La Part des Ténèbres (de George A. Romero)

Ici règnent le surnaturel, le surréalisme et nombre de phénomènes irrationnels et étranges.
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314814
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

La Part des Ténèbres (de George A. Romero)

Messagepar phoenlx » sam. sept. 22, 2012 12:36 pm

Image

Synopsis :
Thadeus Beaumont, jeune écrivain talentueux a connu le succès grâce à des romans ultra-violents qu’il écrit sous le pseudonyme de Georges Stark. Mais lorsqu’il décide de mettre en scène la mort fictive de Georges, une étrange série de meurtre commence à toucher les proches de l’écrivain…

Acteurs:
Timothy Hutton dans le rôle de Thad Beaumont
Amy Maddigan dans le rôle de Liz Beaumont
Patrick Brannan dans le rôle de Thad Beaumont (Jeune)
Michael Rooker dans le rôle du shérif Alan Pangborn


Je viens de voir ce film d'épouvante basé sur un roman de Stephen King à l'instant j'ai bien aimé ( même si pour avoir lu le livre, je dirais que le livre est quand même supérieur ; La part des ténèbres c'est peut-être ni plus ni moins mon Stephen King préféré avec Marche ou crève et Simetierre, autant dire que le livre m'avait laissé une très grosse impression ) Sans être décevant le film en moins de 2 heures passe forcément sur certaines atmosphères très prenantes, mais globalement, j'ai retrouvé ma vision :D Le film est réalisé par Georges A. Romero ( La nuit des morts vivants, Land of the dead )

L'acteur qui incarne Thad Beaumont , l'écrivain et son alter ego Georges Stark notamment est bien campé, d'ailleurs c'est toujours impressionnant à voir au cinéma les personnages qui sont face à d'autres eux-même ou leurs jumeaux , incarnés par le même comédien.

c'est une histoire que j'aime beaucoup à plusieurs titres :
--> Dans le bouquin la réflexion sur la schizophrénie est intéressante ( peut-être moins dans le film mais certains passages sont prenants aussi ) Le spectateur est titillé aussi dans le sens où c'est de la part de ténèbres nichée en chacun de nous dont il est parfois question ici , comme si on avait tous une double face, éclairée et sombre ( un thème souvent abordé par Stephen King d'ailleurs )

--> Ensuite la place de l'écrivain et de l'écriture ( même si c'est encore plus flagrant dans le livre, je pense que Stephen King a du mettre beaucoup de lui dans ce livre , lui qui a aussi écrit des livres sous le pseudonyme de Richard Bachman .. ) beaucoup de ses oeuvres sont par ailleurs centrées sur des narrateurs écrivains, qui cherchent souvent le processus d'inspiration, La part des ténèbres à mon sens avec Sac d'os et quelques autres en est l'un des plus emblématique. Le livre aborde aussi la thématique de l'identité réelle de l'écrivain lorsqu'il est à fond dans son processus d'écriture : Dans quelle mesure l'écrivain reste t'il lui-même ou finit-il par se faire dévorer par ses histoires, ses personnages, ses ambiances. Par ailleurs beaucoup d'oeuvres de King concernent l'angoisse de l'écrivain devant la page blanche, y compris celle-ci, mais encore une fois, le film accorde peu de place à cela et zappe même ce thème, c'est fort dommage.

--> Dans le bouquin il y avait aussi des réflexions intéressantes sur la gemellité ( notamment par rapports aux deux jumeaux de Stark ) Je n'ai pas retrouvé celà dans le film ... Il était notamment souvent question de certaines caractéristiques étranges de certains gémeaux dont on dit qu'ils peuvent ressentir ce que le frère ressent parfois même quand ils sont très éloignés etc. Tout ça j'aurais bien aimé que ce soit plus développé dans le film de Romero.

--> L'atmosphère générale, le fantastique distillée d'abord subtilement, avant de virer au cauchemar. Georges Stark est un vrai psychopathe dans le bouquin et je l'ai pas mal retrouvé dans le personnage du film :lol: La première partie fait d'ailleurs beaucoup roman noir, thriller, la dernière ( peut-être la moins subtile du film ) fait plus film d'horreur
--> On retrouve aussi la place des oiseaux mais encore une fois, certains passages me semblent plus prenants à ce niveau dans le bouquin, bien que le film arrive par moment à faire ressortir l'atmosphère un peu hitchcockienne ( cf le film Les oiseaux, en lisant le livre d'ailleurs je ne pouvais m'empêcher d'y penser souvent )

--> Certaines scènes bien dégueu laissent une grosse impression comme celle de l'opération du cerveau ( je vous laisse voir le film ou lire le livre vous comprendrez , ça marque :lol: )


Globalement donc c'est un bon film, un film d'horreur intéressant mais pas à la hauteur du livre quand même. Certains passages fantastiques auraient mérité une mise en scène plus audacieuse, plus "d'auteur" là où ici c'est quand même assez conventionnel ( bien que très plaisant à suivre ) : Normalement, le bouquin qui est pour moi l'un des meilleurs du King, aurait pu accoucher d'un très grand film mais le film n'est que bon et plaisant ( je le conseille quand même clairement, mais lisez aussi le livre à côté !!! et préférez le livre si vous devez choisir ! )

Une chose qui aurait été bien par exemple c'est d'introduire encore plus de subtilité et de questionnement chez le spectateur, quitte même à introduire un peu de distanciation avec le livre : Qui est l'auteur des meurtres ? Est-ce Thad Beaumont lui-même ? Est-ce un psychopathe comme certains admirateurs qui tue de façon barbare afin de le forcer à réécrire sous son pseudo ? est-ce une entité fantastique sorti de la tombe issue de la mise en scène ? Par moment, le film est très bon car il joue assez subtilement avec le scénario, le spectateur ne PEUT PAS savoir dans le fond ce qui se passe vraiment, Beaumont dit-il la vérité ? est-on face à un film fantastique ou un simple thriller ? Est-on face à un banal phénomène de schizophrénie ( Beaumont aurait deux personnalités comme certains tarés criminels ) c'est assez dur à dire mais plus le film avance moins je trouve c'est subtil ( et en même temps je peux le comprendre car le livre est par la suite plus dur à adapter je trouve et quelque part, il me semblait qu'il tranchait aussi et comme souvent chez le King, il préfère miser sur l'hypothèse fantastique et horrifique plutôt que sur le doute jusqu'au bout )

Hormis celà, les meurtres dans le film sont assez barbares mais quand même moins que dans le bouquin , où certains égorgements au rasoir et autres scènes où Georges Stark défigure les victimes sont décrites avec moult détails ; On sent un peu qu'ils ont voulu un film plus orienté "grand public" même si quand même par moment très violent et sanglant. Et ça quand on connait le livre c'est un peu dommage aussi, certains passages auraient mérité des réalisations extrêmes , un peu plus courageuses quitte à choquer bien plus.

Tout ça fait partie des petits bémols, sinon très bonne surprise.


Voici le bouquin pour ceux qui veulent le lire ( perso je l'ai dans une édition différente, avec une autre couverture vaguement plus proche de l'affiche du film )

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314814
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La part des ténèbres

Messagepar phoenlx » sam. sept. 22, 2012 12:37 pm

Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

ANGELO
Maison du scorpion
Maison du scorpion
Avatar du membre
Messages : 1429
Enregistré le : sam. sept. 30, 2006 1:57 pm
Localisation : PARIS

Re: La part des ténèbres

Messagepar ANGELO » jeu. oct. 18, 2012 6:23 pm

La qualité des livres de king n'est plus à démontrer quand le processus d'inspiration consiste surtout à désigner par leurs noms les pulsions qui sévissent en chacun de nous, ou de décrire les choses et les individus ainsi que leurs interactionss avec leurs environnements avec une pointe d'ironie qui n'a d'égal que la vérité dans le traitement de son authenticité sur le plan émotionnel.. Malgré ça; King n'est pas un bon écrivain. Il l'a jamais été. sur le plan des histoires qu'il raconte par exemple, les films prouvent assez bien que ce ne sont pas des histoires à fortiori bien originales. il ne s'agit pas d'une note d'intention concernant un film en particulier mais tous. qu'ils aient été réalisés par des manchots comme "ça" ou des cadors du cinéma de genre comme " Christine" par Carpenter.

Par contre je dirais que c'est le "noveliste" par excellence... celui qui arrive à nous faire rentrer dans son histoire même la plus pauvre de toutes avec une aisance magistrale que bien peu d'écrivains arrivèrent et arriveront à égaler. aussi restera -t-il surprenant de voir qu'il arrive à nous faire croire en l'indicible et nous faire nous ballader dans son univers comme si on y était.

Le cas de simetierre est un exemple typique.
quatre cents pages pour raconter une histoire simple d'une famille de citadins dont le môme est tué par un camion et ressuscité par une force malgéfique quand on l'enterre dans un cimetière aux traditions ancestrales et parsemé de legendes inavouables et qui se révèle par la suite un meutrier se balladant en tailleur noir avec un scalpel à la main, c'est vraiment too much.
par contre, les descriptions que fait l'auteur du trajet que fait le héros du film pour rallier le cimetière et y enterrer son fils , de la forêt étrange par laquelle il passe, et où l'on sent le manace du wendigo le guetter dans l'indicible , peser sur ses épaules... et être "le vrai méchant" de tout cela, au cimetière indien lui même, trajet qui ressemble à un voyage dans l'inconnu , voire à une descente aux enfers par la voie de l'inquiétante étrangeté à lui tout seul est clairement formidable...
de la même manière les Creed sont tellement bien décrits dans leur quotidien qu'on a parfois l'impression de les connaitre comme des amis que l'on retrouve chaque fois que l'on replonge dans le bouquin.

king est surtout un écrivain du dedans, du sentir.. un artiste qui peint ou photographie des paysages intérieurs.
c'est souvent la raison pour laquelle aucun film adapté de ses romans ne peut vraiment reproduire avec justesse sinon figurer au mieux son talent.
Angelo du super ange

Persée aurait-il pris l'avion ?

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314814
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La part des ténèbres

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 18, 2012 6:42 pm

Je suis pas mal d'accord, mais est-ce qu'on peut dire justement que ce n'est pas un bon écrivain, ça dépend justement quel critère on prend,
si on veut parler du style, c'est sûr que c'est pas du Tolkien ou du Zola ( Pour autant comme tu le dis je trouve qu'on entre bien dans ses histoires et certaines tournures sont belles et recherchées malgré tout ; j'aime bien parfois quand il fait un peu dans le métaphorique, certaines allusions te font immédiatement sentir le truc ) Mais ensuite un bon écrivain c'est justement pas que le style, c'est un ensemble.
Bon j'ai aussi du mal à le classer parmi les grands écrivains, mais je pense que c'est l'écrivain populaire par excellence ( mais qui tire le niveau vers le haut pas vers le bas, comme font certains ) ; Tu as pris l'exemple de Simetierre et c'est celui que j'aurais cité aussi, celui sans doute où certaines atmosphères sont les plus incroyablement bien décrites. Je me souviens justement que quand il décrivait cette famille au début, vraiment banale, ça ne m'ennuyait pas, mais je me demandais quand même pas mal ce que serait la chute et le coup de l'écrasement du gosse, je ne m'y attendais pas du tout, ça m'avait même profondément choqué ( c'est limite si je ne vivais pas la scène et c'est terrible comme scène ) ; Il faut le replacer aussi dans son contexte c'était mon premier Stephen King, donc je ne m'y attendais vraiment pas ( on m'avait dit, c'est un écrivain de l'horreur, mais j'imaginais autre chose )
Je crois qu'à travers cette scène, et par la suite avec l'ambiance qui bascule, j'ai tout de suite pigé qui était Stephen King ; Pour moi l'important dans ses histoires n'est pas forcément le fantastique, c'est la manière dont il nous dépeint NOUS. Notamment l'espèce de monstre qui dort en nous, la chose inavouable qui nous fait parfois regarder sur l'autoroute quand il y a un accident ( il en parle dans un de ses écrits à propos de ses histoires je crois ) autant dire : quelque chose dur à décrire, quelque chose même qui peut mettre mal à l'aise ( je comprend que certains soient mal à l'aise avec cet écrivain, d'autant qu'il y a aussi parfois un peu / beaucoup de vulgarité - faut aimer ) Mais c'est justement ça le trip. Moi j'adhère totalement. D'une autre manière qu'un Tolkien après c'est sûr !! Pourtant les deux parlent sans doute de la mort, du mal, de la manière de réagir devant une situation dramatique
( ce qui est intéressant chez King c'est aussi comment les personnages réagissent face à la mort ou l'horreur qui surgit dans le quotidien, mais ça pour moi c'est le prétexte ) ;
c'est comment certains individus tout à fait banals deviennent fous, et plongent dans les abysses mentales les plus noires ;
et se dire que dans le fond ça pourrait être nous ( car oui ) et qu'il décrit formidablement bien des descentes aux enfers.

Après c'est clair que les histoires en elles-même ba si on extrait toute cette dimension, on peut les "réduire" à quelque chose de simple, mais comme souvent les grandes histoires ( une grande histoire c'est pas non plus forcément un scénario à la matrix lol )
Et c'est sûr que c'est très dur pour le cinéma d'adapter ça. mais tout de même après je pense qu'on peut, mais chaque réalisateur apporte sa patte, sa manière de faire, est-ce que ça reste encore du Stephen King ? Dur à dire, souvent non mais je pense que certaines oeuvres mériteraient de meilleures adaptations et que peut etre, avec des réalisateurs plus renommés, on aurait pu avoir dans le lot quelques chef d'oeuvre. ( Avec des types comme Lynch par exemple - lui je le verrais bien adapter du King ; ou les frères Coen peut etre pour certaines histoires )
J'espère qu'un jour ils feront Marche ou crêve mais il y a toutes les chances qu'on soit déçu :lol:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

ANGELO
Maison du scorpion
Maison du scorpion
Avatar du membre
Messages : 1429
Enregistré le : sam. sept. 30, 2006 1:57 pm
Localisation : PARIS

Re: La part des ténèbres

Messagepar ANGELO » jeu. oct. 18, 2012 7:42 pm

king n'est pas Tolkien. c'est surtout là où je voulais en venir.

king est doué pour parler de nous.

mais tolkien est meilleur pour créer un univers.

maintenant, parler adaptation pour King est impossible sans le trahir... parce qu'il faut le réinventer... voire l'inventer tout court.
son langage littéraire est incompatible avec celui visuel d'une oeuvre cinématographique. .. à la différence de tolkien où il est plus facile de figurer le monde puisque la puissance du récit viendra de ce qui est raconté dans des faits très concrets et physiques . Si tu décris le voyage de la communeauté par les yeux de frodon dans un langage kinguien, par exemple, tu obtiendrais un truc impensable (ça serait marrant.)

et puisqu'on parle d'adaptation, et de grand réalisateur, (ça change rien au fait que l'histoire elle même chez king reste qu'en même basique, je l'ai dit plus haut) j'attire ton attention sur un exemple atypique. Shining.

voilà en gros un chef d'oeuvre littéraire chez King et en même temps un monument du cinéma chez kubrik.
pourtant les deux n'ont rien à voir ensemble.
Angelo du super ange

Persée aurait-il pris l'avion ?

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314814
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La part des ténèbres

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 18, 2012 8:51 pm

c'est sûr mais c'est bien ce que je dis c'est autre chose ( maintenant je pense aussi que d'autres réalisateurs auraient pu peut etre faire quelque chose de plus proche de l'esprit Stephen King, d'ailleurs je trouve que l'adaptation en téléfilm qu'ils en ont fait s'en rapproche plus )

Pour Tolkien ce n'est pas simplement retranscrire un univers ( le réduire à ça serait extrêmement simpliste ) Il parle aussi de nous, de plein de choses, de la mort, de la chute du paradis, de la guerre, du mal, de la tentation du pouvoir, de la manière de réagir dans des conditions extrêmes, et tant d'autres choses ( lire --> Vincent Ferré qui est son plus grand analyste en France qui en parle mieux que moi ) Maintenant, il le fait d'une autre manière c'est sûr , le style se voulant plus proche des sagas médiévales ( beowulf, table ronde ) d'où une importance beaucoup plus grande sur le choix des mots , l'aspect poétique. le texte lui-même participe de la force du récit. Mais c'est deux manières d'écrire. Ceci dit, je crois que King est un grand admirateur de Tolkien, il le dit et je ne pense pas qu'il l'admire seulement pour le côté "roman monde" d'autant qu'à part dans La tour sombre, ce n'est pas trop le style de récits que semble aimer écrire Stephen King couramment, il semble préférer les romans uniques ( ou en trilogie style ça mais pas trop longs ) C'est plus les sentiments humains, nos réactions qui l'intéressent je pense, que faire un univers complexe avec plein plein de personnages, de lieux, donc s'il aime Tolkien, je pense que ce n'est justement pas que pour cet aspect là de Tolkien mais à mon avis tout le reste ( ce dont on parle souvent moins dans les critiques de Tolkien en France qui le réduisent trop au côté "inspirateur de jeux de rôles" ) ; tout ce qu'il est d'abord et avant tout en fait ( pour moi l'aspect le plus fort et marquant de Tolkien ce n'est justement pas ça ) de même que Stephen King est bien plus qu'un simple romancier d'horreur. Sinon je m'y intéresserais pas je pense.
Il aimait aussi beaucoup Lovecraft ( Bizarrement, j'ai jamais réussi à trop accrocher à Lovecraft, pourtant j'ai essayé mais je n'arrive pas à accrocher au style du bonhomme, à être emporté .. ) Un truc fondamental me manque. Je préfère Stephen King à Lovecraft
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18300
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: La part des ténèbres

Messagepar itikar » jeu. oct. 18, 2012 9:05 pm

King n en a que le nom. Ce n est pas un vrai ecrivain bien qu il ait le talent de pouvoir ecrire un livre en quelques semaines. Je connais un ecrivain qui a mis 30 ans a ecrire un de ses livres et on atteint la une quintessence. Plus proche de nous Tolkien a mis plus de dix ans a ecrire Le seigneur des anneaux et bien plus a inachever son fabuleux legendaire.

On est clairement pas dans la meme court...

Stephen King n est pas un mauvais auteur, certes, il maitrise tous les rouages de l ecrituretechniqur.

Il a ainsi une efficacite certaine pour surprendre et est un roi du retournement de situation. Enfin il est tres bon pour decrire le quotidien ... M enfin on est loin de Proust a ce niveau ...

Son plus gros defaut je trouve est qu il ne sait pas faire peur ce qui est un comble pour un novelliste horrifique

Vous voulez avoir vraiment peur ? Lisez alors Lovecraft, Masterton ou Dan Simmons dont la virtuosite a lui seul ne restera qu un vain espoir pour un King...

Il y a un monde entre ces noms.

Stephen King est un auteur efficace empli d imagination et prolifique. Rien de plus.
Modifié en dernier par itikar le jeu. oct. 18, 2012 9:17 pm, modifié 1 fois.
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314814
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La part des ténèbres

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 18, 2012 9:17 pm

Ca dépend pour la peur mais moi j'aime mieux justement les ambiances kingiennes comme je disais aux ambiances lovecraftiennes, et justement, Lovecraft, je n'ai pas peur en le lisant ( j'ai peut etre lu les mauvais récits après ) King moi il me fait peur ( tout dépend après ce qu'on appèle faire peur, en lecture c'est déjà différent de ce qu'on peut ressentir au cinéma )

sinon je suis d'accord pour dire que par rapport à des écrivains comme Tolkien ce n'est pas la même "cour" lol Les récits de Tolkien sont yper travaillés, King est plus un pondeur de texte. mais je ne crache pas sur ceux qui pondent du texte systématiquement, parfois, le plaisir qu'on peut ressentir à la lecture est énorme. Comme je disais c'est plus de la littérature "populaire" ( ça peut etre très bien aussi et succulent ) Tolkien pour moi c'est plus difficile d'accès, il y a des clés de lecture qu'on n'acquière pas comme celà.
Lovecraft peut - être aussi mais le soucis c'est que moi j'ai jamais réussi à entrer dedans ; Pour l'instant, je n'ai pas franchi sa porte ( toujours pas trouvé la clé ) pourtant à plusieurs reprises j'ai essayé
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18300
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: La part des ténèbres

Messagepar itikar » jeu. oct. 18, 2012 9:27 pm

Pour Lovecraft l affaire Dexter Ward ... La couleur tombee du ciel et bien sur l Appel de Cthulu ... Je suis d ailleurs est un essai metaphysique extraordinaire egalement ... Et dans les oeuvres flduves Dagon et Nyarlatotep sont de fantastiques voyages...

Pour simplifier Lovecraft ( le doit on ? ) on peut dire qu il a deux points forts ou il reste indetronable meme par un Dan Simmons et c est peu dire !

D abord sa capacite a inventer et decrire un monde dont les lois ne nous sont pas comprehensibles ... ceux qui ont lu le premier passage parlant des Chiens de Tindzlos, etres ayant la capacite de voyager entre les angles, me comprendront.
Il existe des centaines d exemples ...

Sa deuxieme force est sa capacite a decrire en long et en large la folie et sa bascule d une maniere aussi intense que celle dont Simmons decrit la douleur.

Quant a Masterton et aussi a Simmons d ailleurs ils sont les maitres indepasses ( indepassables?) De la description du gore etc est souvent a en vomir litteralement de peur.

Eux trois sont les maitres de l horreur visceral totale qu elle soit physique ou psychique.Pas King.
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18300
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: La part des ténèbres

Messagepar itikar » jeu. oct. 18, 2012 9:39 pm

King est a Lovecraft ce que R.A. Salvatore - excellent auteur de fantasy que j adore le pere du fameux Drizzt Do Urden - est a Tolkien.. pour resituer clairement les choses dans leur contexte.
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314814
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La part des ténèbres

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 18, 2012 9:43 pm

La couleur tombée du ciel je l'ai lu l'an passé mais justement, j'ai pas été sidéré par cette lecture ( bien aimé le lire quand même mais rien à voir avec le plaisir que je peux ressentir avec un tolkien ou un stephen king )
En fait Lovecraft tu sais quoi ? ( puisqu'on parlait de la difficulté des adaptations ) Je préfère bizarrement souvent en voir des adaptations à l'écran, ou des oeuvres qui s'en inspirent justement ( sans être directement découlantes de bouquins de lui )
Le meilleur exemple c'est le silent Hill de Christophe gans. Quand je vois ce film, je "sens" énormément l'influence de Lovecraft, je retrouve un peu les ambiances que je lis chez lui ( bon j'ai pas lu grand chose non plus )
sauf que ... ben par gans ça passe mieux, et je ressens justement la peur et tout. Lovecraft m'ennuit

Sinon son leitmotiv c'est j'ai l'impression de vouloir montrer qu'on est les jouets de puissances qui nous échappent ; Mais souvent ses démonstrations un peu trop appuyées ne me parlent pas, et je ne dois pas être sensible à cette idée ; Chez King le fantastique arrive d'une autre manière et est d'une autre nature ( je sais pas comment le dire ) Il y a sans doute moins cette dimension métaphysique , ou "emboitement" dans quelque chose ( c'est clair que du fait de ça, chez Lovecraft le thème central est la folie : Le personnage va chercher à élucider un phénomène par la raison, et il n'y a justement pas d'explication rationnelle qui tienne , d'où la folie ) Est-ce mon esprit justement très rationnel qui bloque ( pourtant j'aime justement King, Tolkien et des écrivains comme ça )
je crois qu'il cherche à "rationnaliser l'irrationnel" ; En fait je crois que Lovecraft était lui-même un peu fou vers la fin de sa vie, et quand je le lis, je sens un peu ça :lol: Son esprit ortueux m'échappe de même que là où il cherche à en venir vraiment. ses atmosphères ne me parlent pas vraiment et puis c'est trop sombre. Je crois que si je préfère un Tolkien de loin c'est parcequ'à côté de l'horreur il y a l'espoir, chez King, c'est encore différent, mais il y a un truc que j'aime profondément aussi quand il décrit les sentiments humains, parfois d'amour et tout ( même quand justement ils se brisent contre quelque chose, un phénomène inattendu )
Lovecraft , c'est d'un sombre abyssal, un peu comme dans le film de Gans, sauf que ce dernier me touche plus et me hérisse plus le poil, sans doute justement du fait que c'est une adaptation cinéma, Lovecraft, ses ambiances, je les vois, je les ressens, mais elles ne me plaisent pas à la lecture.

En fait je crois tout simplement que je n'aime pas sa manière d'écrire
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314814
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La part des ténèbres

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 18, 2012 9:44 pm

Mais je ne suis pas forcément surpris de ma non attirance pour Lovecraft ; je pense que ça doit être du même ordre que ceux qui n'arrivent jamais à entrer chez Tolkien ( et on a plein de gens dans ce cas, pourtant, sont ils plus cons que les autres ? Certains à mon avis, essaient vraiment, mais ça ne passe pas )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18300
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: La part des ténèbres

Messagepar itikar » jeu. oct. 18, 2012 9:49 pm

Evidemment Lovecraft ecrit fort logiquement de maniere victorienne - un peu comme Conand Doyle - et ca peut gener .. M enfin Tolkien use d un style souvent assez ampoule egalement.

King est un bon vivant
Howard etait fou xenophobe pince sans rire et paranoiaque effectivement une sorte d autiste et c est ce qui le rend indepassable ...
Historiquement Stephen est un de ses nombreux enfants tres vite rebelle contre son pere.
Mais osons poser la question a Stephen King et tres sincerement il admettra nd pas avoir l once du terrifiant talent de son "pere".L un est le maitre l autre un de ses humbles eleves...
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18300
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: La part des ténèbres

Messagepar itikar » jeu. oct. 18, 2012 9:54 pm

A propos de Lovecraft je lui ai rendu hommage dernierement par une petite nouvelle ecrit avec son style ( enfin avec mes humbles moyens pour ce faire) et dans son monde :

http://itikar.over-blog.com/m/article-24688840.html

Oui j avoue que j adore l auteur ce qui me rend peut etre subjectif
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314814
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La part des ténèbres

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 18, 2012 10:03 pm

Evidemment Lovecraft ecrit fort logiquement de maniere victorienne - un peu comme Conand Doyle - et ca peut gener .. M enfin Tolkien use d un style souvent assez ampoule egalement.

c'est peut - être pour ça que j'ai eu aussi du mal à entrer chez Tolkien ( moi ce n'est clairement pas venu d'un coup )
si ça se trouve un jour je serai fou de Lovecraft ( bien qu'il soit fou plutôt lui :lol: )

Non mais je crois justement que j'ai du mal avec les auteurs et personnages qui sont pessimistes à souhait, je dois avoir le même espèce de recul par rapport à cet écrivain que j'ai par rapport à un philosophe comme Nietsche lol
King, comme tu le dis c'est un bon vivant, et je me demande finalement si ça ne se ressent pas dans ses histories ( comme s'il y avait finalement un côté second degré caché ) On sent qu'il s'amuse bien quand il les fait ( un peu comme Tolkien finalement avec les hobbits et autre )

Je crois que je n'aime pas les auteurs qui sont trop sombres, trop pessimistes. Ma vision du monde est l'inverse ça doit venir de ça , ça doit heurter mon spinozisme lol
Un truc en Lovecraft me rebute , autant dans le fond que dans la forme. Chez Tolkien la forme me gênait aussi au début, mais le fond a fini par me captiver du coup j'ai fais l'effort d'accepter la forme et j'ai fini par l'adorer aussi quand je me suis rendu compte que tout allait ensemble

King est peut etre un élève de Lovecraft mais pour le coup je préfère l'élève au maître !
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18300
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: La part des ténèbres

Messagepar itikar » jeu. oct. 18, 2012 10:13 pm

Oups erreur
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314814
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La part des ténèbres

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 18, 2012 10:16 pm

merci pour le lien vers ton histoire :D
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18300
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: La part des ténèbres

Messagepar itikar » jeu. oct. 18, 2012 10:31 pm

Image


Howard Phillips Lovecraft, né le 20 août 1890 et mort le 15 mars 1937, est un écrivain américain connu pour ses récits d'horreur, fantastique et de science-fiction.

Ses sources d'inspiration, tout comme ses créations, sont relatives à l'horreur cosmique, à l'idée selon laquelle l'homme ne peut pas comprendre la vie et que l'univers lui est profondément étranger. Ceux qui raisonnent véritablement, comme ses protagonistes, mettent toujours en péril leur santé mentale. On lit souvent Lovecraft pour le mythe qu’il a créé, le mythe de Cthulhu, pour employer l’expression d’August Derleth, mais Derleth s’est trompé sur lui1. Derleth voulait voir dans Cthulhu, Nyarlathotep, Azathoth, Yog-Sothoth ou Shub-Niggurath des êtres surnaturels et des dieux auxquels Lovecraft aurait cru sans équivoque, ce qui était loin d’être l’intention de l’auteur, car Lovecraft n’a jamais employé l’expression « mythe de Cthulhu ». Pour lui, c’était un « panthéon noir », une « mythologie synthétique » ou un « cycle de folklore synthétique ». Il voulait montrer essentiellement que le cosmos n’est pas anthropocentrique, que l’homme, forme de vie insignifiante parmi d’autres, est loin de tenir une place privilégiée dans la hiérarchie infinie des formes de vie2. Ses travaux sont profondément pessimistes et cyniques et remettent en question le Siècle des Lumières, le romantisme ainsi que l'humanisme chrétien3,4. Les héros de Lovecraft éprouvent en général des sentiments qui sont à l'opposé de la gnose et du mysticisme au moment où, involontairement, ils ont un aperçu de l'horreur de la réalité.

Bien que le lectorat de Lovecraft fût limité de son vivant, sa réputation évolue au fil des décennies et il est à présent considéré comme l'un des écrivains d'horreur les plus influents du XXe siècle ; avec Edgar Allan Poe, il a « une influence considérable sur les générations suivantes d'écrivains d'horreur »5.

Stephen King a dit de lui qu'il était « le plus grand artisan du récit classique d'horreur du vingtième siècle »6,7.


Il faut bien comprendre que, bien entendu dans le domaine forcément plus étriqué de l'horreur littéraire, Lovecraft a tout à fait l'envergure de Tolkien.
Modifié en dernier par itikar le jeu. oct. 18, 2012 10:35 pm, modifié 1 fois.
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314814
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La part des ténèbres

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 18, 2012 10:35 pm

sur cette photo on dirait qu'il a un balais je dirai pas où :lol:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18300
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: La part des ténèbres

Messagepar itikar » jeu. oct. 18, 2012 10:35 pm

phoenlx a écrit :sur cette photo on dirait qu'il a un balais je dirai pas où :lol:



C'est pas faux ! :rire: :rire:

Mais il n'est pas le seul !

Image
Modifié en dernier par itikar le jeu. oct. 18, 2012 10:36 pm, modifié 1 fois.
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314814
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La part des ténèbres

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 18, 2012 10:36 pm

Il faut bien comprendre que, bien entendu dans le domaine forcément plus étriqué de l'horreur, Lovecraft a tout à fait l'envergure de Tolkien.


Mais je crois que j'aime pas l'horreur pure en fait
Même au cinéma, de moins en moins
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18300
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: La part des ténèbres

Messagepar itikar » jeu. oct. 18, 2012 10:39 pm

Howard Phillips Lovecraft (1890-1937)

Howard Phillips Lovecraft, plus connu sous l’appellation H. P. Lovecraft ou même HPL, écrivain américain, est l’un des pères de la littérature fantastique et d’épouvante du XXe siècle. Il est l’auteur d’une soixantaine de nouvelles, d’un roman ainsi que de poèmes. Il est aussi l’auteur prolifique de plus de 80 000 lettres recensées.


Il est le père de quoi, King ? :lol:

Bon, j'arrête lolilol, je crois que tout le monde a compris mon scepticisme sur la question :coucou:
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18300
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: La part des ténèbres

Messagepar itikar » jeu. oct. 18, 2012 10:43 pm

Cela dit, j'estime quand même Stephen King, hein, il m'a toujours fait beaucoup rire :D

Il a une formule très simple pour apprendre à bien écrire : « Lisez et écrivez quatre à six heures par jour. Si vous ne pouvez pas trouver le temps pour cela, vous ne pouvez espérer devenir un bon écrivain. » Lui-même s'est fixé un quota journalier de deux mille mots et ne s'arrête pas d'écrire tant qu'il ne l'a pas atteint. Il a également une définition assez particulière de ce qu'est le talent dans l'écriture : « Si vous écrivez quelque chose et que quelqu'un vous envoie un chèque pour cela, si ce chèque n'est pas sans provision et que vous pouvez payer la facture d'électricité avec cet argent, je vous considère comme talentueux »19.


Et puis, j’ai beaucoup aimé "Ca" et "Le fléau" ... Par contre, j'ai lâché Simetierre ... car je me suis endormi dessus !

J'ai aussi lâché l'échiquier du Mal de Dan Simmons, certes ... mais c'est parce que le lire me glaçait tellement de terreur et d'horreur pur que j'en ai vomi en pleine nuit !!

Image

Un monde, je vous dis ...
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18300
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: La part des ténèbres

Messagepar itikar » jeu. oct. 18, 2012 10:44 pm

phoenlx a écrit :merci pour le lien vers ton histoire :D


de rien :jap:
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314814
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La part des ténèbres

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 18, 2012 10:48 pm

Non mais King je ne veux pas le faire passer pour le père de quoique ce soit, mais après je pense que ces notions s'effacent parfois aussi un peu devant les goûts de chacun, le plaisir de la lecture etc. Je me suis souvent pris la tête pour essayer de démontrer la profondeur de Tolkien à certains qui n'arrivent pas à entrer dedans, je pense que c'est du même ordre. King selon moi réveille aussi des trucs, et admirablement, après c'est un autre style. Mais pour moi c'est pas juste de belles histoires il y a quand même un truc en plus

Lovecraft c'est peut etre un grand mais grand dans un domaine qui apparemment ne me branche pas ( comme je peux comprendre que certains ne soient pas marqués par le côté médiéval fantastique de Tolkien, ou d'autres pas marqués par les mangas , même si certains sont des chef d'oeuvre etc ! ) et encore une fois je crois que je ne dois pas aimer les auteurs trop pessimistes, dans une oeuvre, j'aime bien qu'il y ait un élément d'espoir, à quoi se rattacher. Un truc qui t'emmène dans un trip où tu coules à pic, ça me gêne ; Je crois que j'aime les artistes qui valorisent la vie. Non la mort ( parfois montrer la mort peut servir à valoriser la vie )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314814
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La part des ténèbres

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 18, 2012 10:49 pm

De Stephen King si tu ne dois en lire qu'un je te conseille Marche ou crève

après , la part des ténèbres ( celui qui inspire le film du topic ) j'aime beaucoup aussi c'est un de mes préférés, mais marche ou crève est vraiment à part dans son oeuvre, pour moi c'est une oeuvre que tout le monde doit avoir lu au moins une fois dans sa vie
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18300
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: La part des ténèbres

Messagepar itikar » jeu. oct. 18, 2012 10:57 pm

J'essaierais, mais bon, sans trop de doute sur ma rentrée ou non dans le livre :(
Je trouve son style pauvre, et ses situations creuses.
Je crois que j’ai besoin d'épique sinon je m'ennuie :lol:
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314814
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La part des ténèbres

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 18, 2012 11:04 pm

possible, mais c'est bizarre quand même car je ne trouve pas qu'on s'ennuit avec stephen king ( moi c'est justement avec lovecraft que je m'ennui )
mais lis quand même marche ou crève tu verras il est très particulier. en fait je te donne le pitch qui se résume super simplement :
un groupe de 40 jeunes sont réunis, ils doivent faire une longue marche sur des routes du maine. Une fois qu'ils sont partis, ils ne doivent pas s'arrêter, sinon c'est une balle dans la tête :mrgreen: Ils ont droit à 3 avertissements s'ils rallentissent, pas plus. l'histoire suit l'un d'eux ( le narrateur )
ils marchent jusqu' à l'épuisement, et évidemment, il n'y a qu'un vainqueur, tous les autres meurent avant.
c'est tout :lol:
Mais c'est ca qu'est fort en fait, King explore tout le côté extrême de l'humain dans ce livre ( moi c'est ça que j'ai aimé ) quand on va au bout de l'effort, c'est une situation complètement dingue ( pas très réaliste à part dans une société futuriste sous une dictature peut etre, ça fait un peu penser à ça , certains tentent le coup pour se faire du fric sans doute, sinon on voit pas pourquoi, en fait ces jeunes se proposent d'eux même à la longue marche ) mais ce qui est énorme c'est comment il décrit l'humain au bout de l'effort, obligé de toujours continuer à marcher sans jamais s'arrêter

en fait c'est une métaphore de la vie .. ( mais j'en ai déjà trop dis, lis le )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

itikar
Les seigneurs d'Andunië
Les seigneurs d'Andunië
Avatar du membre
Messages : 18300
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: La part des ténèbres

Messagepar itikar » jeu. oct. 18, 2012 11:35 pm

ok, je le lirais, me^me si ton pitch est un peu celui de Battle Royal ou Hunter Game ... ultérieur certes ;)

De ton côté lis donc ça, et tu auras là un exemple concret de maestria littéraire :

Image

Image

La lecture de ces deux là suffisent pour goûter à ce parfum de perfection, mais je gagerais presque que tu ne pourras ensuite - comme moi en ce temps - t'empêcher de te jeter sur la suite de cette saga.

Image

http://www.pochesf.com/index.php?page=livre&livre=1091

http://zil007.blogspot.fr/2011/04/hyperion.html

Image

vivement qu'ils en fassent un film :yoda:

http://www.actucine.com/news/hyperion
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314814
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La part des ténèbres

Messagepar phoenlx » jeu. oct. 18, 2012 11:43 pm

ok, je le lirais, me^me si ton pitch est un peu celui de Battle Royal ou Hunter Game ... ultérieur certes


je te rassure si ça peut laisser penser à ça c'est très différent ( et surtout à mon sens, bien mieux lol ) c'est une oeuvre qui marque
( les autres c'est sympatoche à voir au ciné mais bon, sans plus pour moi )
En plus c'est un scénario assez différent quand même du fait du côté marche
et puis ce bouquin existait bien avant les oeuvres que tu cites :mrgreen:

Hypérion oui faudrait que je lise j'ai le premier tome
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Films et séries fantastiques »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité