2001 : L'Odyssée de l'Espace (de Stanley Kubrick)

La Science-fiction au cinéma, en littérature, voire en BD : sagas futuristes, space opera, cyberpunk, dystopies, uchronies, récits post apocalyptiques ...
Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6598
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Myrdred » lun. avr. 25, 2016 2:08 pm

mais j'ai adoré Interstellar, où tout a finalement une explication logique, rationnelle, où tout s'emboîte...


La fin d'Interstellar est tout sauf logique et rationnelle pour moi, il s'agit plus d'une grosse ficelle scénaristique prévue dès le départ de manière quelque peu bancale (on pouvait carrément deviner que quelqu'un communiquait) pour résoudre l'intrigue, c'est assez peu fin comme manière de faire. Autant j'ai vraiment bien aimé le film dans tout la partie voyage spatial, autant la fin, c'est vraiment pour tenter de se sortir du scénario dans lequel on s'est empêtré par un deus ex machina, ça tient assez peu debout et on ne sent pas cet aspect fin qui résout toutes les questions sans faire appel à une sorte d'effet magique ce qui est un gros problème lorsqu'on veut justement créer une fin qui résout tout.

Comme pour Shining, aussitôt le film terminé je me précipite sur Internet pour lire les analyses et explications, frustré que je suis.


Selon moi, se précipiter sur internet pour rechercher des analyses et des explications quand on n'a pas compris une fin, c'est la pire des choses à faire, il faut d'abord chercher l'explication par soi-même quitte à ce que ça prenne du temps ou quitte à revoir le film ou encore accepter qu'il n'y ait pas de réponse définitive. Une analyse trouvée sur internet va forcément donner le point de vue de son auteur qui écartera immédiatement d'autres théories basées sur des détails non relevés ce qui fait irrémédiablement perdre en contenu, les fins ouvertes ont justement cet avantage de laisser le spectateur choisir sa fin plutôt que de lui imposer une explication unique fermant tout et celle-ci n'existera jamais, il existe des dizaines et des dizaines de théories cohérentes sur les fins de films mais ce n'est pas pour autant qu'elles sont vraies, elles ne contiennent juste pas de contradictions et après les avoir toutes épluchées, on en revient au point de départ, il n'y a pas de vraie fin. C'est d'ailleurs ce qui fait la vraie force de certains films de ne donner aucune explication à l'instar de Koyaanisqatsi qui au travers de ses images laisse percevoir ce que l'on veut et là où certains peuvent voir la destruction de la nature, d'autres peuvent voir le progrès humain, rien n'est dicté tout simplement. Les fins trop fermées ont ce désavantage également d'être décevantes quand elles sont en deça de ce qu'on pouvait espérer, l'idée de pouvoir prolonger le film soi-même est intéressante et si les analyses internet sont cohérentes et font parfois remarquer des détails qu'on n'avait pas perçus au premier abord, elles orientent notre vision du film quand on les lit notamment lorsqu'on est en recherche d'une explication ce qui altère la perception qu'on peut avoir de l’œuvre qu'on a vue. Personnellement, j'évite autant que possible toutes ces analyses qui de toute façon n'aboutissent à aucun résultat définitif vu que plusieurs d'entre elles sont compatibles avec le film sans l'être entre elles.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !


Somewhere
Château de Pallas
Château de Pallas
Avatar du membre
Messages : 61389
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Somewhere » lun. avr. 25, 2016 2:19 pm

Myrdred a écrit :Selon moi, se précipiter sur internet pour rechercher des analyses et des explications quand on n'a pas compris une fin, c'est la pire des choses à faire, il faut d'abord chercher l'explication par soi-même


J'avais fait ça pour Prometheus, et encore, c'était pas uniquement pour la fin, mais le film entier. :rire:

SauronGorthaur
Valinor
Valinor
Avatar du membre
Messages : 67900
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar SauronGorthaur » lun. avr. 25, 2016 2:33 pm

Myrdred a écrit :Selon moi, se précipiter sur internet pour rechercher des analyses et des explications quand on n'a pas compris une fin, c'est la pire des choses à faire, il faut d'abord chercher l'explication par soi-même




ça montre aussi et surtout que le film était pas très clair, si il faut chercher une explication !
Image

Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6598
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Myrdred » lun. avr. 25, 2016 3:18 pm

Tous les films n'ont pas pour vocation d'être clairs et encore moins totalement explicites, si le cinéma devait se résumer à cela, on pourrait en amputer une bonne partie. Il faut aussi tenir compte de l'intention cachée derrière la réalisation, cela n'excuse pas le fait que certains réalisateurs fassent ouvertement n'importe quoi exactement comme en art mais il faut faire un minimum d'effort de compréhension. S'en limiter à "c'était pas clair, j'ai pas compris" et ne pas chercher au moins un minimum une explication, c'est assez pauvre comme démarche. De plus, pour moi, remplir le vide d'explications par l'argumentaire d'un type trouvé sur internet, c'est se laisser donner un avis et c'est ainsi que se répandent de bien mauvaises conceptions des choses. La cohérence, c'est loin d'être suffisant à la vérité, suffit de voir la désinformation qu'on subit en permanence pour le comprendre, accepter de penser ainsi, c'est prendre un risque. Ou alors vous n'en avez rien à faire du film mais là pas besoin d'explications supplémentaires, si vous avez trouvé ça nul et ne voulez plus en entendre parler, pas besoin de se faire expliquer quoi que ce soit. Dans les 2 cas, mieux vaut d'abord réfléchir soi-même, lire les analyses des autres peut servir dans une démarche d'approfondissement afin d'apercevoir certains détails par exemple mais certainement pas si on veut se forger un vrai avis personnel.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



Bombur
posteur d'argent
posteur d'argent
Avatar du membre
Messages : 42090
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Bombur » mar. avr. 26, 2016 12:04 am

Que tu cherches toi-même ou pas, un film comme ça se doit d'être un minimum clair, sinon c'est de la merde (ou en tout cas pas génial). Contrairement à des trucs purement contemplatif comme À la Merveille de Malick, où au fond il n'y a pas vraiment de trucs à chercher, il veut juste filmer la vie.


Là avec 2001, j'ai l'impression que Kubrick nous sort (sur la fin) un Malick en moins beau puis nous dit "mais si, cherchez, c'est clair, c'est logique, il y a un vrai sens là-dessous) ! Parce qu'avant ce trip, il y avait une vraie histoire, avec une vraie intrigue (même si assez lente). Là ça donne l'impression que Kubrick n'avait pas de fin pour son film et c'est dit "oh et puis merde, yolo, je vais foutre un montage d'image random et un texte pseudo-philosophique et on dira que c'est bon".





La fin d'Interstellar est tout sauf logique et rationnelle pour moi, il s'agit plus d'une grosse ficelle scénaristique prévue dès le départ de manière quelque peu bancale (on pouvait carrément deviner que quelqu'un communiquait) pour résoudre l'intrigue, c'est assez peu fin comme manière de faire. Autant j'ai vraiment bien aimé le film dans tout la partie voyage spatial, autant la fin, c'est vraiment pour tenter de se sortir du scénario dans lequel on s'est empêtré par un deus ex machina, ça tient assez peu debout et on ne sent pas cet aspect fin qui résout toutes les questions sans faire appel à une sorte d'effet magique ce qui est un gros problème lorsqu'on veut justement créer une fin qui résout tout.
Là d'accord, par contre :poignée de main: . En fait c'est même pire, car en plus de ne pas tenir debout, la fin se fait un trip pouvoir de l'amour qui sort complètement de la démarche scientifiquement réaliste du film et fait donc complètement intruse.
Mais bon au moins, tu peux toujours y suivre l'intrigue.

Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6598
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Myrdred » mar. avr. 26, 2016 12:33 am

Que tu cherches toi-même ou pas, un film comme ça se doit d'être un minimum clair, sinon c'est de la merde (ou en tout cas pas génial).


Affirmation qui n'engage que toi.

Là avec 2001, j'ai l'impression que Kubrick nous sort (sur la fin) un Malick en moins beau puis nous dit "mais si, cherchez, c'est clair, c'est logique, il y a un vrai sens là-dessous) ! Parce qu'avant ce trip, il y avait une vraie histoire, avec une vraie intrigue (même si assez lente). Là ça donne l'impression que Kubrick n'avait pas de fin pour son film et c'est dit "oh et puis merde, yolo, je vais foutre un montage d'image random et un texte pseudo-philosophique et on dira que c'est bon".


Donc tu es dans le cas que je présente là:

Ou alors vous n'en avez rien à faire du film mais là pas besoin d'explications supplémentaires, si vous avez trouvé ça nul et ne voulez plus en entendre parler, pas besoin de se faire expliquer quoi que ce soit.


Donc la fin ne t'a pas plu et pas interpellé, ton interprétation est que c'est un salamalec de n'importe quoi, voilà tout. D'autres personnes voudront y chercher un sens, libre à elles de le faire, je ne suis pas particulièrement partisan des fins voire des films qui font ce genre de choses et la fin de 2001, je la vois plus comme une sorte de délire métaphysique, ce n'est pas vraiment ce que je retiens du film, reste que je ne la prends pas vraiment comme de l'enfumage, du moins c'est ce que j'en garde comme impression. Libre au spectateur d'y voir ce qu'il veut après tout. Il tient juste comme en art à ne pas faire n'importe quoi pour prétendre avoir fait quelque chose de génial et bien que je ne sois pas un grand fan de cette fin, ce n'est pas l'impression qu'elle m'a laissé. Pas une conclusion mémorable mais en matière de délire métaphysique, j'ai vu bien pire.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



Meleor
les grands travaux
les grands travaux
Avatar du membre
Messages : 9476
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Meleor » mar. avr. 26, 2016 1:58 am

Le truc pas cool avec ce film c'est que normalement un "bon cinéphile" est censé dire que cette fin c'est le truc le plus intelligent de tous les temps, la quintessence de la vérité universelle! Bref c'est comme Evangélion! Un truc qu'on peut pas remettre en cause sans qu'on te dises que si t'es pas en osmose totale c'est juste que t'es trop bète pour l'apprécier. :lol: Car dans le dogme du bon cinéphile, n'oublie pas une règle incontournable: "Kubrick est le Dieu du cinéma et il est interdit de le remettre en question." :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

A part ça j'ai rien contre la fin mais j'ai un truc contre la religion obligatoire envers ce film.

C'est pour ça que j'ai trop kiffé dans Le cercle quand Phillippe Rouyer a dit " 2001 au début personne comprenait maintenant tout le monde adore!" quand Marie Sauvion lui a répliqué que non il y en a comme elle qui n'aiment toujours pas et que c'est pas grave. :lol: :lol: :lol: :lol: Des fois elles dit des choses qui font bien du bien.

Comme pour Still Life ou Phillippe Rouyer s'extasiait et elle dit:

"S'ennuyer plus c'est étre mort." :lol: :lol: :lol:

Mais bon il y a de bonnes chances que je m'ennuie pas devant Still Life et sinon j'aime bien 2001 mais je ne proclame pas Kubrick comme mon nouveau gourou et je me permets de ne pas dire " ah cette fin c'est l'œuvre d'un génie qui a tout compris sur tout." :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Mais je la descend pas non plus c'est de l'entre-deux.

Bombur
posteur d'argent
posteur d'argent
Avatar du membre
Messages : 42090
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Bombur » mar. avr. 26, 2016 3:40 am

J'ai pas trouvé ça nul au total (juste la fin), juste pas génial :lol: .

Ou alors vous n'en avez rien à faire du film mais là pas besoin d'explications supplémentaires, si vous avez trouvé ça nul et ne voulez plus en entendre parler, pas besoin de se faire expliquer quoi que ce soit.
Affirmation qui n'engage que toi.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 320767
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar phoenlx » mar. avr. 26, 2016 10:11 am

Myrdred a écrit :
mais j'ai adoré Interstellar, où tout a finalement une explication logique, rationnelle, où tout s'emboîte...


La fin d'Interstellar est tout sauf logique et rationnelle pour moi


je suis pas mal d'accord avec ça, c'est le moment où mon côté rationnel a complètement décroché du film (qui était loin de me déplaire complètement avant, même si j'étais moins séduit que je laissait prévoir toute la pub autour)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
Azanulbizar
Azanulbizar
Avatar du membre
Messages : 22545
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Cerca Trova » jeu. mars 02, 2017 11:48 am

bon lui, faudrait que j'arrive à le voir en entier. j'ai dû m'arrêter au milieu et je lui ai trouvé quelques petites longueurs :siffle: sinon j'ai beaucoup aimé la musique "mon danube bleu" en fond, ça tranche un peu avec l'univers et puis le début avec les singes, hum.... j'ai rien pigé, la première fois que je l'ai vu :lol: mais maintenant je l'aime beaucoup parce qu'elle rappelle un tantinet la planète des singes et il est sorti la même année que le film original de la planète des singes, d'ailleurs :mdr:
Modifié en dernier par Cerca Trova le jeu. mars 02, 2017 12:32 pm, modifié 1 fois.
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 320767
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar phoenlx » jeu. mars 02, 2017 12:30 pm

oui j'ai jamais réussi à accrocher trop à ce film comme d'autres, mais je lui reconnais pas mal de qualités esthétiques, au niveau des plans soignés et tout, après .. si tu vas jusqu'au bout tu me diras ce que tu penses de la fin :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
Azanulbizar
Azanulbizar
Avatar du membre
Messages : 22545
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Cerca Trova » jeu. mars 02, 2017 12:34 pm

oui, les plans sont super beaux mais Kubrick, c'est super particulier. j'ai limite plus accroché à son lolita, alors que le sujet de ce film, c'est pas ma tasse de thé :mrgreen: pour la fin de 2001, il me faut le temps et la foi, aussi :mdr: (je vais voir les 700 ou plus films que je dois voir avant et puis je retourne à celui-là :mrgreen: )
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 320767
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar phoenlx » jeu. mars 02, 2017 12:44 pm

si tu ne connais pas encore Barry Lyndon de Kubrick je te le conseille fortement
Lolita je dois le voir prochainement aussi :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
Azanulbizar
Azanulbizar
Avatar du membre
Messages : 22545
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : En plein vol de mouette, reine des vagues écumantes
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace

Messagepar Cerca Trova » jeu. mars 02, 2017 12:47 pm

Oui, j'ai vu Barry Lyndon mais faudrait que je le revois. J'avais oublié que c'était Kubrick :mrgreen: par contre, j'avais beaucoup aimé
Image


Du Adler, dort hoch auf den Bergen,
Dir schickt die Möwe der See
Einen Gruß von schäumenden Wogen
Hinauf zum ewigen Schnee


- Vom Kaiserin Elisabeth von Österreich-Ungarn zum König Ludwig II von Bayern

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 320767
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace (de Stanley Kubrick)

Messagepar phoenlx » ven. mai 11, 2018 10:41 pm

tiens apparemment le festival de Cannes célèbre les 50 ans de ce film cette année !

Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Eusebes
Les ruines de Mime
Les ruines de Mime
Avatar du membre
Messages : 2580
Enregistré le : lun. sept. 17, 2012 10:14 pm

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace (de Stanley Kubrick)

Messagepar Eusebes » sam. mai 12, 2018 1:01 pm

Un classique immortel :super: ! Il faudrait que je le revoie d’un œil neuf, mes connaissances sur Nietzsche derrière moi peut-être que je serais moins paumé lors du visionnage ^^

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 320767
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace (de Stanley Kubrick)

Messagepar phoenlx » sam. mai 12, 2018 1:50 pm

oui moi aussi j'aimerais le revoir un jour ce film, rien que pour voir si le trip final me parle plus la deuxième fois (parceque la première il m'a laissé comme ça :peur: )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Bombur
posteur d'argent
posteur d'argent
Avatar du membre
Messages : 42090
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace (de Stanley Kubrick)

Messagepar Bombur » dim. mai 13, 2018 12:35 am

Moi il m'avait laissé comme ça : :dormir: ...
:lol: :lol:

Eusebes
Les ruines de Mime
Les ruines de Mime
Avatar du membre
Messages : 2580
Enregistré le : lun. sept. 17, 2012 10:14 pm

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace (de Stanley Kubrick)

Messagepar Eusebes » dim. mai 13, 2018 8:23 am

Le films de Kubrick c’est ça passe ou ça casse :lol: ! Moi je suis allé jusqu’au bout mais je n’ai pas pu m’empech D’aller lire les théories sur Internet après

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 320767
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace (de Stanley Kubrick)

Messagepar phoenlx » dim. mai 13, 2018 8:54 am

on devait pas être assez aware (je demanderai conseil à scarabée la prochaine fois :lol: )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 320767
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace (de Stanley Kubrick)

Messagepar phoenlx » jeu. juil. 26, 2018 11:22 pm

Une vidéo de nociné sur 2001 l'odyssée de l'espace



C’est l’événement de ce printemps en termes de ressortie : le retour du mythique “2001, l’Odyssée de l’espace” dans les salles obscures. Il y a tout juste cinquante ans, Stanley Kubrick sortait pour la première fois son chef d’oeuvre qui a marqué le cinéma et qui influence depuis un demi siècle la façon de filmer la science-fiction. Le film revient aujourd’hui dans une version restaurée à l’identique en 70 mm, le tout sous la supervision de Christopher Nolan.

L’histoire est donc la même : “2001” suit à différentes époques les interactions de l’homme avec une puissante intelligence extraterrestre apparue aux temps anciens sous forme d’un monolithe noir derrière lequel se cache les secrets et les mystère de la vie. Plus moderne que beaucoup de long-métrages sortis cette année, “2001” est un film respecté, parfois craint car complexe et qu’il vaut peut-être mieux essayer de ressentir que de comprendre. Une ressortie en salle qui permet donc de s’immerger totalement dans l’oeuvre contemplative devenue culte de Stanley Kubrick.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy, Anaïs Bordage, Rafik Djoumi et David Honnorat

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

2001, l’Odyssée de l’espace (Stanley Kubrick, 1968), Interstellar (Christopher Nolan, 2014), Joan Crawford, Dunkerque (Christopher Nolan, 2017), Lolita (Stanley Kubrick, 1962), Artificial Intelligence: A.I Stanley Kubrick, 2001), Citizen Kane (Orson Welles, 1941), Deep Impact (Mimi Leder, 1998), Charlton Heston, Soleil Vert (Richard Fleischer, 1974), Wargames (John Badham, 1983), Futurama (Fox, 1999), Le Cinquième élément (Luc Besson, 1997), Ready Player One (Steven Spielberg, 2018), 2001, “Sparks in the Dark” (Pedro Gonzalez Bermudez, 2018), Kubrick (Michel Ciment, 1982), Les Archives Stanley Kubrick (Alison Castle)

LES RECOMMANDATIONS

LA RECO DE ANAÏS BORDAGE : “Soleil Vert” de Richard Fleischer (1974), un film de science-fiction des années 70

LA RECO DE DAVID HONNORAT : Une publicité d’Apple de la fin des années 90 sur le bug de l’an 2000 et Wargames de John Badham (1983), une réflexion sur les machines.

LA RECO DE RAFIK DJOUMI : “2001, Sparks in the Dark”, diffusé le 19 juin sur la chaîne TCM. Un documentaire sur une interview de Stanley Kubrick dans Playboy, qui donne des pistes de réflexion autour du film.

LA RECO DE JULIEN DUPUY : “Kubrick”, le livre de Michel Ciment et “Les Archives Stanley Kubrick” par Alison Castle aux éditions Taschen.

CRÉDITS Enregistré le 04 juin 2018 à l’Antenne (Paris 11eme). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Editrice : Albane Fily. Générique : « Soupir Articulé », Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Aries Phoenix
Les débuts de la Comté
Les débuts de la Comté
Avatar du membre
Messages : 20774
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace (de Stanley Kubrick)

Messagepar Aries Phoenix » ven. juil. 27, 2018 3:52 pm

C'est un de mes films cultes !!!
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 320767
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace (de Stanley Kubrick)

Messagepar phoenlx » ven. sept. 20, 2019 10:05 pm

La critique de ce film par Durendal :rire:

Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Château de Pallas
Château de Pallas
Avatar du membre
Messages : 61389
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace (de Stanley Kubrick)

Messagepar Somewhere » lun. sept. 23, 2019 8:38 pm

C'est un je n'aime pas comme toi ou il a un je n'aime pas différent de toi ? :lol:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 320767
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: 2001 : L'Odyssée de l'Espace (de Stanley Kubrick)

Messagepar phoenlx » lun. sept. 23, 2019 9:18 pm

il respecte Kubrick mais il n'aime pas trop ses films et en particulière celui-ci :lol: Mais l'analyse est digne d'intérêt j'ai trouvé (il y a même un gars dans les commentaires qui dit que sa critique du film lui a paradoxalement donné envie de voir le film :lol: )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Science-fiction - Anticipation »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité