Pourquoi aimez-vous la SF ?

La Science-fiction au cinéma, en littérature, voire en BD : sagas futuristes, space opera, etc...
Doctor Jones
Le Deuxième Âge
Le Deuxième Âge
Avatar du membre
Messages : 16096
Enregistré le : sam. janv. 29, 2005 12:06 pm

Pourquoi aimez-vous la SF ?

Messagepar Doctor Jones » dim. nov. 04, 2007 1:13 pm

Je suis passionné de SF et fantastique depuis la découverte de Star Wars puis de Star Trek ( je n'en suis pas fan mais je reconnais que cette saga à eu un impact culturel dans le monde de le SF) à la télévision, mon goût pour ce genre me porte vers des oeuvres qui parlent de notre temps, qui expliquent nos problèmes de société d’aujourd’hui en les transposant dans un futur proche ou lointain.

Coup de coeur: Stargate, ce que j'aime dans cette franchise c'est le mélange entre Sf et Mythologie .

La progression des effets spéciaux qui rend la SF si réaliste au cinéma et à la télévision.

Sans oublier Star Wars. 30 ans après, la première trilogie reste la référence en matière de films de SF ! Eternel combat du Bien contre le Mal transposé au fin fond de l’espace, la saga n’a pas pris une ride !

L’univers délirant de Farscape, hélas trop vite abandonné pour des raisons de gros sous…

Coups de gueule : ces fameux gros sous qui nous privent d’œuvres qui n’ont pas eu le temps de s’imposer…

Le fait que la SF soit snobée par les chaînes hertzienne en France, Farscape en est le parfait exemple et c’est une honte qu’une série aussi magnifique ne soit pas diffusée sur une chaine hertzienne au lieu des séries habituelles qui sont, la plupart du temps, ennuyeuses.


Quand je regarde un film ou une série, que je lis un livre, j’ai envie d’évasion et pas forcement de voir/lire quelque chose qui va ressembler à la vie de tous les jours alors la science-fiction ou le fantastique permettent cette évasion, de plonger dans des mondes imaginaires et futuristes.

L’exploration, l’inconnu, les diverses formes de vies, l’imaginaire, l’évasion, c’est ça qui me plait aussi dans cet univers !
Modifié en dernier par Doctor Jones le dim. nov. 04, 2007 2:26 pm, modifié 1 fois.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 257888
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » dim. nov. 04, 2007 1:43 pm

Ouaip ! Moi bizarrement c'est à la fois un peu pareil et différent. Je vais répondre en considérant à la fois le cinéma et la littérature.

Différent car contrairement à d'autres c'est pas des oeuvres cultes comme Star wars qui m'ont amené à la SF (je dirais plutôt que la SF que j'aimais déjà a fait qu'un beau jour j'ai décidé de me bouger pour découvrir Star wars que tout le monde adorait déjà mais j'avais un peu zappé le phénomène à l'époque de la sortie des premiers films

Pourquoi la SF pour plein de raisons, comme toi, l'évasion, la transposition des problèmes actuels dans le futur ( ce sont des aspects que j'aime à retrouver dans le genre de la fantasy aussi d'ailleurs, où on a un peu ça également : on explore un thème , on le transpose dans un univers imaginaire et recréé .. parfois certains cinéastes arrivent à faire passer ainsi des choses qui passent moins bien dans des oeuvres de notre époque réalistes, c'est subtil et pratique en même temps comme procédé cinématographique ; D'ailleurs c'est sans doute pour ça que certaines oeuvres de SF sont un peu mélangées aux oeuvres de fantasy dans les étagères des magasins !!! Parfois les deux genres s'entremêlent .. )

Mais la SF c'est surtout pour l'idée du futur !!! On est tous quelque part un peu fascinés par le futur .. Ces époques dans le futur où la colonisation de l'espace sera bien plus poussée, où l'Homme aura peut-être les techniques pour aller encore bien plus loin, dans d'autres systèmes stellaires.

Il y a toutes les grandes questions fascinantes et philosophiques derrière : la place de l'Homme dans l'Univers, la vie en dehors de la Terre, le futur de l'Humanité, les technologies du futur.
l'IA etc
c'est aussi ça qui me fait aimer des écrivains comme Werber ..

Plus fondamentalement, je pense que mon gout de la SF provient de mon gout pour l'astronomie et l'espace depuis que je suis tout petit. Vers l'âge de 11 ans mes parents m'ont offert un bouquin d'astronomie (un peu simpliste évidement à cet âge mais c'est un peu ça qui a tout déclenché, j'ai lu des trucs sur le système solaire, notre Galaxie les étoiles, l'Univers etc. J'ai commencé à avoir une espèce de "vision globale du cosmos" (et quelque part, j'ai acquis un regard neuf sur des oeuvres, dans des dessins animés de mon enfance par exemple , qui parlaient d'espace et tout.

D'un côté je dirais que ça a sans doute eu un impact autant positif que négatif car je suis devenu plus exigeant pour tout ce qui touchait à l'espace (que ce soit au cinéma, dans les bouquins ou autre) j'ai très tôt eu envie que ce soit réaliste (réaliste au sens Science fiction du terme : c'est à dire : on IMAGINE un futur, et ce dernier doit être plausible scientifiquement parlant.

Alors derrière cet aspect ça cache évidement plusieurs choses, j'entend pas par là que dès que les écrivains (ou cinéastes) de SF imaginent des techniques de propulsion rocambolesques pour faire que les vaisseaux aillent à la vitesse de la lumière et tout ça, c'est bidon, bien au conrtraire. le cinéma de SF doit pousser très loin la science, et les vrais écrivains ou cinéastes de SF sont ceux qui sont très audacieux et qui imaginent des trucs auxquels on aurait même pas pensé !!!!

Mais j'ai envie que ça viole pas ma vision scientifique de l'Univers. Ca me gêne du coup parfois aussi quand de la SF se mêle à du fantastique , mais attention je dis pas que je rejète toutes les oeuvres où c'est le cas (au contraire certaines sont très prenantes et bien ficelées .. J'aime à citer l'exemple de Sunshine cette année ; cf les scènes finales)

Et là j'en arrive donc au pourquoi j'aime moyennement Star wars (et je dirais beaucoup de space opera en général) : c'est un peu par exemple à cause de l'aspect anthropomorphique des "aliens" et tout ça

C'est pourquoi pour moi ya finalement deux SF : une que j'aime et même que j'adore particulièrement , une autre que j'ai tendance à moins aimer (mais bon j'aime quand même certains des films Star wars pour plein de choses, ya l'aspect épique et tout ça ! épique futuriste .. Et donc je ne conçois pas non plus évidement que Star wars soit absent de ma vidéothèque .. )

Mais pour en revenir à mon historique de mon goût pour la SF donc je dirais qu'il provient de mon gout pour l'astronomie.

Celui-ci a engendré très tôt un intérêt pour ce qui touche à l'espace, les astres mais aussi les moyens de l'exploration humains (fusées, sondes etc)

Assez vite j'en suis venu surtout à lire de la littérature autour de ça, et Asimov est un jour devenu mon écrivain culte. Pendant longtemps j'avais plus de mal avec le cinéma mais ça tenait sans doute aux faibles moyens des cinéastes à l'époque.

Beaucoup de gens par exemple ont adoré 2001 de Kubrick, Star Wars dont tu parlais et tout, mais pour moi pour tout ce qui touche à l'espace j'ai absolument besoin de réalisme (au sens où on y croit !!! Les effets spéciaux bien foutus et tout ça)

Et à ce titre donc j'ai sans doute beaucoup moins de mal avec certaines oeuvres depuis une 15 aine d'années on va dire. Même si certains trucs plus anciens comme la série des Alien ou autre m'aura beaucoup marqué.

En fait je pense qu'au cinéma ya tout à faire en matière de films de SF. Contrairement à ce qu'on pense ya pas tant de films que ça qui exploitent notamment tout ce que la littérature comporte (rien que l'adaptation fine d'Asimov pourrait donner lieu à des super films)

J'ai plus de mal en revanche avec les séries mais ça vient de mon recul par rapport aux séries en général (qu'elles soient épiques, comédies, romances, thriller ou autre !! ) J'ai du mal avec le format série.

Bon j'ai cité mon gout pour l'astronomie, mais je dirais que plus récemment ya un deuxième gros domaine qui m'a influence : mes études scientifiques, mon virage informatique, forcément ça m'a vite amené à aimer des oeuvres de SF pas forcément "spatiales" mais par exemple des oeuvres comme Matrix, Terminator, qui touchent à l'IA la robotique et tout ça (autre gros domaine souvent traité par la SF : les machines intelligentes,
Non seulement il y a des aspects techniques sympa derrière mais aussi des questions philosophiques (j'en parle beaucoup dans mes topics récents) : qu'est-ce que la vie !! qu'est-ce qui nous distingue de l'animal ; de l'inerte etc ..
dans Matrix et ce genre d'oeuvres on a aussi le mythe éternel du Golem recyclé (d'une certaine manière.. ) pas mal d'aspects , la SF c'est très fourre tout
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Doctor Jones
Le Deuxième Âge
Le Deuxième Âge
Avatar du membre
Messages : 16096
Enregistré le : sam. janv. 29, 2005 12:06 pm

Messagepar Doctor Jones » dim. nov. 04, 2007 2:35 pm

Et là j'en arrive donc au pourquoi j'aime moyennement Star wars (et je dirais beaucoup de space opera en général) : c'est un peu par exemple à cause de l'aspect anthropomorphique des "aliens" et tout ça


Si j'aime pas Star Trek c'est que je trouve que sa manque de punch, c'est lent , mis à part la série originale ( qui a mal vieilli ) que je regardais quand j'etais petit je connais pas trop les autres series, j"ai vu quelques épisodes mais je n'ai pas accrocher.J'ai découvert cette saga sur le tard. Ce qui me rebute c'est le look " style pyjama" lol des membre de l'Enterprise et du Voyager ainsi que le look des " aliens ".

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 257888
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » dim. nov. 04, 2007 2:46 pm

Et sinon au niveau films à part Star Wars c'est quoi tes préférences?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Doctor Jones
Le Deuxième Âge
Le Deuxième Âge
Avatar du membre
Messages : 16096
Enregistré le : sam. janv. 29, 2005 12:06 pm

Messagepar Doctor Jones » dim. nov. 04, 2007 4:42 pm

phoenlx a écrit :Et sinon au niveau films à part Star Wars c'est quoi tes préférences?


La saga Alien, Predator, Blade Runner, Matrix, Rencontres du troisième type, E.T. l’extra-terrestre, 2010, l'année du premier contact ( la suite de 2001 )
Terminator 2

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 257888
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » dim. nov. 04, 2007 5:01 pm

Tiens je l'ai pas vu 2010 il est beaucoup moins connu que le premier volet cultissime par Kubrick (qui est bien mais assez spécial faut dire .. )

Ben sinon j'ai à peu près les mêmes gouts je pense. Je te conseille d'acheter Sunshine qui sort en DVD dans quelques jours ça devrait te plaire ..
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Doctor Jones
Le Deuxième Âge
Le Deuxième Âge
Avatar du membre
Messages : 16096
Enregistré le : sam. janv. 29, 2005 12:06 pm

Messagepar Doctor Jones » dim. nov. 04, 2007 6:07 pm

phoenlx a écrit :Tiens je l'ai pas vu 2010 il est beaucoup moins connu que le premier volet cultissime par Kubrick (qui est bien mais assez spécial faut dire .. )


C'est 100 fois mieux que la "chose" que Kubrick nous a servi en 1969 (j'ai nommé 2001 : L'Odyssée de l'Espace^^)

Déjà y'a un scénario construit, ça part pas en sucette toutes les dix minutes, on suit le fil de bout en bout, tout en reprenant des éléments de la trame décousue de 2001. Et puis j'adore l'acteur principal (Roy Scheider le héros des Dents de la Mer).

Bon par contre le film a pas super bien vieilli, ça passe encore mais c'est limite. Ca fait pas mal de temps que je l'ai pas revu, mais j'en avais gardé une assez bonne impression.

Seul bémol : pour piger à 100% faut obligatoirement se taper 2001

Ben sinon j'ai à peu près les mêmes gouts je pense. Je te conseille d'acheter Sunshine qui sort en DVD dans quelques jours ça devrait te plaire ..


Quand j'aurais des sous je le prendrai. :wink:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 257888
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » dim. nov. 04, 2007 6:21 pm

lol ta vision de 2001 va pas plaire aux fans de Kubrick , beaucoup voient ce film très différemment !!!
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Doctor Jones
Le Deuxième Âge
Le Deuxième Âge
Avatar du membre
Messages : 16096
Enregistré le : sam. janv. 29, 2005 12:06 pm

Messagepar Doctor Jones » dim. nov. 04, 2007 7:38 pm

phoenlx a écrit :lol ta vision de 2001 va pas plaire aux fans de Kubrick , beaucoup voient ce film très différemment !!!


Oui mais je ne suis pas le seul a avoir cet avis concernant 2001.

Une seule partie de ce film vaut le coup d'être vue. ( Celle avec Hal )

Autant j'arrive à trouver de l'interêt pour les films de David Lynch ( sans en être fan ) mais Kubrick non.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 257888
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » lun. nov. 05, 2007 2:56 am

Moi ça dépend lesquels il y en a que j'aime beaucoup d'autres moins (disons qu'ils me marquent moins mais je suis prêt à ne pas nier leur génie éventiel) On parle de 2001 qui est un film de SF et j'avoue que j'ai eu un peu de mal en revanche mon Kubrick préféré est Barry Lyndon mais j'ai aussi aimé Shining , et j'ai pas détesté Eyes Wide Shut (bien que super spécial) Orange mécanique peut être critiquable mais formellement il est aboutit aussi. La plupart du temps ce sont des films très maîtrisés , il refait souvent les scènes 50 fois avant d'obtenir le résultat qu'il aime, c'est un drôle de cinéaste qui impose quand même le respect Kubrick. Il a un sens de la mise en scène, du cadrage, mais c'est sûr que la contrepartie c'est qu'on peut parfois s'ennuyer. Faut que ça plaise (Certains disent aussi des films de Mallick qu'ils sont endormants, des films de Gibson qu'ils sont trop violents, de Peter Jackson qu'il sait pas filmer les batailles, de Michael Bay qu'il fait que des blockbuster cons et idiots ; Chaque cinéaste a sa patte , ses clichés qui lui collent à la peau, certains sont vrais d'autres faux mais tout est affaire de point de vue et de subjectivité après.
C'est sûr qu'un kubrick ça va être différent d'un Spielberg ou d'un Lucas. Ben et certains n'aiment pas les deux derniers !!
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Doctor Jones
Le Deuxième Âge
Le Deuxième Âge
Avatar du membre
Messages : 16096
Enregistré le : sam. janv. 29, 2005 12:06 pm

Messagepar Doctor Jones » lun. nov. 05, 2007 6:39 pm

phoenlx a écrit : Barry Lyndon mais


Barry Lyndon est chiant, bien qu’il y ait de jolies images et une bonne bande-son.

j'ai aussi aimé Shining


Shining est bon même si je préfère de loin le livre, Stephen King a déclarer que le film de Kubrick n'était pas fidèle à son bouquin. (il a d'ailleurs réalisé sa propre adaptation) De plus, je trouve que l'ambiance flippante du film, est surtout du à la prestation de Jack Nicholson plutot qu'à la réalisation (bien qu'elle en ai une part).



j'ai pas détesté Eyes Wide Shut (bien que super spécial)


Soporifique.

Orange mécanique peut être critiquable mais formellement il est aboutit aussi.


Orange Mécanique est très inégal en qualité. Les scènes de viols et de tortures font trop « cliché », par contre toutes les scènes de la rééducation de Malcolm McDowell sont insoutenables tant elles sont réalistes.

Je n'ai pas compris l'engouement qu'à susciter ce film. Je suis d'accord pour dire que Kubrick était un précurseur, et je pense avoir compris le message du film (je n'ai pas lu le livre) sur la violence. Je pose une question a ceux qui l'on lu, a t'il été fidelement adapté ? Si oui, le message qu'il fait passer n'est pas le sien. Le fait de montrer de façon crue des scènes violentes (viols, affontements...) était avant-gardiste, mais n'est pas pour moi synonyme de talent.


La plupart du temps ce sont des films très maîtrisés , il refait souvent les scènes 50 fois avant d'obtenir le résultat qu'il aime, c'est un drôle de cinéaste qui impose quand même le respect Kubrick. Il a un sens de la mise en scène, du cadrage, mais c'est sûr que la contrepartie c'est qu'on peut parfois s'ennuyer. Faut que ça plaise



Kubrick représentait un certain type de cinéma très en vogue dans les années 70, plus proche du cinéma d’art et d’essais ou indépendant que du cinéma blockbuster made in Hollywood.

D’après ce que je sais de lui, c’était un éternel insatisfait, tyrannique et cruel avec ses acteurs, un peu à la Hitchcock. Il n’hésitait pas à pousser les acteurs dans leurs derniers retranchements afin d’obtenir un maximum d’émotion et de sincérité. Dans certains de ses films, ça passe, dans d’autre, ça casse.

Pour l’anecdote, lors de ses funérailles, pas un des acteurs qu’il a dirigés n’est venu lui rendre un dernier hommage, ça veut dire beaucoup de choses…

C’était aussi un homme qui doutait de tout et surtout de lui et de son talent de réalisateur, il a d’ailleurs détruit les bandes originales de son premier long métrage parce qu’il estimait que le film n’était pas parfait.

C'est sûr qu'un kubrick ça va être différent d'un Spielberg ou d'un Lucas. Ben et certains n'aiment pas les deux derniers !!


D'accord Kubrick a "marqué" le cinéma par son style personnel, mais de là a dire qu'il l'a "révolutionné" et que c'est "le réalisateur"... Il est loin de plaire à autant de gens qu'on ne le pense.

Je te rejoint sur un point, Lucas ( malgrès toute l'admiration que j'ai pour lui ) a eu son heure de gloire entre 1977 et 1983, aujourd'hui il est devenu ce qu'il a toujours combattu : une pompe à fric, c'est même pas lui qui réalise ses films, c'est des tonnes de mecs qui lui machent le boulot et lui il dit si il en veut ou pas pour ses films, aucune créativité ^^ Sur ce point, Kubrick surpasse Lucas car il fait des trucs pour le moins originaux (nazes mais originaux). Mais il y a une chose qui fait toute la difference : on se fait pas chier devant un SW alors que devant 2001 je te raconte pas l'ennui.

Lucas a quand même poussé certanis réalisateurs comme James Cameron Peter Jackson , Ridley Scott , Ron Howard à faire du cinéma.

Je cite que les deux premiers

James Cameron : "J'ai vraiment été stimulé par Star Wars. En fait j'en ai même quitté mon travail de camionneur. A cette époque, je me suis dit " Mince, quelqu'un d'autre l'a fait." Mais en même temps , j'ai pensé " Oui c'est possible.

Donc si moi je dois le faire, il faut que je m'y mette maintenant " C'est vraiment le film qui ma motivé pour me faire bouger en tant que cineaste.

Peter Jackson : Ce film avait non seulement des thèmes très forts et des histoires profondes, mais il etait réalisé d'une maniere bien plus crédible et bien plus excitante que tout ce que nous avions vu auparavant.

"C'etait le film parfait pour insuffler un sentiment de merveilleux et un vrai enthousiasme à l'idée de de devenir cinéaste"


Concernant Spielberg même si j'apprécie ce réalisateur , je reconnais que certains de ses films ne m'ont pas plu.

Tout ça pour dire que je ne trouve pas que Kubrick soit un "génie" du cinéma. Un réalisateur audacieux, certes, mais l'audace est une marque de caractère, pas un talent. Pour moi des réalisateurs qui ont vraiment un talent ce sont par exemple Tim Burton ou Michel Gondry. ( Ce n'est qu'un exemple hein ?)
Modifié en dernier par Doctor Jones le lun. nov. 05, 2007 8:41 pm, modifié 1 fois.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 257888
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » lun. nov. 05, 2007 8:39 pm

OUaip je te rejoins évidement sur pas mal de choses, je ne sais pas trop si on peut dire que Kubrick est un génie en effet (Je suis moi-même à vrai dire beaucoup moins marqué par lui que d'autres en comparaison, quand on voit le culte que certains lui portent - Même si j'ai une vision beaucoup moins négative que toi apparemment - visiblement tu l'aimes vraiment pô du tout :lol: )

Qu'est-ce qui différencie le génie du talent c'est difficile à dire ; Concernant Burton j'aime évidement beaucoup ses films (et en général j'ai tendance aussi à moins m'ennuyer que devant les Kubrick, mais puis-je pour celà affirmer que Burton est un génie du 7ème art et Kubrick non, c'est difficile à déterminer. Pour moi les deux ont du talent, et l'expriment à leur manière, les deux sont audacieux comme tu dis. Après qu'est-ce qu'un cinéaste génial .............. Grande question. Chacun voit midi à sa porte.

Pour ma part ya pas mal que réalisateurs que j'aime beaucoup, de Peter Jackson à Polanski en passant par Burton (pour certains films) Spielberg (qui a marqué ma jeunesse) Shyamalan (pour ses ambiances si spéciales) Mallick (depuis peu en fait) Cameron évidement (qui a la modestie de citer Lucas comme une espèce de maître ou d'inspirateur mais qui à mes yeux par exemple le DEPASSE ^^ ) etc etc et d'autres évidement (parmi lesquels Kubrick .. )

Moi j'ai aimé Barry Lyndon. Tu dis qu'il est "chiant" mais après qu'est-ce qu'un film chiant. C'est subjectif. Pour toi c'est quoi ? Un film ou il n'y a pas un rythme soutenu ? De l'action à gogo (comme dans Star wars ? ) C'est un peu dommage d'avoir cette vision du cinéma je trouve on passe à côté de beaucoup de choses.

Shining est bon même si je préfère de loin le livre d'ailleurs même Stephen King a déclarer que le film de Kubrick n'était pas fidèle à son bouquin. (il a d'ailleurs réalisé sa propre adaptation) De plus, je trouve que l'ambiance flippante du film, est surtout du à la prestation de Jack Nicholson plutot qu'à la réalisation (bien qu'elle en ai une part).


Ouaip. D'ailleurs si j'ai aimé la version de Kubrick j'ai pour ma part encore plus aimé celle du film sorti plus tard (ou téléfilm je sais pas trop, le machin en deux parties la !) évidement pour son rapprochement avec l'esprit Stephen King (j'adore Stephen King et c'est vrai que Kubrick n'a pas vraiment fait du stephen King dans son oeuvre, de même que Tim Burton n'a pas fait du Batman avec ses films ^^

Mais on les aime pour d'autres choses .......... C'est ce qui s'appelle l'audace justement comme tu disais. C'est ça aussi qui peut faire la force d'un cinéaste.

j'adule Peter Jackson mais je ne lui pardonne pas certaines violations de Tolkien (à bien des égards, si 50% des scènes de la trilogie du seigneur des anneaux sont très "tolkieniennes" - et je le remercie pour celà !!!! - Si 25 % des scènes ne sont pas tolkieniennes mais beaucoup plus "jacksoniennes" - mais pour l'aspect génial de jackson , qui a su parfois apporter une touche allant j'ai trouvé jusqu'à magnifier encore plus le seigneur des anneaux - ouais parceque les bouquins comportent aussi des passages ennuyeux, qui passent mieux dans les films ^^ - je l'en remercie évidement aussi et ça c'est très bien !

mais on a aussi 25 % de scènes qui sont une vraie violation de l'oeuvre écrite, et ça c'est pô bien du tout. Mais bon.

c'est la marque Jackson, aucune oeuvre littéraire n'est jamais vraiment adaptée parfaitement et parfois les cinéastes qui cherchent trop à honorer l'écrivain tombent dans le piège de la médiocrité (lorsque l'audace n'est pas là c'est à double tranchant ... Ca peut conduire à l'ennui )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 257888
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » lun. nov. 05, 2007 9:11 pm

Tiens entre parenthèse c'est marrant qu'on en parle mais Barry Lyndon passe ce soir à la TV ^^
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Doctor Jones
Le Deuxième Âge
Le Deuxième Âge
Avatar du membre
Messages : 16096
Enregistré le : sam. janv. 29, 2005 12:06 pm

Messagepar Doctor Jones » lun. nov. 05, 2007 9:27 pm

phoenlx a écrit : Cameron évidement (qui a la modestie de citer Lucas comme une espèce de maître ou d'inspirateur mais qui à mes yeux par exemple le DEPASSE ^^ ) etc etc et d'autres évidement (parmi lesquels Kubrick .. )


Concernant, Terminator 2 c'est ILM ( Société de Lucas ) qui as fait les effets spéciaux, de même que ceux de Pirates des caraibes, ainsi que ceux d'autres long -métrages, ect...

Et Cameron a dit que Star Wars c'était "2001, L'Odyssé de l'Espace " poussé à une vitesse grand V ( Par cette phrase il conforte mon point de vue sur Kubrick ) et que cela a été un évènement marquant dans les effets visuels "

Et Ridley Scott a dit également que Star Wars la beaucoup influencé quand il a réalisé " Alien ".

Attention je ne dit pas que Lucas est parfait, c'est un excellent réalisateur mais il ne sait pas diriger les acteurs. ( Il le confirme lui-même ) Sa saga ainsi que celle de Gene Roddenberry qui se nomme Star Trek ( même si j'aime pas ) ont eu un énorme impact culturel que ce soit dans différents films ou séries ou parmi la technologie ( surtout ce qui concerne le domaine l'aérospatiale ).

Moi j'ai aimé Barry Lyndon. Tu dis qu'il est "chiant" mais après qu'est-ce qu'un film chiant. C'est subjectif. Pour toi c'est quoi ? Un film ou il n'y a pas un rythme soutenu ? De l'action à gogo (comme dans Star wars ? ) C'est un peu dommage d'avoir cette vision du cinéma je trouve on passe à côté de beaucoup de choses.


Ah non pas que de l'action à gogo, j'ai l'esprit ouvert tout de même, par exemple j'arrive à rester devant un Tarantino, un Cronenberg ou un Lynch même si c'est " special " j'apprécie ces films sans m'ennuyer tout en cherchant à comprendre.

Mais concernant Kubrick j'accroche pas. Quand je regarde un film de Kubrick (parmi ceux que j'ai vu ) je ressens la même chose devant un épisode ou un film de Star Trek ( Films et Series confondues ). C'est chiant car il ne se passe rien, c'est lent. ( Sauf que les scénarios de Star trek ne sont pas décousus )


Tim Burton n'a pas fait du Batman avec ses films ^^


Oui même si il na pas fait du Batman, j'ai bien aimé son approche de l'oeuvre de Bob Kane et il na pas tourné des scènes de Gotham City " de jours " au moin il a compris ça, car sa vision de Gotham City est magnifique.

Schumacher il a pas fait du Batman avec ses films mais il a fait de la daube par contre


c'est la marque Jackson, aucune oeuvre littéraire n'est jamais vraiment adaptée parfaitement et parfois les cinéastes qui cherchent trop à honorer l'écrivain tombent dans le piège de la médiocrité (lorsque l'audace n'est pas là c'est à double tranchant ... Ca peut conduire à l'ennui )


C'est comme le Da Vinci Code je n'ai pas lu le livre, mais le film est ennuyeux à mourrir , même l'excellent casting ne sauve pas la mise.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 257888
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » lun. nov. 05, 2007 10:14 pm

Même avis pour le Da Vinci code évidement.

Et Ridley Scott a dit également que Star Wars la beaucoup influencé quand il a réalisé " Alien ".

Attention je ne dit pas que Lucas est parfait, c'est un excellent réalisateur mais il ne sait pas diriger les acteurs. ( Il le confirme lui-même ) Sa saga ainsi que celle de Gene Roddenberry qui se nomme Star Trek ( même si j'aime pas ) ont eu un énorme impact culturel que ce soit dans différents films ou séries ou parmi la technologie ( surtout ce qui concerne le domaine l'aérospatiale ).


Ben c'est ça en fait il faut se replacer dans le contexte de l'époque, Lucas avec la guerre des étoiles a été un peu le premier à faire du space opéra , à faire une vaste fresque spatiale et en ça je ne nie pas qu'il soit un pionier, après c'est clair que d'autres ont suivi (et d'ailleurs concernant les films spaciaux de type épopée je ne dis pas que certains l'aient dépassé lol en fait dans mon cas ma déception vient surtout du fait que j'aimerais voir des films encore meilleurs. mais il est évidement un étalon dans le genre "space opera"

Quand je citais Cameron avec Terminator (c'est un exemple parmi d'autres) que je préfère personellement en fait c'est juste pour dire aussi qu'il n'y a pas que le space opera en SF (certains sont très marqués par ça à travers Star wars, mais moi ce que j'aime dans la SF c'est pas forcément que ça

cf des oeuvres comme Matrix ou autre .. La SF c'est très vaste (tout comme la fantasy finalement )

La force de Lucas qui fait qu'il est encore très respecté maintenant je pense que c'est parcequ'il a initié un genre , et il a été l'un des premiers à faire comme ça des films épiques spatiaux "futuristes" (je met entre guillemet à cause du "Il y a longtemps dans une galaxie lointaine" lol

C'est venu (comme 2001 de Kubrick) un peu après les pioniers de la vraie conquête spatiale dans les années 70 et tout et ça a du pas mal jouer aussi

A l'époque forcément pour ceux qui voyaient ça au ciné, ou pour les jeunes qu'on était (moi moins que d'autres mais peut-être parceque j'ai pas été les voir au ciné ces films) ben ça marque !! Ca évoque le rêve et tout, c'était pas courant

Aujourd'hui c'est différent. Les films ont vieilli au niveau des effets (et contrairement à toi j'aurais tendance à dire que je préfère presque les Star wars plus récents, même si je me suis par exemple fais chier à mourir devant la scène de la course aérienne dans l'épisode 1 .. ) mais l'opus 3 par exemple est pour moi de loin le meilleur de la double trilogie.

Non seulement il bénéficie d'effets spéciaux modernes, il est donc plus prenant à ce titre , mais il est aussi pas mal maîtrisé au niveau du jeu des acteurs et tout, c'est le plus sombre, etc. Sinon c'est vrai aussi que Lucas sait mal diriger ses acteurs et ça je trouve que ça se remarque.

Pour moi c'est un élément qui compte dans un film. Je ne nie pas que ce mec soit une espèce de pionier (comme peter jackson est un pionier en insuflant un vrai souffle sur la fantasy au cinéma, comme Spielberg a été une espèce de pionier aussi avec ses films à grand spectacle souvent doublés d'un fond qui se veut intelligent ( derrière Jurassic Park on a des concepts intéressants comme le clonage d'espèces paléontologiques etc avec toutes les interrogations philosophiques qui vont avec etc. Après évidement selon les films ça passe plus ou moins bien : Jurassic park n'est sans doute pas le meilleur exemple de maîtrise à cause d'autres aspects du film (des scènes pour amuser le public neuneu etc )

Pour moi Lucas et Spielberg sont des réalisateurs un peu comparables que je ne m'amuserai pas à dénigrer, ils ont clairement apporté un truc au cinéma, ils ont marqué de leur emprunte le 7ème art, ils ont apporté une sacré pierre. Pour beaucoup de monde Star wars c'est les premiers émoi science fictionnels au ciné, pour moi Spielberg c'est les films à grand spectacle de ma jeunesse, et des films ou souvent je pouvais à la fois éprouver le kif d'apprécier des scènes d'action assez détonnantes, et en même temps je l'avour apprécier un certain fond, mon amour des sciences, de l'espace et tout ça a évidement été titillé par certains de ses films.

Mais malheureusement je leur reproche à tous les deux justement d'avoir été juste des espèces d'initiateurs, mais d'avoir été en quelque sorte un peu pris dans le piège de leur propre succès. Tous les deux en font trop. Au bout d'un moment en tout cas (pour Spielberg peut-être pas pour certains des premiers films, très particuliers mais cultes quoiqu'il en soit : Les dents de la Mer et tout ça. Et est sublime et il m'émeut toujours beaucoup (c'était mon premier film au ciné !! ca marque !!! Comme beaucoup de gamins je jouais avec l'espèce de petit ET animé qui se vendait à l'époque, c'est pratiquement les moments les plus lointains dans ma mémoire, je peux pas oublier ce film, que j'ai revu plus tard d'un oeil plus adulte et dont j'ai toujours perçu avec un grand plaisir émotionnel toute la saveur) Je met aussi à part une oeuvre comme La liste de Shindler (décidément LE film de Spielberg à part, pour moi son chef d'oeuvre absolu, même si en matière de film sur la Shoah je préfère le Pianiste de Polanski) J'aime moins par contre les récents IA ou quelques autres. Et Munich je le place parmi les bons films (sans plus et non sans défauts)

Pour moi Spielberg est un cinéaste qui m'a marqué mais ce n'est plus désormais mon réalisateur culte. Lucas l'a jamais été et il l'est pas non plus. Je reconnais ce qu'ils ont apporté , je reconnais que c'est du lourd, je reconnais qu'ils ont influencé en quelque sorte le cinéma , qu'ils marquent l'Histoire.

Après mes cinéastes cultes actuels sont d'autres personnes en fait. Que je me suis mis à apprécier en fait plus tard dans le temps. je citais Cameron tu citais Scott, que j'avais oublié. On peut pas oublier non plus les frères Wachovski (même si c'est que pour l'impact de Matrix)

Ils font des oeuvres qui sont plus proches de la définition que je me fais d'un chef d'oeuvre en fait. Qu'ils soient tous peut-être les "fils spirituels de " ben c'est possible (d'ailleurs tout le monde est le fils de quelqu'un) mais pour moi il y a des tas de personalité aujourd'hui qui sont au moins aussi "grands" qu'un Lucas par exemple.

Et pour la fantasy je suis persuadé qu'il y a quelque part dans le monde un "Peter Jackson bis" (ou meilleur) qui sommeille quelque part. reste simplement l'occasion pour que son talent explose et en fait j'ai confiance. j'adule Jackson mais mon souhait est qu'un jour il soit dépassé et en fait quelque part je crois vraiment que ça finira par arriver évidement.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Doctor Jones
Le Deuxième Âge
Le Deuxième Âge
Avatar du membre
Messages : 16096
Enregistré le : sam. janv. 29, 2005 12:06 pm

Messagepar Doctor Jones » lun. nov. 05, 2007 10:58 pm

phoenlx a écrit : mais moi ce que j'aime dans la SF c'est pas forcément que ça, cf des oeuvres comme Matrix ou autre .. La SF c'est très vaste (tout comme la fantasy finalement )


Je suis du même avis que toi ça rejoins ce que j'ai dit dans mon premier post.


A l'époque forcément pour ceux qui voyaient ça au ciné, ou pour les jeunes qu'on était (moi moins que d'autres mais peut-être parceque j'ai pas été les voir au ciné ces films) ben ça marque !! Ca évoque le rêve et tout, c'était pas courant


Je les aient pas vu au ciné vu que je n'étais pas né à l'époque, mais c'est lors de leurs passages à la télévision que j'ai découvert ces films.

Aujourd'hui c'est différent. Les films ont vieilli au niveau des effets


Oui mais n'oublie pas que les 3 films ont été entierement remastérisés et retouchés en 2004 lors de la sortie du coffret dvd, certes il reste quelques défaults mais les 3 films retrouvent une seconde jeunesse.

(et contrairement à toi j'aurais tendance à dire que je préfère presque les Star wars plus récents, même si je me suis par exemple fais chier à mourir devant la scène de la course aérienne dans l'épisode 1 .. )


J'aime les deux trilogie mais la première reste la meilleur au niveau des scénarios

mais l'opus 3 par exemple est pour moi de loin le meilleur de la double trilogie.


Oui je suis du même avis.

Non seulement il bénéficie d'effets spéciaux modernes, il est donc plus prenant à ce titre , mais il est aussi pas mal maîtrisé au niveau du jeu des acteurs et tout, c'est le plus sombre, etc.


C'est celui qui contient le plus de scènes d'actions également, tu la acheté le jour de la sortie il me semble ? ( Comme moi quoi )

Lucas aurait du avoir un Oscar pour ce film dans la catégorie " effets visuel et effets speciaux " et c'est King-Kong qui la eu, Lucas ne la pas eu car il avait critiqué le systeme hollywoodien ( il a toujours voulu être independant , d'ailleurs il l'est ) c'est pour ça que depuis le premier épisode de la première trilogie. Il na plus eu d'oscars , King Kong est un bon film mais niveau visuel Star Wars 3 le surpasse largement.

Sinon c'est vrai aussi que Lucas sait mal diriger ses acteurs et ça je trouve que ça se remarque.


Rien que le fait de lui en parler ça l'irrite car il sait que ce n'est pas son point fort.


( derrière Jurassic Park on a des concepts intéressants comme le clonage d'espèces paléontologiques etc avec toutes les interrogations philosophiques qui vont avec etc. Après évidement selon les films ça passe plus ou moins bien : Jurassic park n'est sans doute pas le meilleur exemple de maîtrise à cause d'autres aspects du film (des scènes pour amuser le public neuneu etc )


Vu que tu parles de Jurrassic Park , va faloir que je pense à me procurer le coffret des 3 films un de ces 4.

Pour moi Lucas et Spielberg sont des réalisateurs un peu comparables que je ne m'amuserai pas à dénigrer, ils ont clairement apporté un truc au cinéma, ils ont marqué de leur emprunte le 7ème art, ils ont apporté une sacré pierre. Pour beaucoup de monde Star wars c'est les premiers émoi science fictionnels au ciné, pour moi Spielberg c'est les films à grand spectacle de ma jeunesse, et des films ou souvent je pouvais à la fois éprouver le kif d'apprécier des scènes d'action assez détonnantes, et en même temps je l'avour apprécier un certain fond, mon amour des sciences, de l'espace et tout ça a évidement été titillé par certains de ses films
.

Je suis tout à fait d'accord.

Mais malheureusement je leur reproche à tous les deux justement d'avoir été juste des espèces d'initiateurs, mais d'avoir été en quelque sorte un peu pris dans le piège de leur propre succès. Tous les deux en font trop.


Surtout Lucas il est devenu une pompe à fric, alors qu'il a toujours combattu ce mouvement, il m'enerve a ressortir plusieurs fois le même coffret de la premiere trilogie.



Pour moi Spielberg est un cinéaste qui m'a marqué mais ce n'est plus désormais mon réalisateur culte. Lucas l'a jamais été et il l'est pas non plus. Je reconnais ce qu'ils ont apporté , je reconnais que c'est du lourd, je reconnais qu'ils ont influencé en quelque sorte le cinéma , qu'ils marquent l'Histoire.


C'est vrai que les derniers Spielberg sont pas top ,La guerre des mondes j'ai été déçu, Attrappe -moi si tu peut , c'est sympa mais je le regarderais pas plusieurs fois . De toute façon il na plus rien à prouver, j'ai hâte de voir Indiana Jones 4.



Et pour la fantasy je suis persuadé qu'il y a quelque part dans le monde un "Peter Jackson bis" (ou meilleur) qui sommeille quelque part. reste simplement l'occasion pour que son talent explose et en fait j'ai confiance. j'adule Jackson mais mon souhait est qu'un jour il soit dépassé et en fait quelque part je crois vraiment que ça finira par arriver évidement.


Ca arrivera quand on s'y attendra pas. :wink:
Modifié en dernier par Doctor Jones le lun. nov. 05, 2007 11:34 pm, modifié 2 fois.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 257888
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » lun. nov. 05, 2007 11:24 pm

ouais exact j'ai acheté Star Wars 3 le jour de la sortie et je regrette pas il m'arrive de le revoir, j'aime beaucoup les scènes finales quand Anakin est passé Vador, le combat et tout ça ! En fait pendant tout le film j'ai hâte d'arriver à ces scènes ..

Me souvenais plus qu'il était sorti l'année de King Kong je croyais que c'était avant. King Kong ouais pour els effets ben moi je l'ai trouvé pas mal du tout (même si la scène de la poursuite par les dinosaures dans l'espèce de pente montagneuse est mal foutue) le problème est plutôt que Peter Jackson en fait parfois trop. C'est la démesure (et en ce sens lol je trouve qu'il "fait un peu son Lucas") c'est une des raisons pour lesquelles j'ai moins aimé King Kong dans sa réalisation que SDA, globalement bien plus maîtrisé (et qui respire un PJ plus "modeste" )

King Kong c'est le PJ qui "commence à prendre la grosse tête ; je l'ai ressenti un peu comme ça mais ça reste un grand film. C'est pas les effets visuels trop mon problème moi .. C'est peut-être finalement plutôt que King Kong me passionne pas des masses lol mais j'avais aimé ce film (sans plus)

Je sais pas si Lucas aurait mérité un oscar ; PJ aussi s'était pas trop montré "lèche botte" avec le système hollywoodien, il était d'ailleurs réputé pour son indépendance jusqu'au SDA or Le retour du roi avait quand même rafflé le pactole lol Donc pour moi ça veut pas toujours dire grand chose, sinon pour King Kong j'ignorais totalement que ce film avait eu des oscars (depuis SDA je suis plus trop les oscars) A mon avis ya sans doute aussi un effet inertie après le SDA : PJ va être attendu à chaque film maintenant, c'est devenu un nom.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 257888
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » ven. août 21, 2009 10:20 am

Je rebondis ici à la petite discussion que nous avions moi et Ayoros il y a quelques jours sur MSN , à propos de la "bonne" et de la "mauvaise" littérature.

Il y a 3 jours j'évoquais une saga de science fiction énorme que je lis depuis quelques années, un peu par étapes : l'Aube de la nuit, d'Hamilton (voir le topic) qui m'avait été conseillée par Esse, posteuse ici. J'évoque ici aussi souvent, ça n'aura échappé à personne, mon attirance pour un autre auteur de SF vraiment très bien à lire, Isaac Asimov, ou encore un auteur comme JRR Tolkien pour la fantasy, et d'autres membres enrichissent sans cesse ce forum de posts à propos de leur passion pour ces genres de la littérature de l'imaginaire, ou même le cinéma.

Je voudrais ici défendre ce genre et dire à quel point je pense que ces oeuvres participent à forger le goût de la lecture, au sens noble comme l'évoquait un jour Neault sur un topic ici (que je ne retrouve plus) ; Non seulement c'est souvent passionnant ( même s'il y a sans doute aussi de la très mauvaise science fiction, et de la très mauvaise fantasy , et tout dépend ce que chacun recherche en fait , mais il y en a pour tous les goûts)

Mais outre celà, ces oeuvres nourrissent l'âme de bon nombre de thèmes de réflexion intéressants, et je trouve que pour celà, la littérature de l'imaginaire (SF et fantasy en gros) sont parfois encore mieux à même de le faire que les livres "réalistes" comme le sont bon nombre d'oeuvres dites "académiques", que je ne renie évidement pas pour autant.

Je ne chercherai jamais à dire qu'un Hamilton "vaut mieux" qu'un Molière ou qu'un Pascal. Mais certains "coincés de l'académisme" qui ne jurent que par ce qui est ancien, en art, en littérature ou autre, passent malheureusement souvent à côté de choses très intéressantes. Ayoros , qui semble à l'inverse jurer pas mal par la littérature classique, pourra contre argumenter s'il le souhaite ^^

Je suis mille fois d'accord évidement pour constater l'étendue lamentable de toutes les conneries qui sortent sans arrêt dans le commerce aujourd'hui, tous ces "romans de plage pour bonne femme" , ces auteurs qui "chient du texte" à connotation sexuelle voire vulgaire, des histoires sans intérêt ou de bas niveau, niveau caniveau, ou qui pondent des mots pour faire du fric avant tout en surfant sans talent sur des thèmes à la mode, cette littérature "pop corn" qui existe et se répand (et c'est regrettable) tout comme un certain "cinéma pop corn" se répand aussi (il m'arrive ceci dit d'aimer aussi ce dernier, mais évidement pas pour les mêmes raisons "nobles" pour lesquelles j'aime le seigneur des anneaux ou autre... ) Mais prenons garde à ne pas tout confondre, tout mélanger.

Non !! la SF et la fantasy ne sont pas des "sous-genre" comme certains cherchent à nous en imposer l'idée, et les oeuvres qui appartiennent à ces genres classés souvent à tort simplement "populaires" voire "enfantins" méritent qu'on rappèle à quel point cette idée mérite d'être fermement combattue. ça rejoint finalement les débats qu'on a eu parfois à propos des mangas ( dont certains sont très riches en matière de thématiques, de profondeur, et très adultes, loin des fameux clichés de certains médias mais c'est pareil pour les mangas, certains rabaissent le genre et certains mélangent tout ; or comme en littérature, comme au cinéma, quels que soient les genres, on a du bon et du mauvais )

C'est pas mal pour ça aussi que ce petit forum que je gère ( et que j'aime parfois un peu considérer comme un "forum de Geek" avant tout ) existe et a son utilité. Ici on ne cherchera jamais à classer ce qui est inclassable, à établir des échelles de valeur absurdes. Ici on ne rabaissera jamais un Molière !!!! Mais en revanche, on n'enfoncera jamais un Tolkien ou un Asimov !!

Ici, on se battra souvent, avec nos mots à nous, pour défendre ce qu'on aime, le cinéma qu'on aime, la culture qu'on aime , les livres, les genres qu'on aime, fussent-ils malaimés par une certaine critique "coincée du c**". Mais ça ne signifiera pas non plus affirmer que tout se vaut, non , car nous sommes des individus intelligents, du moins, je le souhaite de la part de mes membres (et de moi-même) mais tout sectarisme est à combattre, et parfois, certains en font preuve aussi quand il s'agit de juger du goût des autres.

( ----> cf allociné par exemple !!!!! )

Je ne remercierai donc jamais assez Esse de m'avoir un jour envoyé cette claque, en m'ouvrant les yeux à moi aussi, m'incitant aussi à "sortir de Tolkien" lorsque j'étais trop enfermé "dedans" pour découvrir Hamilton, que j'ai eu du mal à aimer mais dans lequel j'ai fini par entrer , et je ne doute pas qu'après Hamilton bien d'autres expériences m'attendent encore. Car il m'arrive à moi aussi d'être animé de cette même connerie de temps à autres, mais aujourd'hui je réalise qu'on peut lire (et aimer) Hamilton, tout en adulant toujours autant Tolkien (que je continue d'ailleurs à lire avec encore plus d'avidité qu'il y a 4 ans, et sans doute avec un regard beaucoup plus riche qu'à l'époque de mes premiers topics sur le forum, finalement parfois très simplets). Et évidement sans renier Micromégas de Voltaire, Rabelais , les tragédies grecques , les philosophes des lumières, Zola ou Victor Hugo.

C'est bien pour ça que même s'il rentre l'an prochain dans la cour des grands , la prépa littéraire, je ne saurai que trop conseiller à Ayoros de mettre ses idées préconcues de côté et de ne pas hésiter à se plonger dans la SF et la fantasy (mais la bonne !!! ) aussi bien en matière de livres que de films ( une oeuvre comme Matrix par exemple, qu'on l'aime ou qu'on la renie finalement , est une oeuvre qui ne se "zappe pas" !!! ) Tolkien est un écrivain qu'il faut au moins avoir essayé de lire. Même si je pense qu'on peut aussi attaquer la fantasy, et la SF , par bien d'autres angles (après tout, bien plus jeune, ce ne sont pas par ces auteurs et oeuvres que moi-même je les ai attaqué !!! ) Une chose me semble évidente, en se fermant catégoriquement à ces univers, je pense qu'on se rabaisse malgré soi.

Il faudrait certes plusieurs vies pour tout connaître rien que des auteurs classiques (et même des auteurs de l'imaginaire !! ) Je comprend donc que certains fassent des choix. Moi par exemple, j'ai choisi d'approfondir Tolkien (ce qui me donne encore de longues heures de lecture de cet écrivain devant moi) plutôt que passer plus de temps à lire d'autres auteurs, mais je le fais quand même à l'occasion (moins souvent que d'autres !!! ) A moins de passer sa vie à lire, il faut bien trier en fonction de notre temps libre !!

Rejeter ces genres de l'imaginaire en tout cas est absurde. On ne peut que sortir grandi à les lire, et non amoindri, intellectuellement, et en plus, on s'amuse bien, très souvent. Le plaisir est allié à l'enrichissement intellectuel. Que demander de plus ^^
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 257888
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » ven. août 21, 2009 10:36 am

A travers ce topic je voudrais d'ailleurs aussi passer un deuxième coup de gueule parallèle, à propos de la non séparation très fréquente, dans les rayons librairie des magasins, entre la fantasy et la SF. Voir mélangés des auteurs comme Tolkien aux auteurs SF me gêne, ce mélange dénote à lui seul à quel point certains renient ces deux genres , en les amalgamant un peu comme de la "sous-littérature" , les considérant un peu comme une chose unique de moindre intérêt etc ;

c'est plus que regrettable.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

ayoros13
divinité éveillée
divinité éveillée
Avatar du membre
Messages : 8231
Enregistré le : jeu. nov. 02, 2006 10:46 am
Localisation : sarkoland

Messagepar ayoros13 » ven. août 21, 2009 1:18 pm

Moi fred ce que je critique c'est tout le bousin ultracommercial que l'ont voit dans nos magasins et librairies de nos jours : Marc Levy, Musso etc Des auteurs de merdes qui font du bousin pour la populace, du bousin que l'on devrait meme pas appeler littérature et que l'on devrait bruler à la cheminé. De nos jours tout obéit à la loi de l'offre et de la demande, meme la littérature, donc on voit émmerger des écrivains (enfin des personnes qui se disent écrivains) qui font des livres qui obéissent aux règles de la loi du marcher, qui font des livres en fonction de ce qu'aime le peuple dont le niveau d'éducation moyen est bas.....Conséquence : on a plus trop une bonne littérature puisque qu'on nous vend des livres comme on vend de la bouffe : beaucoup de communication pour un mauvais produit, on cherche ce que va aimer la ménagère moyenne ...
Avant on avait une société différente, ou seule une petite partie de la population lisait, et cette population était fortement cultivé, donc on avait de bons auteurs et qui n'avaient pour visé de se faire de la tune. Maintenant le but c'est se faire de la tune, de la tune et de la tune!

Les écrivains avant transmettaient des valeurs, savaient analyser la psychologie humaine, allaient pour souvent au dela du cliché cela car c'était destiné à un public hautement cultivé ; ils savaient avoir un style maintenant la grande majorité des écrivains écrivent des bousins, des clichés bon pour émoustiller les jeunes femmes, de la niaiserie sentimentale sans fond, sans style cela car le public visé est moins cultivé, est plus dans la populace qu'autre chose.

Pour moi ces nouveaux écrivains sont inutiles à lires, devraient limite etre pendu (j'abuse un peu xD), à quoi ca sert de lire si c'est pour entendre des discours que l'on peut entendre à tout moment, à quoi ca sert de lire pour entendre des idées vulgaires ; moi quand je lis un livre c'est pour connaitre une pensée, une analyse, une métaphysique, c'est pour analyser des moeurs, un écrivains doit nous mettre en avant une morale, des idées , une image de l'homme profonde , bin de nos jours les écrivains pour beaucoup ne savent plus faire cela, ils sont les esclaves de la société de consommation, ne transmettent plus de valeurs , d'idées...

Pour la SF et la héroic fantaisy j'en ai très peu lu donc je peux rien dire, mais je pense qu'il peut y avoir des grandes oeuvres dans ces genres mais aussi du bousin commerciale destiné à la populace.
L’homme n’est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l’ange fait la bête » Pascal

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 257888
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » ven. août 21, 2009 2:14 pm

Je suis parfaitement d'accord avec ta conclusion en fait. La SF et la fantasy aussi ( en tant que genre à part) contient ses chef d'oeuvre comme ses oeuvres plus commerciales ; Même si je ne prétend pas en avoir lu des masses (par rapport à d'autres lecteurs qui en ingurgitent sans cesse) je pense que c'est un peu le cas :?

Je rejoins malheureusement ce que tu dis sur l'évolution négative de l'époque actuelle sur l'art littéraire (si on prend le tout globalement) et ne faisais que réagir, à travers le topic en fait, à un autre excès inverse qu'il me semble , on ne doit pas avoir qui consiste à dénigrer non plus tout ce qui est nouveau, ou appartenant à des genres - tels la SF et la fantasy - assez "modernes"

La tendance à la vulgarisation de la littérature et à son appauvrissement conduit d'ailleurs je pense à ce genre d'excès inverse, et c'est un ensemble.

Car plus ce que tu dénonces existera , et plus des critiques (tels Naulleau, que tu citais) se renfrogneront je pense dans leur propre coquille en ne jurant que par les littératures plus académiques, classiques, anciennes et autre (encore que j'ai parfois vu Naulleau encenser des oeuvres modernes , et il n'est pas le "pire" je pense)

Je ne connais pas Marc Levy, pour commenter ce que tu dis :lol: Mais je pense qu'on pourrait citer pas mal d'auteurs " de plage"

Je ne suis pas forcément contre la littérature populaire non plus dans son acceptation la plus large. Mettre la littérature à la portée de tous contient aussi des aspects positifs. c'est comme mettre la science à la portée de tous (la vulgarisation, commencée en gros à l'époque de Camille Flammarion pour l'astronomie, très critiqué à l'époque) cette vulgarisation est bonne d'une certaine manière, mais a aussi ses faiblesses : la science que le grand public connait est parfois une science "simplifiée" ; certains reportages , notamment sur l'astronomie et autre, au JT de 20h notamment, sont consternants de conneries ( j'ai tendance à détester par exemple Patrick Hester :lol: )

Il en va de même pour la littérature.

Mais ça peut être bon aussi. Et ce qui est populaire à certaines époques acquiert parfois ses lettres de noblesse avec le temps. Certains auteurs classiques jugés comme faisant partie de la "grande littérature" étaient parfois décriés à leurs époques et classés plus dans le genre "populaire" aussi je pense

Même chose pour certains peintres.

Les époques évoluent aussi, et l'art, la littérature, la science doivent suivre le mouvement Yo ^^ Mais notre époque est certes très bizarre. Tout s'accélère, le monde communique à vitesse grand V, il y a désormais l'essor du net qui bouleverse aussi tout. Chacun est avide de science, de connaissances, les charlatans se multiplient de toute part. Les gens ont accédé en masse et sans doute trop vite (pour le nombre) aux connaissances, à l'instruction, mais quelle instruction ? Le nombre élevé de bacheliers actuels n'est pas pour autant un gage d'intelligence, certains non bacheliers des années 50 étaient sans doute autrement plus cultivés pour l'époque que des universitaires d'aujourd'hui.

Ce qui rejoint une autre de nos discussions récentes ^^


Mais je voulais ici en fait non seulement évoquer un peu ça, suite à notre discut (et c'est bien que tu sois venu apporter ton avis argumenté) mais mettre en avant le genre SF / fantasy en tant que genre à part qui mérite d'être abordé en tant que genre parfois aussi "noble" que les autres. OUI, il contient aussi de la merde, mais comme le reste et oui il contient aussi ses chef d'oeuvre.

Aussi bien en terme de qualité stylistique (un écrivain comme Tolkien à mon sens écrit terriblement bien , dans un style ancien qui rappèle la littérature du Moyen Age et certains romans de la table ronde et autre) que la qualité thématique ( les oeuvres de SF et de fantasy regorge d'enseignements, de philosophie, de réflexions métaphysiques, et le fait de situer les histoires dans un cadre imaginaire, dans des mondes futuristes, dans des passés ou univers parallèles réinventés, est souvent prétexte à des débordements d'imagination de la part des écrivains qui parviennent ainsi à casser certains codes , certaines barrières ;

S'échapper du monde réel pour mieux le critiquer, le commenter ; ces oeuvres parlent paradoxalement souvent de nous, de notre monde, de nos guerres, de nos problèmes , sous des apparences de "mondes imaginaires". Moi je trouve ça souvent encore plus fascinant ; Il n'y a plus aucune barrière du coup il y a un laché total , ces littératures permettent tout et donc , forcément, le meilleur mais aussi le pire en fonction des talents et imaginations des auteurs.

Il y a clairement des oeuvres de fantasy que, perso, je ne tenterais clairement jamais, notamment nombreuses dans les multiples rayons bien remplis des FNAC , malgré certaines couvertures tapageuses ou autre.

Perso, j'adore les romans mondes. ces oeuvres aux dimensions hallucinantes (telles l'Aube de la Nuit d'Hamilton, ou les saga d'Asimov en une tonne de volumes, ou les romans de Tolkien, nombreux, qui s'accréditent les uns les autres et dont on n'a jamais fini de faire le tour) Ces oeuvres sont géniales car on se perd littéralement dedans, elles sont très longues à lire, elles vous occupent des semaines, des mois parfois des années.

Pour moi, elles sont un peu comme les filles de l'ambition des Zola ou Balzac , avec leurs romans qui se déroulaient aussi souvent dans les mêmes univers, avec parfois les mêmes personnages qu'on retrouvait d'une histoire à l'autre, chaque roman apportant une pierre nouvelle à l'édifice. Evidement dans un genre réaliste (ça se passe dans notre réalité) mais l'idée est un peu la même.

Les romans monde me passionnent et je les recherche souvent. Et je trouve que la fantasy et la science fiction sont, actuellement, un peu les seuls genres qui les permettent , ce qui est un peu logique , quand on y pense. L'imaginaire consiste à recréer tout un monde, l'action ne se passe plus dans le notre, il faut tout rebâtir de A à Z , comme chez Tolkien ; Forcément du coup, ça nécéssite de pondre énormément de lignes , si on veut vraiment paraître cohérent, intéressant, exhaustif, et donner un air de vraissemblance le plus grand possible.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

ayoros13
divinité éveillée
divinité éveillée
Avatar du membre
Messages : 8231
Enregistré le : jeu. nov. 02, 2006 10:46 am
Localisation : sarkoland

Messagepar ayoros13 » ven. août 21, 2009 3:54 pm

Fred, il y a des auteurs contemporains très bon, digne d'entrer dans le panthéon des grands, ceux là on réussit à ne pas se faire bouffer par la nouvelle mode de la littérature commerciale. Je pourrais te citer Jorge Semprun, Jean d'Ormesson...Mais ces bons écrivains, héritiers de la vrais littérature doivent représenter même pas 1% des écrivains de nos jours, car de nos jours : tout le monde écrit et tout le monde publit .On voit cela avec toutes ces stars qui se mettent à raconter leur vie en écrivant leur autobiographie (boccolini, Jean Pierre foucault, Sevran........je pourrais pas te les citer ils sont des centaines.) .Ces gens écrivent et sont publiés car ils savent qu'on ne leur refusera pas : ils sont célèbres, aimé du peuple....Mais n'ont aucun talent littéraire, ils veulent juste flatter leur égo, et produisent de la merde !Et ces le rôles au critiques comme Naulleau, Zemmour, Polac de démonter ces déchets littéraires, de remettre les choses à leur places. Mais le pire c'est que c'est boccolini etc quand on leur dit la vérité en face ils s'énervent et jouent dans la mauvaise foi...

En ce qui concerne la vulgarisation, autant cela peut être utile dans la science, quoi que la vulgarisation enlève beaucoup de détail etc donc n'est pas une pure vérité ; autant en littérature : c'est une insulte, la littérature un ART , une oeuvre d'art ca ne se vulgarise pas, une oeuvre d'art ca se comprend, et pour comprendre il faut réfléchir, avoir de la culture, c'est pour cela que pour moi les oeuvres littéraires que notre société produit qui sont bonnes pour le peuples ne sont pas de la littérature, de l'eau déshydraté ce n'est plus de l'eau, bin c'est pareil pour la littérature.

La littérature ne doit pas suivre le mouvement qui est à la mode du "médiocre" du tout est bien du moment que ça rapporte de la tune, car suivre le mouvement ça voudrait dire "faire du bousin commerciale ou un auteur devrait faire une étude marketing avant de faire un livre", car si la littérature suit le mouvement, elle ne sera plus littérature, la démocratisation de la littérature a tué la littérature, bien que subsiste des bons écrivains, c'est comme la démocratisation de l'éducation, ça a tué le niveau de l'éducation national, fred de cela nous en avons parlé, même nous parlions du danger à vouloir démocratiser les prépa et les grandes écoles. Ou a mener la démocratisation de l'éducation ? A la médiocrité, au fait que de nos jours le bac c'est de la monnaie de singe, que le niveau du bac est tjrs plus bas.

La littérature doit rester élitiste, intellectualiste si elle ne veut pas continué à être broyé par notre société.


Mais ça peut être bon aussi. Et ce qui est populaire à certaines époques acquiert parfois ses lettres de noblesse avec le temps. Certains auteurs classiques jugés comme faisant partie de la "grande littérature" étaient parfois décriés à leurs époques et classés plus dans le genre "populaire" aussi je pense



L'époque n'était pas la même, de nos jours nous vivons dans le tout fric, dans le tout commercial. C'est ça qui fait la différence.
Modifié en dernier par ayoros13 le ven. août 21, 2009 7:57 pm, modifié 1 fois.
L’homme n’est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l’ange fait la bête » Pascal

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 257888
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » ven. août 21, 2009 6:20 pm

Tu as lu du D'Ormesson ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

ayoros13
divinité éveillée
divinité éveillée
Avatar du membre
Messages : 8231
Enregistré le : jeu. nov. 02, 2006 10:46 am
Localisation : sarkoland

Messagepar ayoros13 » ven. août 21, 2009 6:54 pm

phoenlx a écrit :Tu as lu du D'Ormesson ?


Non mais j'ai des amis qui m'en ont fait de très belles éloges, des que je pourrais je lirais de ces livres.

Ce genre de vieux monsieurs de la littérature c'est les meilleurs.
L’homme n’est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l’ange fait la bête » Pascal

Menace
Maison de la balance
Maison de la balance
Avatar du membre
Messages : 1340
Enregistré le : ven. janv. 11, 2008 11:52 pm
Localisation : France

Messagepar Menace » ven. août 21, 2009 8:33 pm

D'ormesson, je n'ai jamais pu aimé depuis que mon père m'a dit un jour qu'il écrivit au moment des troubles viticoles de 1976 : les vignerons manifestent l'été entre deux parties de pétanque et l'hiver entre deux parties de chasse.

Pour ce qui est de la médiocrité des œuvres actuelles, je pense qu'il ne faut pas trop se faire trop d'illusion sur les époques précédentes, je me rappelle de Lucien de Samosate qui déplorait que dans les années 160 après une série de campagnes militaires des armées romaines contre l'empire Parthe, une foule d'historiens auto-proclamés se lançassent dans la production d'ouvrages d'histoire sur ce fait. Entre autres choses il s'amuse de la prétention d'un des auteurs qui commençant les premières lignes en grec ionien (la langue d'Hérodote) écrit le reste de son ouvrage en grec de la rue.
Les Francs, peuples fameux, réunis en corps de nation par la main de Dieu, puissants dans les combats, sages dans les conseils, fidèles observateurs de la foi des traités, distingués par la noblesse de la stature...

Préambule à la loi Salique, Ve siècle

ayoros13
divinité éveillée
divinité éveillée
Avatar du membre
Messages : 8231
Enregistré le : jeu. nov. 02, 2006 10:46 am
Localisation : sarkoland

Messagepar ayoros13 » ven. août 21, 2009 8:46 pm

Pour ce qui est de la médiocrité des œuvres actuelles, je pense qu'il ne faut pas trop se faire trop d'illusion sur les époques précédentes, je me rappelle de Lucien de Samosate qui déplorait que dans les années 160 après une série de campagnes militaires des armées romaines contre l'empire Parthe, une foule d'historiens auto-proclamés se lançassent dans la production d'ouvrages d'histoire sur ce fait


Oui les mauvais auteurs ont toujours existé, mais ils n'ont jamais été autant médiatisé, notre société de communication accentue tout, quand on voit que les best sellers de l'été sont les foutreries de marc levy ou autre ca fait peur...

Moi un truc qui me met la rage, c'est quand je vais par exemple à virgin megastore pour m'acheter deux ou trois livres que je dois lire pour la prépa bin je les trouve pas, par contre le dernier jean pierre foucault ou le dernier michel drucker je le trouve partout: en rayon cotoyant les grands auteurs etc .C'est du n'importe quoi, les livres de jp foucault ou de drucker ca mérite l'autodafé rien d'autre ! :twisted:
L’homme n’est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l’ange fait la bête » Pascal

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 257888
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » sam. août 22, 2009 9:59 am

Ce qui m'amuse pas mal dans ton argumentation c'est que tu cites des auteurs comme D'Ormesson comme de grands auteurs actuels sans en avoir lu une ligne :lol:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

ayoros13
divinité éveillée
divinité éveillée
Avatar du membre
Messages : 8231
Enregistré le : jeu. nov. 02, 2006 10:46 am
Localisation : sarkoland

Messagepar ayoros13 » sam. août 22, 2009 11:51 am

phoenlx a écrit :Ce qui m'amuse pas mal dans ton argumentation c'est que tu cites des auteurs comme D'Ormesson comme de grands auteurs actuels sans en avoir lu une ligne :lol:


Le seul que j'ai cité et que j'ai jamais lu c'est d'ormesson.Sinon tout les bons auteurs que je cite c'est que je le ai lu.
L’homme n’est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l’ange fait la bête » Pascal

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 257888
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » sam. août 22, 2009 1:17 pm

D'ac
En tout cas on s'éloigne un peu du sujet du topic :lol: Moi ce que je regrettais surtout c'était un peu cette tendance à souvent considérer le genre SF / fantasy comme de la "sous littérature" pour certains. Or c'est beaucoup plus complexe et mériterait d'être bien plus nuancé (il y a des chef d'oeuvre dans le genre)
Même si ceci dit, pour certaines oeuvres je suis pas mal d'accord, ya aussi pas mal de dérives commerciales.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 257888
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » dim. mai 22, 2011 10:31 am

Fin du site et forum Le cafard cosmique

http://www.cafardcosmique.com/The-End

C'est dommage ce site était une mine d'informations vraiment complète sur les univers SF , je me demande ce qui les a poussé à arrêter
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Science-fiction - Anticipation »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité