• Déconfinement : Restez prudent !!

Le Labyrinthe de la Mort (Défis Fantastiques)

Jeux de rôle divers sur papier ou en live, Livres dont vous êtes le Héros, Donjons et Dragons, univers Warhammer...
Pulsion
Les cavernes d'Aokigahara
Les cavernes d'Aokigahara
Avatar du membre
Messages : 121
Enregistré le : ven. juil. 17, 2020 10:05 pm
Gender :

Le Labyrinthe de la Mort (Défis Fantastiques)

Messagepar Pulsion » jeu. juil. 23, 2020 10:30 am

Image

Je passe très vite sur l'adaptation ratée en jeu vidéo sur Playstation. Un banal donjons et dragons. Grosse déception dans mes souvenirs.

Et je m'attarde sur le livre Le Labyrinthe de la Mort par Ian Livingstone ( illustrations de Iain McCaig ). Plus qu'un point de vue technique et moultes références, je préfère opter pour un ressenti nostalgique concernant un des rares livres de cette collection encore en ma possession, depuis les années 80.
J'ai plaisir à le feuilleter de temps en temps en partie pour les illustrations si percutantes ( qui rappellent le style de John Howe qui a pas mal oeuvré dans l'heroic fantasy, Tolkien, etc), l'odeur du papier, le plaisir de tourner les pages, de repartir à droite...à gauche ( bon ça par contre).

Le Labyrinthe de la Mort était de loin mon préféré, non pas parce qu'il était le meilleur ( je n'ai pas essayé tous les livres de cette série et toutes les autres séries) mais certainement parce qu'il y avait un certain niveau de qualité, d'exploration très immersive, le genre de huit-clos dans lequel on aime s'enfoncer la peur au ventre.
Le fameux dédale de tunnels lugubres et glauques mis au point par le machiavélique Baron de Sukumvit.
Un lieu aux multiples bifurcations truffé de pièges, de voies sans issues à la pelle, de double escalier ( j'adore ! A gauche ou à droite ? Mon coeur au bord de la nausée balance), de gouffres, etc.
C'est aussi toute une galerie de personnages, sorciers, créatures fantastiques repoussantes ( Démon du Miroir) que l'on aurait aimé éviter, sans parler des concurrents entre alliés de circonstance et adversaires sans pitié.

Image

Image

Image

Image

Image

Bref, on aime avoir peur et s'égarer dans ce labyrinthe ( nous nous passerons volontier du fil d'Ariane) riche en surprises malsaines où toute sortie semble impossible du point de vue du personnage mais bien plus encore de celui du joueur, tant les dés jetés par le Baron semblaient pipés.
Il y a tellement à dire sur ce livre. Un véritable potentiel, un univers visuel impressionnant et qui marque la rétine, que j'ai souvent imaginé comme beaucoup certainement une adaptation cinéma digne d'intérêt cette fois, qui respecte son matériau d'origine, authentique et ambitieuse cette fois ( on peut rêver).

Un film doté d'une certaine force de caractère par un réalisateur talentueux qui ne prendrait pas de haut ce genre d'univers et à qui on ne demanderait pas de pondre un produit formaté. Houlà, ça fait beaucoup de conditions très difficiles à réunir. :lol:
Bref, un scénario qui assume totalement la violence de cet univers, du survival pur et dur, sans concession, mature et sombre. Pas d'humour lourd comme un boulet qui aurait d'une part le don de m'agacer prodigieusement mais de parasiter l'atmosphère et l'intensité de l'intrigue.
J'ajouterais à ces souhaits, la volonté de donner une vraie profondeur psychologique à la plupart des personnages. Dans une moindre mesure par rapport au héros bien entendu.

La description de ce labyrinthe, de sa construction et de la violence qui lui a collé à la peau très vite avant même que les épreuves n'aient commencées, finit par lui donner une âme. En effet, je vois ce labyrinthe comme un personnage à part entière à l'instar d'une ville dans un film de Michael Mann, "Collateral" en l'occurence.
Dans une éventuelle adaptation, il serait particulièrement intéressant de voir la progression dans la douleur de la construction de ce piège géant, moi ça me fascinerait. Ou du moins, une partie sans vraiment dévoiler toute l'horreur qui est en train de prendre forme.

Pour finir, je dirais que je vois avant ce parcours initiatique de l'horreur davantage comme un gros piège qui se referme de toute façon sur vous que comme une simple accumulation d'obstacles à priori infranchissables.
Les intentions du Baron n'était pas d'offrir un moment de gloire au combattant le plus méritant qui devenait par le fait un héros mais de montrer sa toute puissance à travers un Défi que personne ne peut à priori relever. Il n'y a pas de réelle issue même si de son côté le joueur, lui, peut y arriver.

En tant que lecteur/joueur on éprouve comme une sorte de fascination toute relative au coeur de l'action sans vraiment y être ( et heureusement !), pour ce huit clos riche en surprises morbides, en cadeaux empoisonnés, écoeurants, terrifiants, rarement encourageantes. Juste ce qu'il faut pour vous donner envie de poursuivre.

Que de bons souvenirs au sein de ces Défis Fantastiques et du Labyrinthe de la Mort en particulier.
Merci de votre attention, vous pouvez quitter la salle....si vous le pouvez. :mrgreen:

Image
Modifié en dernier par Pulsion le jeu. juil. 23, 2020 1:19 pm, modifié 1 fois.
"Monsieur le Comte voudrait savoir si l'assassin prendra aussi du café"

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339350
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Labyrinthe de la Mort (Défis Fantastiques)

Messagepar phoenlx » jeu. juil. 23, 2020 10:43 am

super, merci d'avoir créé le topic (tu viens de me donner une idée d'ailleurs, il faudra que moi aussi j'ouvre des topics spécifiques sur certains de mes livres de ce type avec quelques photos et ressentis pour donner un avis, j'en avais bon nombre)

je l'avais celui-ci !! J'aimais bien ce volume, comme souvent les histoires d'Ian Livingstone d'ailleurs, même si celui-ci n'était pas mon préféré (je garde bizarrement surtout des souvenirs vifs de la série des loups solitaires et de certains de mes premiers LDVH de la collection dragon d'or comme la malédiction du pharaon) mais les défis fantastiques c'était super plaisant à parcourir aussi, pour les illustrations (on a ici un bel aperçu), les histoires souvent sur fond d'horreur-fantasy, les environnements, les monstres, les dédales, c'était terriblement immersif ces trucs, plus que certains films d'horreur de maintenant, il m'arrivait de ressentir les histoires de manière assez viscérales.

Avec le recul que j'ai aujourd'hui je me rend compte de l'impact des illustrations (plus peut-être encore que le texte et les scénarii qui nous faisaient voyager de paragraphes en paragraphes) ; les artistes savaient capter notre regard, certaines images marquent vraiment l'esprit. Pas seulement dans celui-ci, je me souviens de certaines images de démons et autre (dans d'autres tomes) qui me sont restées à vie gravée dans la tête, un peu comme certaines illustrations de John Howe en effet
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Eä , que le monde soit !
Eä , que le monde soit !
Avatar du membre
Messages : 64538
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Le Labyrinthe de la Mort (Défis Fantastiques)

Messagepar Somewhere » jeu. juil. 23, 2020 10:54 am

Je ne me souviens pas l'avoir fait celui-là, je crois que j'avais fait les premiers avec la Montagne de Feu.
~ Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir ~

Mes tops et classements divers sur le forum :


itikar
invasions orientales
invasions orientales
Avatar du membre
Messages : 19566
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Le Labyrinthe de la Mort (Défis Fantastiques)

Messagepar itikar » jeu. juil. 23, 2020 11:17 am

Comme je te comprends. J'ai été moi aussi profondément marqué par cette œuvre, que je considère également comme une des meilleurs côté LDVELH, si ce n'est les Loup Solitaire bien sûr, tout comme par sa suite "l'épreuve des champions". Comment oublier la Bête sanguinaire aux myriades d'yeux qui l'illustre ?


De mon côté, cette passion s'est concrétisé par un ajout du fameux labyrinthe, certes très modifié puisqu'il est devenu l'antre d'un sorcier illusionniste des plus pervers, dans ma campagne Donjons et Dragons, même si cela a surtout servi de toîl de fond, puisque pour xou y raisons - j'improvisais beaucoup - mes joueurs ne s'y sont jamais risqués. Ils sont descendus plusieurs fois dans Montprofond mais jamais dans le labyrinthe d'itikar. Il était construit à peu près de la même manière que cleui du baron Sukumvit avec des sections changeantes, et il avait sa volonté propre, réceptacle d'une énorme puissance.

Je ne me suis pas arrêté là, car plus tard, lors de la sortie du jeu vidéo Neverwinter Night j'ai rejoint le projet Arcadia, désireux de construire un monde ouvert grâce à l'Aurora toolset, et mon projet à moi était d'y incorporer mon labyrinthe. J'ai créé donc grâce à Aurora le premier niveau du complexe, et pleins d'énigmes, pièges et autres joyeusetés attendant les aventuriers. Je me rappelle encore - c'était il y a vingt ans - d'une énigme par exemple, des parchemins de sorts étaient disséminés dans le désordre dans une dizaine de coffre au pied d'une dizaine de colonne de pierre porteur d'un trou au fond duquel figurait un glyphe magique qui lançait une boule de feu vers une des autres colonnes chaque fois qu'un coffre se fermait en possédant un mauvais sortilège. Bien sûr, chaque colonne était porteur d'une inscription énigme permettant de trouver dans quel coffre mettre quel sort. Les aventuriers devaient donc récupérer tous les parchemins puis les placer un par un dans les bons coffres sous peine de se prendre une méchante boule de feu et de rater l'épreuve. S'ils réussissaient, ils gagnaient une clé d'or, leur permettant de progresser dans le labyrinthe.

Suite à l'arrêt mort-né du projet Arcadia, j'ai pu reconstruire - en plus joli mais moins ambitieux côté énigme suite à un moteur moins élaboré - le labyrinthe dans Neverwinter le jeu online, grâce à son outil la Foundry. Hélas, je ne peux pas donner le lien permettant de parcourir ce qui est devenu mon labyrinthe, car la foundry n'est plus disponible. Il reste quelques sections visibles dans la vidéo de promotion que j'avais fait à cette intention (cf. ci-dessous)

Bref, ce labyrinthe n'a pas fini de m'inspirer moi aussi et je réfléchis en ce moment à créer un scénario "Chroniques Oubliées Fantasy" pour le remettre en scène.

Le pitch principal serait, et cela va te parler :

"Tous les ans dans la région de Grevia, un sorcier, itikar, invite les héros qui le souhaitent à tenter l'épreuve des champions. Il paraitrait que les vainqueurs gagnent de somptueuses récompenses. Et même si peu d'élus en sont resortis vivants, la renommée de l'épreuve a attiré dans la région de nombreux aventuriers plus ou moins vaillants et aguerris, au point où toute une ville bariolée s'est construite autour du complexe souterrain. Oserez-vous relever le défi ?"



« Après une vie d'aventure, le Grand Archimage Itikar, que certains pensent être le Hérault d'Ao lui-même, s'enracina dans les
tréfonds de l'OutreTerre pour une existence solitaire. Là, au plus profond du monde, il bâtit un terrifiant dédale empli d'épreuves qu'il soumet à quiconque souhaite éprouver sa valeur. Avant cela, il est nécessaire de découvrir l'entrée de son labyrinthe au fin fond des Contreforts des Crags, dans une région soumise aux caprices de la magepeste. C'est au bout de milles dangers et épreuves que vous en apprendrez peut-être plus sur les desseins d'Itikar, et commencerez à appréhender la véritable nature du multivers lui-même
. »


Et c'est évidemment de là que vient mon pseudo ici :hat: (bon cela dit je n'y connais rien en archimagie et la comparaison s'arrêtera donc au nom :lol: )

Image
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Pulsion
Les cavernes d'Aokigahara
Les cavernes d'Aokigahara
Avatar du membre
Messages : 121
Enregistré le : ven. juil. 17, 2020 10:05 pm
Gender :

Re: Le Labyrinthe de la Mort (Défis Fantastiques)

Messagepar Pulsion » jeu. juil. 23, 2020 1:51 pm

Itikar, la difficulté du Labyrinthe rend la récompense plus exceptionnelle. :cool:
Et les moyens pour y parvenir, une clé d'or justement par exemple, une dague, pierre précieuse et j'en passe, n'en ont que plus de valeur une fois récupérées.
Parce que dans la réalité obtenir tel objet pour ouvrir telle porte qui va te permettre d'accéder à tel couloir où tu trouveras un code qui te donnera accès à une salle où tu devras ouvrir une trappe qui te mènera au 3e sous sol pour retrouver un escalier filant tout droit vers la couronne au 7e étage. Pfffiouuuu. No waaaay ! :mrgreen:
C'est un lieu où l'on rêve d'y enfouir tous les pièges et les horreurs possibles, des mécanismes à en perdre la tête au sens propre comme au sens figuré. Le challenge est autrement plus corsé que d'errer dans un labyrinthe où les enjeux seraient disons plus classiques.
Le fantastique Labyrinthe souterrain du Baron nous offre à la fois un attrait pour l'inconnu et une peur vers l'incertain.

Si ton projet de chroniques oubliées le remet en selle, vas-y go. Belle initiative. Pas évident à gérer, un savant mélanges d'épreuves, de progressions angoissantes, de rencontres mystérieuses, et créer une ambiance qui donne envie d'aller jusqu'au bout. :D
Modifié en dernier par Pulsion le jeu. juil. 23, 2020 3:34 pm, modifié 1 fois.
"Monsieur le Comte voudrait savoir si l'assassin prendra aussi du café"

itikar
invasions orientales
invasions orientales
Avatar du membre
Messages : 19566
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Le Labyrinthe de la Mort (Défis Fantastiques)

Messagepar itikar » jeu. juil. 23, 2020 2:15 pm

Et oui, et d'autant plus compliqué qu'évidemment, j'ai compliqué le tout. En fait, mon labyrinthe a quatre niveaux, chaque niveau nécessite de résoudre des énigmes pour récupérer les clés permettant d'accéder au niveau suivant, et pour avoir la dernière clé il faut résoudre la méta énigme dont les indices sont les solutions de toutes les énigmes précédentes.
Plus tordu encore, le labyrinthe est conçu concrètement par un architecte, un gnome illusionniste expert en méta magie - là où le sorcier lui-même est d'avantage un démoniste invocateur - qui a été sauvé petit par le sorcier. Il voue donc une ineffable amitié à son maitre jusqu'à être ravi de travailler bénévolement pour ses œuvres, le labyrinthe. Le sorcier adore l’utiliser pour se faire passer pour un allié en réalité retors des participants, leur sauvant régulièrement la vie pour mieux les tromper plus tard. Le hic, c'est que comme je le disais ce labyrinthe est une entité cosmique consciente, et il connait - où alors l'inconscient du gnome ? le doute est permis - c'est qu'en réalité le sorcier n'a pas du tout sauver la vie du gnome, car c'est lui qui a fomenté l'attaque de son village pour recruter du personnel pour le Dédale - le nom de son labyrinthe dont une version existe dans chaque monde du multivers, il est un avatar du titan du Néant Nihanim et sa fonction est de faire désespérer les héros des mondes pour saper leur énergie de vaincre bref comme tout bon labyrinthe (cf Westworld saison un) son résultat immédiat est de plonger dans l'introspection personnelle psychanalytique et cathartique les joueurs du scénario; évidemment toutes les énigmes ou presque tournent autour de la morale et du bon ou du mauvais choix ... Bref, parmi les énigmes du labyrinthe, certains indices peuvent permettre aux joueurs de faire prendre conscience au gnome la réalité de sa condition, et s'ils y parviennent, de faux alliés il se transformera en vrai allié, et c'est une des méthodes pour leur permettre de triompher de l'épreuve :hat:

Pour l'anecdote, dans Neverwinter j'ai caché dans le module dont j'ai mis la vidéo ci-dessus plus de cent références à la pop culture, et autres balises. Parmi les joueurs ayant joué ce module, pas un n'a réussi à les trouver toutes et même loin de là. C'est aussi ça la puissance du labyrinthe, bien caché tout ce qui serait évident autrement présenté. Et oui j'avais ressenti cela en jouant ce livre jeu ...
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Pulsion
Les cavernes d'Aokigahara
Les cavernes d'Aokigahara
Avatar du membre
Messages : 121
Enregistré le : ven. juil. 17, 2020 10:05 pm
Gender :

Re: Le Labyrinthe de la Mort (Défis Fantastiques)

Messagepar Pulsion » jeu. juil. 23, 2020 3:37 pm

Un livre source de grandes inspirations qui libère de grandes énergies créatrices et artistiques. :jap:
"Monsieur le Comte voudrait savoir si l'assassin prendra aussi du café"

itikar
invasions orientales
invasions orientales
Avatar du membre
Messages : 19566
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Le Labyrinthe de la Mort (Défis Fantastiques)

Messagepar itikar » jeu. juil. 23, 2020 5:53 pm

Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Pulsion
Les cavernes d'Aokigahara
Les cavernes d'Aokigahara
Avatar du membre
Messages : 121
Enregistré le : ven. juil. 17, 2020 10:05 pm
Gender :

Re: Le Labyrinthe de la Mort (Défis Fantastiques)

Messagepar Pulsion » jeu. juil. 23, 2020 7:29 pm

Je suis allé aujourd'hui sur ce site justement et en particulier sur cette critique qui donne envie.
"Monsieur le Comte voudrait savoir si l'assassin prendra aussi du café"


Retourner vers « Jeux de rôle - LDVH »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité