Les massacres fratricides

Venez découvrir dans cette section les grandes batailles et guerres qui jalonnent l'Histoire de la terre du milieu et d'Arda.
Saruman
chute de météorite !
chute de météorite !
Avatar du membre
Messages : 6503
Enregistré le : ven. mai 15, 2015 3:19 pm
Localisation : Isengard, tour d'Orthanc.
Gender :

Les massacres fratricides

Messagepar Saruman » ven. janv. 24, 2020 3:04 pm

L'expression "massacre fratricide" désigne trois tueries s'articulant autour du Serment de Fëanor et opposèrent les fidèles de celui-ci à d'autres Elfes.

1 / Le premier massacre fratricide : le massacre d'Alqualondë


Image

Pour mémoire, Alqualondë était la principale cité des Falmari (la branche des Teleri présente en Aman). Son nom signifie "Havre des cygnes" en quenya.

« Le palais d’Olwë à Alqualondë était en perles, le Port des Cygnes était éclairé par d’innombrables lampes. C’était leur capitale, l’abri de leurs navires. [..] L’entrée du port était une voûte de pierre creusée par la mer, au nord de Calacirya, près des confins d’Eldamar, là où les étoiles étaient claires et brillantes »


Cette citation évoque l'emplacement de la cité, nichée au bord de Belegaer à l'Est de Tirion. Alqualondë était réputée pour sa beauté, avec la présence de perles trouvées dans la mer et de multiples bijoux obtenus des Noldor. La cité disposait des célèbres nefs blancs en forme de cygne aux becs dorés.

Massacre : Lorsque Fëanor décida de quitter les Terres Immortelles pour la Terre du Milieu, après la tragique mort de son père et le vol des Silmarils de la part de Morgoth, celui-ci avait le besoin d'acquérir des navires pour la traversée. Le souci était que les Noldor ne disposaient pas de navires et cela risquait de compromettre leur départ. C'est alors que les Noldor, dirigés par Fëanor et ses fils, tentèrent de persuader les Teleri d'Alqualondë de leur conférer leurs bateaux. Refusant de céder ces derniers et tentant de les persuader de reconsidérer leur décision de partir, les Teleri virent les Noldor commencer à s'emparer des navires par la force. Les Teleri, agacés, menacèrent les Noldor avec des flèches et pierres ou tentèrent de bloquer l'accès au port. Cette montée de tensions atteignit son paroxysme lorsque les deux clans commencèrent à en venir aux armes : épées pour les Noldor et arcs pour les Teleri.
Combattant à jeu égal, cela tourna en faveur des Noldor lorsque Fingon arriva avec d'autres Noldor. Celui-ci supposa que les Teleri avaient attaqué les Noldor et rejoignirent alors le combat.

Image

Conséquences du massacre :

- les Teleri furent nombreux à périr,
- les Noldor s'emparèrent des navires et traversèrent la mer avec pour rejoindre la Terre du Milieu,
- Mandas condamna les Noldor par une malédiction.

2 / Le deuxième massacre fratricide.


Image
L'assassinat de Thingol

Contexte : en 503 PA, le royaume du Doriath subit une terrible attaque. Le roi, Elu Thingol, est assassiné par les Nains de Nogrod qui s'emparent du Nauglamir. Pour mémoire, ce dernier était un magnifique collier composé de pierres précieuses de Valinor, dont le Silmaril dont Beren et Luthien s'étaient emparés de la Couronne de Fer de Morgoth... Néanmoins, les Nains furent poursuivis et décimés, ce qui permis à Beren de le récupérer et de le confier à son épouse. En parallèle, Dior, petit-fils de Thingol et enfant de Beren et Luthien, devint le nouveau souverain du Doriath. Lui et la famille royale, composée de la reine Nimloth et leurs trois enfants, rendirent au royaume sa prospérité.

Image

Le massacre : Après le décès de Beren et Luthien, les Elfes Verts d'Ossirand rendirent le Nauglamir et le Silmaril à Dior. Le portant, le monarque apparu comme le plus beau de tous les enfants du monde en disposant d'une triple race : Edain, Eldar et Maiar. La rumeur parvint néanmoins aux oreilles des Fils de Fëanor, déterminés à récupérer leur héritage. Ceux-ci tentèrent de faire part à Dior de leur revendication vis-à-vis du Silmaril mais aucune réponse ne parvint. L'assaut fut alors orchestré. Au milieu de l'hiver 510 PA, les Fils de Fëanor et leurs partisans attaquèrent le Doriath par surprise. Dior est tout de même parvenu à tuer trois des fils : Celegorm, Caranthir et Curufin. Néanmoins, ce deuxième massacre fratricide vit aussi la tragique mort du roi et de la reine Nimloth. Les deux fils héritiers de Dior furent quant à eux abandonnés dans la forêt afin qu'ils meurent de faim. Maedhros eut toutefois du remord en les cherchant longtemps dans les bois de Doriath, mais en vain.

Image
Dior et Nimloth

Conséquences : De ce massacre, le royaume du Doriath ne se releva plus. Néanmoins, les fils de Fëanor n'obtinrent pas ce qu'ils voulaient puisque Elwing, unique fille et dernier enfant survivant de Dior, réussit à s'enfuir et emporta avec elle le Silmaril. Elle alla alors jusqu'à la mer, aux bouches du Sirion.

3 / Le troisième massacre fratricide.

Contexte : Après l'effondrement des grands royaumes elfiques de Nargothrond, Gondolin et Doriath, les survivants se regroupèrent en masse à l'embouchure du fleuve Sirion.

Massacre : en 538 PA, les fils de Fëanor attaquèrent les Havres afin de récupérer le Silmaril détenu par Elwing. Complètement détruits, le massacre des Havres fut considéré comme le plus terrible :
« Alors eut lieu le dernier massacre des Elfes par les Elfes et le plus cruel. Des grands maux amenés par le maudit serment, ce fut le troisième. »


Elwing parvint néanmoins à s'échapper une nouvelle fois, en se jetant dans la mer avec le Silmaril à son cou. Ses fils, Elrond et Elros, furent captués par Maglor.
« Maedhros et Maglor ne regagnèrent pas le joyau mais il ne fut pas perdu car Ulmo porta Elwing par-dessus les vagues. Il lui donna l'apparence d'un grand oiseau blanc sur le sein duquel le Simaril brillait comme étoile et elle s'envola à la recherche d'Eärendil son bien aimé. [...] Eärendil et Elwing se désolaient de savoir en ruine les ports du Sirion, leurs enfants captifs, et ils tremblaient pour leur vie, mais ils ne furent pas tués. Maglor les prit en pitié et en affection et peu à peu, si improbable que ce fût, l'amour grandit entre eux, car Maglor avait le coeur las et dégoûté du fardeau de cet épouvantable serment.


Image

Image
"Les grands esprits discutent des idées, les esprits moyens discutent des événements, les petits esprits discutent des gens".

Náin
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 63398
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Les massacres fratricides

Messagepar Náin » ven. janv. 24, 2020 5:29 pm

elle est pas mal la carte du Beleriand je trouve. Elle me semble un peu trop spacieuse peut-être mais à part elle est bien fichue.
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Saruman
chute de météorite !
chute de météorite !
Avatar du membre
Messages : 6503
Enregistré le : ven. mai 15, 2015 3:19 pm
Localisation : Isengard, tour d'Orthanc.
Gender :

Re: Les massacres fratricides

Messagepar Saruman » ven. janv. 24, 2020 8:08 pm

oui je l'apprécie également, notamment pour sa clarté.
"Les grands esprits discutent des idées, les esprits moyens discutent des événements, les petits esprits discutent des gens".

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 335020
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les massacres fratricides

Messagepar phoenlx » jeu. janv. 30, 2020 7:51 pm

Tiens je découvre le topic, belle synthèse
Ces 3 massacres d'elfes par d'autres elfes sont je trouve parmi les passages les plus poignants du silmarillion, et contribue beaucoup à casser l'image idyllique des elfes véhiculée notamment par les films (même si ce "côté sombre" est surtout une conséquence des méfaits de Morgoth qui influe sur les situations notamment à l'époque de la chute des arbres) ça donne beaucoup de profondeur à l'Histoire, et à ces peuples, loin du manichéisme primaire
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Saruman
chute de météorite !
chute de météorite !
Avatar du membre
Messages : 6503
Enregistré le : ven. mai 15, 2015 3:19 pm
Localisation : Isengard, tour d'Orthanc.
Gender :

Re: Les massacres fratricides

Messagepar Saruman » jeu. janv. 30, 2020 7:53 pm

oui c'est bien je trouve, d'autant plus que le monde de Tolkien est manichéen dans l'ensemble. J'ai toujours trouvé poignant ces passages.
"Les grands esprits discutent des idées, les esprits moyens discutent des événements, les petits esprits discutent des gens".


Retourner vers « Les grands conflits »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité