Fullmetal Alchemist (premier anime)

Sujets sur les dessins animés, films d'animation et les mangas (et diverses BD asiatiques)
Ici sont abordés la japanimation au sens large et les sujets reliés : musiques d'animes, mangakas, etc. Plusieurs univers (ci-dessous) sont mis à l'honneur avec des grosses sections dédiées :
Asfaloth
Jardin d'enfants des étoiles
Jardin d'enfants des étoiles
Avatar du membre
Messages : 12
Enregistré le : dim. sept. 16, 2012 10:41 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Asfaloth » ven. sept. 28, 2012 5:15 pm

Tes résumés donnent envie de se replonger dans cet univers.

Quand j’ai découvert cet anime, j’ai tout de suite adhéré. L’histoire est très prenante et on s’attache très vite aux personnages. J’aime beaucoup l’idée que les homonculus soient « le résultat » de transmutations humaines ratées. Le fait qu’ils aient des souvenirs, des doutes les rend finalement très proche des humains.
La musique est sublime et toujours juste, elle porte vraiment la série. Le final est bien amené, très intense et heureusement qu'il y a le film pour clore cette série car on reste vraiment sur sa faim (sans jeu de mot mdr).

Dans tous les cas, même si j’ai préféré le second anime (plus fidèle au manga et des personnages non présents dans le premier anime qui apporte une vrai valeur ajoutée à l’histoire), cet anime est vraiment à découvrir !
"Par les ténèbres, on peut atteindre la lumière"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » ven. sept. 28, 2012 5:49 pm

Episode 41: La Sainte

L'Histoire

Spoilers importants sur l'intrigue !

Depuis la chute de Cornello, Rosé est devenu le nouveau leader religieux de la ville de Liore, vénérée par tous les habitants en tant que sainte. Manipulée par Scar, elle compte l'aider à synthétiser la pierre philosophale en attirant les militaires d'Amestris dans la ville, tandis que le peuple s'enfuit par les souterrains.

Edward et Lyra aident Rosé à évacuer le peuple, tandis que Scar fait face seul à Kimblee, le meurtrier de son frère envoyé pour tuer Edward afin de fournir un prétexte à l'attaque de l'armée. Edward a auparavant adressé une lettre à Mustang le prévenant des intentions de Scar, retardant ainsi l'invasion. Alphonse se rend sur les lieux pour aider son frère et se retrouve impliqué dans l'affrontement entre Scar et Kimblee.

De leur côté, Edward, Rosé et Lyra guident le peuple à travers les souterrains de la ville. C'est alors que Wrath et Sloth les attaquent. Edward ne tarde pas à réaliser choqué que Sloth, la secrétaire du Fuhrer, est en réalité l'homunculus qu'Alphonse et lui avaient crées en voulant ressusciter leur mère, cinq ans plus tôt.


Commentaires

Un excellent épisode qui marque le début de la bataille. Alors que tout semble diriger le monde vers une nouvelle guerre, Edward tente encore d'empêcher le début du conflit, mais il doit lutter seul, son frère n'étant pas à ses côtés pour l'épauler.

Tandis que Scar règle ses comptes avec Kimblee, les homunculus sortent de l'ombre et attaquent Edward et les habitants de Liore. L'heure est venue pour Edward Elric de faire face à ses erreurs passées.

Pas mal de rebondissements dans cet épisode riche en batailles. Cela n'empêche pas des scènes plus intimistes comme cette scène quasi-introspective au début où Edward se retrouve au centre d'un vaste cimetière, réalisant toutes les vies qui ont été perdues à cause des changements provoqués par ses actions un an auparavant.

Enfin, l'écriture des personnages est vraiment fabuleuse. Tous ont une vraie présence et sont vraiment charismatiques, ce qui donne encore plus d'ampleur au conflit. Tout spécialement Rosé qui, depuis son retour, est plus que jamais un excellent personnage, avec cette magnifique scène finale où elle renvoie mot pour mot les paroles que lui avaient lancé Edward un an auparavant pour l'encourager à tenir bon. Un retour d'échange équivalent qui, à présent, pourrait bien sauver la vie du jeune alchimiste.

Ajoutons à cela une réalisation et une qualité d'animation excellentes comme toujours et on tient un épisode vraiment extraordinaire qui continue de faire grimper l'intensité de la série.

En un mot, cet épisode est une bombe ! Une bombe ! C'est ça, l'effet Fullmetal Alchemist ! :D
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » ven. sept. 28, 2012 7:58 pm

Episode 42: De nom inconnu

L'Histoire

Spoilers importants sur l'intrigue !

Rosé retrouve la parole pour sortir Edward de son état de choc, lui renvoyant mot pour mot les propos qu'il lui avait lancé un an plus tôt pour l'encourager à tenir bon. Retrouvant confiance, Edward affronte Sloth (l'homunculus qu'il a accidentellement crée à partir de la dépouille de sa mère) et Envy, avant de guider les survivants de Liore hors de la zone de combats.

Pendant ce temps, Kimblee utilise ses dernières forces pour transformer l'armure d'Alphonse en bombe à retardement avant de rendre l'âme. Afin de sauver Alphonse, Scar décide de sacrifier son bras pour transformer l'armure en une autre matière. Le fameux bras que son frère lui avait autrefois transmis et qui était destiné à recevoir les âmes du peuple d'Ishbal pour synthétiser la pierre philosophale dans son propre corps.

Apprenant la mort de Kimblee, le colonel Frank Archer se sert de se prétexte pour ouvrir les hostilités et ordonner l'assaut. Scar se sacrifie alors pour déclencher le rituel de transmutation. Les vies des soldats d'Amestris sont aspirés et leurs âmes convergent vers le récipient destiné à synthétiser la pierre philosophale. A la grande surprise des frères Elric, la pierre philosophale est finalement entre leurs mains: Alphonse est devenu "la pierre philosophale".

Désormais au centre d'enjeux qui les dépassent, les deux frères n'ont plus d'autre choix que de fuir toutes les forces en présence qui convoitent le pouvoir de la pierre.


Commentaires

La montée en puissance des derniers épisodes atteint son apogée dans cet épisode extraordinaire qui voit le moment tant attendu: les frères Elric ont désormais la pierre philosophale en leur possession. Seulement, et là c'est un coup brillant des scénaristes, les choses ne sont pas du tout telles qu'ils l'avaient imaginé et c'est désormais une véritable malédiction qu'ils ont sous les bras, au centre de toutes les convoitises.

La manière dont les choses sont amenées est brillante avec une véritable montée en intensité du suspense à mesure que l'histoire avance. Plus que tout autre, le personnage de Scar est ici mis à l'honneur

et connait une fin admirable, maintenant finalement jusqu'au bout la magnifique ambiguité de son personnage.


Même Lust a droit à de belles scènes qui soulèvent toutes les ambiguités de sa nature d'homunculus dans cette série et ses échanges avec Scar sont riches en émotions complexes et contradictoires qui sont magnifiquement rendus. Sans jamais trahir sa nature d'homunculus, on arrive à sentir cette autre chose en elle, et la manière dont la série nous laisse entrevoir ça est incroyablement subtile et intelligente.

Un épisode décisif et grandiose qui change complètement le statut-quo ! Que va t-il se passer ensuite ? J'en trépigne d'impatience ! Ah, cette série est vraiment grandiose ! :D

A noter aussi la présence de nouveaux opening et ending (probablement les derniers de la série). La qualité d'animation de l'opening est superbe, mais moins convaincu par la chanson. L'ending, c'est l'inverse, j'aime bien la chanson, moins les images. Mais dans l'ensemble, on est loin de la série Brotherhood au niveau des génériques.
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Chernabog
route de dvergr
route de dvergr
Avatar du membre
Messages : 7817
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Chernabog » ven. sept. 28, 2012 8:10 pm

A part ça, j'aime beaucoup le retour d'Edward à Liore et toutes les atrocités qu'il y découvre. On sent bien à quel point le scénario de la série est sombre et qu'il ne tente pas d'éluder des sujets difficiles. Un moment que j'ai trouvé sublime par ailleurs est le silence du personnage de Rosé à un moment qui en dit très long sur tout ce qui s'est passé, tout ce que les habitants ont enduré et toute la colère qui bouillit en eux aujourd'hui. La jeune fille du début de la série a perdu son innocence dans le conflit, comme nombre d'enfants pris dans le tourment de la guerre. Et une nouvelle époque troublée menace à nouveau...


Oui, c'est l'un de moments qui m'a le plus marqué de la série, la scène où Edward comprend ce que Scar insinue au sujet de ce que Rose a subie est terrible, tout passe par la mise en scène !


Tu arrives tout près du grand final, savoure ! 8-)

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » ven. sept. 28, 2012 10:44 pm

Episode 43: Chien Errant

L'Histoire

Spoilers importants sur l'intrigue !

Alphonse Elric est devenu la pierre philosophale. Pour compliquer les choses, il apprend à son frère Edward que le Fuhrer King Bradley est un homunculus. Comprenant que son frère ne sera pas en sécurité s'il reste dans l'armée, Edward décide de déserter et de se réfugier avec lui à Resembool où il espère récupérer les ossements de Trisha Elric pour combattre l'homunculus Sloth qu'ils ont accidentellement crée six ans auparavant à partir de leur mère décédée.

Du côté de l'armée, la création de la pierre philosophale a ravagé plus d'un millier des troupes. Mettant ce désastre sur le dos des frères Elric qui ont fui les lieux, le Fuhrer King Bradley ordonne au colonel Roy Mustang de retrouver et d'arrêter le Fullmetal Alchemist, ou il devra en payer lui-même les conséquences.

Resembool. La tranquille ville de campagne où il ne se passe jamais rien. Depuis que les frères Elric sont recherchés par l'armée, le calme paisible a laissé la place à l'agitation. Cherchant à fuir les homunculus, Winry et Sheska sont retournés dans la maison de Pinako. Elles y rencontrent Hohenheim, le père des frères Elric et alchimiste légendaire, de retour dans le village après de nombreuses années. Les militaires Maria Ross et Denny Brosh arrivent à leur tour, ayant reçu l'ordre d'arrêter les frères Elric et venant chercher des réponses à ce sujet.

Pendant ce temps, Edward et Alphonse sont en fuite, cherchant à échapper aux hommes de Mustang qui les traquent sans relâche depuis Liore.


Commentaires

Beaucoup, beaucoup de choses se passent durant cet épisode, à commencer par l'arrivée remarquée de Hohenheim, le père disparu des frères Elric, dans la série. Pour l'heure, il fait un peu de la figuration, mais son attitude de vieux clodo contraste pas mal avec le personnage froid et insensible qu'on avait pu s'imaginer via les propos d'Edward.

Mais plus que tout, ce qui frappe, c'est le vaste complot qui se referme peu à peu sur les deux frères. Poursuivis, Edward voit désormais tous les militaires comme ses ennemis. Mais, bien qu'ils aient reçu des ordres de la part du Fuhrer, cela ne signifie pas qu'ils sont tous prêts à lui obéir sans rien avoir à redire. Ces personnages ont leurs convictions propres et leurs relations avec les frères Elric entrent aussi en ligne de compte.

La tension grimpe encore et on sent que, dorénavant, on est dans la dernière ligne droite de la série et que tout ce qui va se passer désormais mènera au grand dénouement.

Un excellent épisode encore une fois, mais beaucoup de questions dont on attend encore les réponses. L'arrivée de Hohenheim dans la série pourrait répondre à plusieurs d'entre elles.

N'empêche, il a encore la forme pour un vieux qui devrait avoir plus de cent ans, d'après ses allusions sur les voies ferrées. :lol:

J'imagine qu'il va y avoir d'ici peu des révélations sur sa relation avec Dante qui semblait le connaître et sur le fait qu'ils aient tout deux plus de 100 ans.
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » sam. sept. 29, 2012 12:22 am

Episode 44: Hohenheim le Lumineux

L'Histoire

Spoilers importants sur l'intrigue !

Réalisant que Mustang et ses hommes ne sont pas leurs ennemis, Edward et Alphonse leur révèlent la raison de leur désertion: le Fuhrer King Bradley et sa secrétaire Juliet Douglas sont des homunculus.

Pour décider de la meilleure stratégie à adopter, les frères Elric, Winry, Sheska et les hommes de Mustang se rendent à Resembool où ils retrouvent Pinako, Maria Ross, Denny Brosh, et surtout Hohenheim. Les réactions des frères Elric à son retour sont partagés, Alphonse étant heureux de retrouver son père tandis qu'Edward ne veut plus rien avoir à voir avec lui, considérant qu'il a abandonné sa famille pour partir dieu sait où.

Grâce aux informations de Hohenheim, Roy Mustang et les frères Elric comprennent que les homunculus ne peuvent pas se servir de la pierre philosophale et que quelqu'un d'autre les dirige donc. Les frères Elric réalisent que les homunculus et cette personne tiraient les ficelles des guerres contre Ishbal et Liore afin de synthétiser la pierre philosophale et ils apprennent que Maes Hughes a été assassiné pour en avoir trop découvert.

Apprenant que ses enfants sont pourchassés par les homunculus, Hohenheim disparait de nouveau pour confronter Dante, qui a pris possession du corps de Lyra en utilisant une pierre philosophale.


Commentaires

Un excellent épisode tourné essentiellement vers les personnages. Réunis à Resembool, c'est l'occasion pour eux de faire le point et de compléter leurs informations. Les secrets que certains personnages cachaient à d'autres sont révélés et de nouvelles révélations sont amenés qui épaississent encore les mystères de la série et qui complètent sa mythologie.

On a aussi droit à une bonne dose d'humour et d'émotion, notamment à travers le personnage de Hohenheim dont l'absence mystérieuse était au centre de bien des interrogations. Si nous n'avons toujours pas de réponses de ce côté là, le personnage apparait vite avoir une certaine présence et surtout un sacré potentiel humoristique, jouant les gentlemen auprès des belles jeunes femmes et se faisant sans cesse martyriser par son fils qui n'est clairement pas ravi de son retour.

Une réunion touchante entre tous les personnages positifs importants de la série avant le dernier acte et l'occasion de découvrir davantage le charismatique Hohenheim, père des deux protagonistes, qui semble cacher encore bien des secrets.
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » lun. oct. 01, 2012 4:18 pm

Episode 45: Coeur Corrompu

L'Histoire

Spoilers importants sur l'intrigue !

Hohenheim confronte Dante, désormais dans le corps de Lyra. Il lui explique que la vie éternelle qu'ils pensaient avoir acquis en s'appropriant les corps d'autres personnes à l'aide de pierres philosophales est une vaine illusion. Tout comme le corps, l'âme et l'esprit d'une personne vieillissent, causant ainsi la dégradation plus rapides de leurs corps. Le corps de Lyra, nouvellement acquis par Dante, est ainsi déjà en train de se dégrader.

Dante révèle alors son véritable objectif: ayant utilisé sa dernière pierre philosophale pour prendre le corps de Lyra, elle compte s'emparer d'Alphonse Elric, dont l'armure est devenue la nouvelle pierre philosophale, afin de continuer à vivre indéfiniment. L'homunculus Lust réalise ainsi qu'il n'avait jamais été question d'utiliser la pierre philosophale pour leur donner la vie éternelle, mais la terreur que Dante inspire aux homunculus est réelle et les inspire à continuer à la servir.

Tentant d'arrêter Dante, Hohenheim est transporté à son tour vers la Porte de la Vérité qui l'aspire.

Pendant ce temps, Roy Mustang est à Central où le Fuhrer King Bradley et ses généraux déclarent Edward Elric comme un criminel de guerre suite aux événements de Liore. Mustang confronte néanmoins King Bradley au sujet de sa secrétaire, Juliet Douglas, qu'il pointe clairement comme la meurtrière présumée de Maes Hughes, lui faisant ainsi savoir qu'il connait la vérité au sujet des homunculus et qu'il n'a pas peur de le défier. Mustang et Armstrong sont alors transférés sur un champ de bataille.

De leur côté, les frères Elric reprennent leur voyage mais, désormais renégats, ils doivent se déguiser pour échapper à l'armée qui les recherchent activement. Ils sont désormais les ennemis publics numéro 1.


Commentaires

Beaucoup, beaucoup de choses dans cet épisode qui part sur plusieurs axes pour faire avancer l'intrigue. Toute la vérité sur Hohenheim et le maître des homunculus est enfin faite et les héros de la série se lancent en territoire ennemi pour poursuivre leurs quêtes. La fin de la série approche et la tension monte de plus en plus, au sein de tous ces complots politiques qui décideront de l'avenir d'Amestris.

J'ai notamment adoré la scène où Hohenheim est confronté à Sloth et qu'il réalise ce que ses enfants ont fait. Très très belle scène, vraiment superbe.

Le personnage de Lust gagne aussi en développement. Poursuivant son évolution récente, elle réalise à présent ce que la pierre philosophale est vraiment et elle n'a plus confiance en Dante, mais la terreur que cette dernière inspire à ses homunculus est palpable. Hâte de voir comment ce personnage ambigu va continuer à évoluer, mais je trouve cette fois qu'ils humanisent un peu trop son personnage pour le coup, les homunculus étant censés être dénués d'âme. C'est l'une des ambiguités que je trouve à ce personnage censé illustrer la tragédie des homunculus: alors qu'elle souffre de ne pas avoir d'âme, on lui prête des sentiments beaucoup trop humains, alors que jusque là elle gardait la froideur des homunculus malgré ses touches d'ambiguités.

Enfin, concernant les personnages de Dante et d'Hohenheim, effectivement je n'étais pas tombé si loin et en même temps j'étais vraiment loin d'imaginer ça. C'était bien l'explication d'un esprit qui possède, mais sans toute la dimension surnaturelle. Au lieu de ça, ils ont trouvé une explication liée à la mythologie de l'alchimie qui est plutôt intéressante et qui augmente les enjeux autour de la quête de la pierre philosophale, désormais entre les mains (si on peut dire...) des frères Elric.


Un épisode toujours aussi excellent d'une série shonen décidément de grande qualité !
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » lun. oct. 01, 2012 5:15 pm

Episode 46: Transmutation Humaine

L'Histoire

Spoilers importants sur l'intrigue !

Son frère Edward refusant de se servir de la pierre philosophale, Alphonse Elric accepte l'offre de Shô Tucker de lui apprendre à maîtriser sa nouvelle puissance. En échange, Alphonse laissera Tucker se servir de lui pour donner la vie à une de ses chimères sans âme qu'il a modelé d'après sa fille Nina dans un espoir vain de la ramener à la vie.

Pendant ce temps, Edward rend visite à son maître Izumi Curtis qui se cache à l'ancien manoir de Dante, aspirant à en savoir plus sur le compte de la vieille dame. Il découvre ainsi que Dante et Hohenheim vivaient déjà il y a quatre cents ans et qu'ils étaient amants, une révélation qui s'ajoute à un puzzle qu'il commence progressivement à reconstituer.

De retour à leur cachette, Edward découvre qu'Alphonse s'est rendu auprès de Shô Tucker et il est attaqué par Wrath et Lust. Mais Lust, n'ayant plus confiance en Dante, trahit Wrath et sauve la vie d'Edward. Elle décide de le mener à Alphonse, lui demandant en retour d'utiliser ses pouvoirs d'alchimiste pour la rendre humaine.

Pendant ce temps, une guerre semble sur le point d'éclater dans le Nord d'Amestris et l'armée est envoyés sur place. Le Fuhrer King Bradley y envoie Roy Mustang et Alex Louis Armstrong afin de commander les troupes, mais les deux hommes ne sont pas dupes. Le Fuhrer étant un homunculus, il aspire à se débarrasser de tous les témoins gênants. Et effectivement, Dante et Pride (Bradley) décident d'envoyer Envy dans le Nord pour annihiler les troupes et reprendre ainsi le contrôle de toute l'armée.


Commentaires

Un épisode qui tourne principalement autour des personnages des homunculus que l'on découvre un peu mieux, mais sous un jour presque trop humain pour des créatures dénuées d'âmes.

On voit ainsi Lust en plein doute, Envy dévoiler un important complexe d'Oedipe en voulant tuer Hohenheim qu'il considère comme son "père" étant donné qu'il l'a crée autrefois avant de l'abandonner, et Sloth et Wrath développer une relation mère-fils intriguante.

A noter vers la fin de l'épisode, un dialogue touchant entre Edward et Lust sur le désir des homunculus d'acquérir la pierre philosophale. Alors qu'ils ont la vie et la jeunesse éternelles, pourquoi vouloir devenir humains ? Une réponse inattendue lui est donnée quand ce désir est mis en parallèle avec celui des frères Elric de retrouver le corps d'origine d'Alphonse. En une simple phrase, on ressent toute l'étendue de la souffrance existentielle des homunculus. Vraiment très fort !

Cela est aussi à mettre en parallèle avec le désir inverse de Dante d'obtenir la vie éternelle, alors que son âme se dégrade naturellement au fil du temps. Alors que le désir des homunculus est de devenir humains, celui de Dante aspire ironiquement à une existence proche de celle des homunculus et la perte progressive de son âme s'en fait l'écho.


Plus que jamais, toutes les convoitises se tournent en direction des frères Elric et de la pierre philosophale qui apparait de plus en plus comme une véritable malédiction. Alors qu'il la convoitait autrefois, Edward Elric a depuis réalisé l'ampleur de son pouvoir et tente désormais d'empêcher l'ambition des hommes d'y mettre la main, montrant ainsi une nette évolution de son personnage.
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » lun. oct. 01, 2012 6:25 pm

Episode 47: Sceller un Homunculus

L'Histoire

Spoilers importants sur l'intrigue !

Edward et Lust arrivent à l'entrepôt où Tucker mène ses expériences. Ils trouvent Alphonse qui s'apprête à suivre Sloth, persuadé que l'homunculus reste fondamentalement Trisha Elric, leur mère. Lorsque Edward attire Sloth dans un piège mortel, Alphonse tente de l'arrêter et Wrath s'en mêle, voulant protéger sa "mère".

Sloth arrive à s'immiscer dans l'armure d'Alphonse et à en prendre le contrôle. Pendant que Lust retient Wrath, Edward confronte Sloth. Cinq ans auparavant, les frères Elric ont donné naissance à cet homunculus en tentant de ramener à la vie leur mère décédée. A présent, Edward doit faire face au fruit de ses péchés pour se racheter.


Commentaires

Un épisode essentiellement tourné vers les affrontements et toujours consacré principalement aux homunculus dont la nature est encore plus explorée. Les questionnements sur la nature des souvenirs, sur la nature humaine, sur l'âme...

Au fond d'eux-mêmes, que désirent-ils réellement à travers cette quête ? Si le prix de l'humanité est de mourir un jour, ne vaut-il pas mieux y renoncer ? Et comment faire face aux souvenirs de l'existence d'une autre personne quand ils ne savent pas eux-mêmes qui ils sont réellement ?


Beaucoup de questionnements philosophiques abordés ici avec une intelligence rare qui servent pleinement à enrichir ces personnages, de plus en plus intéressants.

Pour le reste, comme dit plus haut, ce sont avant tout des affrontements et on se retrouve dans une sorte de mêlée générale à l'issue de laquelle deux homunculus trouvent une mort touchante.

La confrontation entre Edward et Sloth, qui incarne à la fois l'image maternelle et la représentation de ses péchés, est vraiment intense, chargée en tension. Contrairement à Alphonse qui est perturbée par la nature ambigu de cette existence contre-nature et qui est persuadé que Sloth est fondamentalement leur mère Trisha Elric, Edward a réalisé et accepté que les morts ne puissent pas revenir à la vie et que Sloth est tout au plus l'incarnation de leur péché passé, aussi trouve t-il la force de lutter à mort contre l'homunculus malgré son évidente souffrance.

Ce complexe d'oedipe inversé représente bien sûr le fait qu'Edward s'est détaché de son désir naïf de ramener sa mère à la vie et qu'il l'enterre de nouveau, une épreuve ô combien cruelle dont il aurait été incapable il y a encore peu, mais il a cruellement grandi au cours de ses récentes aventures, forgeant une force intérieure à laquelle rien ne peut plus s'opposer. S'il doit souffrir, ce doit être en silence et il n'en laisse plus rien transparaître.

L'homunculus qui se fait ici l'écho inverse de ce complexe d'oedipe inversé est le personnage de Wrath, un autre homunculus, dont Sloth était devenu la mère symbolique. Cela rend les choses encore plus ambigue car, si Sloth est envahie par les souvenirs des enfants de son corps (les frères Elric), Wrath a souffert de l'absence de la mère du sien (Izumi Curtis). Leur relation mère-fils si étrange est bien évidemment un substitut pour combler ce manque lorsqu'il est impossible pour eux d'avoir une relation avec les originaux (notamment pour Sloth envers laquelle Edward manifeste ouvertement son hostilité, ce qui ferme définitivement la porte à cette possibilité).

La scène finale, où Edward réussit à mettre un terme aux agissements de Sloth, est l'une des plus tristes de la série bien évidemment. On en oublierait presque que, quelques minutes auparavant, Lust a également trouvé une mort magnifique et forte de sens. Si les homunculus sont virtuellement incapables de mourir et si le prix de l'humanité est de mourir un jour ultimement, en trouvant cette mort, les homunculus se sont peut-être rapprochés au plus près de cette humanité à laquelle ils aspiraient.


Un très bel épisode qui sublime magnifiquement ces personnages aux destins incroyablement tragiques !
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » lun. oct. 01, 2012 7:32 pm

Episode 48: Adieu

L'Histoire

Spoilers importants sur l'intrigue !

Dans le Nord d'Amestris, le commandant Armstrong fomente une révolte militaire. L'armée d'Amestris est alors divisée en deux camps: ceux qui restent loyaux envers le Fuhrer King Bradley et ceux qui soutiennent le général Roy Mustang dans son coup d'état. Celui-ci, resté secrètement à Central avec le lieutenant Riza Hawkeye, se prépare à mener une attaque contre le Fuhrer.

Pendant ce temps, après la mort de Sloth, Envy fait son apparition et enlève Alphonse. Aidé par son maître Izumi Curtis, Edward se rend à Central où il sait qu'il peut trouver l'un des homunculus: Pride, alias King Bradley.

Edward croise Roy Mustang, en route pour la résidence du Fuhrer. Durant le trajet, les deux hommes réalisent qu'ils ont tout deux abandonnés leurs objectifs initiaux pour servir une plus grande cause qui décidera de l'avenir du pays. Sachant que les nouvelles routes qu'ils se sont choisis les mènent vers des chemins différents, ils se quittent en se faisant leurs adieux.


Commentaires

La tension monte grandement dans cet épisode qui mène au grand dénouement de la série. A présent, les personnages doivent lutter chacun de leur côté pour parvenir à leurs objectifs. La machine qui changera à jamais le pays est lancée, certains d'entre eux ne se croiseront plus et c'est l'heure des séparations.

C'est l'occasion pour faire un dernier point sur les évolutions respectives des personnages avant le début de la grande bataille. Des personnages qui vivaient pour leurs rêves et qui étaient guidés par eux, mais qui ont perdu cet idéalisme pour mûrir et pour réaliser qu'il y a une plus grande cause qui les dépasse et qui les implique désormais, qui les a même toujours impliqué bien qu'ils tentaient de le nier.

Car si la guerre est dans le coeur de chacun, elle est toujours née d'ambitions et de convoitises. Des personnages qui ont renoncé à tout cela pour servir un dessein plus grand vont mener aujourd'hui la plus grande bataille de l'histoire de l'humanité.

On est à l'aube d'un nouveau monde. Un épisode magnifique, même grandiose, même s'il y a deux trois trucs qui m'ont légèrement rebuté.

D'abord, Frank Archer qui réapparait en tant que Terminator. WTF ?

Et puis, la réapparition des frères Tringham qui est surtout une grosse facilité pour apprendre à Edward l'emplacement du repère des homunculus. Ils sortent un peu de nulle part, et c'est vraiment dommage.


Reste un superbe épisode qui amène inévitablement au grand dénouement de la série. Le destin est en marche, la tension à son comble ! :D
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » lun. oct. 01, 2012 9:38 pm

Episode 49: Derrière la Porte

L'Histoire

Spoilers importants sur l'intrigue !

Le coup d'état mené par le général Roy Mustang contre le quartier général de Central prend de l'ampleur. Des soldats rallient sa faction contre celle restée loyale au Fuhrer King Bradley, lequel est tranquillement chez lui à célébrer l'anniversaire de son jeune fils.

Pendant ce temps, grâce aux informations des frères Tringham, Edward Elric met à jour l'accès vers une cité fantôme cachée dans les souterrains d'Amestris. C'est ici que l'attend le maître des homunculus, celui-là même qui détient Alphonse prisonnier.

Entrant dans un ancien opéra, Edward y découvre Rosé, dans un état second, avec son enfant et Lyra. Mais Edward a percé à jour le secret de Dante et la confronte, dénonçant ouvertement sa conception du monde, des lois qui le régissent et des êtres humains qu'il considère comme pervertie. Deux philosophies radicalement différentes sur la vie se confrontent alors tandis que les deux alchimistes mettent toute leur puissance dans cet ultime affrontement.


Commentaires

L'heure de la confrontation finale est enfin arrivée et dieu qu'elle tient ses promesses ! Plus que deux alchimistes, nous voyons désormais deux personnages qui ont transcendé leur nature pour incarner des idées radicalement opposées et qui se confrontent dans un ultime clash, autant physique que philosophique.

Fullmetal Alchemist est une série incroyablement riche dont l'univers met brillamment en lumière nombre de concepts philosophiques inhérents à sa mythologie. Dans cet épisode, on atteint une sorte de finalité où la somme des expériences vécues par Edward ont nourri une réflexion suffisamment solide pour s'opposer à celle pervertie de son adversaire.

La loi de l'échange équivalent, principe fondateur de l'alchimie, nous dit que pour acquérir toute chose, il faut un sacrifice de valeur égale. C'est l'une des lois qui dirigent le monde. Et si cette loi était fausse ? En dépit des efforts investis, tous ne parviennent pas au même résultat, certains échouent tandis que d'autres réussissent. Les hommes naissent-ils tout simplement égaux ou y a t-il des êtres plus talentueux que d'autres, appelés à une plus grande destinée ?

Pour accompagner ces échanges philosophiques, nous avons droit à une mise en scène très abstraite qui crée une atmosphère irréelle, quasi-introspective, ce qui donne une saveur assez particulière à ces scènes. Les japonais ont toujours été friands de ce genre de chose, créant des séries d'une profondeur rare où le fond épouse brillamment la forme, et ils les réussissent brillamment. :D

Enfin, deux moments qui m'ont particulièrement marqué dans cet épisode:

-La danse entre Edward et Rosé, très étrange et vraiment envoûtante. Dans cette série, il est dit que Edward éprouve des sentiments pour Rosé et, au cours de cette scène, cet aspect jusque là discret est mis en évidence de manière assez jolie, sans trop en faire.

-La scène finale où, après avoir traversé la "porte", Edward se retrouve projeté dans un monde parallèle. Il se retrouve ainsi dans une ville inconnue en état d'alerte, attaquée par de gigantesques engins volants appelés "zeppelins", avec son père Hohenheim à ses côtés.

Cette scène est bien sûr censée introduire l'univers du film Le Conquérant de Shamballa, mais aucune explication n'est encore apportée sur le comment la porte derrière laquelle se trouve la vérité a pu devenir une passerelle entre deux mondes parallèles (j'espère qu'ils apporteront quand même une explication, autrement ça serait une facilité de scénario).


Au final, un épisode véritablement fascinant et remarquablement mené qui apporte son lot de surprises pour amener vers une conclusion qui s'annonce très surprenante (même si le film me l'a déjà en partie spoilée), comme en témoigne la scène finale de l'épisode.
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » lun. oct. 01, 2012 10:46 pm

Episode 50: La Mort

L'Histoire

Spoilers importants sur l'intrigue !

Le coup d'état du général Mustang se poursuit à Central. Avec l'aide de Riza Hawkeye, Roy Mustang s'infiltre dans la demeure du Fuhrer King Bradley pour l'affronter, ne pouvant accepter que les homunculus déclenchent des guerres pour créer la pierre philosophale à partir des vies perdues.

Pendant ce temps, envoyé de l'autre côté de la porte, Edward se réveille à Londres, durant la première guerre mondiale. Des zeppelins bombardent la capitale, forçant les habitants à évacuer. Dans la confusion, Edward demande à son père Hohenheim de lui expliquer et il apprend ainsi qu'il se trouve dans un monde parallèle où la science s'est développée à la place de l'alchimie, d'où ces machines volantes inconnues.

Edward apprend que son esprit, son âme et son corps se sont divisés derrière la porte de la vérité. Si son corps est resté bloqué dans la porte, son esprit et son âme l'ont traversé pour rejoindre cet autre monde où il se retrouve dans le corps d'un jeune homme qui lui ressemble, son alter-ego de ce monde. Hohenheim, quant à lui, a traversé la porte en réunissant les trois parties de lui-même, étant donc définitivement bloqué dans ce monde.

Edward apprend ainsi que les deux mondes sont connectés et que, comme la pierre philosophale, l'alchimie elle-même se nourrit de l'énergie tirée de vies humaines. Ces vies sont celles qui périssent dans ce monde où l'alchimie n'existe pas. Le principe de l'échange équivalent n'existe donc bel et bien pas dans le fond car ce que ce monde perd, c'est ce que le leur gagne en échange: la capacité de comprendre le flux du monde, de le décomposer et de recréer. L'alchimie !

Tandis qu'Edward médite sur ces nouvelles révélations lourdes de significations, il est surpris et tué par la chute d'un zeppelin abattu.

Son esprit et son âme retournant derrière la porte sont réunies avec son corps et Edward ressort de l'autre côté. Il arrive à temps pour interrompre le rituel où Dante se serait servie de son frère Alphonse, "la pierre philosophale", pour lier son esprit et son âme au corps de Rosé.

Le dernier affrontement commence...


Commentaires

L'histoire reprend pile là où s'était arrêté le cliffhanger surprenant de l'épisode précédent et explique enfin ce qu'il se passe, enrichissant la mythologie de la série de ces nouveaux éléments forts intéressants.

L'idée en elle-même était intéressante. Le monde de Fullmetal Alchemist étant une représentation imaginaire du nôtre au début de XXème siècle, ce dernier est représenté comme le fameux "monde parallèle" où la science s'est développée à la place de l'alchimie.

La manière dont la mythologie de la série a été enrichie pour raccorder ces deux mondes part ma fois sur des idées intéressantes, même si au final certaines resteront à l'état d'idées (je le sais, ayant déjà vu le film de conclusion). C'est dommage pour cette histoire de vies perdues dans un monde qui sert d'énergie à l'alchimie de l'autre, élément très prometteur qui ne sera jamais véritablement abordé.

Je regrette aussi qu'aucune explication ne soit apportée pour le fait que la "porte de la vérité" sert finalement de passerelle entre deux mondes. Je suppose que c'est un élément qu'on doit juste accepter, mais c'est dommage vu le soin particulier et le respect immense montré par l'auteure à l'égard de ses lecteurs pour leur proposer un univers riche et cohérent et qui, jusque là, se retrouvait dans les deux séries.


La seconde partie de l'épisode, elle, lance enfin le dernier combat contre les homunculus. C'est notamment l'occasion d'être surpris par le background surprenant d'un homunculus qui révèle son vrai visage et ses vraies motivations sur le tard.

Envy, le métamorphe de la bande, qui se révèle avoir été le premier homunculus crée, à partir de l'enfant mort-né de Hohenheim et de Dante il y a de cela 400 ans. De ce fait, il se voit comme le demi-frère des frères Elric, les enfants de Hohenheim qui ont profité de leur père alors qu'il a été abandonné, d'où la source de sa haine profonde à leur égard.

A part Gluttony, les homunculus de cette série auront décidément été des personnages tragiques avec des histoires personnelles fascinantes. Une vraie réussite !


Le combat est superbe et s'achève sur une dernière image choc qui laisse planer le suspense complet quant au dernier épisode de la série.

La montée en puissance atteint son paroxysme ! Le suspense est à son comble ! Est-ce la fin ? Que va t-il se passer à présent ?
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » mar. oct. 02, 2012 12:31 am

Episode 51 (Final): Un Monde Imparfait

L'Histoire

Spoilers très importants sur l'intrigue !

Roy Mustang continue d'affronter King Bradley / Pride au manoir désormais déserté. Grâce à l'aide involontaire du jeune fils de Bradley, il parvient à tuer l'homunculus, mais Bradley aura eu le temps de prendre la vie de son fils pour le punir.

Pendant ce temps, Envy a mortellement blessé Edward Elric. Son âme est désormais derrière la porte. Réussissant à se libérer de l'emprise du sort de Dante, Alphonse Elric, devenu la pierre philosophale, utilise tout son pouvoir pour lier de nouveau l'âme d'Edward à son corps. Ce faisant, il doit en payer le prix: Alphonse disparait.

Les homunculus sont divisés. Envy a été absorbé derrière la porte en voulant rejoindre son "père" Hohenheim pour le buter, Wrath décide de partir de son côté, et Gluttony est devenu un monstre dénué de cervelle et uniquement guidé par son appétit vorace. Dante est vaincue mais, alors qu'elle tentait de fuir, elle est dévorée par Gluttony, le monstre même qu'elle a crée.

Edward se réveille dans les bras de Rosé, ayant à nouveau son bras droit et sa jambe gauche. Mais le sacrifice d'Alphonse est un prix trop lourd à porter, car alors toutes leurs aventures n'auraient servi à rien. Défiant finalement une nouvelle fois l'interdit, Edward procède à une ultime transmutation humaine: il se sacrifie tout entier pour ramener Alphonse à la vie.

Quelques temps plus tard, le coup d'état a réussi avec la disparition du Fuhrer et un nouveau gouvernement a été fondé. L'armée remet le pouvoir entre les mains du Sénat. Roy Mustang a abandonné ses ambitions personnelles pour créer ce nouveau monde et il mène désormais une vie paisible en compagnie de Riza Hawkeye.

De son côté, Alphonse Elric mène une vie paisible à Resembool. Il a retrouvé l'apparence de ses 10 ans et ne garde aucun souvenir de ses voyages aux côtés de son frère aîné au cours des cinq dernières années. Il aspire néanmoins à retrouver Edward, convaincu que son frère n'a pas pu disparaître ainsi, et s'est par conséquent de nouveau plongé dans l'alchimie, demandant à Izumi Curtis de le reprendre de nouveau comme apprenti en vue de commencer un nouveau voyage.

Munich, 1921. Une grave crise économique et sociale frappe l'Allemagne. Hohenheim se lie d'amitié avec le professeur Haushofer et rejoint la société Thule, organisation mystique qui veut mener son leader idéologique, Adolf Hitler, au pouvoir pour fonder un ordre nouveau et restaurer la grandeur passée de l'Allemagne.

Edward, de son côté, décide d'embrasser les avancées scientifiques de ce monde et d'étudier la fuséologie, pensant y trouver le moyen de partir dans l'espace d'où il pourra peut-être rejoindre son monde d'origine et retrouver son frère.

Alors qu'Alphonse quitte Resembool, leur ville natale, en compagnie de son maître, Edward quitte son père Hohenheim et la ville de Munich pour se rendre dans une prestigieuse université. Vivant désormais dans deux mondes différents, un nouveau voyage commence pour les deux frères Elric qui se sont faits la promesse implicite de se retrouver un jour.


Commentaires

Un magnifique épisode par sa conclusion, avec pleins de scènes superbes et émotionnellement fortes, mais qui pourrait laisser un peu sur leur faim ceux qui imaginaient un dernier baroud d'honneur en terme de combats. Ici, la conclusion est très différente de ce à quoi on pouvait s'attendre, mais la série fait un travail magnifique à conclure les différentes intrigues.

Au final, c'est vraiment une très belle conclusion, vraiment sublime, mais il manque quand même à ces derniers épisodes un ultime sursaut au niveau des combats. Il a face à lui le maître des homunculus et le plus puissant de ces derniers, et il n'a pas eu droit à un affrontement final digne de ce nom où il parviendrait à triompher de ces adversaires fabuleux qui l'ont vaincu au cours des deux derniers combats.

Mais au-delà de ce manque, j'ai vraiment trouvé l'épisode sublime et très émouvant et j'ai vraiment aimé cette fin qui, bien qu'ouverte et destinée à introduire le film Le Conquérant de Shamballa, n'en demeure pas moins intelligente et elle a du sens. Ici, pas de happy end, pas de bonheur absolu. Les frères Elric sont parvenus à leur objectif, mais cela a un prix et ils entament à présent un nouveau voyage pour retrouver cette chose précieuse qu'ils ont perdu à présent. Leurs aventures sont loin d'être terminées...

Une très belle conclusion pour une série vraiment magnifique, véritable shonen d'exception que je recommande très vivement aux amateurs de mangas et de japanimation. L'adaptation du manga original est excellente, les parties inventées le sont tout autant, l'OST est une merveille, la réalisation est efficace, l'animation est particulièrement sublime pour une série qui date de 2003 (elle tient encore bien la route aujourd'hui, malgré les nouvelles technologies d'animation, c'est dire).

Pour conclure, le constat final: une série excellente et vraiment formidable, pas tout à fait un chef d'oeuvre (quelques imperfections), mais vraiment une série d'exception qui mérite largement le détour et sans l'ombre d'un doute l'un des tout meilleurs shonens qu'il m'ait été donné de voir, doté d'un univers d'une richesse hallucinante et d'une philosophie et d'une poésie omniprésente. En guise de série d'animation, c'est vraiment la crème, une série capable de convaincre jusqu'aux fans de japanimation les plus exigeants. On ne peut rêver mieux ! ;)

Image
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » mar. oct. 02, 2012 8:41 pm

Fullmetal Alchemist: Le Conquérant de Shamballa (2005) de Seiji Mizushima

Image



L'Histoire

Spoilers importants sur la fin de la série !

Octobre 1923. Munich, République de Weimar.

Deux ans ont passé. Edward Elric a à présent 18 ans et il étudie la fuséologie en compagnie d'un autre étudiant, Alfons Heiderich, qui ressemble physiquement à son frère Alphonse et avec qui il partage le loyer. Edward passe son temps à raconter à Alfons ses aventures dans cet autre monde, mais ce dernier les prend juste pour des histoires divertissantes. Secrètement, Edward aspire à retourner dans son monde d'origine pour y retrouver son frère Alphonse.

Se rendant à une fête foraine pour un feu d'artifice, ils font la connaissance d'un groupe de belles roms venues y donner l'une de leurs performances. Parmi elles, Noah, une jeune diseuse de bonne aventure qui a la faculté de lire l'esprit des gens en les touchant. Une faculté qui intéresse bien la société Thule à laquelle ses soeurs viennent de la vendre pour se faire un peu d'argent en ces temps troublés.

Découvrant les intentions de la société Thule, Noah s'enfuit et elle est secourue par Edward Elric qui la recueille chez lui. Pendant ce temps, les talents de Alfons sont repérés par la société Thule qui décide de l'employer pour participer à la création d'une fusée.

Au cours des jours qui suivent, Edward rencontre Fritz Lang, cinéaste juif dont la femme est proche du parti socialiste national des travailleurs (ou parti nazi) et qui compte s'exiler prochainement en Amérique pour échapper à la montée constante d'un climat de racisme. Par son intermédiaire, Edward découvre l'existence de la société Thule, une organisation occulte dont son père Hohenheim s'était rapproché et qui entend restaurer la grandeur passée de l'Allemagne en menant leur leader idéologique Adolf Hitler au pouvoir.

Pour cela, ils préparent un coup d'état qui aura lieu le 8 Novembre prochain et bénéficient de l'appui d'une partie de la nation, désireuse de faire tomber ce gouvernement d'incapables qui ne fait que servir un climat de crise économique et sociale après l'humiliation du trait de Versailles.

Pour assurer le succès du coup d'état, la société Thule, portée sur les mythes, entend se rendre dans la contrée légendaire de Shamballa, réputée pour avoir une armée soi-disant invincible. Or la porte qui doit mener vers ce monde est en réalité l'accès qui a amené Edward et Hohenheim dans celui-ci.

Bien décidé à empêcher la société Thule d'amener la guerre dans son monde, Edward Elric n'a d'autre choix que de déjouer leurs projets et de les empêcher d'ouvrir la porte, même si pour cela il doit renoncer à retourner dans son monde d'origine.

Pendant ce temps, dans l'autre monde, Alphonse Elric, qui a désormais 13 ans, continue de voyager à travers le monde à la recherche de son frère disparu depuis maintenant deux ans et dont tous attendent le retour...



Commentaires

Film de conclusion de la première série Fullmetal Alchemist, Le Conquérant de Shamballa reprend là où la série s'était achevée, mais le film peut très bien se suffire à lui-même.

Le film met en parallèle les efforts d'Edward et Alphonse Elric, pris dans deux mondes différents, pour être enfin réunis. Mais cette réunion se retrouve au centre d'un vaste complot impliquant la Société Thule pour que le parti nazi prenne le contrôle en Allemagne lors du coup d'état du 8 Novembre 1923.

L'essentiel du film tourne donc plutôt sur le contexte social et politique de l'Allemagne à cette période et sur les efforts d'Edward pour déjouer les plans de la société Thule.

Là-dessus, un travail de documentation impressionnant a été effectué pour rapprocher au plus près les événements du film de la réalité sociale de l'époque. On voit ainsi des figures historiques connues telles que le cinéaste Fritz Lang, Adolf Hitler, Karl Haushofer, Adolf Heiss...

Et puis surtout, ce contexte social avec la crise qui touche durement le peuple, le mark qui ne vaut plus rien, les dirigeants en lesquels plus personne n'a confiance, la montée en puissance du racisme à l'encontre des juifs et des gitans, et surtout le sentiment d'humiliation ressenti par le peuple suite à un traité de Versailles portant atteinte à leur fierté.

Face à cette crise, le parti socialiste national des travailleurs (parti nazi) attire de plus en plus et nombreux sont ceux à les rejoindre. Le parti complote pour mener une marche vers Berlin et renverser le régime actuel lors d'un coup d'état prévu pour le 8 Novembre 1923 afin de mener leur leader Adolf Hitler au pouvoir.

Afin de conserver les faveurs d'Hitler, la société Thule, qui a soutenu dans l'ombre le parti et son dirigeant pendant des années, comptent assurer la victoire en fondant l'armée ultime, prouvant ainsi la valeur de leurs croyances occultes en des mythes anciens.

De nombreux personnages, historiques réels ou fictifs, incarnent la représentation des différentes facettes de cette société avec une justesse surprenante et, surtout, avec une objectivité bienvenue (on n'est pas dans un film d'Indiana Jones), développant des personnages intéressants avec une vraie profondeur et dont les rêves personnels appuient cette montée en puissance du nazisme, sans toutefois vouloir ce que cela va engendrer.

Bien entendu, si la représentation du contexte sociale est très présente et l'un des points les plus intéressants du film, on reste avant tout dans une histoire de Fullmetal Alchemist, ce qui implique une bonne dose d'aventures, et de ce côté là on n'est pas déçu. Avec l'un des tout meilleurs scénarios de la série et des scènes d'action visuellement bluffantes grâce à une qualité d'animation hallucinante (j'ai regardé le film en Full HD, je précise), on a droit à un véritable bouquet final qui apporte une conclusion fabuleuse à cette série mythique.

Et en fait de fin, la conclusion définitive de cette histoire peut surprendre car on est très loin des stéréotypes du genre. Une fin assez objective, ni bonne ni mauvaise mais tout à fait satisfaisante au regard des enjeux du film, et surtout assez mélancolique. On est très loin de l'happy end attendu et on ne peut qu'être fasciné par cette conclusion brillante et subtile qui évite avec habileté les clichés du genre.

Un film fascinant et épique avec une ambiance souvent grandiose qui mêle à la perfection une aventure inédite des frères Elric avec une réalité historique surprenante de vérité sur l'une des pages les plus sombres de l'histoire. En définitive, un petit bijou ! :D
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Schierke » mer. oct. 03, 2012 12:30 am

Pour compléter totalement avec la première série, les présentations rapides des cinq OAV. Ces derniers sont plutôt anecdotiques et n'apportent pas grand chose de plus (ceux de la série Brotherhood sont nettement plus intéressants).


Kids

De nos jours, trois enfants ressemblant aux jeunes Edward, Alphonse et Winry arrivent dans une ville inconnue et recherchent la maison où habite leur arrière-arrière-grand-père pour fêter avec lui son centenaire.

En 2005, Edward Elric aura 100 ans. Quelque part dans notre monde...


C'est l'épilogue final de la première série, situé bien après la fin du film Le Conquérant de Shamballa. L'apparition du vieil Edward Elric parallèle la mort de Rose dans Titanic, symbole d'une longue vie aventureuse bien remplie qui s'achève.


Chibi Party

Le tournage du film Le Conquérant de Shamballa vient de s'achever et les personnages célèbrent ça en faisant la fête. L'occasion pour eux de vider leur sac et de laisser libre-cour à quelques vieilles rancoeurs.

Un OAV parodique avec des personnages en mode Chibi.


Live-Action

Un court-métrage parodique promotionnel du film Le Conquérant de Shamballa, tourné en prises de vues réelles, où Alphonse recherche son frère dans notre monde et atterrit dans les studios de Bones, les créateurs de l'animé.


Alchimistes contre Homunculus

Un OAV où le spectateur est un apprenti-alchimiste d'état rejoignant les troupes du colonel Roy Mustang. Celui-ci part en mission pour secourir les frères Elric, capturés par les homunculus. L'OAV s'achève sur une mêlée générale entre les alchimistes d'état et les homunculus.

L'histoire de cet OAV parodique ne se situe pas dans la chronologie de la série et il vaut mieux le regarder après l'avoir terminée, ce dernier étant bourré de fan-service et spoilant beaucoup d'éléments de l'intrigue.


Reflections

Un épisode spécial qui sert de rétrospective de l'ensemble de la série en une petite heure. Diffusé en prévision de la sortie du film Le Conquérant de Shamballa.

A noter un moment vraiment très émouvant dans ce spécial, une rétrospective de toutes les scènes entre les frères Elric et leur mère accompagnée du magnifique thème "Frères" dont les dernières paroles de la chanson sont prononcées par Romi Park (Edward Elric) et Rie Kugimiya (Alphonse Elric).

Enfin, une info intéressante qui n'était pas dite dans la série mais qui est précisée ici:

L'homunculus Greed a été crée à partir d'un des anciens amants de Dante, mort très jeune. A sa mort, Dante n'a pas hésité à se servir de lui pour créer un nouvel homunculus.
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Holly
temple d'Artémis
temple d'Artémis
Avatar du membre
Messages : 5926
Enregistré le : dim. mars 14, 2004 1:07 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Holly » mer. juil. 02, 2014 1:11 pm

Et un dépoussiérage :mdr:

Suite au récent débat sur les adaptations (ici), j'ai un peu creusé sur la première adaptation de Full Metal Alchemist, qui est la seule version que je connais pour l'instant, même si j'ai la ferme intention de lire le manga et regarder Brotherhood. Et j'ai été étonnée de voir que ce que je préfère comme idées dans cet anime sont des fillers :mdr:
Je suis d'autant plus curieuse de découvrir la version originale de l'histoire (le manga), pour pouvoir comparer en connaissance de cause
J'ai vu que Phoe parlait en première page de regarder cette série, c'est fait ? :mrgreen:

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 89373
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Scarabéaware » ven. mai 20, 2016 6:50 pm

Une annonce est sortie pour une superbe intégrale collector du premier animer Fullmetal Alchemist, avis aux intéressés. Sortie prévue le 5 septembre 2016 :saute: :saute: :saute:

http://www.manga-news.com/index.php/actus/2016/05/20/Lintegrale-collector-Blu-ray-de-Fullmetal-Alchemist-est-en-precommande

Image

Annoncée il y a deux mois par Dybex (lire la news), l'intégrale collector de la première série animée de Fullmetal Alchemist est désormais en précommande au prix de 99,99€ (89,99€ sur le site de l'éditeur) !
Voici le contenu exact de ce prestigieux coffret en tirage limité :

- Un coffret de rangement A4 avec illustrations originales d'Ed et Al.

- Un digipak "Alchimistes", un digipak "Homonculus".

- 6 blu-rays avec l'intégralité de la série.

- 51 épisodes en HD 1080p, audio japonais 2.0 HD et français 2.0 HD, sous-titres français.

- Un artbook géant de 100 pages, avec les plus belles illustrations de la série, mais aussi croquis préparatoires, décors et objets de la série.

- Une reproduction 1:1 de la pierre philosophale, sous forme de clef USB (8Gb).

Chernabog
route de dvergr
route de dvergr
Avatar du membre
Messages : 7817
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Chernabog » ven. mai 20, 2016 6:56 pm

J'ai déjà les deux grosses éditions collector DVD sortis à l'époque donc je passerais mon chemin. Mais ça a l'air d'une très belle édition cela dit, et c'est la première fois qu'on pourra disposer de la première série en Blu-Ray.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 309993
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar phoenlx » ven. févr. 10, 2017 7:26 pm

On va reposter ce cosplay ici il vaut vraiment le détour

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 89373
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Scarabéaware » jeu. avr. 18, 2019 1:05 pm

C'est vraiment superbe pour la mise en scène de ce cosplay :super:.

Bon pis alors en 2016 j'avais annoncé pour la sortie d'une superbe intégrale, eh bien 3 ans plus tard, après plein de reports la voici enfin sortie :mdr:. Bon sang comme quoi faut être bien patient des fois :siffle:.

https://www.manga-news.com/index.php/ac ... disponible

C'est une arlésienne qui durait depuis presque trois ans et qui a pu décourager nombre de personnes l'ayant précommandé... mais cette fois-ci, ça y est enfin: le coffret collector Blu-ray de FullMetal Alchemist est bel et bien sorti chez Dybex.

Ainsi, les précommandes sont enfin honorées, et les envois ont commencé depuis quelques jours. Les premiers coffrets sont d'ores et déjà arrivés chez certains particuliers.


Image

Koga
Yomotsu Hirasaka
Yomotsu Hirasaka
Avatar du membre
Messages : 755
Enregistré le : sam. déc. 01, 2018 4:53 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Koga » jeu. mai 30, 2019 9:28 pm

Ben dis donc, ils devaient plus vraiment y croire ceux qui avaient préco!! :peur:
Et le cosplay de malade total!! :peur: :love: :super:

Pour ma part, je préfère de loin cette version de l'anim que la version brotherhood que je trouve plus basique. Ralalala que de souvenris avec cet anim magnifique!! :heart: :love:
A un moment, il était pas loin de détrôner StSeiya de la 1er marche de mon podium anim! :smoking:

Koga
Yomotsu Hirasaka
Yomotsu Hirasaka
Avatar du membre
Messages : 755
Enregistré le : sam. déc. 01, 2018 4:53 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Koga » dim. juin 09, 2019 8:22 pm

Bombur a écrit :Le début de Brotherhood est très rushé malheureusement, car ils comptaient sur le fait que les gens aient vu la première version, je pense. Mais du coup c'est chiant car au final on n'a aucune version qui soit parfaite de bout en bout :? . Je préfère largement Brotherhood dans l'ensemble pour son ampleur, sa profondeur, son univers (même si j'adore aussi la vieille série), mais ce début fait mal.


J'te transfère sur ce topic afin de ne pas être trop HS sur celui de SnK. Et évidemment, je choisis celui de la 1er version de l'anim pour lui faire de la pub! :cool:

J'imagine ta frustration effectivement de ne pas avoir un anim "complet" pour cette magnifique oeuvre qu'est FMA! Pour ma part, je n'ai pas ce problème vu que j'adore tout de la 1er version! :heureux:
Je la trouve bien plus dark dans les réflexions, moins typé shonen finalement. Brotherhood, j'ai trouvé que c'était moins bien réalisé, plus terne car moins abouti dans les réflexions, plus classique en fait.

En plus, dans brotherhood il n'y a pas cette musique absolument sublime :

:love: :love:

Tiens ça m'donne envie de le revoir cet anim! C'est malin ça! :rire:

gold
antre de Cerbère
antre de Cerbère
Avatar du membre
Messages : 4058
Enregistré le : mer. déc. 04, 2013 2:36 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar gold » dim. juin 09, 2019 9:15 pm

J'ai honnêtement presque aucun souvenir du premier anime à partir du moment où il diverge du manga/brotherhood. :mdr:
Y'avait dante ça je m'en souviens et la fin, une fin plus couillue et plus intéressante je trouve que celle de brotherhood même si assez wtf.
Mais bon je préfère brotherhood quand même :tire-langue:

Bombur
Dans les arènes
Dans les arènes
Avatar du membre
Messages : 41395
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Bombur » dim. juin 09, 2019 11:11 pm

Pour ma part, je n'ai pas ce problème vu que j'adore tout de la 1er version!
Bah moi aussi :penseur: ... Je préfère juste l'autre.

Sinon je trouve au contraire que Brotherhood pousse le truc beaucoup plus loin ! Et je préfère de très loin sa fin. J'ai pas été super fan du lien avec notre monde. Par contre j'ai un faible pour la BO du premier animé aussi, bien que celle de Brotherhood soit très bonne aussi.

Koga
Yomotsu Hirasaka
Yomotsu Hirasaka
Avatar du membre
Messages : 755
Enregistré le : sam. déc. 01, 2018 4:53 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Koga » lun. juin 10, 2019 11:09 am

Bombur a écrit :Bah moi aussi :penseur: ... Je préfère juste l'autre.

Ah au temps pour moi. Comme tu disais que "c'est chiant car au final on n'a aucune version qui soit parfaite de bout en bout " j'en avais déduit que tu aurais aimé genre un mix du début de l'ancien anim avec la fin de brotherhood. ;)

MAis c'est amusant les différents ressentis :mdr: Pour ma part, le final de brotherhood, je l'ai trouvé trop classique, un peu neuneu en fait.
J'ai trouvé le final de la 1er série plus centré sur ce qu'est réellement "l'échange équivalent" avec une forte réflexion sur le soi alors que brotherhood,bah plus sur l'humanité en général mais façon shonen classique. Comme la plupart des fins de shonen en fait.

Après, il faudrait que je revois car ça fait un bail et là, ce sont des souvenirs de mes ressentis,donc je n'ai plus en tête les faits exacts. Mais autant revoir la 1er série, ça me donne envie, autant brotherhood, non.
Faudrait un épisode résumé de brotherhood en fait :mdr:

Pour la bande-son, je préfère aussi la 1er. Je trouve aussi que la narration est mieux réalisée, plus de cohésion entre musique/scène et émotion.
Et pour couronner le tout, la VF du 1er était très réussie! :cool: (là pour le coup, je dis pas que c'est mieux avec brotherhood vu que je ne sais même pas s'il y a une vf, c'était juste 1 point bonus! :rire: )

gold a écrit :Y'avait dante ça je m'en souviens et la fin, une fin plus couillue et plus intéressante je trouve que celle de brotherhood même si assez wtf.

Oui c'est aussi mon avis. C'est sûr que c'était beaucoup plus wtf que celle de brotherhood mais ça ne la rendait pas incompréhensible non plus, simplement ça sortait des sentiers battus et c'était super réussi! Alors que brotherhood, bah beaucoup trop classique je trouve.
Y'avait le film aussi qui était sympa.
En fait c'était une superbe réflexion sur l'alchimie et donc l'existence du soi dans ce 1er anim alors que brotherhood, bah c'était un shonen classe mais basique.

Pis je préfère les looks des homonculus de la 1er que dans brotherhood, surtout Sloth! :smoking:

Bombur
Dans les arènes
Dans les arènes
Avatar du membre
Messages : 41395
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Bombur » lun. juin 10, 2019 11:32 am

j'en avais déduit que tu aurais aimé genre un mix du début de l'ancien anim avec la fin de brotherhood.
Ah oui non, si si, tu avais bien déduit (et le milieu de Brotherhood aussi :tire-langue: ). Mais ça ne m'empêche pas de beaucoup aimer le premier anime aussi !

Et oui, tu as raison, Brotherhood a un côté plus shonen classique (ce que je ne considère pas comme un souci en soi !!! c'est juste moins « rafraîchissant ») alors que le premier anime est plus centré sur le soi, mais Brotherhood va beaucoup plus loin dans le traitement des questions sur la nature de l'humanité, de la vie, etc., et ce sont des thèmes qui me parlent plus. Sans parler du développement beaucoup plus riche de l'univers, et ça, moi, j'adore aussi ! Et les homoncules y sont beaucoup mieux.

Sinon perso j'ai vu les deux séries y a pas si longtemps, donc je ne pense pas les revoir tout de suite de toute façon, mais en parlant de ça, c'est justement très chiant : j'aurais beaucoup plus envie de revoir Brotherhood que la première série, mais le début est tellement mieux dans la première que ça me démotive x) . Il faudrait faire un fanmontage en fait.

Meleor
titanomachie
titanomachie
Avatar du membre
Messages : 8566
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Meleor » lun. juin 10, 2019 1:06 pm

Bon c'est bien d'avoir déplacé cette discussion ici car je peut pas lire le topic SNK pour cause de retard!

En fait ce qui c'est passé pour moi c'est que j'ai vu le premier anim à l'époque sur canal et qu'il talonnait aussi saint seiya dans mes tops du top animes! Et le discours des puristes du manga le dénigrant m'énervait et aussi du coup le discours des pro-Brotherhood! :evil: :lol:

Et quand j'ai vu Brotherhood je pestais au début contre l'intrigue rushée sans développement aussi approfondi des persos et de leurs émotions me confirmant mon ressenti comme quoi tout ça c'est du vent le premier anim est bien mieux épicétou, toujours le truc habituel des puristes que je me disais! :lol:

Ah et je crois que j'avais revu le premier anim sur Netflix juste avant de découvrir Brotherhood aussi sur Netflix!

Mais une fois dépassé le stade ou les deux animés partaient de la même base du manga, au fur et à mesure j'ai fini par préférer de loin Brotherhood, l'univers global étant bien plus fascinant avec ses parallèles avec la vraie Histoire, son intrigue se déroulant sur des millénaires ayant aussi un coté mythologique avec le personnage fascinant du premier homonculus voulant devenir une existence parfaite et Dieu à la place de dieu qui nous sortait des réflexions sur la faiblesse humaine me plaisant beaucoup mais à mettre en contradiction avec les propos d'Hohenheim comme quoi renoncer à ses péchés capitaux lui faisaient perdre bien plus qu'il ne croyait et c'est vrai car on a besoin de tous nos cotés contradictoires pour étre pleinement équilibré et vouloir étre trop pur ne fait que nous affaiblir et il est nécessaire d'avoir des désirs individuels et une part d'égo pour nous porter, sinon on se fait écraser par autrui et on ne peut donner le meilleur de soi-même.

D'ailleurs Hohenheim est un personnage bouleversant bien plus que dans le premier anime!


Et sinon globalement déjà l'alchimiste écarlate est dix mille fois mieux dans Brotherhood mais aussi Greed plus complexe mais surtout déjà il y a le perso de père qui est un peu mon préféré qui est absent du premier anime mais aussi mes deux autres chouchous qui sont à des années-lumière en dessous dans le premier anime et en particulier donc King Bradley que j'adore dans Brotherhood mais aussi Pride que j'adore aussi à fond, j'adore le mélange d'innocence apparente et de cruauté implacable et de toute puissance en vrai! Qui rappelle un peu le village des damnés! :lol: Mais bon Pride je le kiffe à mort et vu ce qu'il est dans le premier anim il y a pas photo je crois! :PTDR: :PTDR: :PTDR: :PTDR: :PTDR: :PTDR:


Et sinon dans le premier anim on a pas Olivia Armstrong et ça aussi c'est un personnage majeur qui manque au premier anim et largement et puis aussi Mustang est plus profond dans Brotherhood car on voit que sa volonté de vengeance le ronge et fait peur à son entourage qu'il sombre dans le mal!

Donc au final j'ai fini par préférer de loin Brotherhood et du coup j'ai regardé carrément l'anim 3 fois d'affilée sur Netflix! :lol: :lol: :lol: Et j'ai plus envie de le revoir que le premier anim! Revoir Pride et Bradley en action me mettant en transe! :mrgreen: :saute: :saute: :saute: :saute: :saute: :saute: :saute:

Koga
Yomotsu Hirasaka
Yomotsu Hirasaka
Avatar du membre
Messages : 755
Enregistré le : sam. déc. 01, 2018 4:53 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Koga » lun. juin 10, 2019 2:09 pm

Meleor a écrit :Donc au final j'ai fini par préférer de loin Brotherhood et du coup j'ai regardé carrément l'anim 3 fois d'affilée sur Netflix!

Ah ouais carrément!?! :peur: Remarque j'dis ça mais si j'm'écoutais, je ferais la même chose avec STSeiya Omega! :rire:

Bombur a écrit :Sinon perso j'ai vu les deux séries y a pas si longtemps, donc je ne pense pas les revoir tout de suite de toute façon, mais en parlant de ça, c'est justement très chiant : j'aurais beaucoup plus envie de revoir Brotherhood que la première série, mais le début est tellement mieux dans la première que ça me démotive x) . Il faudrait faire un fanmontage en fait.


J'crois qu'il y avait un truc comme ça pour HunterXHunter : pas de fanmontage mais les fans qui disaient quels épisodes regarder de quelle version de l'anim pour avoir la version ultime!
Faudrait trouver pareil pour FMA! :cool:

Bon, par contre pour moi, comme ça fait super longtemps que j'ai vu les 2, ça me déplairait pas du tout de les revoir enfin surtout la 1er version ! :smoking:

A force de vous lire, je me dis qu'il faudrait aussi que je reregarde brotherhood pour pouvoir bien analyser mais là, c'est clair que la motivation n'est pas du tout la même, d'autant qu'il y a 64ép tout de même... -_-;

Dès lors, commençons à faire notre propre fanmontage! :cool:
Sachant que je vais reregarder la 1er version en entière et en prem's ( :heureux: ), vous pensez que je pourrais commencer à quel épisode de brotherhood afin de m'en coltiner le moins possi.... euuuuh ... de ne pas être frustré par le début trop rushé? :siffle:

Bombur
Dans les arènes
Dans les arènes
Avatar du membre
Messages : 41395
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Bombur » lun. juin 10, 2019 3:06 pm

J'crois qu'il y avait un truc comme ça pour HunterXHunter : pas de fanmontage mais les fans qui disaient quels épisodes regarder de quelle version de l'anim pour avoir la version ultime!
Faudrait trouver pareil pour FMA! :cool:
Ouais, j'avais vu un topic comme ça sur Reddit ou un site du style un jour, mais le truc c'est que déjà il n'y a pas une frontière claire où s'arrêter à cause du montage (il faudrait faire des bonds d'une série à l'autre, en fait), et puis il y a quelques scènes du début de Brotherhood que j'aime bien et que j’aimerais garder ! Genre la traque de l'alchimiste de glace en ouverture, je la trouve assez stylée !

Mais une fois dépassé le stade ou les deux animés partaient de la même base du manga, au fur et à mesure j'ai fini par préférer de loin Brotherhood, l'univers global étant bien plus fascinant avec ses parallèles avec la vraie Histoire, son intrigue se déroulant sur des millénaires ayant aussi un coté mythologique avec le personnage fascinant du premier homonculus voulant devenir une existence parfaite et Dieu à la place de dieu qui nous sortait des réflexions sur la faiblesse humaine me plaisant beaucoup mais à mettre en contradiction avec les propos d'Hohenheim comme quoi renoncer à ses péchés capitaux lui faisaient perdre bien plus qu'il ne croyait et c'est vrai car on a besoin de tous nos cotés contradictoires pour étre pleinement équilibré et vouloir étre trop pur ne fait que nous affaiblir et il est nécessaire d'avoir des désirs individuels et une part d'égo pour nous porter, sinon on se fait écraser par autrui et on ne peut donner le meilleur de soi-même.

D'ailleurs Hohenheim est un personnage bouleversant bien plus que dans le premier anime!
:poignée de main:

Koga
Yomotsu Hirasaka
Yomotsu Hirasaka
Avatar du membre
Messages : 755
Enregistré le : sam. déc. 01, 2018 4:53 pm

Re: Fullmetal Alchemist (premier anime)

Messagepar Koga » lun. juin 10, 2019 3:43 pm

Ah ouais ça devient compliqué là! Bon,ben je commencerais déjà par la 1er série,le film Shambhala aussi et puis j'intensifierai mon cosmos pour brotherhood afin de dépasser mon ressenti négatif! :smoking:

En tout cas maintenant j'ai hâte de revoir, qu'on aime la 1er ou 2nd version, c'était une superbe histoire !! :super:


Retourner vers « Japanimation, Mangas (et diverses BD d'Asie) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités