatar du membre
Messages : 89286
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Immortel ad vitam (film de Enki Bilal)

Messagepar Scarabéaware » mer. nov. 28, 2018 11:58 am

Faut que je le vois aussi d'ici quelques temps celui là :mrgreen:. Tu vois déjà avec la bande annonce l'esthétique bien particulière, ça fait même assez bizarre surtout avec la fille aux cheveux bleus mais comme expérience visuelle ça a l'air intéressant.
Faudrait se pencher sur les tomes de la BD à un moment pour mieux explorer ça d'ailleurs.

Meleor
dieu rebelle
dieu rebelle
Avatar du membre
Messages : 8551
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Immortel ad vitam (film de Enki Bilal)

Messagepar Meleor » jeu. nov. 29, 2018 8:43 pm

Ce film fut un véritable coup de cœur pour moi, un film un peu culte que j'avais découvert sur Canal à l'époque et que j'ai en DVD!!!!!!!!!!!!!!!!! :saute: :saute: :saute: :saute: :saute: :saute: :saute: :heureux: :heureux: :heureux: :heureux: :heureux:

Scarabéaware
Le conseil d'Elrond
Le conseil d'Elrond
Avatar du membre
Messages : 89286
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Immortel ad vitam (film de Enki Bilal)

Messagepar Scarabéaware » jeu. nov. 29, 2018 11:35 pm

Ah ben dis donc, et tu peux nous en dire plus sur à quel point il avait fait mouche pour toi ? :mrgreen:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 309883
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Immortel ad vitam (film de Enki Bilal)

Messagepar phoenlx » jeu. nov. 29, 2018 11:41 pm

Bien que perso ce film me bloque un peu, je peux comprendre car c'est un film qui sort de l'ordinaire (encore que .. plus à l'époque qu'aujourd'hui je pense, et certains effets spéciaux ont vieilli, mais pour l'époque, oui c'était un petit OVNI je pense)
Il a aussi des défauts, moi je trouve l'intrigue trop peu fouillée, le jeu d'acteur par moment un peu bof , c'est dommage car il y avait le potentiel pour en faire un grand film je pense. Il faudrait comparer avec la BD mais j'imagine qu'elle est mieux (Yoko semble bien connaitre l'auteur elle l'a peut-être lu)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Bombur
Dans les arènes
Dans les arènes
Avatar du membre
Messages : 41375
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Immortel ad vitam (film de Enki Bilal)

Messagepar Bombur » ven. nov. 30, 2018 2:04 pm

Perso mon problème c'est surtout qu'il est vraiment moche. Même pour l'époque.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 309883
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Immortel ad vitam (film de Enki Bilal)

Messagepar phoenlx » ven. nov. 30, 2018 2:06 pm

Les personnages sont pas super bien faits je trouve. aujourd'hui avec la performance capture on fait des choses beaucoup mieux, il n'y a qu'à voir Gollum, la planète des singes, King Kong, tout le travail d'andy serkis sur certains monstres etc. Bon 2004 c'était encore les prémisses mais on venait quand même d'avoir le seigneur des anneaux donc oui Bombur je suis d'accord avec toi (pour les environnements en revanche j'aime plutôt bien, mais il y a des soucis au niveau des explosions, c'est moche.

Mais bon le film ne se résume pas à ça, heureusement.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
Le conseil d'Elrond
Le conseil d'Elrond
Avatar du membre
Messages : 89286
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Immortel ad vitam (film de Enki Bilal)

Messagepar Scarabéaware » lun. mai 13, 2019 11:31 pm

Je viens de m'occuper de le voir, il marque vraiment par son esthétique, c'est une expérience visuelle qui laisse loin d'être insensible, on est embarqué dans cette New York du futur avec un côté assez atypique en matière de vision futuriste, ça a un petit côté 5ème élément plus que Blade Runner mais avec une patte bien particulière faisant que ça se démarque, possède une identité bien propre. Après c'est pas forcément un film sur lequel on accroche pour le scénario mais plus par les impressions qu'il laisse, l'atmosphère que ça créée. Sur le plan de l'esthétique on a une sympathique adaptation du style graphique de Enki Bilal, j'ai trouvé qu'on a un rendu faisant plutôt BD avant d'avoir plus une impression vidéoludique avec l'animation employé pour ce qui est des images de synthèse, ça me dérange pas forcément mais je crois qu'il aurait fallu accentuer plus un côté BD justement, qu'on s'imprègne encore plus d'un visuel qu'on va pas forcément associer à certains jeux vidéo pour le coup.

En tout cas c'est pas mal pour le mélange que ça forme, de quoi être déstabilisé d'abord, on se demande où l'on est quand on voit apparaître des personnages en CGI après avoir vu certains comme ceux incarnés par Charlotte Rampling qu'il est bon de voir ici et Linda Hardy dont le charme ressort quand même si on va au delà de cette apparence avec du bleue qui a pas forcément de quoi se faire attirante :lol:. En tout cas nous sommes plongés dans une société futuriste avec toute son étrangeté, ce n'est d'ailleurs pas le style de société futuriste dont on peut rêver, c'est assez underground :mrgreen:, d'autant plus avec des mutants, des implants de différentes manières, des corps qu'on modifie très pittoresquement en ne recherchant pas spécialement à paraître beau selon nos critères, c'est un ensemble de bizarreries dans lequel ce monde s'est embarqué, on est loin d'être dans Ghost in the Shell par exemple :mdr:. Bon puis c'est monde avec sa dictature par là, qu'on évoque bien des choses dont le problème avec Eugenics, complexe pharmaceutique qui a de quoi se faire pointer du doigt. Y a pas spécialement forcément beaucoup d'insistance dessus mais je serais curieux de voir si dans les BDs c'est plus amplement développé la dessus, qu'on ait quelques petits propos particuliers de glissés durant l'histoire sur laquelle on se concentre. Car là on se concentre avant tout sur nos 3 principaux personnages que sont Jill, Nikopol et Horus, c'est une rencontre dictée par notre cher dieu ça :mrgreen:. D'ailleurs Nikopol aura apparemment provoqué du remue ménage par le passé mais là s'il ressurgit de manière à provoquer des inquiétudes c'est bien pour remplir une certaine mission de laquelle découlera les liens que nous pouvons voir se construire.

C'est plutôt pas mal à suivre ce que ça donne, il faut se laisser porter qui plus est, toutefois ça aurait pu se faire encore meilleur avec un scénario plus à même de bien satisfaire quand à l'ensemble du déroulement. Dans tous les cas ça donne tout un côté mystérieux à l'ensemble, ça a de quoi titiller et rendre d'autant plus curieux quand à sa trilogie Nikopol, découvrir ce que ça cache. Sinon j'ai pas trop dis pour Horus mais y a de quoi apprécier ce qu'il dégage, la voix de Féodor Atkine contribue également pour le côté charismatique :D.

Ce film c'est vraiment une expérience à faire, y a une patte qui vraiment ne laisse pas indifférent, on aimerait explorer encore un peu plus justement, d'ailleurs c'est quoi en fait l'intrusion, voila un passage qui se produit bien étrange tout comme les êtres qui passent sans qu'on comprenne vraiment de quoi il s'agit, après faut peut être pas trop chercher, ils sont là comme indicateurs de quelque chose, difficile de vraiment se porter sur comment les définir. Après nous avons le petit côté destinée...C'est de quoi donner une ouverture en fait je dirais, voir cette œuvre c'est faire un pas dans l'univers de Enki Bilal et inviter à approfondir par la lecture de ses BDs. Et ma foi c'est bon pour de l'aperçu.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 309883
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Immortel ad vitam (film de Enki Bilal)

Messagepar phoenlx » lun. mai 13, 2019 11:52 pm

Oui ce film c'est comme ça que je le prend moi (comme tu le dis dans ta conclusion) ; il a ses faiblesses, mais c'est une bonne ouverture pour lire ensuite les BD de Bilal, sur ce point là il remplit son office, il nous rend curieux sur l'univers, donne envie de creuser, d'en savoir plus sur ce monde étrange, ses créatures et dieux, ses caractéristiques .. Même avant de l'avoir revu récemment, il m'était resté en tête, plus d'une décennie après, c'est pas le genre de film qu'on oublie.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Science-fiction - Anticipation »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité