• Pour se protéger du Coronavirus :
  • - Rester chez soi au maximum
    - Eviter les contacts proches et les lieux de regroupement
    - Se laver fréquemment les mains
    - Eviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche
    - Porter des masques de protection (recommandé)
    - Ne pas diffuser de fake news, ne pas encourager à briser le confinement. Votre attitude responsable peut sauver des vies.

Aliens, le Retour (1986, de James Cameron)

Tout sur les univers Alien, Predator, les crossovers, Prometheus, films, BD, projets divers...
Somewhere
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 63738
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Aliens, le Retour (1986, de James Cameron)

Messagepar Somewhere » jeu. mai 23, 2013 9:29 pm

Image

« Xénomorphe : le xénomorphe est une espèce de créatures de fiction parasitoïdes extraterrestres, principales antagonistes dans les films éponymes de la saga Alien.

À l'opposé de l'image courante des antagonistes extra-terrestres, les xénomorphes ne sont pas des créatures à la technologie avancée cherchant à envahir les terriens, mais des bêtes féroces, animées par l'instinct et armées uniquement de griffes, de crocs et d'une queue aiguisée. Leur caractéristique la plus connue, thème présent dans tous les films, est leur méthode de reproduction : leurs œufs donnent naissance à des créatures larvaires qui s’agrippent au visage des autres êtres vivants, leur injectant un embryon dans le corps, qui jaillit plus tard par le thorax de l'hôte, tuant ce dernier. La plastique des créatures est issue de l'imagination de l'artiste suisse Hans Ruedi Giger. Partant d'une lithographie intitulée Necronom IV, il a conçu la créature du premier opus de la saga, Alien, le Huitième Passager, les caractéristiques physiques et de l'espèce ayant été enrichies par la suite. Le terme de xénomorphe a été utilisé pour la première fois dans le deuxième film de la franchise, Aliens, le Retour.

Tout de suite, Aliens, le Retour, ou Aliens dans son titre original.

C’EST QUOI CE TRUC ?

Image

Aliens, le Retour est un film américano-britannique sorti le 18 juillet 1986 aux Etats-Unis et le 8 octobre 1986 en France. Il s’agit de la suite du film de Ridley Scott Alien, le Huitième Passager, sorti sept ans auparavant.

DE QUOI CA PARLE ?

An 2179. 57 années après la catastrophe ayant coûté la vie à son équipage du Nostromo, le lieutenant Ellen Ripley continue de dériver dans le vide stellaire à bord de son vaisseau dans lequel elle se trouve en biostase. Retrouvée puis rapatriée sur une station spatiale près de la Terre, elle explique tout ce qui c’est passé à la compagnie qui vient de la sauver, la Weyland-Yutani (la même compagnie pour qui travaillait Ripley lors de l’ « accident »). Mais personne ne croit vraiment à la version de Ripley et celle-ci se retrouve accusée d’avoir détruit le Nostromo sans raison valable. Puis arrive le jour où la compagnie perd toute liaison avec la colonie installée depuis une vingtaine d’années sur LV-426, la planète où Ripley et l’équipage du Nostromo découvrirent la créature ayant décimé tout l’équipage. Ripley décide alors d’accompagner l’escouade militaire chargée de mener l’enquête sur place afin de mettre un terme à toute cette histoire…

QUI C’EST QU’A FAIT CA ?

Image

James Cameron.

Mais l’origine de ce projet remonte à David Giler, producteur sur le premier Alien. En effet, suite au succès du film, Giler envisage de produire une suite. Cependant, la Fox, le studio qui a produit Le Huitième Passager, y est d’abord opposé, et ce ne sera que lorsque la direction du studio subira des changements que la suite sera alors acceptée en 1983 (ce qui explique dès lors le délai de plus de sept ans entre la sortie des deux films). Giler prend alors contact avec le réalisateur canadien James Cameron, dont il fut impressionné par le scénario de son film Terminator. James Cameron, grand admirateur du premier Alien, se mit donc à écrire un brouillon de scénario pour une suite à ce film avant d’entamer le tournage de Terminator. La Fox, satisfaite de son travail, et plus tard, du succès de son film avec Schwarzenegger, valide donc son scénario et le nomme réalisateur d’Aliens, le Retour. Tout comme pour le film de Ridley Scott, Gordon Carroll et Walter Hill reprennent leur rôle de producteur, auquel s’ajoute Gale Anne Hurd, femme de James Cameron depuis leur rencontre sur le film Terminator qu’elle produisit. On ne retrouve cependant plus au casting du film les scénaristes Dan O’Bannon et Ronald Shusett, ainsi que H.R. Giger, dont le style graphique de l’extraterrestre sera toutefois repris mais avec quelques modifications apporté par Stan Winston, le concepteur du Terminator avec qui Cameron fit une nouvelle fois équipe. Car Cameron souhaitais pour cette suite s’éloigner de l’esprit du premier Alien, et tout comme pour Terminator, il insuffla à Aliens, le Retour un parfum d’action (sa marque de fabrique) ainsi qu’une ambiance militaire propre à la guerre du Viêt-Nam (son autre marque de fabrique qu’il utilisa également pour l’écriture d’un autre scénario écrit au même moment qu’Aliens, Rambo II…).

En ce qui concerne le casting du film, Sigourney Weaver repris son rôle d’Ellen Ripley, et Lance Henriksen, l’acteur fétiche de James Cameron, présent dans ses films depuis ses débuts sur Piranha 2, se voit obtenir le rôle qui fera sa gloire, celui de l’androïde Bishop. James Cameron fit également appel à nouveau à deux acteurs avec qui il avait tourné sur Terminator, à savoir son ami Bill Paxton et Michael Biehn (bien que ce dernier fut appelé très tard pour palier le retrait tardif d’un autre acteur). Pour la musique de son film, ce fut le compositeur américain James Horner qui fut choisi. Auteur jusque-là depuis une dizaine d’années d’un grand nombre de musique de films renommés, sa rencontre avec James Cameron sera assez difficile, marqué par de nombreux désaccords...

De nombreux désaccords interviendront également sur le tournage, entamé en 1985, qui fut une nouvelle marqué par le légendaire caractère de Cameron, qui n’était pas satisfait de l’équipe britannique (le tournage se déroulant en Angleterre). Les menaces de grèves de l’équipe anglaise furent légions…

Malgré cela, le film fut finalement prêt pour une sortie en 1986.

CA DONNE QUOI ?

Image

Doté d’un solide budget de 18,5 millions de dollars (soit en peu moins du double du premier Alien et près du triple de Terminator), Aliens, le Retour sort le 18 juillet 1986 aux Etats-Unis et le 8 octobre 1986 en France, et parvient à faire légèrement mieux que le film de Ridley Scott en faisant plus de 85 millions de dollars de recettes aux Etats-Unis (contre 80 pour Le Huitième Passager), et plus du double à l’étranger (45 contre 25 millions) que le premier volet (et Cameron qui fait également mieux que les 40 millions de dollars de recettes obtenus à l’étranger par Terminator). Au final, Aliens, le Retour est donc un très gros succès au box-office avec des recettes globales de 131 millions de dollars. En France cependant, Cameron ne parvient pas a réitérer la performance du premier volet, mais parvient tous de même à réaliser plus de 1,7 millions d’entrées (contre 2,8 millions pour le premier) et encore moins que son Terminator qui avait réalisé pour le coup un brillant score de 3 millions d’entrées. Le film obtient également une flopée de nominations aux Oscar (sept, contre deux pour le premier), meilleur montage sonore, meilleurs effets spéciaux pour Stan Winston, meilleure actrice pour Sigourney Weaver (sa première nomination avant la seconde quelques années plus tard pour Les Gorilles dans la Brume), meilleure direction artistique, meilleur montage, meilleure musique de film pour James Horner (sa première nomination d’une longue série...), meilleur mixage de son, et remportera les deux premiers. La victoire à l’Oscar des meilleurs effets spéciaux est donc une deuxième pour la saga Alien, et la première d’une belle série pour Stan Winston (avant Terminator 2 et Jurassic Park…).

Grosse réussite que cet Aliens, le Retour donc. En plus d’effacer de plus en plus Piranha 2 des mémoires, James Cameron s’impose de plus en plus comme l’un des nouveau maître de la science-fiction avec Steven Spielberg après son déjà très remarquable et révolutionnaire Terminator. Car cet Aliens s’impose comme ici comme un véritable chef-d’œuvre du genre, un mixage ingénieux de films d’actions et de films SF, qui, s’il n’arrive légèrement pas à la hauteur du tout simplement parfait Huitième Passager de Ridley Scott, se révèle d'une maitrise stupéfiante dans son rythme, son suspense, et sa précision (l’organisation millimétrée des marines !). Tout comme dans le premier Alien, on met ainsi plus d’une heure à découvrir la (et même les) fameuses créatures tant attendue, une première heure d’introduction impeccable, et qui fera par la suite place à plus d’une heure trente (dans la version longue tout du moins) d’une chute sans fin pour nos héros, armés jusqu’au dents mais complètement désarçonnés face à un ennemi dont ils ne voulaient pas croire la dangerosité (parallèle avec la guerre du Viêt-Nam très évident ici). Emergent tout de fois de ce chaos plusieurs personnages ayant marqué de leurs esprits le film, à savoir les personnages de Bill Paxton et Lance Henriksen qui trouveront ici les rôles de leur vie, respectivement dans la peau du sergent Hudson et de l’androïde Bishop. Michael Biehn, acteur déjà très remarqué dans le précédant film de Cameron Terminator, brilla lui une nouvelle fois sous la direction du réalisateur canadien avec son interprétation du caporal Hicks. Enfin, la confirmation la plus remarquable fut à mettre au profit de Sigourney Weaver, qui retrouva ici son rôle culte d’Ellen Ripley et qui marqua tellement les esprits qu’elle obtenue une nomination aux Oscars. Difficile ici de nier la très grande direction et performance d’acteurs, sans aucun doute la plus grosse qualité de cet Aliens, confirmant le talent de Cameron a créer des personnages emblématiques après ceux de Terminator. Si l’ambiance globale du film est moins oppressante que sur Le Huitième Passager, Cameron parvient tout de même grâce à sa mise en scène (le passage de la découverte de la Reine Alien !) et la musique de James Horner, auteur d’un thème principal désormais devenu culte, à captiver notre attention à chaque instant du film, et à ne pas voir au final les plus de 2h30 du long-métrage s’écouler. Aliens, le Retour s’impose donc comme un chef-d’œuvre marquant, et propulse James Cameron au premier plan de la scène hollywoodienne.

Sept ans après, le chef-d’œuvre de Ridley Scott accoucha donc d’une suite qui avait le culot de lui arriver presque à la hauteur et d’installer la saga Alien comme une saga mythique du cinéma de science-fiction au côté des autres Star Wars et Star Trek. Une saga qui continuera de faire parler d’elle à travers deux autres suites de qualités inégales, mais qui valent le coup d’œil.

Surtout pour sa suite directe, Alien 3, réalisé par un autre grand nom d’Hollywood, David Fincher.

Tout comme James Bond, l’Alien reviendra. »

Newt.
Modifié en dernier par Somewhere le mer. juin 19, 2013 4:54 pm, modifié 1 fois.

Somewhere
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 63738
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Aliens, le retour

Messagepar Somewhere » jeu. mai 23, 2013 9:33 pm

Là encore, un énorme film après le chef-d'oeuvre de Ridley Scott. Si ce deuxième opus est inférieur au premier volet pour ma part, il n'en reste pas moins un film excellentissime, culte, qui, grâce à la "Cameron Touch" ne se contente pas d'être une simple suite au premier volet mais renouvelle quasiment le genre en apportant une grosse dose d'action au film, contrastant avec la tension insoutenable caractérisant le premier film.

Un sans-faute absolument parfait pour la saga jusque-là.
-- En mai, sortez masqués --
~ Seuls les plus masqués survivent ~

Mes tops et classements divers sur le forum :


Bartiméus
Le mont Olympe
Le mont Olympe
Avatar du membre
Messages : 5810
Enregistré le : sam. mars 16, 2013 9:50 am
Localisation : 92, Hauts-de-Seine
Gender :

Re: Aliens, le retour

Messagepar Bartiméus » jeu. mai 23, 2013 10:08 pm

Pareil que l'ami Nova, Cameron décide de faire Alien à sa façon et là où Alien était un film mystérieux, énigmatique, Aliens est plus classique, hollywoodien.

Les G.I sont clairement là comme étant de la chair à canon, ces derniers étant frimeurs et arrogants, résultat ils se feront dessoudés. Le plus drôle je crois est Bill Paxton qui roule des mécaniques avant de chialer sa mère. :mrgreen:

Ripley est elle est plus étoffée, plus humaine, on apprend l’existence de sa fille morte de vieillesse dans la version longue ( ce qui explique aussi sont attachement à Newt )

On en apprend beaucoup plus sur les xénomorphes, on les voit fonctionner en groupe, organiser leurs nid, leurs esprits de ruche notamment quand ils sortent tous de leurs sommeils au moment ou le bébé alien se fait tuer. La scène avec les mitrailleuses est très bien d'ailleurs, on voit bien qu'ils se jettent sur les balles jusqu’à épuisement, ils pensent comme un véritable collectif.

Après restent certains dialogues idiots ( " C'est quoi la mission, sergent ?" "Délivrer les filles des colonies de leurs virginités !" ), l'esthétique est moins raffiné mais au final ce film reste toujours un bon moment.

Et puis la REINE ALIEN !!! :metal:

Image

SauronGorthaur
Dagor Nuin Giliath
Dagor Nuin Giliath
Avatar du membre
Messages : 69829
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Aliens, le retour

Messagepar SauronGorthaur » jeu. mai 23, 2013 10:10 pm

Nova a écrit :Là encore, un énorme film après le chef-d'oeuvre de Ridley Scott. Si ce deuxième opus est inférieur au premier volet pour ma part, il n'en reste pas moins un film excellentissime, culte, qui, grâce à la "Cameron Touch" ne se contente pas d'être une simple suite au premier volet mais renouvelle quasiment le genre en apportant une grosse dose d'action au film, contrastant avec la tension insoutenable caractérisant le premier film.

Un sans-faute absolument parfait pour la saga jusque-là.


la tension reste forte dans ce film aussi, surtout en version longue :lol:
Cameron a réussit l'exploit de rester fidèle à Scott tout en y apportant une touche personnelle qui ne dénature par l'univers du premier film :super:
(En temps partiel en ce lieu)

Somewhere
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 63738
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Aliens, le retour

Messagepar Somewhere » jeu. mai 23, 2013 10:55 pm

Bah la tension est quand même moins importante que dans le premier, parfois limite une comédie avec les conneries des GI. :lol:

Non mais pfiou, les répliques cultes de ce film, la mise en scène de Cameron, et la musique aussi. Ah faut que je parle des compositeurs aussi mince, là c'est James Horner sur celui-là, le compositeur fétiche de James Cameron, sur le premier Alien c'était un autre, faut que je sorte la playlist là. :metal:
-- En mai, sortez masqués --
~ Seuls les plus masqués survivent ~

Mes tops et classements divers sur le forum :


Bartiméus
Le mont Olympe
Le mont Olympe
Avatar du membre
Messages : 5810
Enregistré le : sam. mars 16, 2013 9:50 am
Localisation : 92, Hauts-de-Seine
Gender :

Re: Aliens, le retour

Messagepar Bartiméus » jeu. mai 23, 2013 11:01 pm

Un échange qui me fait toujours rire :

"- Vasquez, on t'a déjà pris pour un mec ?
- Non et toi ? "

:mrgreen:


Sinon je trouve que le film a beaucoup moins de références sexuelles que dans le premier, on sent que c'est pas trop la came de Cameron.
"Je vais l'écrire l'histoire des affaires de mon temps, tâche délicate et périlleuse ! Avant de prendre la plume, je me suis interrogé sévèrement, et comme je ne trouvais en moi ni affections intéressées, ni haines implacables, j'ai pensé que je pourrais juger les hommes et les choses, sans manquer à la justice et sans trahir la vérité."

Louis Blanc, Histoire de dix ans, 1830-1840

SauronGorthaur
Dagor Nuin Giliath
Dagor Nuin Giliath
Avatar du membre
Messages : 69829
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Aliens, le retour

Messagepar SauronGorthaur » jeu. mai 23, 2013 11:04 pm

Bartiméus a écrit :Sinon je trouve que le film a beaucoup moins de références sexuelles que dans le premier, on sent que c'est pas trop la came de Cameron.

il va même plus loin en créant une reine alien: il "désexualise" les aliens, qui deviennent des "fourmis" aux ordres d'une méga-reine pondeuse
(En temps partiel en ce lieu)

Bartiméus
Le mont Olympe
Le mont Olympe
Avatar du membre
Messages : 5810
Enregistré le : sam. mars 16, 2013 9:50 am
Localisation : 92, Hauts-de-Seine
Gender :

Re: Aliens, le retour

Messagepar Bartiméus » jeu. mai 23, 2013 11:21 pm

Il y a aussi l'analyse hyper connue du combat des deux mères, Ripley et la reine alien.
"Je vais l'écrire l'histoire des affaires de mon temps, tâche délicate et périlleuse ! Avant de prendre la plume, je me suis interrogé sévèrement, et comme je ne trouvais en moi ni affections intéressées, ni haines implacables, j'ai pensé que je pourrais juger les hommes et les choses, sans manquer à la justice et sans trahir la vérité."

Louis Blanc, Histoire de dix ans, 1830-1840

Somewhere
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 63738
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Aliens, le retour

Messagepar Somewhere » ven. mai 24, 2013 11:33 am

Ca y est, j'ai retrouvé le thème d'Aliens, le meilleur de la saga pour ma part, juste terrifiant le début !


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 334400
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Aliens, le retour

Messagepar phoenlx » ven. mai 24, 2013 8:20 pm

Perso j'aime beaucoup ce film, mais je ne sais pas si c'est mon préféré
J'avais posté ma critique à l'époque ici : viewtopic.php?f=285&t=4123&start=60
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Aries Phoenix
Le Gris Pèlerin
Le Gris Pèlerin
Avatar du membre
Messages : 22702
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: Aliens, le retour

Messagepar Aries Phoenix » ven. mai 24, 2013 8:23 pm

Très bon film, supérieur au premier sur plusieurs points...

Mais l'angoisse du huis-clos et l'originalité du 1... Comment les égaler ?
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 334400
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Aliens, le retour

Messagepar phoenlx » ven. mai 24, 2013 8:32 pm

Ce que j'ai beaucoup aimé dans le 2 ( mais je l'explique dans la critique que j'ai cité ) , c'est surtout la patte cameronienne. A bien des égards on se rend compte qu'on est face à un film de Cameron notamment du fait de l'importance de la technologie, des rouages, du métal ( impression qu'on ressent moins ou différemment dans le premier ou l'angoisse est plus portée sur le monstre je trouve ) ; Là le focus semble presqu'ailleurs. Les aliens ne sont plus les seuls pièges, l'environnement l'est aussi. Certains passages m'ont rappelé Terminator ; On a aussi la femme forte ( comme dans tous les films de Cameron ) , certaines teintes ( cameron aime le bleu et ça se voit dans beaucoup de ses films depuis Abyss à Titanic en passant par Avatar et celui-ci :mrgreen: ) Je crois que ce que j'aime dans ce film c'est la patte artistique cameronienne finalement. En tant que film centré sur les aliens, j'ai une préférence pour le premier qui introduit la saga, qui est à mon sens inégalable car il ouvre l'univers, mais les autres sont une belle manière de broder sur le même thème.

Dans le 2 j'aime aussi beaucoup le rôle de Bishop ou encore les scènes avec la reine et les oeufs à la fin, ainsi que l'acteur de Terminator :mrgreen: un film que j'aime faudrait que je le revois tiens ( demain peut etre vous m'avez donné envie :shock: )
par contre je suis pas très fan de tout le début, je trouve qu'il y a des longueurs et avant qu'ils soient dans le complexe c'est un peu lourd et longuet parfois, avec les militaires. Mais peut etre que c'est la version longue qui m'a donné cette impression, je sais pas quelles sont les scènes ajoutées par rapport à la version cinéma
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Aries Phoenix
Le Gris Pèlerin
Le Gris Pèlerin
Avatar du membre
Messages : 22702
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: Aliens, le retour

Messagepar Aries Phoenix » ven. mai 24, 2013 8:36 pm

Assez pile d'accord. moins psychologique (au sens "fort"), mais de belles ambiances, une superbe réalisation, et une intrigue plus que passable pour un film du genre.
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

Duramou
Maison du Verseau
Maison du Verseau
Messages : 1836
Enregistré le : mar. juin 14, 2011 12:48 am

Re: Aliens, le retour

Messagepar Duramou » sam. mai 25, 2013 1:47 pm

J'aime tous les opus de la Saga mais celui-là est clairement celui que j'aime le moins.
Moins profond que les trois autres, plus centré sur l'action même que sur l'horreur ou l'angoisse.
Il reste efficace mais il manque quelque chose.
Paul Reiser est un tel enfoiré qu'on est limite content qu'il crève !
C'est dommage, il aurait fallu plus de subtilité.
"L'art serait inutile si le monde était parfait."
Tarkovski

"La culture n'est pas un luxe, c'est une nécessité."
Gao Xinjiang

Bartiméus
Le mont Olympe
Le mont Olympe
Avatar du membre
Messages : 5810
Enregistré le : sam. mars 16, 2013 9:50 am
Localisation : 92, Hauts-de-Seine
Gender :

Re: Aliens, le retour

Messagepar Bartiméus » sam. mai 25, 2013 2:10 pm

Paul Reiser c'est le type de la compagnie qui fait semblant d’être l'ami de Ripley avant de lâcher les facehugger sur elle et Newt ?

Alors là oui, c'est carrément un bel enfoiré et perso je suis tout à fait content qu'il crève ! :)
"Je vais l'écrire l'histoire des affaires de mon temps, tâche délicate et périlleuse ! Avant de prendre la plume, je me suis interrogé sévèrement, et comme je ne trouvais en moi ni affections intéressées, ni haines implacables, j'ai pensé que je pourrais juger les hommes et les choses, sans manquer à la justice et sans trahir la vérité."

Louis Blanc, Histoire de dix ans, 1830-1840

SauronGorthaur
Dagor Nuin Giliath
Dagor Nuin Giliath
Avatar du membre
Messages : 69829
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Aliens, le retour

Messagepar SauronGorthaur » sam. mai 25, 2013 2:15 pm

Bartiméus a écrit :Paul Reiser c'est le type de la compagnie qui fait semblant d’être l'ami de Ripley avant de lâcher les facehugger sur elle et Newt ?

Alors là oui, c'est carrément un bel **censuré** et perso je suis tout à fait content qu'il crève ! :)

j'approuve, c'est le genre de perso vis à vis duquel t'as absolument pas envie d'éprouver de la sympathie!
(En temps partiel en ce lieu)

Aries Phoenix
Le Gris Pèlerin
Le Gris Pèlerin
Avatar du membre
Messages : 22702
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: Aliens, le retour

Messagepar Aries Phoenix » mar. mai 28, 2013 12:48 am

Enfin des gens qui haïssent les purs psychos sans les films. Je me sens un peu moins seul :super:
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

Somewhere
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 63738
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: [FILM] Aliens, le retour

Messagepar Somewhere » dim. août 04, 2013 1:29 pm

Une jolie photo du tournage :

Image

Somewhere
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 63738
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: [FILM] Aliens, le retour

Messagepar Somewhere » dim. août 04, 2013 2:01 pm

Je viens de voir que l'actrice qui joue Newt, Carrie Henn, qui a 37 ans aujourd'hui, et bien Aliens... C'était son seul film.

Image

Je pensais que le succès de ce film lui aurait ouvert des portes, mais en faite non. Peut-être qu'elle ne voulait plus être actrice aussi.

SauronGorthaur
Dagor Nuin Giliath
Dagor Nuin Giliath
Avatar du membre
Messages : 69829
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: [FILM] Aliens, le retour

Messagepar SauronGorthaur » dim. août 04, 2013 4:57 pm

pas de veine pour elle ....
(En temps partiel en ce lieu)

Somewhere
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 63738
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: [FILM] Aliens, le retour

Messagepar Somewhere » dim. sept. 08, 2013 2:16 pm

Une anecdote qui va grandement intéresser phoenIx notamment, James Cameron c'est inspiré de l'une des prisons de l'Enfer de Dante pour créer la planète du film, Acheron.

Je viens de découvrir ça à l'instant sur les bonus du blu-ray du film, et sur le net celà est effectivement confirmé sur certains sites anglais :

http://alienseries.wordpress.com/tag/acheron/
http://alienexplorations.blogspot.fr/1986/08/acheron.html

”It’s a frozen swamp,” Cameron says of the mythical Acheron, though he confuses it with Cocytus, the frozen lake that lies at the nadir of the ninth circle, within which stands an entrapped Satan. Acheron, in Greek myth as well as Alighieri’s Divine Comedy, is a river that serves as the outer boundary of Hell/Hades. Virgil, who leads the Pilgrim through the circles of Hell, describes the periphery of Acheron in Canto III as a “sorrowful shore”. The rivers of Hell -Acheron, Styx, and Phlegethon- all conjoin at a lower point to lead to Cocytus. Though Cameron mixes up the two, the imagery is no less potent: “Here sighs and cries and shrieks of lamentation echoed throughout the starless air of Hell …”


Image

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 334400
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [FILM] Aliens, le retour

Messagepar phoenlx » dim. sept. 08, 2013 2:31 pm

cool, si je comprend bien l'article en gros il a donné le nom acheron mais c'est censé rappeler plutôt le fleuve glacé ( cocytus ) ?
L'enfer de Dante inspire beaucoup de choses de toute manière ( surtout le fleuve des enfers l'Acheron avec son passeur Charon dont l'inspiration vient elle-même de la mythologie grecque, Dante a un peu mélangé la vision des enfers chrétiens et les enfers grecs je pense ; Point d'Hadès dans son enfer par contre le maître des lieux étant Lucifer.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 63738
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: [FILM] Aliens, le retour

Messagepar Somewhere » dim. sept. 08, 2013 2:39 pm

Oui, le lien entre le nom de la planète Acheron et le fleuve du même nom je viens de tilter aussi. Il y a donc l'inspiration du Cocytus en plus de ce fleuve du coup.
-- En mai, sortez masqués --
~ Seuls les plus masqués survivent ~

Mes tops et classements divers sur le forum :


SauronGorthaur
Dagor Nuin Giliath
Dagor Nuin Giliath
Avatar du membre
Messages : 69829
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: [FILM] Aliens, le retour

Messagepar SauronGorthaur » dim. sept. 08, 2013 4:30 pm

un nom infernal pour cette planète était un choix logique quand tu vois la surface :rire: :rire: :rire:
(En temps partiel en ce lieu)

Somewhere
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 63738
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: [FILM] Aliens, le retour

Messagepar Somewhere » dim. sept. 22, 2013 12:50 pm

Une scène coupée du film qui n'apparait dans aucune version, dans laquelle Ripley découvre Burke dans un cocon à la fin :


SauronGorthaur
Dagor Nuin Giliath
Dagor Nuin Giliath
Avatar du membre
Messages : 69829
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: [FILM] Aliens, le retour

Messagepar SauronGorthaur » dim. sept. 22, 2013 4:31 pm

bien fait pour sa gueule :super:
(En temps partiel en ce lieu)

Somewhere
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 63738
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: [FILM] Aliens, le retour

Messagepar Somewhere » dim. oct. 06, 2013 3:11 pm

Ca y est, j'ai enfin terminé mon article sur Aliens, le retour !

"Aliens, le Retour, une grosse réussite incontestablement. Avec ce film, en plus d’effacer de plus en plus Piranha 2 des mémoires, James Cameron s’impose de plus en plus comme l’un des nouveau maître de la science-fiction avec Steven Spielberg après son déjà très remarquable et révolutionnaire Terminator. Car cet Aliens s’impose comme ici comme un véritable chef-d’œuvre du genre, un mixage ingénieux de films d’actions et de films SF, qui, s’il n’arrive légèrement pas à la hauteur du tout simplement parfait Huitième Passager de Ridley Scott, se révèle du maitrise stupéfiante dans son rythme, son suspense, et sa précision (l’organisation millimétrée des marines !). Tout comme dans le premier Alien, on met ainsi plus d’une heure à découvrir la (et même les) fameuse créature tant attendue, une première heure d’introduction impeccable, et qui fera par la suite place à plus d’une heure trente (dans la version longue tout du moins) d’une chute sans fin pour nos héros, armés jusqu’au dents mais complètement désarçonnés face à un ennemi dont ils ne voulaient pas croire la dangerosité (parallèle avec la guerre du Viêt-Nam très évident ici).

Emergent tout de fois ce chaos plusieurs personnages ayant marqué de leurs esprits le film, à savoir les personnages de Bill Paxton et Lance Henriksen qui trouveront ici le rôles de leur vie, respectivement dans la peau du sergent Hudson et de l’androïde Bishop. Michael Biehn, acteur déjà très remarqué dans le précédant film de Cameron Terminator, brilla lui une nouvelle fois sous la direction du réalisateur canadien avec son interprétation du caporal Hicks. Enfin, la confirmation la plus remarquable fut à mettre au profit de Sigourney Weaver, qui retrouva ici son rôle culte d’Ellen Ripley et qui marqua tellement les esprits qu’elle obtenue une nomination aux Oscars. Difficile ici de nier la très grande direction et performance d’acteurs, sans aucun doute la plus grosse qualité de cet Aliens, confirmant le talent de Cameron a créer des personnages emblématiques après ceux de Terminator.

Si l’ambiance globale du film est moins oppressante que sur Le Huitième Passager, Cameron parvient tout de même grâce à sa mise en scène (la découverte de la Reine Alien) et la musique de James Horner, auteur d’un thème principal désormais devenu culte, à captiver notre attention à chaque instant du film, et à ne pas voir au final les plus de 2h30 du long-métrage s’écouler.

Aliens, le Retour s’impose donc comme un chef-d’œuvre marquant, et propulse James Cameron au premier plan de la scène hollywoodienne."

Somewhere
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 63738
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Aliens, le Retour (1986, de James Cameron)

Messagepar Somewhere » lun. août 29, 2016 11:16 am

Aliens, le retour : une édition Blu-ray limitée pour le 30e anniversaire

Image

Avis aux fans de la saga Alien ! Une édition limitée du film de James Cameron est attendu le 14 septembre dans les bacs.

Le 8 octobre 2016, nous célèbrerons les 30 ans de la sortie de Aliens, le retour, deuxième volet de la saga Alien, qui voit Ripley revenir chasser du xénomorphe sur la planète LV-426 / Acheron en compagnie de Marines de l'espace. James Cameron et la Fox ont décidé de fêter cet événement à travers une édition Blu-ray limitée disponible dès le 14 septembre et comprenant -outre les versions cinéma (137’) et Director’s Cut (154’) et les bonus des précédentes versions- un nouveau making-of, un livret compilant des artworks des comics Dark Horse ainsi qu'un set de dix cartes collector dessinées par James Cameron. Rappelons que Neill Blomkamp (District 9, Elysium, Chappie) développe un Alien 5 qui sera une suite directe à Aliens, le retour, emmené par Sigourney Weaver et Michael Biehn.

Image

http://www.allocine.fr/diaporamas/cinem ... -18655353/

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 334400
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Aliens, le Retour (1986, de James Cameron)

Messagepar phoenlx » lun. août 29, 2016 11:18 am

ahhh je le prendrais bien pour les cartes et le livret
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 101635
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Aliens, le Retour (1986, de James Cameron)

Messagepar Scarabéaware » lun. août 29, 2016 12:40 pm

Oui, ça donne bien envie pour les nouveaux bonus, belle édition 30ème anniversaire ça :mrgreen:
Par contre c'est bizarre, j'avais pas commenté du tout mon visionnage ? :shock:


Retourner vers « Alien & Predator »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité