• Déconfinement : Restez prudent !!

L'exploration de Mars

Rubrique Ciel et Espace ! Pour les passionnés d'astronomie, astrophysique, astronautique et conquête spatiale.
Règles du forum
Attention - Le flood est interdit dans cette rubrique du forum et les contrevenants s'exposent à des sanctions. Pour les discussions HS ou si vous voulez partir dans des délires entre vous, vous êtes invités à utiliser les rubriques du forum orientées bavardages où la charte est assouplie comme la taverne. Merci de votre compréhension
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339350
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: L'exploration de Mars

Messagepar phoenlx » ven. mars 06, 2020 3:23 pm

surprenante découverte :shock: reste à prouver quand même que ces molécules sont d'origine vivante
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

SauronGorthaur
Au temps de Vinyamar
Au temps de Vinyamar
Avatar du membre
Messages : 70395
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: L'exploration de Mars

Messagepar SauronGorthaur » ven. mars 06, 2020 6:01 pm

Pas ultra étonné pour ma part, mais attendons confirmation
(En temps partiel en ce lieu)

Maedhros
Bataille de la flamme subite
Bataille de la flamme subite
Avatar du membre
Messages : 13976
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: L'exploration de Mars

Messagepar Maedhros » mar. mai 26, 2020 4:26 pm

Curiosity a effectué son forage sur le site de Glasgow

L'équipe du MSL (Mars Science Laboratory) qui gère la mission du rover Curiosity examine depuis quelques semaines le site de Glasgow, situé dans la région de «Glen Torridon». Un mois seulement après son précédent prélèvement dans le sol de Mars, Curiosity a effectué son 26ème forage le 6 mai 2020. L'image brute ci-dessous a été acquise le 25 mai 2020 (sol 2773) par la caméra MAHLI, montée sur le bras robotique du rover.

Image

Au-delà de cette activité importante et passionnante de géologie martienne, l'équipe du MSL a également planifié une variété d'activités de télédétection pour étudier les roches et l'environnement autour du site de Glasgow. ChemCam observera deux cibles sur le substratum rocheux nodulaire, «Polwarth» et «Rob Roy Way», afin d'étudier la façon dont ces roches interagissent avec l'eau. Deux autres cibles, «Valsgarth» et «Lunnain», sont situées sur des portions moins nodulaires du substratum rocheux, et pourrait aider à caractériser la composition typique des roches du dernier forage de Curiosity.


https://www.planete-mars.eu/curiosity-a ... AiiuP94lu8
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.

Somewhere
Eä , que le monde soit !
Eä , que le monde soit !
Avatar du membre
Messages : 64538
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: L'exploration de Mars

Messagepar Somewhere » mar. mai 26, 2020 5:25 pm

La Chine lancera sa première mission spatiale vers Mars en juillet

Image

Après avoir investi des milliards d’euros dans la conquête spatiale, la Chine s’apprête à envoyer sa première sonde vers la planète rouge au mois de juillet 2020.

Les rovers américains vont devoir faire de la place à un petit nouveau sur le sol martien. Comme le repère Sciences et Avenir, la Chine a prévu d’effectuer sa première mission spatiale, baptisée « Tianwen », vers Mars cet été, au mois de juillet. Le but est d’envoyer une sonde et un robot téléguidé sur la planète rouge afin d’y effectuer des analyses. « Notre objectif était d’envoyer la sonde vers Mars courant 2020 (…) Ce grand projet avance comme prévu et nous visons un lancement en juillet » a ainsi indiqué la China Aerospace Science and Technology Corporation dans un récent communiqué. Mais si le lancement est bel et bien prévu en juillet, il faudra par la suite attendre environ sept mois (la distance change constamment) afin que le duo parcourt les quelque 55 millions de kilomètres qui séparent la Terre de la planète rouge. Si la mission se déroule comme prévue, la sonde devrait arriver en 2021 sur Mars. Ce n’est pas la première fois que la Chine démontre son intérêt pour la conquête spatiale. En 2013, l’Empire du Milieu envoyait son premier rover sur la Lune, et s’illustrait l’année dernière en devenant la première nation à se poser sur la face cachée de notre satellite. Après la Lune, c’est donc Mars qui est fort logiquement dans la ligne de mire des plus grandes puissances mondiales. Bien sûr, le pays asiatique n’est pas le seul sur ce créneau. Tout comme la Chine, les Émirats Arabe Unis comptent envoyer un première sonde en direction de Mars au mois de juillet. D’autres ont préféré décaler le lancement de leurs missions, comme ExoMars – mission menée conjointement par l’Agence spatiale européenne et la Russie – qui a été décalée à 2022 en raison de la pandémie de COVID-19. Les États-Unis, en revanche, sont déjà bien implantés sur Mars, et compte déjà envoyer un cinquième Rover sur la planète rouge cet été, lequel sera nommé « Perseverance ».

https://www.journaldugeek.com/2020/05/2 ... s-juillet/

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339350
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: L'exploration de Mars

Messagepar phoenlx » mar. mai 26, 2020 9:06 pm

La Chine elle avance vite dans le spatial depuis pas mal d'années, c'est impressionnant
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Eä , que le monde soit !
Eä , que le monde soit !
Avatar du membre
Messages : 64538
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: L'exploration de Mars

Messagepar Somewhere » ven. juin 05, 2020 5:08 pm

Mars : la planète rouge s’entourerait d’anneaux au fil du temps

Image

Saturne et Neptune ne seraient pas les seules planètes à se doter d’anneaux. Selon une théorie, Mars se serait parée d’anneaux planétaires temporaire trois à sept fois durant son histoire. Une nouvelle étude vient renforcer cette idée.

Les géantes gazeuses comme Saturne et Neptune ne seraient finalement pas les seules planètes de notre système solaire à se parer d’anneaux rocheux autour d’elles. Une nouvelle étude scientifique vient aujourd’hui renforcer la théorie selon laquelle notre voisine écarlate, Mars, aurait possédé de tels anneaux par le passé – et pas qu’une fois. Plusieurs planétologues, notamment américains et français, estiment depuis quelques années que les deux satellites naturels de la Planète Rouge – Phobos (ou “peur” en grec) et Deimos (ou “terreur”) – se sont formés à partir de plusieurs séries d’anneaux planétaires. L’équipe du projet de recherche UnivEarthS, mené par Sébastien Charnoz, professeur de l’Institut de physique du globe de Paris, avait même illustré cette hypothèse dans une vidéo en 2016 (voir ci-dessous).



D’après les travaux, relevés par Futura-Sciences, de deux planétologues américains, Mars aurait été l’objet de plusieurs cycles de formation d’anneaux planétaires puis de leur accrétion en satellites ou “lunes”. David Minton et Andrew Hesselbrock pensent que trois à sept cycles de ce type se seraient déroulés dans l’histoire de la planète. Phobos et Deimos seraient le résultat de deux d’entre eux, bien distincts. Et c’est ce que permet d’affirmer la nouvelle étude menée par David Minton et, notamment, Matija Ćuk, son collègue du SETI (Institut de recherche d’une vie extra-terrestre intelligente) et publiée dans la revue Astrophysical Journal Letters. D’après leurs nouvelles observations, le plan orbital de Deimos, la “lune” de Mars la plus éloignée, ne diffère que de 2% avec le plan équatorial de la planète. Ceci signifie qu’il est fort probable qu’elle soit issue d’un anneau planétaire, forcément incliné au même niveau que le plan équatorial de Mars. De plus, les chercheurs estiment que, compte-tenu de son éloignement progressif de l’orbite martienne, Deimos serait âgée de 3 milliards d’années et que sa “sœur”, Phobos, serait bien plus jeune. Cette dernière serait donc issue d’un autre cycle de formation d’anneaux planétaires, plus récent. Et selon la théorie de Minton-Hesselbrock, Phobos va être à l’origine d’un autre disque rocheux à son tour. Dans 70 millions d’années, la force d’attraction gravitationnelle de Mars devrait exercer sur elle une pression si forte qu’elle se désintégrerait en un amas de débris pour former un nouvel anneau planétaire. Néanmoins, afin que cette hypothèse soit validée, il faudra pouvoir analyser des échantillons de roches martiennes et chercher si certaines pourraient mettre en évidence l’existence passée d’au moins un anneau planétaire. Pour cela, les chercheurs comptent sur la JAXA, l’Agence d’exploration aérospatiale japonaise, et sa mission “Martian Moons Exploration” en 2029.

https://www.journaldugeek.com/2020/06/0 ... s-anneaux/

SauronGorthaur
Au temps de Vinyamar
Au temps de Vinyamar
Avatar du membre
Messages : 70395
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: L'exploration de Mars

Messagepar SauronGorthaur » ven. juin 05, 2020 6:02 pm

J'avais lu ça un jour, c'est une perspective amusante d'avoir une ... Géonosis quoi :lol:
(En temps partiel en ce lieu)

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339350
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: L'exploration de Mars

Messagepar phoenlx » ven. juin 05, 2020 6:26 pm

mais nous sur Terre j'imagine qu'à l'époque de la formation de la Lune il y a eu aussi des sortes d'anneaux (pendant un temps) avant l'accrétion en Lune :penseur: bon ça n'a pas du arriver à maintes reprises par contre
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Maedhros
Bataille de la flamme subite
Bataille de la flamme subite
Avatar du membre
Messages : 13976
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: L'exploration de Mars

Messagepar Maedhros » dim. juin 28, 2020 4:25 pm

Mars : des poches d'eau salée pourraient abriter la vie

Lorsque l'on pense à un lieu où la vie telle que nous la connaissons existe, Mars ne nous vient pas vraiment à l'esprit. La surface de la planète rouge est bombardée de radiations qui endommagent toute forme de vie, et l'eau est uniquement présente dans ce paysage froid sous forme de glace et de minéraux hydratés, tandis que l'oxygène reste très rare dans le semblant d'atmosphère de la planète.

Mais d'après une nouvelle étude, Mars abriterait bien la vie : des poches d'eau salée, dont l'existence près de la surface reste encore à prouver, pourraient contenir suffisamment d'oxygène dissous pour permettre à des formes familières de microbes de subsister. Dans certains cas, l'oxygène serait même présent en quantité suffisante pour que des animaux qui en dépendent, comme les éponges, puissent respirer.

Cela ne signifie pas qu'il y a de la vie sur Mars, puisque les scientifiques ne sont même pas sûrs que de l'eau à l'état liquide coule en surface ou dans le sous-sol de la planète rouge. Toutefois, cette étude surprenante publiée dans la revue Nature Geoscience lundi 22 octobre suggère que l'environnement actuel de Mars n'est peut-être pas aussi inhospitalier que nous le pensions.

« C'est bien cela le problème avec l'habitabilité : nous ne pensions pas qu'une telle quantité d'oxygène était présente dans cet environnement», a indiqué l'auteur principal de l'étude Vlada Stamenković, planétologue et physicien au Jet Propulsion Laboratory de la NASA. « Cela change complètement notre compréhension de Mars quant à son potentiel à abriter la vie aujourd'hui ».

L'atmosphère ténue de Mars est majoritairement composée de dioxyde de carbone, ainsi que de traces d'azote et d'argon. Les informations collectées par les rovers et les vaisseaux spatiaux en orbite autour de Mars suggèrent que l'atmosphère de la planète rouge contient 0,145 % d'oxygène. Celui-ci serait libéré par certaines molécules de dioxyde de carbone au moment où elles sont détruites par la lumière du Soleil.

Cette quantité d'oxygène est insignifiante comparée au près de 21 % contenu dans l'atmosphère moderne de la Terre. Mais il semblerait que l'oxygène soit à l'origine de quelque chose d'étrange sur la planète rouge.

En 2014, des chercheurs furent ravis de découvrir de l'oxyde de manganèse sur Mars. Le manganèse ne s'oxyde pas facilement et contrairement à l'oxyde de fer, qui donne à la planète rouge sa couleur rouille, l'oxyde de manganèse requiert la présence de microbes ou d'oxygène pour se former, explique Kirsten Siebach, géologue-planétologue à l'Université Rice qui n'a pas pris part à l'étude.

D'après les chercheurs, la présence de ce composé sur Mars suggérait que l'oxygène avait été présent en plus grande quantité dans l'ancienne atmosphère de la planète rouge. Mais pour Vlada Stamenković et ses collègues, il devait y avoir autre chose qui expliquait le phénomène.

L'eau à l'état liquide est plutôt rare sur Mars, où la température moyenne à la surface est de - 62 °C. À l'heure actuelle, hormis quelques soupçons sur la présence d'eau souterraine en profondeur, aucune découverte de poche d'eau sur Mars n'a été confirmée. Les scientifiques pensent toutefois que de l'eau pourrait se trouver sous la surface de Mars et qu'il s'agirait de saumure, une eau très salée.

Lorsque vous ajoutez du sel dans l'eau, cela a pour effet d'abaisser légèrement la température à laquelle cette dernière gèle. Par conséquent, une présence accrue de sels dans la glace de Mars, ainsi que de perchlorates de calcium et de magnésium, très présents dans la poussière de la planète rouge, vont provoquer le dégel de l'eau.

Mais ces sels posent un problème. En effet, plus le sel est présent en grande quantité, moins l'eau contient d'oxygène, mais plus l'eau est froide, mieux l'oxygène se dissout dans celle-ci. Un véritable bras de fer a alors lieu entre les sels, qui repoussent le gaz dissous, et les températures froides, qui elles attirent le gaz. Pour déterminer l'hypothétique vainqueur de ce match, les chercheurs se sont tournés vers la modélisation mathématique.

Ils ont donc mis au point un modèle afin de tester la concentration en sel de six échantillons d'eau, pour savoir si celle-ci était suffisante pour rester à l'état liquide à des températures allant de - 133 °C à 26 °C. Le modèle prenait également en compte la pression atmosphérique moyenne de différents endroits sondés sur Mars.

Les résultats obtenus indiquent que les hypothétiques poches d'eau salée qui restent à l'état liquide au-delà du point de congélation de l'eau pure offrent aux microbes aérobies bien plus d'oxygène que la quantité nécessaire à leur développement. De plus, leurs meilleures estimations avec les perchlorates suggèrent que l'eau contiendrait encore assez d'oxygène pour permettre à des organismes plus complexes, comme des éponges, de vivre.

Les chercheurs ont également déterminé ce qu'il se passerait dans le pire des cas, afin d'avoir une petite marge d'erreur concernant les facteurs calculés de leur modèle. Et même dans cette situation, les poches d'eau salée contiennent suffisamment d'oxygène pour permettre à des microbes de vivre.

« Nous étions vraiment surpris », a indiqué Vlada Stamenković en se souvenant de la réaction initiale de son équipe. « J'ai refait l'ensemble des calculs cinq fois pour m'assurer qu'ils étaient corrects. »



Il y a 2,35 milliards d'années sur Terre, les microbes ont commencé à respirer l'oxygène de l'atmosphère et les êtres vivants ont proliféré. Mais avant cette date, la concentration en oxygène des eaux de la planète bleue était bien inférieure à celle que l'on trouverait hypothétiquement sur Mars à l'heure actuelle, et qui se serait maintenue sur la planète rouge depuis des millions d'années.

Selon Jodi Young, océanographe biologiste à l'Université de Washington qui n'a pas pris part à l'étude, l'eau salée serait donc « bénéfique au développement des organismes ». Elle explique que, sur Terre, les saumures oxygénées très fraîches se forment dans les réseaux de fissures des glaces marines et que de nombreux organismes y vivent.

Cet oxygène dissous aurait aussi permis la formation des oxydes de manganèse sur Mars, même dans une atmosphère pauvre en oxygène. « Notre explication n'est pas farfelue, c'est ce qui se passe sur Mars aujourd'hui », a confié Vlada Stamenković.

Kirsten Siebach juge brillante l'idée à l'origine de cette recherche. Toutefois, elle souligne avec prudence que la formation de certains des anciens oxydes de manganèse que l'on observe aujourd'hui sur Mars aurait nécessité des concentrations d'oxygène similaires pendant des milliards d'années.

« Il est difficile de déterminer depuis quand cela dure », a-t-elle indiqué.

Avant de se réjouir de la présence de microbes modernes sur Mars, les scientifiques doivent tout d'abord confirmer l'existence de ces poches d'eau liquide sur la planète rouge.

« Nous sommes une communauté scientifique qui a pour habitude de faire des découvertes puis de revenir sur celles-ci », a expliqué Kirsten Siebach en riant. Selon elle, si de telles poches d'eau existent, elles seraient petites et il est possible qu'elles soient uniquement présentes à certains moments de la journée ou pendant certaines saisons.

Si les scientifiques parviennent à identifier de tels environnements qui abritent hypothétiquement la vie, il ne sera pas simple d'y accéder, poursuit Kirsten Siebach. Les liquides contenant le plus d'oxygène se trouveraient dans l'eau la plus froide, située aux pôles, où même les rovers auraient des difficultés à maintenir leur température à un niveau leur permettant de fonctionner. De plus, les scientifiques devront être méthodiques pour éviter que des microbes terrestres ne contaminent Mars.

« Si nous pensons que des formes de vie terrestres peuvent survivre dans ces eaux salées, nous devrons faire très attention au moment de nous en approcher », a déclaré Kirsten Siebach. Malgré cela, cette nouvelle étude fait miroiter la possibilité alléchante que nous allons peut-être découvrir quelque chose de vivant sur Mars dans un futur proche.

« Sur Terre, l'oxygène fut un important moteur de l'évolution », a souligné Vlada Stamenković. Sa présence sur Mars aura peut-être donné un coup de pouce à la vie dans un lieu autrement inhospitalier.

« Nous n'en avons pas la moindre idée, mais cela me donne de l'espoir et des envies d'exploration », ajoute l'auteur principal de l'étude.


https://www.nationalgeographic.fr/espac ... u5tSC7fgnQ
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.

Somewhere
Eä , que le monde soit !
Eä , que le monde soit !
Avatar du membre
Messages : 64538
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: L'exploration de Mars

Messagepar Somewhere » jeu. juil. 30, 2020 12:35 pm

La Nasa lance ce jeudi son rover Perseverance, pour chercher les traces d’une vie passée sur Mars



L’agence de programme spatial des États-Unis va lancer à 13h50 (heure française) le nouveau rover Perseverance, version améliorée de Curiosity. Ce lancement est retransmis en vidéo en direct.

La Nasa lance jeudi vers Mars son robot mobile Perseverance, conçu pour découvrir les traces des anciens microbes qui grouillaient peut-être sur la planète il y a trois milliards d’années. Le rover emporte aussi un mini-hélicoptère qui tentera le premier vol d’un appareil sur une autre planète. "Cela ne fait aucun doute, c’est un défi", a déclaré mercredi Jim Bridenstine, le chef de la Nasa, à propos de cette mission. "Il n’y a pas d’autre manière de le dire, ce n’est pas facile. Et c’est très risqué du point de vue des chances de réussite. Cela dit, nous savons comment nous poser sur Mars, nous l’avons déjà fait huit fois". Le lancement est prévu à 13h50 heure française. Vous pouvez suivre en direct le lancement via la vidéo ci-dessous :



Hélicoptère à bord

Le nouveau rover, construit au mythique Jet Propulsion Laboratory de la Nasa à Pasadena en Californie, est une version améliorée de Curiosity : ses six roues sont plus robustes, il est plus rapide, plus intelligent et peut s’auto-piloter sur 200 mètres par jour. Une fois à bon port, la Nasa tentera de faire s’envoler l’hélicoptère Ingenuity, 1,8 kg, dans l’air très fin de Mars, dense comme 1% de l’atmosphère terrestre. Le but est de prouver la faisabilité du concept.

Quelle vie  ?

La mission principale de Perseverance sera de chercher des traces de vie passée sur Mars, car les scientifiques pensent avoir de bonnes preuves qu’il y a plus de trois milliards d’années, la planète était plus chaude et couverte de rivières et de lacs, des ingrédients qui ont fait naître, au moins sur Terre, des microbes… Avant que la planète rouge ne devienne froide et sèche, pour une raison qui échappe encore aux planétologues. La preuve indiscutable de vie passée sur Mars ne sera très probablement pas confirmée, si elle existe, avant l’analyse de ces échantillons la décennie prochaine, a affirmé mardi Thomas Zurbuchen, chef scientifique de la Nasa. "Nous cherchons vraisemblablement une forme de vie très primitive, pas des formes avancées comme des ossements ou des fossiles de fougères", a expliqué Ken Farley, scientifique du projet à l’université Caltech.

https://www.sudouest.fr/2020/07/30/la-n ... 1-4725.php

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339350
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: L'exploration de Mars

Messagepar phoenlx » jeu. juil. 30, 2020 12:48 pm

ah oui c'est le grand jour du lancement de ce fameux rover
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339350
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: L'exploration de Mars

Messagepar phoenlx » jeu. juil. 30, 2020 2:02 pm

le décollage a eu lieu (sans problèmes :heureux: )

plus qu'à attendre 7 mois qu'il arrive sur mars maintenant .. autre phase très critique de la mission, j'espère qu'elle va aboutir car c'est une première à plus d'un titre (notamment pour le retour des échantillons sur Terre après :shock: )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Somewhere
Eä , que le monde soit !
Eä , que le monde soit !
Avatar du membre
Messages : 64538
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: L'exploration de Mars

Messagepar Somewhere » jeu. juil. 30, 2020 2:18 pm

Oui tiens d'ailleurs pour le retour on sait comment ça va passer ? Autant faire atterir une sonde je vois, mais alors en faire revenir une !
~ Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir ~

Mes tops et classements divers sur le forum :


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339350
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: L'exploration de Mars

Messagepar phoenlx » jeu. juil. 30, 2020 2:34 pm

ba il va y avoir une petite fusée qui va redécoller avec les échantillons, dans une fenêtre de tir précise j'imagine, puis elle va revenir sur Terre , je ne sais pas trop comment ça va se faire, sans doute une sorte d'attérissage dans la mer comme souvent quand les astronautes reviennent et qu'ils les repêchent
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Astronomie, Ciel et Espace »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 10 invités