• Pour se protéger du Coronavirus :
  • - Rester chez soi au maximum
    - Eviter les contacts proches et les lieux de regroupement
    - Se laver fréquemment les mains
    - Eviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche
    - Porter des masques de protection (recommandé)
    - Ne pas diffuser de fake news, ne pas encourager à briser le confinement. Votre attitude responsable peut sauver des vies.

The Legend of Zelda : Spirit Track (2009) (DS)

Rubrique consacrée aux jeux de la saga The Legend of Zelda faisant officiellement partie de la chronologie de l'univers.
Maedhros
La splendeur de Gondolin
La splendeur de Gondolin
Avatar du membre
Messages : 13552
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

The Legend of Zelda : Spirit Track (2009) (DS)

Messagepar Maedhros » lun. févr. 06, 2017 7:31 pm

Après les années de disettes qu'à subit Nintendo avec la Nintendo 64 et le Gamecube, Nintendo à de nouveau le vent dans les voiles avec la Nintendo DS et la Wii. La série The Legend of Zelda à elle aussi un regain de popularité avec The Legend of Zelda: Twillight Princess et de The Legend of Zelda: Phantom Hourglass. Alors qu'un nouveau Zelda est développer sur Wii, Nintendo décide de profiter du succès de la DS et de The Legend of Zelda: Phantom Hourglass en développant un nouveau jeu sur la DS. Toujours développer par Nintendo EAD, l'équipe commence déjà avec un certain problèmes, comment faire cette suite au succès que fut The Legend of Zelda: Phantom Hourglass en faisant à la fois un jeu semblable, mais qui doit être aussi différent?

Titre.jpg
Titre.jpg (190.99 Kio) Vu 29 fois


Comme dis précédement l'équipe de dévellopement est la même que sûr The Legend of Zelda: Phantom Hourglass. Ainsi, Eiji Aonuma reste à la production, Daiki Iwamoto reste à la réalisation. Toutefois Naoya Hasegawa et Yuri Adachi sont rajouter au design.Kenta Nagata s'en va de la musique alors que Toru Minegishi reste et que se rajoute Manaka Kataoka, Asuka Ota et Koji Kondo se rajoute à l'équipe.

Image

Alors que Nintendo travaille déjà sur The Legend of Zelda: Skyward Sword, le succès de la Nintendo DS et de The Legend of Zelda: Phantom Hourglass leur fait prendre la décision de développer un nouveau Zelda sur cette console. L'objectif de l'équipe est de continuer sur le travail déjà accomplit avec The Lgend of Zelda:Phantom Hourglass en peaufinant le moteur de celui-ci et en profitant encore plus des fonctionnalité de la Nintendo DS. Eiji Aonuma s'inspirant de The Legend of Zelda: Majora's Mask décide de reprendre les modèles 3D des personnages ainsi que la nécessité de se rappeler où se trouve les objets et personnages à travers la carte du monde. De plus, reprendre le moteur graphique du jeu précédent permet d'en garder les avantages, un moteur parfaitement adapter aux limitation techniques de la console. Il est aussi décider que Link portera un costume, en tous cas une partie de l'aventure, celui de cheminot pour coller au thème du jeu. L'esthétisme des antagonistes du jeu est longuement penser par l'équipe. Ainsi Traucmahr passe par plusieurs stade de développement avant d'arriver à la version final, les développeurs voulant soulever la différence entre Traucmahr et le ministre Kimado. La roulade de The Legend of Zelda: Phantom Hourglass, est remplacer par un nouveau système de gameplay. Le design des locomotives sont aussi minutieusement penser avec un grand nombre de locomotives à récolter pour augmenter la durée de vie du jeu. La Tour des dieux fait elle aussi l'objet d'un travail acharnée avec un grand nombre de test et de design rejeter.

image 1.png
image 1.png (30.47 Kio) Vu 29 fois


En plus de reprendre le moteur graphique de The Legend of Zelda: The Phantom Hourglass il en reprend le moteur physique et une bonne partie du gameplay. Les contrôles sont similaire et le joueur peut annoter la carte ou contrôler le boomerang de la même manière. C'est même dans le gamedesign du jeu qui en réalité est reprit de l'opus précédent puisqu'il a là encore un donjon principal qu'il faudra aller plusieurs fois avec des étages qui se débloque au fil de l'aventure. Le monde est là aussi diviser en quatre grandes zones déblocable en parcourant les étages du donjon principal. En reprenant le gamedesign de son prédécesseur, l'équipe a entreprit de l'améliorer en enlevant le chronomètre dans le donjon principal et l'obligation de reparcourir les mêmes étages à chaque visite dans le donjon principal.

Image

Dans la continuité de leur travail sur The Legend of Zelda: The Spirit Track, l'équipe s'intéresse plus en profondeur aux gardiens du Temple du Roi des Mers du jeu et voit dans cet ennemi invincible un potentiel fort qui deviendra une mécanique central dans le jeu. L'idée du gardien gentil à contrôler en même temps que Link amène une plus grande variété d'énigmes, avec des mécaniques de contrôles d'un second personnage plus approfondit que dans les précédents opus. Le joueur déplacent la gardien en traçant son trajet grâce à l'écran tactile de la console. De plus, l'équipe décide de faire revenir le personnage de Linebeck, puis qu'il a été très populaire auprès des fans dans le précédent opus et permet de soulever la continuer avec The Legend of Zelda: The Phantom Hourglass. D'autres personnages comme Terry refont leur apparition.

Image

Dans la continuité des autres jeux de la série, The Legend of Zelda: The Spirit Track est un jeu d'action-aventure centré sur l'exploration, la résolution d'énigmes et le combat et se déroulant dans un monde de médieval-fantastique. Ainsi, les ennemis, une fois vaincu laisse des cœurs ou des rubis, utile pour continuer l'aventure puisque les rubis permettant d'acheter des objets dans les différents magasin du jeu. Le joueur peut augmenter sa jauge de santé maximal en récupérant des réceptacle de cœurs, faisant augmenter la barre de vie d'un cœur. L'écran tactile de la Nintendo DS est utiliser comme interface principal, le joueur déplaçant Link au stylet, les boutons de la Nintendo DS servant uniquement de raccourcit vers les différents menus du jeu. Comme dans tous les Zelda, le joueurs possède un vaste arsenal d'arme en tous genre pour résoudre des énigmes et vaincre les boss parsemant le jeu. Malgré la présence de nombreux objets déjà parut dans la saga, plusieurs sont totalement nouveau comme la baguette des sables.

Image 4.jpg
Image 4.jpg (30.71 Kio) Vu 29 fois


Pour se différencier du jeu précédent, les développeurs décide de remplacer le bateau à vapeur par un train et un système de chemin de fer à construire par le joueur lui-même. Ainsi, le joueur doit se déplacer en train à vapeur pour aller de village en village. Plusieurs ajout sont possible pour ce train comme un canon, pour se protéer des attaques extérieur, une cabine à passager pour transporter des personnages, un chariot èa marchandise pour transporter des marchandises, un filet à lapin, etc. L'idée est de varier le style de jeu entre des phase où Link à pied dans des donjons où des villages et les phase en train. Pour accélérer les déplacement, plusieurs portail spatio-temporel sont tulisable un peu partout sur la carte. À cause d'un soucis de cohérence scénaristique l'idée de faire construire le chemin de fer par le joueur lui-même est abandonner au profit d'un système de voie ferrer. De plus cela permet de mettre d'autres locomotives ennemis sur le réseaux, forçant le joueur a bien choisir son parcourt, bien que celui-ci soit modiable à tous instant. L'idée de remettre les voies ferrer en place est toutefois garder dans le scénario. Plusieurs quêtes annexes en lien avec le train sont alors intégrer, principalement de transporter des personnages oèu des marchandises, forçant le joueur à changr sa conduite selon la quête et les situation. Les prinpales récompenses étant des rubis, des résorts, des pièeces de trains ou des réceptacle de coeur. On améliore le système du train en y mettant la possibilité de reculer. Afin de donner à chaque joueur une impression d'aventure unique, des trésors, échangeables contre des pièces de train dans le jeu et dont la fonction est uniquement cosmétique, peuvent être récoltés aléatoirement. Les joueurs n'ont ainsi pas accès aux mêmes pièces de train aux mêmes endroits du jeu selon les trésors récoltés

Image 5.jpg
Image 5.jpg (23.77 Kio) Vu 29 fois


Toujours pour se différencier du précédent volet, l'équipe décide de ne pas faire revenir Tetra au profit de la princesse Zelda, qui, pour attirer un public plus féminin) lui donnera un aspect et un caractère plus enfantin que efféminé. La possibilité de coopération entre Zelda et Link est alors dévelloper pour encore une fois de différencier du jeu précédent. La princesse peut en effet prendre le contrôle des gardiens, qui deviennent donc des alliers. Selon le type de spectre contrôler par Zelda, les égnimes seront différence. Link peut ainsi chevaucher le spectre contrôlé par Zelda pour traverser des obstacles de lave, tandis qu'un spectre doté d'une épée de feu éclaire une salle plongée dans les ténèbres. La flute de la terre, l'instrument principal de cet épisode permet de jouer plusieurs mélodies grâce au micro de la Nintendo DS. Il faut souffler dans le micro selon le rythme décider par le jeu. Une autre petite quête annexe est celle des tampons à collecter dans chaque endroit du jeu. Un mode de jeu nommer l'Assault Incessant permet d'affronter des salles remplits d'ennemis avec à la fin un des boss du jeu.

Image 6.jpg
Image 6.jpg (26.96 Kio) Vu 29 fois


Les énigmes sont renouveler grâce à une équipe plus fait de programmeur que de concepteur de jeux vidéo.

Image 7.jpg
Image 7.jpg (15.74 Kio) Vu 29 fois


La bande-son est composée par Toru Mineshi, Manaka Kataoka et Asuka Ota et Koji Kondo. Leur but est de garder une cohérence avec les musiques des précédents opus. L'Équipe a écrit des musiques qui changent selon l'action, selon les déplacements du joueur ou la vitesse du train. En effet, la musique s'accélère ou ralentit au rythme du train. Une mélodie exclusive se lance également si le joueur utilise le sifflet du train de manière synchronisée au rythme de la musiquea. De plus, pour rappeler le lien qui relie Link au royaume d'Hyrule, le thème des plaines d'Hyrule, présent dans plusieurs opus de la saga, est utilisé lors des combats opposant Link à son double fantomatique. Ils composent aussi les bruits effectuer par les gardiens toucher par Link qui y canalisent toutes leur frustration accumulé pendant le développement du jeu.Link est doubler par Yuuki Kodaira, alors que la princesse Zelda est interprétée par Akane Ōma bien que ces doublages soit plus des grognement et des cris qu'autres choses.

Image

Malgré la réticence de certain membres de l'équipe avec l'idée du train, le développement avance rapidement.

Image

Le mode multijoueur du jeu est aussi revus avec une accentuation de l'action et de la compétition et s'inspire de la série Mario Kart en rajoutant des objets pour aider les joueurs les plus faible. Le mode multijoueur est uniquement disponible en local, Nintendo n'aimant pas vraiment le jeu en ligne. Chaque joueur incarne un Link différent et le but du jeu est de récupérer le plus de gemmes possibles dans un temps limiter en évtant les gardiens qui, s'ils frappent le joueur lui enlèves des gemmes. Il existe six arènes aux thèmes différents.

Image 10.png
Image 10.png (46.49 Kio) Vu 29 fois


Un titre est rapidement donner au jeu, The Legend of Zelda: The Pan Flute of the..., mais est finalement abandonner vue la moindre importance accordée à la flute de la terre dans le jeu qu'à l'ocarina du temps de The Legend of Zelda: Ocarina of Time. Le titre est alors remplacer par The Legend of Zelda: The Spirit Track en occident et un peu plus tard un nom différent est choisit au Japon.

Image 12.jpeg
Image 12.jpeg (21.79 Kio) Vu 29 fois


Chronologiquement, le jeu est la suite de The Legend of Zelda: Phantom Hourglass. On y retrouve ici un nouveau royaume d'Hyrule. Link, apprenti cheminot se rend au château d'Hyrule pour recevoir son diplôme de cheminot et c'est le début d'une aventure pour celui-ci.


Le jeu est finalement présenter à la Game Develloper Conference de 2009 avec un trailer mettant l'accent sur le système de locomotive. Puis une démo du jeu est présenter l'E3 de 2009 permettant de découvrir le fonctionnement des gardiens maintenant allié de Link et leur utilité. Un second trailer est aussi présenter. Le jeu est alors annoncer pour la fin de l'année 2009. Entre temps un nouveau trailer est présenter mettant en scène Zelda. Le jeu sort finalement le 7 décembre en Amérique du Nord. Et quelqus jours plus tard en Europe. Il sort quelques semaines plus tard au Japon. Le jeu ressort en 2015 en version dématérialiser sur la Wii U en Europe puis l'année suivante dans le reste du monde. Le jeu sera récompenser comme étant le meilleur jeu de la Nintendo DS de 2009 par Gamescom et sera nominer en tant que meilleur jeu portable de 2010 par les Games Devellopeurs Choice Award et est nominer comme meilleur jeu de 2009. Le jeu se vendra 2 610 000 unités, un score bien en de ça de l'épisode précédent, peut-être car les fans n'ont pas aimer le concept de train.

Image 13.jpg
Image 13.jpg (38.88 Kio) Vu 29 fois


Le jeu sort donc sur Nintendo DS. Le jeu est très facilement trouvable ainsi qu'une Nintendo DS, mais la Nintendo 3DS et la Nintendo 2DS sont elles aussi rétrocompatible avec ce jeu et sont très facilement trouvable. Je dirais une cinquantaine de dollars pour la DS et dix dollars pour le jeu environ. Le jeu est conçu pour la Nintendo DS avec ses commandes tactiles, mais aussi son micro placer bien au centre de la console, facilitant son utilisation. Pour la Nintendo 3DS, bah l'écran est plus large, mais elle est moins ergonomique, un stick analogique étant totalement inutile dans ce jeu. Pour la 2DS, ma seul question est de savoir ce qui se passe pour le mode veille, car certaines énigmes du jeu ont besoin que l,on ferme les deux écrans, mais cela est impossible avec la 2DS...

Produit 1.jpg
Produit 1.jpg (49.22 Kio) Vu 29 fois


Le jeu a ensuite été ressortit sur la Wii U. Il est encore là très facilement trouvable puisque le Nintendo Esop de la Wii U n'est pas encore fermée et qu'une Wii U s'est facile à trouver. Environ 100$ pour la Wii U et cinq pour le jeu. Toutefois, le gamepad n'est pas vraiment ergonomique, déjà il y a deux stick analogiques totalement et il est bien plus lourd, toutefois le véritable problème est le même que celui sur la Nintendo 2DS, certaines énigmes du jeu ont besoin que l'on ferme les deux écrans, mais cela est impossible avec la Wii U...De plus, si le jeu doit entièrement se passer sur le Gamepad, le côté tactique et la carte sur la télé, ce qui nous force à jouer avec les deux ouvert et pas seulement avec le gamepad et puis, une télé pour simplement afficher une carte...

Produit 2.jpg
Produit 2.jpg (8.4 Kio) Vu 29 fois


The Legend of Zelda: Spirit Track conclut la trilogie des Toons, trilogie lieé par une cohérence graphisme et scénaristique. C'est le premier épisode oèu la princesse Zelda fait partie intégrante de l'aventure et deviens un élément de gameplay important. D'ailleurs ce système de coopération influencera le dévellopment de The Legend of Zelda: Try Force Heroes. Les dévellopeurs voulant combinant l'aspect multijoueur de The Legend of Zelda: Four Sword avec le systeme de coopération de The Legend of Zelda: Spirit Track. Le fouet et la baguette des sables réaparraitrons respectivement dans The Legend of Zelda: Skyward Sword et The Legend of Zelda: A Link Between Worlds. The Legend of Zelda: Breath of the Wild offrira aussi plusieurs clins d'oeils dans les noms de lieux ou certains costume à The Legend of Zelda: Spirit Track. Avec par exemple le retour de Terry. Hyrule Warrior incluera lui aussi plusieurs éléments tirer de The Legend of Zelda: The Spirit Track comme des personnes ou des armes.

Tryforce Heroes.jpg
Tryforce Heroes.jpg (241.24 Kio) Vu 29 fois


Comme beaucoup d’œuvres de fiction, à l'instar de Star Wars, e voyage de Link dans Spirit Tracks suit le concept du monomythe, ou du voyage du héros, tel que décrit par Joseph Campbell dans son livre Le Héros aux mille et un visages. . Inspiré par les travaux de Carl Gustav Jung et décrit dans les années 1940, il présente un modèle de récit récurrent répété dans tous les mythes existants, une structure universelle du récit héroïque utilisé dans la grande majorité des mythes à travers l'histoire et le monde. Ce voyage du héros est divisé en plusieurs actes. Le premier de ces actes est le départ du monde ordinaire. La première étape est le départ à l'aventure, ici représenté par le récit de Papy Nico à Link. La rencontre avec un mentor, symbolisé ici par la rencontre avec Gasto, ouvre Link au monde extérieur qui conduit ensuite au passage du seuil, vers un monde inconnu, représenté par la découverte du peuple Locomo avec la princesse Zelda à la tour des Dieux. Le second acte débute alors, avec l'entrée de Link dans ce monde inconnu pour lui, dans lequel il ne peut plus faire demi-tour. Lors de différentes épreuves, il rencontre alors des alliés et des ennemis dans ce nouveau monde qu'il découvre au fur et à mesure, le royaume d'Hyrule, sur sa locomotive. Il affronte la mort à plusieurs reprises contre les différents boss du jeu, avant d'obtenir l'objet de sa quête, l'épée Locomo, qui lui permet ainsi de vaincre le roi Démon Mallard. Il retourne alors dans son monde, utilisant l'objet de sa quête pour l'améliorer, donnant ainsi un sens à l'aventure, ici la restauration des voies sacrées et de la paix en Hyrule, en plus du sauvetage de Zelda. Ce modèle d'aventure, tel que décrit par Joseph Campbell, se retrouve dans tous les jeux de la franchise Zelda. Il contribue grandement à l'identification entre le joueur et son avatar dans le jeu. Le monde ordinaire, que le joueur hésite à quitter, permet d'accentuer ce transfert du joueur sur Link, le héros. Grâce à cette projection, l'expérience vécue par le héros est également vécue par le joueur. Eiji Aonuma confirme que chaque jeu Zelda est un voyage initiatique, qui permet à Link et au joueur d'apprendre et de grandir à mesure qu'il approche de la fin du jeu.

Image 14.jpg
Image 14.jpg (28.51 Kio) Vu 29 fois


The Legend of Zelda: Spirit Tracks se déroule 100 ans après The Wind Waker, jeu à la fin duquel le roi d'Hyrule laisse sa place aux enfants. Pour les journalistes d'IG Magazine, ceci représente une célébration de la potentialité de la jeunesse. Spirit Tracks commence d'ailleurs par une cérémonie de passage à l'âge adulte, la cérémonie de remise des diplômes des conducteurs de train.

Source

https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Legend_of_Zelda:_Spirit_Tracks#Graphismes,_conception_des_lieux_et_des_personnages
https://www.puissance-zelda.com/14-Spirit_Tracks/resume
https://www.youtube.com/watch?v=KwXirA46CpY
Modifié en dernier par Maedhros le ven. nov. 30, 2018 3:28 pm, modifié 1 fois.
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.

alinéa
L'Ile flottante
L'Ile flottante
Avatar du membre
Messages : 11261
Enregistré le : lun. avr. 04, 2016 9:08 pm
Gender :

Re: The legend of Zelda : Spirit Track

Messagepar alinéa » lun. févr. 06, 2017 11:24 pm

Oui il est cool ce jeu c'est dans celui la qu'on se promène en train
Toujours au service de la justice

Image

Maedhros
La splendeur de Gondolin
La splendeur de Gondolin
Avatar du membre
Messages : 13552
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: The legend of Zelda : Spirit Track

Messagepar Maedhros » lun. févr. 06, 2017 11:49 pm

Je hais les musiques dans ce jeu, j'ai de la misère à faire la première.
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.

alinéa
L'Ile flottante
L'Ile flottante
Avatar du membre
Messages : 11261
Enregistré le : lun. avr. 04, 2016 9:08 pm
Gender :

Re: The legend of Zelda : Spirit Track

Messagepar alinéa » mar. févr. 07, 2017 12:28 am

ils sont pas facile a faire
Toujours au service de la justice

Image

Maedhros
La splendeur de Gondolin
La splendeur de Gondolin
Avatar du membre
Messages : 13552
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: The legend of Zelda : Spirit Track

Messagepar Maedhros » mar. févr. 07, 2017 12:54 am

Ouais, j'étais bloqué à la musique du boss finale, puis comme un idiot j'ai effacer ma partie. :siffle:
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.

alinéa
L'Ile flottante
L'Ile flottante
Avatar du membre
Messages : 11261
Enregistré le : lun. avr. 04, 2016 9:08 pm
Gender :

Re: The legend of Zelda : Spirit Track

Messagepar alinéa » mar. févr. 07, 2017 12:55 am

Oh non pas drôle ca tu as du recommencer j'imagine
Toujours au service de la justice

Image

Maedhros
La splendeur de Gondolin
La splendeur de Gondolin
Avatar du membre
Messages : 13552
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: The legend of Zelda : Spirit Track

Messagepar Maedhros » mar. févr. 07, 2017 1:41 am

oui, ou encore de jamais y jouez, c'est pas comme si je manquais grand chose.
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.

alinéa
L'Ile flottante
L'Ile flottante
Avatar du membre
Messages : 11261
Enregistré le : lun. avr. 04, 2016 9:08 pm
Gender :

Re: The legend of Zelda : Spirit Track

Messagepar alinéa » mer. févr. 08, 2017 1:32 am

ok
Toujours au service de la justice

Image

Laiglon
Fondation Graad
Fondation Graad
Avatar du membre
Messages : 28
Enregistré le : sam. févr. 18, 2017 11:22 pm
Gender :
Contact :

Re: The Legend of Zelda : Spirit Track (DS)

Messagepar Laiglon » dim. févr. 19, 2017 9:25 pm

Spirit Tracks a été mon premier Zelda donc je ne suis peut-être pas objectif mais je le trouve génial ! :love:
C'est vrai que le micro de la DS ne permet pas de réussir les musiques du premier coups mais bon, l'histoire est bien et la durée de vie est assez longue pour un jeu DS... Je trouve qu'il est très bien ! :fete:

Après je peux comprendre que tout le monde ne l'aime pas :cry:

Maedhros
La splendeur de Gondolin
La splendeur de Gondolin
Avatar du membre
Messages : 13552
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: The Legend of Zelda : Spirit Track (DS)

Messagepar Maedhros » dim. févr. 19, 2017 10:13 pm

Je te dirais que contrairement à PH, l'autre jeu DS, celui-ci est bien. J'aime l'univers et l'histoire, le seul problème est que je ne peux pas le continuer à causes des musique. c'est un petit problème qui m'empêche de réellement apprécier le jeu. :mdr:
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.

alinéa
L'Ile flottante
L'Ile flottante
Avatar du membre
Messages : 11261
Enregistré le : lun. avr. 04, 2016 9:08 pm
Gender :

Re: The Legend of Zelda : Spirit Track (DS)

Messagepar alinéa » lun. févr. 20, 2017 4:38 am

Mais ca reste un jeu super bien
Toujours au service de la justice

Image

Maedhros
La splendeur de Gondolin
La splendeur de Gondolin
Avatar du membre
Messages : 13552
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: The Legend of Zelda : Spirit Track (DS)

Messagepar Maedhros » lun. févr. 20, 2017 7:28 pm

Oui, effectivemnt, pas aussi bien que OOt ou MM, mais un très bon jeu.
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.

alinéa
L'Ile flottante
L'Ile flottante
Avatar du membre
Messages : 11261
Enregistré le : lun. avr. 04, 2016 9:08 pm
Gender :

Re: The Legend of Zelda : Spirit Track (DS)

Messagepar alinéa » mar. févr. 21, 2017 2:02 am

C'est vrai tu as raison mais un beau petit jeu bien.
Toujours au service de la justice

Image


Retourner vers « Les jeux The Legend of Zelda »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité