Les Quatre Branches du Mabinogi (Mabinogion)

Rubriques consacrées aux mythologies, contes et légendes du monde entier (grecque, romaine, scandinave, finlandaise, chinoise, indienne, égyptienne, celte, inca, maya...) ainsi qu'aux grandes légendes populaires telles que l'Atlantide, le continent de Mû, les mythes bibliques...
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307877
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Les Quatre Branches du Mabinogi (Mabinogion)

Messagepar phoenlx » sam. juil. 01, 2017 4:45 pm

Les Mabinogion ou les Quatre Branches du Mabinogi sont les récits qui font référence à la mythologie celtique de l'Antiquité ! Traditionnellement s'y s’ajoutent aussi d'autres contes relevant de la légende arthurienne. Ils sont écrits en moyen gallois (gallois du XIIe siècle au XVIe siècle) et ils sont au nombre de quatre :

:arrow: Pwyll, prince de Dyfed
:arrow: Le Mabinogi de Branwen
:arrow: Manawydan fils de Llyr
:arrow: Math fils de Mathonwy

Mabinogion est le pluriel de Mabinogi. Diverses explications sur le sens du mot ont été avancées, mais il pourrait venir du nom du dieu Mabon qui figure dans le conte Kulhwch et Olwen, et qui fait partie de la même collection (Mabon ou Maponos en Gaule était un dieu de la jeunesse, plus tard associé à Apollon à l'époque des romains).

La rédaction tardive des Mabinogion s'inscrit après une longue tradition de transmission orale, ces mythes se sont transmis de génération en génération, à travers les siècles, par les bardes et les druides et il est très difficile de préciser l'origine réelle de ces légendes.

Ci-dessous : une édition moderne rassemblant les récits des mabinogion (illustrée par le célèbre artiste Alan Lee, connu aussi pour ses illustrations fameuses autour du seigneur des anneaux :mrgreen: ) voilà une belle édition qu'on pourrait se procurer :super:

Image

D'après ce qu'on peut lire sur le web il existerait apparemment trois traductions françaises du Mabinogion, dont celle de Joseph Loth (apparemment conseillée) ..


Inspiration dans la culture populaire

Alors si je décide de parler de ces récits aujourd'hui c'est bien sûr, histoire d'aborder un peu la mythologie celtique sur le forum. On le fait peu souvent. C'est aussi parceque tout à l'heure nous évoquions le film d'animation de Disney Taram et le chaudron magique, et le livre de fantasy de Lloyd Alexander dont il est adapté : Le livre des trois (ou plus exactement le cycle de 5 livres : Les chroniques de Prydain dont Le livre des trois est le premier tome) ; Il faut savoir que cette histoire est pas mal inspirée de mythologie celtique brittonique et notamment du Mabinogion et de ses récits (où on trouve aussi une histoire de chaudron magique, comme on va le voir ^^ Mais à noter que les récits ont été souvent modifiés et parfois plusieurs récits sont un peu fusionnés. Un lecteur familier de la mythologie celtique sera ainsi surpris de voir Arawn, personnage important du Mabinogion qui apparait dans Pwyll, prince de Dyved , devenir le dans le livre des trois le personnage du « Grand Méchant » des livres tandis que les aspects les plus sombres du magicien Gwydion sont remplacés par un héroïsme sans tache)
L'auteur du livre indique d'ailleurs que la géographie de Prydain (le monde imaginaire de Taran) s'inspire beaucoup de celle du Pays de Galle.

Pour ceux que ces connexions intéressent : Le topic sur Taram et le chaudron magique (film Disney) : http://www.les-ailes-immortelles.net/fo ... 568&t=892l
Le topic sur le livre de fantasy Les chroniques de Prydain (Lloyd Alexander) : viewtopic.php?f=60&t=5132

Image Image


Les sources du Mabinogion

Rappelons que dans le monde celtique, la poésie était la spécialité des bardes. Les thèmes développés se retrouvent dans la tradition irlandaise, ce qui atteste de leur antiquité. On peut citer, à titre d'exemple, les rapports du druide (ou magicien) et du roi, les obligations de la Souveraineté, l'Autre Monde (le Sidh des Tuatha Dé Danann, en Irlande), la guerre, la pratique des fonctions artisanales. C'est l'illustration de l'idéologie trifonctionnelle des Indo-Européens, telle qu'elle a été exposée par Georges Dumézil. Tout comme pour les textes mythologiques irlandais, un vernis chrétien est venu enrober des récits précédant la tradition chrétienne.

Voici comment Ernest Renan décrit les Quatre Mabinogion :

« Ce sont [quatre] nobles et francs [héros] agissant dans toute leur spontanéité. Chaque homme apparaît comme une sorte de demi-dieu caractérisé par un don surnaturel ; ce don est presque toujours attaché à un objet merveilleux, qui est en quelque sorte le sceau personnel de celui qui le possède »

Parallèlement à cette trame principale le récit abonde en récits secondaires assez compliqués. Le Mabinogi a été conservé dans deux principaux manuscrits : le Livre rouge de Hergest (qui date approximativement de 1350) et le Livre blanc de Rhydderch (1380-1410)

ci-dessous : exemple de page du Livre rouge de Hergest :

Image

Ce livre est l'un des plus importants manuscrits médiévaux gallois. Il contient à la fois prose et poésie. Il est conservé aujourd'hui à Oxford en Angleterre, dans la bibliothèque Bodléienne pour le Jesus College. Hormis les récits du Mabinogion (qui nous concernent dans ce topic) ce manuscrit contient aussi d'autres contes comme Culhwch ac Olwen, des textes historiques (dont une traduction en gallois de l'Historia Regum Britanniae de Geoffroy de Monmouth), et d'autres textes dont une série des Triades galloises. Le reste du manuscrit contient de la poésie de cour des Gogynfeirdd, ces poètes des princes, comme ceux du barde Taliesin.


Le Maginogi de Branwen

Il s'agit de l'une des histoires, je ne vous les raconte pas toutes mais je choisis de mettre le focus sur celle-ci pour vous montrer un peu les connexions qui existent avec la culture populaire et notamment avec le film de Disney Taram (et le livre des trois), nous allons évoquer brièvement le personnage de Branwen, dont le nom signifie la « corneille blanche », personnage qui est au centre de la deuxième branche du Mabinogi : « Le Maginogi de Branwen ». Elle est la fille de Llyr et de Penarddun, sœur du roi de l’île de Bretagne Bran le Béni, et aussi la soeur de Manawyddan Fab Llyr, dieu majeur de la mythologie celtique galloise, et la demi-sœur des jumeaux Evnissyen et Nisien. Son mariage avec le roi d’Irlande est sensé sceller la paix, mais sa disgrâce va entraîner la guerre.

Le mariage de Branwen

Bran, portant la couronne de Londres, Manawyddan et les jumeaux sont assis en bord de mer sur le rocher d’Harddlech, résidence de la cour, quand ils voient arriver treize navires venant du sud de l’Irlande. C’est Matholwch, le roi d'Iwerddon (Irlande), qui vient allier son royaume à celui de Bran. Pour sceller l’union des deux îles, il demande la main de Branwen, fille de Llyr. Un conseil se tient le lendemain au cours duquel le mariage est décidé et tous se rendent à Aberffraw3 pour les noces. La nuit même, Matholwch et Branwen dorment ensemble.

Le lendemain, Evnissyen arrive et, voyant tous ces chevaux, apprend le mariage de sa demi-sœur avec Matholwch. Furieux de ne pas avoir été consulté, il se venge en mutilant les chevaux des Irlandais : il leur coupe les lèvres, les oreilles, les paupières et la queue. Devant l’affront, Matholwch va repartir pour l’Irlande, mais Bran lui propose de réparer en lui offrant de nouveaux chevaux, une baguette d’argent et une plaque d’or. Matholwch accepte la réparation après avoir reçu en plus un chaudron magique qui ressuscite les guerriers morts au combat.

La disgrâce

Matholwch et Branwen partent finalement pour l’Irlande où on leur fait un accueil triomphal. Elle passe une année dans la « gloire » et la « célébrité » et met au monde un fils que l’on appelle Gwern. L’année suivante, des rumeurs circulent à propos de l’affront subit par Matholwch et, en guise de vengeance, on exige que Branwen soit chassée du lit royal et condamnée à faire la cuisine dans la cour, où chaque jour le cuisinier vient lui donner une gifle. De plus, toutes les relations sont interdites entre l’Irlande et le pays de Galles.

L'invasion de l'Irlande

Pendant trois ans, Branwen élève un étourneau et l’envoie un jour à son frère, porteur d’un message décrivant sa situation. Immédiatement, Bran le Béni décide d’envahir l’Irlande, ne laissant que sept guerriers pour défendre son royaume. Bran passe la mer à gué avec les harpistes sur son dos. Dès qu’il débarque, Matholwch propose d’abdiquer et de donner la royauté à son fils Gwern, neveu de Bran. Alors que l’enfant est choyé par tous, Evnissyen le saisit et le jette dans le feu, déclenchant la guerre entre les deux camps.

Evnissyen détruit le chaudron magique et tous les Irlandais sont tués. Côté gallois, il n’y a que sept survivants ; Bran, blessé par une lance empoisonnée, demande qu’on lui coupe la tête et qu’on l’enterre à Londres sur la colline Y Gwynvryn, face à la France. Branwen meurt en voyant le carnage et est enterrée à Glan Alaw.

Le tombeau de Branwen

Image

Sur l’île d’Anglesey, se trouve dans le village de Llanddeusant sur les rives de l’Alaw, un monument funéraire appelé bedd Branwen, dont la construction date de l’âge du bronze. Le cairn en ruine a été fouillé par Frances Lynch dans les années 1960, qui a dévoilé des ossements humains et des urnes. La matière de l’histoire de Branwen pourrait remonter à cette époque.

Ci-dessous : Illustration représentant Branwen et son étourneau messager

Image

Plus d'informations sur ce site : https://www.notesdumontroyal.com/note/459
La page wikipédia (je n'ai pas voulu vous réécrire la description des Quatre Branches, c'est un peu complexe) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mabinogion
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307877
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les Quatre Branches du Mabinogi (Mabinogion)

Messagepar phoenlx » sam. juil. 01, 2017 4:49 pm

Une petite vidéo qui montre l'édition illustrée par Alan Lee ! (avec la belle musique d'Enya "Boadicea" qui accompagne ! :super: )

Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307877
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les Quatre Branches du Mabinogi (Mabinogion)

Messagepar phoenlx » sam. juil. 01, 2017 4:58 pm

Une autre vidéo (beaucoup plus longue et explicative) à voir, si vous n'avez pas peur de l'anglais

(cliquez sur l'image pour la voir sur you tube)
Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Mythologies, Légendes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité