Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Sujets sur les dessins animés, films d'animation et les mangas (et diverses BD asiatiques)
Ici sont abordés la japanimation au sens large et les sujets reliés : musiques d'animes, mangakas, etc. Plusieurs univers (ci-dessous) sont mis à l'honneur avec des grosses sections dédiées :
Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » sam. août 30, 2014 4:27 pm




Dans la Galaxie, la guerre fait rage depuis 150 ans entre deux puissances ; l'Empire Galactique et l'Alliance des Planètes Libres. Deux héros émergent de ce conflit, chacun d'entre eux cherchent à imposer la paix. Chacun pour des raisons différentes. Leur destin est lié et ils changeront l'histoire de l'humanité.


Fiche technique:

TITRE ORIGINAL : Ginga Eiyuu Densetsu
ANNÉES DE PRODUCTION : 1988 - 1997
STUDIO : [ARTLAND]
GENRES : [ACTION] [DRAME] [ESPACE & SCI-FICTION]
AUTEUR : [TANAKA YOSHIKI]
VOLUMES, TYPE & DURÉE : 110 OAV 24 mins


Il parait qu'il s'agit d'un des meilleurs animes produits et comme il traite de stratégie, ça m'intéresse beaucoup. Il est un peu ancien ce qui peut handicaper ceux qui ne sont pas habitués au style de l'époque. Un autre point qui me pousse à regarder est la présence de musiques classiques en fond ce qui donne une ambiance particulière à l'anime.

Pour le moment, j'ai vu 4 épisodes et on a affaire à des personnages intéressants que certains n'hésitent pas à mettre directement sur un même pied que Lelouch. J'ai lu qu'il fallait dépasser l'épisode 22 pour voir à quel point cet anime est riche, aussi vais-je tenter de voir ce que ça donne.

Une critique trouvée sur le net:

La perfection. Pour un anime, ce n'est que la 3ème fois que je donne cette appréciation. Mais la Légende des Héros de la Galaxie le mérite.
L'aspect technique n'est pourtant pas terrible. Animation pauvre et graphismes vieillis sont omniprésents, malgré une véritable recherche dans les décors, un chara design soigné où chaque personnage se reconnait aisément, et un mecha design sobre mais convenant à la perfection à l'univers. La musique, par contre, est un point fort : outre les génériques magnifiques, les thèmes sont essentiellement des reprises de musique classique ; le rendu est exceptionnel, en particulier pour les combats spatiaux dantesques de cet anime.
Mais c'est par son scénario que celui-ci se démarque : adapté d'une série de romans, il propose un exercice de géopolitique à l'échelle galactique, une palette de personnages d'une richesse inouïe – il devient même parfois difficile de s'y retrouver – et un monde tout aussi fouillé et développé. Le tout sans fausse note, sans incohérence ; du grand art.
C'est l'anime de ce que j'appellerai la "perfection scénaristique" ; encore faut-il, certes, aimer les space opera, et les batailles épiques démesurées.


Et pour finir, si certains ne veulent pas d'une vieille adaptation, il a été annoncé que l'histoire en connaîtrait bientôt une nouvelle: http://communaute.icotaku.com/news/detail/news/770

À voir si on veut attendre ou pas, moi, je vais déjà voir cette première version pour en juger.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !


Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » sam. août 30, 2014 5:02 pm

Je viens de terminer l'épisode 5 à l'instant, on est encore dans la mise en avant des personnages principaux, c'est Siegfried Kricheis qui a droit à son heure de gloire. Cependant, la stratégie utilisée me paraît un peu banale et pas forcément très bien expliquée mais je pense que c'est dû à l'organisation des premiers éléments en ce début d'anime.

Tant qu'à faire, j'inclus ici le premier opening:

Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314650
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar phoenlx » sam. août 30, 2014 7:16 pm

c'est bizarre vu la date je devrais un peu connaitre mais ça ne me dit pas grand chose
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » sam. août 30, 2014 7:43 pm

Je pense que c'est dû au fait qu'il n'y a pas eu d'adaptation française de la série.

Je viens de lire une nouvelle critique dithyrambique de l'anime:

Je viens enfin de terminer ce monument (110 OAV + un film d'intro tout de même) et il est temps de poster ma critique.

Gineiden, alias Ginga Eiyuu Densentsu, plus connu sous l'abréviation LoGH pour désigner "Legend of the Galactic heroes".

Et le ton est donné de suite, ici on parle effectivement d'une légende de l'animation japonaise, d'un mythe, d'un anime encore inégalé à ce jour en terme d'ambition et de réussite. C'est simple, on dépasse le statut d'oeuvre animée, on touche au "beau", au plaisir des sens, à l'intelligence superbe, au plaisir frissonnant et saisissant, au côté épique des anciennes épopées. En résumé quiconque verra cet anime s'en verra totalement transcendé et on va essayer de comprendre pourquoi.

Commençons directement par le seul point qui pourrait dissuader les gens de le voir, on en sera débarrassé : le graphisme. Oui c'est vieux, fin des années 80. Et donc forcément on a un design à l'ancienne, très brut. La personnalité et le caractère est très ancré sur le visage, ce que j'apprécie mais il n'y aucun "lissage". Pour l'animation, on va à l'essentiel lors des phases de dialogues : bouches ouvertes-bouches fermées. Remarquez que les anime actuels, qui eux ont des moyens technologiques beaucoup plus poussés le font toujours aussi. Donc voilà, il faut "éventuellement" 2 épisodes pour s'habituer à ce petit grain graphique des années 80 puis ça passe crème.

Maintenant on attaque ce qu'il y a de bon dans le cochon : Le scénario. OH. MY. GOD. Cet anime est adapté d'une série de roman et a parfaitement su retranscrire tout l'intérêt livresque de l'idée de départ tout en ajoutant le divertissement propre à un anime. Dites-vous que les scénario de madoka c'est une ligne à côté de LoGH, dites-vous que chaque épisode de LoGH a plus de densité qu'une série complète actuelle. Tout est pensé, calibré millimétré du 1er épisode jusqu'au 110ème. Des choses vues à l'épisode 33, prennent tout leur sens au 89, les retournements de situations sont brillants, audacieux absolument épiques pour la plupart. Mais d'ailleurs... il parle de quoi cet anime ?
Et bien en fait, il a pour but de retranscrire toute une époque de l'espèce humaine (dans un futur fictif bien entendu) marqué comme jamais par la lutte entre l'autocratie et la démocratie et entre les personnalités héroïques qu'il y a de chaque côté. Empire Galactique VS Planètes libres, Reinhard VS Yang Wen-Li, ça c'est si on résume trèèèès grossièrement. Parce qu'il est évident que l'histoire n'est pas du tout manichéenne, l'anime retranscrit totalité la complexité réelle des choses, de la prise de décision, de la prise des armes bien sur. Aucun personnage n'est profondément bon ou mauvais, même s'il y en a plus que d'autres. Et dieu sait que niveau personnage on a de quoi faire, même les secondaires sont plus construits et travaillés que les principaux de la plupart des autres séries. Je ne vais pas commencer à faire leur portrait ce n'est pas le but, mais parlons quand même des 2 authentiques héros de la galaxie :

- Reinhard von Lohengramm c'est le condensé en une seule personne de tout ce que l'histoire a produit de plus fort, 4000 de littérature héroïque ont pu inspirer ce phénomène : Ulysse, Auguste Octave, Louis XIV, Napoléon, Cyrano de Bergerac, tout ça c'est Reinhard. Un personnage à l'intelligence hors du commun, un génie, qui n'accepte de s'élever que par la force et qui ne respecte qu'une seule chose chez ses adversaires : la volonté et le talent. Ce qui en fera d'ailleurs un personnage très sympathique dans sa relation avec les ennemis. Pour les amateurs de philosophie, ce n'est ni plus ni moins que le surhomme Nietzschéen mis sur vos écrans. Ca dépote pas ça ? Ah oui, inutile de dire que des personnages comme Lelouch Lamperouge sont totalement inspirés de Reinhard, tout en étant 1000 moins nuancés et développés. (j'adore Lelouche et CG, pas de méprise, mais de nouveau ici on est dans les étoiles).
- Yang Wenli. Le flegmatique légendaire, l'homme sage et calme mais qui devient un magicien sur le champ de bataille grâce à ses tactiques. Un personnage qui aura sans aucun doute permis de créer le "L" de death note. (et oui dans LoGH on a ce que DN a fait bien plus tard : le duel psychologique intense entre deux opposants qui ne se voient pas, sauf qu'ici ça implique tout l'univers et des millions de personne sur des champs de bataille intergalactique). Si j'ai eu du mal à m'attacher avec lui, il est la preuve vivant que le dialogue de cet animé a été rédigé par des génies. On pourrait sans aucune difficulté faire un livre de 50 pages avec toutes les citations pertinentes de Yang Wen-li sur l'histoire et la politique.

Parce que LoGH c'est ça, une oeuvre avec un potentiel intellectuel infini, des centaines de thèses et de développements, de prise de position à prendre, de réflexions à mener sur la complexité des sujets abordés. A aucun moment ça n'est lourd, à aucun moment ça devient du snobisme ou de la branlette intellectuelle, c'est juste incroyablement réfléchi et ça demande d'utiliser son cerveau au max de ses capacités (et c'est un véritable divertissement). Je ne compte pas le nombre de références à l'empire romain, à Versailles, à l'empire allemand, j'en passe et des meilleures. Cette fresque historique inédite analyse évidemment le passé tout en proposant son futur. Et son futur c'est Reinhard et Wenli, deux héros qui s'élèvent au dessus de la foule, progressivement pour un but toujours plus grand et plus noble. Alala faut que je m'arrête, mais il y a tellement à dire sur cet anime c'est fou, faudrait en faire toute une thèse.

La musique ? Et bien du classique à 100% : Beethoven, Mozart, Brahms. Tous les meilleurs morceaux ont été choisis audacieusement pour renforcer le caractère "épique" des scènes de combats spatiales impliquant des milliers de vaisseaux. Rien à redire évidemment vu que ces auteurs sont reconnus de tous et le choix des thèmes appropriés. Ah tiens, petit défaut : Comme je l'ai dit lors des combats on aime miser sur le duel opposant Reinhard et Yang Wen-li, mais on pourra être déçu de ne pas voir Reinhard donner plus d'ordres. D'un côté c'est normal, il a tellement de subordonnées charismatiques qui méritent d'avoir leur heure de gloire, mais voilà je tenais à le préciser, certaines batailles seront un peu moins axées sur le héros.

Allez, cette fois-ci je m'arrête vraiment. Je pense que tout le monde a compris (je l'espère) pourquoi cette série est la meilleure de tous les temps pour le Japon, et tous ceux qui l'ont vu vous le dirons. Une ambition démesurée, des héros démesuré, tout en restant les pieds sur terre, en étant sobre et terriblement efficace, montrant la réalité de manière impactante. Un anime assurément à envoyer dans l'espace pour répandre la beauté de l'espèce humaine dans toutes les civilisations extra-terrestres.


S'il dit vrai, ça doit être fameux, j'ai déjà pu observer que Reinhard avait une relation avec sa sœur faisant irrémédiablement penser à celle de Lelouch et Nunally, on peut penser que les créateurs de Code Geass seraient allés chercher de l'inspiration dans cette ancienne série.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314650
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar phoenlx » sam. août 30, 2014 7:44 pm

ça m'intrigue ta série ..
ils ont fait une adaptation américaine mais pas française ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » sam. août 30, 2014 7:52 pm

Je n'ai pas trouvé de version américaine non plus, je ne sais pas si elle a été doublée, il est possible qu'il y ait effectivement une version en anglais mais j'en ai trouvé peu de traces comme c'est le cas pour les animes qui ne font pas leur trou pour ainsi dire, reste qu'elle semble très populaire auprès du public anglophone également.

ils ont fait une adaptation américaine mais pas française ?


Il existe quelques animes qui ont eu une adaptation américaine mais rien en français, ce sont ceux qui ne percent pas assez pour être remarqués en Europe.

Pour le moment, je suis en phase de découverte, les épisodes ont un rythme assez calme mais on se laisse absorber par les événements, il faut aussi avoir l'habitude des animes de l'époque à ce niveau-là. En tout cas, ça me parait prometteur vu la réputation.

Épisode 6 vu, Yang Wen-Li part à la conquête de la forteresse d'Iserlohn ce qui devrait fournir un avantage stratégique à l'Alliance, on découvrira dans le prochain épisode comment son plan va se dérouler.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » sam. août 30, 2014 11:46 pm

Épisode 7, Yang Wen-Li met son plan à exécution et capture la forteresse d'Iserlohn ce qui marque un tournant dans la guerre. Le personnage de Wen-Li est très intéressant à suivre vu sa manière de fonctionner et le but qu'il recherche. L'opposition avec Reinhard von Lohengramm promet d'être intéressante à l'avenir, deux personnages avec un potentiel à exploiter.

Épisode 8, on découvre les vraies motivations de Reinhard, ça va sans doute bouger bientôt.

Épisode 9 marqué par un attentat raté qui montre l'atmosphère régnant parmi les nobles dans l'Empire Galactique.

Épisode 10, on suit à nouveau Yang Wen-Li dans un épisode où il est mêlé à une rivalité politique et où on en apprend un peu plus sur son passé. On voit également que l'Alliance est loin d'être un havre de paix. La guerre va reprendre.

Je vais essayer de commenter les différents épisodes, je grouperai les commentaires par 5 sans doute. Si quelqu'un est tenté par la série, ce serait pas mal de pouvoir en discuter.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » dim. août 31, 2014 6:41 pm

Épisodes 11 à 15

Épisode 11: Tentative d'assassinat sur la sœur de Reinhard, encore les rivalités entre nobles, on attend la suite de la guerre qui devrait arriver bientôt. Le rythme est un peu ralenti actuellement, il faut attendre que les éléments évoluent mais ça se laisse suivre.

Épisode 12: Yang Wen-Li et l'Alliance se préparent à envahir le territoire de l'Empire. La confrontation entre Reinhard et lui devient inévitable, la bataille va commencer.

Épisode 13: Reinhard tente de piéger l'Alliance en les obligeant à utiliser leurs ressources pour la population civile qu'elle vient libérer de l'Empire, épisode assez calme, tout est encore dans le déploiement.

Épisode 14: La tactique de Reinhard porte ses fruits et l'Alliance doit se retirer, la contre-attaque commence.

Épisode 15: La bataille tant attendue a lieu ouverte sur du Dvorak, l'Alliance semble être en fâcheuse posture et la victoire pourrait bien revenir au Comte Reinhard von Lohengramm.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » lun. sept. 01, 2014 2:57 pm

Épisodes 16 à 20

Épisode 16: Reinhard obtient une promotion pour sa victoire mais les nobles le surveillent de près car il devient dangereux.

Épisode 17: Reinhard projette de semer le trouble dans l'Alliance en organisant un coup d'état afin de pouvoir s'occuper de la noblesse de l'Empire sans être dérangé.

Épisode 18: Reinhard commence la lutte avec les nobles, ceux-ci connaissent une première défaite et se retirent dans une forteresse spatiale.

Épisode 19: Le coup d'état prévu par Reinhard a bien lieu et l'Alliance se retrouve confrontée elle aussi à une guerre civile. Yang Wen-Li s'oppose au nouveau gouvernement militaire.

Épisode 20: Nouvelle défaite pour les nobles et Reinhard en profite pour semer le trouble dans leurs rangs.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » lun. sept. 01, 2014 10:39 pm

Épisodes 21 à 25

Épisode 21: Yang Wen-Li vient à bout de la flotte envoyée pour le neutraliser. Dans le même temps, une révolte éclate contre le gouvernement militaire de l'Alliance. Yang Wen-Li décide de rentrer à la capitale pour mettre un terme au coup d'état.

Épisode 22: Nouvelle défaite des nobles face à Kircheis. Désormais, ils sont acculés dans leur forteresse. Le rythme de la série s'accélère, il y a à présent plus d'action, il faut passer les épisodes préparatoires du début visiblement. On va voir comment ça va tourner maintenant.

Épisode 23: La fin de la noblesse est arrivée, leur chute décadente est pathétique. La situation va profiter à Reinhard qui compte bien accomplir ses ambitions.

Épisode 24: Fin du coup d'état dans le territoire de l'Alliance mais pas sans douleur. Yang Wen-Li et Reinhard von Lohengramm vont sans doute se retrouver à nouveau face à face sur le champ de bataille.

Épisode 25: Kircheis confronte Reinhard pour ses agissements, celui-ci ayant sacrifié la vie de 2 millions de civils pour remporter la victoire face aux nobles. Désormais, pour Reinhard, il faut se salir les mains pour arriver à un résultat. On commence à voir un parallèle entre lui et Lelouch se dessiner.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » mar. sept. 02, 2014 12:32 pm

Épisodes 26 à 30

Épisode 26: Fin de la première saison avec un attentat contre Reinhard qui échoue mais qui va faire une autre victime. Reinhard sombre dans le désespoir mais Oberstein, son froid conseiller, le relance dans la conquête de l'univers. Reinhard fait arrêter le chancelier de l'Empire sous motif de meurtre à son égard et prend sa place. Son pouvoir est désormais assis et il ne faudra pas longtemps sans doute avant qu'il ne grandisse encore. Reinhard est devenu un personnage que rien ne pourra arrêter désormais et il n'hésite pas à prendre des mesures drastiques.

Épisode 27: Début de la seconde saison, pas grand chose de neuf, on resitue un peu les événements et on comprend que l'Alliance est sortie affaiblie de son coup d'état ce qui offre un avantage à l'Empire.

Épisode 28: On présente les membres de l'équipe de Reinhard qui vont l'aider à reconquérir Iserlohn. Pas grand chose de plus à dire, cette seconde saison ne fait que démarrer.

Épisode 29: On revient sur le complot des partisans du Culte de la Terre visant à manipuler l'Empire et on suit Yang Wen-Li.

Épisode 30: Reinhard prépare son offensive sur Iserlohn alors que Yang Wen-Li est rappelé à la capitale.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » mer. sept. 03, 2014 2:37 pm

Épisodes 31 à 35

Épisode 31: Yang Wen-Li est convoqué devant la Comission d'enquête visant à l'empêcher de prendre le pouvoir mais qui obéit en réalité au Culte de la Terre de manière cachée.

Épisode 32: Yang Wen-Li est rappelé sur Iserlohn pour défendre la forteresse contre l'Empire, nouvelle bataille en perspective, la première vraie bataille de cette seconde saison.

Épisode 33: Bataille entre l'Empire et l'Alliance pour Iserlohn, l'Alliance parvient à contenir l'ennemi en attendant le retour de Yang Wen-Li.

Épisode 34: Yang Wen-Li revient à temps pour empêcher l'Empire de détruire Iserlohn et leur inflige une lourde défaite.

Épisode 35: Les soldats de l'Alliance poursuivant la flotte impériale se retirant sont abattus par des renforts de l'Empire. Ceux-ci voyant que les forces de l'Alliance sont encore bien présentes battent en retraite et vont faire leur rapport au marquis von Lohengramm.

Le second opening:

Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » mer. sept. 03, 2014 9:49 pm

Épisodes 36 à 40

Épisode 36: Reinhard découvre un complot visant à enlever l'empereur mais il apprend rapidement que celui-ci est organisé à son avantage et cherche alors à en tirer parti.

Épisode 37: L'empereur est enlevé et Reinhard tente de faire en sorte que sa fuite réussisse. On note que la réalisation des épisodes évolue vers une meilleure qualité tant au niveau de l'animation que de l'utilisation des musiques. Le fait que l'anime ait été réalisé sur de nombreuses années joue sans doute beaucoup.

Épisode 38: Comme prévu, l'empereur et un gouvernement en exil trouvent refuge chez l'Alliance ce qui permet à Reinhard d'ordonner l'invasion des planètes de celle-ci.

Épisode 39: Julian, le protégé de Yang Wen-Li est envoyé en tant qu'attaché militaire sur Fezzan, la République autonome qui tire les ficelles.

Épisode 40: Retour sur l'histoire de l'Empire et sur la fondation de l'Alliance. Une leçon d'histoire intéressante.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » jeu. sept. 04, 2014 6:26 pm

Épisodes 41 à 45

Épisode 41: Reinhard lance l'opération Ragnarök visant à envahir le territoire de l'Alliance afin de restaurer l'unité de l'univers. On sent que la série gagne en qualité après un début un peu lent et daté, si ça continue à s'améliorer, cet anime va atteindre un excellent niveau.

Épisode 42: L'Alliance organise sa défense mais les politiciens négligent un passage pour l'ennemi, c'est cette faille que le marquis von Lohengramm compte utiliser pour arriver à ses fins. Yang Wen-Li envoie un message pour en avertir le gouvernement.

Épisode 43: Bataille pour Iserlohn servant de diversion pour l'Empire, la seconde phase de l'opératon Ragnarök commence. La musique est de plus en plus présente et l'anime monte en qualité.

Épisode 44: Fezzan est prise par l'Empire, elle va servir de base pour l'attaque contre l'Alliance. Reinhard est accueilli comme l'empereur.

Épisode 45: L'Alliance déploie sa flotte pour tenter d'arrêter l'Empire.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » ven. sept. 05, 2014 6:48 pm

Épisodes 46 à 50

Épisode 46: L'Empire reprend la forteresse d'Iserlohn. Yang Wen-Li semble avoir un plan.

Épisode 47: Julian s'enfuit de Fezzan via un vaisseau clandestin.

Épisode 48: L'Empire prend l'avantage lors de la bataille contre l'Alliance mais Yang Wen-Li arrive en renfort et permet ainsi le repli général, l'Alliance s'accorde un sursis.

Épisode 49: Yang Wen-Li prépare sa stratégie pour vaincre l'Empire lors de la prochaine bataille.

Épisode 50: Yang Wen-Li utilise des tactiques de guérilla et neutralise plusieurs flottes de l'Empire. Reinhard décide donc de dégarnir sa flotte pour s'exposer et ainsi attirer son ennemi pour une bataille entre les deux génies de la stratégie.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » sam. sept. 06, 2014 1:03 am

Épisodes 51 à 55

Épisode 51: La confrontation entre Yang Wen-Li et Reinhard von Lohengramm commence. La bataille va décider du sort de l'Alliance. La fin de la saison 2 approche.

Épisode 52: L'Empire est mis à mal dans cette bataille et Reinhard manque de se faire tuer. Les stratégies de Yang Wen-Li lui permettent de prendre le dessus mais les renforts de l'Empire sont en route.

Épisode 53: La capitale de l'Alliance est tombée entre les mains de l'Empire. Au moment où Yang Wen-Li s'apprêtait à porter le coup fatal au marquis von Lohengramm, il lui est intimé l'ordre de se rendre. Reinhard frôle la mort et l'Alliance disparait au profit de l'Empire.

Épisode 54: Reinhard et Yang Wen-Li se rencontrent et échangent leurs points de vue. Reinhard s'est rendu maître de l'univers mais ceux qui tirent réellement les ficelles dans l'ombre sont toujours là, l'ennemi est intérieur à présent. Fin de la saison 2, Reinhard devient l'empereur.

Épisode 55: Début de la saison 3, Yang Wen-Li a pris sa retraite et se marie. Pendant ce temps, Julian se met en route vers la Terre afin d'y enquêter à propos de certains mystères persistants.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » sam. sept. 06, 2014 3:43 pm

Épisodes 56 à 60

Épisode 56: Retour sur l'histoire de la conquête spatiale et de ses conséquences.

Épisode 57: Reinhard se rend chez le baron von Kümmel où une mauvaise surprise l'attend. Le Culte de la Terre commence à se montrer.

Épisode 58: Julian infiltre le Culte de la Terre alors que Reinhard donne l'ordre d'envahir la Terre et de s'attaque au Culte.

Épisode 59: Yang Wen-Li prépare un plan visant à changer l'ordre des choses.

Épisode 60: Yang Wen-Li est arrêté. Oberstein veut se servir de lui pour attirer les rebelles qui défendent les anciens idéaux de l'Allliance.

L'opening de la saison 3:

Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314650
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar phoenlx » sam. sept. 06, 2014 3:45 pm

Alors ça vaut Code Geass finalement ou pas ? :mrgreen:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » sam. sept. 06, 2014 4:31 pm

Hmm difficile de comparer vraiment les deux, c'est deux styles différents. Ici, les batailles sont vraiment les grands moments d'action et elles sont préparées par plusieurs épisodes. L'intrigue politique est importante aussi, le rythme est finalement assez lent, loin de celui de Code Geass, ça se structure plus par petites informations distillées au fur et à mesure dont on peut voir l'importance plus tard.

L'anime est aussi dans une veine plus réaliste, les conséquences d'une conquête spatiale mais les humains qui reproduisent finalement l'histoire ailleurs, c'est une atmosphère généralement assez sérieuse, les touches d'humour introduites dans les autres animes ne sont pas présentes, c'est plus fin quand il y a de l'humour et surtout verbal. Les personnages parlent en effet beaucoup et il y a de quoi faire plusieurs sujets de réflexions importants. Un exemple: Vaut-il mieux se dévouer à une démocratie corrompue ou à une autocratie dirigée par un leader sage. Le pour et le contre se pèse dans le sens où il faut une succession pour le leader tandis que la démocratie peut continuer de la même manière. De même la démocratie n'est-elle pas injuste si 51% de la population décide et si dans ces 51% on retrouve une nouvelle majorité de 26%.

L'anime aborde vraiment des thèmes intéressants mais il est extrêmement sérieux ce qui implique souvent des stratégies bien pensées et pesées mais peu de mises en scène grandioses. Si on peut noter une vraie différence avec Code Geass, c'est vraiment cet aspect réaliste, plus versé dans l'histoire elle-même que dans sa présentation. On peut d'ailleurs parler de la mise en scène qui finalement est assez pauvre, il s'agit d'être proche d'un cadre réaliste donc sans tellement de faste mais des décisions qui changent le cours de la bataille. On pourrait dire qu'il n'y a pas cet aspect shonen présent dans Code Geass. L'atmosphère qui se crée alors peut sembler ennuyeuse et il y a beaucoup de choses à suivre mais je dirais qu'elle est plus romantique ou tragique peut-être, plus proche de celle d'un livre, le chara-design des personnages influe aussi sur cette vision, c'est un style un peu vieux avec des têtes caractéristiques d'un certain type d'animation de l'époque.

On peut parler de la musique aussi, absente pendant différentes parties de dialogues, on l'entend parfois dans les premiers épisodes et finalement la première saison mais ça va en s'améliorant, la musique revenant plus souvent et se mettant en phase avec l'action. Ce n'est pas n'importe quelles musiques non plus, ce sont les grands classiques de Dvorak, Beethoven, Mozart, etc... Lors des batailles, ça donne pas mal d'ampleur aux actions mais aussi lors de certains dialogues. Du coup, on regrette parfois son absence lors des autres dialogues, ça ramène un peu sur terre mais je me demande si ce n'est pas également voulu.

L'ambiance est finalement assez tragique, Reinhard veut conquérir l'univers mais au fond de lui, il est profondément triste, lyrique. Yang Wen-Li veut éviter de tuer et déteste la guerre mais il doit bien se battre, il en devient un peu cynique et dégage finalement aussi une certaine tristesse. Je dirais donc que l'ambiance est assez lourde (dans le sens sérieux), noire parfois, ce ne sont pas de simples jeux, ce sont des êtres qui affrontent leur destin, leur vie et qui souffrent. Cette ambiance, je pense qu'elle doit finalement être voulue également quelque part, la situation n'est pas forcément charmante et ça laisse une certaine impression mais je me dis aussi parfois qu'elle est un peu déprimante aussi, on ne voudrait pas être à la place de certains personnages, finalement, elle sert de contraste pour les actions de ceux qui émergent, qui redonnent espoir et qui luttent. C'est sérieux, c'est intelligent mais ça fait voir la noirceur de la réalité politique aussi.

Reinhard est comparable à Lelouch sur plusieurs points, lui aussi a un ami d'enfance qui ne partage pas forcément sa vision des choses mais ce n'est pas comme avec Suzaku, ils ne sont pas totalement opposés, ils sont fidèles l'un à l'autre et dans le même camp. Reinhard a aussi une sœur qu'il chérit plus que tout et dont il va se retrouver séparé. Reinhard réalise son ascension politiquement grâce à ses amiraux et à différents plans pour parvenir à s'emparer du trône de l'empereur et régner sur l'univers. Reinhard n'est pas Lelouch, il n'a pas de pouvoir spécial mais il est prêt à tout pour parvenir au sommet même si pour ça il doit se brûler les ailes. Lelouch dispose d'une meilleure mise en scène que Reinhard, les animes datent d'époques différentes et sont également de longueurs différentes, le rythme n'est pas le même non plus. Je dirais que je préfère tout de même Lelouch même si Reinhard n'a pas encore montré tout son potentiel.

Au final, je dirais qu'on peut voir ça comme un ancêtre au niveau stratégique et politique de Code Geass mais avec une atmosphère différente, plus grave et un ton plus sérieux, un rythme plus lent, plus mesuré et un niveau plus global encore car ici c'est tout l'univers qui est en jeu même si on n'en oit pas forcément les limites, l'homme a colonisé de nombreuses planètes. La nouvelle adaptation annoncée de l'histoire aura peut-être un aspect différent mais surtout des moyens plus comparables en matière de réalisation à ceux des animes actuels. Ici, on sent que la réalisation a un peu vieilli dans son ensemble. En fait, pour résumer l'ambiance totale, c'est une fresque de la conquête humaine et de son histoire, celle-ci se répétant, c'est un style grandiose mais dans l'idée donc pas vraiment dans la mise en scène et le background est détaillé à plusieurs reprises dans l'histoire, le personnage de Rudolf von Goldenbaum étant présenté comme l'incarnation d'un tyran sanguinaire, Reinhard devient lui aussi un despote mais il veut qu'il en soit autrement pour lui, il ne veut pas être entraîné dans la même fatalité, il combat le destin en quelque sorte et on se demande si l'histoire se répétera à nouveau, ce à quoi Yang Wen-Li qui voulait être historien fait écho.

Je pense que je pourrai juger l'anime vraiment à la fin tant tous les éléments sont des pièces s'emboitant mais c'est vraiment une œuvre intéressante, je ne la qualifierais pas d'entraînante, je ne crois pas que ce soit son but mais riche à beaucoup d'autres points de vue, cependant il est difficile d'arriver à entrer dedans, c'est pourquoi certains disent qu'elle ne peut être regardée avant un certain âge ou que par un certain public.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314650
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar phoenlx » sam. sept. 06, 2014 6:48 pm

A te lire j'ai vraiment l'impression que ça peut me plaire ( la touche sérieuse, le rapport à l'espace .. )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » sam. sept. 06, 2014 7:01 pm

C'est difficile à dire, j'ai une impression bizarre en regardant cet anime, d'un côté je me dis qu'il ne se passe pas grand chose, qu'on ne ressent pas grand chose (là je pense que ce sont les émotions qui parlent), de l'autre que c'est une fresque grandiose (là, c'est plus l'intellect qui prend du recul vis-à-vis des émotions et qui voit les choses plus globalement), c'est très étrange.

Si tu veux tenter de regarder quelques épisodes, il y a des vostfr sur youtube: https://www.youtube.com/watch?v=hQrgG5etdQQ

Les openings, d'ailleurs très lyriques, romantiques donnent une idée de ce qu'on peut ressentir mais vraiment après coup, c'est particulier. Le premier opening est très beau d'ailleurs mais on est dans une veine très différente des animes habituels, rien que l'usage de grands thèmes de la musique classique au sens large, ça donne un aspect fort différent.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314650
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar phoenlx » sam. sept. 06, 2014 7:56 pm

Je viens de voir l'épisode 1 et c'est en effet pour le moins ... Bizarre.
Je ne suis pas sûr d'aimer tellement ; Pourtant, il y a en effet deux beaux génériques ( surtout celui de fin, j'aime bien la petite chanson )
L'ambiance en effet très sérieuse m'a un peu plombé ma vision, j'aurais aimé plus d'émotions , je ne sais pas trop de quoi ça vient, je pense que c'est trop centré sur les batailles et encore, on peut à peine dire ça car dans cet épisode elles sont sans cesse évoques mais on ne voit quasiment rien , c'est plus des dialogues

Dialogues au passage trop rapides à mon goût et je me vois forcé de remettre sur le tapis le problème de la VO et de la VF bien que polémique car là pour le coup, la VO m'a profondément gêné à cause des sous-titres que je n'avais pas le temps de lire ( c'est malheureusement souvent le cas quand c'est des animes bavards, et c'est bien pour ça que je suis souvent plus à l'aise avec les VF ; bref .. )
L'ambiance musicale est intéressante ( du fait de la musique classique, moi j'aime en général ) mais toutes les scènes ne sont pas accompagnées par de la musique et ça donne une impression de plat. Au final, ce que je reproche c'est surtout la réalisation, trop classique, trop bateau, trop simple ( à des années lumières de certains effets de mise en scène subtils dans Code Geass par exemple )

Le chara design sans me choquer ne me transcende pas ( c'est incroyable à dire pour moi qui n'aimait pas les clamp à la base et qui trouvait au départ les persos de Code Geass trop filiformes, trop exagérés dans leurs formes, mais c'est finalement bien car on perçoit mieux les expressions des personnages, ça leur donne un côté humain. Ceux de The legend of Galactic heroes sont paradoxalement plus plats ; je peinais à m'intéresser à eux, leur charisme ne m'a pas sauté aux yeux. ça manque cruellement d'émotion, et je pense aussi que ça manque de persos féminins :mrgreen:
C'est bête à dire mais pour voir de plus en plus d'animes et bien que j'ai pu critiquer ça à une époque je m'aperçois qu'il faut vraiment une parité pour que je sois à l'aise, avec des moments d'émotion voire de romance qui compense un peu les scènes d'action plus masculines. Maintenant je juge là le premier épisode, ça va peut etre évoluer j'en sais rien ( je ne sais pas si je regarderai la suite car j'ai eu un peu de mal mais il y a aussi un certain potentiel à cette série je pense, le côté stratégie et s'ils s'attardent un peu plus à l'avenir sur les batailles, les vaisseaux, les planètes ; Là j'ai même pas eu le temps de vraiment apprécier les environnements car je passais mon temps à courir après les sous-titres, et on voit finalement peu de choses.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » sam. sept. 06, 2014 9:01 pm

Voilà, c'est ce que je disais, l'anime ne dégage pas directement d'émotions, on est un peu perdu vis-à-vis des codes classiques et ça donne cette impression de plat. C'est pour ça que je dis que c'est vraiment difficile d'arriver à entrer dans l'anime et même au stade où j'en suis, il y a encore ces reproches qui peuvent être faits.

Dans l'ensemble, l'histoire avance et la réalisation s'améliore avec les épisodes, les musiques par exemple que je trouvais en trop faible nombre au début deviennent plus fréquentes par la suite, les images s'améliorent un peu aussi, l'animation évolue également. L'anime ayant été diffusé sur 10 ans environ, on le voit évoluer petit à petit.

Le chara-design, je suis à peu près d'accord, j'ai un peu du mal avec aussi même si on s'y habitue, ça reste étrange. Concernant le peu de personnages féminins, c'est sans doute lié au fait que ce soit principalement de la politique et un contexte militaire dans une ambiance qui était plus celle des années 80-90, il y a plusieurs femmes qui apparaissent par la suite et qui jouent d'ailleurs des rôles d'importance mais elles se comportent de façon moins féminine compte tenu du contexte.

Le problème des sous-titres, j'admets l'avoir aussi donc pour ne pas avoir à m'arrêter, je ne lis pas toute las présentation des personnages même si parfois certains dialogues vont vite, j'aurais vraiment aimé pouvoir voir une VF, je pense que ça aurait pu aider pas mal mais malheureusement, l'anime n'est jamais sorti du Japon.

La réalisation est simple et vieillie (c'est indéniable), on a très peu de mise en scène, ça s'approche d'un aspect plus réaliste et je pense que ça fait partie d'une volonté de ne pas en faire plus, du coup, ça parait assez froid et banal. De ce côté, je suis d'accord et ça exclut un certain public, j'aime bien aussi les grandes mises en scène mais j'ai l'impression que l'anime ne s'adresse pas à son public pour le faire réagir immédiatement, ça entre dans un ensemble, dans une globalité. On ne voit pas grand chose, j'aurais bien aimé plus de développements au niveau de l'univers mais on se concentre vraiment sur les personnages et chacun a son utilité. De ce point de vue là, c'est une fresque historique mais ce n'est qu'après qu'on conçoit les choses ainsi. Étrangement, quand on regarde les épisodes, on ne ressent pas grand chose même si on suit avec attention et c'est en prenant du recul qu'on voit l'ensemble différemment.

Pour entrer dans l'histoire, il faut certainement un peu de perspicacité car il est vrai que les premiers épisodes ne sont pas forcément engageants vu qu'ils ne permettent pas de voir l'emboitement de toutes les pièces mais on perçoit un potentiel intéressant indéniablement. Après, 110 épisodes, c'est long et on peut vite avoir envie de délaisser l'histoire à cause de cet aspect vieilli et de la réalisation un peu simple et j'admets avoir encore un peu de mal avec le chara-design (étrangement, j'en ai vu des pires mais ça fonctionnait mieux niveau émotion) mais je crois que la globalité apporte un éclairage sur l'ensemble, comme un anime qui fonctionnerait à retardement bizarrement. Maintenant, je n'en suis qu'à la moitié, je ne sais pas encore comment ça va finir et je pense que la fin donnera aussi tout son sens au reste, voir si c'est réussi ou non.

Voilà, je pense que c'est un anime difficile à aborder, il faut entrer dedans et accepter aussi ce design des personnages un peu daté (caractéristique d'une certaine époque d'ailleurs). On peut aussi attendre la nouvelle adaptation annoncée, je pense qu'elle pourrait régler ce problème de chara-design et donner une meilleure réalisation mais ça fera peut-être passer l'histoire différemment. Je vais finir l'anime comme ça je pourrai comparer à cette nouvelle adaptation lorsque celle-ci sortira. Là, il y aura peut-être un côté plus émotionnel, je ne sais pas mais ici, c'est plus orienté intellectuel qu'émotionnel et j'ai l'impression que c'est l'intellect qui parle avec le recul quand je me remémore les événements qui sont intéressants et qui pourtant me paraissaient plus banals lorsque je regardais, c'est assez étrange. C'est plus une ambiance livresque je dirais, l'anime est tourné pratiquement comme un roman. Maintenant, je ne peux que t'approuver dans tes critiques, elles sont justes mais c'est vis-à-vis de ce qu'on attend de l’œuvre, ça m'a surpris aussi mais bizarrement ça me fait continuer maintenant, je pense que je pourrai vraiment juger à la fin si ce développement valait la peine si tout ça se met ensemble d'une bonne manière. C'est pour ça que je dis que ce n'est pas forcément à mettre entre toutes les mains, c'est particulier à plusieurs points de vue et je pense que le chara-design old school est l'un des reproches revenant le plus souvent. C'est un anime vraiment sérieux avec un ambiance assez grave comme je l'ai dit, difficile de dire s'il vaut mieux le regarder sur une longue période pour ne pas trop tomber dans l'ambiance lourde ou s'il vaut mieux avoir les événements bien en tête pour tout aborder dans sa globalité, l'intérêt étant surtout le destin tragique des protagonistes mais c'est de la tragédie au plus près de ce qu'elle a de réaliste, sans vraiment de mise en scène autour.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314650
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar phoenlx » sam. sept. 06, 2014 9:24 pm

pinaise je crois que c'est la première fois que je te vois tartiner Myrdred , Lelouch se serait il pris un pavé dans la tronche ? :lol:
Mais bon oui tu as décris la chose un peu comme je l'ai ressenti, après un seul épisode, c'est sûr que c'est peu ( je ne sais pas si j'aurai le courage d'aller au 110ème là lol )

Le chara design il me rappèle un peu des séries comme Lady oscar un peu ( c'est pas forcément désagréable, mais un peu plat ) cool sinon la réadaptation devrait être pas mal ; je pense que tous les défauts seront gommés
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » sam. sept. 06, 2014 9:38 pm

Tu me contamines avec tes pavés, ça ne peux pas continuer :lol:

C'est surtout que comme je suis en plein dans l'anime, il y a pas mal de choses à dire surtout sur le fait que c'est peu semblable à ce qu'on voit habituellement.

Le chara design il me rappèle un peu des séries comme Lady oscar un peu ( c'est pas forcément désagréable, mais un peu plat ) cool sinon la réadaptation devrait être pas mal ; je pense que tous les défauts seront gommés


Oui, voilà, je m'étais fait la même réflexion. En fait, j'ai surtout commencé pour l'histoire mais il faut aborder le bazar par le bon bout, c'est pas du tout comme Code Geass, c'est plus calme, moins rythmé, plus dans un rythme réel pour ainsi dire, a reprend pas mal de travers mais aussi de vertus de l'homme. Une nouvelle réalisation serait intéressante pour avoir un autre point de vue. L'absence de musique d'ailleurs à certains moments me fait apparaître à quel point la musique peut être importante pour un anime même dans des scènes banales pour la mise en scène. Ici, on est dans un optique un peu différente même si j'aurais préféré qu'ils prennent alors des morceaux classiques mais plus calmes (ils le font davantage par la suite mais il y a encore des scènes sans fond musical, c'est un peu dommage).

je ne sais pas si j'aurai le courage d'aller au 110ème là


La longueur peut assommer aussi, je me suis dit que je me lançais dans un sacré truc avec 110 épisodes, c'est pas entrainant mais différent, ça laisse une impression étrange. On peut aussi s'accorder un long délais pour le voir mais les événements se perdent un peu alors. Je ne sais pas combien ils feront d'épisodes pour la nouvelle adaptation, ce serait peut-être bien de parfois réduire certains passages mais comme tout vient d'un roman, je ne sais pas ce qui est écrit dans l'ensemble et ce qu'il faut vraiment garder.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » dim. sept. 07, 2014 12:43 am

Épisodes 61 à 65

Épisode 61: Yang Wen-Li est libéré par ses anciens hommes.

Épisode 62: Une opération est menée par Yang Wen-Li afin de capturer le Haut Commissaire de l'Empire.

Épisode 63: L'Empire attaque la base du Culte de la Terre, s'en suit un massacre pendant lequel Julian et ses complices prennent la fuite.

Épisode 64: Julian se rend sur Odin avec les troupes de l'Empire. Pendant ce temps, Reinhard déplace la capitale à Fezzan en vue d'une attaque.

Épisode 65: Yang Wen-Li établit sa base à El Facil, lieu de sa première victoire. L'Empire se met à sa poursuite.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » dim. sept. 07, 2014 10:17 pm

Épisodes 66 à 70

Épisode 66: Après avoir longuement hésité, Reinhard donne l'ordre de châtier l'Alliance et envoie ses amiraux en reconnaissance.

Épisode 67: Reinhard lance l'opération Ragnarök II visant à mettre fin au gouvernement de l'Alliance.

Épisode 68: Yang Wen-Li organise sa défense alors que les troupes de l'Empire approchent.

Épisode 69: Julian rejoint Yang Wen-Li alors que celui-ci décide d'un assaut sur la forteresse d'Iserlohn.

Épisode 70: Grâce à un stratagème, Yang Wen-Li reprend une nouvelle fois la forteresse d'Iserlohn à l'Empire.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » lun. sept. 08, 2014 5:53 pm

Épisodes 71 à 75

Épisode 71: L'Empire engage le combat avec les dernières forces de l'Alliance mais ceux-ci se montrent difficile à vaincre.

Épisode 72: Les troupes de l'Alliance en infériorité numérique tente de détruire le vaisseau de Reinhard mais elles sont encerclées et détruites. L'Empire rend hommage à l'amiral ennemi pour sa bravoure. Reinhard apprend également que la forteresse d'Iserlohn est tombée.

Épisode 73: L'Alliance disparait définitivement, Reinhard célèbre sa victoire dans la capitale.

Épisode 74: Yang Wen-Li organise sa défense sur Iserlohn mais l'attaque est reportée à cause d'un rapport inquiétant.

Épisode 75: Reinhard doit rendre son jugement sur une affaire concernant un des ses amiraux.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



Myrdred
La palestre
La palestre
Avatar du membre
Messages : 6587
Enregistré le : dim. nov. 22, 2009 10:05 pm
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar Myrdred » lun. sept. 08, 2014 11:11 pm

Épisodes 76 à 80

Épisode 76: Reinhard et ses hommes partent pour Iserlohn afin d'affronter Yang Wen-Li dans une ultime bataille.

Épisode 77: Un attentat a lieu sur Fezzan en l'absence de Reinhard, Oberstein et plusieurs amiraux sont blessés.

Épisode 78: La défense s'organise sur Iserlohn en attendant l'ennemi. Pendant ce temps, le Culte de la Terre élabore une tentative d'assassinat contre Yang Wen-Li.

Épisode 79: Une belle leçon de stratégie et une bataille intense. L'Empire laisse derrière lui un courageux amiral. Yang Wen-Li triomphe à nouveau mais ce n'est que provisoire.

Épisode 80: Reinhard est arrivé sur le champ de bataille, l'affrontement avec les troupes de Yang Wen-Li semble tourner en sa défaveur avec la perte d'un autre subordonné fidèle mais Reinhard réagit au dernier moment et parvient à maintenir la situation en place. La bataille pour Iserlohn continue.
Je préfère les trésors de mon esprit à toutes les richesses de la terre.

"...he had sacrificed much in pursuit of the Ultimate Truth... a permanent chair at the University of Covenant... a seat in the King's court... and, there was no denying it, his soul."


Obey Me !



phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 314650
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Ginga Eiyuu Densetsu (The legend of the galactic heroes)

Messagepar phoenlx » mar. sept. 09, 2014 10:28 am

tu dévores la série :shock:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Japanimation, Mangas (et diverses BD d'Asie) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité