Histoire des jeux de course

Les jeux vidéo sur consoles et PC, dernières news, astuces...
Sont aussi abordés les jeux de société, jeux de rôle, livres dont vous êtes le héros, MMORPG. Le forum consacre par ailleurs une place d'honneur aux franchises suivantes : Final Fantasy, The Legend of Zelda et Tomb Raider ! Bonne visite !
Maedhros
Les premiers orcs
Les premiers orcs
Avatar du membre
Messages : 10441
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Histoire des jeux de course

Messagepar Maedhros » sam. mars 03, 2018 2:08 am

Aujourd'huit nous allons commencer notre périple en 1973 avec le tout premier jeu de course: Space Race, alors nous ne somme pas à bord d'un véhicule, mais d'une fusée, pourtant l'objectif est clair: allez plus vite que son adversaire, il y a présence d'une multitude de sprites et au moindre impact avec l'un d'eux nous reprenons la course du départ, il s'agit bien entendu d'une déplacement linéaire notre interactivité est encore réduite à un simple déplacement avant et arrière.

Image

Gram Trak 10 (1974) nous propose une vue du dessus où nous pilotons notre bolide,cette fois si nous avons la tracé d'un circuit, la borne d,arcade est munit d'une pédale et d'un volant pour augmenter l'immersion du joueur, mais plus d'obstacle sur notre route, il est surtout question de maîtriser son véhicule lors des différents virages. Gran Track 20 permet de profiter à deux de la course.

Image

En 1976 avec Sprint 2, des concurrents artificiels s'ajoutent aux deux joueurs et Sprint 8 en 1977 propose même à huit joueur de s'affronter directement sur l'un des circuits et le jeu de course représente aussi la première polémique en l'encombre du jeu vidéo.

Image

Dans Death Race (1976) on nous propose d'écraser des gremlins qui se baladent sur l'écran pour gagner un maximum de point, ce jeu va provoquer un véritable scandale considéré par beaucoup de parent comme incitant la jeunesse à la violence, il sera tout simplement retiré du marché.

Image

Ici nous avons tout autre chose, dans un niveau labyrinthique nous devons ramasser un maximum de boulettes, non il ne s'agit pas de Pacman, mais de Crash (1979) cela pourrait être simple si une autre voiture ne circulait pas en sens inverse dans le seul but de nous rentré dedans, nous devons gérer notre vitesse et emprunter les couloirs adéquat pour éviter justement le crash.

Image

On retrouve le niveau labyrinthique avec Rally X (1980), mais celui-ci est nettement plus grand, nécessitant la présence du scrolling pour le parcourir et ce n'est plus une, mais plusieurs voitures qui circulent et que nous devons éviter, plus de boulettes, mais dix drapeaux à récupérer disperser à travers le niveau.

Image

Repartons sur les jeux de courses comme à leur début qui vont du bas de l'écran vers le haut. Dans Laguma Racer (1977) les sprites sur les coté traces la route et défilent simulant dans le premier temps le scrolling et surtout participent à la sensation de vitesse contrairement à ce que l'on a vue jusqu'à la avec les tableaux qui impose finalement un rythme assez plat, peu adapter à ce que l'on est en droit t'attendre d'un jeu de course, mais l'obstacle principal reste le même: éviter les concurrents.

Image

Grand Champion (1981) reprendra le même procédé avec tout de même quelques innovation, c'est logiquement plus riche graphiquement, mais il sera nécessaire d'adapter son jeu en fonction de la météo qui modifiera l'adhésion du véhicule à la route ou encore la conduite sous les tunnels qui réduira considérablement notre visibilité.

Image

High Way Race (1983) apportera à son tour quelques éléments de gameplays, les sprites seront plus varié avec des véhicule prenant davantage de place sur l'écran, nous pourrons sauté évitant ainsi l'impact tant redouter et les pistes ne sont pas toujours identique, certaine nous faisant glisser, d'autre dévier de notre trajectoire nous attirant sur la chaussé ,mais avec cette vue sur le dessus on a quand même quelques titres un peu plus originaux.

Image

Avec Fire Truck (1978), nous nous retrouvons au volant d'un camion de pompier et nous le conduisons à deux. Le joueur avant dirige le tracteur et celui de derrière, la remorque. Il est donc indispensable de coordonner ses mouvements pour parvenir à temps sur les lieux de l'incendie.

Image

Dans Spy Hunter (1983) nous somme beaucoup plus orienté action puisque nous incarnons un espion, notre voiture est donc largement équipé et heureusement car nous n'avons plus à faire à de simple concurrent, mais à de véritables adversaires. bien plus agressif, il faudra donc s'en débarrasser en versant de l'huile sur la route ou plus simplement en leur tirant dessus à la façon d'un shoot'em up.

Image

Bon vous avez maintenant une vue d'ensemble des jeux de course en vue du dessus, mais maintenant on va voir des jeux se voulant bien plus réaliste. Je vous présente Night Driver (1976) et pars la première vue à la première personne du jeu de course.

Image

Nous ne contrôlons plus notre véhicule de l'extérieur, mais directement de l'intérieur comme si nous étions réellement au volant de l'automobile. Nous n'apercevons que le capot de ce dernier et nous voilà immergé dans ce monde virtuel tout comme Gram Track 10, il s'agit ici de maîtriser son véhicule sur un parcourt autre qu'une ligne droite, les rectangles sur le coté encore une fois permettent de tracer la route et de nous donner cette sensation de vitesse. Speed Freak (1979) est déjà beaucoup plus jolie, on remarque bien la route à double sens, quelques éléments de décors sont présent comme des autos stoppeur ou même une vache, mais le principe reste identique, ne pas sortir de la route, mais que ce soit l'un ou l'autre même si ils sont innovant ces titres restent assez approximatif, la maniabilité plutôt hasardeuse et on se retrouve plus souvent en dehors de la route que sur celle-ci.

Image

Avec Turbo (1981) nous n'avons ni une vue du dessus, ni une vue subjective, la caméra se place derrière la voiture, l'objectif est clair: arrivé premier parmi trente concurrents et il est indispensable de les éviter pour ne pas perdre un temps précieux, c'était aussi une caractéristique des jeux vue du dessus, plus nous allons vites moins nous avons le temps de voir venir les sprites, d'autant qu'ici le véhicule monte presque au milieu de l'écran, réduisant ainsi notre temps de réactivité et il faut donc constamment gérer sa vitesse.

Image

C'est Pole Position (1982) qui marquera incontestablement les esprits, on reprend la vue à la troisième personne et les sprites à éviter, l'angle de vue est tout de même un peu plus bas que celui de Turbo pour nous donner encore plus en profondeur de la piste, se rapprochant presque de la vue subjective, l'ambiance général est bien plus réaliste, la taille des véhicules mieux proportionner par rapport à la route, la graphisme sont donc plus pointu.

Image

Le jeu demande d'ailleurs une approche bien plus technique, négocier les virage s'avère bien plus réalisme, il est indispensable de ralentir pour ne pas se vautrer dans le décor et Pole Position restera d'ailleurs célèbre pour son réalisme qui retransmet au plus haut degré les sensations d'une course de formule 1. Le jeu de course est un type qui s'adapte parfaitement à l'arcade. La vue de dessus augmente la sensation de vertige et la perte de contrôle. Nous en avons distingué trois type. Celui se rapprochant énormément des jeux classiques, souvent loufoque, multipliant les concepts de gameplay. Un autre qui cherche à reproduire très précisément la conduite de ville a telle point que cela ressemble davantage a une véritable simulation qu'à un jeu à proprement parler et enfin celui qui a bien souvent marqué l'esprit des joueurs, se d'autant d'un certain réalisme tout en conservant des éléments de jeu comme la notion de challenge avec les autres concurrent, s'en servir comme obstacle à notre parcourt, les flaques d'eau a éviter.

Continuons donc avec le célèbre titre de Sega; Hang-On (1985), la borne qui vous place sur une superbe moto pour favorisé l'immersion du joueur, pas de bouton pour l'accélération, il s'agit tous simplement de la poignée du véhicule, pour tournée même chose, il suffit de pencher le bolide, le jeu est très beau, les sprites, richement détaillé.

Image

De plus comme il s'agit d'un jeu de Sega, la borne sera présente dans une salle d'arcade du jeu Shen-Mû, comme une sorte de clin d’œil au bon vieux temps. En 1988 Winning Run va s'avéré visuellement saisissant grâce a son affichage en 3D muni de polygone, la profondeur de champ qui en résulte donne un ton très réalistes

Image

Mais c'est Virtual Racing (1992) qui exploitera au mieux a ces début la 3D avec une utilisation plus ingénieuse des polygones qui s'avère aussi beaucoup plus nombreux, les décors sont riche et détaillé, la physique du bolide est, dans cette univers en trois dimension, cohérente, imaginer l'effet en 1992, un jeu si beau et si fluide cartonne bien entendu dans les salles d'arcade.

Image

Abandonnons maintenant la formule 1 au profil d'une Ferrari en compagnie d'une belle blonde, Out Run (1986) a beau être décalé, il s,agit d'un excellent jeu incluant des éléments de gameplay innovant, le volant de la borne est doté d'un retour de force, il vivre, il peut se braquer et même partir dans tous les sens en cas d'accident, le système de jeu quand a lui est dès plus simple, il nous faut passer les points de contrôle avant que le chrono ne tombe a zéro et les checkpoints nous offrent des seconde supplémentaire nécessaire pour atteindre le prochain, système que vous aurez peut être déjà remarqué, sera réutiliser dans bon nombre de jeux de courses, le jeu offre aussi différent itinéraire, ainsi vous aurez beau finir le jeu, vous n'aurez qu'emprunter un parcourt parmi tant d'autre.

Image

Stunt Car Racer (1989) propose quelque chose que l'on a pas l'habitude de voir, la piste s'avère être surélevé et peux parfois atteindre un hauteur a donner le vertige, l'on commence justement chaque course en ce faisant littéralement déposé sur le parcours, il y a donc la présence de tremplin, de gouffre, virage incurvé, apprêter vous à ce que cela bouge, mais pas seulement, les collision de notre bolide s'avère très réalistes, toujours logique en fonction de votre vitesse et de l'inclinaison de votre véhicule et justement faite atteinte a ne pas trop l'endommager sous peine d'être contrains d'abandonner la course.

Image

Vous vous souvenez certainement de Sprint caractérisé pars sa vue du dessus, alors en 1986 le public a le droit a Super Sprint où l'on constate des graphiques bien plus détaillé, pour le concept rien de plus simple, le premier a boucler quatre tour emporte la partie, la constitution des circuits est souvent bien penser, ceux-ci sont toujours présent dans un unique tableau, alors c'est peut être un peu vieux jeu, mais c'est aussi ce qui produit l'intérêt du jeu, de voir constamment la position des concurrents.

Image

Super Car (1990) s'inspira surement de Super Sprint en conservant cette vue aérienne tous en y ajoutant un scrolling pour des parcours un peu plus long, mais qui reste dans cette lignée de jeu de course.

Image

Ensuite viens Micro-Machine (1991) ce titre original nous propose de contrôler diverse véhicule miniature dans le décor de notre vie quotidienne, le jeu est très riche, chaque véhicule a sa propre maniabilité et sa vitesse, le tank permet même de lancer des missiles et les décors sont varié entre la plage, le jardin , la salle a manger et j'en passe, la piste est quand a elle tracer pars des céréales, la mousse de la baignoire, de la craie en fonction du décor, c'est un titre légitimement accrocheur et qui commence clairement a ce distinguer des jeux de course traditionnelles.

Image

Power Drift (1988) nous met quand a lui au volant d'un kart parmi douze concurrents, il nous faut finir parmi les trois premiers pour accédez a la course suivante, ici nous avons une réelle sensation de vitesse procurer en partis pars une technique de zoom sur les sprites qui donne cette illusion que le décor défile a toute vitesse, pour accentuer cet effet de vertige la caméra s'incline lors des virages.

Image

Road Blaster (1987) est un jeu de course où il faut éviter les autres concurrent, classique au premier abord, si l'on oublie le fait que nous somme munit d'un canon qui nous permet d'éliminer les voitures trop encombrantes, cela peut vous rappelez Spy Hunter c'est vrai, mais ça va un peu plus loin, un module nous propose divers bonus pour augmenter la cadence de nos tirs, nous attribuer de la nitro ou encore un champ électromagnétique, le jeu est difficile et plutôt déjanter.

Image

Nintendo a l'époque de sa Super Nintendo voudrait produire un jeux vidéo de course typé arcade tous en gardant les personnages et l'univers de Nintendo, ce qui produira finalement Super Mario Kart (1992) avec les personnages de la série Super Mario comme pilote, on y retrouve donc Luigi, Bowser, Yoshi qui ne se retrouve pas au volant d'une formule 1, l'on s'éloignerait de l’univers coloré de Nintendo, il s'agira simplement de kart comme dans Power Drift, ajouter la possibilité de ce tirer dessus comme dans Road Blaster, mais les mitraillettes et les bombes sont a des années-lumières de l'ambiance d'un Mario et bien nous utiliseront plus les objets cultes de la série.

Image

Lorsque l'on roule sur un point d'Interrogation, un objet se place dans notre inventaire, la carapace verte des koopas servira de projectile, la carapace rouge aussi, mais sera a tête-chercheuse, le champignon servira d'accélérateur, la plume qui permet a Mario de voler servira a Mario de voler pour des passages secrets ou pour éviter un projectile et l'étoile qui rend Mario invincible pendant une petit période auras la même fonction sur la piste et enfin la banane emprunter a l’univers de Donkey Kong servira comme obstacle aux autres concurrents, les piste sont aussi inspiré d'univers que nous connaissons bien, le royaume champignon, les maisons hanté ou encore le château de Bowser, vous l'aurez donc comprit il s'agit tous simplement d'un jeu de course avec les personnages phare de Nintendo, mais ce n'est pas ce que cela, c'est qu'il s'agit aussi d'un très bon jeux de course, maîtrisé la physique du kart demande de l'expérience, géré les dérapages a la perfection nécessite énormément de pratique, le jeu est très précis, Super Mario Kart innove aussi en préposant un mode bataille, permettant de jouer contre un ami dans une arène, plus question de faire la course, mais de vaincre l'adversaire grâce aux objets , Super Mario Kart est légitiment un énorme succès critique et commercial.
Modifié en dernier par Maedhros le jeu. août 23, 2018 3:06 am, modifié 2 fois.
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

Re-Van
Maison du Cancer
Maison du Cancer
Avatar du membre
Messages : 7175
Enregistré le : dim. déc. 29, 2013 11:05 am

Re: Histoire des jeux de course

Messagepar Re-Van » sam. mars 03, 2018 9:49 am

Merci pour cette fiche très intéressante Maedhros !

En ce qui me concerne j'avoue que les jeux de courses hormis quelques rares titres ne m'ont jamais trop trop accroché.
Ma palme va à l'excellentes série des Mario Kart :love: en revanche tous les pseudo-clones de Mario Kart, idem, rien de marquant.

Maedhros
Les premiers orcs
Les premiers orcs
Avatar du membre
Messages : 10441
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Histoire des jeux de course

Messagepar Maedhros » jeu. août 23, 2018 3:06 am

Édit: Rajout de 1985 a 1992
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 304475
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Histoire des jeux de course

Messagepar phoenlx » jeu. août 23, 2018 9:47 am

Tiens je n'avais encore jamais aperçu ce topic, très belle et intéressante fiche Maedhros !!
A une époque j'aimais beaucoup jouer à Need for speed moi ! qu'est-ce qu'on a pu se faire comme grandes parties avec des potes pendant mes études (c'était l'époque où je jouais beaucoup aussi aux jeux de foot style FIFA, par la suite j'ai un peu freiné car mes ordis étaient toujours à la traine par rapport aux nouveautés, sinon j'ai bien aimé aussi certains jeux sur console comme Grand Tourismo
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Maedhros
Les premiers orcs
Les premiers orcs
Avatar du membre
Messages : 10441
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Histoire des jeux de course

Messagepar Maedhros » jeu. août 23, 2018 1:19 pm

phoenlx a écrit :Tiens je n'avais encore jamais aperçu ce topic, très belle et intéressante fiche Maedhros !!
A une époque j'aimais beaucoup jouer à Need for speed moi ! qu'est-ce qu'on a pu se faire comme grandes parties avec des potes pendant mes études (c'était l'époque où je jouais beaucoup aussi aux jeux de foot style FIFA, par la suite j'ai un peu freiné car mes ordis étaient toujours à la traine par rapport aux nouveautés, sinon j'ai bien aimé aussi certains jeux sur console comme Grand Tourismo


Je ne l'ai pas encore finie et ne t'en fais pas, je parlerai de Grand Tourismo
Les siècles de pluie que ce chant appelle ne sont autre que mes larmes...Et le tonnerre qui frappe la terre n'est autre que ma colère ancestrale!


Retourner vers « Jeux vidéo, jeux de plateau »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité