• Confinement : N'oubliez pas les gestes barrière !!

La Cité des enfants perdus (de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro)

Ici règnent le surnaturel, le surréalisme et nombre de phénomènes irrationnels et étranges.
Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 116394
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

La Cité des enfants perdus (de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro)

Messagepar Scarabéaware » jeu. avr. 08, 2021 7:50 pm



La Cité des enfants perdus est une réalisation du duo Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet, sortie en 1995 soit 4 ans après leur fameux et étrange Delicatessen. On peut noter la présence de Angelo Badalamenti à la musique, artiste bien connu pour sa collaboration avec David Lynch sur l'ensemble de ses films à partir de Blue Velvet et aussi Twin Peaks :mrgreen:.

Le casting se compose de Ron Perlman, Dominique Pinon en plusieurs exemplaires, Jean-Claude Dreyfus, Rufus, Jean-Louis Trintignant présent vocalement et un peu Ticky Holgado entre autre.

Le film aura été récompensé par le César 1996 du meilleur décor. Il avait été aussi nominé pour les meilleurs costumes, ceux-ci ayant été confectionnés par Jean-Paul Gaultier.





Jolies gueules n'est ce pas ? :D.

Voila le synopsis de la chose :mrgreen:.

Krank, un étrange personnage vit entouré de clones et d'autres personnages encore plus étranges sur une plate-forme en mer perdue dans le brouillard. Krank, doit, pour ne pas vieillir trop vite, voler les rêves des enfants. C'est pour cela qu'il les enléve de la cité portuaire.




Alors, alors, je me suis porté à voir cette petite étrangeté qu'est La Cité des enfants perdus, j'avais assez bien apprécié l'expérience de Délicatessen et j'ai plutôt bien aimé celle-ci avec son ambiance particulière et une esthétique assez marqué aussi à ce qu'on se retrouve dans une ville où l'on peut croiser des types que l'on aimerait pas rencontrer autrement et que nous ayons une plate-forme sur la mer tout aussi étrange, tout comme ses habitants :mrgreen:. Nous avons une belle galerie de personnages atypiques portés par des acteurs qui ont de bonnes gueules pour cela. Par ailleurs il vaut mieux ne pas détester Dominique Pinon tellement il est présent en plusieurs exemplaires :lol:. Bref, autant dire qu'on a de quoi plonger dans une histoire qui ne conviendra pas à tout le monde mais qui possède bien de son petit caractère entre sa galerie de personnages et sa ville ayant de son côté crasseux dans son esthétique, nous avons la encore quelques teintes ocres, nous avons un bon petit travail de fait sur cette esthétique en ce sombre endroit où nous déambulons avec son empreinte de folie.

Nous y suivons le personnage de Ron Perlman qui a une attache avec un enfant qui va être kidnappé et qu'il cherchera à retrouver, ce faisant il va se trouver une allié via une jeune fille dont on peut apprécier le personnage aussi et les liens qui se tissent entre les deux, on peut dire que ça a de son petit côté charmant. Et avec Ron Perlman ça compose bien, on a de quoi faire une découverte assez intéressante via son personnage et les autres dont les enfants qui sont le joug de sœurs siamoises. Le film est considéré comme étant du Steampunk et c'est un peu le cas de le dire avec les types aveugles dotés d'appareils leur permettant de voir et puis le décors que présente la plate-forme où se font des expériences avec le clonage mais aussi les rêves...D'ailleurs nous voyons des Père Noel mais ceux là on peut pas dire qu'ils fassent rêver :lol:. On a vraiment tout un bon ensemble qui compose cette zone que l'on pourrait qualifier de cloaque lol mais il est bon d'expérimenter ceci, après c'est pas forcément ce qu'on peut avoir de plus agréable mais ça propose quelque chose qui a de quoi bien titiller.

Sinon pour ce qui est de la musique ça fait un bon petit accompagnement avec une B.O. signée par Angelo Badalamenti, toutefois il y a de quoi le préférer chez David Lynch où nous avons de bons thèmes qui ressortent bien, là c'est sympa mais disons que ça se démarque pas vraiment, enfin dans tous les cas ça accompagne bien quand même.

Voila, il s'agit là d'une expérience, un film qu'il vaut mieux conseiller à ceux qui ne seront pas trop dérangés par de la bizarrerie de la sorte, moi il ne m'aura vraiment pas déplu, je m'y suis bien laissé prendre, maintenant y a de quoi préférer des films avec une bonne grosse consistance, ceci étant dit ça nous forme un bon petit conte avec ce qui se produit. C'est à ne pas mettre entre les mains d'un enfant ceci dit lol. Et puis il y a de quoi sourire du mot de la fin avec une dernière vision pleine de raffinement, ma foi c'est on ne peux plus superbe de finir comme ceci :lol:.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".

Cerca Trova
La fin des ténèbres
La fin des ténèbres
Avatar du membre
Messages : 28710
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : You're coming to get me? ^^
Gender :

Re: La Cité des enfants perdus (de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro)

Messagepar Cerca Trova » jeu. avr. 08, 2021 8:16 pm

ah oui quand même.... :lol:
Image

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 116394
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: La Cité des enfants perdus (de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro)

Messagepar Scarabéaware » jeu. avr. 08, 2021 8:54 pm

Ah ben ça c'est de l'étrange bien garanti à sa manière :mdr:.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Cerca Trova
La fin des ténèbres
La fin des ténèbres
Avatar du membre
Messages : 28710
Enregistré le : dim. nov. 13, 2016 8:08 pm
Localisation : You're coming to get me? ^^
Gender :

Re: La Cité des enfants perdus (de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro)

Messagepar Cerca Trova » jeu. avr. 08, 2021 9:11 pm

ça a l'air :lol:
Image

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 353851
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La Cité des enfants perdus (de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro)

Messagepar phoenlx » mar. avr. 13, 2021 3:52 pm

ça me fait penser que je ne l'ai toujours pas vu !! je vais le mettre en liste prioritaire celui-la
Participation très réduite au forum pendant plusieurs mois (minimum) pour raisons de santé.

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 116394
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: La Cité des enfants perdus (de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro)

Messagepar Scarabéaware » mar. avr. 13, 2021 5:52 pm

Oui allez, lance toi donc enfin aussi :D.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


SauronGorthaur
Tol in Gauroth
Tol in Gauroth
Avatar du membre
Messages : 72091
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: La Cité des enfants perdus (de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro)

Messagepar SauronGorthaur » mar. avr. 13, 2021 9:44 pm

un film vraiment bizarre - je sais plus quand je l'ai vu par contre
Image

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 116394
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: La Cité des enfants perdus (de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro)

Messagepar Scarabéaware » mar. avr. 13, 2021 10:00 pm

Oui c'est le cas de le dire mais c'est aussi ce qui fait son charme, c'est un peu fou :mdr:.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Somewhere
Le Noir Ennemi du monde
Le Noir Ennemi du monde
Avatar du membre
Messages : 66621
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: La Cité des enfants perdus (de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro)

Messagepar Somewhere » mar. avr. 13, 2021 10:29 pm

Idem que Delicatessen, j'ai détesté, mon allergie à Jean-Pierre Jeunet. :mdr:
~ Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir ~
Mes tops et classements divers sur le forum :
Top films all-time
Top séries TV all-time
Top réalisateurs
Top jeux vidéos all-time

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 353851
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La Cité des enfants perdus (de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro)

Messagepar phoenlx » mer. avr. 14, 2021 1:22 pm

je suis un peu comme toi somewhere, quelque chose me met mal à l'aise dans son cinéma (mais c'est peut-être voulu)
en même temps je suis forcé de reconnaitre qu'il a un style à part, une patte, c'est un artiste au sens fort et vrai du terme.
je ne déteste pas ses films mais je dirais que .. ce n'est pas vraiment ma tasse de thé.
même Amélie Poulain en fait, un peu spécial, et en même temps c'est un film que je ne pourrai jamais détester totalement (bien que je bloque sur Audrey Tautou), rien que pour les musiques de Tiersen
Delicatessen j'avais aimé le découvrir, mais ce n'est pas le genre de films que j'aime revoir, c'est plus le genre d'oeuvres que j'aime découvrir par curiosité cinéphile.
et quelque part j'ai presque le même rapport avec son alien 4, le même blocage et par moment la même fascination malgré tout.
Participation très réduite au forum pendant plusieurs mois (minimum) pour raisons de santé.

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 353851
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La Cité des enfants perdus (de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro)

Messagepar phoenlx » dim. mai 09, 2021 8:33 pm

Bon je viens de le voir :mrgreen:

Un film très étrange ! Mais on ne sera pas surpris quand on connait un peu le cinéma de Jeunet, on y retrouve ici les mêmes ambiances bizarres, les teintes ocres déjà présentes dans Délicatessen, Alien 4 et d'autres de ses films, le tout marié ici à une ambiance steampunk qui pour le coup, est très marquante je trouve ... On y retrouve aussi les acteurs à trogne que le réalisateur affectionne à commencer par l'inévitable Dominique Pinon (présent dans beaucoup de ses films et ici en plusieurs exemplaires pour le prix d'un seul je vous prie :lol: ) ; on citera aussi la présence de Jean-Claude Dreyfus (également souvent présent dans le cinéma de Jeunet notamment un long dimanche de fiancailles), Mireille Mossé, et non le moindre, Ron Perlman (dans un rôle plutôt émouvant). Hormis ce dernier, parmi ceux qui m'ont le plus marqué il y a aussi Daniel Emilfork dans le rôle de Krank, cet homme qui vieillit trop vite et cherche à rêver en s'introduisant dans les esprits des enfants pour leur voler leurs songes .. malheureusement, il n'y trouvera que peur et cauchemars, à son grand désarroi. Il est bien loufoque aussi lui :super:

une histoire très bizarroïde donc, avec des personnages tous plus singuliers les uns que les autres, barrés au possible, zinzins (le terme est faible), mais je me suis bien laissé porter par le film, son atmosphère, ses décors, ses répliques, et la musique d'Angelo Badalamenti (habitué du cinéma de David Lynch aussi, j'adore ce compositeur, même si ... ce qu'il livre ici comme partition est encore assez différent de son travail dans les films et séries lynchiennes, que j'aurais tendance à préférer quand même.

Parmi les points forts de ce film, Ron Perlman, et le duo qu'il forme avec la jeune actrice Judith Vittet dans le rôle de Miette, c'est plutôt émouvant et ils sont bien charmants tous les deux :mrgreen: Cette relation apporte une touche de poésie dans un monde sombre, glauque, déprimant et poisseux, où les enfants sont exploités et où on n'aimerait pas être prisonnier dans la réalité. Lieu clos qui prend ici la forme d'une étrange plate-forme au milieu de la mer et entourée de mines .. L'environnement de ce film est aussi sa grande force notamment de part toutes ces ambiances steampunk souvent assez crados, certaines font plutôt froid dans le dos :mrgreen:

D'ailleurs en le voyant, je me faisais une réflexion à propos d'un manga que j'aime (berserk) et je me disais que si un jour c'est adapté à l'écran, Jeunet et Caro pourraient être de bons candidats pour son univers, au moins pour certaines tronches bizarres, pour l'environnement sombre, le côté glauque, bizarre ..

La cité des enfants perdus est un film glauque mais dans lequel j'ai aimé me laisser porter, passant d'une scène à l'autre avec curiosité, émerveillement et parfois effroi, voire dégoût, un curieux mélange mais qui fonctionne plutôt bien, surtout sur la première moitié du film qui pose l'univers et les personnages (je suis moins fan de la seconde qui comporte plus de longueurs en revanche)
On y trouve aussi plusieurs animaux assez rigolos (perroquets, chiens, et même une puce qui aura eu un gros rôle dans l'histoire :lol: )
Participation très réduite au forum pendant plusieurs mois (minimum) pour raisons de santé.

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 116394
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: La Cité des enfants perdus (de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro)

Messagepar Scarabéaware » dim. mai 09, 2021 8:44 pm

Oui ça nous fait vraiment une belle et sombre étrangeté qu'ils nous ont concocté là, de quoi savourer la texture de la chose avec cette ambiance et puis y a de quoi être touché par certains cas, surtout le duo que forment Ron Perlman et la petite fille, ça a joliment son côté poignant dans cet espèce de conte très particulier. Pour ce qui est de la musique de Angelo Badalamenti on est d'accord, y a vraiment de quoi préférer chez Lynch, c'est comme pour Kenji Kawaii c'est avec Mamoru Oshii que nous avons le meilleur. Quand ils sont délocalisé c'est différent, pas mal mais on aimerait une autre belle exploitation de leur musique aussi.
Sinon tu dit qu'ils conviendraient bien pour une adaptation de Berserk, c'est pas faux, au moins qu'ils fassent partie de l'équipe qui s'en occuperait, et faudrait associer avec Peter Jackson en lui disant que s'il veut par là même retourner à ses premiers amours avec l'horreur il peut se lâcher :lol:.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 353851
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La Cité des enfants perdus (de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro)

Messagepar phoenlx » dim. mai 09, 2021 8:50 pm

oui en fait je pensais à ça pour la scène des corps dans les bocaux (bien dégoutante d'ailleurs), scène qui en rappelle une autre dans alien 4 d'ailleurs,
et qui m'a fait penser à une autre dans Berserk (début du manga) mais au-delà de cette scène on pourrait penser à d'autres ambiances.

Drôle de réalisateur quand même Jeunet. Je comprend qu'il déplaise, moi ce ne sont pas des ambiances dont je raffole mais bizarrement, quand je viens de voir ses films, à chaud, je suis souvent séduit à part pour UN (un long dimanche de fiancailles, je ne sais pas pourquoi mais celui-ci est moins bien passé)
Amélie Poulain, ça m'a déstabilisé, et à la fois déplu et charmé (c'est très bizarre à dire, mais je crois que j'accroche pas à Tautou surtout) pour tout le reste de son esthétique, les musiques de Tiersen, la narration, ça m'a emporté. Délicatessen j'avais aimé le voir aussi. et Alien 4 contrairement à beaucoup d'autres (qui sont allergiques à ce film) moi j'ai aimé car il se démarque justement des 3 autres, d'ailleurs chacun des Aliens se démarque des 3 autres et c'est ce que j'aime, entre la patte Fincher, la patte Jeunet, la patte Cameron et la patte Scott ...

Sur ce film, La cité des enfants perdus, pour ma part je me retrouve encore une fois, artistiquement au moins. ça me renvoie décidément à cette question : qu'est-ce qui fait un bon film ? Pour moi, c'est d'abord et avant tout : une expérience (et l'atmosphère joue beaucoup) ; à mes yeux c'est parfois presque plus important que l'histoire.
Participation très réduite au forum pendant plusieurs mois (minimum) pour raisons de santé.

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 116394
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: La Cité des enfants perdus (de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro)

Messagepar Scarabéaware » dim. mai 09, 2021 9:00 pm

Un long dimanche de fiançailles ça m'aura pas déplu celui-là mais bon comme je bloque pas sur Audrey Tautou ça aura certainement aidé :lol:. Faudrait d'ailleurs que je revois comme il faut pour Amélie Poulain moi. Et sinon pour Alien 4 avec le recul j'ai finalement tendance à te rejoindre dans la mesure où c'est une autre expérience, j'avais pas spécialement apprécié la proposition sur le coup en enchainement des 3 autres mais après voila, c'est intéressant pour la manière dont sa se démarque avec les expérimentations et tout, il aura bien apporté sa patte là aussi. Faudra que je fasse du revisionnage pour concrétiser une approche à mieux apprécier ça.

Et sinon oui c'est l'expérience qui contribue énormément, après c'est encore mieux quand on a une bonne histoire mais derrière c'est la mise en scène qui joue énormément, ce qu'apporte le réalisateur de particulier, s'il fait dans le sensitif, sert l’œuvre en temps qu'objet cinématographique, c'est important aussi, l'esthétique compte beaucoup et on peut se laisser bercer par elle. Puis même si on a une histoire banale autrement, ça fait de la valeur ajoutée par rapport à ce qui est proposé à côté. Que ça sorte des sentiers battus c'est ça qui fait de son bien, mais après le tout c'est d'adhérer et de pas être complètement dégouté.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".



Retourner vers « Films et séries fantastiques »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité