Le mouvement cyberpunk

La Science-fiction au cinéma, en littérature, voire en BD : sagas futuristes, space opera, cyberpunk, dystopies, uchronies, récits post apocalyptiques ...
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322705
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Le mouvement cyberpunk

Messagepar phoenlx » jeu. déc. 09, 2010 7:32 pm

Image

Je crée un topic sur le genre cyberpunk afin de non seulement évoquer ce mouvement et ses caractéristiques mais aussi évoquer les nombreuses oeuvres tant du cinéma, de la littérature, que des BD, mangas ou autre qui appartiennent à ce courant ; comme vous le savez sans doute le genre cyberpunk s'est répandu dans les années 80, et il est particulièrement en vogue depuis certaines oeuvres clé comme Blade Runner, Ghost in the shell, Matrix, ou certains romans tels ceux de William Gibson.

ci-dessous : images du premier film d'animation Ghost in the shell (de Mamoru Oshii. si vous ne connaissez pas ce formidable réalisateur je vous invite d'ailleurs à aller visionner son topic)

Image Image

Le cyberpunk est un sous-genre de la science fiction qui décrit en général des univers dystopiques (pou rappel la dystopie est l'inverse de l'utopie : au lieu d'avoir une société imaginaire où tout va bien en gros il s'agit de mondes assez pessimistes, souvent ravagés et contre l'avènement desquels les auteurs souhaitent mettre en garde, les ambiances sont souvent sombres et décrivent des mondes post-apocalyptiques avec peu d'espoir, peu de place pour le rêve) Dans ces oeuvres le futur est assez souvent décrit comme proche de nous, il s'agit rarement de récits se déroulant dans des futurs très lointains, l'idée étant aussi de faire une critique de notre propre société, et l'action se passe sur Terre , ce qui distingue le genre des space opera et autres SF à environnements spatiaux.

Image
Comme oeuvres cyberpunk qui ont marqué le cinéma ou la littérature on peut évidemment citer la trilogie de films Matrix, ou encore le roman Le Neuromancien signé William Gibson qui a d'ailleurs un peu inspiré le film des Wachovski. Le fait que les oeuvres se passent dans un futur assez proche les rend angoissantes car plausibles ; Certaines innovations technologiques décrites par les œuvres cyberpunk au début des années 1980 sont aujourd'hui devenues quasi-réalisables : la matrice, un réseau planétaire reliant tous les individus auquel ressemble de plus en plus Internet, en est l'exemple le plus frappant.

D'autres éléments caractérisent souvent le genre cyberpunk notamment des réflexions sur le clonage, les drogues, la criminalité, la pollution ou encore les multinationales dévorantes. Les univers sont souvent violents et à l'esthétique agressive. Les réflexions sur le réel et le virtuel sont courantes, la place de l'informatique et des nouvelles technologies y est très importante. Les héros sont souvent des hackers chevronnés un peu rebelles contre le système, des bidouilleurs de l'info (un peu comme Néo dans Matrix ou Johnny Smith dans Johnny Mnemonic), et certaines thématiques comme l'intelligence artificielle sont très présentes.

ci-dessous : image du film Johnny Mnemonic (avec Keanu Reeves)
Image

A travers ce topic et vu la place des hackers dans ces oeuvres on pourra aussi aborder le vaste sujet des "hackers militants" dans nos sociétés comme sous-thème parmi d'autres que ce topic pourra couvrir, ces pirates de l'informatique qui mettent souvent leurs compétences au service de combats politiques pour infiltrer des réseaux et autre. Ce topic a donc pour vocation de parler de la culture cyberpunk mais aussi de tout ce qui l'influence, l'imprègne, ou qui converge un peu vers elle ; Nous essaierons aussi d'aborder le rapport entre cyberpunk et mouvement gothique (parfois les gens confondent un peu et même s'il y a des points communs ce n'est pas pareil du tout)

Une phrase résume bien le courant :

« Le courant Cyberpunk provient d'un univers où le dingue d'informatique et le rocker se rejoignent, d'un bouillon de culture où les tortillements des chaînes génétiques s'imbriquent. »
( source : wikipédia )

A travers cette phrase on perçoit aussi l'influence du mouvement punk, initié en musique par des groupes comme les Sex Pistols, célèbre mouvement contestataire né dans les années 70 qui se traduit par une attitude de rebelion contre un système, une autorité, des valeurs établies. Derrière le mouvement punk il y a d'ailleurs l'idée de combat anarchiste, connotation qui se retrouve dans le cyberpunk. On retrouve assez souvent une critique du capitalisme et des déviances vers lesquelles ce dernier entraîne le progrès des sciences (qui se retourne parfois contre l'Humanité, à travers des intelligences artificielles émergentes comme dans Matrix, des cyborgs etc) On retrouve aussi souvent la thématique de la théorie du complot, les héros et populations étant manipulés par des organismes qui les dépassent, des gouvernements, d'où l'association que certains font parfois aussi entre cette culture et certains courants politiques révolutionnaires comme l'ultragauche, le marxisme ...

L'influence punk se retrouve dans le mouvement cyberpunk à travers certains looks des personnages comme la coupe mahawk ( coupe "iroquois" ).

Pour comprendre comment les deux courants convergent il faut revenir un peu sur l'écrivain qui est souvent considéré comme l'inventeur du style " cyberpunk" à savoir l'écrivain William Gibson.

Image Image

Très attiré dans sa jeunesse par le style sombre de Lovecraft, Gibson a été nourri intellectuellement par les auteurs de la contre culture des années 60 : Kerouac, Ginsberg, Burroughs. Dans les années 70 , après la mort de ses parents il se retrouve orphelin et échappe de peu au Vietnam en fuyant à Vancouver. Peu attiré par la perspective d'avoir à se lancer dans le monde du travail il cherche à vivre de sa passion pour la science fiction et commence à écrire. A cette époque le mouvement punk émerge et son influence va se retrouver dans ses écrits. Désillusion, défiance du capitalisme, tout cela va l'entrainer vers une fiction sombre, en accord avec sa vision du monde et qui va même fédérer autour de lui d'autres auteurs qui vont chercher à s'imposer à travers une autre science fiction que la SF souvent optimiste de l'époque.

Un mouvement se crée autour d'un fanzine : Cheap Truth lequel regroupera des noms comme Pat Cadigan, Rudy Rucker, Marc Laidlaw, Lewis Shiner, Greg Bear et Bruce Sterling, la tête pensante du mouvement.

Gibson, comme les autres, commence à écrire des nouvelles qui attirent l'attention. Ses premiers écrits sont des histoires futuristes sur des sujets comme l'influence de la cybernétique et de la réalité virtuelle alors émergente sur la race humaine dans un futur imminent. La thématique du bidonville underground high-tech apparaît dès les Fragments of a Hologram Rose en 1977. Dans les années 80 ses fictions se développent sur le mode du film noir ; des nouvelles publiées dans le magazine Omni commencèrent à esquisser les thèmes qu'il développera dans son premier roman, Neuromancien ( 1984), lequel aura un immense succès littéraire.

En fait le terme "cyberpunk" pour qualifier l'oeuvre de Gibson est employé pour la première fois dans un article du Washington post signé Gardner R.Dozois, éditeur réputé du Asimov's science fiction magazine.

Très vite le genre cyberpunk se répand dans d'autres domaines que la simple littérature SF, à travers les mangas, les dessins animés, la musique ..

Certaines oeuvres comme Mad Max ou surtout Blade Runner ( écrit par Philip K.Dick et adapté en film par Ridley Scott ) sont aujourd'hui considérés comme cyberpunk ou précyberpunk, annonçant l'explosion du genre par la suite.


Quelques oeuvres cyberpunk ( on pourra évidemment allonger la liste à mesure que le topic se remplira) :

LIVRES :

:arrow: Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques (Philip K.Dick)
(Il s'agit du livre qui inspire le film Blade Runner en fait, réédité plus tard sous ce titre)

:arrow: Neuromancien (William Gibson)

:arrow: La Grande rivière du ciel ( Gregory Benford )
que je n'ai pas lu mais réputé moins sombre et plus proche de certains codes du space opéra et de la SF classique


FILMS

(Remarque : J'ai trouvé la liste suivante sur le net, pour certains titres je trouve que l'appartenance au cyberpunk est légèrement discutable, on pourra en reparler)

:arrow: La trilogie Matrix + Animatrix
( Pour les hommes préhistoriques qui connaîtraient toujours pas n'hésitez pas à cliquer vers le topic :mrgreen: )

:arrow: Blade runner, le film ( par Ridley Scott )

Image

autres films :

:arrow: Brazil (de Terry Gilliam)
:arrow: Hackers
:arrow: Johnny Mnemonic
:arrow: Totall Recall
:arrow: Existenz
:arrow: Passé virtuel
:arrow: Tron
:arrow: Terminator
:arrow: Robocop
:arrow: Equilibrium
:arrow: Minority report
:arrow: Avalon
:arrow: Repo Men

et pas mal d'autres


MANGAS / ANIMES :

:arrow: Ghost in the shell
(films d'animation cultes réalisés par Mamuru Oshii, adaptés du célèbre manga de Masamune Shirow )

:arrow: Wolf's rain

:arrow: Blame !

(il s'agit d'une liste que je reprend d'un blog ; perso je rajouterais aussi :

:arrow: Gunnm
:arrow: Serial experiments Lain
:arrow: Armitage
:arrow: Appleseed (de Shinji Aramaki)
:arrow: Akira

ci-dessous : une image de la fille cyborg Galli (dans le manga Gunnm)

Image

Gunnm qui sera d'ailleurs bientôt adapté en film par le réalisateur Robert Rodriguez sous le nom Alita Battle Angel

une image du manga Blame !

Image
Modifié en dernier par phoenlx le jeu. déc. 09, 2010 8:54 pm, modifié 5 fois.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322705
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » jeu. déc. 09, 2010 7:34 pm

Image

je constate au passage qu'il n'y a toujours aucun topic sur l'adaptation de ce célèbre roman de Gibson (qui a inspiré matrix) et sur le futur film qui va sortir en 2011 ( avec Hayden Christensen dans le rôle de Case, faudra rectifier ça :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Doctor Jones
Les Havres du Lindon
Les Havres du Lindon
Avatar du membre
Messages : 16117
Enregistré le : sam. janv. 29, 2005 12:06 pm

Messagepar Doctor Jones » jeu. déc. 09, 2010 8:17 pm

Je ne savait pas que Mad Max était considéré comme un film cyber punk.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322705
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » jeu. déc. 09, 2010 8:32 pm

mad max comme je l'ai précisé (et d'après mes recherches sur le genre) c'est disons à la frontière, c'est un peu du "pré cyberpunk" :D Le genre cyberpunk naît véritablement en 84 avec le roman de Gibson : Neuromancien ( célèbre roman qui inspire un peu matrix et qui sera d'ailleurs adapté en film en 2011 )
perso j'ai pas vu mad max pour juger mais d'après les descriptions on retrouve un peu le côté post apocalyptique avec l'univers sombre et pessimiste, dystopique, la violence, la place des délinquents qui se rebellent contre un système lui aussi corrompu et qui exerce une pression, toutes ces choses un peu récurrentes dans le genre cyberpunk ( bon + l'aspect science fiction évidement)

Cyberpunk c'est de la science fiction noire , ça regroupe finalement pas mal de choses. Mais perso je dirais tout de même que ce qui définit pleinement le genre ( les oeuvres "noyau dur" ) c'est aussi la place des nouvelles technologies, de l'informatique, de l'IA et des réseaux ( comme dans neuromancien et matrix )

pour moi Mad Max c'est plutôt du protocyberpunk apparemment
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Doctor Jones
Les Havres du Lindon
Les Havres du Lindon
Avatar du membre
Messages : 16117
Enregistré le : sam. janv. 29, 2005 12:06 pm

Messagepar Doctor Jones » jeu. déc. 09, 2010 8:39 pm

D'ailleurs c'est quand que tu te décide à les regarder ? :mrgreen:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322705
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » jeu. déc. 09, 2010 8:43 pm

Il faut absolument que je les vois je sais :lol: ( En plus pour compléter un peu ma culture "post apocalyptique"

D'ailleurs comme je le montre un peu à travers cette petite synthèse il y a souvent des rapprochements entre le genre post apocalyptique et cyberpunk ( certains dénominateurs communs )

Il faut comprendre qu'apparemment le cyberpunk a un peu remplacé dans les années 80 ce qu'a été le courant post apocalyptique dans les années 60-70 : avec la fin de la guerre froide, la chute du mur de Berlin etc, le risque du péril nucléaire devient moins grand et les nouvelles craintes se sont déplacées vers les OGM, le clonage, la place grandissante de l'informatique dans les sociétés, les réseaux ( symbolisés par la matrice) etc ; d'où de nouveaux thèmes traités.

Apparemment Mad Max est aussi un peu à la transition des deux genres du fait notamment de sa date et de son ambiance post apo ( post nuke )

maintenant faut que je vois les films :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322705
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » jeu. déc. 09, 2010 8:45 pm

Je me rend compte en tout cas que le genre post apo j'aime pas toujours mais le genre cyberpunk j'aime souvent ( en particulier dans les films car par contre j'ai l'impression que je l'aime moins dans l'animation japonaise)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322705
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » jeu. déc. 09, 2010 8:57 pm

Autre célèbre film cyberpunk ( adapté du livre du même nom signé d'ailleurs Gibson, comme Neuromancien) : Johnny Mnemonic ( avec Keanu Reeves)

Image

Au XXIème siècle, l'information est devenue le centre de toutes les convoitises. Au lieu d'utiliser les réseaux, les multinationales emploient des coursiers du futur qui sont le dernier recours pour sécuriser le transport de ces informations.

Ces messagers sont des hommes ou des femmes dont le cerveau a été aménagé pour véhiculer des données par l'intermédiaire d'un espace de stockage de plusieurs méga-octets. Johnny est l'un de ses livreurs.

Désirant quitter ce métier et retrouver tous ses souvenirs occultés par la présence de ce disque dur interne, il accepte une dernière mission. Des résistants implantent dans son cerveau un message de la société Pharmakom à transmettre à Newark, ville franche en Amérique. Le message dépasse la capacité de stockage de ses neurones et risque de provoquer sa mort. Malheureusement pour lui, les données qu'il transporte intéressent particulièrement une bande de dangereux yakusas menée par Shinji. Ces derniers s'emparent d'une partie du code d'accès aux données inscrites dans le cerveau de Johnny.

Ces informations s'avèrent être de la plus haute importance : un remède au syndrome d'atrophie nerveuse, une terrible maladie assimilée à une peste technologique qui frappe toute la planète. Avec l'aide de Jane, une marginale, et de son ami le docteur Spider, Johnny va tout de même tenter de livrer ses informations...
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Regnak
Les silmarili
Les silmarili
Avatar du membre
Messages : 11895
Enregistré le : mer. févr. 09, 2005 4:07 pm
Localisation : dans le temple des gémeaux en train de jouer au poker avec mon frère

Messagepar Regnak » jeu. déc. 09, 2010 10:50 pm

Johnny Mnemonic, je l'ai vu il y a longtemps mais je me rappèle l'avoir trouvé particulièrement nul.
Modifié en dernier par Regnak le jeu. déc. 09, 2010 11:16 pm, modifié 1 fois.
Holland March: Munich.
Jackson Healy: What?
Holland March: Guy without his balls. A Munich.
Jackson Healy: Munich, is a city in Germany, Munich. München.
Holland March: You sure?
Jackson Healy: My dad was stationed there.
Holland March: Right. Hitler only had one ball.

"Avec Mel Gibson, je jouis et je suis dégouté en même temps." Yannick Dahan

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322705
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » jeu. déc. 09, 2010 11:11 pm

je suis pas un gros fan non plus mais c'était un peu pour le répertorier dans le genre cyberpunk que je l'ai cité :lol: ( et en tant qu'adaptation de Gibson qui est un peu le fondateur du genre )

Perso à part Matrix en plus j'ai souvent du mal avec le jeu d'acteur de Keanu Reeves
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Regnak
Les silmarili
Les silmarili
Avatar du membre
Messages : 11895
Enregistré le : mer. févr. 09, 2005 4:07 pm
Localisation : dans le temple des gémeaux en train de jouer au poker avec mon frère

Messagepar Regnak » jeu. déc. 09, 2010 11:18 pm

Perso à part Matrix en plus j'ai souvent du mal avec le jeu d'acteur de Keanu Reeves


Perso, c'est plutôt dans l'associé du diable que je l'ai trouvé très bon même s'il faut reconnaitre qu'il se fait dévorer par Pacino.
Holland March: Munich.
Jackson Healy: What?
Holland March: Guy without his balls. A Munich.
Jackson Healy: Munich, is a city in Germany, Munich. München.
Holland March: You sure?
Jackson Healy: My dad was stationed there.
Holland March: Right. Hitler only had one ball.

"Avec Mel Gibson, je jouis et je suis dégouté en même temps." Yannick Dahan

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322705
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » jeu. déc. 09, 2010 11:28 pm

ah celui la je l'ai pas vu :D ( le pire c'est que je crois que je possède le film :lol: )

ceci dit objectivement dans matrix il brille pas vraiment par son jeu (moi c'est un peu tout le film et le contexte à côté que j'aime ; Ce serait pas ce scénario si spécial je crois que je m'énerverais après sa tronche de paumé :lol: c'est un peu le problème que j'ai avec cet acteur dans beaucoup de film, son côté complètement endormi :lol: Mais bon dans Matrix ça me gêne pas , surtout dans le premier film vu que néo se "réveille" du rêve de la matrice en quelque sorte...
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322705
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » jeu. déc. 09, 2010 11:37 pm

Image

un autre film dans la mouvance cyberpunk, Babylon AD ( Par Mathieu Kassovitz ) thriller futuriste qui date de 2008 avec Vin Diesel .. C'est l'adaptation d'un roman de Dantec apparemment ( Babylon Babies ) celui-là je l'ai pas vu je sais pas ce qu'il vaut mais je crois qu'il a pas eu un succès fou.


Dans un futur proche où le monde, ravagé par la guerre, est livré à l'anarchie (dans le sens courant du terme) et aux intégrismes de tous ordres, un mafieux nommé Gorsky engage Hugo Cornelius Toorop, un mercenaire cynique et désabusé. Celui-ci devra escorter de la Russie à New York une jeune fille se prénommant Aurora pour la livrer aux mains d'une secte richissime. Mais au cours de leur périple, la jeune fille adopte un comportement de plus en plus étrange et Toorop en vient à soupçonner qu'elle cache un secret qui pourrait être un dangereux virus.


ce qui me permet d'enchainer avec Dantec qui est un peu le représentant français du genre cyberpunk

Image

En général il est aussi connu pour ses prises de position politiques qui ne plaisent pas à tous lui :lol: mais il est aussi reconnu comme le maître du cyberpolar en France. Parmi ses bouquins on peut citer Les Racines du Mal où on retrouve plusieurs codes typiques du genre : monde violent, évolution de l'homme en machine, théories du complot ainsi qu'un concept de « neuromatrice » fantasme informatique qui permet de simuler le profil psychique d'un tueur en série et de le confronter à des situations réelles...

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322705
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » ven. déc. 10, 2010 9:47 am

Un article qui me fait sourire par son ton et sa rédaction, mais qui illustre assez bien les grandes caractéristiques du héros cyberpunk !

Portrait robot du cyberpunk

Le cyberpunk est une sorte de super-héros des temps modernes, ou plutôt d’anti super-héros, personnage aujourd’hui beaucoup plus vendeur. Si Superman était né de la mouvance cyberpunk, il aurait certainement plus eu l’air d’avoir la gueule de bois que de sortir de chez le coiffeur.

À quoi ressemble un ou une cyberpunk typique ?

Il –ou elle- vit dans un monde informatisé, envahi ou même régi par des machines; d’où le préfixe « cyber ». Mais il est « punk » parce que justement, il n’accepte pas nécessairement l’ordre établi. Contrairement au mouvement punk « classique », qui revendiquait le « No future », le cyberpunk sait que nous sommes déjà dans le futur, même si ce dernier est loin d’être reluisant.

Du coup, le dress-code cyberpunk reflète cette ambiance joyeuse et légère : du noir, du noir, et encore du noir. Cuir, vinyle ou PVC sont les bienvenus, ainsi que des armes pour se défendre, puisqu’il finit généralement toujours par se battre pour sa vie ou pour sauver le monde. La garde-robe idéale se trouve dans la loge costumes du film Matrix, des frères Wachowski.

Image

Image
Lisbeh Salander, héroïne de "Millenium", passée de hackeuse professionnelle à cyberpunk justicière


Oui, les cyberpunks ont une fâcheuse tendance à ressembler à un(e) gothique avec un penchant sado-maso, mais il n’y a pas de règle générale ; le principe même de punk étant de refuser tout conformisme. Plus que son apparence, ce sont ses qualités intrinsèques et ses actions qui font de lui ce qu’il est.

Bien que jeune, il voit plus loin que ses semblables: il est lucide, ou il le devient après une douloureuse révélation (cf premier extrait vidéo en bas) de la vérité. Il sait, ou il découvre, que le monde qui l’entoure est violent, immoral, déshumanisé, et que l’humanité court à sa perte simplement par son ignorance et/ou son absence de réaction.

Cynique et désabusé, à l’image de Lisbeth Salander – héroïne des livres et films Millénium de Stieg Larsson,au QI supérieur mais au comportement social autiste – le cyberpunk est paradoxalement aussi optimiste, puisqu’il se bat pour changer les choses. Avide de justice, de savoir, il se pose – malgré lui parfois – en libérateur des pauvres humains opprimés.

« Bohémien armé de technologie digitale, » selon l’auteur André Potvin, il sait se servir de la technologie qui gouverne son monde pour mieux la retourner contre elle-même. Grâce à ce talent et à sa lucidité, ses connaissances plus étendues que la majorité des gens, il est un être supérieur mais qui, par conséquent, est condamné à sauver et guider les autres.

Il ressemble ainsi étrangement à un personnage emblématique de tragédie, écrasé par le poids de son destin, voué à une mission à laquelle il ne peut échapper, quitte à se sacrifier pour elle, comme le très culte Neo, ou le justicier masqué de V pour Vendetta (cf deuxième extrait)…

( source




Je découvre au passage à travers cet article que V pour Vendetta ( film célèbre avec Nathalie Portman / Hugo Weaving) est classé dans le genre cyberpunk, perso je l'aurais pas classé ainsi ; Un truc que j'apprend au passage c'est que les frères Wachovsky voulaient réaliser ce film avant de changer d'avis et de se tourner vers les Matrix ...

Apparemment d'ailleurs il y a des polémiques sur certains films pour ce qui est de leur appartenance au genre cyperpunk ; Un film comme Terminator par exemple est jugé appartenir au genre pour certains, pas pour d'autres ; certains vont jusqu'à défendre l'idée que Matrix ne fait pas partie du genre, notamment car l'action se déroule dans un futur bien trop lointain, alors que le cyberpunk se déroule en principe dans un futur proche, presque tangible pour nous et par rapport à notre époque. De plus dans Matrix il n'y a pas vraiment de multinationales qui contrôlent tout
Mais bon pour moi ce sont des arguments faibles car le rôle des multinationales, et l'aspect " théorie du complot" est remplacé par les machines et l'IA , générant la matrice, donc ça revient un peu aux mêmes thématiques, de plus les codes cyberpunk sont très présents par ailleurs, perso je défend l'idée que Matrix est non seulement une oeuvre cyberpunk mais sans doute même l'apogée du genre ( pour en avoir repris énormément de codes )

Millenium je n'ai pas vu donc je jugerai pas ( j'avais voulu zapper à l'époque et d'ailleurs c'est souvent mon cas pour les films ou oeuvres qui me paraissent trop sombres et pessimistes dès la bande annonce. C'est vraiment un genre que j'adore parfois mais que je peux aussi détester j'ai l'impression, à titre perso, comme le genre post apo .....

Pour en revenir aux codes vestimentaires on pourrait citer Equilibrium ( dont les persos à commencer par Christian bale dans ce film rappellent un peu ceux de Matrix avec le look sombre. On a aussi pas mal de thématiques cyberpunk comme la lutte contre un pouvoir écrasant et qui contrôle tout, la rébellion contre un système corrompu etc. Mais idem, certains n'aiment pas qu'on le classe dans le genre ( et ça fait partie des oeuvres qui font polémiques)

Image
Christian bale et Sean Bean dans Equilibrium


dans la suite du topic donc je me consacrerai plutôt à évoquer des oeuvres qui font vraiment partie du "noyau dur" cyberpunk ( à commencer par le roman Neuromancer de Gibson que je lis en ce moment en fait ...
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Regnak
Les silmarili
Les silmarili
Avatar du membre
Messages : 11895
Enregistré le : mer. févr. 09, 2005 4:07 pm
Localisation : dans le temple des gémeaux en train de jouer au poker avec mon frère

Messagepar Regnak » ven. déc. 10, 2010 11:57 am

V pour Vendetta, cyberpunk? qu'il y ait des caractéristiques je veux bien, mais le monde de V pour Vendetta n'a rien de cyberpunk, l'informatique ou les machines ne sont nullement omniprésentes, la seul technologie présente c'est la télé gouvernementale.

Dans la BD s'est encore moins technologique, pas de télé gouvernementale mais une radio.

Même le personnage de V n'est pas vraiment un héros cyberpunk, c'est plus un personnage du passé, théâtrale et grand guignolesque (la scène ou il se bat tout seul avec une armure vide) qu'un personnage à la néo etc qui sont très sérieux.
Holland March: Munich.
Jackson Healy: What?
Holland March: Guy without his balls. A Munich.
Jackson Healy: Munich, is a city in Germany, Munich. München.
Holland March: You sure?
Jackson Healy: My dad was stationed there.
Holland March: Right. Hitler only had one ball.

"Avec Mel Gibson, je jouis et je suis dégouté en même temps." Yannick Dahan

Doctor Jones
Les Havres du Lindon
Les Havres du Lindon
Avatar du membre
Messages : 16117
Enregistré le : sam. janv. 29, 2005 12:06 pm

Messagepar Doctor Jones » ven. déc. 10, 2010 12:23 pm

Regnak a écrit :Johnny Mnemonic, je l'ai vu il y a longtemps mais je me rappèle l'avoir trouvé particulièrement nul.


Le problème de ce film c'est le studio qui a charcuté le montage (surtout le temps d'apparition de Dolph Lundgren qui en a subi les conséquences)

Quant à Babylon AD, une horreur, j'ai failli me barrer de la scéance en plein milieu du film.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322705
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » ven. déc. 10, 2010 5:27 pm

V pour Vendetta pour moi c'est clairement pas du Cyberpunk .. D'après mon appréciation du genre , et comme Regnak j'associe ce genre à la présence de nouvelles techno à présence forte ( condition sine qua non mais d'autres doivent être présentes aussi) Là c'est pas le cas, dans l'article pour moi ils ont fumé la moquette
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322705
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le mouvement cyberpunk

Messagepar phoenlx » sam. sept. 22, 2012 4:41 pm

J'ai revu Johnny Mnemonic à l'instant c'est fou ce que ça a vieilli ( même si j'étais pas super emballé à l'époque ) ça fait bizarre de voir Takeshi Kitano dans ce film limite nanardesque aux côtés de Keanu Reeves , Dolph Lundgren ( bizarrement crédité en second au générique en plus alors que son rôle est somme toute secondaire et limite improbable , voire carrément ridicule : cet espèce de tueur à gage qui ressemble au Christ .. J'étais en train de lire ce qu'ils racontent sur allociné et un internaute fait une blague en disant " Heureusement que c'était pas une version méchante de Mahomet ça aurait fait scandale"
tu m'étonnes :lol:

Sinon un côté vraiment cheap au film, ça fait vraiment série B mais un peu dommage car il y avait sans doute quelque chose à exploiter dans ce scénario ( et Keanu Reeves en tant qu'acteur n'est pas spécialement plus mauvais que dans Matrix, mais les Wachovski le mettent sacrément plus en valeur )

Sinon ce film est assez emblématqiue du cyberpunk avec ses ambiances sombres, les look des persos , le rapport au cyberespace ( même si ici, c'est confus, et pas mal dépassé, on sent que c'était les prémisses de l'ère internet ) Marrant au passage de voir comment Keanu Reeves collectionnent ce genre de rôle où il a des implants dans la tête. A mon avis d'ailleurs les Wachovski ont du le caster du fait de ce film

On peut signaler que c'est aussi une nouvelle de William Gibson qui est à l'origine du film ( je ne la connais pas mais faut espérer qu'elle soit un peu mieux que le film .. )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322705
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le mouvement cyberpunk

Messagepar phoenlx » mar. nov. 08, 2016 10:00 pm

La petite synthèse de la you tubeuse La blasée sur le genre cyberpunk
(je découvre. au passage je suis en train de découvrir plein de vidéos qu'elle a fait récemment en 2016 et j'aime beaucoup, dans le temps j'étais moins fan de ses réalisations plus humoristiques) bon par contre je ne suis pas d'accord avec son avis de Matrix 2 et 3.

Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Aries Phoenix
Parth Celebrant
Parth Celebrant
Avatar du membre
Messages : 21931
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: Le mouvement cyberpunk

Messagepar Aries Phoenix » mar. nov. 08, 2016 10:16 pm

Ouais, un joyeux mélange de plein de topics de ce forum, présenté je trouve d'un point de vue un peu hautin, mais qui a le mérite d'initier les néophytes.
Pour le reste, je suis d'accord avec le fait que renier les séquelles de Matrix le premier est aberrant. La suite démontre un point de vue philosophique surprenant, dérangeant, mais génial !
Quant au mouvement cyberpunk en général, j'approuve le cyber, pas le "punk". Le "no futur", très peu pour moi... Je trouve ça réactionnaire face à une évolution qui se fait, et qui ne tue que les rêves de "Une chanson douce que me chantait ma maman..." de certains allumés.
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322705
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le mouvement cyberpunk

Messagepar phoenlx » mar. nov. 08, 2016 10:23 pm

ba ta réserve sur le "punk" de cyberpunk c'est aussi ce qui m'a souvent dérangé avec ce mouvement (que j'adore malgré tout, rien que si on prend des films comme Matrix, Existenz qui est cité ici, on pourrait citer d'ailleurs Ghost in the shell dont on parlait tout à l'heure) ce sont souvent des oeuvres très intéressantes, c'est peut-être même mon courant préféré de la SF. c'est un courant que je préfère souvent au space opéra par exemple (pourtant plus aimé des masses j'ai l'impression) un courant qui fait réfléchir sur pas mal de choses, après le côté noir, pessimiste, il est nuançable oui maintenant tout dépend comment on voit les choses. Le futur offre plein de belles perspectives mais aussi certaines très inquiétantes il faut bien le dire. Le cyberpunk mise pas mal sur le côté inquiétant, c'est un choix je dirais, qui peut certes être relativisé mais qui encore une fois a le mérite de susciter des réflexions, voire des mises en garde.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Aries Phoenix
Parth Celebrant
Parth Celebrant
Avatar du membre
Messages : 21931
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: Le mouvement cyberpunk

Messagepar Aries Phoenix » mar. nov. 08, 2016 10:47 pm

Là je suis d'accord évidemment ! C'est pour ça que j'ai scindé le mot pour en revenir à l'essence des deux termes. Mais le mélange des deux me plait aussi beaucoup :D
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322705
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le mouvement cyberpunk

Messagepar phoenlx » dim. mai 14, 2017 7:26 pm

Le youtubeur otakritik nous parle du genre cyberpunk dans l'animation japonaise
(en évoquant notamment Ghost in the shell mais aussi des oeuvres comme Ergo Proxy - qu'il faut à tout prix que je vois d'ailleurs, on en avait parlé ici - et d'autres qui ont l'air intéressantes, je poste la vidéo pour qu'on creuse par la suite ces mangas je pense que ça pourrait intéresser certains ici ^^ )
Bon c'est évidemment à relier à notre topic sur le transhumanisme.
perso par contre je ne suis pas totalement d'accord avec sa conclusion dans la dernière minute.

Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322705
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le mouvement cyberpunk

Messagepar phoenlx » mer. juil. 19, 2017 6:52 pm

Je poste une conférence à propos de William Gibson (datant du salon Geekopolis 2013)
J'écouterai pour ma part plus tard mais ça me parait intéressant : https://www.youtube.com/watch?v=Zev7LBE92mI
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322705
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le mouvement cyberpunk

Messagepar phoenlx » sam. oct. 28, 2017 5:27 pm

très très bonne analyse du genre cyberpunk bourrée de références (à écouter pour tous les fans du genre, et les autres ! )



cette chaine you tube que je découvre ces jours-ci et explore peu à peu est décidément très bonne elle-aussi
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322705
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le mouvement cyberpunk

Messagepar phoenlx » jeu. déc. 14, 2017 3:23 pm

je suis en train de regarder un petit débat sur le genre cyberpunk où ils parlent entre autre du romancier William Gibson (auteur du neuromancien, le livre qui a inspiré les films Matrix) ; ils parlent aussi d'autres films comme Johnny Mnemonic avec Keanu Reeves (film bizarroïde, je ne sais pas si vous l'avez vu moi oui, mais assez cool et précurseur du genre cyberpunk) A noter la présence du Joueur du Grenier dans le débat :mrgreen:



Au sommaire de cette spéciale CyberPunk :
- Erell et Gunnm (Culture japonaise)
- Rurik et Johnny Mnemonic (Cinéma)
- François et Kaydara, le fan film de Matrix (Culture Web)
- David et Wild Palms (Série Tv)
- Fred alias le Joueur du Grenier et Final Fantasy 7 (Jeux Vidéo)
- Laurent et Neuromancien de William Gibson (Bd / Romans)

Mais également :
- Une interview du Comité de la Claque, qui sont passés du web à France 4 avec un grand succès
- Une interview de Hangry & Angry , un groupe musical rencontré à la Japan Expo
- L'actu des sorties avec, grande première, les coups de cœur des telespectateurs !

Vous pouvez prolonger l'aventure sur : + ou - Geek sur facebook : https://www.facebook.com/plusoumoinsgeek + ou - Geek sur twitter : https://twitter.com/#!/plusoumoinsgeek Le site internet + ou - geek : http://plusoumoinsgeek.com/
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 322705
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le mouvement cyberpunk

Messagepar phoenlx » jeu. nov. 07, 2019 3:20 pm

une vidéo intéressante qui cherche à définir ce qu'est la musique cyberpunk (et si ce concept a même un sens, je suis plutôt d'accord avec la conclusion de la vidéo qui dit en gros que le cyberpunk est avant tout un mouvement visuel plus que musical, dont beaucoup de musiciens peuvent être considérés cyberpunk (ou steampunk du fait de leur esthétique visuelle, pochettes, costumes, voire paroles mais tout en faisant du jazz, des musiques électroniques, du métal ou autre ..

bon en tout cas ce thème mériterait une vidéo plus longue
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Science-fiction - Anticipation »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité