Fullmetal Alchemist (premier anime)

Sujets sur les dessins animés, films d'animation et les mangas (et diverses BD asiatiques)
Ici sont abordés la japanimation au sens large et les sujets reliés : musiques d'animes, mangakas, etc. Plusieurs univers (ci-dessous) sont mis à l'honneur avec des grosses sections dédiées :
Chernabog
route de dvergr
route de dvergr
Avatar du membre
Messages : 7806
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Chernabog » sam. déc. 03, 2011 7:15 pm

Dans ce topic, on parlera de la toute première série d'animation, à l'histoire qui prend beaucoup de libertés par rapport au manga d'origine.

La seconde série d'animation, intitulée Brotherhood, suit plus fidèlement le manga. Le topic de cette série est ici : viewtopic.php?f=6&t=6167


Il me parait plus judicieux de bien séparer les deux afin d'éviter les spoilers sur l'une ou l'autre.



(attention, ma critique commence maintenant et c'est fort possible que je spoile un peu mais pas beaucoup et surtout sur la première série, je vais éviter de spoiler sur le manga/brotherhood)


La première série de FMA a été diffusée pendant un an (du 3 octobre 2003 au 4 octobre 2004).

Comme dit ci-dessous, elle prend beaucoup de libertés par rapport au manga (et est souvent dénigrée par des fanatiques abrutis du manga pour cela :roll: ). En effet, le rhytme de parution était bien plus lent (même problème que pour de nombreux manga dont Saint Seiya).

Pour contourner le problème, il fut décidé (l'anime prenant définitivement ses distances avec le manga à partir de l'épisode 26 mais pas mal de libertés pouvaient déja être constaté avant) de créer une toute nouvelle histoire ayant sa propre conclusion, tout ça avec les éléments de base du manga (l'histoire des deux héros, les 3 premier homonculus etc...).


C'est pour ma part tout l'interet et le charme de cette version car pour ma part, j'ai d'abord lu les 27 tomes du manga avant de la voir. Du coup, j'étais malgré tout impatient de voir les épisodes à chaque fois malgré tout car découvant la nouvelle histoire !


Vient alors la question à 2 milliard d'euros : quelle version de l'histoire je préfère ?


Très franchement, je ne sais pas. Les deux ont leurs charmes, il y a des choses que je préfère chez l'une d'autres chez l'autre. J'ai pour ma part préféré le traitement des homonculus dans le premier anime car ils sont tous bien développés (là où le manga en met plusieurs de côté pour se concentrer sur quelques uns, ce qui est un peu dommage) mais je préfère la bataille finale du manga, celle de l'anime (je met exprès de côté le film qui est la vraie conclusion) étant un peu expédié (notamment le faux combat Mustang/Bradley ou la rebellion dirigé par Armstrong qui ne sert finalement.. bah à rien en fait :( )



Ceci étant dit, je vais me concenter sur la série en elle-même et cesser au maximum les comparaisons car ça n'a finalement peu d'intéret (le charme étant justement les différences).

Nos deux personnages principaux, Edward et Alphonse, sont aussi attachants que dans le manga (ah flûte je compare encore :lol: ). Leurs aventures, tragiques à souhait, captivent le spectateur et on ne s'ennuie jamais durant ce qui ressemble à une quête initiatique (Edward quittant le stade de l'enfance pour progressivement devenir un adulte). La naieveté d'Alphonse est parfois un peu énervante mais le personnage est suffisamment interessant pour qu'on oublie vite ce menu défaut.

La force de FMA réside dans la multitude de personnages charismatiques qu'il propose et cette première série d'animation ne décoit pas !

Que ce soit pour l'ambigue Roy Mustang, l'excentrique Colonel Armstrong, l'excentrique mais attachant Maes Hugues ou encore la mystérieuse Hawkeye pour ne citer que l'armée, chacun une personnalité et charme qui lui est propre.

Les méchants ne sont pas en reste. Comme je l'ai dit, je préfère le traitement des homonculus dans cette version. Ils ont ici tous une histoire bien distincte et si certains sont des pourritures jusqu'au bout (comme Envy), d'autres parviennent à la fin à plus ou moins nous émouvoir (Greed dans ses derniers instants, Lust qui renoue progressivement avec son "humanité passée" ou encore Wrath qui malgré sa nature reste malgré tout un enfant).

Il faut dire que l'idée d'en avoir fait des restes de transmutations humaines ratées (c'est différent dans le manga) est très bien trouvée de la part du scénariste et est parfaitement exploitée, notamment pour Sloth qui troublera nos héros d'une bien cruelle manière.

L'ambiguité sur Bradley est également très bien géré jusqu'au bout... (j'en dis pas plus 8-) )

On a aussi à côté de vértiables psychopates comme Kimbly (personnage que j'adorais déja dans le manga !) et Shô Tucker qui est juste dérangant à souhait... :?

Sans oublier d'autres adversaires plus nuancés comme Scar bien sûr qui est un personnage vraiment interessant et charismatiques car toujours sur la corde qui sépare le bien et le mal.


Le drame est omniprésent dans la série et plusieurs moment sont à jamais marquants : la transformation puis la mise à mort de Nina :( , l'enterrement de Hugues :pleure: , la révélation sur le bébé de Rose (ou comment sous-entendre avec pudeur et élégance un viol, vraiment chapeau aux scénaristes) etc...

Cela dit, l'humour est également très présent, que ce soit pour les légendaires crises de colères d'Edward ou les figurants de l'armée (j'ai adoré l'épisode consacré sur eux :lol: ). Les flash-backs sont également pourvus d'un fort sentiment de nostalgie (comment ne pas trouver craquant ces deux petits gamins qui jouent innocement dans la campagne :P )



Autre point parfaitement réussi : la musique ! Les OSTs contiennent de purs joyeux dont le plus étincelants est bien entendu le magnique Bratja (souvent batardement appella Brothers...), thème principal chanté en russe par une soliste et un choeur d'enfants. C'est beau à en pleurer ! :love: :D

http://www.youtube.com/watch?v=xl84U-NkXyg


Côté génériques, je suis particulièrement fan du second ending. Le troisième ending par contre est quand même bizarre (la chanson est bien, mais les images euh... drôle de délire ^^)



Graphiquement, ce n'est pas forcément très original mais ça a quand même un sacré charme ! Et l'animation est juste parfaite !



Côté VF, c'est certainement l'une des plus réussis que j'ai entendu sur un anime. Quasiment tous les personnages principaux sont interprétés à la perfection, mention spéciale à Cyrille Monge qui est juste PARFAIT sur Hugues ! :love: Mais tous les autres sont également très bons, Arthur Pestel, Audrey Pic, Martial Leminoux et Benoît Allemane en tête :D Sans oublier, côté méchant, Antoine Tomé sur Scar ou la voix sensuelle de Suzanne Sindberg sans oublier le Tucker glauque de Bruno Magne ou le Greed fourbe de Thierry Kazazian (d'ailleurs, ce comédien est génal ! Il double plein de personnages dans la série en leur donnant chacun une voix totalement différente et parfaitement approprié ! :o )



Je pourrais encore parler longtemps de FMA tellement l'univers est riche mais là je cale...


Ah oui, au sujet du film Conqueror of Shambala. Il est excellent et offre une conclusion certes un peu amère mais finalement logique (le famaux échange équivalent, les frère Elric ont du payé le prix pour rester ensemble).

Le seul défaut concerne la VF qui n'a malhereusement pas repris toutes les voix pour les personnages secondaires (le plus dérangant étant Hohenheim). Mais heureusement, les principaux comédiens sont là et toujours aussi excellents.



Bref, la première série d'animation de FMA est un de mes récents coup de coeur avec Code Geass et son succés est pleinement mérité !

Kenshin
Labyrinthe du Minotaure
Labyrinthe du Minotaure
Avatar du membre
Messages : 4346
Enregistré le : jeu. sept. 22, 2011 10:52 pm
Localisation : L'Enfer

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Kenshin » sam. déc. 03, 2011 8:37 pm

J'ai regardé les 2 series FMA & FMA Brotherhood et j'ai aimé les 2 versions,les 2 series sont d'excellente qualité.
"C'est le genre de type qui boirait un bidon d'essence pour pouvoir pisser sur ton feux de camp"

Hell-And-Apocalypse.Games.over-blog.com.

Image

Chernabog
route de dvergr
route de dvergr
Avatar du membre
Messages : 7806
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Chernabog » sam. déc. 03, 2011 8:49 pm

J'ai pas encore vu Brotherhood (j'attends de voir si les prendre en Blu-Ray vaudra le coup ou non) mais oui, les deux versions de l'histoire sont très bonnes et très complémentaires au final. :)

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 309883
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar phoenlx » sam. déc. 03, 2011 8:52 pm

ça fait partie des séries que j'ai aussi sur le feu, depuis le temps que je veux la voir
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Chernabog
route de dvergr
route de dvergr
Avatar du membre
Messages : 7806
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Chernabog » ven. mars 09, 2012 11:09 pm

J'ai déja parlé plus haut de la chanson Bratja, véritable petite perle auditive devenu indossiable de la série.


Je suis tombé par hasard sur ce fandub en français et... purée, j'aurais jamais cru être à ce point fan d'un fandub !! :




Tout est là, belle voix, adaptation des paroles réussis (même si les auteurs confessent avoir été obliger de travailler à partir d'une version en anglais), même l'arrangement musical quoi qu'un peu rudimentaire fonctionne ! Seul le mixage approximatif vient quelque entacher ce travail pourtant très réjouissant


Egalement tombé sur cet autre fandub, très réussi également (la chanteuse à une voix magnifique !) qui est malheuresement déservi par la mauvaise qualité de l'entregistrement :





Vraiment content de pouvoir rédécouvrir ce morceau sous d'autres angles de qualités !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 309883
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar phoenlx » ven. mars 09, 2012 11:14 pm

c'est très beau ( je ne connais pas cette série ça me donne envie de la voir ) ils ont adapté le générique japonais c'est ça ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Chernabog
route de dvergr
route de dvergr
Avatar du membre
Messages : 7806
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Chernabog » ven. mars 09, 2012 11:27 pm

Non, Bratja ("frère" en russe) est une insert-song parfois utilisée dans la série. :wink:

La version originale est celle-ci :


Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » dim. août 19, 2012 11:02 pm

Alors, je commence mon visionnage de la première série Fullmetal Alchemist avec l'intégrale DVD (il n'existe pas d'édition Blu-Ray, sauf pour le film).

Image

Episode 1: Défier le Soleil

L'Histoire

Février 1910. Village de Resembool.

Deux jeunes garçons, Edward Elric (11 ans) et Alphonse Elric (10 ans) utilisent l'alchimie pour ramener leur mère à la vie. L'expérience dérape et Edward sort mutilé de cette épreuve, perdant son bras et sa jambe, tandis qu'Alphonse a tout simplement disparu. La créature issue de leur tentative de transmutation humaine n'a rien d'humain, laissant Edward profondément choqué.

Quatre ans plus tard, Edward est devenu un alchimiste itinérant, voyageant à travers le monde avec une armure semblant être son frère Alphonse.

Après avoir traversé un vaste désert, les deux frères arrivent à la ville de Liore, à la frontière orientale d'Amestris. Une ville perdue en plein désert mais vivant dans l'aisance depuis quelques années. Liore doit sa condition actuelle à l'apparition d'un envoyé de dieu, le père Cornello, fondateur de l'église du letoïsme qui pratique le rythe du dieu du soleil Leto.

Cornello organise des manifestations publiques au cours desquelles il réalise des miracles pour ses fidèles. Mais les frères Elric réalisent que Cornello se sert de l'alchimie. Seulement, il outrepasse la règle fondamentale de l'échange équivalent qui veut qu'une chose ne puisse être acquise qu'au sacrifice d'une chose de même valeur.

Cherchant à en savoir davantage, Edward et Alphonse se rapprochent de la jeune Rosé, une fervente croyante à qui Cornello a redonné la foi et l'espoir suite à la mort tragique de son petit-ami. Elle vit désormais dans l'espoir que ses efforts et sa dévotion soient reconnus par le dieu Leto et qu'un miracle se produise en retour, ramenant son petit-ami à la vie.

Seulement Edward ne croit pas aux miracles et encore moins à la résurrection des morts. Scientifique, il sait que les morts ne peuvent pas revenir à la vie. Il en a lui-même fait l'expérience.



Commentaires

Cette première adaptation de Fullmetal Alchemist diffère assez de la seconde. Ici, la série prend davantage le temps de présenter l'action et d'introduire les personnages, amenant les révélations au fur et à mesure.

Nous ne connaissons pas vraiment les héros et nous sommes donc placés à travers la perspective de Rosé qui découvre peu à peu la malédiction des deux héros qui sont naturellement pris au début pour des envoyés du diable.

L'opposition entre la science et la religion est toujours présente, mais l'épisode prend davantage le temps de développer le personnage de Rosé et sa dévotion, là où la seconde série allait davantage à l'essentiel (avec toutefois un très bon résultat).

Le père Cornello est également présenté comme un saint au début, ne laissant pas transparaître sa véritable nature avide et manipulatrice. Contrairement à la seconde série toujours, il ne cache pas le fait qu'il se sert de la pierre philosophale pour réaliser ses miracles, mais que les habitants ont malgré tout besoin de lui et du pouvoir de la pierre (ce qui est prouvé à travers le personnage de Rosé qui, même après avoir appris la vérité sur le pouvoir de la pierre, continue de croire en Cornello pour les miracles qu'il a accompli).

A part ce déroulement un peu différent, ce qui m'a marqué, c'est combien la mise en scène est différente entre les deux séries, mais tout aussi riches l'une que l'autre. Prenant davantage son temps, la première série se permet d'improviser pas mal et ça influence grandement la manière dont certains éléments sont amenés.

L'animation est quant à elle plus ancienne que celle de Brotherhood, mais elle reste de qualité avec un travail véritablement soigné et une belle esthétique visuelle.

Enfin, un gros point positif pour la musique. Je trouvais déjà les thèmes de la seconde série très convaincants (mais moins marquants, se fondant davantage dans l'action), mais là je trouve la bande originale tout simplement sublime avec des thèmes vraiment marquants. Au final, deux identités musicales très différentes mais toutes deux très réussies, même si j'ai une préférence pour celle de cette première série.

En ce qui concerne le doublage, quel plaisir de retrouver les excellentes Romi Park (Edward Elric) et Rie Kugimiya (Alphonse Elric) qui officiaient déjà sur cette première série six ans avant de reprendre leurs rôles phares pour Brotherhood.

En tout cas, moi qui craignait une première adaptation qui traîne davantage en longueur, quelle agréable surprise de voir que l'équipe de la série a réussi à développer des situations qui enrichissent davantage l'intrigue au lieu de créer des longueurs (qui ne se rappelle pas de ces interminables dialogues sortis de nulle part et coupant net l'action dans Dragon Ball Z ?).

PS: Ah oui, quand même, j'aime pas du tout l'opening. Sur ce point, la seconde série s'en sort beaucoup mieux.
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » lun. août 20, 2012 12:55 am

Episode 2: Le Corps d'un Condamné

L'Histoire

Désormais au courant que les miracles de Cornello sont liés à l'alchimie et à la pierre philosophale, Rosé commence à douter. Pour rétablir sa foi, Cornello lui montre son fiancé revenu à la vie, mais le corps de ce dernier n'est pas encore pleinement rétabli et elle ne peut le voir qu'à travers un rideau.

Cornello appelle ses fidèles à arrêter les frères Elric sous prétexte qu'ils ont attenté à sa vie. Edward tente de convaincre les habitants de l'imposture, mais Rosé le contredit en attestant des miracles de Cornello. Comme, aux yeux des néophytes, l'alchimie de Cornello passe réellement pour des miracles, les deux frères sont capturés.

En prison, Edward reçoit la visite de Rosé. La voyant toujours envahie par le doute, il lui répète que les morts ne peuvent revenir à la vie et lui d'aller regarder la vérité de ses propres yeux.

Pendant ce temps, Alphonse réussit à s'échapper et à mettre en place un plan pour révéler l'imposture de Cornello aux habitants.


Commentaires

Le déroulement de cet épisode est encore une fois assez différent de Brotherhood, développant davantage les situations, notamment la main-mise de Cornello sur la ville de Liore et les doutes grandissants de Rosé qui la plongent progressivement dans le désespoir.

Un dialogue très beau sur la fin de l'épisode résume magnifiquement la situation:

"-Cornello nous avait rendu l'espoir. Tu nous l'as repris. Grâce à lui, nous pensions pouvoir tout faire, même ramener les morts. Nous ne sommes plus qu'un village perdu.
-Selon toi, j'aurais dû tout laisser comme avant ?"


La raison d'être de la religion est parce que l'homme craint la mort et qu'il a envie de se rassurer sur l'existence d'un au-delà. Aussi longtemps qu'on lui offre cet espoir, il est prêt à croire. La fin de l'épisode illustre bien cette faiblesse de l'être humain lorsqu'un faux Cornello (en réalité l'homunculus Envy qui a pris son apparence) réussit de nouveau à tromper les habitants, à l'exception de Rosé.

Pour le reste, les événements sont amenés différemment par rapport à Brotherhood, mais de manière toujours convaincante.

L'animation est toujours de qualité pour l'époque (2003) et les musiques me plaisent décidément beaucoup.

Bref, pour le moment, une série qui n'a franchement pas à pâlir de la comparaison avec Brotherhood, l'adaptation plus récente et plus fidèle au manga original. Cette première série partait de toute façon sur l'idée qu'elle finirait par rattraper le rythme de parution du manga original, d'où des épisodes au déroulement plus long (et, plus tard, une direction totalement inédite pour l'histoire à partir d'un certain stade).

Force est d'admettre qu'elle s'en sort royalement à ce niveau, n'hésitant pas à prendre des libertés tout en respectant l'esprit originel pour un résultat à la hauteur des espérances !
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Chernabog
route de dvergr
route de dvergr
Avatar du membre
Messages : 7806
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Chernabog » lun. août 20, 2012 2:54 pm

Je n'ai pas encore vu Brotherhood mais oui d'après ce qu'on m'a dit les musiques y sont moins bonnes que pour la première série et ça ne m'étonne guère vu qu'elles sont en effet G-E-N-I-A-L-E-S ! Je ne sais pas si tu as eu l'occasion d'entendre la chanson Bratja mais elle est juste à fendre l'âme.

Au niveau des génériques, oui c'est vrai qu'ils ne sont pas tous réussis par contre mais certains sortent quand même du lot (notamment le magnifique second ending).

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » lun. août 20, 2012 6:27 pm

Episode 3: Maman...

L'Histoire

Edward et Alphonse Elric sont les fils de Hohenheim, alchimiste de renom qui les abandonna avec leur mère quand ils étaient encore enfants. Depuis, les deux frères vivent des jours paisibles dans leur village natal de Resembool en compagnie de leur mère et de leur amie d'enfance Winry Rockbell. Ils se prennent d'intérêt pour l'alchimie, étudiant les livres de leur père.

Mais leur enfance va prendre fin subitement. La guerre entre Amestris et Ishbal éclatent et de nombreux habitants de Resembool sont envoyés au front. Les parents de Winry sont appelés en tant que chirurgiens. Ils n'en reviendront pas.

Quelques temps plus tard, c'est la propre mère des deux frères, Trisha Elric, qui décède des suites d'une longue maladie. Hohenheim n'est pas reparu. Seuls au monde et réalisant qu'ils ne peuvent plus compter que sur eux-même, Edward et Alphonse décident de braver l'un des grands tabous de l'alchimie, la transmutation humaine, afin de ramener leur mère. Ils en paient le prix fort.

Le corps de Alphonse a disparu et son âme ne réside à présent plus que dans une armure grâce à l'alchimie d'Edward. Ce dernier a perdu deux de ses membres au cours de l'expérience et beaucoup de sang. Sauvé et recueilli par Pinako et Winry, Edward reçoit la visite du colonel Roy Mustang, alchimiste d'état à la recherche de Hohenheim. Les militaires sont mal vus à Resembool depuis la guerre avec les nombreuses vies détruites et les massacres perpétrés par l'armée.

Néanmoins, cette rencontre décide Edward a se faire greffer des automails (membres mécaniques) pour remplacer les membres qu'il a perdu et de suivre une rééducation acharnée en vue de devenir alchimiste d'état. Il espère ainsi avoir accès à davantage de connaissances sur l'alchimie en vue de trouver un moyen de récupérer son corps et celui d'Alphonse.

L'heure du départ arrivée, Edward et Alphonse brûlent leur maison natale afin de ne plus se retourner. S'ils veulent récupérer un jour ce qu'ils ont perdu, leur détermination ne doit pas fléchir. C'est le prix à payer pour racheter leurs fautes, leur châtiment de jeunes pêcheurs.



Commentaires

Un épisode tout simplement magnifique et plein d'émotion et de poésie ! Les origines des frères Elric sont ici plus sublimes que jamais !

Brotherhood avait fait également un excellent boulot sur cette intrigue, mais je trouve la présente version encore plus forte. Là où Brotherhood évoquait certains événements par les dialogues, ici on nous montre les scènes en question et cela donne un développement beaucoup plus approfondi aux personnages avec des émotions encore plus fortes.

C'est un point positif récurrent aux deux séries mais on ne le notera jamais assez, il y a un boulot tout simplement extraordinaire qui est fait sur l'écriture des personnages.

Edward, notamment, est d'une force vraiment incroyable. La manière dont ce jeune enfant prend conscience de problèmes d'adultes (le départ de son père, la maladie qui emporte progressivement sa mère) est juste brillamment retranscrite avec une finesse rare dans les dialogues, de même que sa colère et sa révolte à l'égard du destin et, ultimement, sa résolution à prendre lui-même les choses en main. Tout cela est brillamment retranscrit !

La personnalité d'Alphonse n'est pas en reste, passant d'un enfant innocent et naïf à une entité véritablement triste dont la compréhension du monde change radicalement.

Vous l'aurez compris, ce flash-back sur l'enfance des deux héros est une histoire très triste et vraiment sombre. On comprend mieux d'où viennent les frères Elric, ce qu'ils ont vécu, et la manière dont ils ont su encaisser un traumatisme d'enfance pareil pour renforcer leur détermination leur confère une force vraiment incroyable en tant que personnages.

Le boulot effectué sur cet épisode est tout simplement incroyable ! Tout est nickel: réalisation parfaitement maîtrisée, animation de qualité pour l'époque et qui tient encore la route, scénario absolument incroyable, et les musiques... Ah là là, une pure merveille ! :love:

Un épisode de très grande qualité et incontournable pour les fans de la série qui met vite la barre très haut pour cette première série qui n'a décidément pas à pâlir de la comparaison avec Brotherhood. Si elle suit la même histoire, elle le fait différemment et elle possède de vraies qualités de son propre mérite.

Ce n'est donc pas, comme on aurait pu le craindre, une série qui aurait perdu en intérêt avec l'arrivée de la seconde série Brotherhood. A voir si elle continuera à maintenir ce niveau de qualité tout du long, mais la série a vraiment de quoi surprendre.

PS: La chanson de la scène finale, une merveille ! :love:

"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » lun. août 20, 2012 7:43 pm

Episode 4: Trafiquant d'âmes

L'Histoire

Edward et Alphonse Elric quittent leur village natal de Resembool pour se rendre à Central où Edward compte devenir alchimiste d'état. En attendant leur train, ils entendent parler d'un alchimiste nommé Mahjal, une connaissance de leur père Hohenheim, qui vit dans un village environnant.

En arrivant au village, les frères Elric apprennent qu'une femme censée être morte revient hanter le village, faisant des victimes parmi les habitants. Ne croyant pas aux fantômes, Edward commence à se demander si la transmutation humaine n'est vraiment qu'un mythe et il cherche à en savoir davantage sur ce revenant.


Commentaires

Cet épisode comporte le même problème que nombre d'autres épisodes fillers, à savoir qu'il n'a ni la saveur ni l'originalité des épisodes directement repris des mangas originaux.

Malgré une ambiance mystérieuse réussie, l'intrigue est prévisible et il n'y a rien dans cet épisode qu'on n'ait pas vu dans d'autres histoires fantastiques. Les personnages inédits sont sans saveur et on se demande un peu ce que les frères Elric foutent là. Cet épisode explique juste pourquoi Edward avait l'impression d'avoir déjà rencontré l'homunculus Lust dans le premier épisode.

Ca reste correct et ça passe le temps, mais j'espère qu'il n'y aura pas trop d'épisodes de la sorte ou, du moins, qu'ils seront plus réussis. Pour l'heure, c'est le seul épisode des deux séries que je trouve un peu faible (le reste des épisodes étant jusque là excellents) mais bon, on a déjà connu pire comme épisodes fillers, et de loin.

La bonne surprise, c'est que le flash-back sur les débuts des frères Elric continuent et ça semble bien parti pour durer jusqu'à ce que Edward ait acquis son titre d'alchimiste d'état. Brotherhood ne s'attardait pas autant sur cette période, mettant juste des flash-back sur les scènes les plus importantes afin de ne pas nuire au rythme ou à la fluidité de l'intrigue principale.

Ca me fait un peu penser au manga Berserk avec son introduction située dans le présent pour ensuite se taper un long flash-back dans le passé censé amener à ces événements.
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » lun. août 20, 2012 10:03 pm

Episode 5: L'Homme au Bras Bionique

L'Histoire

Les frères Elric s'apprêtent à prendre le train à direction de Central, la capital d'Amestris. Le colonel Roy Mustang insiste pour qu'ils prennent le train précédent pour une raison obscure.

A bord du train se trouvent le général Hakuro et sa famille. Plusieurs militaires sous la direction du colonel Maes Hughes sont présents pour le protéger, mais le colonel semble plus intéressé à discuter de sa femme enceinte à qui veut l'entendre.

C'est alors qu'un groupe de terroristes prend d'assaut le train et les passagers en otage. Les frères Elric sont forcés de coopérer avec l'armée pour les mettre hors d'état de nuire.


Commentaires

Un nouvel épisode filler situé dans le passé qui sert surtout à introduire le personnage de Maes Hugues et de revoir le colonel Roy Mustang dont le caractère manipulateur se dévoile clairement. Celui-ci a droit à une impressionnante démonstration de pouvoir sur la fin, mais on est loin des grands affrontements des deux premiers épisodes ou de Brotherhood.

A part ça, les défauts sont un peu les mêmes que dans l'épisode précédent (lui aussi un filler): l'intrigue ne contient aucun propos philosophique, il n'y a aucun enjeu d'ordre politique non plus (bizarre pour ce genre d'intrigue), les méchants servent à rien, et on se demande un peu ce que les frères Elric foutent là (enfin, on le sait, ils ne devaient même pas être dans le train à la base :lol: ).

Reste une intrigue sympathique, bien que totalement anecdotique, qui sert de prétexte pour permettre à Edward de passer l'examen d'entrée d'alchimiste d'état en dépit de son jeune âge (c'est vrai que ce genre d'élément a été totalement éludé dans Brotherhood, mais bon c'était pas forcément indispensable).
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Chernabog
route de dvergr
route de dvergr
Avatar du membre
Messages : 7806
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Chernabog » lun. août 20, 2012 10:45 pm

Ah non tu dois te tromper, l'intrigue du train est bel et bien présente dans le manga, ce n'est pas un filler.

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » lun. août 20, 2012 11:20 pm

Pas encore lu le manga, je me base sur Brotherhood en fait.


Episode 6: L'Examen d'Entrée

L'Histoire

Edward et Alphonse Elric décident de passer l'examen d'alchimiste d'état. Pour se préparer, le colonel Roy Mustang les envoie étudier chez Shou Tucker, un alchimiste d'état spécialisé dans les chimères. Ils sont ainsi accueillis par Tucker, sa fille Nina et leur chien Alexander.

Edward et Alphonse s'attachent vite à Nina et à Alexander, jouant avec eux durant leur temps libre. Maes Hughes les invite à célébrer l'anniversaire d'Edward chez lui avec sa femme Gracia. Au cours de la fête, cette dernière, enceinte, est prise de contractions et accouche en catastrophe. A cette occasion, Edward découvre accidentellement qu'il est capable d'utiliser l'alchimie sans recourir à un cercle de transmutation.

Le jour de l'examen, Edward et Alphonse se présentent au milieu d'autres candidats. Seul l'un d'entre eux deviendra un alchimiste d'état.


Commentaires

Un épisode qui adapte plusieurs intrigues en une seule: l'affaire Shou Tucker, l'intrigue de l'accouchement (qui se déroule bien plus tard dans Brotherhood), et surtout l'examen d'entrée des alchimistes d'état. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'épisode fait un boulot formidable à tout faire cohabiter, le tout s'emboite bien et on peut même dire mieux que dans Brotherhood.

Dans Brotherhood, il n'y avait pas vraiment de raison qui poussait les Elric à étudier chez Shou Tucker et ils sont partis sans avoir appris grand chose. Ici, le fait qu'ils préparent l'examen d'entrée des alchimistes d'état chez lui, partageant le quotidien de sa famille et suivant ses conseils, renforce clairement la relation entre ces personnages qui devient ici quasi-familiale.

Pareil pour l'intrigue de l'accouchement. Dans Brotherhood, cela survenait à des personnages secondaires et ça sortait un peu de nulle part (je l'avais même fait remarquer dans mon avis). L'épisode se situant dans le passé, les scénaristes de la série ont modifié cet événement pour qu'il concerne Maes Hughes et sa femme Gracia (des personnages plus importants): nous assistons à la naissance de la petite Elicia dont Maes va devenir complètement papa gaga. Le fait que les frères Elric soient présents rend aussi plus forts les liens d'amitié entre les deux familles.

Enfin, l'intrigue de l'examen qui avait été réduit à une simple scène assez banale dans Brotherhood. Ici, on a davantage l'impression que ça ressemble à un examen, avec d'autres candidats (plus âgés) et plusieurs épreuves.

Le grand thème de cet épisode est donc celui de la famille: les deux frères se reconstruisent une famille auprès de leurs hôtes, et notamment de Nina, ils assistent à la naissance de la fille d'un couple d'amis, et les deux frères passent leurs examens d'étude.

L'ensemble est cohérent et tout fonctionne magnifiquement bien ensemble, peut-être même mieux que séparément (ce qui était le cas dans Brotherhood qui était pourtant déjà vraiment très bon), avec des enjeux personnels plus marqués (on sent les Elric plus investis personnellement).

A noter aussi une autre différence notable entre les deux séries, mais qui joue cette fois plutôt en faveur de Brotherhood (du moins de mon point de vue). Ici, on sait comment Edward découvre un peu par accident qu'il est capable d'utiliser l'alchimie sans cercle de transmutation. Dans Brotherhood, il le savait de manière idée dès l'instant où il a vu la vérité et c'est grâce à cela qu'il est capable de ramener l'âme d'Alphonse et de la lier à l'armure.

Mais dans l'ensemble, c'est un très bon épisode qui fait un boulot formidable à lier toutes ces intrigues entre elles. Toutefois, si la série est aussi sombre que Brotherhood, ce bonheur n'est pas voué à durer longtemps.
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » mar. août 21, 2012 12:42 am

Episode 7: Le Cri de la Chimère

L'Histoire

Edward Elric est devenu alchimiste d'état sous le titre de Fullmetal Alchemist. Il fête cela avec son frère Alphonse, Shou Tucker et Nina. Nina rédige une lettre pour l'envoyer à sa mère, séparée de Tucker depuis deux ans, juste avant que son mari ne soit devenu alchimiste d'état.

Tucker a acquis ce statut au prix de nombreux efforts, gagnant ainsi un certain revenu et un niveau de vie confortable, mais il risque de tout perdre lors de la prochaine évaluation annuelle si ses résultats ne sont pas suffisamment convaincant.

En découvrant la lettre de Nina brûlée, Edward réalise que Shou Tucker n'envoie pas le courrier de Nina à sa mère et, assailli par un doute horrible, il cherche à en savoir davantage sur la fameuse chimère parlant le langage humain que Tucker a crée deux ans plus tôt... pour découvrir que les détails concernant celle-ci ont été classées secret d'état.

Le général Basque Grand, qui a vu d'un mauvais la récente ascension de Roy Mustang au sein de l'armée grâce à la réussite de son protégé Edward Elric, met la pression sur Tucker pour que celui-ci réalse une nouvelle chimère, quoiqu'il en coûte, afin de reconquérir son prestige.

Craignant le pire, Edward et Alphonse s'infiltrent dans la demeure de Shou Tucker pour découvrir la vérité cachée derrière ses chimères.


Commentaires

Comme son homologue de Brotherhood, cet épisode traite des dérives de la science lorsque celle-ci franchit les limites éthiques et expérimente sur des humains.

La différence étant que, cette fois, Edward a déjà réalisé la vérité sur les chimères de Tucker lorsqu'il entre dans le laboratoire et c'en est d'autant plus déchirant pour lui qu'il les considérait tous comme une seconde famille. Il se lamente de son impuissance pour ne pas avoir réussi à sauver Nina et Alexander et il se sent trahi par Shou Tucker qui a commis les mêmes erreurs que lui en pleine connaissance de cause et sans exprimer le moindre regret.

Très sombre, cet épisode donne aussi une autre dimension à cette histoire en la traitant également du point de vue des luttes de pouvoirs au sein de l'armée. L'ascension de Roy Mustang et de son protégé Edward Elric sont mal perçus par les rivaux de Mustang. Le bienfaiteur de Shou Tucker, le général Basque Grand, se pose comme un rival intéressant, avide de pouvoir et prêt à se servir d'autrui pour y parvenir (et suffisamment fourbe et lâche pour sacrifier d'autres personnes afin de se protéger).

Cela rend d'autant plus légitimes les intentions de Roy Mustang de s'emparer du pouvoir et de devenir le Fuhrer pour changer ce système corrompu et le monde.

A noter que si la fin de l'épisode se déroule un peu différemment de Brotherhood, elle reste tout aussi noire et désespérée et les dernières minutes sont vraiment déchirantes.

De manière plus générale, cet épisode en profite aussi pour lancer plusieurs intrigues qui seront traitées par la suite. Roy Mustang et ses hommes enquêtent ainsi sur un mystérieux tueur en série assassinant des femmes dans les rues de Central, une intrigue totalement absente de la seconde série. Et d'autres personnages qui tiendront des rôles importants par la suite font leur apparition remarquée.
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » mar. août 21, 2012 10:02 am

Il y a quand même une question que je me pose. Les homunculus devraient logiquement être au nombre de sept, comme les péchés capitaux: Lust (la luxure), Gluttony (la gourmandise), Envy (l'envie), Greed (la cupidité), Wrath (la colère), Sloth (la paresse) et Pride (l'orgueil).

Les cinq premiers sont formellement apparus dans Brotherhood à l'épisode 14 qui, apparemment, serait le stade où l'histoire de la première série divergeait radicalement du manga original, et Sloth avait eu droit à une courte apparition.

Il reste Pride. Si à ce stade, il n'a pas été introduit dans le manga original, ça veut dire que la première série l'a soit ignoré, soit qu'elle a crée un autre personnage à la place.

Mais le péché de l'orgueil est souvent rattaché à Lucifer et, dans l'imaginaire, Lucifer est souvent représenté sous les traits d'un enfant ou d'un vieillard. Vu que tous les autres homunculus considèrent "Father" comme leur père et qu'il a les traits d'un vieillard, je me demande si ça ne serait pas lui Pride en fait. Il serait du coup le premier homunculus crée.

Maintenant, est-ce que ça voudrait dire que le père des frères Elric serait un homunculus et que ça serait la raison pour laquelle il a disparu ?

Edit: Ou alors, il s'agit peut-être d'Edward. Si Hohenheim est "Père" et qu'il est censé être la représentation de Dieu dans la série, l'enfant qui lui ressemble, qui s'est rebellé contre lui et dont l'un des traits de caractère principaux est l'orgueil, c'est Edward. Ca expliquerait aussi pourquoi Pride n'a pas encore été révélé à ce stade (alors qu'on a déjà eu une grosse surprise avec l'identité de Wrath) et ça pourrait donner lieu à des développements intéressants.
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Chernabog
route de dvergr
route de dvergr
Avatar du membre
Messages : 7806
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Chernabog » mar. août 21, 2012 1:01 pm

Tout ce que je peux te dire, c'est qu'il y a bien 7 homonculus dans chaque version.

Chernabog
route de dvergr
route de dvergr
Avatar du membre
Messages : 7806
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Chernabog » mar. août 21, 2012 1:10 pm

A partir d'un certain passage (un peu avant le 30ème épisode), les deux histoires (Brotherhood/Manga et premier anime) n'ont plus rien à voir donc ce n'est pas vraiment la peine d'essayer de deviner la suite de l'histoire en faisant des comparaisons.

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » mer. août 22, 2012 8:02 pm

A partir d'un certain passage (un peu avant le 30ème épisode), les deux histoires (Brotherhood/Manga et premier anime) n'ont plus rien à voir donc ce n'est pas vraiment la peine d'essayer de deviner la suite de l'histoire en faisant des comparaisons.

Oui, je suis au courant au sujet de la première série qui dévie du manga original à un certain stade. :wink:


Episode 8: La Pierre Philosophale

L'Histoire

Choqué par le meurtre de Nina, Edward traverse une crise de doute tandis que l'armée recherche le tueur en série insaisissable qui dépèce des jeunes femmes dans les rues. Refusant de poursuivre les recherches maudites de Shou Tucker, Edward rend sa montre d'alchimiste d'état et décide de rechercher le tueur en série de son côté.

Son amie d'enfance Winry Rockbell, venue à Central pour fêter la réussite d'Edward à l'examen d'entrée, est kidnappé par le tueur en série. En tentant de la sauver, Edward va se trouver pour la première fois confronté à la peur de mourir.

Pendant ce temps, Alphonse poursuit seul les recherches sur la pierre philosophale, pensant qu'il s'agit peut-être là du moyen par lequel ils pourraient retrouver leurs corps d'origine.


Commentaires

Une intrigue absente de la série Brotherhood et qui explique les origines de Barry le Boucher, ce fameux tueur en série qui en fera voir de belles aux frères Elric.

Edward traverse une grave crise. A peine devenu alchimiste d'état, il découvre la dure réalité de cette vie et les doutes et les peurs qui l'assaillent le font douter. Perdant de vue son objectif premier, il a peur de devenir un chien de l'armée. Les événements de l'épisode le font évoluer en le confrontant pour la première fois à la peur de la mort.

Pour cet être maudit qui sait par expérience que les morts ne peuvent pas être ramenés à la vie et qui a payé le prix fort de son péché, cette peur est d'autant plus envahissante. Et pourtant, pour devenir pleinement alchimiste d'état et poursuivre le but que son frère et lui se sont fixés, ils vont devoir vaincre cette peur.

La scène où Edward fait face à la mort est par ailleurs une véritable réussite, on ressent toute la peur du personnage et la panique qui anime ses gestes lors de la confrontation avec le tueur Barry le Boucher.

Un épisode encore une fois très sombre, qui n'est pas à mettre devant tous les regards (comme pour Brotherhood, ce n'est pas une série pour enfants et des scènes pourraient choquer la sensibilité de certaines personnes).
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Chernabog
route de dvergr
route de dvergr
Avatar du membre
Messages : 7806
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Chernabog » mer. août 22, 2012 9:25 pm

Ah oui, un très bon épisode celui-là qui avait en plus le mérite de proposer comme filler (là c'était pas là non plus en manga :wink: ) développer le passé d'un personnage marquant présenté dans le manga (ceux qui connaissent l'histoire comprendront).

Le passage avec le tueur est vraiment flippant en effet...

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » mer. août 22, 2012 9:28 pm

Ah, c'était pas dans le manga ? Je trouve vraiment que c'est un ajout intéressant qui pourrait donner une autre dimension à ce personnage.

C'est à cause d'Edward s'il finit par devenir un mort vivant. Et comment réagirait Edward s'il se retrouvait face à face avec ce type plus tard, devenu immortel mais toujours aussi terrifiant et psychopathe ?
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Chernabog
route de dvergr
route de dvergr
Avatar du membre
Messages : 7806
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Chernabog » mer. août 22, 2012 9:37 pm

Effectivement, la première fois qu'on voit le personnage dans le manga (et donc dans Brotherhood), c'est sous sa forme de prisonnier 66.

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » mer. août 22, 2012 11:52 pm

Episode 9: Au Service du Peuple

L'Histoire

Pour sa première mission officielle en tant qu'alchimiste d'état, Edward Elric est envoyé à la ville de Youswell, à l'Est d'Amestris. Il est chargé d'y inspecter la mine mais, dès son arrivée, il découvre que les habitants vivent dans une situation précaire à cause des militaires en poste et que les "chiens de l'armée" ne sont pas bien accueillis là-bas. Censés être les "alliés du peuple", ils abusent des privilèges conférés par leur statut, vivant dans l'opulence et se laissant aisément corrompre par l'argent et le luxe, crachant sur le dos des travailleurs qui les entretiennent malgré eux.

Endurant l'hostilité des habitants, Edward est reçu par le lieutenant Yoki qui tente de l'acheter. Pour Edward, l'heure est venue de prouver qu'il n'est pas devenu un de ces "chiens de l'armée" ayant vendu leur âme au régime et qu'il y a réellement un "allié du peuple" parmi les militaires. Son nom est le Fullmetal Alchemist, Edward Elric, et il est sacrément petit (lol !).


Commentaires

Encore un épisode inédit par rapport à Brotherhood, et pourtant on peut dire que c'est l'une des intrigues les plus importantes de la série jusque là.

Déjà parce que c'est la première mission officielle d'Edward et que c'est là que le personnage va réussir à surmonter sa crise de doute sur le fait de devenir "un chien de l'armée" et affirmer les intentions qui le guideront durant ses voyages, mais aussi parce que c'est durant cet épisode que la réputation du Fullmetal Alchemist va se construire et que le flash-back sur le passé d'Edward et d'Alphonse prend fin (la dernière scène de l'épisode nous ramène trois ans plus tard, juste avant les événements de la ville de Liore dans les deux premiers épisodes).

Cet épisode prépare aussi discrètement mais sûrement le terrain pour de futures intrigues: Roy Mustang, toujours aussi manipulateur, envoie Edward faire le ménage à Youswell et débarrasser la ville des militaires en poste... juste avant d'y prendre ses fonctions au QG de l'Est (enf**** ! :lol: ). Mais derrière cette tendance à manipuler Edward, on découvre malgré tout un homme qui voue une haine farouche envers les ripoux et qui veut clairement changer le visage de l'armée, ne voulant travailler qu'avec des personnes sérieuses et dignes de confiance.

L'épisode introduit aussi le personnage du lieutenant Yoki, un personnage que j'avais déjà vu dans Brotherhood à un stade plus avancé de l'intrigue où il vouait une certaine haine envers Edward sans qu'on sache trop pourquoi.

Et puis un autre personnage que je trouve assez charismatique mais qui n'est pas présent dans Brotherhood: l'alchimiste Lyra, la servante de Yoki, qui aspire à devenir alchimiste d'état et qui est dans cet épisode le penchant négatif de Edward: si Edward se range du côté du peuple et refuse de devenir un "chien de l'armée", Lyra quant à elle joue pleinement le jeu de l'armée et nul doute qu'elle deviendrait un de ses "chiens" si elle devenait alchimiste d'état.

La confrontation qui oppose Edward à Lyra a donc une signification symbolique forte dans l'évolution d'Edward. Lyra est son penchant négatif, elle a un formidable talent, et nul doute qu'elle aurait pu devenir une formidable rivale si elle en avait eu la chance. Un personnage solide qui aurait mérité à revenir mais, comme elle n'est pas dans Brotherhood, je suppose qu'il y a peu de chance qu'elle soit présente dans le manga. J'aurais bien aimé qu'elle devienne alchimiste d'état et une rivale récurrente pour Edward.

Enfin bref, un excellent épisode qui marque un tournant dans l'évolution du personnage principal et qui permet à l'épisode suivant de reprendre juste après les événements de Liore (dans les deux premiers épisodes).
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » jeu. août 23, 2012 1:07 am

Episode 10: La Voleuse Fantôme

L'Histoire

Sur le voyage du retour depuis Liore, les frères Elric font halte à la ville touristique d'Aquroya, construite sur l'eau, afin d'y trouver des indices sur la pierre philosophale. Dans cette ville, la police est tenue en déroute par une intriguante et chatoyante voleuse alchimiste du nom de Psiren.

Les deux frères font la connaissance d'une jolie infirmière nommée Clara dont Alphonse s'éprend. Edward découvre qu'il s'agit de Psiren mais, en apprenant ses intentions, il n'est pas sûr de vouloir l'arrêter.


Commentaires

Un épisode décalé et vraiment fun où les frères Elric se trouvent opposés à une voleuse de charme ayant la classe de prévenir ses crimes à l'avance et défiant ouvertement la police, dans la veine de Cat's Eye. Le théâtre de cet affrontement est la ville d'Aquroya, la Venise de ce monde parallèle au nôtre.

Si le début de l'épisode est sans grande surprise, assez classique, la deuxième moitié prend un virage à 180% pour partir dans une ambiance complètement déjantée.

Cet épisode porte sur le thème de la légitimité des crimes, certains crimes étant nécessaires. Edward et Alphonse le réalisent en rencontrant la charismatique Psiren et en apprenant ses intentions.

Malgré cela, la belle Clara se révélera un personnage plein de surprises et particulièrement fascinante qui n'en est plus à une vacherie près et qui n'hésitera pas à manipuler en beauté les deux frères pour parvenir à ses fins. Et ça, l'orgueil d'Edward ne lui permet pas de laisser passer un tel affront.

Après Lyra, Psiren est un autre personnage solide et vraiment charismatique que j'aimerais beaucoup retrouver dans d'autres épisodes, mais je ne pense pas qu'on la reverra.

En définitive, un épisode filler très réussi qui offre un bon moment de divertissement et de délires jouissifs, même s'il ne fait pas beaucoup progresser l'intrigue principale.
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » dim. sept. 02, 2012 11:08 pm

Episodes 11 et 12: Faux Frères

L'Histoire

Les frères Elric arrivent à Xenotime, la cité de l'or, à la recherche de la pierre philosophale. Les mines étant asséchées, Edward suspecte que les habitants ont la pierre philosophale en leur possession, leur permettant de faire perdurer leur économie.

Edward et Alphonse découvrent vite que deux imposteurs ont usurpé leurs identités et travaillent avec l'alchimiste Mugwar pour créer une pierre philosophale. Les habitants se montrent excessivement protecteurs à leur égard, les considérant comme les sauveurs de la ville, n'ayant jamais pu renoncer à l'or qui a fait la stabilité économique de Xenotime.

Ce que les habitants ignorent, c'est que l'eau rouge utilisée par Mugwar pour synthétiser la pierre rouge est en réalité toxique, semant l'épidémie sur le village. Tentant d'arrêter les recherches, Edward et Alphonse entrent en conflit avec leurs usurpateurs qui ont leurs propres raisons de vouloir créer la pierre philosophale.


Commentaires

Une très bonne intrigue filler en deux parties qui oppose les frères Elric à deux frères imposteurs qui ont volé leurs identités. L'opposition entre les deux fratries est au centre de l'histoire, tout deux motivés par un passé dramatique qui les pousse à poursuivre leurs objectifs respectifs.

Tout comme les frères Elric ont autrefois abandonné leur passé et leur vieux rêve de ramener leur mère à la vie, les frères imposteurs vont devoir à leur tour faire ce sacrifice sur eux-mêmes pour continuer de nouveau à avancer dans la vie.

Cette rédemption se déroulera dans le second épisode où les deux fratries devront faire face à un ennemi commun qui menace de détruire le village. Ce grand méchant est par ailleurs assez inintéressant et caricatural, la personnification de l'avarice qui touche les habitants.

Pour le reste, les frères Elric entendent pour la première fois parler du Dr. Marcoh et du fait que ce dernier posséderait une vraie pierre philosophale. C'est intéressant car, dans le manga et dans Brotherhood, les deux frères rencontraient Marcoh totalement par hasard et découvraient qu'il avait la pierre philosophale. La première série réinventera t-elle les circonstances de cette rencontre ?

On retrouve aussi Lust qui supervise les expériences de Mugwar, un des scientifiques faisant des recherches sur la pierre philosophale, et qui surveille de près les frères Elric.

Un très bon double-épisode dans l'ensemble, comme quoi la série est vraiment capable de faire des bons fillers (comme on l'avait déjà vu avec l'épisode précédent, déjà excellent).
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Kevin
Maison du Cancer
Maison du Cancer
Messages : 605
Enregistré le : mer. janv. 25, 2012 5:42 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Kevin » lun. sept. 03, 2012 8:55 pm

J'ai regarder toute la première série, et je viens juste de commencer Brotherhood (7 épisodes pour le moment), et j'ai déjà constaté pas mal de changement par à port a la première série:

Des personnages comme Madjhal (VF : Jean-François Vlérick), Kloze (VF : Nathalie Bienaimé), Karine (VF : Danièle Hazan) ou encore Bald (VF : Eric Peter) qui était visiblement des rajouts de la première série car il sont apparament absent de la deuxième (et donc du Manga que j'ai jamais vu). Gracia Hughes qu'ont voit la première fois enceinte dans la première série, alors que dans la deuxième elle était déjà maman. Basque Grand (VF : Thierry Murzeau) qui fait quelque épisodes dans la première série, alors que dans la deuxième Scar (VF : Antoine Tomé) le tue dès son arrivé, ou encore Sho Tucker (VF : Bruno Magne) qui se fait tuer par Scar au bout d'un épisode dans la deuxième série, alors que dans la première il reste vivant (mais pas de façon jolie-jolie, il devient une chimère qui à une tête a l'envers et finira par vivre cloitré comme un ermite avec le clone sans âme et conscience de feu sa fille Nina)

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » lun. sept. 03, 2012 9:01 pm

En fait, je suis en train de découvrir les trois versions et c'est Brotherhood qui est la plus proche du manga. La première série prenait de sacrées distances.

Par contre, il manque des histoires à Brotherhood par rapport au manga: les événements de la ville minière de Youswell (alors que Yoki est bien présent plus tard, ayant une dent à l'égard d'Edward sans qu'on sache pourquoi) et ceux de la prise d'otage du train. Mais à part ça, le déroulement de Brotherhood est très proche du manga pour le moment, sur ce que j'ai vu et lu.

D'ailleurs, je reconnais que la première série s'en est plutôt pas mal sortie dans l'adaptation avec cette histoire de flash-back dans les premiers épisodes, liant entre eux des événements qui n'avaient aucun rapport à la base et créant un sens nouveau. La série n'a franchement pas à pâlir de la comparaison au manga ou à Brotherhood.
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Chernabog
route de dvergr
route de dvergr
Avatar du membre
Messages : 7806
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Chernabog » lun. sept. 03, 2012 9:34 pm

Bah a a toujours été clair :

- Manga

- Première série animée : Débutée alors que le manga n'était pas beaucoup avancé donc les scénaristes ont dès le départ dû prendre leurs distances avec la manga jusqu'au point, vers l'épisode 25 à peu près, de devoir prendre (avec l'accord de la mangaka d'ailleurs) une toute autre direction et créer un propre fin (cette version de l'histoire se termine en fait dans le film Conqueror of Shambala).

- Brotherhood : Série qui adapte le plus fidélement possible le manga. Cela dit (je n'ai pas encore débuté mon visionnage), le début de l'intrigue est assez abrégée d'après ce qu'on m'a dit et les reviews d'Andromeda confirme que des passages ont été zappés comme celui de la prise d'otage dans le train. J'imagine que c'est pour éviter de faire trop redite avec le premier anime.

Kevin
Maison du Cancer
Maison du Cancer
Messages : 605
Enregistré le : mer. janv. 25, 2012 5:42 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Kevin » lun. sept. 03, 2012 10:51 pm

Chernabog a écrit :- Brotherhood : des passages ont été zappés comme celui de la prise d'otage dans le train.


Je dois donc comprendre:

Que Bald n'était pas un rajout de la première série comme je l'avais imaginé au départ, mais un personnage du manga qui n'a pas été reprit dans la deuxième.


Retourner vers « Japanimation, Mangas (et diverses BD d'Asie) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité