2001 : L'Odyssée de l'Espace (de Stanley Kubrick)

La Science-fiction au cinéma, en littérature, voire en BD : sagas futuristes, space opera, cyberpunk, dystopies, uchronies, récits post apocalyptiques ...
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322407
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

2001 : L'Odyssée de l'Espace (de Stanley Kubrick)

Messagepar phoenlx » mar. mai 08, 2007 12:42 am

J'ai vu ce film cultissime de Kubrick pour la première fois la semaine dernière , mieux vaut tard que jamais, j'ai plutôt bien aimé même si j'ai toujours un peu de mal avec ces films anciens surtout quand c'est de la SF (et le rythme m'a un peu endormi par moment, c'est beau et la réalisation est souvent impeccable on sent que c'est du Kubrick, mais j'ai eu du mal à pas décrocher , surtout à la fin)

Justement parmi ceux qui l'ont vu est-ce que vous avez tout compris notamment à sa fin ?

Est-ce que le livre d'Arthur C. Clarke apporte des éléments intéressants ?

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Esse
Maison du Lion
Maison du Lion
Avatar du membre
Messages : 881
Enregistré le : ven. mars 26, 2004 10:03 pm

Messagepar Esse » lun. mai 21, 2007 11:29 pm

tu veux dire le livre ?

et non le le livre n'apporte rien de plus, ou alors j'ai complètement zappé le truc

déjà que je trouvais ça dur d'accrocher au film qui ne doit sa notoriété qu'au réalisme des effets à sa sortie et il faut l'avouer, la beauté des décors


dans le livre c'est tout pareil sauf que tu n'as pas l'image
mais il me semble que si le livre n'apporte rien, c'est parce que - chose rare - il a été tiré du film et non l'inverse ( à vérifier )
La valeur des choses dépend de l'importance qu'on veut leur accorder

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322407
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » mar. mai 22, 2007 1:50 am

tu veux dire le livre ?

oui faute-lapsus :mrgreen:

Ah j'avais cru comprendre l'inverse tiens tu m'apprends un truc ( le livre précédant le film )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Esse
Maison du Lion
Maison du Lion
Avatar du membre
Messages : 881
Enregistré le : ven. mars 26, 2004 10:03 pm

Messagepar Esse » mar. mai 22, 2007 10:43 pm

c'est quand même Clarke qui est aux commandes du scénario, ou du moins qui a collaboré à son écriture

mais de mémoire, je crois que c'est vraiment la seule exception ou un roman est né après le film


lol y'a bien "battle royale" qui a été adapté plus tard en manga, mais je pense pas qu'on puisse comparer :lol:
La valeur des choses dépend de l'importance qu'on veut leur accorder

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322407
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar phoenlx » lun. févr. 17, 2014 5:28 pm

D'autres avis sur ce film ? :mrgreen:
je m'aperçois que ma critique était minimaliste :lol: mais c'est un peu à l'image de ma réception de l'oeuvre, je suis pas un fanatique (Il y a plusieurs autres Kubrick que j'ai préféré )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
arène de dvergr
arène de dvergr
Avatar du membre
Messages : 61609
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Somewhere » lun. févr. 17, 2014 5:37 pm

Ben moi être gros fan de ce film, un des plus grands film de science-fiction qu'il m'ait été donné de voir, si ce n'est le plus grand. Oeuvre hors du commun, avec un trip final psychédélique absolument mémorable.

C'est bon ? :lol:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322407
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar phoenlx » lun. févr. 17, 2014 5:42 pm

En fait je suis pas du tout entré dans le trip final , c'est grave doctor ? :mrgreen:

mais le reste du film j'aime bien, c'est très soigné, après .. Je crois que tous ceux qui l'adulent l'adulent aussi et parfois surtout pour la fin donc j'ai du mal à les comprendre j'avoue. Tu retiens quoi en gros de cette fin
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
arène de dvergr
arène de dvergr
Avatar du membre
Messages : 61609
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Somewhere » lun. févr. 17, 2014 5:46 pm

phoenlx a écrit :Tu retiens quoi en gros de cette fin


Franchement j'ai rien compris lol mais je me suis laissé bercé par les images, le son et la musique et ça passait tout seul.

SauronGorthaur
Le printemps d'Aman
Le printemps d'Aman
Avatar du membre
Messages : 68183
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar SauronGorthaur » lun. févr. 17, 2014 6:05 pm

la fin, franchement, chacun peut s'en faire sa propre interprétation :transpire:
(En travaux)

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322407
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar phoenlx » lun. févr. 17, 2014 8:26 pm

Nova, en gros tu as rien capté à la fin mais tu l'dores,
ok merci :lol:
Je trouve ça bizarre lol mais bon, ça m'arrive parfois devant des scènes de film de ne pas tout comprendre et d'aimer ( mais là non pas du tout :lol: ) J'ai trouvé cette fin complètement fumeuse ; le reste du film passait bien en plus
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Eusebes
Les ruines de Mime
Les ruines de Mime
Avatar du membre
Messages : 2580
Enregistré le : lun. sept. 17, 2012 10:14 pm

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Eusebes » sam. juin 07, 2014 2:59 pm

phoenlx a écrit :Nova, en gros tu as rien capté à la fin mais tu l'dores,
ok merci :lol:
Je trouve ça bizarre lol mais bon, ça m'arrive parfois devant des scènes de film de ne pas tout comprendre et d'aimer ( mais là non pas du tout :lol: ) J'ai trouvé cette fin complètement fumeuse ; le reste du film passait bien en plus


Lol moi aussi j'ai adoré l'esthétique, les effets spéciaux révolutionnaires pour l'époque, la musique... mais la fin dégageait une puissante impression de WTF. Pourtant on sent qu'il y a un vrai message, philosophique même, derrière tout ça, mais c'est trop peu accessible. L'idée du rite initiatique de l'Humanité, du passage de différents stades où la technologie joue un rôle majeur, est très présent tout au long du film (au travers du fameux monolithe). Kubrick lui-même n'a rien fait pour faciliter la compréhension du film: il a toujours dit préférait laisser chacun libre de se construire sa propre interprétation.

Un ami est venu à mon secours en soulignant le fait que le morceau de musique classique qui occupe toute la bande-son du film, Ainsi parlait Zarathoustra de Strauss, n'avait pas été choisi par hasard par Kubrick. En fait selon lui tout le film est imprégné de philosophie Nietzschéenne, notamment l'image du fœtus dans l'espace à la toute fin qui évoque la théorie de l'Eternel retour. Personnellement j'ai toujours eu du mal à comprendre la pensée de Nietzsche , je pense plutôt que le film est une réflexion sur le thème du progrès: l'Homme utilise la technologie pour survivre et construire sa civilisation (la scène de début avec les australopithèque), puis est confronté aux effets pervers de sa création (rébellion des machines avec HAL) et s'en débarrasse pour atteindre un stade plus évolué (signification de la scène finale).

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322407
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar phoenlx » sam. juin 07, 2014 3:24 pm

oui mais justement je ne suis pas d'accord philosophiquement avec la fin ( si c'est ce que tu dis :mrgreen: )
ma vision du futur n'est pas vraiment un futur de la sorte où l'on se débarassera de la technologie mais plutôt où on entrera en symbiose avec elle je dirais ( à l'image de ce que les vidéos de Joel de Rosnay que j'ai posté il y a quelques jours dans la rubrique scientifique évoquent un peu )
après pour ce que tu dis sur le message nietzschéen, ça collerait en effet avec la musique ( je ne suis justement pas 100% nietzschéen mais plutôt spinoziste même si certains aspects de Nietzsche m'attirent , ils ne sont pas éloignés à 100% :mrgreen: )

J'aime bien les films qui invitent à la réflexion, où les auteurs ne donnent pas une explication toute faite ( quelque part moi ma trilogie culte est matrix et c'est pareil les wachovski ont peu communiqué autour, ce qui a donné lieu à des tonnes de débats sur le net, de livres et je pense que c'est une bonne chose )

tiens sinon en parlant de Kubrick j'ai maté Full metal jacket à la TV avant hier :super:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Gwaëdin
cascade gelée
cascade gelée
Avatar du membre
Messages : 2487
Enregistré le : ven. févr. 08, 2013 11:55 am

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Gwaëdin » dim. juin 08, 2014 2:57 pm

Comme je l’avais déjà précisé dans un autre Topic, le livre est beaucoup plus explicite que le film. Je vais donc essayer ici de vous apporter quelques éclaircissements, il ne s’agit pas de vous expliquer le film mais juste de vous dire ce que moi j’ai compris après avoir lu le livre, vu le film et (plusieurs années après) fait quelques recherches sur le Net. Rien de « canon » comme diraient certains d’entre vous mais juste mon sentiment.

Je préciserai au fur et à mesure ce qui est dit dans le livre mais pas dans le film et vice et versa.

Toute chose à un commencement et il est bon de préciser que dans le livre le début de l’histoire est également plus explicite que dans le film.

A l’aube de l’humanité, un monolithe (identique à AMT 1 – donc un petit modèle – comme celui qui se trouve sur la Lune dans le film) apparait dans une tribu de singes primitifs, il frappera d’un « rayon » l’un des singes. Il est nommé « Guetteur de Lune » (dans le livre) parce que c’est le seul de sa tribu à sortir de sa caverne la nuit pour observer la Lune. Ce rayon lui donnera « une certaine intelligence ». Il faut comprendre l’origine de la race humaine, ou tout du moins ce qui lui donnera naissance.

Dans le livre, comme dans le film, on passe en 2001. Année où un autre monolithe (identique à AMT1) est découvert sur la Lune. La grande découverte réside dans le fait que ce monolithe envoie une émission vers un des satellites de Jupiter…

Le livre et le film suivent à ce moment le même déroulement : une mission à bord de l’USS Discovery doit éclaircir cette énigme avec l’aide du super ordinateur embarqué HAL. Les choses tournent mal à bord puisque HAL tue tout l’équipage de scientifiques sauf David Bowman qui avait déjà des doutes sur la mission de HAL. On apprend dans le film « 2010 Odyssey II » que HAL était programmé dès le départ pour sacrifier tout l’équipage en cas de découverte majeure. Ce qui est le cas dans « 2001 Space Odyssey » puisque Bowman découvre un immense monolithe flottant dans l’espace autour de Jupiter nommé AMT 2 dans le livre.

Ne pouvant plus rejoindre le vaisseau Discovery, Bowman décide de se poser sur AMT 2. Il n’a plus rien à perdre, il sait que ses heures sont comptées (oxygène disponible dans la capsule de survie) et décide d’aller jusqu’où ses réserves lui permettront de donner le plus d’infos possibles au centre spatial sur Terre.

Il décide de se poser sur le sommet de AMT 2 pensant qu’il s’agit d’une surface solide. En fin de compte il s’avère qu’il s’agit d’une sorte de porte dimensionnelle comme un trou noir et le dernier message qu’il envoie à la base terrestre est le suivant : « Oh mon Dieu, c’est vide et plein d’étoiles ! ». C’est le dernier message que recevra la Terre de Bowman et de la mission Discovery.

Pendant ce temps (dans le livre), Bowman va traverser des galaxies entières, il verra les vestiges de différentes civilisations extra-terrestres hyper évoluées mais disparues depuis des lustres (cimetières d’épaves de navires, villes planètes, installations diverses, etc…) pour enfin atterrir dans un lieu fait d’une brume immaculée. Ses instruments de bord lui permettront de vérifier que l’ambiance extérieur change pour lui fournir de l’oxygène mais pas n’importe lequel : un oxygène parfaitement aligné à sa forme de vie, à son espèce.

En sortant de sa capsule il constate qu’il peut respirer et que la qualité de l’air lui est très largement bénéfique : plus de fatigue, plus de douleurs musculaires et le sentiment d’être à 200 % en possession de ses facultés mentales.

Le passage est plus long dans le livre mais on comprend qu’à chaque fois que Bowman souhaite ou pense à quelque chose, le lieu dans lequel il se trouve le matérialise immédiatement. C’est ainsi qu’il se retrouve dans un hall d’hôtel et ensuite dans une chambre (comme dans le film). Plus fort que cela, il peut se nourrir et boire. Le temps n’est pas défini dans le livre comme dans le film. Mais Bowman comprend qu’il se passe « quelque chose ». Petit détail d’importance, il constate que les pages des magazines présents dans l’hôtel ne sont composés que de carrés de couleurs et de traits fins pour remplacer respectivement les images et le texte. Cela implique que le lieu où il se trouve « s’adapte » à sa forme de vie. Ce qu’il va comprendre assez vite…

Réflexe de cet « Homme » sa première démarche sera de se tourner vers sa mère partie : la Terre. Là il constate qu’il est devenu une entité (une sorte de Dieu) puisque lorsque son « esprit » arrive sur Terre c’est pour entendre le message qu’il a lui-même envoyé vers la Terre avant de se poser sur AMT 2 pendant que les sirènes hurlent au centre spatiale.

Il est expliqué clairement dans le livre que Bowman est devenu une entité appelée « Gardien de l’Univers ». Son rôle sera de protéger cette partie de la galaxie pour que le plan des extra-terrestres se réalise : la naissance d’une nouvelle forme vie sur un des satellites de Jupiter (voir 2010 Odyssey II).

Les « plaques » AMT sont l’héritage d’extra-terrestres, d’une civilisation aujourd’hui disparue, qui souhaitait propager la vie au sein de l’univers en créant des « gardiens » qui veilleraient au bon fonctionnement des choses.

L’origine de l’intelligence humaine serait donc due à l’intervention d’extra-terrestres qui auraient atteint le statut de « dieux morts » qui nous auraient laissé leur héritage…

Eusebes
Les ruines de Mime
Les ruines de Mime
Avatar du membre
Messages : 2580
Enregistré le : lun. sept. 17, 2012 10:14 pm

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Eusebes » mer. juin 11, 2014 11:50 am

Très intéressant, le livre est donc beaucoup plus explicite que le film quand à son message. Du coup je me demande si il est déjà possible de déceler de la philosophie Nietzschéenne dans le livre, ou si Kubrick a fait exprès de gommer l'intervention des extra-terrestres pour qu'un lien puisse plus facilement établi avec la théorie de l'Eternel Retour par le spectateur averti. Nous ne saurons probablement jamais, mais toujours est-il que cette idée de civilisation extra-terrestre avancée qui cherche un successeur pour la protection de l'univers me plait.

Gwaëdin
cascade gelée
cascade gelée
Avatar du membre
Messages : 2487
Enregistré le : ven. févr. 08, 2013 11:55 am

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Gwaëdin » mer. juin 11, 2014 2:41 pm

Eusebes a écrit :Cette idée de civilisation extra-terrestre avancée qui cherche un successeur pour la protection de l'univers me plait.


Moi aussi :entente: :entente: :entente:

Aries Phoenix
L'Unique refait surface
L'Unique refait surface
Avatar du membre
Messages : 21740
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Aries Phoenix » jeu. juin 12, 2014 12:24 pm

Eh bien, c'est un carnage que d'avoir porté ce roman au cinéma sans plus d'explications. La seule idée qui m'est venue sur la fin de "2010" était que l'homme doit pour évoluer être capable d'envisager sa vie de la naissance à sa mort et l'accepter, ce qui est torturant. Quant au passage par les singes, je ne voyais même pas le rapport avec le reste sinon une forme d'évolution provoquée.
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 94358
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Scarabéaware » dim. avr. 24, 2016 11:44 pm

Ah je l'ai enfin vu et ma foi j'ai plutôt bien apprécié. C'est vrai que par moment c'est difficile de tenir, on a quelques longueurs mais finalement qui viennent à bien passer par rapport à la où ça nous mène. Dans tous les cas on a du bon contemplatif, on un rythme lent qui n'est pas déplaisant et une excellente musique. Bon après je vois qu'on a pas mal de différences par rapport au livre, je relirai plus amplement, mais bon, ça n'empêche pas que c'est plutôt bien intéressant. Le monolithe est vraiment très mystérieux, c'est le cas de le dire. Même si on a du moins explicite par rapport aux singes on sent, on est en bonne mesure de se dire que l'apparition d'un premier monolithe auprès des singes amorce l'évolution. C'est ce qu'on peut en voir du coup. Ensuite on arrive à la mission spatiale avec celui sur la Lune pour ensuite se porter direction vers Jupiter. Eh bien là dans tout ce déroulement j'en suis venu à une première jouissance grâce à Hal :super:. Ah vraiment j'aime ce robot, il me plait bien et je l'ai encore plus apprécié dans son art d'aller jusqu'à éliminer tout l'équipage excepté Dave qui viens à nous le désactiver, snif. Enfin dans tous les cas c'est quelque chose que j'aurai particulièrement apprécié, cette façon de faire, bien jusqu’au-boutiste. Bon puis ensuite concernant Dave on en arrive à se retrouver vers Jupiter avec un nouveau monolithe et là on a ce trip psychédélique plutôt bon. Niveau interprétation ça laisse pensif, c'est colorimétriquement cosmique, y a vraiment un passage très surprenant avec tout ça, je trouve même qu'il en va d'une perception différente des éléments et après une certaine traversé on plonge quand même dans des paysages qui se retrouvent avec une perception des couleurs bien différentes. On est renvoyé à la Terre quand même, c'est faire voir les choses autrement, à travers un spectre visuel totalement différent. Puis on en viens à ce vieillissement, on va vers mourir pour mieux renaître là. C'est assez fameux. Par contre niveau liberté d'interprétation on est vraiment bien large :penseur:
Bon par contre il est bien dommage de se passer là de la technologie et de s'en défaire vu comme ça :siffle:. D'accord avec toi la dessus Pho et pensées pour ce pauvre Hal :mrgreen:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322407
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar phoenlx » dim. avr. 24, 2016 11:47 pm

ah tu as lu le livre associé au film ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
arène de dvergr
arène de dvergr
Avatar du membre
Messages : 61609
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Somewhere » dim. avr. 24, 2016 11:49 pm

J'aimerais bien voir la suite moi tiens.

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 94358
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Scarabéaware » dim. avr. 24, 2016 11:53 pm

Non non j'ai un peu lu ce que disais Gwaedin ;)

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322407
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar phoenlx » dim. avr. 24, 2016 11:54 pm

il faudrait que je le revois ce film mais contrairement à beaucoup d'autres je ne fais pas partie du tout de ceux qu'il a réussi à toucher de son aura supposée "culte", pourtant je pense que j'étais dans de bonnes conditions pour l'apprécier.
- le trip final, m'a laissé complètement de marbre et pire même, j'ai rien capté et ça m'a plutôt énervé
- tout le reste du film m'a paru lent, mais comme souvent chez Kubrick (j'aime les ambiances contemplatives mais les siennes sont parfois poussées à l'extrême sans avoir cete fluidité de caméra que j'aime chez Malick par exemple, les deux cinéastes étant souvent rapprochés dans l'esprit du public mais à mon sens aussi très différents. Le film m'a donc paru longuet, c'était looooong d'arriver au bout !!! vraiment long !
Mais j'ai quand même aimé certaines choses que tu décris ici notamment avec Hal ; Le milieu du film en somme m'a captivé plus. Et une certaine esthétique évidemment, le soin des plans, toujours minutieux chez Kubrick, et le film est de plus à replacer dans le contexte de son époque, de ce point de vue là je peux comprendre qu'il ait vraiment marqué.

Mais pour ma part, je suis passé à côté. Et j'assume. je doute qu'une seconde vision (car je ne l'ai vu qu'une fois) change la donne.
La musique est excellente en effet, ben c'est le Ainsi parlait Zarathoustra de Richard Strauss, compositeur classique célèbre. Musique bien connue longtemps avant le film qui la réutilise, mais devenue sans doute encore plus culte depuis 8-)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Bombur
Arrivée en Grèce
Arrivée en Grèce
Avatar du membre
Messages : 42190
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Bombur » lun. avr. 25, 2016 12:09 am

Pareil.

Somewhere
arène de dvergr
arène de dvergr
Avatar du membre
Messages : 61609
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Somewhere » lun. avr. 25, 2016 12:12 am

Mon avis que j'avais mis plus haut, il n'a absolument pas changé, ce film reste un de mes préférés même si je capte pas grand chose au sens de ce film, mais je l'aime surtout pour sa musique et sa réalisation, le reste c'est plus secondaire.

Ben moi être gros fan de ce film, un des plus grands film de science-fiction qu'il m'ait été donné de voir, si ce n'est le plus grand. Oeuvre hors du commun, avec un trip final psychédélique absolument mémorable auquel j'ai rien compris

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 94358
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Scarabéaware » lun. avr. 25, 2016 11:50 am

C'est quand même ballot de ne pas avoir compris grand chose Nova :lol:. Après tant mieux si ça te plait comme ça :wink:
C'est sur que niveau musique et réalisation c'est vraiment très bien ;)
Et puis Pho oui essaye toujours de revoir des fois que t'apprécie un peu plus. Pour le trip final je le prend comme une grande traversée cosmique avec son panel de couleurs qui pourrait être aussi considéré comme une grande masse d'informations avant d'arriver à une autre perception de paysages terrestres, un point de vue changeant par rapport à ce que l'on perçoit normalement. Pour un peu y a presque de quoi faire du JCVD aussi :lol:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322407
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar phoenlx » lun. avr. 25, 2016 12:00 pm

Scarabéaware a écrit :Pour le trip final je le prend comme une grande traversée cosmique [...] Pour un peu y a presque de quoi faire du JCVD aussi :lol:

Pour les trip cosmiques il y a Nurze c'est bien aussi :mrgreen: (ou alors la beuz :lol: )

plus sérieusement, si j'avais mieux compris cette fin peut-être que j'accrocherais plus au film mais j'ai eu le même problème je crois et le même blocage avec Interstellar (même si ce dernier m'a paru plus compréhensible et abordable dans son final. mais j'accroche pas au truc) donc ça gache un peu le reste, pour moi, après, ça reste un film de Kubrick donc super soigné, ça on peut pas lui reprocher.

Mais c'est pas mon Kubrick préféré (je pense que mes Kubrick préférés sont Barry Lyndon et Eyes wide shut suivis de Full Metal Jacket et Orange mécanique)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Regnak
Les silmarili
Les silmarili
Avatar du membre
Messages : 11895
Enregistré le : mer. févr. 09, 2005 4:07 pm
Localisation : dans le temple des gémeaux en train de jouer au poker avec mon frère

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Regnak » lun. avr. 25, 2016 12:04 pm

je pense que mes Kubrick préférés sont Barry Lyndon et Eyes wide shut suivis de Full Metal Jacket


S'il y avait eu le sergent Hartmann dans 2001, HAL il aurait bien fermé sa gueule. :lol: :lol:
Holland March: Munich.
Jackson Healy: What?
Holland March: Guy without his balls. A Munich.
Jackson Healy: Munich, is a city in Germany, Munich. München.
Holland March: You sure?
Jackson Healy: My dad was stationed there.
Holland March: Right. Hitler only had one ball.

"Avec Mel Gibson, je jouis et je suis dégouté en même temps." Yannick Dahan

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322407
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar phoenlx » lun. avr. 25, 2016 12:17 pm

ah ba la oui :lol:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 94358
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Scarabéaware » lun. avr. 25, 2016 12:24 pm

Ah oui ce bon sergent :lol:

phoenlx a écrit :Pour les trip cosmiques il y a Nurze c'est bien aussi :mrgreen:


:lol: :super:
Bon pis du coup Pho si avec Interstellar t'as eu le même blocage aussi je dis pas, t'accroche difficilement à ce genre de trip, forcément ça ira pas mieux de revoir :transpire:.

Somewhere
arène de dvergr
arène de dvergr
Avatar du membre
Messages : 61609
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Somewhere » lun. avr. 25, 2016 12:35 pm

Par contre autant j'ai adoré 2001, autant j'ai pas accroché à Interstellar.

Eusebes
Les ruines de Mime
Les ruines de Mime
Avatar du membre
Messages : 2580
Enregistré le : lun. sept. 17, 2012 10:14 pm

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Eusebes » lun. avr. 25, 2016 1:00 pm

Moi c'est l'inverse :mrgreen: . J'ai bien aimé 2001 mais j'ai été beaucoup frustré par le film, mais j'ai adoré Interstellar, où tout a finalement une explication logique, rationnelle, où tout s'emboîte... exactement ce qu'il manque à la fin 2001. Vous me direz si ça avait été le cas je ne me serais pas souvenu du film de Kubrick comme ça. C'est terrible j'ai l'impression d'être un ultra-rationaliste à l'esprit fermé comme Sheldon Cooper, bien malgré moi je n'aime pas les fins ouvertes sans aucune explication ^^. Comme pour Shining, aussitôt le film terminé je me précipite sur Internet pour lire les analyses et explications, frustré que je suis. C'est terrible d'être ainsi fait :empereur:


Retourner vers « Science-fiction - Anticipation »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités