Le voyage dans le futur (conférence Roland Lehoucq)

La Science-fiction au cinéma, en littérature, voire en BD : sagas futuristes, space opera, cyberpunk, dystopies, uchronies, récits post apocalyptiques ...
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 329920
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Le voyage dans le futur (conférence Roland Lehoucq)

Messagepar phoenlx » dim. déc. 15, 2019 3:20 pm

Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 329920
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le voyage dans le temps (conférence Roland Lehoucq)

Messagepar phoenlx » dim. déc. 15, 2019 4:25 pm

Je viens d'écouter cette conférence, dans laquelle Lehoucq nous explique en gros le paradoxe (qui n'en est pas vraiment un) des jumeaux de Langevin, d'après les équations de la relativité restreinte d'Einstein ...

Bon au-delà du formalisme physique (que je connaissais déjà et certains d'entre vous aussi je pense, du moins connaissez-vous sans doute tout ceci au moins dans le principe) j'ai fais quelques captures de la fin de la conférence, où il nous parle d'un film sorti dans les années 40 en pleine seconde guerre mondiale apparemment et où cette idée des Jumeaux de Langevin est exploitée à travers l'histoire d'une jeune femme qui part de la Terre, qui revient et qui découvre que 25 années se sont écoulées, son mari (scientifique) a vieilli en conséquence, tout ceci est expliqué évidemment à travers les équations de Lorentz et la différence de temps propre entre elle qui a bougé à très grande vitesse et ceux qui sont restés sur Terre ...
Je note qu'ils n'ont pas souhaité faire référence à Einstein (considéré comme de la science Juive, c'était mal vu à l'époque :siffle: Mais comme l'explique Lehoucq ici, le cinéaste était apparemment contre le nazisme, il a fait ça pour que ça passe la censure de Vichy à l'époque, bref :siffle:

Voici le film, ça s'appelle Croisière sidérale, d'André Zwoboda (un film intéressant qu'il serait bon qu'on teste, certains d'entre vous l'ont vu ? :mrgreen: )

Image

Image

J'ai fais cette autre capture, qui montre différents films où la relativité est exploitée (on reconnait notamment Sunshine , excellent film de SF de Danny Boyle, mais aussi beaucoup d'autres évidemment, et même s'il ne le cite pas ici, à un autre moment de la conférence il évoque Avatar avec le vaisseau qui voyage vers Proxima du centaure à une vitesse proche de 4/5ème de C ... )

Image

et enfin quelques conseils de lecture qu'il donne à la fin ...

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Science-fiction - Anticipation »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité