• Pour se protéger du Coronavirus :
  • - Rester chez soi au maximum
    - Eviter les contacts proches et les lieux de regroupement
    - Se laver fréquemment les mains
    - Eviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche
    - Porter des masques de protection (recommandé)
    - Ne pas diffuser de fake news, ne pas encourager à briser le confinement. Votre attitude responsable peut sauver des vies.

Dragons 2

Rubrique pour discuter des films d'animation non asiatiques
(productions américaines, divers films de Disney, Pixar, Dreamworks, productions françaises etc).
Meleor
Les premiers orcs
Les premiers orcs
Avatar du membre
Messages : 10406
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Dragons 2

Messagepar Meleor » lun. juil. 03, 2017 6:37 am

Image

Dragons 2 (How to Train Your Dragon 2) est un film d'animation américain réalisé par Dean DeBlois sorti en 2014. Ce film raconte la suite des aventures des héros de Dragons, sorti en 2010.



Synopsis et détails
A partir de 3 ans

Tandis qu’Astrid, Rustik et le reste de la bande se défient durant des courses sportives de dragons devenues populaires sur l’île, notre duo désormais inséparable parcourt les cieux, à la découverte de territoires inconnus et de nouveaux mondes. Au cours de l’une de leurs aventures, ils découvrent une grotte secrète qui abrite des centaines de dragons sauvages, dont le mystérieux Dragon Rider. Les deux amis se retrouvent alors au centre d’une lutte visant à maintenir la paix. Harold et Krokmou vont se battre pour défendre leurs valeurs et préserver le destin des hommes et des dragons.






Meleor
Les premiers orcs
Les premiers orcs
Avatar du membre
Messages : 10406
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Dragons 2

Messagepar Meleor » lun. juil. 03, 2017 12:23 pm










Meleor
Les premiers orcs
Les premiers orcs
Avatar du membre
Messages : 10406
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Dragons 2

Messagepar Meleor » lun. juil. 03, 2017 1:13 pm

La critique du daron la dernière est la plus intéressante alors que celle de durendal on peut s'en passer tant elle est un peu pourrie! :lol: Il croit faire une révélation en disant qu'on s'est fait avoir car on aurait pas remarqué que les dragons ressemblent à des chats! :lol:

Meleor
Les premiers orcs
Les premiers orcs
Avatar du membre
Messages : 10406
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Dragons 2

Messagepar Meleor » mar. juil. 04, 2017 9:09 am

Un film différent du premier car il y a pas l'émotion de l'amitié naissante entre Harold et Krokmou mais par contre niveau épique et spectaculaire c'est dix fois pire! Niveau contemplation et mise en valeur des dragons c'est énorme! La musique est superbe et c'est aussi pas mal émouvant avec des moments mythiques émotionnellement. Et le méchant est super charismatique.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 334400
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Dragons 2

Messagepar phoenlx » mar. juil. 04, 2017 10:04 am

il faudrait que je le vois le 2 j'avais bien aimé le 1
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Meleor
Les premiers orcs
Les premiers orcs
Avatar du membre
Messages : 10406
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Dragons 2

Messagepar Meleor » sam. juil. 08, 2017 9:07 pm

La critique 5 étoiles de Cinémateaser:

http://www.cinemateaser.com/2014/05/640 ... -dragons-2

Synopsis officiel : La vie s’écoule paisiblement sur l’île de Beurk. Astrid, Rustik le Morveux, Varek, Kranedur et Kognedur se défient lors de courses sportives de dragons devenues très populaires tandis qu’Harold et Krokmou, désormais inséparables, parcourent les cieux à la conquête de territoires inconnus et de nouveaux mondes. Au cours de l’une de leurs aventures, ils découvrent une grotte secrète qui abrite des centaines de dragons sauvages, protégés par un mystérieux dragonnier. Harold et Krokmou vont alors se retrouver au centre d’une lutte visant à maintenir la paix et vont devoir défendre leurs valeurs pour préserver le destin des vikings et des dragons.


« Depuis que les Vikings chevauchent des dragons, le monde est devenu plus vaste. » Cette phrase lancée par Harold dans la scène introductive de DRAGONS 2 ne s’applique pas qu’aux habitants de Beurk, mais également à DreamWorks Animation même. Depuis 2010 et la sortie de DRAGONS, l’aplomb et la diversité des projets du studio n’ont plus de limites. DRAGONS 2 se dévoile donc aujourd’hui avec la lourde tâche de ne pas décevoir. Le risque ? Viser plus haut, plus fort, plus grand et, dans la surenchère, perdre de vue le cœur de DRAGONS : la pureté de ses intentions, son classicisme, l’honnêteté brutale de ses émotions. Cette perspective semble handicaper le début du film : Dean DeBlois, maître assuré de la franchise – il est ici seul au scénario et à la réalisation, ce qui n’était pas le cas pour le premier volet –, peine à se fixer sur une ligne claire. Pendant quelques minutes, DRAGONS 2 semble flotter, hésiter. Puis DeBlois fixe enfin sa caméra sur Harold et Krokmou, en symbiose, dans une séquence aérienne dont la beauté fantasmatique suscite un émerveillement indicible. Suivront encore quelques légers errements, vite balayés par les enjeux posés par le cinéaste : la quête identitaire d’Harold passera par la rencontre avec un mystérieux dragonnier, la découverte d’une grotte abritant des dragons sauvages et la confrontation avec un fantôme venant du passé de son père Stoik. DRAGONS 2 emboîte alors une variété étourdissante de nœuds dramatiques, de personnages secondaires traités avec soin, de punchlines hilarantes, de gags d’arrière-cadre, de plans ahurissants d’inventivité, de purs moments de grâce ou de batailles épiques. Le tout saupoudré d’un véritable festival de « mignonitude » de Krokmou. Qu’il étudie la noblesse de cœur de Stoik, oubliant vingt ans de solitude par amour ; qu’il crée un superbe personnage féminin aussi complexe que moderne ; qu’il dissèque une relation père / fils gangrénée par la peur qu’a chacun de décevoir l’autre ; qu’il fasse de DRAGONS 2 une parabole sur la démocratie ‘lincolnienne’ – « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple » – ou une allégorie sur les délires de leaders bellicistes, Dean DeBlois affiche ici une maîtrise sidérante. Si bien qu’à force de foisonner, DRAGONS 2 affiche un rythme parfois trop soutenu, là où certaines scènes mériteraient de prendre davantage leur temps. Mais le propre des grands films est de transcender leurs défauts et DRAGONS 2 y parvient via l’intensité des émotions qu’il suscite. Le film ne donne pas simplement le sentiment terrible que tout peut y arriver à tout instant : il ne plie devant aucune difficulté, aucun sacrifice, aucun trauma infligé à ses personnages. Il se permet toutes les audaces. Et surtout celle de vouloir faire pleurer des adultes. Car outre les événements tragiques que DeBlois met en scène avec une gravité dévastatrice, il atteint également un certain degré d’abstraction : ses images – deux dragons se faisant face dans les airs, Harold se laissant tomber dans les cieux, notamment – déploient une telle puissance intrinsèque et viscérale qu’elles n’ont presque plus besoin de narration pour bouleverser. Sans doute parce que DRAGONS 2, expérience pure de cinéma, se nourrit des ambitions d’un réalisateur dont l’absence totale de cynisme ou de calcul transpire à chaque seconde de l’écran.

De Dean DeBlois. Avec les voix originales de Jay Baruchel, Cate Blanchett, Gerard Butler, Jonah Hill, Kristen Wiig. États-Unis. 1h45. Sortie le 2 juillet.

Meleor
Les premiers orcs
Les premiers orcs
Avatar du membre
Messages : 10406
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Dragons 2

Messagepar Meleor » sam. juil. 08, 2017 9:15 pm

Le top 2014 de Cinémateaser avec Dragons 2 3e!

http://www.cinemateaser.com/2014/12/664 ... annee-2014

La rédaction a fait ses petits calculs et nommé ses quinze films préférés de l’année 2014. Découvrez donc le choix de la rédaction ainsi que les top de chacun de ses membres.

TOP 15 DE LA RÉDACTION

1. A MOST VIOLENT YEAR de J.C. Chandor
2. GONE GIRL de David Fincher
3. DRAGONS 2 de Dean DeBlois
4. HER de Spike Jonze
5. LES BRASIERS DE LA COLÈRE de Scott Cooper
6. WHITE GOD de Kornel Mundruczo
7. THE GRAND BUDAPEST HOTEL de Wes Anderson
8. WHIPLASH de Damien Chazelle
9. MOMMY de Xavier Dolan
10. NOÉ de Darren Aronofsky
11. ’71 de Yann Demange
12. LE VENT SE LÈVE de Hayao Miyazaki
13. LES POINGS CONTRE LES MURS de David McKenzie / DU SANG ET DES LARMES de Peter Berg
15. THE RAID 2 de Gareth Evans
 

Meleor
Les premiers orcs
Les premiers orcs
Avatar du membre
Messages : 10406
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Dragons 2

Messagepar Meleor » sam. juil. 08, 2017 10:33 pm

En plus des Golden globes dragons 2 a gagné les Annie Awards la plus grosse récompense en animation:

http://www.allocine.fr/article/ficheart ... 39592.html

Annie Awards 2015 : Dragons 2 enflamme le palmarès:

Avec 6 trophées dont celui du Meilleur Film, "Dragons 2" est le grand vainqueur des 42èmes Annie Awards, qui met chaque année l'animation à l'honneur.

Le doublé pour Harold et Krokmou ! 4 ans après le triomphe du premier opus, Dragons 2 s'est affirmé comme le grand vainqueur des 42èmes Annie Awards, avec 6 trophées (sur 10 nominations), dont ceux du Meilleur Film et du Meilleur Réalisateur pour Dean DeBlois. Lequel a certes profité de l'absence de Pixar, mais dominé des gros challengers, parmis lesquels La Grande aventure Lego et Les Nouveaux héros, qui se consolent respectivement avec les prix du Meilleur Scénario et des Meilleurs Effets Animés.

Grand gagnant de 2014 grâce à La Reine des Neiges, Disney a quand même tiré son épingle du jeu grâce aux nombreuses récompenses reçues, côté télé, par la série Mickey Mouse lancée en 2013, ou en décrochant l'Annie Award du Meilleur Court Métrage avec son très beau Festin. Chargée de mettre en lumière l'animation, la cérémonie fait bien souvent office d'antichambre des Oscars dans cette catégorie, et il y a donc de quoi être optimistes pour Dragons 2... à moins que le long métrage ne connaisse le même sort que le premier volet, devancé par Toy Story 3 le jour J.

Hal
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 12614
Enregistré le : lun. sept. 07, 2015 5:05 am
Gender :
Contact :

Re: Dragons 2

Messagepar Hal » jeu. mars 07, 2019 5:53 pm

En quelques jours j'ai dévoré pratiquement toute la franchise en passant des films aux séries (je n'ai pas eu le courage d'acheter les livres de peur d'être déçu :mdr: ). Mais je dois avouer de tous les animés (hors asiatiques), cette trilogie de film est mon préféré. Et je pense que ce deuxième film est celui que je préfère.
Je l'apprécie pour tout ce qu'il dégage, je le trouve poétique et émouvant. Aucune scène n'est inutile, chaque personnage à son utilité, même les personnages secondaires qui sont là pour faire respirer le film et détendre le spectateur. On aperçoit désormais un Harold/Krokmou badass (mais on s'y attendait :lol: ) , l'amitié hyper renforcé qui a débuté dans le 1 fait toujours plaisir à voir , notamment lors des 10 premières minutes qui les introduisent avec élégance.
La relation mère/fils peut sans doute rappeler la relation père/fils qu'il y a eu dans le premier et cette fois-ci sont en accord. Moi perso, j'ai adoré leurs interactions, on en apprends un peu plus sur Harold et lui fruit de ses deux parents incarnant leurs idéaux : la paix chez les humains et les dragons.
L'antagoniste sort de l'ordinaire et j'avoue qu'il est assez différent de ceux qu'on a pu voir dans des animés tels quels, mais il permet de mettre en avant les deux héros et rendre leur histoire très prenante.

Bref, j'adore et je pourrai sans doute le revoir encore et encore sans me lasser. Raison pour laquelle j'ai remonté sa note.
Image

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 334400
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Dragons 2

Messagepar phoenlx » ven. mars 08, 2019 10:24 am

J'en suis resté au premier, c'était une belle expérience au cinéma
il y a une série aussi ? je ne savais pas tiens
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Hal
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 12614
Enregistré le : lun. sept. 07, 2015 5:05 am
Gender :
Contact :

Re: Dragons 2

Messagepar Hal » ven. mars 08, 2019 1:29 pm

phoenlx a écrit :il y a une série aussi ? je ne savais pas tiens


Oui, j'ai même ouvert un topic pour ça : https://www.les-ailes-immortelles.net/forum/viewtopic.php?f=90&t=23073 :mdr:
Image

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 334400
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Dragons 2

Messagepar phoenlx » ven. mars 08, 2019 1:42 pm

je vois, ça a l'air plus enfantin
il y a une expo aussi en ce moment, vous avez été la voir ? :D ça doit être sympa, si j'étais plus en forme moi j'y serais bien allé (en plus je n'ai encore jamais vu le musée d'art ludique)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Hal
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 12614
Enregistré le : lun. sept. 07, 2015 5:05 am
Gender :
Contact :

Re: Dragons 2

Messagepar Hal » ven. mars 08, 2019 1:45 pm

phoenlx a écrit :je vois, ça a l'air plus enfantin
il y a une expo aussi en ce moment, vous avez été la voir ? :D ça doit être sympa, si j'étais plus en forme moi j'y serais bien allé (en plus je n'ai encore jamais vu le musée d'art ludique)

Je crois que c'est fini, je l'ai raté . :mdr: :pleure:
Image

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 334400
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Dragons 2

Messagepar phoenlx » ven. mars 08, 2019 1:52 pm

ah dommage
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 101635
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Dragons 2

Messagepar Scarabéaware » ven. mai 03, 2019 11:43 am

J'ai vu ce second opus hier soir, ça donne vraiment une très bonne suite au premier et si l'on peut en apprécier une nouvelle dose d'ode à la liberté il est clair qu'il dégage une certaine poésie, y a de quoi apprécier tout le ballet aérien que ça peut former avec les dragons. D'ailleurs y a vraiment une bonne diversité, on peut saluer comme ils ont pu œuvrer à créer pas mal de dragons assez différents les uns des autres, encore qu'on a de quoi trouver des ressemblances et que c'est aussi beaucoup les couleurs qui changent mais bon, voila ils se sont fait plaisir à nous offrir tout un bon gros panel :D. Sinon ici nous nous retrouvons 5 ans après les évènements du premier avec un Harold qui a bien grandi et va devoir faire face à des responsabilités qui pointent le bout de leur nez, on peut considérer que le temps de la maturité est venue pour lui, chose qu'il va devoir accepter malgré lui :siffle:. Avec ceci nous en avons tout une confrontation mais aussi de belles retrouvailles avec sa mère dont il est le digne fils, on peut apprécier quand à leur relation c'est sur :D. Son désir insatiable de découvrir le monde et le cartographier le mène ainsi à faire bien des découvertes entre celle-ci et une autre donnant lieu à de la situation loin de se faire rassurante pour les vikings de son coin. Harold en tant que bon utopiste crois qu'il est possible de faire entendre raison à celui qui a de quoi terrifier son père rien qu'au fait d'entendre son nom. Il faut dire que le bonhomme, aura eu de quoi laisser un souvenir cuisant et lourdement chaleureux n'est ce pas ? :siffle:.
Mais bon voila, on ne fait pas entendre raison à ce qu'on peut apparenter à un véritable terroriste qui prépare un coup terrible et représente une grande menace, disons que qui veux la paix prépare la guerre, car combattre l'ennemi absolument il faut là où des négociations ne peuvent aboutir :mrgreen:.
Enfin voila, ce contexte donne lieu à de quoi donner encore un peu d'évolution pour Harold qui se doit de porter un certain fardeau...
Autrement dans tout ça si on a de quoi apprécier beaucoup de choses et qu'on a bien du cocasse, pensée particulière pour la vikings qui s'éprend de Eret, j'adore comment elle réagit face à lui :lol:. Par contre si les jeunes pouvaient avoir tous un peu plus de barbe ce serait quand même pas mal, et on aurait de quoi aimer que Harold se laisse pousser un peu plus mais bon quand on voit pour Dragons 3 c'est visiblement pas au programme, pourtant ça serait pas plus mal quand même, un peu de barbe pour le petit, sans qu'elle soit forcément foisonnante mais bon :mrgreen:.
Enfin bon, dans tous les cas on a encore de quoi passer du bon moment avec tout ce petit monde là.

Meleor
Les premiers orcs
Les premiers orcs
Avatar du membre
Messages : 10406
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Dragons 2

Messagepar Meleor » dim. août 25, 2019 9:17 am

Image

Critique des Inrocks:

https://www.lesinrocks.com/cinema/films ... dragons-2/


Dragons 2


Second volet d’un chef-d’œuvre de l’animation : la relève des magiciens de Pixar est assurée.
Dans les années 2000, le cœur battant de l’animation grand public n’était pas dur à trouver. Il avait même un nom, Pixar, qui enchaînait alors des projets originaux tous plus réussis les uns que les autres.
Le studio logeait ainsi entre les deuxième (2001) et troisième (2010) volets de Toy Story six films remarquables pour et sur l’enfance, ou plutôt justement quelque part entre l’enfant et l’adulte (Le Monde de Nemo, Monstres & Cie, Là-haut, etc.), y projetant des méandres d’angoisses primales et d’émerveillements candides.

Cet âge d’or est plus ou moins révolu, néanmoins une question reste : où le cinéma d’animation palpite-t-il désormais ? Heureusement au moins une franchise, signée DreamWorks, déploie aujourd’hui cette sorte d’envergure indicible, de feu sacré que Pixar, donc, détenait il y a peu, ou encore que Disney détenait au XXe siècle.
Soit Dragons, bijou insoupçonné lancé quelques mois après Avatar dans le sillon de la 3D. On y découvre des Vikings de carte postale (barbus, bourrus) vivant à flanc d’îlots sur un océan désert à perte de vue, et s’adaptant comme ils le peuvent à la présence de voisins au tempérament assez volcanique – voir le titre.
Le précédent volet était affaire d’apprivoisement : celui de Krokmou (Toothless) par Harold (Hiccup), jeune et pataud fils de chef se toquant de domestiquer les dragons plutôt que de les chasser. Quatre ans après, Dragons a, à la façon d’un Toy Story, pris de l’âge, et accompagne donc le vieillissement de ses héros autant que de son public. Ici, c’est l’âge adulte qui pointe le bout de son nez, avec la douleur des séparations, le poids des responsabilités.
Harold explore le vaste monde ; trouver sa petite place au village n’est plus suffisant, puisqu’il n’est pas à l’abri de devoir bientôt le diriger, c’est-à-dire de prendre la place de son père (on devine les résonances intimes que cela augure). Entre-temps, Dragons 2 a fait de son binôme central (le garçon et la bête) un couple fusionnel, où l’un sert pour l’autre de béquille. Une aile estropiée d’un côté, une jambe amputée de l’autre, font que le déplacement se compose forcément à deux. Et de déplacement, il en est toujours fortement question dans les Dragons, blockbusters chorégraphiques par excellence.
Les deux films semblent tout droit sortis de la turbine encore brûlante de l’animation, taillés pour le relief : on n’y bouge que par explosions et par saccades, dans des déflagrations d’éléments (les airs bien sûr, mais aussi le feu, très présent, et mêmes les lames de l’océan qui entraînent les drakkars). C’est tout le rythme délicieusement enlevé d’une telle série où, enfin, les motifs traversent en un éclair la largeur de l’écran, laissant loin derrière eux les piétons du cinéma live.
Confirmation donc du très bon pressentiment perçu il y a quatre ans, à savoir celui d’une prise de relais avec le chef-d’œuvre du cinéma d’animation des années 2000, Toy Story. A bien des égards, l’un et l’autre se rapprochent. Ils déploient un foisonnement similaire à partir du programme qu’annonce leur titre (sachant que pour l’un comme pour l’autre il y a bien sûr du merchandising à la clé), où un dragon et un jouet, c’est sensiblement la même chose : une déclinaison de couleurs et d’attributs, à partir d’un ADN commun.
Surtout, la proximité de Dragons et de Toy Story repose sur une certaine stature romanesque, une ampleur cachée qui survole de bien haut le règne du pitch et des “personnages secondaires rigolos” (une tare pourtant très connotée DreamWorks) qui ne cessent d’accroître leur emprise sur le cinéma d’animation.
Ici, il y a bien sûr de l’humour (avec Jay Baruchel, Jonah Hill ou encore Christopher Mintz-Plasse, un casting ouvertement apatowien en VO), mais il y a aussi et surtout ce qui manque à tant de films adressés au jeune public :
une vraie sérénité, une tenue qui ne trompe pas son ennui en enfilant les références pop et les parodies (coucou Shrek) ; un véritable esprit de conte initiatique, candide et poignant, qui jaillit somptueusement dans les airs.


Retourner vers « Films d'animation (non asiatiques) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité