Patlabor (la saga)

Séries consacrées aux robots, méchas et autres persos en scaphandre !!
Ici sont abordés diverses séries japonaises comme Code Geass, Gundam, Evangelion, Macross...
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312687
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Patlabor (la saga)

Messagepar phoenlx » ven. mai 25, 2012 9:58 am

Image

scénario :
L'histoire se situe dans un futur proche, les robots géants ont remplacé les grues et les autres engins mécaniques. Pour parer aux utilisations frauduleuses et terroristes qui peuvent en être faites, une brigade de police constituée de robots géants a été constituée.

Au moment où commence le manga, une deuxième équipe de police doit être mise en place avec des robots géants plus évolués.


Anime ( première série ) : Nombre d'épisode : 7 de 30 minutes
créée par les studios Deen et Tōei animation en 1988 et vendue en OAV en 1991

Deuxième série : 47 épisodes de 25 minutes
Produit par les studio Sunrise entre 1989 et 1990

Troisième série : 16 épisodes de 30 minutes
produite par Bandai Visual entre 1990 et 1992

4ème série : 3 épisodes de 12 minutes
Nom : Mobile Police Patlabor Minimum
réalisée par les studios Production I.G et Bandai Visual en 2001

Patlabor est une série que je ne connais pas, mais je voulais créer le topic car il se pourrait que je plonge dedans prochainement, vu que le réalisateur est le talentueux Mamuru Oshii ( J'ai toujours connu cette série de nom et de réputation mais je n'avais jamais tilté que c'était lui ) c'est l'une des nombreuses séries diffusées en France dans l'émission Club Do sur TF1 dans les années 80 .. Est-ce que certains connaissent ? C'est bien ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Doctor Jones
Les Havres du Lindon
Les Havres du Lindon
Avatar du membre
Messages : 16117
Enregistré le : sam. janv. 29, 2005 12:06 pm

Re: Patlabor ( de Mamuru Oshii )

Messagepar Doctor Jones » ven. mai 25, 2012 10:02 am

Tu connais pas Patlabor ? Sa passait au Club Do. J'aimais bien mais sans plus.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312687
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Patlabor ( de Mamuru Oshii )

Messagepar phoenlx » ven. mai 25, 2012 10:03 am

Je connais de nom et de réputation c'est tout,
série diffusée en 1992 c'est encore à peu près au moment où je matais plus lol

J'aimerais bien la découvrir rien que pour voir si on retrouve la patte Mamuru Oshii ( avalon, ghost in the shell .. ) bien que j'aime pas trop les séries de Mecha.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312687
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Patlabor ( de Mamuru Oshii )

Messagepar phoenlx » ven. mai 25, 2012 10:06 am

En fait j'ai dis une connerie, Mamuru Oshii a réalisé uniquement 3 des longs métrages associés à cette série, la série n'est pas lui, donc je pense pas que je retrouverai sa patte :lol:

Bon mais je vais essayer de la voir rien que pour voir les films d'Oshii ( à moins qu'on puisse les voir de manière indépendante ? )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312687
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Patlabor

Messagepar phoenlx » ven. mai 25, 2012 2:31 pm

Vu l'épisode 1
sympa, sans plus. Je sais pas si je regarderai toute la série, par contre j'aimerais quand même voir les OAV réalisés par Mamuru Oshii, ceux qui les ont vu est-ce que l'ambiance est différente de la série ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Meleor
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 8826
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Patlabor

Messagepar Meleor » mar. déc. 19, 2017 2:41 am



La présentation du Nyusu Show.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312687
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Patlabor

Messagepar phoenlx » mar. déc. 19, 2017 12:08 pm

Patlabor pendant longtemps ça ne m'intéressait pas et je zappais mais depuis que j'ai appris que Mamoru Oshii a réalisé des OAV ça me donne envie de découvrir ... les siens !!
je pense regarder précisément ceux là, je ne sais pas si j'aurai le courage de voir les séries originelles, surtout si (d'après ce que semble dire cette vidéo) il y a de l'humour, de la légèreté, à la base perso je n'aime pas le genre Mecha. Pour que j'accroche aux séries de robots géants, il me faut des ingrédients en plus, quelque chose, comme dans Code Geass par exemple où il y a le côté stratégique très très marqué et une galerie de personnages humains attachants, beaucoup d'émotions, et une BO que j'adore, ça donne un bon cocktail, mais je n'aime pas spécialement code geass pour ses mechas. Patlabor du coup je m'interroge, peut-être que ça pourrait me plaire si ça dépasse le genre méchas par autre chose (et ça, j'ai confiance en Oshii !! :mrgreen: Mais la série originelle, à voir)
par contre je me demandais un truc, est-ce qu'on peut regarder les oeuvres de Oshii sans connaitre le reste ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 90582
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Patlabor

Messagepar Scarabéaware » mar. déc. 19, 2017 1:22 pm

Non mais laisse tomber pour ta question, je crois que c'est pas la peine de s'interroger plus dessus, en plus Mamoru Oshii pour les films qu'il a fait à assurément apporter toute sa patte et ça peut être très largement suffisant de réfléchir avec les 3 films de sa réalisation :mrgreen-noel:. On connait le bonhomme pour savoir qu'on sera loin d'être déçu et ça doit bien pouvoir se voir sans avoir vu les animes.

Moi d'ailleurs j'ai récupéré en brocante le DVD du premier film Patlabor, je vais tabler à le voir dans le mois de Janvier et j'en dirai des nouvelles, tu pourras t'engager dans le visionnage ensuite sans crainte de perdre du temps :tire-langue:.

Après côté anime j'aimerais bien tester au moins les 7 OAVs de 1988 histoire de voir un peu. Mais bon avec les films on doit avoir matière à réflexion et qu'ils soient suffisamment indépendants de la série.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312687
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar phoenlx » mar. janv. 02, 2018 5:17 pm

Je viens de voir le premier film, j'ai beaucoup aimé !! Je reprécise que je ne connaissais rien à la série, ou au manga, je voulais surtout découvrir le film pour sentir la patte d'Oshii (il faut encore que je vois le second opus) mais dans le 1 on ressent bien certaines de ses thématiques habituelles je trouve, comme le rapport de l'homme à l'IA, aux robots, à la technologie, le côté "homme qui cherche à dépasser Dieu" avec des réalisations arrogantes (l'image de la tour de Babel, métaphore au coeur de ce récit est très parlante) ; on a de belles scènes d'action mais ce n'est pas central, il y a beaucoup de paroles, d'enquêtes, et une très belle BO (je suis en train de me la réécouter :mrgreen: ) bien dynamique et pêchue ...

C'est un détail relatif à la version française mais j'ai aussi beaucoup aimé les doublages, il y a notamment Virginie Ledieu sur un des personnages et bon nombre d'autres comédiens qui m'étaient assez familiers comme Patrick Borg, Guy Chapelier ..
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Maison des poissons
Maison des poissons
Avatar du membre
Messages : 60519
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :
Contact :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar Somewhere » mar. janv. 02, 2018 5:20 pm

C'est une franchise qui m'intéresse beaucoup, un jour je la commencerai sûrement, la question est juste de savoir quand. :mdr:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312687
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar phoenlx » mar. janv. 02, 2018 5:22 pm

moi je vais m'en tenir aux deux films déjà, pour la série on verra plus tard aussi (j'ai trop de choses en cours ou en vue :mdr: )

une critique du premier film (à lire plutôt si on l'a vu) : https://www.senscritique.com/film/Patla ... ue/4338565
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 90582
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar Scarabéaware » mar. janv. 02, 2018 6:48 pm

Somewhere s'il s'y met on peut compter qu'il voit absolument tout et la sous-rubrique arrivera :mdr:. T'en aura bien pour un an à partir du commencement :D.

Bon sinon je crois que je me verrai aussi le premier film dans le mois allez :mrgreen:, et ce sera déjà pas mal qu'on se voit les deux premiers films de Mamoru Oshii. Pis tiens pour le premier c'est bon d'avoir Virginie Ledieu et Patrick Borg entre autre sur la VF ^^, autrement bon donc les thématiques favorites de Oshii ressortent bien mais tu peux nous dire quoi d'autres sur tes impressions ? :D

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312687
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar phoenlx » mar. janv. 02, 2018 7:33 pm

Dans l'ensemble je sors de ce film avec une bonne impression

Par rapport à d'autres oeuvres de Oshii, je ne dirais pas qu'elle m'a autant marqué qu'un Ghost in the shell par exemple, avec son atmosphère si spéciale, ses thématiques, ou même qu'un Avalon (film qui sous bien des points me rebute par moment à cause du côté ennuyeux vers le début et son atmosphère sombre "polonaise" mais qui m'avait très marqué, par sa BO, par son intro, sa fin, le questionnement par rapport au virtuel etc.

Patlabor je dirais, m'a enthousiasmé mais à un niveau peut-être légèrement moindre mais ce n'est pas une déception en soi, je m'y attendais, ce film d'animation a quelque chose de différent aussi par rapport à l'impression qu'on peut ressentir devant un Sky Crawler. Je n'irais pas jusqu'à oser dire "moins personnel" mais il y a sans doute un peu de ça, on sent un peu, que c'est d'abord et avant tout un film associé à une franchise préexistante.
Vu que je ne connais pas la série, je ne saurais dire ce qui vient de l'univers de base et ce qui vient de Oshii dans tout ça, bien que je m'en doute un peu.

Ca n'en reste pas moins très bon. L'histoire se laisse suivre, dès le début, on est plongé dans une scène d'action assez impressionnante (avec une musique percutante :mrgreen: ) dans laquelle on peut voir un des robots (les fameux labor) qui est devenu fou et qui est pourchassé par des soldats. Ensuite par contre, il y a moins d'action pendant un moment car le film va se concentrer sur toute l'enquête afin de découvrir pourquoi les robots deviennent fous etc.

Beaucoup de parole dans cette partie, des dialogues, des personnages qui enquêtent. Un peu d'humour, mais pas trop et plutôt bien distillé. Les personnages sont attachants, sans pour autant être aussi marquants et iconiques (je trouve) que peuvent l'être des mokoto Kusanagi dans Ghost in the shell, ou Baton ou des perso comme ça, mais peut-être qu'en voyant la série et en me familiarisant encore plus avec eux, je le ressentirais différemment, là je découvrais l'univers, et une heure et demi c'est sans doute court, pour un univers qui semble avoir un background intéressant et sans doute plus riche.

L'enquête nous emmène parfois vers des considérations un peu métaphysiques, des questionnements sur la place de l'Homme, son rapport à la nature, à Dieu, à l'IA. Il faut savoir que le monde qui est décrit ici est un monde hypothétique futuriste, dystopique, où les poles auraient fondus et où le niveau de la mer augmente, si bien que plusieurs de nos cotes sont menacées (et ici en l'occurrence, les cotes japonaises)
pour que la population (qui ne cesse malgré tout d'augmenter) puisse continuer à vivre et avoir un habitat, ils cherchent à ériger des espèces d'ilots grignotant sur la mer pour gagner de la place (c'est le projet appelé Babylone, la Babylone japonaise comme il est dit) --> tout ça nous renvoie évidemment au mythe de la tour de Babel
Les labor participent évidemment à élaborer ces habitats, ils sont donc très importants, mais dans ce récits, ils échappent au controle humain pour une raison mystérieuse (et je ne vais pas spoiler)

On a donc à la fois des questionnements religieux et métaphysiques, des références à l'ancien testament, à la tour de Babel, tout ça colle assez je trouve avec d'autres oeuvres d'Oshii, et quand tu verras le film scarabée, je pense que tu reconnaitras sa patte à divers autres petits détails, les bâtiments, et bien sûr aussi les musiques de Kenji Kawai compositeur déjà bien connu sur avalon, sur ghost in the shell, dont on reconnait bien le style ...
pour l'avoir souvent écouté d'ailleurs je dois dire que certains thèmes ici présents me rappellent un peu ceux qu'il avait composé pour un célèbre documentaire pour la seconde guerre mondiale par moment. tout ça donne un certain charme à l'oeuvre et accompagne bien les images, nous plongeant dans une atmosphère intéressante.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 90582
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar Scarabéaware » ven. janv. 12, 2018 11:27 pm

phoenlx a écrit :Il faut savoir que le monde qui est décrit ici est un monde hypothétique futuriste, dystopique, où les poles auraient fondus et où le niveau de la mer augmente, si bien que plusieurs de nos cotes sont menacées (et ici en l'occurrence, les cotes japonaises)
pour que la population (qui ne cesse malgré tout d'augmenter) puisse continuer à vivre et avoir un habitat, ils cherchent à ériger des espèces d'ilots grignotant sur la mer pour gagner de la place


Je viens de le voir, et va falloir qu'on éclaircisse quelque chose de suite :mrgreen-noel:. A aucun moment c'est dit que les pôles ont fondus et que le niveau de la mer augmente, j'imagine que t'as conclus ça par rapport à toute cette histoire de création d'ilots hum ? Non parce qu'en fait ces ilots comme tu les appelles c'est juste des polders, ça existe depuis le 17ème siècle aux Pays Bas pour gagner du terrain sur la mer vu qu'ils avaient besoin de plus d'espace, on a aussi ça en France et c'est également largement le cas au Japon pour élargir un peu le territoire vu qu'ils manquent un peu de surface avec leurs îles :siffle:. On parle même de poldérisation, bref, je te laisse te référer plus amplement à la fiche wikipédia qui explique très bien ce système de gain de terres qui n'est aucunement en relation avec le réchauffement climatique mais qui a tout de même des conséquences environnementales : https://fr.wikipedia.org/wiki/Polder :siffle:

Maintenant, pour ce qui est du film en lui même, j'ai plutôt bien apprécié, on retrouve bien de la patte d'Oshii mais pour le coup c'est peut être plus léger sur cette histoire et je suis pas sur qu'il surpasse beaucoup l'histoire de base mais c'est tout de même intéressant et évidemment on n'est pas au niveau de Ghost in the Shell, Avalon ou encore Sky Crawler. Par contre on touche un peu à du thème abordé de façon bien hermétique et fascinante dans l'Oeuf de l'Ange avec de l'aspect biblique distillé par là, de manière plus simple mais efficace. Oshii imprime une certaine vision et l'on peut apprécier le propos, car les polders c'est se jouer de la nature il est vrai et le projet Babylone par son nom nous renvoie largement à l'évènement biblique, nous avons aussi la référence à Babel. Bref, c'est impeccable la dessus et on a toute une illustration d'une menace à travers ceci avec un scientifique qui aura orchestré la fragilisation de la construction, signant son opposition à une certaine évolution de l'urbanisation. On se laisser intriguer par ces dérèglements qui touches les robots que sont les Labors avec une IA limitée mais existante sur laquelle on se penche légèrement, qui peuvent être infecté par un virus. Et on peut évoquer vu leur utilisation mondiale le vaste problème encouru par une uniformisation et normalisation qui confère à du monopole à même de représenter un véritable danger par le manque de diversité. S'il y a un problème c'est la planète entière qui peut être toucher au point que ça vire à la catastrophe ce qui nous renvoie bien aux dangers de la mondialisation et aux impacts d'attaques informatiques. La fragilité du système est bien soulevée et c'est des évènements météorologiques exceptionnelles qui peuvent aussi largement contribuer. Qui plus est nous avons de quoi avoir d'autres réflexion quand à l'uniformisation d'un point de vue urbain entre autre avec les grands ensembles d'immeubles, avec lesquelles un trait peut être tiré sur le passé, y a l'invitation à préserver le patrimoine et qu'on laisse de la diversité dans la ville, plutôt que de toute rendre morne et sans âme à développer de la "verrue urbaine" comme disais un de mes profs, massivement et en détruisant ce qui fait le caractère propre d'une cité. Il y a des lieux à préserver.

A part ça nous avons quelques petites touches qui sont plus dans l'humour mais bon, c'est pas l'univers qui soit le plus sérieux qui soit et ça passe bien, on a de quoi relever des choses de bonne valeur dans tout ça, et oh oui pas que j'oublie, pensée pour les intérêts politico-économiques qui ressortent on ne peux dans le contexte de la situation des Labors défectueux. Labors qu'on voit d'ailleurs un peu humanisés par les termes employés, y a un côté affectif :D.

Bon pis sinon pour la musique il est plaisant d'entendre des morceaux de Kenji Kawaii qui procurent un bel effet de contemplation par instants, c'est bon aussi ça ^^. Bref, avec Patlabor je dirais qu'on est complètement dans une problématique de Développement Durable pour ce qui est de l'appel à la préservation de l'environnement insufflée ici.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312687
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar phoenlx » sam. janv. 13, 2018 5:04 pm

Pour l'histoire des poles qui ont fondu j'avais lu ça sur un site avant de voir le film (mais j'ai bien fais attention aux répliques et il ne me semble pas en effet qu'ils en parlent, pourtant je fais confiance à mon site source, et ce que tu expliques ici n'exclue pas forcément cette hypothèse ; peut-être que ça vient du deuxième film j'en sais rien) autrement oui ce genre de trucs existent déjà en plusieurs coins du globe et je pense que ça va de plus en plus se répandre (surtout si on maîtrise de mieux en mieux les technologies requises) ; ce qui au passage ne me semble pas être toujours une excellente chose tôt ou tard la nature cherche à nous faire revenir à notre point de départ ...
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312687
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar phoenlx » sam. janv. 13, 2018 5:08 pm

c'est sur ce site là d'ailleurs que j'avais lu ça (et j'aurais pas du le lire car je me suis fais un peu spoiler l'histoire mais bon)
https://www.senscritique.com/film/Patla ... ue/4338565

( ... ) Articulé autour de l'archipel japonais et en particulier de Tokyo, le contexte spatiotemporel tel qu'il nous l'est présenté dans cette franchise peut aisément s'apparenter à celui que l'on connaît aujourd'hui. Cependant, dans ce présent alternatif, les pôles ont disparu, conséquence du réchauffement climatique. Le Japon sévèrement touché par l'élévation du niveau des eaux a élaboré une entreprise titanesque, le projet Babylone. Celui-ci consiste à construire des îlots artificiel le long des côtes afin d'élargir les zones habitables de l'archipel qui ne peut faire face à cette croissance démographique exponentielle. ( ...)

du coup oui c'était pas un site mais une critique d'internaute. Mais je suis d'accord avec toi que c'est expliqué nulle part (j'avais réécouté le speech d'intro une deuxième fois après)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 90582
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar Scarabéaware » sam. janv. 13, 2018 5:55 pm

Bon du coup c'est peut être lui qui sait pas ce qu'est un Polder ou alors il est un peu allé vite en besogne, c'est dommage qu'il n'ait plus l'air présent sur Sens Critique l'auteur de cet immense critique, sinon je lui aurais demandé. Parce que bon, si c'était le cas que les pôles avaient complètement fondus, je pense que qu'on aurait eu des répliques à ce propos. Là on est plus dans une base de poldérisation pour gagner classiquement du territoire avec une patte Mamoru Oshii qui par les références bibliques insufflées se dirige donc à pointer un peu du doigt cette défiance envers l'environnement qui pourrait largement se retourner contre nous il est vrai. Allez rien qu'un Tsunami et ça peut tout foutre en l'air, faudrait pas mettre une centrale nucléaire la dessus :siffle:. C'est vraiment la forme d'urbanisation, une bétonisation de l'espace maritime qui a de quoi, sur le longue terme, devenir source de problèmes. Et là avec le film ça aura été bien intéressant de mêler avec la considération technologique et humaine, les robots permettant de parvenir à un tel projet pouvant mette à mal celui-ci par les défaillances qui surviennent et on a de quoi le raisonner à l'échelle mondiale par l'uniformisation qu'on sous-entend.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312687
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar phoenlx » sam. janv. 13, 2018 6:24 pm

oui, en tout cas c'est un bon film qu'il nous sort là encore une fois Mamoru Oshii, je me demande si la série fait la même impression ;
il faut qu'on voit le 2 aussi
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312687
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar phoenlx » ven. févr. 09, 2018 4:26 pm

je suis en train d'écouter une longue interview du réalisateur Christophe Gans (Le Pacte des loups, Crying Freeman, Silent Hill ..)
apparemment il aurait comme projet d'adapter Patlabor, trop cool si ça se réalise :mrgreen: Mais bon il faut croiser les doigts, il a souvent du mal à mener ses projets à leur fin lui (il y a aussi 20 000 lieues sous les mers dans ses cartons sinon je crois)
https://www.youtube.com/watch?v=fhVhbMVBwzU
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 90582
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar Scarabéaware » ven. févr. 09, 2018 5:53 pm

Ouhla, ça fait un moment déjà qu'il a eu ce projet lui : https://fr.wikipedia.org/wiki/Christoph ... hev%C3%A9s :transpire:. Bah je le vois pas spécialement sur Patlabor, si on avait du live j'aimerais autant que ce soit Mamoru Oshii qui se remettre encore une fois dessus et nous livre un bon gros truc. Christophe Gans j'aimerais mieux qu'il arrive à s'occuper de Galaxy Railways ou alors des quelques autres qu'il a en projet :D.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312687
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar phoenlx » ven. févr. 09, 2018 6:05 pm

ba en fait je ne le vois pas tellement sur Galaxy railways non plus (par contre je l'aurais bien vu sur Onimusha, mais justement, je viens d'apprendre une anecdote sur les raisons qui font que ce film n'a pas pu se faire ---> va voir dans le topic sur le film L'imaginarium du docteur Parnassus de Terry Gilliam, je viens de poster une anecdote que j'ai entendu à l'instant dans une interview, il y a un lien de cause à effet :cry: :cry: :cry: )
mais bon, le fait qu'on le voit, ou voit pas, sur un projet ou un autre je crois qu'il ne faut pas trop s'y fier, les cinéastes sont des gens souvent surprenant surtout lui qui savent s'adapter à des univers différents, Gans le prend d'ailleurs souvent comme des défis et il est assez doué pour ça, je pense que s'il dit qu'il pense réaliser tel film, tel projet, adapter tel univers c'est qu'il a de la suite dans les idées :mrgreen: que ce soit sur fantomas, Galaxy Railways, Patlabor ou autre ... après ba on jugera le résultat

en tout cas je viens d'écouter une interview de plus d'une heure du cinéaste (va voir dans le topic de Gans je l'ai posté) elle est passionnante, on apprend plein de choses sur sa carrière, avec plein d'anecdotes cool, toi qui est friand de ce genre de choses je pense que si tu as un petit moment d'une heure pour l'écouter ça pourrait te plaire :mrgreen: il parle aussi de sa passion pour les mangas, comment il a récupéré les droits de Crying Freeman etc
il explique aussi pourquoi il n'a pas fait 20 000 lieues sous les mers, apparemment il voulait prendre Russel Crowe pour le capitaine Némo (à une époque où Crowe était encore peu connu) mais ceux qui devaient financer le film lui ont dit : non crowe ne fera jamais carrière, cet acteur ne sera jamais connu il faut un autre
super :siffle: :siffle: :siffle:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 90582
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar Scarabéaware » ven. févr. 09, 2018 6:27 pm

Tss...je viens d'aller voir dans le topic de l'imaginarium, il se ferait pas prendre pour un con lui ? Entre l'effet domino et la connerie de lui sortir que Russel Crowe ne fera pas carrière, là y a un foutage de gueule et de la malédiction. Moué ben j'essaierai de voir l'interview à un moment mais je sens que ça va pas mal m'énerver vis à vis de tous les couacs :mrgreen:.

Bon pis sinon oui comme tu dis faut pas forcément se fier à ce qu'on peut penser pour la convenance de l'adaptation de telle ou telle œuvre, il peut très bien nous surprendre, c'est vrai. Mais là, c'est consternant les façons dont certains de ses projets se retrouvent bloqués.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312687
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar phoenlx » mer. août 29, 2018 6:48 pm

Image

Je viens enfin de voir le deuxième film de Patlabor (après avoir découvert le premier il y a quelques mois - ma petite critique étant plus haut dans le topic - et je dois dire que je me suis encore une fois bien laissé séduire !

J'ai même tendance à préférer le second volet au premier. Je trouve qu'on sent davantage la patte Mamoru Oshii !!

synopsis :
En l'an 2002, devant la prolifération des robots Labor, une escouade Patlabor est créée afin d'empêcher l'utilisation de cette technologie par des criminels. La destruction, en Asie du Sud-Est, d'une équipe de Labor, est la déclaration d'une guerre terroriste mondiale.
Désormais, l'escouade Patlabor doit protéger la ville, sous les ordres d'un responsable ambigu, qui n'est autre que Nagumo...


Difficile de décrire ce film, je l'ai vécu plus comme un film à ambiance (comme souvent avec Oshii) et ce n'est pas pour me déplaire, même s'il est très bavard et qu'il faut parfois s'accrocher. Il est ici question d'une sorte de coup d'Etat, l'équipe des patlabor cherchant à protéger Tokyo, l'histoire se déroule dans le contexte d'une intrigue assez complexe mêlant la police et les militaires, par moment il faut s'accrocher quand (comme moi) on ne connait pas trop l'univers pour se remémorer qui est qui, par rapport aux nombreux personnages qui sont nommés, et aux intrigues.

Mais c'est un très beau film, pour ses visuels, quand on voit certains plans de la ville, certaines scènes sur la route (je pense au moment où la fille conduit sa voiture et passe sur le pont au début du film) ouah, c'est beau avec tous les effets de lumière et autre. On retrouve comme souvent une petite scène avec un basset Hound (le chien fétiche d'Oshii qui est dans quasi tous ses films :mrgreen: ) ainsi que beaucoup de plans avec des oiseaux, avec des immeubles qui font un peu miroir, comme dans Ghost in the shell et d'autres films de Oshii (et d'ailleurs en voyant certains je n'ai pu m'empêcher de penser aussi à Matrix, les Wachovski ayant clairement copié ça sur Oshii aussi je pense) ...

Beaucoup de scènes contemplatives, lentes, et en toile de fond, la musique de Kenji Kawai, toujours aussi prenante, inquiétante, mystérieuses par moment (et qui me rappelle toujours autant celle qu'il a composé pour les reportages sur la seconde guerre mondiale, Apocalypse. D'ailleurs je viens de réécouter ces derniers thèmes sur You tube et l'un des thèmes principaux est vraiment très proche de celui de Patlabor que j'entendais juste avant en regardant le film. Mais bon on ne lui en voudra pas de faire un peu de réutilisation de films en films, car il compose de très beaux thèmes à ambiances.

Ne cherchez pas beaucoup d'action car il y a de très belles scènes, léchées, soignées, mais sur les quasiment deux heures de films, ça représente peu de minutes, les 70% du film c'est soit des scènes avec de gros dialogues, des enquêtes, des discussions sur les enjeux politiques (voire philosophiques plus larges, des réflexions sur la guerre) soit des scènes silencieuses, contemplatives, avec de très beaux plans sur la ville, les immeubles, les constructions, les oiseaux, des dirigeables, des véhicules, des machineries, j'ai aussi en tête un superbe plan sur un port, le soucis de détails est incroyable. Je n'avais pas souvenir que le premier film m'ait autant emporté visuellement, même s'il était intéressant à bien des niveaux. Dans ce second volet, j'ai retrouvé davantage ce qui fait le sel du cinéma d'Oshii, tout en me laissant embarquer par l'histoire (je ne vous garantit pas cependant que ça m'ait donné envie de plonger dans la série, je ne le crois pas, surtout qu'il n'y a plus Oshii à la baguette) mais en tout cas, je ne regrette pas l'expérience.

Il est beaucoup question d'actes terroristes, de manoeuvres militaires et politiques, de coup d'Etat dans ce film, et une scène m'a fait un peu froid dans le dos dans le contexte actuel c'est la destruction d'un pont par un missile, un gros viaduc qui se retrouve ensuite coupé en deux avec un gros vide au milieu ..
Voir ce film quelques jours après la catastrophe italienne à Gènes ça réveille forcément quelque chose ...
Le film aborde aussi souvent les rapports entre les américains et les japonais, les conséquences de l'occupation américaine après la seconde guerre mondiale, les questionnements sur la guerre (y a t'il vraiment des "bonnes guerres" et des "mauvaises guerres" ?) ; Bref, de quoi se divertir, de quoi s'éblouir l'ouïe (kawai oblige) et les yeux, et se nourrir l'esprit ... Bon film à voir !
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 90582
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar Scarabéaware » mer. août 29, 2018 9:03 pm

Ah t'auras bien enchainé à revoir Avalon puis découvrir Patlabor 2 :D, en tout cas excellent s'il s'est fait une meilleure appropriation sur ce second volet ^^. Je m'occuperai de le voir également d'ici quelques temps, en attendant ça donne d'autant plus envie et ma foi je remarque qu'il a de quoi faire largement bien de la résonance :siffle:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312687
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar phoenlx » sam. sept. 01, 2018 11:04 am

une émission Bakast sur Patlabor !

Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 90582
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar Scarabéaware » jeu. déc. 06, 2018 11:30 pm

Je viens de voir le second film Patlabor réalisé par Mamoru Oshii et je crois que je l'apprécie encore un peu plus que le premier film aussi qui était pourtant déjà très bien, mais dans celui-ci on aborde encore autre chose, il s'agit d'une intrigue sur fond de terrorisme qui a de quoi provoquer beaucoup de remous... :siffle:

On est clairement pris par l'ambiance, on contemple et on a un bon petit flot de paroles tout en étant sur un rythme assez lent mais qui pose bien son atmosphère qui va devenir peu à peu pleine de tension, nous avons une très belle esthétique, une belle animation, de beaux visuels et même en pleine tension il parvient à nous créer de l'apaisement, je pense à la scène du bateau avec la neige qui tombe où nous avons une très belle musique qui nous berce, on est dans un contexte très tendu mais ce moment à quelque chose d'assez magique, ça forme un moment très particulier au milieu de cette crise nous donnant une intrigue ayant une certaine ampleur, conférant au complot, déclenchant une situation telle que le Japon en est limite au bord du précipice, c'est à respirer même une odeur de question de survie. Je trouve qu'avec un telle axe il y a une expression d'angoisses et de craintes, surtout en constatant ce qu'il en est, ça met rudement à l'épreuve tout le petit monde chargé de rétablir la situation, de quoi se demander comment ils vont pouvoir s'en sortir :transpire:.

En même temps nous avons un filigrane de réflexion quand à la paix et la guerre, à évoquer guerre juste et paix injuste, ça témoigne bien de pensées que peux avoir Oshii, une vision quand à ce que la paix faut avoir de factice du moment qu'elle est là pour préparer la guerre, car qui veux la paix prépare la guerre, d'ailleurs c'est une très belle illustration de ce genre d'état d'esprit, bien que Mamoru Oshii soit du genre pacifiste, finalement le qui veux la paix prépare la guerre a de quoi s'en ressortir, ça aurait presque pu être une réplique placée dans ce film. Bon c'est tout une réflexion qui ressort et à de quoi se faire conséquente mais c'est faire prendre conscience de certaines choses et de la petite pique est glissée vis à vis des USA, on a de quoi en sourire à l'évocation de ce qu'ils ont apporté en terme de produits pas forcément sain et de l'emprise qu'ils peuvent avoir.
Le Japon est prospère, il a réussi une excellente reconstruction mais tout pourrait basculer un jour en ne prenant pas totalement gardes à bien des éléments, bon évidemment il faut penser sur le plan des risques de catastrophe naturelle mais aussi d'un point de vue politique, ce sur quoi Mamoru Oshii assure très bien.

Ceci nous est servi avec bien de belles scènes et une composition de Kenji Kawai offrant une bonne résonance à nos oreilles, c'est très beau et bien prenant, à formuler des inquiétudes qu'on a de quoi bien saisir, les mechas que sont les labors en deviennent même très secondaire, ils sont utilisés mais c'est avant une transmission d'impressions, ça fait bonne part d'exutoire et il faut être bien attentif avec tout ce qui est débité mais le sens profond a de quoi être bien saisi et des situations comme ceci ont de quoi refléter beaucoup de choses, il ne faut jamais se croire en sécurité mais toujours rester en état d'alerte face à des évènements qui pourraient provoquer un véritable chaos. Et là on a devant nous une situation de crise assez terrible, on peut toujours dire qu'il est dommage de ne pas voir quelques réactions de la population peut être mais bon tant pis, on s'intéresse beaucoup à la résolution du problème, faire en sorte de débloquer la situation et pouvoir garder la maitrise, ne pas perdre la main. Encore qu'une suggestion est faite de manière assez fourbe mais pourtant c'est pas totalement faux, la souveraineté peut être parfois fragilisée.

C'est parfaitement calibré pour livrer un message tout en profitant d'une belle œuvre du point de vue visuel et auditif qui se charge d'un fond dont on peut largement apprécier ce qu'il exprime et il a de quoi prendre énormément d'élargissement dans un monde qui vit sous menace constante, avec une géopolitique qui ressemble au cratère d'un volcan qui pourrait exploser à tout moment. Une très bonne réalisation avec bien des qualités que l'on peut voir tant sur le fond que la forme, du Mamoru Oshii comme on aime :D.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312687
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar phoenlx » jeu. déc. 06, 2018 11:48 pm

il est bon le 2 oui c'est mon préféré !
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
Le Noir Ennemi du monde
Le Noir Ennemi du monde
Avatar du membre
Messages : 10361
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar yoko » ven. déc. 07, 2018 9:43 am

J'aimais bien cette série que je regardais au Club Dorothée

Le chara design est assuré par Akemi Takada

Image
Image

"Ne pas être anarchiste à 16 ans, c'est manquer de cœur. L'être encore à quarante ans, c'est manquer de tête" G.Bernard Shaw

« Les écolos nous polluent l’existence »

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 312687
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar phoenlx » ven. déc. 07, 2018 9:45 am

je ne connais pas la série je ne connais que les deux films de Mamoru Oshii, ils sont très bons, tu les as vu ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
Le Noir Ennemi du monde
Le Noir Ennemi du monde
Avatar du membre
Messages : 10361
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Patlabor (la saga)

Messagepar yoko » ven. déc. 07, 2018 9:57 am

Non je ne les ai pas vu, je n'ai regardé que la série animée
Image

"Ne pas être anarchiste à 16 ans, c'est manquer de cœur. L'être encore à quarante ans, c'est manquer de tête" G.Bernard Shaw

« Les écolos nous polluent l’existence »


Retourner vers « Séries de Méchas et Robots »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité