Planètes (manga et anime)

Sujets sur les dessins animés, films d'animation et les mangas (et diverses BD asiatiques)
Ici sont abordés la japanimation au sens large et les sujets reliés : musiques d'animes, mangakas, etc. Plusieurs univers (ci-dessous) sont mis à l'honneur avec des grosses sections dédiées :
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 342894
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Planètes (manga et anime)

Messagepar phoenlx » ven. juil. 13, 2012 11:01 am

Image

Auteur & Dessinateur: Makoto Yukimura
Type: Seinen
Genre: Science fiction, aventure
Editeur VO: Kôdansha
Pré-publié dans: Weekly Morning
Éditeur français: Panini Manga

synopsis :
En 2075, les voyages dans l'espace sont devenus courants. La conquête spatiale a laissé une multitude de déchets qui gravitent autour de la Terre. Afin de prévenir les accidents résultant de la collision entre les navettes spatiales et les débris, il est indispensable de se débarrasser de ces derniers.
Hachimaki est l'un de ces ramasseurs d'ordures spatiales. Il est jeune et fougueux. Il rêve de posséder son propre vaisseau spatial, mais voila bientôt 4 ans qu'il collecte des débris avec ses collègues de la Section Débris (Fii, Yuri, Tanabe, etc.).
Hachimaki est bercé entre doutes et certitudes. Que va-t-il faire de sa vie ?

( source : animeKA )

Certains connaissent ? Derrière ce scénario un peu intrigant et qui paraîtrait assez classique et assez "bateau" se cache apparemment un chef d'oeuvre si j'en crois ce qu'on lit sur le web. Le manga Planètes est produit par le même auteur que le manga Vinland saga ( le fameux manga de vikings que je présentais hier sur le forum dans ce topic )
Dans Planètes l'auteur Makoto Yukimura développe une histoire fort différente basée sur un scénario SF proche du space opéra mais apparemment loin des codes du genre. Le scénario semble mélanger pas mal de choses, avec une touche philosophique, des réflexions sur l'avenir de l'homme dans l'espace, des scènes contemplatives ( assez rares dans les animes spatiaux souvent plus concentrés sur l'action ) et une manière de mettre les personnages au centre de l'action assez spécifique. Les critiques ont l'air dithyrambiques et comme j'aime bien Vinland saga je me demande si je ne vais pas me mettre à cette oeuvre après, en plus l'adaptation en anime est faite par le studio Sunrise ( studio des animes Gundam, Code Geass .. )

je vous recopie une critique qui semble alléchante :

1999-2004, série en quatre tomes, publiée dans le magazine Weekly Morning

Le premier manga de Yukimura est une oeuvre de science-fiction dépassant largement le cadre classique du genre pour y intégrer poésie et philosophique.
L'action se situe dans un futur proche, plus exactement en 2075, où un groupe d'astronautes expérimentés travaille à la récupération des débris en orbite autour de la Terre.
Au début du manga, nous suivons le quotidien d'une équipe de récupération de débris spatiaux (satellites hors d'usage, restes de fusées à étages, ou plus couramment des petits morceaux issus de la collision de plus gros engins entre eux), employée par Technora Corp. En plus d'être l'un des métiers les plus dangereux de la station, c'est aussi le moins gratifiant : bas salaires, chances de promotion inexistantes, budget faible, vaisseaux et outils médiocres et bons pour la casse, section dénigrée par tous les employés de la station....
Mais très vite on découvre que ceci est juste un contexte de base afin de développer d'autre sujets : un jeune homme qui se prétend quasiment asocial mais qui finit par tomber amoureux, la difficulté de faire le deuil d'une personne disparue, la tendance à retomber en enfance quand tout va mal... En fait, toutes ces petites histoires personnelles qui constituent une grande part du manga permettent de découvrir les personnalités des quatre personnages principaux, ou leur but dans la vie. À travers ces personnages se posent également des questions sur l'Espace, les limites de l'être humain, tant physiques que psychiques, les questions du désir, de l'ambition et du rêve... Dès le milieu, et jusqu'à la fin du manga, la trame principale ne sera plus vraiment l'équipe de récupération de débris mais l'intégration du personnage principal dans une mission vers Jupiter.

Cette série a tellement de succès à son lancement qu'elle sera très vite adaptée en animé, 26 épisodes d'octobre 2003 à avril 2004 diffusé sur la chaîne japonaise NHK. L'animé est licencié chez l'éditeur francophone Beez qui a concocté un site officiel pour la série, dont voici le lien :
http://www.beez-ent.com/planetes/

Le manga quant à lui a été publié dans plusieurs pays, non seulement en France et aux Etats-Unis, mais aussi en Italie, en Allemagne, en Espagne... Preuve de l'attrait de cette oeuvre atypique qui a su séduire de nombreux pays... et vous ? Intéressé par découvrir le premier travail de Yukimura ? Malheureusement, bien que ce manga soit édité en France par Panini Comics, ce dernier est en complète rupture de stock, alors vous ne le retrouverez plus, à moins d'un formidable hasard ou que vous soyiez prêt à débourser des sommes folles pour le commander sur internet. Et l'éditeur n'est apparemment pas prêt à le rééditer, au grand dam des fans de l'auteur qui n'attendent que cela. Alors si vous aussi avez envie de voir rééditer Planètes, par Panini ou un autre éditeur, n'hésitez pas à vous joindre à la SAT pour une demande officielle de fans !

( source )

Quelques images de l'anime :
Image

Image

Image

Images du manga :

Image

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 342894
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Planètes ( manga et anime )

Messagepar phoenlx » ven. juil. 13, 2012 11:32 am

La bande annonce de l'anime :
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 342894
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Planètes ( manga et anime )

Messagepar phoenlx » ven. juil. 13, 2012 12:23 pm

Je viens de voir le premier épisode de cet anime, c'est plutôt sympa ! On suit ici l'arrivée de la jeune stagiaire qui va devenir à priori l'une des héroines de l'histoire, au sein de la section chargée de nettoyer les débris de l'espace ! Rencontre avec les autres membres de l'équipe ( une belle bande de blaireaux assez cocasse à voir bosser de prime abord :lol: ) et elle effectue sa première sortie dans l'espace afin de rebalancer une plaque commémorative en orbite qui menace un vaisseau
L'épisode est ponctué de petits moments d'humour sympa, et je trouve les graphismes très sympa , notamment lors de la sortie spatiale mais pour l'instant a surtout eu lieu la présentation des personnages et de l'univers ( j'avoue que je me demande un peu tout de même comment ça va évoluer car faire un anime autour de ça :lol: ) mais bizarrement, c'est plaisant à voir ;
Au niveau des musiques j'ai pas repéré de thèmes énormes mais certains passages sont bien sentis ; c'est un anime sobre mais qui se laisse regarder et qui marque je trouve par son côté assez atypique ; Pour une fois, on a des scènes spatiales qui sonnent un peu plus réalistes que dans tous les space opéra basés sur les combats à la star trek et autre ..

Sinon, j'ai vu l'épisode en VF et la doubleuse de l'héroine me semble être la même que Shirley dans Code Geass ( faudrait vérifier mais je crois pas me tromper :mrgreen: ) Une voix assez aigüe un peu braillarde mais qui fait toujours son petit effet, je trouve 8-)

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 342894
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Planètes ( manga et anime )

Messagepar phoenlx » ven. juil. 13, 2012 12:24 pm

Une autre critique que j'ai trouvé :

[spoiler]

Tout commence un 13 juillet 2068, lors d'un vol spatial reliant la Thaïlande à l'Angleterre. A bord de la navette des passagers dont Yuri et sa femme : un jeune couple heureux. Mais soudain, un débris vient percuter une vitre de l'appareil.
Six ans plus tard, on retrouve Yuri engagé comme nettoyeur de l'espace. Avec ses collègues Fee et Hachimaki ils ont pour rôle de récupérer les débris pouvant provoquer de graves accidents sur les stations spatiales et navettes. Un travail laborieux, dangereux et pas très gratifiant...

Avec cette oeuvre, Génération Comics frappe fort. En effet, Planètes est sans nul doute le meilleur manga du catalogue de l'éditeur et pourtant il fait face de concurrents de taille tel que 20th Century Boys pour ne citer que lui.

Planètes est le tout premier manga de l'auteur, pourtant force est de constater que cette oeuvre n'a rien d'un travail de jeunesse, ni de débutant. En effet, en seulement quatre volumes, le mangaka trace les contours d'une saga qui restera comme l'une des plus prodigieuses de l'histoire du manga. Certains auteurs sont plébiscités pour leur imagination, les scènes d'actions qu'ils mettent en page, les univers qu'ils créent, Makoto Yukimura pour sa part reste plus terre à terre (sans mauvais jeu de mot) et préfère centrer son récit sur le futur hypothétique de l'Homme. Planètes est donc un manga d'anticipation très réaliste, à tel point qu'il semble inévitable. Outre cet aspect sophistiqué, le charme du manga est surtout du au talent de conteur de Makoto Yukimura. Prenant comme point de départ une petite équipe de trois personnes, l'auteur arrive à développer une histoire à l'échelle planétaire. Sans exagération, celui-ci augmente de manière naturelle sans forcer le trait, le focus autour des protagonistes. Pourtant, les personnages ne sont pas des héros, justes des hommes avec leurs défauts et leurs rêves.
D'une manière saisissante, l'auteur nous invite donc à partager des morceaux de vie des personnages. Le lecteur les voit évoluer, grandir et mûrir au fur et à mesure. Souvent dans une histoire, on ressent implicitement que l'auteur fait évoluer ses personnages dans le scénario qu'il a écrit. Dans Planètes c'est l'inverse qui se produit. Hiroki Yukimura parvient à donner le change et s'imagine que le récit évolue en fonction des actions des acteurs. Cette sensation renforce l'intérêt du lecteur qui se prend d'affection pour les héros de manière encore plus significative.
Si à première vue on pourrait reprocher une certaine mollesse au titre, il n'en est rien. Contemplatif serait un terme plus adéquat qui conviendrait parfaitement à cette oeuvre. Car l'histoire de Yukimura est universelle, réaliste et empreinte d'une certaine poésie se terminant en apothéose par un hymne à l'amour loin des clichés du genre.

Graphiquement, le travail de l'auteur est à la hauteur de son talent de conteur, Planètes est de toute beauté. Le travail du mangaka, Makoto Yukimura ressemble aux premiers abords à un croisement des styles graphiques de Hiroki Endo (Eden) et de Naoki Urasawa (Monster, 20th Century Boys). La comparaison est donc flatteuse. Pourtant, le travail de l'auteur n'est pas exempt de défauts. Ainsi, les visages sont pas très bien maîtrisés (les yeux sont placés souvent trop haut) et le cadrage apparaît au début assez approximatif. Pourtant au fil des volumes, le mangaka s'améliore et prend de l'assurance. Dès le volume 02, les défauts graphiques disparaissent pour laisser place à des planches somptueuses et très détaillées, Makoto Yukimura frôlant alors le chef d'oeuvre avec ses dessins de paysages et les nombreuses pages couleurs... Rarement on aura vu un mangaka réussir à rendre si bien l'immensité et la beauté de l'espace. Les planches de l'auteur sont de véritables tableaux à contempler. Il n'est pas rare de rester fixé sur une page pendant plusieurs minutes. Le dessin est si saisissant que l'on a parfois l'impression de littéralement contempler l'espace.
En outre, Makoto Yukimura arrive, malgré la richesse des décors et le foisonnement des détails, à rendre son dessin fin et très lisible. L'auteur est aussi à l'aise pour mettre en scène l'infini de l'espace que pour décrire les relations plus intimistes de ses protagonistes.

Génération Comics nous propose Planètes comme à son habitude à un prix relativement élevé. Pourtant cette fois ci, on ne pourra pas se plaindre car l'édition du manga est de grande qualité. Les pages couleurs sont toutes conservées, le papier est de bonne qualité et la traduction plutôt bien travaillée. De plus, les volumes sont assez volumineux. Au final, l'édition est d'un rapport qualité/prix pour une fois correct.

Vous l'aurez compris, Planètes est une expérience unique à vivre dans le domaine du manga. Un chef d'oeuvre qui devrait trouver sa place dans toute bibliothèque.
Encore un mot : Merci M. Makoto Yukimura.

Djak


( source : ce site )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Planètes ( manga et anime )

Messagepar Schierke » sam. août 11, 2012 6:37 pm

Sinon, j'ai vu l'épisode en VF et la doubleuse de l'héroine me semble être la même que Shirley dans Code Geass ( faudrait vérifier mais je crois pas me tromper :mrgreen: )

De mémoire, Goro Taniguchi et Ichiro Ohkouchi, les réalisateur et scénariste de Code Geass, étaient derrière l'adaptation animée. Mais je ne l'ai jamais vu.
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 106074
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Planètes (manga et anime)

Messagepar Scarabéaware » mar. juil. 07, 2015 10:47 pm

Ma foi, vu comme ça, ça pourrait se laisser tenter :D, je lirai plus amplement mais ça a l'air pas mal ;)
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".

Meleor
Les Havres des falathrim
Les Havres des falathrim
Avatar du membre
Messages : 11065
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Planètes (manga et anime)

Messagepar Meleor » ven. août 14, 2020 3:28 pm


Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 106074
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Planètes (manga et anime)

Messagepar Scarabéaware » ven. août 14, 2020 9:24 pm

Sympathique présentation qu'il nous en avait fait, faudra vraiment que je vois pour le manga et probablement l'anime avant, ça rend curieux de voir cette contemplation que ça forme avec tout la réflexion qui en ressort. Bon puis évidemment on a aussi le fait des opposants à la conquête spatiale, chose sur laquelle on peut tiquer mais à voir comment c'est rendu ici, si c'est pas trop chiant surtout dans la mesure où ça peut trop rejoindre le discours de certains.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".



Retourner vers « Japanimation, Mangas (et diverses BD d'Asie) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 14 invités