• Déconfinement : Restez prudent !!

Jean-Pierre Grumbach, dit Melville

Le coin des cinéastes, car le cinéma, ce n'est pas que des films... Découvrez ici les travailleurs de l'ombre du septième art, réalisateurs, scénaristes, compositeurs, producteurs, qui une fois leur travail mis en commun nous permet de nous offrir le meilleur du cinéma... Ou le pire.
Cerca Trova
Les Monts Brumeux
Les Monts Brumeux
Avatar du membre
Messages : 25139
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Jean-Pierre Grumbach, dit Melville

Messagepar Cerca Trova » ven. déc. 22, 2017 8:29 pm

Oh point n'est fait partir de topic sur cet autre grand oublié :mrgreen-noel: le spécialiste de grand chapeau (bien avant Malick :mdr: )
voilà qui va devoir être réglé :tire-langue:



Jean-Pierre Melville, né Jean-Pierre Grumbach le 20 octobre 1917 à Paris et mort le 2 août 1973 à Paris, est un réalisateur et scénariste français. Il a choisi son pseudonyme en hommage à l'écrivain américain Herman Melville.
Ses films, dominés par la solitude, l'échec et la mort, sont devenus pour la plupart des classiques du cinéma français : les trois films qui forment une trilogie sur la France de l'Occupation (Le Silence de la mer, Léon Morin, prêtre et L'Armée des ombres) et les films d'hommes (Le Doulos, Le Deuxième Souffle, Le Samouraï, Le Cercle rouge, Un flic).

Il naît dans une famille juive alsacienne. En 1923, alors qu'il a six ans, ses parents lui offrent une Pathé-Baby. Il commence à réaliser ses premiers films en filmant ses proches : ses parents, sa sœur Janine (1912-1978) et son frère Jacques (1902-1942). Il est le cousin de Michel Drach et Nicole Stéphane, qui ont tous deux débuté avec lui.
En 1933, à l'âge de quinze ans, il décide de devenir cinéaste après avoir assisté à la projection du film épique de Frank Lloyd : Cavalcade. Il se vanta d'avoir revu le film une centaine de fois. C'est là que naît sa passion du cinéma américain, qui l'influencera de manière capitale dans son œuvre.
Durant la guerre, il part rejoindre la France libre à Londres en 1942, c'est à ce moment qu'il prend le pseudonyme de « Melville » en hommage à l'auteur de Moby Dick. Après la Guerre, qu'il passe dans la résistance, puis en participant au débarquement en Provence, il demande une carte d'assistant metteur en scène qui lui est refusée. C'est en livrant assaut lors de la bataille du mont Cassin qu'il se serait promis de monter ses propres studios s'il en réchappait. Il devient son propre producteur et tourne un court métrage. Plus tard, il économise, achète de la pellicule (au marché noir car, refusant d'adhérer au syndicat des réalisateurs, il ne pouvait obtenir de « bons pellicule »), et réalise, dans des conditions très précaires, son premier film : Le Silence de la mer. Sans qu'il le sache, ses méthodes de tournage sont déjà celles de la Nouvelle Vague, ce qui lui vaudra l'appellation de « père » du mouvement, terme qu'il récusera plus tard.
Longtemps perçu comme un intellectuel, à cause notamment de son adaptation très littéraire du Silence de la mer de Vercors, au point de ressembler à Jean Cocteau, le metteur en images tout désigné de ses Enfants terribles, il récusait ce terme, se percevant davantage comme un auteur. C'est dans cet état d'esprit qu'il tourne Bob le flambeur en 1955, une histoire tantôt truculente tantôt dramatique sur le milieu parisien.
En 1955, il crée ses propres studios, les studios Jenner, dans le XIIIe arrondissement de Paris, 25 bis, rue Jenner, réinventant l'usage d'un entrepôt au-dessus duquel il vit de 1953 à 1967, descendant même nuitamment préparer les plans du lendemain. Il y produit ses films jusqu'au 29 juin 1967, lorsqu'un incendie détruit les studios alors qu'il tourne Le Samouraï. Obsessionnel, il persiste à rester dans ses studios, où il monte L'Armée des ombres. En 1961, il travaille avec Michel Mardore pour le producteur Georges de Beauregard à un projet intitulé Les Don Juans (avec Jean-Paul Belmondo et Anthony Perkins), qu'il abandonne au profit du Doulos.
Après l'incendie de ses studios, où il avait un appartement à l'étage, il achète une maison à Tilly, dans les Yvelines, après en avoir visité plus d'une centaine en trois mois. Située en bordure des champs, elle lui permettait de retrouver la solitude et les grands espaces dont il était friand.
Capable de se montrer aussi bien jovial que glacial, Jean-Pierre Melville se disputait souvent avec son entourage. Il s'est fâché avec un très grand nombre de ses collaborateurs. Anecdotes célèbres : Lino Ventura ne lui adressa plus la parole durant tout le tournage de L'Armée des ombres, ne communiquant avec lui que par assistant interposé. Melville avait déclaré à la presse que Ventura avait eu de très grandes difficultés à monter dans le wagon au début du film Le Deuxième Souffle. En fait, le cinéaste avait caché à son acteur qu'il avait donné l'ordre d'augmenter la vitesse du train. Sur le tournage de L'Aîné des Ferchaux, Melville s'en prenait sans arrêt à Charles Vanel, à la suite de quoi un jour, Jean-Paul Belmondo, qui ne supportait plus ces remontrances, arracha les lunettes et le stetson de Melville, le poussa violemment pour qu'il tombe puis quitta le plateau avec Vanel pour ne plus y revenir, ce qui posa de gros problèmes pour terminer le film.
Pendant plusieurs années, Melville siégea à la Commission de classification des œuvres cinématographiques et pourchassa toute manifestation de la pornographie au cinéma. Il était avant tout un homme nostalgique, s'autodéfinissant comme un « passéiste » (explicitement déclaré dans le portrait qu'il composa pour André S. Labarthe) tentant aussi de réinventer à l'écran les plus forts instants de sa vie personnelle, sans jamais faire du réalisme.
En 1970, il réalise Le Cercle rouge, qui reste son plus grand succès. Le film réunit 4 300 000 spectateurs, et est le cinquième film de l'année au box-office en France. La critique dans son ensemble reconnaît un grand film.
Parfois tenaillé de tendances maniaco-dépressives, il fit ainsi construire une cabane en bois sur le plateau de son dernier film, Un flic, en 1971 et n'en sortait que pour diriger ses acteurs ou régler ses éclairages. Jean-Pierre Melville demanda aussi à Florence Moncorgé-Gabin, scripte sur le film, de porter une perruque, car il n'aimait pas la couleur d'origine de ses cheveux.
Selon José Giovanni, il aimait à se réjouir de l'échec de ses confrères cinéastes.
L'échec relatif d'Un flic en 1972 le toucha considérablement, selon le récit qu'en a fait son ami Philippe Labro dans Je connais des gens de toutes sortes.


Il meurt peu de temps après, des suites d'un accident vasculaire cérébral survenu dans le restaurant de l'Hôtel PLM Saint-Jacques (Paris XIVe), alors qu'il travaillait à son nouveau film, Contre-enquête, un sujet d'espionnage avec Yves Montand dans le rôle principal. Sa mort est évoquée dans le livre de Philippe Labro, qui dînait avec lui.
Jean-Pierre Melville repose au cimetière de Pantin, section 8.
Les bâtiments des studios rue Jenner ont été abattus pour faire place à des immeubles résidentiels.


Filmo

1946 : Vingt-quatre heures de la vie d'un clown (court-métrage)
1949 : Le Silence de la mer
1950 : Les Enfants terribles
1953 : Quand tu liras cette lettre
1955 : Bob le flambeur
1959 : Deux hommes dans Manhattan
1961 : Léon Morin, prêtre
1962 : Le Doulos
1963 : L'Aîné des Ferchaux
1966 : Le Deuxième Souffle
1967 : Le Samouraï
1969 : L'Armée des Ombres
1970 : Le Cercle rouge
1972 : Un flic

mon classement

L'Armée des Ombres (1969) : 20/20
Le Cercle Rouge (1970) : 20/20
Le Silence de la mer (1949) : 18,25/20
Le Samouraï (1967) : 18++/20

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 103491
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Jean-Pierre Grumbach, dit Melville (1917-1973)

Messagepar Scarabéaware » ven. déc. 22, 2017 9:30 pm

Ah ah, voila un porteur de chapeau comme Malick mais qui a de la toute autre réalisation :mdr:
Et voila qui fait du beau top avec lui :mrgreen-noel:
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".

Cerca Trova
Les Monts Brumeux
Les Monts Brumeux
Avatar du membre
Messages : 25139
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Jean-Pierre Grumbach, dit Melville (1917-1973)

Messagepar Cerca Trova » ven. déc. 22, 2017 9:45 pm

oui :lol-noel:
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

Cerca Trova
Les Monts Brumeux
Les Monts Brumeux
Avatar du membre
Messages : 25139
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Jean-Pierre Grumbach, dit Melville (1917-1973)

Messagepar Cerca Trova » lun. avr. 09, 2018 10:47 am

du petit update :mrgreen:

L'Armée des Ombres (1969) : 20/20
Le Cercle Rouge (1970) : 20/20
Le Silence de la mer (1949) : 18,25/20
Le Samouraï (1967) : 18++/20
L'Aîné des Ferchaux (1963) : 15/20
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337436
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Jean-Pierre Grumbach, dit Melville (1917-1973)

Messagepar phoenlx » lun. avr. 09, 2018 11:20 am

Le peu de films que j'ai vu de lui, j'ai à chaque fois beaucoup aimé ; C'est un réalisateur qui me donne envie de poursuivre sa filmo

L'armée des ombres est un très très bon film, j'ai vu aussi le samouraï avec Delon récemment, film qui marque beaucoup aussi par l'ambiance qu'il distille, par le jeu des acteurs, grande réalisation.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Cerca Trova
Les Monts Brumeux
Les Monts Brumeux
Avatar du membre
Messages : 25139
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Jean-Pierre Grumbach, dit Melville (1917-1973)

Messagepar Cerca Trova » lun. avr. 09, 2018 11:39 am

oui, j'adore aussi ses ambiances. préfère l'armée des ombres au samouraï, par contre.
avec delon, il y a aussi le cercle rouge, qui est excellent.
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 337436
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Jean-Pierre Grumbach, dit Melville (1917-1973)

Messagepar phoenlx » lun. avr. 09, 2018 11:44 am

Merci du conseil, j'essaierai de le voir dès que possible.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 103491
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Jean-Pierre Grumbach, dit Melville (1917-1973)

Messagepar Scarabéaware » dim. janv. 20, 2019 1:50 pm

Un peu de classement Melvillien pour moi aussi :D

L'armée des ombres : 20/20
Le cercle rouge : 20/20
Le Samouraï : 18/20

Et pour le prochain je prendrai la direction de L'Ainé des Ferchaux :mrgreen:.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Cerca Trova
Les Monts Brumeux
Les Monts Brumeux
Avatar du membre
Messages : 25139
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Jean-Pierre Grumbach, dit Melville

Messagepar Cerca Trova » dim. janv. 20, 2019 5:56 pm

hésitation entre léon morin prêtre (pour finir sa trilo de l'occupation) et le deuxième souffle, pour moi :mdr:
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 103491
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Jean-Pierre Grumbach, dit Melville

Messagepar Scarabéaware » dim. janv. 20, 2019 6:14 pm

Peut être d'abord en finir avec l'Occupation de son côté ? :mrgreen:
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Cerca Trova
Les Monts Brumeux
Les Monts Brumeux
Avatar du membre
Messages : 25139
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Jean-Pierre Grumbach, dit Melville

Messagepar Cerca Trova » dim. janv. 20, 2019 8:22 pm

je réglerais la question plus tard :mrgreen:
pour ce soir, suite d'une petite série années 1970 aux petits oignons comme j'adore : schulmeister l'espion de l'empereur avec Jacques Fabbri alias le futur Monsieur-Ex de la Banquière Rominette dans le film de Girod :mdr:
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

Cerca Trova
Les Monts Brumeux
Les Monts Brumeux
Avatar du membre
Messages : 25139
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Jean-Pierre Grumbach, dit Melville

Messagepar Cerca Trova » lun. sept. 30, 2019 11:23 pm

aucun des deux finalement, le doulos :mdr:

L'Armée des Ombres (1969) : 20/20
Le Cercle Rouge (1970) : 20/20
Le Silence de la mer (1949) : 18,25/20
Le Samouraï (1967) : 18++/20
Le Doulos (1962) : 18/20
L'Aîné des Ferchaux (1963) : 15/20
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

Meleor
Les elfes verts
Les elfes verts
Avatar du membre
Messages : 10701
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Jean-Pierre Grumbach, dit Melville

Messagepar Meleor » ven. déc. 06, 2019 8:29 am

https://www.canal-u.tv/video/cinematheq ... auger.6465

Qui êtes-vous Jean-Pierre Melville ? Conférence de Jean-François Rauger
Melville

Date de réalisation : 5 Novembre 2010

Durée du programme : 58 min
Classification Dewey : Cinéma
Catégorie : Conférences
Niveau : Tous publics / hors niveau

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 103491
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Jean-Pierre Grumbach, dit Melville

Messagepar Scarabéaware » ven. déc. 06, 2019 5:11 pm

Ah ben tiens merci de nous remettre cette conférence par là :mrgreen:.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Somewhere
Les Ainur
Les Ainur
Avatar du membre
Messages : 64211
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Jean-Pierre Grumbach, dit Melville (1917-1973)

Messagepar Somewhere » mar. avr. 14, 2020 9:22 am

Ca y est, j'ai fais mon dépucelage Jean-Pierre Grumbach, dit Melville hier soir :heureux:

1. L'Armée des Ombres 19/20

Cerca Trova
Les Monts Brumeux
Les Monts Brumeux
Avatar du membre
Messages : 25139
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : Dans ma planque de Luthor
Gender :
Contact :

Re: Jean-Pierre Grumbach, dit Melville (1917-1973)

Messagepar Cerca Trova » mar. avr. 14, 2020 10:12 am

bien
en plus, c'est un de ses meilleurs :super:
Image


"Most of what you think you know about Camelot and the evil sorceress known as Morgan Le Fay is nothing but lies. I should know for I'm Morgan Le Fay, High-Priestress of the Isle of Avalon" - Mists of Avalon , the tv movie

Somewhere
Les Ainur
Les Ainur
Avatar du membre
Messages : 64211
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Jean-Pierre Grumbach, dit Melville (1917-1973)

Messagepar Somewhere » mar. avr. 14, 2020 10:44 am

C'était mon premier film avec Lino Ventura aussi du coup. :mdr:

Kevin
Maison du Lion
Maison du Lion
Avatar du membre
Messages : 809
Enregistré le : mer. janv. 25, 2012 5:42 pm
Gender :

Re: Jean-Pierre Grumbach, dit Melville (1917-1973)

Messagepar Kevin » jeu. juin 11, 2020 2:31 am

Pour le moment j'ai vu que deux films de Jean-Pierre Melville:

L'Armée des ombres : 20/20
Le Samouraï : 17/20

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 103491
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Jean-Pierre Grumbach, dit Melville

Messagepar Scarabéaware » jeu. juin 11, 2020 11:51 am

Vais peut être me voir Un flic avec Delon prochainement moi :mrgreen:
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 103491
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Jean-Pierre Grumbach, dit Melville (1917-1973)

Messagepar Scarabéaware » mar. juin 30, 2020 1:47 pm

Tiens j'ai mis les liens des autres films qui ont actuellement un topic dans sa filmo.

Et j'y vais d'une petite mise à jour de mon classement ici :D.

1. L'armée des ombres : 20/20
2. Le cercle rouge : 20/20
3. Le Samouraï : 18/20
4. Un flic : 15,75/20
5. L'Aîné des Ferchaux : 15/20
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".



Retourner vers « Les cinéastes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité