The Host

Rubrique pour parler du cinéma asiatique au sens large, de la Chine au Japon en passant par le cinéma d'action hong-kongais et les films d'art martiaux. Sans oublier l'extravageant cinéma bollywoodien...
Flo63
Maison du Bélier
Maison du Bélier
Avatar du membre
Messages : 280
Enregistré le : mer. août 21, 2019 9:19 pm
Gender :

The Host

Messagepar Flo63 » ven. août 23, 2019 10:28 am

Image

The host est un film sud coréen réalisé par Bong Joon-Ho sorti en 2006.

Résumé wikipédia:
En 2000, l'armée américaine jette des produits toxiques dans la rivière Han. Au cours des années suivantes, plusieurs personnes observent une étrange créature amphibie et la population de poissons décroît.

Six ans plus tard, à Séoul, alors que Park Gang-du, vendeur au caractère immature, travaille au bord de la rivière dans un petit snack où il vit avec sa fille unique Hyun-seo, ainsi que son père Hee-bong, sa sœur Nam-joo, une championne ratée de tir à l'arc, et son frère Nam-il, un diplômé au chômage, la foule assiste à un spectacle qui ne tarde pas à déclencher la panique : une créature monstrueuse, immense et inconnue, surgissant de la rivière, piétine et attaque la foule, en détruisant tout sur son chemin. Gang-du essaie de se sauver avec sa fille, mais il la perd au cœur de la foule apeurée et, à la suite d'une confusion, la voit soudain se faire enlever par ce monstre qui retourne ensuite avec elle au fond de la rivière. Des représentants du gouvernement et de l'armée américaine arrivent et mettent en quarantaine les personnes qui ont été en contact avec la créature, y compris Gang-du et sa famille, prétextant qu'elle est porteuse d'un virus mortel.

Gang-du, anéanti, se sent coupable de la disparition de sa fille mais ne veut pas se résigner à sa mort. Il reçoit alors un appel téléphonique de Hyun-seo, qui lui dit qu'elle est coincée quelque part dans les égouts avec la créature avant que son portable s'arrête de fonctionner. Gang-du et sa famille s'échappent de l'hôpital. Hee-bong achète un camion, des armes et une carte des égouts pour chercher Hyun-seo. Ils retrouvent la créature mais découvrent que leurs armes sont inefficaces, et Hee-bong se sacrifie pour que ses enfants puissent s'échapper. Gang-du est capturé par l'armée. Nam-il et Nam-joo s'échappent mais sont séparés.

Deux garçons sans abri sont à la recherche de nourriture lorsqu'ils sont attaqués et avalés par la créature. Celle-ci les régurgite ensuite. L'un d'eux, Se-joo, est encore en vie, et Hyun-seo l'aide à se mettre à l'abri de la créature. Nam-il va voir un ami pour retracer l'appel de Hyun-seo. Il apprend que le gouvernement a accordé une prime pour la capture de sa famille. Son ami tente de capturer Nam-il, mais il parvient à s'échapper après avoir obtenu l'emplacement général de Hyun-seo, qu'il transmet à Nam-joo et Gang-du. Il rencontre un sans-abri qui, après avoir pris connaissance des intentions de Nam-il, décide de l'aider. Gang-du entend un scientifique américain admettre qu'il n'y a pas de virus ; tout a été inventé pour distraire les gens de l'origine de la créature. Gang-du s'échappe en prenant en otage une des infirmières.

Dans les égouts, pendant que la créature dort, Hyun-seo fabrique une corde et l'utilise pour sortir du trou. Elle se rend compte trop tard que la créature fait semblant de dormir pour la faire sortir de sa cachette. Hyun-seo et Se-joo sont avalés par la créature. Le gouvernement annonce le déversement d'un produit chimique appelé agent jaune dans la rivière et ses environs, en espérant qu'il tuera la créature. Gang-du trouve l'endroit où la créature dort. Alors qu'il descend dans le trou, le monstre passe au-dessus de lui. Il voit le bras de Hyun-seo dépassant de sa gueule et lui donne la chasse, rencontrant Nam-joo en chemin. La créature se rend à l'endroit où l'agent jaune est libéré et où une grande foule s'est formée en signe de protestation.

Lorsque la créature attaque la foule, l'agent jaune est libéré, ce qui semble étourdir la créature. Gang-du sort Hyun-seo de sa gueule mais découvre qu'elle est morte en protégeant Se-joo. Gang-du attaque la créature mais est assommé. Nam-il et le sans-abri viennent en aide à Gang-du. Tandis que Nam-il lance des cocktails Molotov sur la créature, le sans-abri verse de l'essence dessus. Nam-joo tire sur la créature avec une flèche enflammée. La créature, en feu, tente de fuir mais Gang-du l'empale avec une barre métallique, la tuant. Dans la scène finale, Gang-du a adopté Se-joo et tous les deux vivent dans son snack.

Image
Image
Image
Image

Très bon film avec des thématiques environnementales et écologiques et le rôle de l’armée qui tente toujours de cacher la vérité à la population et aussi une créature assez bien réalisée et originale.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 326875
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: The host

Messagepar phoenlx » ven. août 23, 2019 11:52 am

ah oui il fait de bons films Bong Joon-Ho !! même si un peu spéciaux si c'est comme Okja, celui-là je vais le noter à voir aussi
les thèmes de ce film me rappellent d'ailleurs certaines thématiques d'Okja
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 97198
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: The host

Messagepar Scarabéaware » ven. août 23, 2019 9:15 pm

Bong Joon Ho c'est aussi un bon réalisateur sud-coréen mais c'est clair que le petit côté décalé qu'on peut avoir dans ses films à de quoi quand même faire tiquer. Moi en plus de Okja j'aurai aussi vu son Memories of Murder que j'avais bien aimé et qui a de son côté sombre, par contre évidemment faut accepter le fait qu'on ait deux enquêteurs quelque peu demeurés.

Sinon pour ce qui est de The Host, ça fait bien partie de mes intentions de le voir celui-là, je vais m'en occuper à un moment :D.

Bon pis on a Itikar qui l'a vu, il pourra nous en parler aussi :mrgreen:


Retourner vers « Cinéma asiatique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité