[SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Cette rubrique du forum qui sent bon la nostalgie met à l'honneur Albator, le célèbre corsaire de l'espace (Captain Harlock en VO) ainsi que l'ensemble des séries de son mangaka Leiji Matsumoto. Si vous souhaitez faire une petite balade à bord de l'Arcadia et sillonner la galaxie en compagnie de son célèbre équipage, il ne vous reste plus qu'à cliquer !

Nous abordons aussi les autres séries reliées comme Emeraldas, Harlock Saga, Galaxy Express 999, L'Anneau des Nibelungen, Space Battleship Yamato et tout ce qui est désormais regroupé sous le terme "Leijiverse". Bon surf !
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307842
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar phoenlx » ven. mars 18, 2016 10:56 pm

je vais le regarder :super:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
Gildor Inglorion
Gildor Inglorion
Avatar du membre
Messages : 87954
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar Scarabéaware » ven. mars 18, 2016 11:04 pm

Bien, et moi je vais voir l'épisode 6 :D

Scarabéaware
Gildor Inglorion
Gildor Inglorion
Avatar du membre
Messages : 87954
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar Scarabéaware » ven. mars 18, 2016 11:47 pm

Alors l'épisode 6, on est toujours sur l'insurrection avec une Prométhium qui s'est finalement amenée devant tout ce monde et nous sort un discours assez intéressant sur les grands défauts de l'humanité, en dehors du fait d'être des mortels avec ce que ça implique on est d'accord sur le reste :siffle:. Mais bon la mécanisation n'empêche pas non plus les guerres lol. Bon puis finalement alors que tout ce ptit monde s'agite ben...effondrement sur Promethium :mdr:
On retrouve alors Maetel qui avait foncé en direction de Rarela mais celle-ci la met finalement à l'épreuve en lui confiant une épée et lui faisant voir des illusions pour la renforcer. Ceci étant fait, une fois que Maetel a réussi, Rarela la conduit vers un transformateur d'énergie organique. Oh tiens là ça fait penser à quelque chose j'aime assez où on en viens mais faut attendre d'en voir encore un peu plus :D. Ceci étant elle doit s'en servir sur Rârela, à voir ce que ça donnera.
En parallèle la fuite est prise pour les habitants humains de Râ Metal avec une arche de Noé. Nazca quand à lui se retrouve à observer l'étrange manège auquel est confrontée Maetel qui après avoir activé le transformateur, enfin commencé à l'activer se retrouve de nouveau face à sa mère...
Bref, c'est assez intéressant tout ça... :mrgreen:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307842
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar phoenlx » sam. mars 19, 2016 2:40 am

moi je viens de voir l'épisode 5, et je ne vais pas ajouter grand chose à ta critique, je partage aussi ton incompréhension par rapport à l'ancienne reine rârela, c'est assez bizarre, à part ça j'ai plutôt bien aimé cet épisode, le retournement de veste de Leopard, l'insurrection, Maetel qui est proche d'y passer à la fin, ça fait de bons moments, j'ai hâte de voir la suite pour comprendre un peu mieux le rôle de Rârela et pourquoi elle est là j'avoue, c'est vrai que ce serait bien par la suite de voir un point de départ à Technologia.

deux mots du doublage car depuis quelques épisodes j'enchaine à nouveau en VF et à part les doublages dans le vaisseau d'Albator (Tochiro ça fait vraiment bizarre mais je crois que dans Cosmo Warrior zero il avait le même et il semblait tout aussi dinguot) dans l'ensemble le reste j'aime plutôt bien, notamment celui de Maetel, assez douce et touchante. On entend aussi souvent la voix de thierry Bourdon (très reconnaissable) sur certains des robots. Je trouve ça assez bizarre depuis le début de la série car Bourdon exprime beaucoup d'humanité, et ça fait un peu bizarre pour des robots je trouve. En plus j'ai toujours l'impression d'entendre Lelouch maintenant :mdr:

En français sinon les dialogues sonnent plutôt bien, d'ailleurs on voit bien dans cet épisode les enjeux se dessiner et la série prendre un virage de moins en moins manichéen, on ne sait plus très bien qui soutenir dans cette histoire en tant que spectateur : les hommes robotisés ou les hommes purs. J'ai trouvé Promithium assez touchante dans le dernier épisode, elle est enfermée dans sa logique mais elle pense agir pour le bien de son peuple, et pour le sauver. Maetel comprend mieux que personne la situation, et si elle s'était pris une balle dans la tête (ce que je n'ai pas cru une seconde sans même tenir compte du fait qu'on connait la suite de la série :mrgreen: ) c'eut été vraiment triste, et le genre de tragédies absurdes qu'on a parfois dans certaines guerres et insurrections où les humains deviennent fous. On a aussi des dialogues qui opposent la volonté de Maetel de s'en sortir par le dialogue pour aller vers une cohabitation humains / robots, et Leopard et les humains qui veulent en finir avec les robots oppresseurs et ne semblent pas du tout prêts à des compromis. Finalement les thématiques de cet anime sont proches de celles de cosmo warrior zero, et je dirais même que par moment c'est assez matrixien (d'ailleurs tu soulignais certaines allusions je crois scarabée) La trilogie des wachovski c'est un peu la même chose après le premier film qui laisse croire naïvement le spectateur que c'est un combat de l'homme contre les machines par la suite on a beaucoup plus de nuance et on évolue finalement vers une cohabitation. évidemment matrix le fait avec un brio incroyable et un scénario complexe habile et qui mélange plein de références et de thèmes philosophiques, mais ici dans ces séries autour de Maetel et d'albator on a un peu la même chose finalement ; les machines ont besoin des humains pour survivre et les humains ne pourront sans doute pas survivre sans se mécaniser. J'aime bien ce thème ( d'autant plus que personnellement j'ai tendance à penser que c'est une vision plutôt juste du futur lointain de l'humanité, l'homme qui est déjà aujourd'hui et qui sera de plus en plus mélangé à ses technologies à travers non seulement les ordinateurs, smartphones, moyens de communication, les greffes, les maisons connectées, les robots perfectionnés de demain et allez savoir, peut-être via les greffes et implants électroniques évolueront nous sans doute vers une espèce de cyborgisation peut-être pas aussi extrême que dans certaines oeuvres de SF mais presque et par étapes de fil en aiguille. L'homme vivra ainsi de plus en plus en symbiose avec les machines qui l'entourent, voire qui vont le constituer, pour le meilleur et le pire mais il faudra sans doute s'y faire. Refuser ça, refuser le progrès semble impossible d'autant on le voit bien aujourd'hui que même si on est philosophiquement opposé, aux ordinateurs et à tout le reste, c'est une lame de fond qui nous emporte tous, on ne peut plus faire machine arrière, tout ça est en marche et nous dépasse, on suit le mouvement, ou on est foutu, à l'écart de la société etc --> voir mes topics de la rubrique scientifiques notamment les vidéos que j'avais posté de Joel de Rosnay qui aborde toujours ce thème avec pas mal de justesse je trouve :mrgreen: ) dans cette série ne pas suivre le mouvement de la mécanisation a des conséquences encore plus extrêmes puisque c'est la mort à cause du froid et des conditions climatiques, mais la métaphore est parlante. C'est peut-être Promithium qui est dans le vrai, en tout cas la vérité serait plutôt entre les deux visions extrêmes de elle et des humains qui s'opposent à elle de manière violente, comme Leopard.

Je crois que j'aime beaucoup les séries autour de Maetel pour ça, et pour aborder ce thème de la cyborgisation de l'humain, ça amène pas mal de réflexions sur le sens de la vie et tout, mais je pense que ça aurait pu être encore mieux creusé, avec une réalisation encore plus habile. J'aurais bien aimé par exemple un film traitant de Maetel, de Râ Metal et de tout ce background, mais qui au niveau de l'atmosphère soit plus dans le ton d'un Ghost in the shell, or ceci n'existe pas vraiment dans le leijiverse, c'est dommage car il y avait la place pour une oeuvre dans ce style et dans ce ton, au sein de cet univers déjà bien vaste et riche. Cette série n'en est pas moins sympathique à regarder, je poursuivrai demain.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
Gildor Inglorion
Gildor Inglorion
Avatar du membre
Messages : 87954
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar Scarabéaware » sam. mars 19, 2016 1:27 pm

Tiens oui concernant la VF, je regarde aussi comme ça et j'aimerais bien plus tard pouvoir écouter en VOSTFR pour voir la version sous-titrée des informations et entendre ce que donnent les voix dessus, comparer, mais punaise, je suis d'accord Thierry Bourdon sur les robots c'est pas la meilleure idée avec son ton de voix :lol:
Après concernant Maetel ça va plutôt bien entre autre oui :D.
Dans tous les cas oui on a quand même le fait de la cohabitation entre robots et humains, ce que Maetel aimerait, qui viens bien résonner et la dessus c'est la caractéristique même et la base de l'existence de Technologia donc faut que l'amorce vienne, surtout qu'on est dans les mêmes moments chronologiquement que Cosmowarrior Zero en fait.

Autrement tu parles de la cyborgisation de l'humanité effectivement il faudra bien l'accepter et plus ça va aller, plus on va y venir mais dans tous les cas il s'opérera forcément une forme de résistance, la cohabitation est possible mais il peut très bien y avoir une guerre entre les hommes et les machines, pensée large pour Matrix mais aussi on peut aller sur Terminator. Après là dans tout ce que tu dis je te rejoins sur pas mal de points, je reviens pas sur tout du coup.
Et du coup oui ça mériterait d'être un peu plus creusé, à l'image de Ghost in the Shell mais bon après avec Matsumoto on est dans une façon de faire et percevoir différente, il pourrait l'amener un peu plus mais on sait aussi que lui son créneau c'est de finalement amener vers la symbolique de la jeunesse porteuse d'espoir qui doit planter son drapeau, c'est très typique malgré tout, on a beau avoir Maetel, Albator, Emeraldas et les autres, le rôle de la jeunesse finit par ressortir tout de même.
C'est ce qui fait aussi sa petite originalité après tout, même si on aimerait que ce soit plus creusé, on a dans tous les cas matière à réfléchir, prendre des éléments de comparaison, creuser nous même, apporter nos réflexions pour approfondir en parallèle de ses intentions tournées vers quelque chose de plus pur.

Enfin voila, malgré la direction prise il arrive quand même à poser des éléments intéressants et reste que l'anime en question là a de sa sympathie, qu'il donne envie d'en voir plus pour encore bien faire les liens et raccorder.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307842
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar phoenlx » sam. mars 19, 2016 1:36 pm

oui dans toutes ses oeuvres quasiment il y a un jeune, comme Ramis ( Tadashi ) ou Johnny ( Tadashi d'albator 84), ou tetsuro, ou ici Nazca ou celui des oav Emeraldas, qui incarne un peu l'avenir, le successeur, alors que finalement les personnages comme albator, Emeraldas restent un peu comme des mythes, des modèles presqu'intemporels
D'ailleurs ça me rappelle le fait que dans pas mal de mythologies on a plusieurs versions différentes des histoires, notamment dans la mythologie grecque.
c'est pareil quelque part dans les mondes de Tolkien (très imprégnés aussi de mythologie)
Finalement le côté parfois bizarre avec les séries qui se contredisent dans le leijiverse ça renforce paradoxalement ce côté un peu mythologique. Quelle que soit l'histoire, qu'elle s'accorde avec une autre ou pas bien, albator reste albator, emeraldas emeraldas, et on a ces jeunes héros qui eux se rapprochent plus du réel tangible, auxquels le spectateur peut finalement mieux s'identifier, avec leurs doutes, leur curiosité, leurs ardeurs de jeunesse, leur fougue, leurs périodes de désespoirs, d'errements. Le film de 2013 a d'ailleurs plutôt bien repris ce schéma là aussi. C'est une caractéristique essentielle du leijiverse.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
Gildor Inglorion
Gildor Inglorion
Avatar du membre
Messages : 87954
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar Scarabéaware » sam. mars 19, 2016 10:50 pm

Oui voila c'est tout à fait ça et qui plus est c'est aussi vrai que paradoxalement la caractéristique mythologique en ressort bien si on pense à la mythologie grecque avec ses différentes versions d'histoires :jap:.

Bon pis je me serais bien vu un épisode là mais bon bientôt Ruquier et après faut pas que je me couche trop tard non plus que je me lève bien assez tôt demain. Bref, ce sera pour demain la suite :mrgreen:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307842
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar phoenlx » sam. mars 19, 2016 11:00 pm

oui moi je verrais demain
j'attend ruquier aussi là :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
Gildor Inglorion
Gildor Inglorion
Avatar du membre
Messages : 87954
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar Scarabéaware » dim. mars 20, 2016 10:18 pm

Épisode 7, c'est le face à face entre Maetel et Promethium mais visiblement celle-ci à une certaine résistance et même un pouvoir d'absorption d'énergie... :shock:. Du coup pendant que Maetel se retrouve en état de faiblesse et se fait rejoindre par Nazca alors que Promethium est partie de là. C'est quand même assez curieux ce qu'il se produit là avec Promethium est on a de quoi être surpris après quand Maetel la retrouve à nouveau faisant face à Emeraldas. La confrontation tourne court quand Maetel s'interpose s'éloignant alors avec sa mère laissant Emeraldas seule. J'évoquerai par contre le fait que d'un point de vue animation ça aurait peut être pu être mieux fait ce moment, il manquait légèrement de sel même si c'est pas mal et assez en retournement si on peut dire.
Pendant ce temps là Nazca qui n'avait pu suivre Maetel rencontre deux humains et une humanoïde sur laquelle ils veulent se défouler. On apprendra qu'elle s'appelait Alina avant et je dois dire que j'apprécie son côté sexy et aussi son humanité à celle-ci, j'aime assez ce robot avec lequel on fait connaissance, y a un certain charme et son immortalité à une certaine résonance ;) :D
En parallèle c'est aussi le détachement du manteau vis à vis du noyau de la planète, nous avons ceux qui ont fuit qui peuvent assister de loin ainsi que Harlock. Mais Nazca et le trio qu'il a rencontré eux sont encore en danger mais ils finissent par arriver dans une salle avec un vaisseau en état de marche. Toutefois ils arrivent à se faire sauver mais Nazca et Alina restent sur la partie du manteau où ils sont pour finalement se faire sauver autrement d'une façon que j'aime assez :mrgreen:
Enfin nous revoyons Maetel et son étrange attitude suivant sa mère...
Bon j'aime assez les situations de cet épisode mais là encore on se demande ce que nous fait Maetel au fond même si on peut supposer qu'elle souhaite en savoir plus pour mieux savoir comment s'y prendre et puis faut dire qu'elle va venir à quand même la servir pour mieux la desservir malgré tout quand on repense aux films.

Scarabéaware
Gildor Inglorion
Gildor Inglorion
Avatar du membre
Messages : 87954
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar Scarabéaware » dim. mars 20, 2016 11:38 pm

J'ai poursuivi sur l'épisode 8 et j'aime assez y a pas à dire, bien bon aussi celui-ci à part du léger bémol sur certains dessins quand même, on va pas trop vociférer mais quelques plans auraient pu être mieux fait. Enfin on va pas trop dire, au moins on a la qualité que n'ont pas certains quand ils ont de mauvais dessins de quelques secondes :siffle:. Bref de bref.
Finalement Maetel dans son double jeu ambiguë nous reviens vite à un côté clair et net de ses intentions dans une confrontation que l'on reprend entre elle, Emeraldas et Promethium. J'aime beaucoup le déroulement de ceci d'ailleurs on a de quoi bien penser à Star Wars mais aussi encore Matrix qui nous reviens très bien. Bon faut quand même le dire, le bruit des épées fait plus que jamais très sabre laser hein. Bon puis ensuite y a un petit côté de confrontation façon Star Wars avec notre chère reine qui fait office de Palpatine lol. Après tout on peut presque parler d'empire mécanique avec une reine qui est bien passé comme il faut du côté obscur de la Force si on veux forcer le trait sur Star Wars. Bon je m'étends pas plus de ça mais la résonance viens bien là avec en plus une certaine action de Maetel qui nous renvoie un brin à Matrix. La reine semblant invincible avec sa robotisation comme mêlée à du cosmos rien de tel qu'agir en virus pour elle avec son propre sang, celui de Maetel, s'injecter en elle pour mieux l'avoir. Bon c'est pas comme le final de la confrontation entre Neo et l'Agent Smith mais y a un soupçon de ça pour l'injection qui viens à vaincre. Enfin vaincre est un grand bien mot, on devine une victoire illusoire dans la bataille bien sur lol. Mais sur ce qui se passe c'est vraiment intéressant.
Bon pis du côté du Death Shadow on patiente malgré la fougue de Nazca inquiet mais Harlock semble confiant et il a assez raison. D'ailleurs le chat se fait encore précieuse aide une fois le combat fini sur la plate-forme où le trio était, à se demander s'il est pas complétement dans les plans stratégique lui :lol:. Ah pis les vaisseaux insectes pour se sauver en devant se mettre nues, jolie idée que celle là qui viens nous faire du trouble à Nazca :rire:
Concernant ce dernier on viens par ailleurs à approfondir son passé et mieux comprendre encore pourquoi il déteste tant Promethium, tout en deviens bien clair. Bon pis concernant celle-ci on pouvait bien deviner qu'elle allait réapparaitre et on voit bien qu'elle se met à prendre une reconstitution qui se fait un peu voir au deux soeurs croyant à une illusions dans un premier temps.
Voila voila, bon puis je disais Matrix mais bon la pensée pour Ghost in the Shell est aussi possible entre autre. Bref, dans tous les cas bon épisode qui envoie bien dans ce qu'il a d'intéressant. On prend vraiment des étapes diverses ici pour en arriver à un certain point.
Ah oui et j'allais oublier, on a l'évocation par rapport à l'ADN et l'anneau spirituel (je me demande comment ça peut être autrement traduit ça) pour expliquer l'action de Promethium sur l'absorption qu'elle avait fait à Maetel, bon discours de Tochiro là dessus et qui fait aussi comprendre que Maetel veut éviter que Emeraldas soit touchée ;). Bref, on en reparlera, j'en dis pas plus à ce propos :D. Parce que là dessus je pense qu'on peut s'étendre un peu mais j'attends que tu vois Pho ^^

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307842
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar phoenlx » dim. mars 20, 2016 11:47 pm

oula tu vas finir demain toi :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
Gildor Inglorion
Gildor Inglorion
Avatar du membre
Messages : 87954
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar Scarabéaware » dim. mars 20, 2016 11:54 pm

Possible, demain ou après demain :mrgreen:
En tout cas vivement que tu sois à l'épisode 8 qu'on en discute un peu plus ;)

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307842
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar phoenlx » dim. mars 20, 2016 11:55 pm

oui là je vais plutôt regarder un film ce soir, mais demain j'enchaine à coup sur.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307842
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar phoenlx » lun. mars 21, 2016 2:52 am

Du coup je viens à mon tour de voir 3 épisodes ( j'en suis au même point que toi, la fin du 8 :mrgreen: )

Je fais une petite critique groupée avant dodo et rapide mais il y aurait sans doute beaucoup à dire. Tout d'abord, j'aime beaucoup le développement qu'a pris l'histoire, que ce soit la confrontation qu'on a pu voir entre Maetel Emeraldas et leur mère, ça donne vraiment des moments émouvants, mais aussi cette histoire d'arche de noé ( la coque métallique au sein de la planète Râ Métal dont la coque externe est détruite ) mais un peu comme toi je dois dire que je suis un brin déçu par l'animation et la réalisation. Au niveau des scènes d'action, des explosions, avec les morceaux de planète qui s'éparpillent dans tous les sens je pense qu'on pouvait avoir une ambiance de fou (avec des musiques plus appropriées aussi) mais il faut bien le dire c'est plutôt fade. Le scénario est très sympa, mais la réalisation pêche (sans être non plus catastrophique) Mais bon l'essentiel est ailleurs et dans cette histoire qui se déroule devant nos yeux, histoire où on voit d'ailleurs de plus en plus évoluer les personnages qu'on connait bien, Maetel, Emeraldas, et ce qui se passe dans la suite (notamment dans Galaxy Express ) prend sens et forme peu à peu.

Je ne reviendrai pas sur les allusions à la fois à Star wars et matrix que tu as souligné, très justement je pense. D'ailleurs tu évoquais le côté sombre de Promithium (petit parallèle avec le côté sombre de la force, si l'on veut) moi le fait que les deux soeurs affronte leur mère ça me fait un peu penser à Luke qui affronte son père. en version féminine :mrgreen: bref je pense que c'est bien vu à plus d'un titre. Et même chose pour la ressemblance avec matrix et le sang qui fait un peu office de virus, en effet.

En matière de féminité j'ai rigolé avec le coup du départ à poil dans les vaisseaux spatiaux :lol: ça j'ai trouvé un peu saugrenu, c'est du fan service mais c'est à peine exploité car on les voit à peine nues (ça doit durer une seconde d'écran, autant dire rien du tout, ils ont du se dire qu'il fallait bien déshabiller emeraldas et maetel au moins une fois dans tout le leijiverse, je n'ai pas souvenir dans les autres oeuvres qu'on les voit ainsi :lol: bref )

Mention très bien aussi à la petite scène de complicité à la fin de l'épisode 8 entre Maetel et Nazca lorsque ce dernier évoque son passé et son amie qui a été mécanisée. Histoire très triste et qui explique sa haine à l'égard de Promithium et du processus de mécanisation. Je ne reviendrai pas non plus sur ce que tu as dis à propos de la fille mécanique (alina) assez touchante aussi. Ces derniers épisodes nous livrent leur lot de nouveaux personnage, à l'instar des deux humains qui d'abord martyrisent cette dernière avant de faire volte face, qui est plutôt intéressante. Pour remonter à l'épisode 6 je ne reviendrai pas non plus sur les scènes avec Rârela qui sont intéressantes, notamment les petites épreuves qu'elle fait passer à Maetel pour la suite ( je fais ma critique en commentant à l'envers je sais, je crois que j'ai acquis le virus Nurze :lol: )

bref, une bien belle tournure que prend la série, bien qu'ayant une animation un peu fade, c'est le bémol. ça aurait pu je pense être une sublime série, mais il manque quand même une animation plus pêchue, mais j'avais parfois le même problème avec cosmo warrior zero, et je vais peut-être te surprendre, mais même avec endless Odyssey (alors que niveau animation, ambiances, musiques, quand je regarde les séries des années 80, je suis sans cesse sous le charme, je crois que j'ai vraiment du mal avec les animes modernes, même quand les histoires sont très bonnes et sympa à suivre comme là, il y a comme un problème. Pour moi c'est 2 choses qui font ça : manque de moyens sur pas mal de séries je pense, et l'effet du numérique, avant les dessins avaient une patte plus .. artisanale, aujourd'hui les dessins sont à la fois plus purs mais ils ont moins de chaleur, d'ailleurs je préfère vraiment Maetel dans Galaxy express niveau chara design, ici (si j'ose faire un peu d'ironie) c'est comme un clone mais un peu fade :mrgreen:

Mais bon la série n'en est pas moins sympa à voir surtout quand on connait le reste de l'univers, comme creusement je dirais, et pour faire le pont entre les excellents pour le coup OAV Maetel Legend, et les tout aussi excellents films Galaxy Express.

Hâte de voir la suite avec d'ailleurs Promithium qu'on va sans doute revoir :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
Gildor Inglorion
Gildor Inglorion
Avatar du membre
Messages : 87954
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar Scarabéaware » lun. mars 21, 2016 12:45 pm

Ah bon ben c'est bien, finalement t'as avancé :lol: :super:
En tout cas oui c'est vrai que ce déroulement nous donne quelques bons moments assez poignant quand même, on reste avec une belle petite touche la dessus. Après dans l'ensemble bien sur ça aurait pu être mieux réalisé mais bon globalement ça reste relativement convenable et on a de bons apports, ça prend sens et forme par rapport à Galaxy Express comme tu dis.

Autrement oui avec les vaisseaux insectes c'est vraiment le ptit côté fan service, ils ont bien du se dire qu'il fallait les déshabiller les deux oui, par contre c'est dommage que ça ait pas été encore un petit peu plus assumé même si c'est déjà pas mal, le situation est largement bien cocasse :mdr:

Oh et oui pour en revenir à Alina et les deux autres humains comme tu dis c'est intéressant ce qu'il advient finalement, ça amorce de la cohabitation entre les deux, c'est un joli pas qui se fait à finalement bien la considérer par rapport aux robots soldats.

Par contre punaise oui faut vraiment que tu ai vraiment du mal avec les animes modernes même quand il y a une bonne réalisation, tiquer sur Endless Odyssey j'avoue que là c'est un peu plus surprenant mais bon je peux comprendre, ça n'empêche pas que malgré tout il y a de nombreux éléments en sa faveur ;). Bien sur la patte artisanale fait tellement de bien visuellement mais en dehors de ça on a les autres éléments qui ont de quoi aiguiser notre esprit et nous faire aller vers d'autres appréciations. Rien ne remplacera la saveur des animes à l'ancienne avec leur chaleur et tout ce qu'ils représentent il est vrai mais dans l'actuel tout n'es pas non plus à jeter et heureusement, on a de quoi être encore bien touché et avoir de bonnes considérations ;). Bon pis le coup du clone un peu fade c'est une belle ironie oui :mdr:

Voila, dans le fond c'est du bon anime qui se fait plaisant à suivre et fait bon liant :D. Bon pis autrement le point de Tochiro sur l'ADN et l'Anneau Spirituel t'en as pensé quoi par contre ? ;). Cette captation dont est capable Promethium.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307842
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar phoenlx » lun. mars 21, 2016 1:19 pm

ah justement je voulais en parler de ça, j'ai trouvé le terme assez .. bizarre ( et pas scientifique pour un sou :lol: ) mais bon on est dans le leijiverse. c'est très étrange, ils parlent d'une espèce d'adn mental, j'ai trouvé ce concept très étrange et limite tarabiscoté mais bon, il suffit de l'accepter et ça passe, pour moi c'est une sorte de méthode pour l'avoir sous son controle (comme le genromaoken de saga je pense :mdr: ) mais peut etre pas aussi fort puisque mine de rien maetel arrive à garder des sentiments personnels

a part ça sinon la petite robote alina m'a un peu fait penser à celle qui sert les plats dans le galaxy express :mdr:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
Gildor Inglorion
Gildor Inglorion
Avatar du membre
Messages : 87954
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar Scarabéaware » lun. mars 21, 2016 2:26 pm

Oui Anneau Spirituel c'est un drôle de terme quand même, faudrait voir la nomination en VOSTFR parce que ça me semble pas correct. Comme de dire "Ombre de la mort" et "Panzer de l'espace" au lieu de "Death Shadow" et "Space Panzer" c'est bizarre, on aurait une version québecoise je comprendrais mais là pourquoi un tel choix dans la VF alors qu'on pouvait garder de l'anglais comme d'habitude.
Bref, dans tous les cas on est d'accord scientifiquement parlant Anneau spirituel ne passe pas forcément lol et oui faut l'accepter comme ça pour le moment :mdr:. Mais on à l'ADN, peut être qu'on peut parler de l'âme, d'une sphère de l'âme, du point de vue neuronal. Somme toute le fait de pouvoir avoir le contrôle sur le clone et faire en sorte qu'il soit malléable est bien présent. Toutefois comme on le vois ce n'est effectivement pas aussi puissant que le genromaoken :lol:, Maetel garde une bonne force mentale néanmoins on aura pu voir que ça l'aura un peu affectée sur le coup.
Il en ressort la possibilité de faire du conditionnement dans le clonage. Bref, y aura des choses à revoir :penseur:

Hum pis oui tiens maintenant que tu le dis pour Alina c'est vrai qu'on a la ressemblance avec celle qui sert les plats dans le Galaxy Express 999 :super:. Joli replacement en fait :D

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307842
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar phoenlx » lun. mars 21, 2016 2:29 pm

l'ombre de la mort ils ont toujours mis ce terme dans les VF même dans albator 84 ! moi j'aime bien comme traduction pour death shadow
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307842
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar phoenlx » lun. mars 21, 2016 3:52 pm

je viens de voir l'épisode 9
je ne vais pas spoiler sur ce qui se passe vers la fin mais il y a un moment assez triste :pleure: j'ai beaucoup aimé cet épisode, tout en émotion, en finesse ( je l'ai d'ailleurs trouvé mieux animé que d'autres je ne sais pas si c'est une idée, et il y a des ambiances, des musiques, des atmosphères qui par moment étaient très prenantes je trouve ) le passage du printemps de Râmétal qui arrive à la fin lorsque la planète se retrouve dans la zone du soleil d'Heavy melder est un beau moment, visuellement, et pour tout ce qu'il véhicule (surtout vu le sacrifice qui précède :cry: )
de bonnes scènes aussi du côté du vaisseau d'albator ( et quelques moments drôles avec les humains, notamment celui qui est censé se marier avec une fille "plus belle encore que Maetel" ( lol :lol: )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
Gildor Inglorion
Gildor Inglorion
Avatar du membre
Messages : 87954
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar Scarabéaware » lun. mars 21, 2016 7:20 pm

Hum bon ben moi je vois ça tout à l'heure :mrgreen: :saute:

Scarabéaware
Gildor Inglorion
Gildor Inglorion
Avatar du membre
Messages : 87954
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar Scarabéaware » lun. mars 21, 2016 10:56 pm

Je viens de voir cet épisode 9 et effectivement c'est du bel épisode, rien à redire sur le plan de l'animation ça va très bien :D. Il envoie son lot d'émotion et punaise...oué c'est clair que là on un sacrifice assez poignant, un problème d'énergie qui viens à se faire fatal, rah pis cette façon de s'éteindre elle est bien mise en scène. Moment poignant pour ensuite aller sur le renouveau avec le beau printemps de RâMetal qui nous arrive à la fin, tout refleurit une fois vers Heavy Melder, c'est bien y a pas à dire.
Autrement auparavant on est dans la reconstruction avec toute l'étendue que ça prend, du côté de Harlock on s'en va un moment pendant ce temps là avec Nazca pris à bord mais j'aime bien comme Harlock s'offusque de ne pas avoir été bien présenté à Leopard lol. Ah pis tu parlais des moments drôles, oui autour du feu à un moment c'est pas mal, surtout quand on a l'autre qui parle de sa copine et la dis plus belle que Maetel. Bon ben...tous les gouts sont dans la nature hein :rire:
Et sinon dans tous ça on a cette mystérieuse mouche électronique, elle nous aura provoqué un bon gros dégât qui nous aura mené à cette triste fin.
Hum pis autrement on a quand même du sacré truc avec de l'augmentation d'énergie comme ça et des stocks que Maetel nous commande en douce sans rien dire à Leopard, elle nous fait la cachottière la dessus :D. Bref, c'est du bel épisode où souffle un bon vent, du calme avant une nouvelle tempête à venir. Quelques bons mois de répits ;)

Scarabéaware
Gildor Inglorion
Gildor Inglorion
Avatar du membre
Messages : 87954
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar Scarabéaware » lun. mars 21, 2016 11:57 pm

Hop l'épisode 10 où une flotte de Promethium s'annonce nous renvoyant aux hostilités. D'ailleurs c'est étrange mais le Galaxy Express 999 sert malgré lui de piège et on se demande bien où a pu passer le contrôleur. C'est d'ailleurs Emeraldas qui est prise au piège à l'intérieur tandis que celui-ci fonce vers Heavy Melder.
D'ailleurs pendant ce temps là nous avons du moment qui nous fait comprendre que Leopard aimerait agir sans avoir Harlock et Maetel dans les pattes lol, on peut dire qu'il tiens à une certaine indépendance lui, je sais pas trop comment dire mais il tiens à ce qu'ils n'interfèrent pas trop.
Toutefois c'est Harlock et Nazca qui se lancent à la confrontation pour détruire cette flotte. Et on peut noter qu'ils se sont fait plaisir sur le graphisme des explosions lol.
Du coup la lutte s'engage mais je vais pas trop détailler non plus, toujours est il que nous revoyons Promethium avec son apparence vue à la fin de Maetel Legend, cette dernière propose un pacte à Maetel :mrgreen:. J'en dis pas plus et sinon concernant la fin on a un certain cliffhanger mais on se doute quand même de ce qui va être :D
Bon épisode en tout cas.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307842
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar phoenlx » mar. mars 22, 2016 3:20 am

oui, ba moi ça y est j'ai terminé la série :super: j'avoue que je suis content, j'ai ENFIN terminé la partie Maetel, après Maetel Legend, space symphony maetel et les trois films galaxy express, ça fait du bien de voir l'ensemble de manière complète, même si en réalité non car à présent il faut que j'enchaine avec Galaxy Railways et ça pourrait être un très bon moment (mais je ferai sans doute une pause en revenant à la série queen millenium cette fois, après le film :super: )

BREF !!! je ne vais pas te spoiler les derniers épisodes (j'en ai enchaine au moins 4-5 ce soir) je te laisse voir. Il y a du bon et des bémols, parmi les bémols je trouve, toujours cette animation que je trouve quand même bien limite sur les combats spatiaux, la mise en scène des explosions, des tirs et tout, je regrette quand même beaucoup l'ancienne période des albator 78 et 84 ( et je trouve que c'est un comble car c'est là où ça devrait vraiment progresser, les design, l'animation et tout ) bon heureusement le scénario est plutôt cool, et (je ne te dis rien) dans le dernier épisode j'ai bien aimé l'ambiance qu'on ; d'ailleurs tu verras scarabée on parlait des allusions à star wars là c'est pas une petite allusion mais une énorme allusion, une allusion grosse comme une étoile si j'ose dire :lol: bref tu dois te douter de quoi je parle :mdr: Mais ce qui est bien c'est qu'on boucle bien sur le scénario de galaxy express, avec les humains qui servent de vis pour consolider la structure et .. qui vont se rebeller dans les films ( ici on a un scénario similaire mais je ne vais pas spoiler en disant qui) il y a des moments assez tristes et en même temps toute tristesse est baignée d'espoir. On comprend en tout cas beaucoup mieux la mélancolie de Maetel, si troublante quand on découvre les films Galaxy express la première fois, à la lumière de ces épisodes et de maetel legend avant, avec tout ce qu'elle a vécu.

A part ça il était temps quand même que la série se termine car je crois que Yattaran n'en pouvait plus d'attendre son repas de crabe :mdr:
il y a quand même pas mal de fan service dans cette série et je persiste à penser qu'ils se sont un peu fait plaisir en montrant bon nombre de scènes, de plans, de répliques (pas toujours d'un intérêt énorme) avec à la fois Tochiro et yattaran dans les mêmes plans. je crois que c'est un cas unique dans le leijiverse.

Pour le galaxy express, après lecture de ton avis sur l'épisode 10, je te laisse voir la suite tu vas découvrir une petite surprise par rapport à l'épisode 10.

Que dire d'autre. ne lisez pas ceci avant d'avoir vu
La mort de Léopard est plutôt émouvante, et à postériori on gardera une impression attachante de ce personnage bien qu'il soit en nuance et paraisse souvent arrogant, notamment à l'égard d'albator. Même chose pour bombarel.



EN CONCLUSION ( Mon impression globale sur la série )

Je conclurai en disant que c'était une série sympathique de 13 épisodes, quand on aime le leijiverse et qui est un pont intéressant entre les (à mon sens excellents) OAV de Maetel Legend et les films (tout aussi excellents) Galaxy express 999 ; Pour le côté liaison la série est vraiment sympa à voir.
Cependant pour moi c'est quand même l'oeuvre la moins bonne niveau réalisation de ces trois parties. Niveau animation ça pêche souvent. Niveau réalisation, narration, ça oscile entre le bien et le moyen. Pour une série post années 2000 on aurait aimé une animation bien meilleure notamment pour les scènes spatiales ( diantre mais si vous n'en êtes pas convaincus regardez même un film comme le Titan AE fait pas les américains à la fin des années 90, c'est quand même un autre niveau, ou dans un autre registre, les bastons dans Code Geass, même moi qui suis pas trop fan de mecha je dois dire que l'animation est souvent superbe. Dans cette série, c'est quand même souvent bien limite, mais il y a de temps à autre des beaux plans, heureusement, tout n'est pas à jeter.

A côté des bémols de la série il y a évidemment ses qualités (susceptibles de plaire davantage si on a déjà vu Maetel legend je pense, voire les films galaxy express) autant dire que personnellement je ne conseille pas de commencer par cette série, ni pour entrer dans le leijiverse ni dans le pilier maetel

Ayant vu la plupart des épisodes avec le doublage français j'aurais tendance à dire qu'il n'est pas tip top et qu'en VO ça passe quand même beaucoup mieux, mais j'ai quand même beaucoup aimé certaines voix, notamment celle de Maetel très mélancolique, très intéressante (même si elle m'a légèrement moins touché que celle des films)

La voix de Nazca quant à elle m'a un peu gêné, son timbre est assez étrange avec un grain de voix super spécial, mais certains diront sans doute que c'est son charme - je parle toujours de la VF - elle exprime beaucoup de chaleur, d'humanité, la fougue, les sentiments de la jeunesse, cette jeunesse tempétueuse capable de changer le monde, que dis-je l'univers, thème toujours au coeur des histoires de leiji matsumoto donc j'ai envie de dire : même si certaines répliques de Nazca peuvent paraître un peu naïves, ce sont celles d'un enfant et un enfant avec un parcours de mûrissement dans la série même si tout à la fin encore, il garde quand même ce côté enfant, et ça colle bien c'est dans l'esprit de pas mal d'oeuvres de cet univers. Mais j'aurais quand même aimé que tout ceci soit souligné par une réalisation plus prenante. Je vais même oser dire plus adulte et sombre (Un film comme L'atlantis de ma jeunesse c'est vraiment adulte et sombre je trouve, les films Galaxy express aussi alors que cette série, par moment je trouve qu'elle hésitait à aller trop à fond dans ce qui pouvait choquer le jeune public, et c'est dommage, mais on a tout de même des morts bien émouvantes). Tout ceci constitue pas mal de défauts.

Mais ces défauts apparaissent d'autant plus frustrants que la série regorge aussi de bonnes idées. c'est quand même le croisement de thèmes fascinants. L'intelligence artificielle qui cherche à asservir l'humanité (je l'évoquais précédemment, on aurait pu avoir par exemple un mixte d'ambiances à la ghost in the shell, à la matrix ou terminator, avec une pincée d'Asimov, et aller philosophiquement dans des réflexions, des répliques encore bien plus élevées)
La série se déroule à la fois sur la planète Râ Métal et beaucoup aussi dans l'espace, là encore, le côté space opéra et épique aurait pu être souligné par une réalisation, des visuels, des musiques encore bien plus prenants, d'autres séries du leijiverse y arrivent avec bien plus de brio.
C'est de plus une série qui mélange humour, tristesse, mélancolie, émotions, tout ceci pouvait être encore plus magnifié, tout comme le premier printemps de Râ Métal, moment émouvant mais qui pouvait paraître encore plus (je suis peut-être difficile .. ) Géopolitiquement, on pouvait je pense compliquer encore tout ça pour donner un background encore plus riche.

C'est par ailleurs une série qui fait le pont entre plein d'autres oeuvres de Matsumoto. Une série un peu fan service aussi comme je le disais mais j'ai rien contre le fan service (au contraire) quand il est bien utilisé et bien inséré dans le reste, sauf que là il fait un peu pschiit et gadget, assez souvent. C'est une série qui mélange tout de même Albator et son célèbre vaisseau (pour le coup moins impressionnant et long que celui de 84 et c'est dommage) qui mélange des personnages aussi iconiques qu'Emeraldas, Tochiro, Yattaran, Maetel et albator évidemment, Promithium. Des personnages si importants et si marquants dans d'autres oeuvres (Galaxy Express, Queen Millenia, les deux séries albator, le film L'atlantis de ma jeunesse, endless Odyssey) Là encore, j'aurais aimé retrouver le meilleur de chacun. Mais la réalisation n'aide pas toujours à ça. Je ne vais pas dire qu'elle les amoindrit tous (bien que je suis pas loin de le penser) mais en tout cas elle est loin de les exploiter comme elle pourrait, de les montrer de la meilleure des manière, avec ce grain de magie qui était possible quand on connait leur potentiel ( et on le connait quand on a vu les autres séries !! ) Il en reste quand même quelque chose je dois dire et même amoindris, une telle concentration de personnages iconiques génère une certaine émotion chez le spectateur, ça fait un petit quelque chose.

Je critique je critique mais bien évidemment, j'ai quand même aimé donc. je suis juste un peu frustré que tout ce potentiel ne donne pas ce qui aurait pu être peut-être l'une des meilleures séries des années 2000 (or elle n'atteint clairement pas ce top) il y avait le potentiel pour. Rendre la série plus longue aurait d'ailleurs peut-être été aussi une bonne idée, mais de nos jours les réalisateurs ne veulent plus prendre de risque, c'est 13 OAV et basta. je n'aime pas ce système et là encore je suis très nostalgique des années 80 où on prenait plus de risques.

A part ça, je retiendrai sa galerie de personnages attachants, même certains qui ne font que des caméo. Nazca, le chat (!) , la petite robote Alina, le robot de Nazca, Léopard, les humains assez drôles. Les petits moments d'humour même si très fan service par-ci par là. Le plaisir de retrouver le galaxy express et certains plans où il s'élève dans l'espace mais là encore, c'est beaucoup plus beau dans Galaxy Express 999 ou dans Galaxy Railways (lorsque les trains s'élèvent ou attérissent, il y a une poésie incroyable)

Je retiendrai aussi car il ne faut quand même pas oublier l'essentiel le message, l'esprit de sacrifice qui baigne notamment toute la fin de la série, et ces réflexions sur : qu'est-ce que l'humanité et les êtres vivants par opposition aux machines, aux robots, réflexions qui loin de verser dans un manichéisme primaire nous font souvent cogiter, certains dialogues sont très intéressants (notamment un des plus beaux que je retiendrai avec Promithium lorsqu'un de ses clones sort à l'air libre vers l'épisode 5-6 devant les humains et qu'ils confrontent leur point de vue assez fermement. Vaut-il mieux vivre éternellement en perdant son âme ou vivre dans la fragilité extrême de l'espèce humaine mais en gardant notre chaleur, nos petits défauts (et très gros parfois) aussi bien défauts de notre corps, nous faisant subir maladie, vieillesse, mais aussi nous conduisant souvent à se faire la guerre (dans le monde actuel cette réflexion résonne particulièrement) c'est une vraie question. D'ailleurs j'ai déjà du le dire mais si dans la plupart des oeuvres de Matsumoto l'auteur semble clairement trancher en faveur de l'humanité à titre personnel je suis beaucoup plus réservé, je comprend un peu la logique cyborg :mrgreen: de même que je comprend un peu la position des machines dans Matrix. Mais je vais éviter de partir la-dessus :lol: D'ailleurs je pense que l'homme du futur sera très probablement une espèce de cyborg, c'est sans doute la suite de notre évolution et je pense que comme souvent il en sortira autant du mauvais que du bon, comme pour toutes nos technologies actuelles, qu'on critique mais qui nous rendent accro et dont on ne peut se passer car elles améliorent aussi notre mode de vie. De là à dire qu'on perdra notre humanité là encore, je pense que c'est beaucoup plus nuançable, tout dépendra aussi comment on utilisera ce formidable potentiel technologique, il y aura sans doute des dérives, des mauvaises utilisations, et des bonnes. Opposer de plus vie et machine me semble un peu hasardeux, je sais bien que beaucoup y compris dans les réalisateurs de SF le font de manière simpliste, mais c'est très difficile de définir la vie. dans le fond la vie n'est qu'une manifestation de la complexité d'un corps, d'un organisme, notamment au niveau de son cerveau, qui l'amène à se reproduire, à penser, à ressentir des stimulus, la souffrance, le plaisir, qui l'amène à penser le monde, à se penser lui-même, ou ce qui est autour de lui.
Si une véritable IA émerge un jour au sens fort du terme et allez, soyons fou, arrive à aller jusqu'à ressentir des émotions comme certains petits robots du leijiverse, dans ce cas, ils seront donc vivants aussi. donc on parle de la même chose, seuls les matériaux (organiques ou métalliques) changent, pour simplifier. Donc cette comparaison homme / machine dans le fond ce ne sont que des mots, tout comme la comparaison vie / inerte. c'est pas si simple qu'on le pense !!!

Ma note finale sera donc un bon 14/20. La série vaut peut-être moins (si on n'est pas fan à la base du leijiverse, ou si on la regarde hors contexte du reste, ce que je ne conseille pas) Elle vaut aussi peut-être plus, pour ceux qui ne sont pas comme moi des vieux chnok ringards nostalgiques d'une ancienne manière de faire des séries d'animation, mais quand on a connu Albator 78, Albator 84, le film L'atlantis de ma jeunesse, le film Queen Millenia, et d'autres séries de l'époque, difficile de s'extasier devant l'animation de cette série, malheureusement. Il reste heureusement son scénario intéressant. Et ce personnage de Maetel si mélancolique, qui poursuit sans doute encore au moment où je parle son chemin à travers la galaxie, du moins, j'aime à le penser,

au revoir Maetel, au revoir, galaxy Express 999 :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
Gildor Inglorion
Gildor Inglorion
Avatar du membre
Messages : 87954
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar Scarabéaware » mar. mars 22, 2016 12:09 pm

Bon ben voila de la bonne conclusion que celle-ci :D, j'y reviendrai un peu après une fois fini et j'aime beaucoup la dernière phrase que tu nous met justement qui conviens bien ;). Bon pis on pourra dire que t'as bien foncé là.

Moi du coup là j'en suis à l'épisode 11 où nous en revenons à ce grand combat qui se déroule mais qui aurait pu effectivement être mieux mis en œuvre même si ça reste pas si mal la. J'aime assez comme on peux voir la façon dont ils s'en sont sortis dans le Death Shadow avec les explications qui suivent sur la solidité des vaisseaux et comme quoi celui de Nazca l'est à sa grande surprise lol. Autrement on voit encore comment Leopard tiens à se passer de certaines aides tout en faisant venir d'autres, ça rappelle quand même des choses aussi cette façon de ne pas vouloir s'allier avec certains malgré que chacun à le même ennemi, en y repensant là ça rappelle vraiment bien y a pas à dire. Tous contre la flotte de Promethium mais pas dans la grande union des forces. Dans tous les cas nous avons la recherche de la base de Promethium par Tochiro qui finit enfin par la trouver OUF, à voir ensuite. Et nous avons ce petit moment de pique nique marrant limite dans l'inconscience lol mais bon ça tourne fort bien :mdr:. Rah pis alors plus après greuh...on a de la fin de bataille mais le drame se produit quand même et c'est assez émouvant bien poignant encore, triste fin que celle-ci. Bon pis la toute fin d'épisode nous fait voir un lâchement de tristesse, on ne pleure pas devant les autres mais on le fait en se cachant.
Et de fait oui on garde du coup une fort belle impression sur Leopard, malgré son espèce d'arrogance c'est un personnage auquel on aura pu bien s'attacher et qui a fort bonne valeur. Il prend bien sa place de héros.

Scarabéaware
Gildor Inglorion
Gildor Inglorion
Avatar du membre
Messages : 87954
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar Scarabéaware » mer. mars 23, 2016 12:08 am

Bon ben je viens de finir en voyant les deux derniers épisodes qui sont bien poignants et qui nous font aller dans la mélancolie de Maetel, on comprend mieux effectivement comment elle y viens ainsi. Bon pis niveau allusion à Star Wars on est d'accord là c'est carrément énorme et pour le coup elle surpasse même l'étoile de la mort sur une volonté de fer lol ;). Allez on va mettre les captures pour bien montrer quand même, cette Etoile de Promethium :D

Image

Image

Image

On peut même dire aussi qu'on a une attaque des clones :mdr:


On se prend encore vraiment du grand moment avec ces deux épisodes, dans un premier temps on va sur une lutte en fonçant pour détruite la base mais finalement il faut se résoudre à agir autrement et viens le grand sacrifice nécessaire à la victoire de cette bataille car on sait que la guerre contre Promethium ne sera pas pour autant totalement gagnée. Mais même en ayant connaissance de ce qu'est le futur on vibre quand même bien avec ce qu'il se passe, les espoirs sont là même si on connait les sacrifices à venir. Dans tous les cas c'est beau et bien poignant, eh pis on peut dire que Maetel aime bien les ptits jeunes n'est ce pas ? :mdr:. On a ce lien mignon qui se sera tissé entre elle et Nazca comme il se fera aussi se faire avec Tetsuro.
Oh pis on en a peu parlé mais il est touchant de voir les réactions de Tochiro vis à vis d'Emeraldas ;)
Voila, voila, ça fait plaisir d'avoir fini et d'être aller au bout de cette jonction qui apporte son lot de bons éléments, une jonction composées de bien des batailles, il y a eu un certain cheminement pour nous mener jusqu'à là fin avec son lot de personnages auxquels on aura pu s'attacher, apprécier leur valeur et leur combat qui a pu être tortueux.
C'est du bon plaisir à voir pour le ressenti que ça procure et l'apport, bien sur il y a quelques bémols on l'aura dis et je vais pas revenir totalement dessus mais on est d'accord que d'un point de vue animation et mise en oeuvre ça aurait pu être encore meilleur mais somme toute ça s'en sors bien. Ce n'est pas non plus un carnage et il y a de quoi apprécier, être touché, en avoir bon impact et qu'on soit marqué d'une certaine façon même si ce ne sera pas la plus forte. Il y a quand même de l'atout qui se dégage.

Bon pis voila il aura été temps que ça se termine pour que Yattaran aille manger son crabe, c'est pas mal d'avoir de telles pensées dans tout ça, quand l'appétit va tout va :rire:.

Hum je vais pas revenir sur tous les éléments de ta conclusion et ferai peut être un peu plus cours mais dans l'ensemble je suis assez d'accord avec toi, niveau VF la voix de Nazca peut être gênante mais je trouve qu'elle a aussi de quoi bien s'accorder à sa jeunesse, à sa volonté et sa personnalité, mais je comparerai volontiers avec la VOSTFR. Bon pis bien sur peut être un peu plus d'épisodes pour développer encore un peu mieux ça aurait été pas mal avec une réalisation plus mature qui aurait pu être encore plus marquante mais on va dire que c'est déjà pas si mal d'une certaine façon et qu'on a déjà quelques bons éléments dont on a pu profiter. Mais effectivement y avait moyen que ça soit encore plus marquant, avoir une poésie plus grande encore.
Dans tous les cas la jeunesse ici aura encore fait de son oeuvre, au final d'une façon qui diffère des autres fois mais l'espoir mis en Nazca entre autre aura permis de gagner une bataille comme il se doit et son esprit reste dans les mémoires, il vit tel un fantôme dans le cœur de Maetel ;).

Pour ma part j'irai sur un bon 15/20 allez :D

Oh pis tu parlais de Galaxy Railways, oui c'est à voir mais il y a aussi la série Galaxy Express 999 ;), mais il sera bon d'attendre un peu avant de commencer pleinement si on veut pas être arrêté à un moment dans l'attente de la VOSTFR :mrgreen:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307842
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar phoenlx » mer. mars 23, 2016 12:15 am

oui galaxy express je vais attendre un peu avant de voir la série, vu que je connais les films et que c'est grosso modo la "version très longue", je vais plutôt me pencher sur des choses que je ne connais pas encore là, ou la série queen millenia peut-être
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
Gildor Inglorion
Gildor Inglorion
Avatar du membre
Messages : 87954
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar Scarabéaware » mer. mars 23, 2016 12:30 am

Beh moi je vais passer par Gun Frontier mais auparavant je fais un interlude avec One Punch Man ;)

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307842
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar phoenlx » ven. avr. 15, 2016 11:13 pm

phoenlx a écrit :Oui sinon c'est intéressant ce que dit l'auteur de cette page web j'en profite pour faire une petite digression pour expliquer les noms de certains personnages, et les sources d'inspiration ; apparemment pour le personnage de Maetel Matsumoto se serait inspiré de l'actrice Marianne Hold qui joue dans un film qui l'a profondément marqué : Marianne de ma jeunesse ( film de Julien Duvivier )

Image

au passage je trouve que le titre rappelle un peu "L'arcadia de ma jeunesse" :mrgreen:
L'actrice Marianne Hold aurait inspiré le physique et certains traits de personnalité de Maetel, et l'histoire de ce film qui raconte les aventures adolescentes de Vincent (incarné par Pierre Vaneck) avec Marianne aurait aussi inspiré Matsumoto pour ses scénarii ( --> il y a des rapprochements avec la relation Maetel / Tetsuro dans les films Galaxy Express 999 )

Le nom Maetel quant à lui j'en ai déjà parlé précédemment pourrait venir de l'écrivain belge Maurice Maeterlink auteur de l'oiseau bleu ( voir plus haut dans le topic ), l'oiseau bleu qui a donné lieu aussi à un manga Maeterlinck no aoi tori : Tyltyl Mytyl no bôken ryokô et il y a aussi une autre source d'inspiration pour galaxy express, j'en avais un peu parlé dans le topic Galaxy Express c'est le roman du japonais Kenji Miyazawa : The night on the galactic railroad ( titre japonais : Ginga Tetsudô no Yoru ) publié en 1934 et connu en France sous le titre Un Train de Nuit dans la Voie Lactée ( il y en a eu un film d'animation )
On peut d'ailleurs constater que le nom du jeune héros de Galaxy express : Tetsurô signifie "champs d'étoiles", et son nom qui se retrouve dans le titre japonais de l'oeuvre ( Ginga Tetsudō 999 ) rappelle le titre du roman : Ginga Tetsudô no Yoru

l'autre allusion pour Maetel serait le grec Mêtâ et le latin Mater ( qui veulent dire mère ) Maetel était un peu comme une mère avec les jeunes enfants comme Tetsuro qu'elle emmène sur la planète et les films Galaxy Express parlent d'ailleurs du passage de l'enfance à l'âge adulte ( qui rappelle aussi le film de Duvivier )



du coup, je l'ai vu !!
On va reposter le topic que tu as créé sur le film scarabée (avec nos avis) : viewtopic.php?f=91&t=16355

comme je le disais dans l'autre topic ce film m'a un peu rappelé Le grand Meaulnes par certains côtés
Le truc amusant à noter aussi c'est que c'est apparemment tiré d'un livre appelé Douloureuse Arcadie
Arcadie / arcadia, je me demande s'il n'y aurait pas un petit clin d'oeil aussi à ça dans le vaisseau d'albator :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
Gildor Inglorion
Gildor Inglorion
Avatar du membre
Messages : 87954
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar Scarabéaware » ven. avr. 15, 2016 11:19 pm

Oh si si, Douloureuse Arcadie, il y a très certainement un beau grand clin d'oeil, ça m'étonnerais pas que Matsumoto ait également lu le livre :D
En tout cas on a un très bel effet papillon ainsi à ce que ça nous ait donner le gout et l'envie de voir ce bon film français :super:
Vraiment charmant, ça fait agréablement sourire :D

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 307842
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: [SERIES] Maetel Legend et Space Symphony Maetel

Messagepar phoenlx » ven. avr. 15, 2016 11:25 pm

Voici ce qu'on peut lire aussi sur un site web :

Le film Marianne de ma jeunesse/Marianne est cité comme étant l'une des sources de l'inspiration de Leiji Matsumoto, le célèbre auteur japonais de mangas et de dessins animés. C'est particulièrement vrai au niveau des décors s'agissant du film Arcadia of My Youth. Dans un magnifique flashback, l'aviateur de la Luftwaffe Phantom F. Harlock II, ancêtre du pirate de l'espace Harlock (Albator dans la version française) montre sa nostalgie pour Heiligenstadt et ses environs, le paradis de ses vertes années qui en d'autres termes explique le nom du film en même temps qu'il rappelle par combinaison le titre du roman de Mendelssohn et celui en français du long métrage de Duvivier. Dans le film Arcadia of My Youth et dans Marianne de ma jeunesse/Marianne, on assiste à un même travelling de droite à gauche montrant des arbres puis un château bavarois.


cf ce décor, ça te rappelle rien ? :mrgreen:
Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Albator et Leijiverse »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité